Jump to content
Sign in to follow this  
Golgothe3000

[Accepté]Au Bonheur Des Chaplin's (Golgothe3000)

Recommended Posts

Salutations Votre seigneurie.

 

Si je vous écris en ce jour, c'est pour vous soumettre une requête. Cette dernière est de devenir Marchand!

 

Mes motivations sont simple, amasser du pognon pour Galianör et un peu pour moi aussi (hé hé) car la ville manque cruellement de moyen.

 

les screenshot:

 

Je suis tisserand, et je compte ouvrir mon premier magasin, qui s'appelerais "Au bonheur des Chaplins's", et qui vendra de manière quasi exclusive de la laine blanche, noir, ou grise. Ma première echoppes ouvrira sur Nimps . le terrain est déjà réservé, et une ébauche de maison se dresse déjà dessus.

 

voilà un screen de la façade:

 

 

7Gvt.png

 

Et un de l'intérieur:

 

7GvS.png

 

Dans les jours à venir, elle serra sûrement amélioré, ne prêtez donc pas trop attention à l'aspect merci ^^

 

Dans la vie la vrai:

 

Mon p'tit nom c'est Maxime, je vis à Romans-sur-Isère, si vous connaissez pas c'est pareil, j'ai 15 ans, et je marche sur mes 16. je suis un « no-life » je passe ma vie sur les jeux vidéo, et depuis 4 mois je ne quitte presque plus minecraft et minefield, sauf pour de courts intermèdes qui me permettent de manger ou de jouer à DAO. Vous n'en saurez pas pus sur moi.

 

 

Dans le jeu:

 

Je vais vite passer sur cette partie là, comme je l'ai déjà dit, je possède une maison à Galianör et je participe à l'expansion de la ville. Depuis que je suis sûr le serveur, trois mois donc, je suis à Galianor, c'est le premier forum intéressant que j'ai vu, et depuis je n'ai plus quitté la compagnie des nains, qui est au demeurant extrêmement agréable. J'ai travaillé à Rupture Farm un temps, mais suite à un petit malentendu par rapport à la direction des galeries, j'ai étais licencié, je sais ça la fout mal, mais autant ne pas le cacher. Tout ce que je pourrais dire d'autre ne serrait que fioriture inutile, alors je crois qu'on va passer au Rp si ça vous va, et même si ça vous va pas d'ailleurs.

 

Le Role play

 

D'abord, voici mon lien vers ma candidature de voyageur: devenir-voyageur/grand-pas-nain-par-golgothe3000-t18086.html

 

Je Vivais à Galianör depuis déjà quelques mois. Au cours de ces dernier mois j'avais beaucoup appris, notamment de mon ami fliver, qui avait non loin de Galianör une petite ferme, ou se côtoyer champs de blé, vaches et moutons. Au court des jours que je passais à l'aider dans sa bergerie, j'appris à apprécier ses animaux, et en particulier ce qu'elles pouvaient nous apporter. Notamment leur laine, chaude, douce, et surtout cher, et les nains aime ce qui est cher. A partir de ce jour, je m'employer donc à découvrir les secret de ce matériau si facile à trouver, et si rentable. Je découvrais l'art de la teinte d'abord, je m'essayais à tous, je faisais bouillir le minerais de lapis dans des fours surchauffés, et comment en faire du colorent en y mélangeant la bonne quantité d'eau et de résine. J'apprenais tout seul la concoction de mixtures avec des fleurs de toutes les couleurs pour donner des colorants efficaces. Mes amis les nains me regardaient de travers, mais je m'en fichais, ce que je découvrais me fasciner. j'étais l'un des seuls nains à comprendre les bienfaits de la surface, comme... comme un elfe en somme, quand cette idée me traversa l'esprit, ces êtres fluets bouffeurs de salades remontèrent d'un cran dans mon estime.

