Jump to content
Sign in to follow this  
moulecake

[Accepté][Outilleur] Moulecake - Moule's Tools

Recommended Posts

Bonjour à toutes et à tous.

 

Spécialisation : Outilleur

Nom de l'échoppe : Moule's Tools

Localisation : Oxissor

Porte Folio : voir plus bas

 

Pour ceux qui ne me connaissent pas et que j’éspère croiser un jour voici une bref présentation de moi-même.

 

Voyage dans un monde appelé IRL :

Dans la vie, je m’appelle Quentin. J’ai 23 ans et je suis dans l’informatique depuis Windows 95 que j’ai découvert grâce au premier PC de mon grand père. Depuis j’enchaîne les nouveautés informatiques dont un BTS IRIS (Informatique et Réseau pour les Industries et les Services). Au jour d’aujourd’hui je travail en tant qu’AVS (Assistant de Vie Scolaire – j’aide les élèves handicapés à prendre les cours et à s’intégrer dans un lycée)

Sinon dans la vie informatique mon nom est moulecake (prononcé normalement et pas à la japonaise !) partout où je passe. Un surnom adopté et créé lors d’un voyage en Autriche en classe de 4ieme avec mes potes. Depuis je ne le lâche plus et ne le cèderai JAMAIS !

J’ai découvert minecraft un doux soir de juin après l’éclatement de ma guilde WoW (Roxx and Roll – Arathi) depuis je n’y suis pas retourné. D’une car mes potes ne jouaient plus et de deux, car minecraft s’est imposé. Ancien féru de Légo®, Minecraft fût une révélation ! Imaginez un monde où tout est réalisable avec des centaines de personnes sans cesse en train de construire ! Bref, je construis mon serveur Minecraft-bukkit alors moulecakecraft (go youtube) pour jouer entre potes (environs 5 joueurs dont moi) puis au fur et à mesure des jours ils se lassèrent sauf moi. Après cela je décide d’acheter le jeu et de rejoindre ma première communauté : thecraft.fr qui au final bien que certaines idées ressortent, le décor de la map est… monstrueux (enfin irréel tel que pixel art et autre kikoulolerie). Finalement après réflexion, malgré mes préjugés de ne pas passer pour un kikoulol qui viens sur minefield car bob lennon…

 

Le voyage Minefieldien :

Finalement j’ai pris mon courage à deux mains avec pour ambition de passer au plus vite du stade de noob minefildien à connaisseur minefieldien. Bref je ne m’en sors pas trop mal ! Après une semaine de végétation minefieldienne en tant que vagabond, je me retrouve paysan et recruté par la ville d’Oxissor à redonner du boost à la ville qui commençait à s’essouffler. Grâce à GuizmoLePerfide, j’ai pu prétendre au rang de voyageur (Candidature Voyageur) et ainsi m’élancer dans le monde de Minefield comme membre actif de la société. Maintenant la ville manque sérieusement d’investissements financiers et c’est en postulant en tant que commerçant que j’aimerais pouvoir permettre a Oxsissor de s’accroître.

 

 

 

Porte Folio :

 

20111208011915.png

 

20111208012157.png

 

20111208012211.png

 

20111208012237.png

 

 

 

 

Les Prix* :

Obsidian :

Pioche Obsidian : 6pa

Pelle Obsidian : 2pa

Hache Obsidian : 6pa

Bèche Obsidian : 3pa

 

Diamant :

Pioche Diamant : 21pa

Pelle Diamant : 7pa

Hache Diamant : 21pa

Bèche Diamant : 14pa

 

Fer :

Pioche Fer 3pa

Pelle Fer : 1pa

Hache Fer: 3pa

Bèche Fer: 2pa

 

Divers :

Cisaille : 2pa

Sceau : 3pa

Barre de fer : 2pa

*Alignement selon la côte des matières première en bourse.

 

 

 

Partie RP : Récit Post-vécu. (non role play je sais :P )

[…]Pendant ce temps, environs à la mi-hauteur de la construction des murs, les deux seigneurs s'entretenirent avec moi et m'annoncèrent... qu'ils me promurent au grade de conseiller principal d'Oxissor et que mon avis compte donc parmi les leurs.

J'ai donc l'honneur et le prestige dans la vie d'avancer la tête haute, tout en respectant le reste de la population et en continuant d'être a leur écoute.

 

 

Reprise RP :

 

Chapitre 1_Une Vie de conseiller plutôt inhabituelle.

