Jump to content

[Bâtiment commun Dominion] Partie RP


SL
 Share

Recommended Posts

Yop ;)

 

J'ai été officiellement chargé par le conseil du Dominion de rédiger le RP du bâtiment commun, qui sera en fait celui de la création du Dominion.

Afin d'offrir un premier jet le plus correct possible en termes de contenu, je viens vous demander quelques précisions :

 

:book:

Pour les exigences, ils veulent surtout voir la partie où les grands dirigeants des peuples fondateurs se réunisse pour imposer leur puissance au reste du monde.

J'ai besoin de connaître la liste les peuples fondateurs. Sont-ce tout ceux qui existent à aujourd'hui ou seulement ceux présentés ici ?

 

 

:book: Vos RP officiels : J'ai besoin des RP officiels de chaque peuple, au moins du RP relatant vos origines, votre passé ou votre apparition. Concernant ceux que j'ai pu trouver, je mets les liens plus bas, dites moi s'il y en a d'autres à lire et si toutes les infos du lien sont bonnes. Concernant les autres, je vous saurai gré de m'envoyer en réponse à ce post ou en MP soit un lien vers votre/vos R(s)P officiel(s) de création/origine/apparition, soit, si vous n'en avez pas (ce serait surprenant vous avez normalement fourni un RP pour votre projet) les caractéristiques principales à faire ressortir pour la naissance ou l'apparition de votre peuple.

 

Liste des RP à prendre en compte par peuple (je prendrai en compte soit tous les RP soit uniquement ceux des peuples des origines selon les réponses fournies à la précédente question ;) ):

 

:sheet: Galianör :

RP officiel. Il est dit en court résumé que la cité a été créée par Galaoud (au départ à 4 etc...). Mais tu ne donnes pas de précisions sur les raisons qui font que l'emplacement est "propice à la création de mine". Où puis-je trouver plus d'infos sur votre religion et vos différents dieux ?

 

:sheet: Rupture Farm :

Présentation de RF (des particularités concernant l'apparition du glukonium dans vos sols ? Et le pouvoir du Glukonium pourrait-il être utilisé pour la création d'un bâtiment (on imagine une grosse quantité d'un coup qui pourrait être égale à la puissance d'un mage ou dieu mineur).

 

:sheet: Nixe :

J'ai trouvé un RP ici mais il ne parle pas des origines du peuple de Nixe. Des précisions à apporter ? J'ai besoin de savoir comment ce peuple est né ou apparu ;).

EDIT : ok j'ai la déesse et la perle ça m'ira ;).

 

:sheet: Amaterasu :

RP de présentation du projet, clair, précis.

 

:sheet: Vampire Bund :

Beaucoup de RP des enfants de la nuit, un site en construction prometteur... :)

J'ai trouvé ceci mais ce n'est pas vraiment ce que je cherche. Je pensais au pire partir du Manoir Scarlet.

Avez vous un RP décrivant vos origines autre que le fait qu'il y ait une légende liée au manoir ?

Je n'ai pas encore tout lu mais avez vous un dieu, une magie ou une religion ? Une quelconque puissance magique très forte ?

 

 

:sheet: Bel-o-kube : Étant le gestionnaire et rédacteur du RP fourmi je devrais m'en sortir :lol:.

 

:sheet: Hell : Je n'ai trouvé que ça, que j'avais déjà repris dans un RP. D'autres choses, des précisions ? Prends-je en compte le Ragnarok ou le Ragnaharos ?

Aelfyr, en tant que fils de Schwarz as-tu des pouvoirs magiques ?

EDIT : Candidature noble Aelfyr

 

:sheet: Peaux vertes :

RP du groupe de xouxoux.

 

 

:book:

Si vous le permettez, pour ce qui est du RP adossé à un bâtiment, j'ai peut être une p'tite astuce et un concept qui permettrai de mettre en cohérence l'ensemble des RP de chaque faction.

N'hésite pas à m'en faire part ;).

 

Merci par avance de vos réponses et à très vite pour un premier jet :P

Link to comment
Share on other sites

Je suis très heureux de cette décision qui fait en sorte que ce soit toi, SL, qui va s'occuper du RP de tous. Après plusieurs lectures de tes RP forum, j'ai déjà très hâte à la lecture de celui-ci.

 

Maintenant pour Nixe, tu peux prendre quelque information sur celui que tu ma généreusement amélioré ici:

http://www.minefield.fr/forum/devenir-marchand/souffle-sous-eau-t21532.html

 

Mais aussi celui créé par florenziiii pour le temple de l'eau. Il amène notre déesse et son utilité ainsi que notre raison d'être ce que l'on est.

http://www.minefield.fr/forum/chantiers-f287/temple-sous-eau-t17468-20.html#p115826

 

De plus nous sommes une très vielle civilisation qui avons connu la fin d'une vie et le renouvellement de ce qui est aujourd'hui Nixe. La Déesse Ondine partage maintenant une place aux sein de notre nouvelle cité avec l'apparition du Temple.

 

Si je ou tu a des idées ou question, on se rejoint Mumble ;)

 

A+ ,et ,tu es trop fort!

 

P.S. Nixe en Allemand = Sirène, qui est notre Déesse.

 

:water::water::water::water::water::water::water::water::water::water::water:

 

quebecbass Architecte de Nixe

Link to comment
Share on other sites

Re!

 

@quebecbass : si j'ai bien saisi cette déesse vous a créé en fait.

Elle sera donc celle qui participera pour vous à l'histoire du bâtiment, ainsi que le fameux Calysto, Premier Architecte ;). Viens à moi mumble pour me donner plus d'infos sur les pouvoirs de la déesse et de la perle ;). Ça te convient ?

 

Merci et bon jeu :P.

Link to comment
Share on other sites

Il manque des roleplay concernant l'histoire de Hell, je tacherais de mettre ca à jour demain(aujourd'hui lol)

 

Sinon tu peux te référer a ma candidature de noble pour le roleplay Hellien.

Et j'ai des pouvoirs magiques, des tas. :twisted:

Link to comment
Share on other sites

Merci Galaoud :P

 

Oui j'ai quelques idées déjà, je ne pourrai pas le pondre cette semaine, je me lance dans la rédaction pure ce weekend le temps que tout cela décante un peu ;)!

Link to comment
Share on other sites

Yop ;)

 

J'ai commencé la rédaction du RP ça y est !!!

Suite à une conversation avec Aelfyr, les peuples créateurs du bâtiment seront uniquement les fondateurs, à savoir Hell, Nixe, RF, Galianör et Bel-o-kube.

 

Je m'amuse comme un petit fou, j'ai déjà deux pages, peut-être pourrais-je vous proposer le premier jet demain soir.

J'espère que ça vous plaira :D.

 

Bon jeu !!!

Link to comment
Share on other sites

Yop ;)

 

Premier jet, je n'ai pas pris le temps de le relire encore, n'hésitez pas à me signaler les fautes de frappe ;).

 

Normalement il respecte tous les RP (sauf pour la création du Ragnarok Aelfyr, mais vu que tu avais laissé le flou la dessus j'ai dit que tu l'avais reconstruit... Je parle bien du Ragnarok, pas du Ragnaharos hein. Ça ira ? )

 

J'attends vos critiques, réactions, commentaires ;)

 

:air: :air: :air: :air: :air: :air: :air: Journal de Loweyad, Grand Mage des terres de Stendel

 

:air: :air: De sombres nuages recouvrent le ciel de notre monde. La nuit s’annonce mauvaise, mais nous n’avons que faire des éléments déchaînés. Aujourd’hui, nous, les Hommes, allons enfin nous débarrasser de toutes ces choses. Nous sommes partis en croisade il y a longtemps contre ces monstres, et désormais nous allons les éradiquer. Pas un seul de ces êtres ne mérite d’exister, ils sont étranges, ils sont à part. Nous allons les envoyer aux enfers où ils subiront leur châtiment, et la région d’Aël sera nôtre. J’ai posé ma demande aux grands seigneurs de ce monde pour en devenir le régent, la paix y règnera et nous nous assurerons qu’aucune de ces créatures n’y reviendra. Notre croisade contre le mal arrive à son terme, l’Homme aura bientôt imposé sa suprématie et règnera en maître sur la planète Minefield.

______________________________________________________________________________________

 

:air: :air: Foudre, tonnerre. Le ciel déchaînait sa toute puissance sur le monde. Les mers n’avaient jamais connu pareilles vagues, les terres pareilles secousses. La planète ronde entourée de nuages prit peu à peu la forme d’un cube…

:air: :air: La nuit avait été terrible, la forge d’un nouveau monde venait de se produire…

 

:air: :air:Le cube…

:air: :air: Quelle chose étrange... Il n’y avait jamais pensé… Le Dieu du Chaos était furieux, quelqu’un lui faisait de l’ombre et avait provoqué un immense cataclysme, transformant les mondes en cubes… Même le sien. C’était à lui qu’aurait du revenir cette tâche, c’était lui qui devait apporter le malheur et la destruction ! Fou de rage il décida qu’il était temps de rappeler sa maléfique existence au monde des humains, si toutefois ceux-ci avaient survécu à cette nuit bien étrange…

 

:air: :air: La nuit n’avait pas été de tout repos sous l’eau. L’apparition du cube avait provoqué de nombreuses voies d’eau et les Nixiens avaient énormément de travaux de réparation à réaliser. Certains quartiers étaient entièrement submergés, la matière constituant les bulles n’ayant pas conservé son étanchéité complète lors de sa transformation en cubes. Il fallait ça et la effectuer des modifications, des rajouts, épuiser l’eau… Tout occupés à leurs travaux, les êtres des profondeurs ne prêtèrent pas attention aux navires qui venaient dans leur direction à la surface de la mer…

 

:air: :air: Un rayon de lumière, une explosion… La nuit de chaos n’avait pas changé grand-chose pour les Titans. Les huit derniers immenses êtres constitués de pierre et de métaux affrontaient, guidés par Ulther, les humains et leurs divinités. Les mages humains disposaient de grands pouvoirs, conférés par leurs dieux qui voulaient les voir éliminer les Titans, et ces derniers reculaient sans cesse au grand dam de Tharik. Ils avaient atteint la région reculée d’Aël, proche des bords du monde connu. Contrant une énième attaque magique, Ulla suggéra à ses compagnons de se réfugier dans les montagnes proches. Les hommes auraient du mal à les suivre du fait de leur petite taille et cela leur laisserait le temps d’élaborer un plan…

 

:air: :air: Les dégâts et les pertes étaient considérables. Deux cités avaient perdu une grande partie de leur population ainsi que leurs reines, englouties sous les eaux de pluie. Trois avaient entièrement brûlé à cause de la foudre et une s'était effondrée sur elle-même à cause des tremblements de terre. Dans toutes les cités, on dénombrait les morts par milliers et on commençait à réparer les dégâts causés par la tempête.