 

Après avoir découvert Tout ceci, j'arrivais à obtenir toutes les couleurs de laine imaginable, du bleu marine au rouge sanguin, mais mon je preferais toujours le ton ecru et simple de la laine naturel et sans coloration et les tains sombre que l'on obtenait avec du poulpe. Chaque scéance de coloration se finissait dans le sang de l'animal et dans des éclats d'encre frais. Mais cela restait de la laine, informe, et peu esthétique, je me lançais donc dans la phase de conception. Je comprenais vite la difficulté de la tâche à laquelle j'étais confronté, je savais que des métier à tisser existaient chez les humains, mais leur taille ne convenait pas pour un nain, je devais donc mes outils moi même. Je passais des nuits blanches à élaborer des plans et à assembler quelques maquettes de qualités médiocre. Quand enfin j'eus atteint un résultat acceptable, je me rendais vite conte que je n'avais pas les capacité pour assembler un tel outil. J'allais donc frapper à la porte de Kinderlight, le menuisier de Galianör, et à celle de LetharGik le forgeron, pour ce qui était des pièce de métal. Ils travaillèrent ensemble toute une nuit, pour enfin aboutir au résultat escompté, un magnifique objet léger et efficace. Je les remerciais et leur payait leur dut à chacun.

 

J'étais enchanté du résultat, et je ne regrettais pas mes 50 piastre, chose rare chez un nain. Dès mon retour chez moi, je me jetais dans ma cave avec mon nouveau joujou, et j'y restais enfermé 4 longues journées à m'entrainer au tissage. Mes première tentatives furent du gâchis de matière première informe, je me fustigeais et reprenais ma tâche, à chaque échec plus avec plus d'ardeur. Le quatrième jour, j'atteignais un résultat acceptable, c'était pardessus en laine noir épaisse, que j'avais renforcé de cuir. Il ne payé pas de mine, j'avais eu beaucoup de mal à dégrossir la laine et à la tisser correctement, mais le plus dur avait été les travaux d'aiguilles. Mes gros doigts de nains n'était pas fais pour ça, et j'avais perdu de précieux centimètres de tissu dans les jointures des manches. Mais sous peine de mourir d'inanition, je devais me restaurer. Il était tard, mon horloge affichait 23 heure, je soupais frugalement, d'un peu de jambon séché et d'une soupe de champignon. Je m'accordais alors une sieste, de trois heures, et l'esprit encore embrumé, je me dirigeais vers la cave.

 

Cela faisait deux semaine qu'aucun nain ne m'avais vu, ils s'inquiétaient, et mes voisins, Loulama et Mopo vinrent un soir toquer à ma porte. J'étais justement en train de manger, et j'allais leur ouvrir, ils sursautèrent quand je leur ouvrait la porte, mon visage amaigris, d'un blanc cireux devait en effet faire très peur. Il me demandèrent si j'allais bien, mais tenaillé par la faim, et l'envie de dormir quelques heures, je les éconduisais sans douceur. Je retourné à mon maigre souper, et je m'endormis sur mon fauteuil au coin du feu. Je me réveillais quelques heures plus tard, et retourner me terrer dans mon antre.

 

Un mois passa encore avant que je daigne mettre le nez dehors, dans les dernier jours, je m'était nourri de reste de viande séché avarié, et j'étaitt malade à en mourir, Mais ma machine n'avait plus de secret pour moi! Et je parvenais à tisser des tissu en laine aussi fin que ceux en soie. Mue par la souffrance, je traversais la moitié de la ville, en m'arrêtant souvent pour vomir, jusqu'à la maison de notre herboriste lemacanul, je le trouvais en chemise de nuit. Il me traina sur son lit, et me fit avaler diverse potions étranges au goût infect. Il me sauva sans doute la vie. Après quelques jours de convalescence, je pu quitter son hospice, et m'en retourner à mon atelier, je n'avais alors plus de raison de m'affamer et de me priver de sommeil, je l'avais dompté.