 

Depuis quelques jours me voilà donc grand conseiller d’Oxissor. J’assiste aux réunions de projets pour la ville, approuve certaines choses, discute sur d’autres, et vote non pour certaines. Je propose mes idées, mes projets que nous discutons donc de la même manière avec bien sûr un droit de véto seigneurial. Depuis le jour de ma propulsion au rang de grand conseiller, le chantier du château est en route. Les murs extérieurs sont enfin terminés et le toit durement fini du à la recherche d’approvisionnement d’ardoises. Le château étant terminé d’extérieur je me suis donc résigné à déménager de la taverne. J’habite maintenant au 1 rue Charlotte Corday. Je suis très content finalement d’avoir un vrai chez moi. Cela à quand même de bons avantages, tel que pouvoir inviter ses amis comme Fatality de la ville du Ténébraé cultus ou même le seigneur GuizmoLePerfide qui en dehors du travail ou du rang qui nous sépare, arrive à se détendre, discuter et rigoler autours d’une bonne pinte.

Un soir où nous faisons une partie de cartes, Fatality à qui je rends service de temps à autre a lui de même proposé de passer chez lui faire la prochaine partie. J’accepte son offre avec grand plaisir.

 

Le soir de la nouvelle partie de carte cette fois-ci organisée par Fatality je fais la rencontre de Rapha. Un très grand personnage avec beaucoup d’idées en tête. Ils me racontent leur histoire et celle de la ville tout en disputant notre partie. Notre soirée touchant à sa fin, je leur souhaite une bonne nuit et prends donc la route pour Oxissor. Mais au tournant d’une rue je me rends compte que je suis perdu. D’ailleurs cette ‘’rue‘’ n'a pas l’air d’une rue. On dirait plutôt dit un gouffre, une crevasse. Impossible de remonter, mes appels au secours ne dépassent pas les quarante blocs de hauteur. Je décide donc de marcher et essaye de trouver une sortie mais plus j’avance et plus la crevasse d’assombrie. Finalement je me heurte à un mur de stone et à main nue cela me prendrait des siècles pour creuser. Je fais donc demi-tour. Soudain le sol se dérobe sous mes pieds. Ma tête se cogne violemment contre un bloc de stone heureusement pas sur un coin…

Je me réveille un certain temps après. Mes yeux s’habituent à la pénombre. Une lueur se diffuse grâce à une coulée de lave. Je fais l’état des lieux rapidement. Pas grand-chose à part encore de la stone, de la stone et de la stone… La source de lave me sauve vraiment la vie. Elle me réchauffe et m’évite de tombé en hypothermie. Soudain un grondement résonne dans la crevasse où je suis tombé. Je mets quelques secondes quand même à m’apercevoir que ce grondement vient de mon ventre. « Humpf, mon ventre ! » Je commence à avoir faim. Je ne sais pas depuis combien de temps je suis là cela peut être quelques heures, mais combien de temps suis-je resté inconscient ? Peut être plus alors peut être un ou deux jours! Bon je continue d’explorer, déterminer à trouver quelque chose d’utile. Pour l’instant je n’ai que de la lave, de la stone et quelques planches de bois. Voilà maintenant plus de … je ne sais pas, un bon moment, que j’explore, tout en gardant un œil sur le chemin de retour. J’entends une sorte de ruissellement d’eau. Je me dirige à l’oreille et tombe sur une énorme nappe d’eau. Je m’approche pour boire un peu. Cela fait vraiment du bien de se désaltéré. Je décide de traverser ce lac sur ses bords, sans me mouiller. Arrivé de l’autre coté je tombe sur une nouvelle coulée lave en contrebas. Mais cette fois ci la découverte est énormément plus intéressante. En effet la luminosité de la lave et l’humidité du lac à permis une monstrueuse prolifération de champignons et de mousses formant même quelques lianes. Heureusement je me suis souvenu des conseils du mage Manoxime sur les champignons comestibles et par chance ceux là en étaient. Mon estomac criant famine je me concocte un bol de fortune et utilise un recoin de lave calme pour chauffer ma mixture. Après ce bon repas je me permets de reboire sur le bord du lac. J’entends quelques roulis de stone se décrocher et inopinément la petite façade cède. Je m’agrippe à un tas de mousses-lianes qui traînent à coté et évite de justesse de valdingué dans la lave et finir comme ingrédient dans un bain-marie géant. La lave sursaute ! L’eau surf sur cette dernière entraînant un refroidissement brusque de la lave. La lave subit une vitrification instantanée qui la transforme en Obsidian ! Jamais auparavant je n’avais observé un tel spectacle ! Mais cela est encore loin d’être terminé. En effet la violence du choc est tellement puissante que les blocs d’obsidians se séparent. La lave reflue du sol et fait fondre l’obsidian. Des blocs s’en vont se loger dans des coins et fondre tranquillement dans cette apocalypse théâtrale. L’eau continue son écoulement en violentant la lave et les blocs d’obsidians. Finalement après que le lac se soit vidé tout reprend son calme. Je découvre avec émerveillement que les blocs envoyés dans les coins fondent et prennent une allure de barre d’obsidian. Tout cela peut se produire grâce aux blocs de stone placé de façon à faire un four de fortune. Les barres brillent grâce à leurs éclats vitreux depuis le « four » encore rouge vif. Suite à ce spectacle et à cette découverte je repense à la fabrication des pioches. Je fouille dans ma sacoche et sors mes deux dernières planches de bois. Je transforme ces deux blocs en stick de bois. Je travail ensuite ces sticks pour en faire le manche et y fixer par l’intermédiaire d’un œil la pièce d’obsidian formant un angle de 50 à 60 degrés. Après plusieurs… je sais pas heures sûrement le temps que j’y passe, grâce aux divers outils que j’ai pu faire à l’aide des deux pauvres sticks qu’il me restait et des bouts d’obsidians cassés que récupérés à droite à gauche. Après un dur labeur cérébral et manuel, j’arrive, enfin, à façonner la pièce maîtresse en obsidian : le pic ! Sans réfléchir je test directement sur un bloc de stone situé à coté et là, miracle ! D’une, elle se brise et de deux, à une vitesse incomparable. Je continue en direction de la surface. Une, deux, trois dizaines de blocs cassés après je reprends des forces… A haute voix je m’exprime : « Que seulement ?! ». Je retourne dans mes pensées. Une trentaine de bloc avant d’être un peu épuisé ? Extraordinaire. Je profite de ma récupération pour examiner ma pioche. Rien quasiment aucune rayure, l’outil parfait ! Excité, je repars de plus belle et quelques blocs après je surgis du sol et aperçois enfin le soleil !