:air: :air: 203è fut la première victime de l'apparition des cubes sur le monde de Minefield. Elle ne comprit d'ailleurs pas ce qui la tua. Elle était occupée à creuser une galerie sous ses pattes lorsque soudain, au lieu de s'enfoncer doucement comme d'habitude, un carré gigantesque de terre disparu et la précipita dans une chute mortelle. Plusieurs incidents de ce type eurent lieux dans la journée et les fourmis Belokaniennes commençaient à s'interroger sur le sujet lorsqu'une cité entière s'écroula. D’autres connurent le même sort et les fourmis firent un constat : elles ne pouvaient plus creuser une galerie sans provoquer la disparition d'un cube géant qui faisait s'écrouler leurs installations. On assista bientôt à des paysages étranges avec des parties de cité suspendues dans les airs tandis que le reste s'était écroulé…

 

:air: :air: Le grand mage Glukant n’avait pas dormi de la nuit. Sa mine avait tremblé encore et encore et s’était déformée. Voyant cela, il avait pris peur pour le précieux minerai qu’il se donnait tant de mal à constituer. Mais celui-ci n’avait pas été modifié autrement que dans sa forme. C’était devenu un cube, comme tout le reste, mais une partie des pouvoirs du mage y restait confinée, comme il le souhaitait. Il avait enfin réussi, il avait transféré une martie sa magie à un matériau ! Mais celui-ci, au lieu de prendre la couleur de sa magie, s’obstinait à adopter une couleur vert pomme, bien que très lumineuse. Ce n’était pas encore terminé. Une lumière apparut soudain à l’entrée de sa tanière souterraine. Il n’en utilisait jamais, les marques brillantes couleur bleu royal qui striaient l’ensemble de son corps produisaient une luminosité suffisante pour qu’il voie dans la plus grande pénombre. La lueur qui pénétrait dans son abri était une lumière magique. Ses anciens confrères, ils l’avaient retrouvé…

 

:air: :air: Ses créations et expériences n’avaient jamais vraiment plu à ses collègues de l’ordre des mages. Les deux qui lui faisaient face avaient bien l’intention de mettre fin à la fois à ses jours et à ses projets. Mais Glukant ne comptait pas se laisser faire. Ils étaient venus à deux car il était bien plus puissant qu’eux, après tout il était l’un des Grands Mages avant son exil. Il rangea son cube de minerai dans une poche et arma un de ses sorts. Le premier mage voulu l’en empêcher mais il ne fut pas assez rapide. Le rayon de lumière bleue fondit sur lui et il fut sauvé par l’intervention de son compagnon qui invoqua une barrière rouge contre laquelle s’écrasa la magie de Glukant. La grotte résonna bientôt des explosions et chocs des sorts envoyés par les mages, ses parois s’illuminant tour à tour des reflets bleus, rouges ou verts produits par la magie des trois hommes.

 

:air: :air: Une cité supplémentaire s’écroula. Comme si le cube ne leur avait pas apporté assez de complications, les fourmis de la région d’Aël, située aux plus lointaines frontières de l’empire Belokanien, connaissaient un nouveau cataclysme. De géantes et innombrables choses plates et sombres s’abattaient depuis le matin sur leur territoire et leurs cités, écrasant les dômes, les ouvrières et provoquant des vibrations sans commune mesure dans les sols. Les jets d’acide formique des artilleuses restaient sans effet sur les masses plates qui disparaissaient dans les airs et en redescendaient à une vitesse incroyable. Les reines des cinq cités de la région se réunirent. Il leur fallait trouver une solution. Leurs antennes entrèrent en contact, les plongeant dans une communication absolue sans précédent.

 

:air: :air: La chaîne de montagne n’avait pas suffit à faire pencher suffisamment la balance en faveur des Titans. Les mages humains étaient puissants, et surtout nombreux. Et les soldats qui les accompagnaient pouvaient également s’avérer dangereux de par leur nombre. De pus ils n’étaient pas encore tous présents, non loin de la une flotte lourde de combat semblait voguer vers eux également. Mais elle s’était arrêtée au milieu des eaux pour le moment. Tharik détacha un roc et le projeta sur les humains situés en contrebas. Le morceau de montagne rencontra le sol dans un retentissant fracas mêlé aux hurlements et au bruit des os écrasés contre la pierre. Le Titan s’empara d’un second projectile qu’il lança, mais celui-ci fut réduit à néant par un mage ennemi.

:air: :air: Ulla pestait également. Les pouvoirs des humains étaient habituellement ridicules, et si leurs divinités ne les avaient pas aidés ils n’auraient jamais pu rivaliser avec leur force. Elle-même, la plus puissante des Titans en termes de magie parvenait à peine à leur résister. Depuis quelques temps ses visions du futur étaient floues, sombres et il lui semblait avoir entraperçu un peuple souterrain, mais elle n’avait pas réussi à en voir plus. Elle devait pourtant en savoir plus, et pour cela elle devait combattre et vaincre. Un soudain accès de colère s’empara d’elle et toute la puissance de sa magie s’écrasa sur les humains postés en bas des montagnes. Ulther eut tout juste le temps de s’écarter du champ d’attaque de sa bien aimée. L’intense lumière recouvrit quelques instants le champ de bataille.

 

:air: :air: Explosions, panique… Un nouveau rayon, une nouvelle explosion…

:air: :air: Les navires humains s’étaient arrêtés au dessus de la cité des Nixiens et les mages dardaient les bulles de rayons mortels. Longtemps les êtres de l’eau avaient cherché à collaborer avec les humains. Un petit village en bord de mer s’était créé, regroupant certains humains qui les appréciaient. Ce village avait entièrement brûlé la veille, sans doute l’ouvre des mages. Les êtres bleus étaient habitués à être persécutés, mais c’était la première fois qu’on s’en prenait à leur cité de front. Ils étaient de grands guerriers sous l’eau, mais ils ne disposaient pas de mages. Ondine, déesse du peuple Nixe décida qu’il était temps que cessent les souffrances de ses enfants. Leur ordonnant de fuir vers les terres d’Aël, elle passa à l’action. La mer s’agita soudain et elle apparu aux humains à la surface. Un premier bateau n’eut pas le temps de réagir. Une vague l’engloutit complètement, le précipitant vers les abysses. Les quelques survivants qui tentaient désespérément de regagner la surface de l’eau furent achevés par les Nixiens dans une danse macabre et silencieuse. La bienveillante Ondine était en furie. Déchaînant ses pouvoirs, elle provoqua la collision de deux autres navires dont les réserves de poudre explosèrent, provoquant une immense gerbe de flammes. C’est alors qu’elle le vit. Loweyad, l’un des deux Grands Mages de Stendel.

:air: :air: « - C’est la fin, déesse mineure des eaux ! »

:air: :air: La puissance de la magie qu’il envoya la déesse était phénoménale. Il avait reçu l’aide de ses dieux, elle ne pourrait rivaliser seule avec cette force. Elle se retourna et vit ses enfants qui couraient et cherchaient refuge vers les terres d’Aël. Elle senti ses forces diminuer. Sa résistance ne tiendrait pas, le rayon de Loweyad était trop puissant. Soudain sa protection s’effondra. Elle fut touchée de plein fouet par la lumière du Grand Mage qui la projeta au loin, l’envoyant s’écraser contre les montagnes trônant au sein des terres d’Aël.

 

:air: :air: Cette lumière… Glukant l’aurait reconnue entre toutes, c’était celle de Loweyad. Mais que faisait-il ici ?

:air: :air: « - Et oui, Loweyad est là, et il n’est pas venu seul… »

:air: :air: Glukant se retourna, il avait reconnu la voix. Nyas, le second Grand Mage, son ancien maître.

:air: :air: « - Je me doutais bien que tu éliminerais facilement les deux mages que nous t’avons envoyés. Le but était de te faire sortir de ta tanière, et visiblement nous avons réussi. »

:air: :air: Glukant se maudit intérieurement. Après s’être débarrassé des deux mages il avait voulu s’assurer qu’il était bien seul en procédant à une petite reconnaissance des alentours. Quelle n’avait pas été sa surprise lorsqu’il avait senti toute la magie qui se déchaînait sur la région d’Aël habituellement si calme.

:air: :air: « - Je peux la sentir dans ta poche, la pierre. Tu as fini par y parvenir…

:air: :air: - Grâce à cette invention la magie ne sera plus réservée à une élite, tous pourront bénéficier de sa grandeur, revenez à la raison Loweyad et toi, nous pourrions…

:air: :air: - Assez ! La magie est à nous, et à nous seuls ! Fais moi grâce de ton beau discours, nous ne l’avons que trop entendu ! Ton invention n’est pas achevée, tu as transféré ta magie au matériau, mais il ne donnera pas tous nos pouvoirs aux gens qui la toucheront. Je ne te laisserai pas la finir, aujourd’hui ta dernière heure est venue. Tu n’aurais jamais du t’opposer à nous et tout ancien Grand Mage que tu es tu ploieras devant moi ! »

:air: :air: Le rayon de lumière violette de Nyas se heurta contre la magie bleue de Glukant. Le mage exilé sentit quelque chose d’anormal. La magie de son ancien maître était plus forte que d’habitude. Il ne pouvait avoir atteint ce niveau seul… Le combat s’annonçait perdu d’avance. Ne pouvant résister plus, il se jeta sur le côté pour échapper au rayon mortel de Nyas et lui décocha une salve de sa puissante magie. Nyas fut contraint de se protéger et Glukant en profita pour battre en retraite vers les montagnes. Il ne pourrait pas gagner ce combat de front, il devait ruser. Il voyait des hommes au loin, quelques uns d’entre eux venaient de se faire écraser par un rocher géant. Soudain, une intense lumière recouvrit le ciel. Il eut tout juste le temps d’invoquer un bouclier avant qu’elle ne s’écrase sur lui et l’armée humaine.

 

:air: :air: Ulther était parfois surpris par la puissance de sa compagne. Sa dernière attaque avait été fulgurante et il ne restait rien des humains qui assiégeaient auparavant la montagne. La magie d’Ulla avait cependant ricoché contre trois boucliers, produisant un puissant rayon qui était allé pulvériser une partie de montagne enneigée à l’ouest. La magie était si puissante qu’elle pénétra la terre et la pierre des profondeurs, laissant à jamais la marque du passage des Titans.

:air: :air: Les Titans regardèrent la vallée en contrebas. Ils n’avaient éliminé qu’une partie des hommes, d’autres arrivaient encore au loin. Et trois mages avaient résisté à l’attaque pourtant d’une puissance phénoménale.

 

:air: :air: Ondine se remettait du choc contre la montagne au moment ou la magie d’Ulla recouvrit la vallée. Elle vit Loweyad pris dans la lumière, mais il avait invoqué un bouclier et, vu sa nouvelle puissance, avait certainement survécu. Son peuple était encore loi et avait également réussi à échapper à la magie destructrice, cela la rassura. C’est alors qu’elle les aperçut. Les fameux Titans, les huit qui avaient survécu au massacre de leur peuple, ils étaient tous la. Comme pour les Nixiens, les humains les harcelaient et cherchaient à les détruire. Elle se dirigea vers eux.

 

:air: :air: Le bouclier de Glukant l’avait bien protégé, mais il savait que Nyas et Loweyad en avaient fait autant. Les autres mages du secteur par contre avaient tous péri, leur magie n’était pas assez forte. L’ancien Grand Mage leva la tête et vit les auteurs de la puissante attaque lumineuse. Il se décida à les rejoindre, peut être pourraient-ils s’allier contre les humains qui les persécutaient.

 

:air: :air: Les tremblement avaient soudain cessé, les formes plates avaient disparu dans un accès soudain de lumière. Les fourmis n’étant à cette époque pas sensibles à la magie pure, elles ne furent pas affectées. Alors qu’elles s’apprêtaient à fêter la disparition de leurs malheurs, deux formes plates atterrirent en plein milieu de leur territoire et s’y immobilisèrent, écrasant au passage une colonne d’ouvrières. Les cinq reines, apprenant cela, ordonnèrent le rassemblement des armées. Cela devait cesser, il était temps de riposter.