 

Peu de temps après, alors que je tisser avec plaisir de nouvelles choses, et développais ma technique. Les quatre grands mages réunirent le peuple de Stendel pour leur annoncer la découverte d'une nouvelle dimension, et quelle nous était désormais ouverte. Comme à chaque fois, ce fut la rué. Et vite de rudimentaire construction se dressèrent autour du portail. Peu friand de ce genre de chose, je décidais de m'y rendre plus tard, quand l'enthousiasme des débuts serait passé. Et comme toute chose, il passa. Je m'armais donc, on m'avais dit ce nouveau monde dangereux, et m'équipais pour un peu de minage. Quand je passais le portail, après la désagréable impression de petite mort que les passages me faisaient chaque fois, Je fut transporté, devant moi, se déroulait un arc en ciel palpable de couleur! Je passais des jours à l'observer, et à la toucher, j'étais à la fois jaloux et heureux, jaloux de la finesse de la laine, que je ne pourrais obtenir en 100 ans de travail, mais heureux de savoir que la perfection existait.

 

A cette instant je décidais que je voulais l'atteindre! Tout en sachant que c'était impossible. Je décidais aussi que j'allais en faire profiter le monde! Moyennant finance bien sûr. Je remontais mes manches et sautais sûr la première parcelle de terrain inoccupé que je trouvais je creusais la roche, car je restais un nain, pour y installer ma boutique, je décidais que je vendrais les laines dont je maitrisais et aimais le plus la coloration, les grises, les noire, etc... Ma boutique presque achevé. Une seule chose manquait, Une licence. Je prenais donc le chemin du palais, avec la ferme intension de faire de ma passion mon métier.

 

 

Les prix: (il ne concerne que les objets de mon premier magasin)

 

 

 

Laine blanche: 1 Pa le lot de quatre.

 

Laine gris clair: 1 Pa unité.

 

Laine gris foncé: 1 Pa unité

 

Laine noire: 1 Pa le lot de deux.

 

Laine rouge (je sais je sais, c'est pas du noir ou autre, mais c'est ce qui constraste le mieux alors...)

: 1 Pa le lot de deux.

 

Escalier de laine noir: 8 Pa le lot de quatre.

 

Escalier de laine blanche: 4 Pa le lot de quatre.

 

Rideaux blancs: 2 pa le lot de quatre.

 

Rideaux noir: 4 Pa le lot de quatre.

 

Merci de votre attention, et surtout de votre dévouement envers nous ;)

 

Golgothe3000 alias golinvaux IG.

 

 

P.S: de un, désolé pour mon orthographe, je sais c'est pas gégéne, et pour les screens, je n'ai pas réussi à les afficher, désolé pour ces misérable liens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Golgothe devient marchand? C'est à la mode où quoi? :lol:

 

Bref, l'aspect de l'échoppe est sobre, sans réelle "personnalisation" de sa part, mais bon c'est Galianörien donc j'aime :)

 

Le RP est bien ficelé, c'est prenant, on a envie de tout lire dès le début !

 

Quand au personnage qu'est Golgothe, je dois l'avouer que c'est pas mon plus grand ami à Galianör, néanmoins il se dévoue pour contribuer à l'épanouissement de la cité et aide bénévolement chacun d'entre nous, que ça soit sur des choix que sur des constructions à proprement dites.

 

Plussoiements nécessaires. :cookie:

Share this post


Link to post
Share on other sites

d un point de vue RP, je devrais presque refuser, je suis un elfe et il est un nain...meme si je tente d etre en paix avec eux, ils ne cherchent qu a me taper dessus...

d un point de vue moins rp, il est un joueur que je cotoie peu mais le peu qu il m a laissé voir de sa personnalité m a presque plu...

 

Je plussoie donc

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si même un elfe le plussoie ya pas moyen, je fais de même!

Haha Golgothe l'ami des elfes, tout le monde va se foutre de toi à la taverne! :mrgreen:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arrêtez avec votre hache, je ne plussois personne. Non rangez ça... Mais sa va me faire mal arrêtez.

Rangez votre canard jaune... Haaa me touchez pas !

 

Bonjour, je viens soutenir monsieur canard... Heu je voulais dire Monsieur Golgothe3000

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salutation,

 

Votre candidature est acceptée, veuillez me contacter Ingame ou sur mumble pour l'obtention de votre licence, sinon il vous est possible de m'envoyer un screen par mp forum avec le versement d'un acompte de 500 pa pour valider votre licence de commerce.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...