 

Qu’est ce qu’il est bon de sentir la chaleur du soleil qui nous réchauffe doucement. Pas comme la lave qui nous irrite et nous brûle. Je reste là les bras tombant, ma pioche dans une main et le visage en direction du soleil sans me soucier de l’endroit que je me trouve.

Une voix au loin me sort de mon nuage.

Voix : « Moulecake ! Moulecake ! Toi ! Ici ! Vivant ! Tu ne peux pas savoir comment cela me fait plaisir ! Cela fait presque cinq jours que nous te cherchons. On a fouillé partout même la faille, mais on a vu qu’il y avait eu un éboulement monstrueux. On te pensait même mort ! Mais j’étais persuadé que tu étais encore en vie. Je le sentais. Oh ! Moulecake, c’est Fatality, tu m’entends ? »

Moi-même : « Mh ? De que. Quoi ? Fata ? Oui je suis enfin sorti.

Fatality : « Oui, tu es vivant. Tous le monde va être réjouie de l’apprendre en ville. Mais ! Qu’as-tu dans la main ? Où a tu trouvé ça ? Bon attends, cherche pas, donne on va chez moi, viens te poser »

Moi-même : « Hein ? Eux, ouais. »

Arrivé chez Fatality, il me propose d’aller prendre une douche et ensuite de le rejoindre dans le salon. Posé dans le salon, Fatality m’apporte un bon moka bien chaud comme je les aime. Il me propose de raconter mes péripéties pendant ma dégustation.

Après avoir tout raconté Fatality, est ébahi de mon savoir faire déclaré d’outilleur. Il n’a jamais vu d’outils aussi perfectionnés avec si peu de matériel et n’imagine même pas ce que je pourrais faire avec des plus adaptés. Je lui dis que j’ai fait ça à la va vite sur le fait et que c’est plus une chance que du savoir faire. Sur ce Fatality m'invite à aller me coucher et a reparler de ça le lendemain à tête reposée.