 

:air: :air: Nyas et Loweyad faisaient face aux Titans rejoints par Ondine et Glukant. En temps normal, ils auraient pu gagner, mais les deux grands mages étaient bien trop puissants avec les nouveaux pouvoirs prêtés par leurs dieux…

 

:air: :air: 10 000 unités. C’était le nombre de fourmis qu’avaient réussi à rassembler les cinq cités au cours des dernières minutes. Elles étaient toutes déjà présentes mais n’avaient fait que se regrouper. Les phéromones d’excitation imprégnaient l’air ambiant, elles allaient attaquer. Soudain, la phéromone tant attendue fut lancée.

:air: :air: « - Sus à l’ennemi !!!!!! »

:air: :air: La marée noire se précipita pour grimper sur les masses plates, les mandibules s’ouvrant et se refermant dans un claquement de mort.

 

:air: :air: Tous les monstres étaient la, Nyas allait en finir une bonne fois pour toute. Soudain il sentit une démangeaison dans les jambes. Il baissa la tête et poussa un cri d’horreur.

:air: :air: Les Titans, Ondine, Glukant, Loweyad, les armées humaines qui arrivaient, aucun ne l’avait vue. La marée noire recouvrit en quelques secondes le corps de Nyas. Il activa sa magie pour tenter de se débarrasser de ces encombrants insectes, mais cela ne fonctionnait pas, elles étaient comme insensibles. Il se débattit, mais il sentait les fourmis rentrer par sa bouche, ses narines, ses oreilles. Il commença à ressentir des douleurs internes, elles étaient en train de le dévorer vivant. Il hurla de plus belle, appelant son ami à l’aide. Loweyad le regarda avec dédain.

:air: :air: « - Je n’ai plus besoin de toi, j’aurai de toute façon fini par t’éliminer, la magie est à moi ! »

:air: :air: Nyas s’écroula, surpris par la réponse de son compagnon, son frère d’arme. Les fourmis avaient sectionné nombre de ses artères et il sentait la vie le quitter. Son dernier regard fut pour Loweyad, un regard empli de haine et de déception.

:air: :air: Glukant profita de l’inattention du Grand Mage restant pour l’attaquer. Mais celui-ci para avec aisance la magie bleue, recula de quelques pas et héla ses troupes qui arrivaient :

:air: :air: « - Humains, mes amis, ces monstres infâmes ont tué l’un de vos Grands Mages bien aimés ! Nous devons les punir, chargez les, massacrez les, il ne doit rien en rester !!! »

:air: :air: Les hommes chargèrent en hurlant et Loweyad se tourna vers les êtres qui lui faisaient face, la lueur argentée de sa magie illuminant ses mains. Soudain la terre se mit à trembler et une fissure se dessina dans la montagne. Un craquement sinistre, puis de gigantesques explosions suivirent. Les trois montagnes volèrent en éclat, laissant la place à une immense pointe rocheuse remplie de lave. Les Titans, Glukant et Ondine parvinrent, grâce à leurs pouvoirs, à rejoindre une partie rocheuse du volcan tandis que Loweyad usait de sa magie pour se créer un rocher flottant. Les armées humaines reculèrent, mais certains ne furent pas assez rapides et périrent dans les coulées de lave qui prenaient place dans la vallée. Une forme apparut, sortant des laves du volcan. Une forme que tous connaissaient pour en avoir entendu parler…

 

:air: :air: Il y était parvenu, et visiblement il arrivait à un moment propice… Tous ces humains, il allait pouvoir s’en donner à cœur joie.

:air: :air: « - Humains ! Tremblez devant Schwarz, dieu du chaos et du destin ! Vos misérables existences s’achèvent ici ! »

:air: :air: Partant d’un rire maléfique, il fit déferler un jet de lumière noire et de lave sur un régiment de l’armée humaine. La lumière noire recouvrit quelques dizaines de secondes le régiment, quelques inoubliables et trop longues secondes. L’atroce souffrance des hommes pris dans la magie maléfique s’entendit à des kilocubes. Lorsque les hurlements cessèrent et que la magie disparut, ne laissant aucune trace des cadavres, la peur s’empara des hommes.

:air: :air: « - Jurez moi allégeance humains, c’est votre seule chance de salut ! »

:air: :air: Un jet argenté frappa la main du dieu du chaos, lui arrachant un grognement de douleur. C’était Loweyad.

:air: :air: « - Regardez compagnons, je l’ai touché, il n’est pas invincible, je le vaincrai sans difficulté, n’ayez crainte !

:air: :air: « - Pitoyable humain, tu n’es rien en comparaison de moi, et je vais te le prouver ! »

:air: :air: Loweyad réunit alors toute la puissance de la magie que lui avaient confié ses dieux et visa Schwarz. Les Titans, la déesse des eaux, le dieu du chaos et Glukant unirent leurs forces dans un seul et même bouclier noir que vint heurter le rayon argenté. Le choc terrible projeta Loweyad de son rocher surplombant la lave, le faisant s’écraser plus loin au pied de ses armées. Il se releva péniblement, aidé de son général des armées.

:air: :air: « Incapable ! Que n’avez-vous chargé l’ennemi ?!

:air: :air: - Mais Grand Mage, ils sont bien trop puissants, nous ne pouvons…

:air: :air: Comment osez vous me répondre ? Ma force est égale à la leur, nous allons les écraser ! Mais vous, oui vous, vous êtres un lâche ! Je serai le maître du monde, je dominerai Minefield, apparemment ce n’est pas votre destin… »

:air: :air: Un éclair argenté toucha le général, mettant instantanément fin à sa vie. Ce fut la goutte de trop pour les dieux qui décidèrent d’abandonner leur champion vil, corrompu et égoïste. Le Grand Mage se sentit soudain plus faible et vit le sourire de Glukant.

:air: :air: « - Je te connais bien, Loweyad, je vois ton regard, je ressens ta magie. Tu as retrouvé tes pouvoirs normaux, rien de plus. Ta magie est puissante, mais elle ne suffira pas à nous tenir tête, tu le sais.

:air: :air: - Fuyez ! »

:air: :air: Le cri avait été poussé en cœur par les humains devant l’abandon de leurs dieux. Mais Schwarz ne l’entendait pas de cette oreille.

:air: :air: « - Pauvres imbéciles, je vous massacrerai jusqu’au dernier ! »

:air: :air: L’obscurité s’abattit soudain sur la vallée et la mer. Ondine eut tout juste le temps de protéger son peuple du maléfice de dieu du chaos. Les hurlements raisonnèrent, les appels au secours, les pleurs, les cris de pitié, puis ce fut le silence. La lumière revient peu à peu, laissant place à un paysage dévasté. Les alentours du volcan n’étaient plus qu’un immense désert, et en dehors des Titans, des Nixiens protégés par Ondine, de Glukant et de Loweyad il ne restait plus rien. Loweyad releva la tête, la peur se lisait sur son visage.

:air: :air: « - Toi, vermisseau qui a osé me défier, je t’emmène avec moi, tu verras ce qu’il en coûte de s’opposer à moi ! »

:air: :air: Un éclair noir jaillit et le Grand Mage disparu.

 

:air: :air: Les fourmis n’avaient pas tout saisi. Elles s’apprêtaient à fêter leur victoire sur l’énorme masse quand tout s’était mis à trembler. Un liquide brûlant avait emporté nombre d’entre elles, puis elles avaient senti la terre se lever. Ensuite, après quelques secousses supplémentaires, il avait soudain fait nuit. Mais une nuit d’a peine une minute, et maintenant il faisait à nouveau jour… Elles n’étaient plus très nombreuses, fort heureusement elles pouvaient voir au loin que le reste de la Fédération Belokanienne n’avait pas été touchée.

 

:air: :air: C’était fini, il ne restait plus un seul humain sur les terres d’Aël. Schwarz regarda les êtres qui se tenaient sur le volcan.

:air: :air: « - Ils reviendront, vous le savez. Ulla, compagne d’Ulther, tu as vu des choses dans le futur, je le sais. Vos enfants, vos créations, fouleront ces terres. Mais ils seront toujours harcelés par les hommes et ne pourront les combattre seuls. Il en va de même pour les tiens Ondine, quand à toi Glukant, tu ne peux non plus t’opposer seul à l’ensemble des mages de ce monde, ils reviendront. Mes troupes auront également besoin d’un pied à terre en ce monde. Notre alliance de ce jour, bien que surprenante, a été efficace. Laissons ce souvenir à nos futurs peuples afin qu’il puissent s’unir et combattre côte à côte.

:air: :air: - La destruction ne nous intéresse pas Schwarz, mais force est de reconnaître que tu as raison. Nous sommes persécutés, nous devons nous regrouper. »

:air: :air: C’était Glukant, et tout le monde fut d’accord avec lui. Ulther prit alors la parole, il s’était saisi d’une fourmi :

:air: :air: « - N’oublions pas ces insectes. A leur manière, ils nous ont bien aidé. Nous ne savons précisément de quoi sera fait demain, et les futurs peuples devront reconnaître en ces êtres minuscules un allié de poids. »

 

:air: :air: Une fois encore, ils unirent leurs pouvoirs. La magie noire de Schwarz, la lumière d’Ondine, la magie bleue de Glukant et les lueurs d’Ulther pointèrent en un même lieu. La terre trembla, le sol se déchira et une immense structure sortit de terre. Les Titans lui donnèrent la pierre, Schwarz forma l’obsidienne, référence tant à la noirceur de sa magie qu’à la couleur des fourmis qui les avaient aidé, Glukant apporta une touche bleutée et Ondine inonda le tout de la lumière de la glowstone. L’ensemble prit la forme d’une gigantesque citadelle visible des kilocubes à la ronde ; la citadelle de l’union des peuples persécutés, le lieu du rassemblement des créatures redoutées par les hommes.

:air: :air: Fiers de leur travail, chacun des alliés reprit ensuite sa route, Glukant parti s’enfermer dans les profondeurs de la terre, à l’ouest d’Aël. Nul ne sait ce qu’il advint de lui, mais il parvint à créer d’importantes quantités de son fameux minerai qu’il nomma le Glukonium. Schwarz regagna le Nether, laissant le volcan qu’il dénomma le Ragnarok sur place ainsi que les paysages dévastés des terres d’Aël qui allaient devenir bien plus tard Hell. Ondine usa de ses pouvoirs pour former une nouvelle étendue d’eau pour son peuple, au nord des terres d’Aël. Calysto, le Premier Architecte Nixien, et son peuple y entamèrent la reconstruction de Nixe, leur cité sous marine. La déesse leur offrit, en récompense de leur dévotion, la Vestibulum copia ou perle d’abondance qui assurerait leur prospérité. Les fourmis Belokaniennes disparurent peu à peu, plaçant tous leurs espoirs dans un seul et unique œuf qu’elles dissimulèrent sous terre où il fut exposé à toute la magie contenue dans les terres suite à la grande bataille. Les Titans, las des guerres et des humains se retirèrent dans un autre monde, loin des hommes et de leurs batailles. Mais ils donnèrent naissance une forme de vie avant de partir. Ulther s’inspira de ces petits êtres noirs qui les avaient aidé dans leur bataille pour créer ces êtres, les nains. Comme les fourmis ils vivraient sous la terre, ils seraient plus petits que les hommes, et ils seraient travailleurs, courageux, téméraires et entièrement dévoués à leur cité.

 

 

:air: :air: Bien des années plus tard, Aelfyr, du haut du Ragnarok qu’il avait reconstruit, contemplait la citadelle en ruine. La structure l’avait toujours intrigué, mais il n’y avait jamais rien trouvé. Une voix résonna soudain dans sa tête :

:air: :air: « - Nous pourrions accomplir un pas de plus vers la destruction, mon cher descendant.

:air: :air: - Que puis-je faire, Schwarz ?

:air: :air: - Cette structure qui t’intéresse au loin, elle est le fruit de l’alliance des pouvoirs magiques de plusieurs peuples. Fais en un symbole, elle tombe en ruine et a été oubliée depuis trop longtemps. Nous sommes prêts, il est temps de montrer notre puissance aux humains ! »

:air: :air: Il lui raconta l’histoire de la grande bataille.

:air: :air: « - Où trouver ces peuples ?

:air: :air: - Va à l’ouest, tu y trouveras Galianör. Le maître nain Galaoud, descendant des créations des Titans, s’est installé là bas attiré par le reste de magie provenant des rayons d’Ulla ayant imprégné la montagne suite à leur ricochet sur les boucliers des Grands Mages. Ils disposent d’un puissant artéfact qui leur a été légué par les Titans, cela nous sera utile. Tu y trouveras également Gauchiste, il dirige Rupture Farm et a découvert le Glukonium. Ses pouvoirs ne sont pas ceux de son ancêtre, mais avec une quantité importante de pierre verte nous pourrions faire de belles choses. Ensuite tu iras au nord, tu y trouveras Nixe et Bel-o-kube. Les Nixiens pourront t’aider via la perle d’abondance, Quebecbass saura où la trouver. Quand aux fourmis, elles ont un peu changé et la magie contenue dans les terres à imprégné leur reine, Jesollas, lui octroyant quelques pouvoirs. Trouve-les, et rappelle leur l’alliance de leurs ancêtres, le temps est venu ! Ondine et moi-même resterons en dehors de ça, c’est votre tâche désormais, ne me déçois pas ! »

:air: :air: Aelfyr s’exécuta et, quelques semaines plus tard, ils étaient tous réunis.

:air: :air: « Nous sommes les peuples opprimés, parias rejetés par tous. A quelques cubes d’ici, nous le savons, Nevah renforce ses murailles et souhaite en finir avec nous. Les humains pourraient avoir raison de nous, ils pourraient nous massacrer un par un, jusqu’au dernier. Seuls nous ne sommes pas assez nombreux ! Mais nous pouvons aussi nous unir, nous allier comme l’ont fait nos ancêtres ! Redonnons vie à cette citadelle qu’ils ont créée pour nous ! Laissons la peut envahir les cœurs de nos ennemis et démontrons leur notre puissance ! »

:air: :air: Galaoud, Quebecbass, Jesollas et Gauchiste se regardèrent. Ils n’appréciaient pas vraiment les Helliens dont le but était d’apporter la destruction sur le monde, mais force était de reconnaître qu’ils n’avaient pas le choix. Comme leurs ancêtres l’avaient fait jadis, ils unirent leurs forces. Les magies d’Aelfyr et de Jesollas firent réagir l’Artefact laissé par les Titans, la Perle d’abondance et le Glukonium. Cinq jets de lumières différentes partirent vers la citadelle. La terre trembla et la structure reprit soudain vie, se réparant peu à peu. Huit piliers apparurent en son centre, surmontés d’une immense coupole. Les humains des alentours tournèrent tous la tête vers les ruines. La lumière s’estompa peu à peu, laissant place à la nouvelle citadelle, plus imposante que l’ancienne et plus reluisante que jamais. La magie imprégnait l’immense bâtisse, symbole d’une nouvelle alliance. Les créatures rejetés avaient désormais un endroit où se réfugier pour résister à l’oppression humaine. Le Dominion était né !

Link to comment
Share on other sites

Beau(gros) RP, ouioui je l'ai lu jusqu'au bout^^. Tu dis que Leyawad ne veut pas partager son pouvoir avec le Glukonium, je me demandais simplement si c'était éventuellement une référence à mon RP sur la magie, où seul les héritiers des Logiciens accèdent à une maîtrise de la magie; en tous les cas excusez-moi de vous importunez encore avec ce dernier, et surtout sur le sujet d'un autre... :/

Sinon sur ton RP je ne vois rien à dire, à part que les Nevains préparent une armée contre nous en nous proposant gentillement de construire un pont entre leur cité et le Dominion^^(c'est plutôt les valmontois qui nous sont hostiles), et puis je trouve que si on voulait s'opposer aux humains on ne construirait pas un bâtiment, comme ils feraient, on ferait quelque chose de plus commun aux créatures magiques.

Link to comment
Share on other sites

Yop ;)

 

Non Galaoud je ne me suis pas du tout inspiré de ça, j'ai juste désespérément cherché une origine au Glukonium :lol:.

Après réflexion et prise en compte d'autres remarques également, le RP va être entièrement refait, on chamboule tout, on change tout :P.

 

Pour info, ça se passera dans le Minefield actuel (exit les origines du monde, Titans, Glukant etc...). Voici à peu près la trame :

 

Aelfyr et les Helliens rentrent du Nether, ils ont bâtit Muspellheim. A leur retour ils constatent que les humains (pas de nom de nation comme ça pas de souci à ce niveau là) ont envahi les terres de Hell, ont détruit Wolfheim, sont en train de construire un palais à proximité. Pendant ce temps les Nixiens, Nains, Glukons et Fourmis sont en train de se faire attaquer par ces mêmes humains, les premiers pour la perle, les seconds et troisièmes pour leurs richesses, les derniers car ce sont des monstres.

 

Pétages de câble, foutage sur la tronche, mais les peuples magiques reculent jusqu'à l'arrivée d'Aelfyr qui s'énerve un tout petit peu. Par un subterfuge qui me viendra au fur et à mesure de l'écriture Aelfyr parvient à réunir les peuples et ils décident d’asséner un coup fort aux humains. Expédition de nuit des principaux dirigeants, prise de palais en construction et élévation magique d'une citadelle à sa place. Un peu de fight à ce niveau la, on peut aussi imaginer qu'ils soient assiégés dans la citadelle etc... ce qui donnera un peu d'importance au bâtiment.

 

Au final les peuples magiques gagnent (grâce à la magie et à leur union) et chacun souhaite repartir de son côté. Aelfyr les retient et imagine une fédération, une alliance patati patata, vous connaissez la suite : le Dominion est né ;).

 

Est-ce que ça va comme squelette de RP ? Avec ça je peux faire un truc assez long, cependant je m'inquiète de l'accord de cette war avec tous vos RP ;).

 

 

Bon jeu !

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Je n'ai qu'une chose à dire : Wahou ! J'ai tout lut du début à la fin et je trouve ça vraiment exceptionnel. SL, Tu as un talent pour les récits prenant ! Comme je l'ai dit au 5ème Conseil Dominien, je me propose à être un des contre-maîtres de ce bâtiments dont Loysmaster détient les plans.

 

 

Cordialement,

NicsTrollus, citoyen de la Cité de Nixe.

Link to comment
Share on other sites

Avé !

 

Magnifique RP, SL, tu m'as scotché du début à la fin ! Quelques fautes de frappe, oui puisque tu demandes de l'indiquer, mais c'est normal vu le mastodonte que tu viens de nous poster, et une simple relecture te les fera trouver facilement.

 

Après, tu nous dis que le récit va changer. Totalement ? Plus de bagarre titans/humains avec tous ces effets spéciaux de déments ? Parce qu’apparemment, c'est surtout la création de la citadelle qui demande à être modifiée, non ? Le reste on peut peut-être le garder ?

Link to comment
Share on other sites

Je préfère l'ancien rp que le nouveau "squelette" que tu viens de montré personnellement

 

Rupture Farm n'est pas un vieux peuple en sois, c'est principalement un état commercial, au niveau de la création on pourrais presque dire que c'est un jeune état. Qui a été amorcé par Sarish,moi et Malcolm02 sur une idée de bâtir une ville qui pouvais faire travaillé l'argent (qui au final à toujours l'allure d'un campement)

Link to comment
Share on other sites

Je peux tenter de mixer l'ancien et le nouveau... je conserve l'ancien en tentant de remplacer Schwarz par Aelfyr (youpi un RP à faire coincider ça va être galère...) et en développant plus l'époque "moderne" avec une bataille dans la citadelle...

 

Je vais essayer de faire ça avant mon déménagement + vacances...

Link to comment
Share on other sites

Yop !!

 

Suite à la décision des nains de quitter l'alliance, que dois-je faire pour le RP ? Je les laisse, je ne les laisse pas ? Seront-ils intégrés à la citadelle ?

 

Il est encore temps pour moi de modifier la trame (je n'ai pas encore développé sur les détails, pas le temps -_-').

 

Bon jeu !

Link to comment
Share on other sites

Yop !

 

Voici la nouvelle version du RP de la citadelle. J'ai fait pas mal d'essais mais j'étais trop attaché à la première partie pour l'enlever en fait.... Je l'ai donc laissée (et puis les nains faisaient partie du Dominion à ses débuts du coup ce n'est pas dérangeant) et j'ai juste modifié un peu la fin en ajoutant quelques petits paragraphes, enfin je vous laisse lire dites moi ce que vous en pensez ;).

 

Bon jeu !

 

:air: :air: :air: :air: :air: :air: :air: Journal de Loweyad, Grand Mage des terres de Stendel

 

:air: :air: De sombres nuages recouvrent le ciel de notre monde. La nuit s’annonce mauvaise, mais nous n’avons que faire des éléments déchaînés. Aujourd’hui, nous, les Hommes, allons enfin nous débarrasser de toutes ces choses. Nous sommes partis en croisade il y a longtemps contre ces monstres, et désormais nous allons les éradiquer. Pas un seul de ces êtres ne mérite d’exister, ils sont étranges, ils sont à part. Nous allons les envoyer aux enfers où ils subiront leur châtiment, et la région d’Aël sera nôtre. J’ai posé ma demande aux grands seigneurs de ce monde pour en devenir le régent, la paix y règnera et nous nous assurerons qu’aucune de ces créatures n’y reviendra. Notre croisade contre le mal arrive à son terme, l’Homme aura bientôt imposé sa suprématie et règnera en maître sur la planète Minefield.