 

Le lendemain Fatality insiste pour venir me voir manier la forge pour y fondre ses épées. Son maniement est parfait, chaque coup calculé et réfléchi. Il m’a ensuite tendu son marteau et afin de fabriquer un pic de pioche. Le premier coup que je au métal chaud d’obisdian est totalement instinctif et non réfléchi. Je suis surpris mais continue dans mon élan… « Bing… bing, bing, bing… Bing… » A fond dans ce que je façonne, je fini enfin le pic. Je me retourne et montre ma création à Fatality sans attendre de réactions très positives. Or, Fatality est là bouche bée. Je lui dis donc qu’il voit bien que c’est nul et ne peut prétendre… Il me coupe la parole et s’exprime énergiquement comme quoi il n'a jamais vu une création aussi pure. Que ce pic de pioche a l’air d’être forgé par des mains de maître. Il me demande donc si je n’ai vraiment jamais toucher a la forge. Je lui réponds que non jamais me n’en ai touché une auparavant. Soudain un flash me parvient. Un souvenir parmi ceux que j’avais oublié de mon enfance. Je me mis à déblatérer mes souvenirs en même temps qu’ils me reviennent. Je me souviens d’un homme, tout le temps en train de courir, excité comme une puce à sauter partout et me délégant toutes les taches de réparation, raccommodage, rafistolage sur une machine complètement bizarre. Que donc mon maniement pour un métal inconnu de cette machine à du m’apprendre au fur et a mesure de toutes ces manipulations ont fait que je sais forger l’obsidian non sous l’affluence innée, mais acquis lors de mon enfance auprès de cette homme.

 

Fatality me proposa d’en faire mon métier et de voir avec GuizmoLePerfide pour me lancer dans la voie commerciale et de partager mon art d’outilleur avec le monde.

De retour à Oxissor je prend rendez vous avec GuizmoLePerfide et lui raconte toute l’histoire. Lui aussi ébahi accepte de m’aider et de me prendre sous son aile pour comprendre le monde du commerce et à me faire un nom qui résonnerait dans tout minefield. Après plusieurs semaines le commerce de base commence à ne plus avoir de secrets pour moi et GuizmoLePerfide me dit que le reste je l’apprendrai sur le terrain.

..*

 

 

Avant de vous laisser je tiens à remercier tout particulièrement :

-GuizmoLePerfide

-fatality_1997

-rapha_1398

Pour leur présence dans mon RP

Puis viens aussi :

-aupsie

-alexiram

-guigui34750

-ultrawar

-granomeister

-adjudantbob

- et bien d'autre

Manoxime bien entendu pour sont recrutement à Oxissor.

 

Merci d'avance pour l'attention que vous porterai à ma candidature.

Restant à votre entière disposition pour toutes demandes d'informations complémentaires, je vous prie de croire en l'expression de mes sincères salutations.

 

--

Cordialement, moulecake

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les qualités de Moulecake

 

-Sympa,actif

-Donne de l'aide a tous

-fait passer de bonne soiré

-fait des constrcutions de folie

-participe au taches ingrates

 

Je ne peut citer toute ces qualités il faudrait un siécle pour les expliquer et les citer.

 

Pourquoi il mérite ce grade

Parceque c'est moulecake!!^^ non sérieusement il fait des constructions de fou furieux et il est hyper actif il m'aide énormement au cultus.Il se plaint jamais c'est la voix de la raison il sera a coup sur un personnage important du serveur en continuant ainsi.

 

Bref

 

+ 111111111111

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

ce joueur mérite largement le grade de commerçant (voir un futur noble? ;) ) en tout cas c'est un +1

mais pas n'importe quel plussain, c'est le plussain NINJA!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je plussoie cette élément indispensable de Oxissor sans qui la ville n'en serrait pas ou elle en est cette homme est mon bras armé dans la ville il fait preuve de grande diplomatie et d'un devoument sans egal par son travail et son implication.

Sa sera un enorme que dis je un gargantuesque +1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moulllleeeeee ààààà cakkkkeeee!!!!

Ah nan c'est pas ça?!

Tant pis moi j'aime bien l'appeler comme ça ;) Les pirates renomment souvent les gens qu'ils aiment bien.

 

Joli RP histoire inintéressante et personnage sympathique je plussoie.

 

 

Cordialement Kureha_zero Grande Conseillère de Torcuba.

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1 au fournisseur d'outil d'Ysera... quoique.... attends... commerçant =sous=demande de payement....Ah non non non en faite du coup il nous fera payer le ******

Share this post


Link to post
Share on other sites
mon nom est moulecake (prononcé normalement et pas à la japonaise !)

 

On t'appelle SushiOkashi ? Bizarre ...

 

Plus sérieusement, félicitations, tu as désormais la possibilité de nous vendre tes superbes outils.

 

Concernant les modalités, fais /pay 500 ingame puis envoie moi un mp sur le forum pour me dire quand et à quelle heure tu l'as fait que je puisse vérifier et te délivrer ta licence. Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...