______________________________________________________________________________________

 

:air: :air: Foudre, tonnerre. Le ciel déchaînait sa toute puissance sur le monde. Les mers n’avaient jamais connu pareilles vagues, les terres pareilles secousses. La planète ronde entourée de nuages prit peu à peu la forme d’un cube…

:air: :air: La nuit avait été terrible, la forge d’un nouveau monde venait de se produire…

 

:air: :air: Le cube…

:air: :air: Quelle chose étrange... Il n’y avait jamais pensé… Le Dieu du Chaos était furieux, quelqu’un lui faisait de l’ombre et avait provoqué un immense cataclysme, transformant les mondes en cubes… Même le sien. C’était à lui qu’aurait du revenir cette tâche, c’était lui qui devait apporter le malheur et la destruction ! Fou de rage il décida qu’il était temps de rappeler sa maléfique existence au monde des humains, si toutefois ceux-ci avaient survécu à cette nuit bien étrange…

 

:air: :air: La nuit n’avait pas été de tout repos sous l’eau. L’apparition du cube avait provoqué de nombreuses voies d’eau et les Nixiens avaient énormément de travaux de réparation à réaliser. Certains quartiers étaient entièrement submergés, la matière constituant les bulles n’ayant pas conservé son étanchéité complète lors de sa transformation en cubes. Il fallait ça et la effectuer des modifications, des rajouts, épuiser l’eau… Tout occupés à leurs travaux, les êtres des profondeurs ne prêtèrent pas attention aux navires qui venaient dans leur direction à la surface de la mer…

 

:air: :air: Un rayon de lumière, une explosion… La nuit de chaos n’avait pas changé grand-chose pour les Titans. Les huit derniers immenses êtres constitués de pierre et de métaux affrontaient, guidés par Ulther, les humains et leurs divinités. Les mages humains disposaient de grands pouvoirs, conférés par leurs dieux qui voulaient les voir éliminer les Titans, et ces derniers reculaient sans cesse au grand dam de Tharik. Ils avaient atteint la région reculée d’Aël, proche des bords du monde connu. Contrant une énième attaque magique, Ulla suggéra à ses compagnons de se réfugier dans les montagnes proches. Les hommes auraient du mal à les suivre du fait de leur petite taille et cela leur laisserait le temps d’élaborer un plan…

 

:air: :air: Les dégâts et les pertes étaient considérables. Deux cités avaient perdu une grande partie de leur population ainsi que leurs reines, englouties sous les eaux de pluie. Trois avaient entièrement brûlé à cause de la foudre et une s'était effondrée sur elle-même à cause des tremblements de terre. Dans toutes les cités, on dénombrait les morts par milliers et on commençait à réparer les dégâts causés par la tempête.

:air: :air: 203è fut la première victime de l'apparition des cubes sur le monde de Minefield. Elle ne comprit d'ailleurs pas ce qui la tua. Elle était occupée à creuser une galerie sous ses pattes lorsque soudain, au lieu de s'enfoncer doucement comme d'habitude, un carré gigantesque de terre disparu et la précipita dans une chute mortelle. Plusieurs incidents de ce type eurent lieux dans la journée et les fourmis Belokaniennes commençaient à s'interroger sur le sujet lorsqu'une cité entière s'écroula. D’autres connurent le même sort et les fourmis firent un constat : elles ne pouvaient plus creuser une galerie sans provoquer la disparition d'un cube géant qui faisait s'écrouler leurs installations. On assista bientôt à des paysages étranges avec des parties de cité suspendues dans les airs tandis que le reste s'était écroulé…

 

:air: :air: Le grand mage Glukant n’avait pas dormi de la nuit. Sa mine avait tremblé encore et encore et s’était déformée. Voyant cela, il avait pris peur pour le précieux minerai qu’il se donnait tant de mal à constituer. Mais celui-ci n’avait pas été modifié autrement que dans sa forme. C’était devenu un cube, comme tout le reste, mais une partie des pouvoirs du mage y restait confinée, comme il le souhaitait. Il avait enfin réussi, il avait transféré une martie sa magie à un matériau ! Mais celui-ci, au lieu de prendre la couleur de sa magie, s’obstinait à adopter une couleur vert pomme, bien que très lumineuse. Ce n’était pas encore terminé. Une lumière apparut soudain à l’entrée de sa tanière souterraine. Il n’en utilisait jamais, les marques brillantes couleur bleu royal qui striaient l’ensemble de son corps produisaient une luminosité suffisante pour qu’il voie dans la plus grande pénombre. La lueur qui pénétrait dans son abri était une lumière magique. Ses anciens confrères, ils l’avaient retrouvé…

 

:air: :air: Ses créations et expériences n’avaient jamais vraiment plu à ses collègues de l’ordre des mages. Les deux qui lui faisaient face avaient bien l’intention de mettre fin à la fois à ses jours et à ses projets. Mais Glukant ne comptait pas se laisser faire. Ils étaient venus à deux car il était bien plus puissant qu’eux, après tout il était l’un des Grands Mages avant son exil. Il rangea son cube de minerai dans une poche et arma un de ses sorts. Le premier mage voulu l’en empêcher mais il ne fut pas assez rapide. Le rayon de lumière bleue fondit sur lui et il fut sauvé par l’intervention de son compagnon qui invoqua une barrière rouge contre laquelle s’écrasa la magie de Glukant. La grotte résonna bientôt des explosions et chocs des sorts envoyés par les mages, ses parois s’illuminant tour à tour des reflets bleus, rouges ou verts produits par la magie des trois hommes.

 

:air: :air: Une cité supplémentaire s’écroula. Comme si le cube ne leur avait pas apporté assez de complications, les fourmis de la région d’Aël, située aux plus lointaines frontières de l’empire Belokanien, connaissaient un nouveau cataclysme. De géantes et innombrables choses plates et sombres s’abattaient depuis le matin sur leur territoire et leurs cités, écrasant les dômes, les ouvrières et provoquant des vibrations sans commune mesure dans les sols. Les jets d’acide formique des artilleuses restaient sans effet sur les masses plates qui disparaissaient dans les airs et en redescendaient à une vitesse incroyable. Les reines des cinq cités de la région se réunirent. Il leur fallait trouver une solution. Leurs antennes entrèrent en contact, les plongeant dans une communication absolue sans précédent.

 

:air: :air: La chaîne de montagne n’avait pas suffit à faire pencher suffisamment la balance en faveur des Titans. Les mages humains étaient puissants, et surtout nombreux. Et les soldats qui les accompagnaient pouvaient également s’avérer dangereux de par leur nombre. De pus ils n’étaient pas encore tous présents, non loin de la une flotte lourde de combat semblait voguer vers eux également. Mais elle s’était arrêtée au milieu des eaux pour le moment. Tharik détacha un roc et le projeta sur les humains situés en contrebas. Le morceau de montagne rencontra le sol dans un retentissant fracas mêlé aux hurlements et au bruit des os écrasés contre la pierre. Le Titan s’empara d’un second projectile qu’il lança, mais celui-ci fut réduit à néant par un mage ennemi.

:air: :air: Ulla pestait également. Les pouvoirs des humains étaient habituellement ridicules, et si leurs divinités ne les avaient pas aidés ils n’auraient jamais pu rivaliser avec leur force. Elle-même, la plus puissante des Titans en termes de magie parvenait à peine à leur résister. Depuis quelques temps ses visions du futur étaient floues, sombres et il lui semblait avoir entraperçu un peuple souterrain, mais elle n’avait pas réussi à en voir plus. Elle devait pourtant en savoir plus, et pour cela elle devait combattre et vaincre. Un soudain accès de colère s’empara d’elle et toute la puissance de sa magie s’écrasa sur les humains postés en bas des montagnes. Ulther eut tout juste le temps de s’écarter du champ d’attaque de sa bien aimée. L’intense lumière recouvrit quelques instants le champ de bataille.

 

:air: :air: Explosions, panique… Un nouveau rayon, une nouvelle explosion…

:air: :air: Les navires humains s’étaient arrêtés au dessus de la cité des Nixiens et les mages dardaient les bulles de rayons mortels. Longtemps les êtres de l’eau avaient cherché à collaborer avec les humains. Un petit village en bord de mer s’était créé, regroupant certains humains qui les appréciaient. Ce village avait entièrement brûlé la veille, sans doute l’ouvre des mages. Les êtres bleus étaient habitués à être persécutés, mais c’était la première fois qu’on s’en prenait à leur cité de front. Ils étaient de grands guerriers sous l’eau, mais ils ne disposaient pas de mages. Ondine, déesse du peuple Nixe décida qu’il était temps que cessent les souffrances de ses enfants. Leur ordonnant de fuir vers les terres d’Aël, elle passa à l’action. La mer s’agita soudain et elle apparu aux humains à la surface. Un premier bateau n’eut pas le temps de réagir. Une vague l’engloutit complètement, le précipitant vers les abysses. Les quelques survivants qui tentaient désespérément de regagner la surface de l’eau furent achevés par les Nixiens dans une danse macabre et silencieuse. La bienveillante Ondine était en furie. Déchaînant ses pouvoirs, elle provoqua la collision de deux autres navires dont les réserves de poudre explosèrent, provoquant une immense gerbe de flammes. C’est alors qu’elle le vit. Loweyad, l’un des deux Grands Mages de Stendel.

:air: :air: « - C’est la fin, déesse mineure des eaux ! »

:air: :air: La puissance de la magie qu’il envoya la déesse était phénoménale. Il avait reçu l’aide de ses dieux, elle ne pourrait rivaliser seule avec cette force. Elle se retourna et vit ses enfants qui couraient et cherchaient refuge vers les terres d’Aël. Elle senti ses forces diminuer. Sa résistance ne tiendrait pas, le rayon de Loweyad était trop puissant. Soudain sa protection s’effondra. Elle fut touchée de plein fouet par la lumière du Grand Mage qui la projeta au loin, l’envoyant s’écraser contre les montagnes trônant au sein des terres d’Aël.

 

:air: :air: Cette lumière… Glukant l’aurait reconnue entre toutes, c’était celle de Loweyad. Mais que faisait-il ici ?

:air: :air: « - Et oui, Loweyad est là, et il n’est pas venu seul… »

:air: :air: Glukant se retourna, il avait reconnu la voix. Nyas, le second Grand Mage, son ancien maître.

:air: :air: « - Je me doutais bien que tu éliminerais facilement les deux mages que nous t’avons envoyés. Le but était de te faire sortir de ta tanière, et visiblement nous avons réussi. »

:air: :air: Glukant se maudit intérieurement. Après s’être débarrassé des deux mages il avait voulu s’assurer qu’il était bien seul en procédant à une petite reconnaissance des alentours. Quelle n’avait pas été sa surprise lorsqu’il avait senti toute la magie qui se déchaînait sur la région d’Aël habituellement si calme.

:air: :air: « - Je peux la sentir dans ta poche, la pierre. Tu as fini par y parvenir…

:air: :air: - Grâce à cette invention la magie ne sera plus réservée à une élite, tous pourront bénéficier de sa grandeur, revenez à la raison Loweyad et toi, nous pourrions…

:air: :air: - Assez ! La magie est à nous, et à nous seuls ! Fais-moi grâce de ton beau discours, nous ne l’avons que trop entendu ! Ton invention n’est pas achevée, tu as transféré ta magie au matériau, mais il ne donnera pas tous nos pouvoirs aux gens qui la toucheront. Je ne te laisserai pas la finir, aujourd’hui ta dernière heure est venue. Tu n’aurais jamais du t’opposer à nous et tout ancien Grand Mage que tu es tu ploieras devant moi ! »

:air: :air: Le rayon de lumière violette de Nyas se heurta contre la magie bleue de Glukant. Le mage exilé sentit quelque chose d’anormal. La magie de son ancien maître était plus forte que d’habitude. Il ne pouvait avoir atteint ce niveau seul… Le combat s’annonçait perdu d’avance. Ne pouvant résister plus, il se jeta sur le côté pour échapper au rayon mortel de Nyas et lui décocha une salve de sa puissante magie. Nyas fut contraint de se protéger et Glukant en profita pour battre en retraite vers les montagnes. Il ne pourrait pas gagner ce combat de front, il devait ruser. Il voyait des hommes au loin, quelques uns d’entre eux venaient de se faire écraser par un rocher géant. Soudain, une intense lumière recouvrit le ciel. Il eut tout juste le temps d’invoquer un bouclier avant qu’elle ne s’écrase sur lui et l’armée humaine.

 

:air: :air: Ulther était parfois surpris par la puissance de sa compagne. Sa dernière attaque avait été fulgurante et il ne restait rien des humains qui assiégeaient auparavant la montagne. La magie d’Ulla avait cependant ricoché contre trois boucliers, produisant un puissant rayon qui était allé pulvériser une partie de montagne enneigée à l’ouest. La magie était si puissante qu’elle pénétra la terre et la pierre des profondeurs, laissant à jamais la marque du passage des Titans.

:air: :air: Les Titans regardèrent la vallée en contrebas. Ils n’avaient éliminé qu’une partie des hommes, d’autres arrivaient encore au loin. Et trois mages avaient résisté à l’attaque pourtant d’une puissance phénoménale.

 

:air: :air: Ondine se remettait du choc contre la montagne au moment ou la magie d’Ulla recouvrit la vallée. Elle vit Loweyad pris dans la lumière, mais il avait invoqué un bouclier et, vu sa nouvelle puissance, avait certainement survécu. Son peuple était encore loi et avait également réussi à échapper à la magie destructrice, cela la rassura. C’est alors qu’elle les aperçut. Les fameux Titans, les huit qui avaient survécu au massacre de leur peuple, ils étaient tous la. Comme pour les Nixiens, les humains les harcelaient et cherchaient à les détruire. Elle se dirigea vers eux.

 

:air: :air: Le bouclier de Glukant l’avait bien protégé, mais il savait que Nyas et Loweyad en avaient fait autant. Les autres mages du secteur par contre avaient tous péri, leur magie n’était pas assez forte. L’ancien Grand Mage leva la tête et vit les auteurs de la puissante attaque lumineuse. Il se décida à les rejoindre, peut être pourraient-ils s’allier contre les humains qui les persécutaient.

 

:air: :air: Les tremblement avaient soudain cessé, les formes plates avaient disparu dans un accès soudain de lumière. Les fourmis n’étant à cette époque pas sensibles à la magie pure, elles ne furent pas affectées. Alors qu’elles s’apprêtaient à fêter la disparition de leurs malheurs, deux formes plates atterrirent en plein milieu de leur territoire et s’y immobilisèrent, écrasant au passage une colonne d’ouvrières. Les cinq reines, apprenant cela, ordonnèrent le rassemblement des armées. Cela devait cesser, il était temps de riposter.

 

:air: :air: Nyas et Loweyad faisaient face aux Titans rejoints par Ondine et Glukant. En temps normal, ils auraient pu gagner, mais les deux grands mages étaient bien trop puissants avec les nouveaux pouvoirs prêtés par leurs dieux…

 

:air: :air: 10 000 unités. C’était le nombre de fourmis qu’avaient réussi à rassembler les cinq cités au cours des dernières minutes. Elles étaient toutes déjà présentes mais n’avaient fait que se regrouper. Les phéromones d’excitation imprégnaient l’air ambiant, elles allaient attaquer. Soudain, la phéromone tant attendue fut lancée.

:air: :air: « - Sus à l’ennemi !!!!!! »

:air: :air: La marée noire se précipita pour grimper sur les masses plates, les mandibules s’ouvrant et se refermant dans un claquement de mort.

 

:air: :air: Tous les monstres étaient la, Nyas allait en finir une bonne fois pour toute. Soudain il sentit une démangeaison dans les jambes. Il baissa la tête et poussa un cri d’horreur.

:air: :air: Les Titans, Ondine, Glukant, Loweyad, les armées humaines qui arrivaient, aucun ne l’avait vue. La marée noire recouvrit en quelques secondes le corps de Nyas. Il activa sa magie pour tenter de se débarrasser de ces encombrants insectes, mais cela ne fonctionnait pas, elles étaient comme insensibles. Il se débattit, mais il sentait les fourmis rentrer par sa bouche, ses narines, ses oreilles. Il commença à ressentir des douleurs internes, elles étaient en train de le dévorer vivant. Il hurla de plus belle, appelant son ami à l’aide. Loweyad le regarda avec dédain.

:air: :air: « - Je n’ai plus besoin de toi, j’aurai de toute façon fini par t’éliminer, la magie est à moi ! »

:air: :air: Nyas s’écroula, surpris par la réponse de son compagnon, son frère d’arme. Les fourmis avaient sectionné nombre de ses artères et il sentait la vie le quitter. Son dernier regard fut pour Loweyad, un regard empli de haine et de déception.

:air: :air: Glukant profita de l’inattention du Grand Mage restant pour l’attaquer. Mais celui-ci para avec aisance la magie bleue, recula de quelques pas et héla ses troupes qui arrivaient :

:air: :air: « - Humains, mes amis, ces monstres infâmes ont tué l’un de vos Grands Mages bien aimés ! Nous devons les punir, chargez les, massacrez les, il ne doit rien en rester !!! »

:air: :air: Les hommes chargèrent en hurlant et Loweyad se tourna vers les êtres qui lui faisaient face, la lueur argentée de sa magie illuminant ses mains. Soudain la terre se mit à trembler et une fissure se dessina dans la montagne. Un craquement sinistre, puis de gigantesques explosions suivirent. Les trois montagnes volèrent en éclat, laissant la place à une immense pointe rocheuse remplie de lave. Les Titans, Glukant et Ondine parvinrent, grâce à leurs pouvoirs, à rejoindre une partie rocheuse du volcan tandis que Loweyad usait de sa magie pour se créer un rocher flottant. Les armées humaines reculèrent, mais certains ne furent pas assez rapides et périrent dans les coulées de lave qui prenaient place dans la vallée. Une forme apparut, sortant des laves du volcan. Une forme que tous connaissaient pour en avoir entendu parler…

 

:air: :air: Il y était parvenu, et visiblement il arrivait à un moment propice… Tous ces humains, il allait pouvoir s’en donner à cœur joie.

:air: :air: « - Humains ! Tremblez devant Schwarz, dieu du chaos et du destin ! Vos misérables existences s’achèvent ici ! »

:air: :air: Partant d’un rire maléfique, il fit déferler un jet de lumière noire et de lave sur un régiment de l’armée humaine. La lumière noire recouvrit quelques dizaines de secondes le régiment, quelques inoubliables et trop longues secondes. L’atroce souffrance des hommes pris dans la magie maléfique s’entendit à des kilocubes. Lorsque les hurlements cessèrent et que la magie disparut, ne laissant aucune trace des cadavres, la peur s’empara des hommes.

:air: :air: « - Jurez moi allégeance humains, c’est votre seule chance de salut ! »

:air: :air: Un jet argenté frappa la main du dieu du chaos, lui arrachant un grognement de douleur. C’était Loweyad.

:air: :air: « - Regardez compagnons, je l’ai touché, il n’est pas invincible, je le vaincrai sans difficulté, n’ayez crainte !

:air: :air: « - Pitoyable humain, tu n’es rien en comparaison de moi, et je vais te le prouver ! »

:air: :air: Loweyad réunit alors toute la puissance de la magie que lui avaient confié ses dieux et visa Schwarz. Les Titans, la déesse des eaux, le dieu du chaos et Glukant unirent leurs forces dans un seul et même bouclier noir que vint heurter le rayon argenté. Le choc terrible projeta Loweyad de son rocher surplombant la lave, le faisant s’écraser plus loin au pied de ses armées. Il se releva péniblement, aidé de son général des armées.

:air: :air: « Incapable ! Que n’avez-vous chargé l’ennemi ?!

:air: :air: - Mais Grand Mage, ils sont bien trop puissants, nous ne pouvons…

:air: :air: Comment osez vous me répondre ? Ma force est égale à la leur, nous allons les écraser ! Mais vous, oui vous, vous êtres un lâche ! Je serai le maître du monde, je dominerai Minefield, apparemment ce n’est pas votre destin… »

:air: :air: Un éclair argenté toucha le général, mettant instantanément fin à sa vie. Ce fut la goutte de trop pour les dieux qui décidèrent d’abandonner leur champion vil, corrompu et égoïste. Le Grand Mage se sentit soudain plus faible et vit le sourire de Glukant.

:air: :air: « - Je te connais bien, Loweyad, je vois ton regard, je ressens ta magie. Tu as retrouvé tes pouvoirs normaux, rien de plus. Ta magie est puissante, mais elle ne suffira pas à nous tenir tête, tu le sais.

:air: :air: - Fuyez ! »

:air: :air: Le cri avait été poussé en cœur par les humains devant l’abandon de leurs dieux. Mais Schwarz ne l’entendait pas de cette oreille.

:air: :air: « - Pauvres imbéciles, je vous massacrerai jusqu’au dernier ! »

:air: :air: L’obscurité s’abattit soudain sur la vallée et la mer. Ondine eut tout juste le temps de protéger son peuple du maléfice de dieu du chaos. Les hurlements raisonnèrent, les appels au secours, les pleurs, les cris de pitié, puis ce fut le silence. La lumière revient peu à peu, laissant place à un paysage dévasté. Les alentours du volcan n’étaient plus qu’un immense désert, et en dehors des Titans, des Nixiens protégés par Ondine, de Glukant et de Loweyad il ne restait plus rien. Loweyad releva la tête, la peur se lisait sur son visage.

:air: :air: « - Toi, vermisseau qui a osé me défier, je t’emmène avec moi, tu verras ce qu’il en coûte de s’opposer à moi ! »

:air: :air: Un éclair noir jaillit et le Grand Mage disparu.

 

:air: :air: Les fourmis n’avaient pas tout saisi. Elles s’apprêtaient à fêter leur victoire sur l’énorme masse quand tout s’était mis à trembler. Un liquide brûlant avait emporté nombre d’entre elles, puis elles avaient senti la terre se lever. Ensuite, après quelques secousses supplémentaires, il avait soudain fait nuit. Mais une nuit d’à peine une minute, et maintenant il faisait à nouveau jour… Elles n’étaient plus très nombreuses, fort heureusement elles pouvaient voir au loin que le reste de la Fédération Belokanienne n’avait pas été touché.

 

:air: :air: C’était fini, il ne restait plus un seul humain sur les terres d’Aël. Schwarz regarda les êtres qui se tenaient sur le volcan.

:air: :air: « - Ils reviendront, vous le savez. Ulla, compagne d’Ulther, tu as vu des choses dans le futur, je le sais. Vos enfants, vos créations, fouleront ces terres. Mais ils seront toujours harcelés par les hommes et ne pourront les combattre seuls. Il en va de même pour les tiens Ondine, quand à toi Glukant, tu ne peux non plus t’opposer seul à l’ensemble des mages de ce monde, ils reviendront. Mes troupes auront également besoin d’un pied à terre en ce monde. Notre alliance de ce jour, bien que surprenante, a été efficace. Laissons ce souvenir à nos futurs peuples afin qu’ils puissent s’unir et combattre côte à côte.

:air: :air: - La destruction ne nous intéresse pas Schwarz, mais force est de reconnaître que tu as raison. Nos descendants seront, comme nous, persécutés et auront besoin de se regrouper. »

:air: :air: C’était Glukant, et tout le monde fut d’accord avec lui. Ulther prit alors la parole, il s’était saisi d’une fourmi :

:air: :air: « - N’oublions pas ces insectes. A leur manière, ils nous ont bien aidé. Nous ne savons précisément de quoi sera fait demain, et les futurs peuples devront reconnaître en ces êtres minuscules un allié de poids. »

 

:air: :air: Une fois encore, ils unirent leurs pouvoirs. La magie noire de Schwarz, la lumière d’Ondine, la magie bleue de Glukant et les lueurs d’Ulther pointèrent en un même lieu. La terre trembla, le sol se déchira et une immense structure sortit de terre. Les Titans lui donnèrent la pierre, Schwarz forma l’obsidienne, référence tant à la noirceur de sa magie qu’à la couleur des fourmis qui les avaient aidé, Glukant apporta une touche bleutée et Ondine inonda le tout de la lumière de la glowstone. L’ensemble prit la forme d’une gigantesque citadelle visible des kilocubes à la ronde ; la citadelle de l’union des peuples persécutés, le lieu du rassemblement des créatures redoutées par les hommes.

:air: :air: Fiers de leur travail, chacun des alliés reprit ensuite sa route, Glukant parti s’enfermer dans les profondeurs de la terre, à l’ouest d’Aël. Nul ne sait ce qu’il advint de lui, mais il parvint à créer d’importantes quantités de son fameux minerai qu’il nomma le Glukonium. Schwarz regagna le Nether, laissant le volcan qu’il dénomma le Ragnarok sur place ainsi que les paysages dévastés des terres d’Aël qui allaient devenir bien plus tard Hell. Ondine usa de ses pouvoirs pour former une nouvelle étendue d’eau pour son peuple, au nord des terres d’Aël. Calysto, le Premier Architecte Nixien, et son peuple y entamèrent la reconstruction de Nixe, leur cité sous marine. La déesse leur offrit, en récompense de leur dévotion, la Vestibulum copia ou perle d’abondance qui assurerait leur prospérité. Les fourmis Belokaniennes disparurent peu à peu, plaçant tous leurs espoirs dans un seul et unique œuf qu’elles dissimulèrent sous terre où il fut exposé à toute la magie contenue dans les terres suite à la grande bataille. Les Titans, las des guerres et des humains se retirèrent dans un autre monde, loin des hommes et de leurs batailles. Mais ils donnèrent naissance une forme de vie avant de partir. Ulther s’inspira de ces petits êtres noirs qui les avaient aidé dans leur bataille pour créer ces êtres, les nains. Comme les fourmis ils vivraient sous la terre, ils seraient plus petits que les hommes, et ils seraient travailleurs, courageux, téméraires et entièrement dévoués à leur cité.

 

 

:air: :air: Le lourd rocher propulsé par le mouvement de balancier de la cuillère vint percuter la muraille de la citadelle, la perçant et projetant des pierres sur les guerriers qui se tenaient en dessous. Les années avaient passé et les humains, malgré leurs guerres internes entre mages et ingénieurs, s’en prenaient toujours aux peuples considérés comme différents. Peu après son arrivée sur les terres de New Stendel, Aelfyr avait subit une première attaque humaine. Ces derniers, venus en petit nombre, avaient rapidement succombé sous les coups des Helliens aidés par les pouvoirs de leur maître. Mais Aelfyr n’était pas dupe et il savait que les hommes reviendraient tôt ou tard en plus grand nombre. Il avait donc érigé de grandes murailles puis parcouru les terres proches de Hell afin de prévoir les différents points d’arrivée des humains. Au cours de son exploration, il avait rencontré les Nains, Glukons, Fourmis et Nixiens et s’était souvenu d’une lointaine bataille évoquée dans les récits de Schwarz. Il leur avait donc proposé une alliance, la fédération des peuples magiques faisant front face aux humains et à leur arrogance. Une union prête à accueillir toutes les créatures persécutées et rejetées : le Dominion.

:air: :air: Le fracas des rocs s’écrasant contre les murs de la citadelle résonnait dans toutes la structure.

:air: :air: « - Seigneur Aelfyr, les catapultes de l’ennemi frappent durement, Magna Dominius ne tiendra pas longtemps à ce rythme ! Que doit-on faire ?

:air: :air: - Où sont les autres ?

:air: :air: - Les fourmis et les Glukons sont sur le champ de bataille mais ils ne tiendront pas longtemps. Quand aux Nixiens ils ont subit de grandes pertes et sont rentrés dans la citadelle pour nous aider à tenir nos positions. Mais encore une fois la structure ne résistera pas indéfiniment aux catapultes ennemies.

:air: :air: - Et où sont les Nains ?

:air: :air: - Ils combattent de leur côté maître, au sein de Kil Nura. Nous n’avons pas plus d’informations. »

:air: :air: Aelfyr réfléchit longuement, laissant un pesant silence s’installer. Le jeune Hellien qui lui faisait face semblait prêt à imploser mais il n’osa pas interrompre la réflexion de son maître.

:air: :air: « - Nous n’avons pas le choix, tu vas affréter des messagers vers le nord, l’est et l’ouest. De vagues rumeurs font état de l’installation récente de nouvelles peuplades sur ces terres, peut être daigneront-ils nous aider. Quand aux Bel-o-kubiens et aux Glukons ils doivent rentrer. Mène-moi à une place en hauteur qui offre une vue sur tout le champ de bataille, je vais user de mes pouvoirs pour créer suffisamment de confusion et permettre à nos alliés de rentrer tout en couvrant le départ de nos messagers.

:air: :air: - Mais maître vos récents combats ont mis à mal votre magie, vous devez vous reposer sinon…

:air: :air: - J’aurai assez de force pour faire cela je pense. Contente-toi de suivre mes directives, cela suffira.

:air: :air: - Bien maître. »

:air: :air: Le jeune guerrier fit passer les ordres d’Aelfyr avant de le mener sur les hauteurs de la citadelle. Les remparts de la structure circulaire étaient en piteux état, conséquence du pilonnage qu’ils subissaient depuis deux jours déjà. Les informateurs Helliens avaient rapporté que les humains se regroupaient à Nevah et préparaient une attaque sur le Dominion. L’alliance magique avait tout juste eu le temps de regrouper ses armées avant que l’offensive ne soit lancée. Fort heureusement les mages humains étaient bien moins nombreux et bien moins forts que par le passé car abandonnés pas leurs dieux. Mais les dominiens étaient confrontés au même problème, ils ne disposaient pas de pouvoirs aussi puissants que leurs aïeuls et leurs dieux ne prenaient plus part aux combats. De plus, hormis Aelfyr et quelques autres exceptions, la plupart avaient surtout développé des pouvoirs magiques non utiles pour l’exercice de la guerre. Restaient donc les armes : arcs, épées mais aussi griffes, crocs et autres mandibules.

:air: :air: Le maître Hellien observa le champ de bataille. Les fourmis et Glukons reculaient mais ne s’avouaient pas vaincus, préférant mourir que de laisser leurs ennemis accéder à la citadelle. Quand aux humains ils étaient terriblement nombreux. Chaque fois que l’un d’eux tombait un autre prenait sa place, décourageant et fatigant les troupes dominiennes. Aelfyr réfléchit aux diverses possibilités qui s’offraient à lu et conclut qu’il n’avait pas assez de forces pour repousser seul tous les humains suffisamment longtemps pour couvrir la retraite de ses alliés et le départ de ses messagers. Il s’intéressa alors au terrain alentour et finit par trouver ce qu’il cherchait.

:air: :air: « - Maître regardez ! Un régiment ennemi a contourné nos armées par le nord et s’apprête à attaquer leur flanc !

:air: :air: - Parfait, ils se situent juste au bon endroit, dommage pour eux. »

:air: :air: Un halo rouge sombre entoura le fils de Schwarz qui envoya un rayon de magie en direction du régiment. Mais le rayon passa plusieurs cubes au dessus des humains, allant s’écraser contre un rocher non loin. Le jeune Hellien ne parvint pas à dissimuler sa stupeur.

:air: :air: « - M…m…m…maître, balbutia-il, vous les avez manqué. Vous êtes trop fatigué, je vous l’avait….

:air: :air: - Tais-toi jeune insolent ! Regarde et apprends. Oh et sonne la retraite aussi. »

:air: :air: Le guerrier répercuta l’ordre et observa le régiment humain qui chargeait leur armée. Un sinistre craquement retentit soudain, suivi d’un fracas gigantesque audible sur tout le champ de bataille et qui stoppa net le régiment humain. Le rocher frappé par le rayon d’Aelfyr avait cédé et un fleuve de lave commençait sa course le long de la pente. Mais la substance brûlante était lente, trop lente. Ce fut le moment que choisi Aelfyr pour déchaîner le peu de pouvoirs qui lui restaient, envoyant un rayon sur la lave pour l’accélérer et laissant le reste de sa magie déferler sur les armées humaines.

:air: :air: Le régiment humain avait repris la course, mais ils ne chargeaient plus, ils cherchaient à sauver leurs vies. La retraite pour les troupes dominiennes sonna au même moment, tandis que le reste des armées humaines était ralenti par les différents effets de la magie d’Aelfyr. Certains s’enflammèrent, d’autres s’étouffèrent sans raison apparente ou encore se suicidèrent ou se retournèrent contre leurs amis à cause d’illusions plus ou moins horribles selon les cas. Le laps de temps obtenu grâce à toute cette confusion permis aux combattants dominiens de reculer vers la citadelle sans subir d’attaques trop importantes. Les premières lignes humaines furent cependant rapidement remplacées par des combattants frais qui commencèrent à charger les fourmis et Glukons. Ce fut le moment que choisit Aelfyr pour lancer un ultime rayon de magie qui frappa le sol entre les combattants. Une fissure se créa et la terre s’ouvrit peu à peu. Le régiment qui chargeait auparavant les flancs de l’armée dominienne se retrouva coincé entre la faille qui venait de s’ouvrir et la lave qui leur fonçait dessus à toute allure. Certains tombèrent à genoux et prièrent, d’autres se jetèrent dans le vide ou implorèrent leurs dieux, mages, amis et parents de leur venir en aide, mais tous périrent dans les flots de liquide en fusion et leurs hurlements refroidirent les esprits de leurs camarades qui ne se risquèrent pas à franchir la faille remplie de lave qui leur faisait face.

:air: :air: Aelfyr tomba sur un genou. Il était épuisé des nombreux combats qu’il avait mené la veille et ce qu’il venait de faire l’avait mis à mal. Il se releva néanmoins et convoqua immédiatement le conseil dominien afin de faire le point. Les dirigeants se réunirent autour de leur table et de ses flammes tandis que les blessés se faisaient soigner et qu’on réorganisait les défenses.

:air: :air: « - J’ai perdu énormément de filles aujourd’hui, les troupes Bel-o-kubiennes ont diminué de plus de la moitié en seulement deux jours, entama Jesollas.

:air: :air: - Pareil pour moi, poursuivit Gauchiste, les Glukons ne tiendront pas longtemps à ce rythme.

:air: :air: - Quand à nous, Nixiens, nous avons perdu plus des trois quarts de nos effectifs.

:air: :air: - Oui j’ai vu ça Quebecbass, rétorqua Aelfyr, mais vous n’êtes pas habitués à combattre longtemps hors de l’eau, vous n’êtes pas à votre avantage ici. Pour notre part, nous avons également perdu à peu près la moitié de nos effectifs et les loups garous sont tous morts dans le premier assaut humain sur Wolfeim. Dans l’ensemble nous avons donc perdu un peu plus de cinquante pour cent des troupes dominiennes alors que les humains semblent toujours plus.

:air: :air: - Si les Nains ne nous avaient pas abandonné, commença Quebecbass

:air: :air: - Il n’est pas question des Nains pour le moment, le coupa Jesollas, chacun fait ce qu’il veut, ils ont choisi de partir c’était leur droit.

:air: :air: - Oui mais s’ils avaient été là nous aurions été plus nombreux ! s’emporta Gauchiste. Quitter le dominion aussi peu de temps avant que les humains ne nous attaquent n’est pas une coïncidence. Ils savaient quelque chose, et…

:air: :air: - Il suffit ! tonna Aelfyr. Ce n’est pas le moment d’aborder la question des Nains, nous sommes seuls, sans aucune aide et nous devons nous en sortir. J’ai envoyé des messagers dans différentes directions, espérant obtenir l’aide de peuples qui soutiendraient notre cause, mais ce ne sera peut-être pas suffisant. Nos ancêtres ont créé cette citadelle afin que nous puissions y soutenir un siège et c’est ce que nous ferons. Mais tôt ou tard les catapultes auront raison de ces murs, et nous devons nous préparer à…

:air: :air: - Maîtres, maîtres ! Les humains bâtissent un pont par-dessus la lave !

:air: :air: - Envoyez des archers et artilleuses sur les remparts, répondit Jesollas. Qu’ils empêchent la construction de ce pont et fassent regretter leur audace à ces humains.

:air: :air: - Ils sont déjà postés ma Reine, mais les tirs incessants des catapultes rendent la visée difficile.

:air: :air: - Maîtres ! Maîtres ! hurla un second soldat en arrivant, ils installent des trébuchets derrière leurs catapultes ! »

:air: :air: Les dirigeants échangèrent des regards défaitistes. Quebecbass rompit le silence.

:air: :air: « - Ils veulent en finir rapidement apparemment… Nous assiéger n’est pas au programme.

:air: :air: - Il nous faut au moins tenir la nuit, répondit Aelfyr. Que tous les mages se reposent, demain nous aurons besoin de tous nos pouvoirs.

:air: :air: - Mais qu’allons nous faire ?

:air: :air: - Nous n’avons pas le choix, il va falloir les attaquer férocement, de plein fouet. Nous ne pourrons pas tenir la citadelle s’il n’y a plus de murailles. Notre mission sera donc de détruire leurs machines de guerre. »

 

:air: :air: La nuit fut difficile, marquée principalement par les sons assourdissants produits par les chocs des rochers s’écrasant contre les murailles. Les archers et artilleuses profitèrent de l’obscurité régnant sur la citadelle ainsi que de la lumière produite par la faille remplie de lave pour harceler les humains mais cela ne permit que de ralentir un peu la construction du pont qui était presque achevé à l’aube malgré les nombreuses pertes. Gauchiste tempêtait :

:air: :air: « - Quoi ?! Un pont en une seule nuit ? Mais c’est impossible !

:air: :air: - Ils ont reçu l’aide de leurs mages monseigneur. Ils ont déplacé et assemblé les rocs avec une rapidité déconcertante.

:air: :air: - Parce qu’en plus il est en pierre ?! »

:air: :air: Les humains franchissaient déjà le pont tandis que Gauchiste allait porter la nouvelle au conseil. Aelfyr modifia quelque peu ses plans.

:air: :air: « - Quebecbass, tu resteras ici pour coordonner nos défenses. Je me chargerai du pont puis Jesollas et Gauchiste mèneront l’assaut avec toutes nos troupes pour écraser les humains coincés entre la citadelle et la faille. Nous nous occuperons ensuite des catapultes. Allez tout le monde à son poste ! »

:air: :air: Aelfyr monta au sommet des remparts de la citadelle afin de disposer d’une bonne vue sur le pont. Les humains le franchissaient et marchaient sur la citadelle inlassablement malgré les tirs des archers. Un rocher arriva soudain des airs, menaçant d’écraser le fils de Schwarz. Ce dernier lança sa magie contre la pierre qui explosa en l’air. Les différents morceaux, parmi lesquels certains étaient aussi gros qu’un homme, flottèrent quelques instants avant d’être projetés sur les humains grâce à la magie d’Aelfyr. Ce dernier lança alors sa magie contre le pont afin de le détruire. En contrebas, Jesollas et Gauchiste lancèrent l’assaut. Les cuirasses, armures, mandibules et épées s’entrechoquèrent tandis que le rayon magique d’Aelfyr s’écrasait dans les airs juste au dessus du pont. Dans sa surprise, le maître Hellien murmura :

:air: :air: « - Un bouclier magique… »

:air: :air: Les mages humains s’étaient en effet regroupés afin d’ériger une protection de leur pont contre la magie qu’ils avaient vu à l’œuvre la veille. Ce bouclier magique leur avait coûté du temps et les avait fatigué mais ils venaient de constater son efficacité, ce qui n’était pas pour leur déplaire. Aelfyr gronda, il n’aimait pas voir ses pouvoirs remis en question. Plus bas, Jesollas et Gauchiste comprirent qu’ils étaient exposés à de sérieux ennuis en voyant le pont toujours debout malgré l’attaque de leur allié. Ils étaient bloqués et commençaient à reculer. Le fils de Schwarz fut pris d’un accès de colère et sauta par-dessus les remparts, s’élançant dans la bataille.

 

:air: :air: Mandibules qui découpaient la chair, magie qui illusionnait, brûlait, écrasait, épées qui transperçaient les torses, abdomens et découpaient des membres. Le champ de bataille était le théâtre d’un véritable carnage. La rage d’Aelfyr avait donné pendant un laps de temps l’avantage aux dominiens, mais très vite le fils de Schwarz avait été rattrapé par la fatigue des jours précédents et n’avait pu faire appel à tous ses pouvoirs. Il envoyait tout de même des décharges magiques sur ses adversaires, les soulevait de ses mains puissantes pour les jeter au loin et provoquait quelques vagues de lave assez efficaces. Les Glukons usaient de leur supériorité physique due à leur exposition au glukonium pour occire les humains. Ils étaient en effet plus rapides et plus forts, et un Glukon valait bien dix humains. Mais il y avait bien plus de dix humains par Glukon. Les Bel-o-kubiennes, Helliens et Nixiens combattaient également avec rage, massacrant de nombreux ennemis. Mais le nombre d’humains ne cessait de croitre et bientôt les troupes dominiennes se retrouvèrent acculées devant leurs portes.

:air: :air: « - Tous à la citadelle, hurla Aelfyr . »

:air: :air: Mais au même moment un tir de trébuchet heurta les murailles. Un tir parmi tans d’autres, mais un tir de trop pour le mur qui s’effondra en partie, ouvrant une brèche aux ennemis. Très rapidement les humains entrèrent et ouvrirent les portes, encerclant ainsi partiellement les troupes dominiennes. Partout dans la citadelle les combats faisaient rage et le gros des troupes situé devant les portes força l’entrée, écrasant les humains qui leur bloquaient le passage. Aelfyr se rendit alors compte que le combat était perdu.

:air: :air: « - Abandonnez la citadelle ! hurla-t-il, on se réfugie ailleurs allez ! »

:air: :air: Mais personne ne savait où aller et les troupes cherchaient tant bien que mal des sorties autres que la porte principale tandis que les humains progressaient dans la structure gigantesque. Soudain des cors de guerre retentirent. Musique lointaine annonçant l’assaut final qui aurait raison des créatures magiques. Non, ces cors n’étaient pas ceux des humains, songèrent les dominiens. D’autres cors encore résonnèrent, différents des premiers. Un être tomba alors sur un groupe d’humain, réduisant à néant les quinze hommes en quelques secondes. Partout dans la citadelle des êtres similaires fondirent sur les humains surpris par leur rapidité. Des silhouettes fantomatiques firent également leur apparition, effrayant les hommes les plus crédules et prenant le contrôle de l’esprit des autres. L’un des êtres dont la rapidité était irréelle se présenta devant les dirigeants dominiens.

:air: :air: « - Vous semblez épuisés, nous arrivons visiblement à point nommé.

:air: :air: - Qui êtes-vous ? l’interrogea Gauchiste.

:air: :air: - Oh toutes mes excuses, Comte Link Nohansen Scarlet pour vous servir, je fais partie du Vampire Bund situé non loin d’ici. Quand à ces silhouettes, ce sont les esprits d’Amaterasu, ils sont peu nombreux mais sont visiblement très efficaces.

:air: :air: - Votre aide nous est précieuse Comte, reprit Gauchiste, mais si vous n’êtes pas plus que ça nous ne pourrons remporter la victoire. »

:air: :air: Le sol trembla soudain et des hurlements et cris retentirent. Aux cors de guerre étranges se mêlèrent ceux des humains qui annonçaient un regroupement.

:air: :air: « - Ne vous inquiétez pas maître Glukon, les cors de chasse barbares ne sont pas notre œuvre, nous préférons la discrétion… Ces hurlements, cris et autres vibrations sont dus à deux autres peuples arrivés également en même temps que nous. Le flanc ouest des humains est attaqué par les singes de Symia tandis que les Peaux-Vertes s’occupent du reste. Leur nombre est d’ailleurs impressionnant, je ne pensais pas qu’il était possible de réunir autant de ces êtres baveux.»

:air: :air: Les yeux des Bel-o-kubiennes, Helliens, Nixiens et Glukons s’emplirent de joie et de haine.

:air: :air: « - Et bien messieurs, entama Quebecbass, je crois qu’il est temps de lancer notre assaut ! »

:air: :air: Le peu d’humains restant à l’intérieur de la citadelle n’offrit pas une grande résistance aux troupes dominiennes surmotivées. Très rapidement les créatures magiques purent sortir de la citadelle et admirer le spectacle. Les humains tentaient tant bien que mal de contenir l’assaut des hordes de trolls, gobelins et orcs qui déferlaient sur eux ainsi que celui des singes qui les écrasaient de par leur force pour les plus lourds ou les massacraient grâce à leur agilité pour les plus petits. Les rescapés de la citadelle s’élancèrent alors dans la bataille, faisant peu à peu reculer les troupes humaines jusqu’aux portes du dominion. Chez les humains, c’était la débandade. Ce soudain renfort n’avait pas du tout été prévu et encore moins le fait qu’il faille faire face à deux fronts distincts. De plus, les esprits immatériels étaient intouchables avec de simples armes et les mages avaient trop à faire pour s’en charger. Très vite la motivation fit place à la peur et des ordres contradictoires furent lancés un peu partout tandis qu’Aelfyr prenait un malin plaisir à mettre le feu aux catapultes et autres trébuchets. La bataille dura toute l’après midi et l’armée humaine fut privée de plus de la moitié de ses effectifs avant de s’avouer définitivement vaincue et de prendre la fuite sous les tirs des troupes dominiennes. Le rassemblement des créatures magiques avait encore vaincu, mais il s’en était fallu de peu.

:air: :air: Une fois le champ de bataille nettoyées dirigeants dominiens rencontrèrent alors les chefs des différents peuples et leur proposèrent d’intégrer leur alliance afin d’œuvrer et combattre côte à côte. Les traités d’alliance furent signés dans l’allégresse et donnèrent lieu à de nombreuses fêtes et banquets dans les différentes cités. Magna Dominius avait beaucoup souffert des combats et les peuples décidèrent de la rénover et de la rendre encore plus résistante et imprenable qu’elle ne l’était auparavant. Ils œuvrèrent pendant des mois et des mois mais la citadelle se releva, resplendissante. Les hordes dominiennes étaient prêtes à résister à n’importe quel assaut humain, jamais l’alliance n’avait été aussi puissante.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...