Jump to content
Sign in to follow this  
tos91

[Accepté] Candidature voyageur de tos91

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

 

Tout d’abord, avant de lire cette candidature, je vous conseille de lire ma candidature paysan : ici

Cela fait maintenant 11 mois que je joue à Minecraft, 7 mois que je suis sur Minefield, et 6 mois que je suis paysan.

J’aspire à devenir voyageur, et cela pour trois raisons :

- Tout d’abord, RP : pour cela il vous suffit de le lire pour comprendre

- Ensuite, cela fait maintenant 5 mois que je suis paysan, et de plus en plus j’ai l’envie m’investir dans un métier (comme décrit dans mon RP), pour pouvoir aider les communautés dans lesquelles je suis présent.

- Enfin, même si c’est une raison plus « terre à terre », je considère qu’après 7 mois sur le serveur, je vous dois quelque chose à vous qui vous occupez de ce serveur. C’est pourquoi, une contribution régulière (à travers le temps de jeu) me semble normale.

 

Au passage, et avant d’entamer mon RP, je souhaite aussi remercier l’équipe de modération, qui malgré les critiques, reste très disponible, à partir du moment où on les contacte avec un minimum de courtoisie. Et aussi et surtout les administrateurs pour le travail colossal fourni, qui permet à ce serveur d’avoir la place qu’il a aujourd’hui. 100.000 membres c’est fou !

 

 

 

Place au RP !

 

 

 

Chapitre premier : It’s a New World

 

 

Il était 7h du matin, le soleil se levait sur « New World », laissant entrapercevoir à tos le ciel jaune orangé par la fenêtre de sa petite chaumière. Les premières lueurs du jour se reflétaient dans le lac qui se tient juste en contrebas.

 

« Debout Tos, il est l’heure de se lever ! »

 

La voix de Mahia, sa mère résonna dans sa chambre, visiblement sa mère est déjà levée depuis les aurores et elle avait déjà préparé le repas du matin.

 

« Dépêche-toi, si tu veux partir avec ton père, il faut que tu te prépares vite ! lui rappela-t-elle.»

 

C’était le grand jour, le jour qu’il attendait depuis des mois et que son père lui avait promis. Impatient mais désireux de profiter de l’instant, Tos se leva en repensant à ce qu’il avait appris durant les 10 années de sa courte vie.

 

Ses deux parents étant paysans, il n’avait pas pu aller à l’Ecole : la ville la plus proche EauClaire, était située à pas moins de deux jours de marche à pied. Ne pouvant pas lui offrir un tel luxe, Mahia et Rahar, ses parents, avaient décidé de lui apprendre tout ce qu’ils savaient, afin qu’il sache, comme eux, se débrouiller par lui-même dans le futur.

Il avait donc vite appris les méthodes de base pour se débrouiller dans ce monde cubique qui lui était désormais familier.

Tos se remémorait encore le jour ou pour ses quatre ans, son père lui a montré comment, avec quatre planches de bois il pouvait construire un objet, qu’il avait dorénavant dans sa chambre, et dans lequel il rangeait ses outils de base qui lui permettaient de crafter d’autres objets.

A partir de ses cinq ans son père, lui montra comment travailler le blé, afin de pouvoir se nourrir par lui-même. Et depuis lors, c’est lui qui s’occupait du petit jardin de la famille. Régulièrement, il apportait sa récolte de blé à Mahia qui s’occupait alors de le cuisiner en pain.

 

Alors quand son père lui annonça qu’il allait lui faire découvrir son travail de mineur, Tos sauta de joie et d’excitation. Son père sentait sa soif de découvrir qu’il avait du mal à étancher, et malgré la dangerosité des mines, se dit que maintenant, il avait l’âge de l’aider.

 

Et ce jour était enfin arrivé. Tos descendit donc le petit escalier qui le mène à la petite pièce commune de la maison.

 

« Bonjour Papa, bonjour Maman.

- Bonjour fiston, alors prêt pour le grand jour ?

- Oui, je l’attends avec impatience. Hier, comme tu me l’a conseillé, je suis allé abattre quelques vaches derrière la maison, pour me confectionner de nouveaux vêtements plus résistants.

- C’est parfait, prends des force, et attends-moi, je vais chercher les outils. »

 

Ils partirent aux environs de 8h vers l’ancienne mine. En entrant, alors qu’il sentait l’excitation monter son père lui dit :

 

« Tos, quoique tu découvres dans cette mine avec moi, n’oublie jamais que tu viens de la surface. Il m’est arrivé de croiser d’anciens humains qui par l’attrait de la richesse disponible sous terre n’en sont jamais ressortis. Certains les appellent des gobelins, d’autres des nains. Mais quoi qu’il arrive, ne deviens pas comme eux. »

 

C’est sur ces paroles peu rassurantes qu’ils s’enfoncèrent dans les profondeurs de la terre, uniquement guidés par la lueur des torches.

 

 

Chapitre deux : C’est en minant …

 

 

Après que son père lui ait montré comment se servir d’une pioche et d’une pelle, ils commencèrent à creuser sans relâche dans l’espoir de trouver un métal qui, selon les rumeurs, se trouvaient sous terre à ces profondeurs.

 

« J’en ai trouvé papa !

- Non mon fils, ce n’est que du charbon. C’est nécessaire bien sûr et nous allons le récolter, mais nous en avons déjà de bonnes réserves pour passer l’hiver à la maison. »

 

Quelques minutes plus tard, alors que Tos commençait à se sentir oppresser dans ces galeries à peines plus grandes que lui, il cassa un bloc de pierre, et tomba sur une grotte, vide en apparence.

 

« Ne t’approches surtout pas Tos ! lui cria son père. Ces galeries, regorgent de minerai, mais on y trouve aussi des monstres. Je vais passer devant toi avec mon épée pour libérer le passage. »

 

Alors qu’il avançait prudemment dans la caverne, un hurlement étrange le fit sursauter :

 

« Un Zombie ! Tos retourne dans la galerie ! lui lança-t-il alors. »

 

Il vit son père dégainer son épée et en quelques minutes le combat fut terminé.

 

« Tu vois ce zombie Tos, il n’est pas bien adroit, mais c’est une des créatures les moins fortes que l’on peut rencontrer dans ces galeries. On raconte même que des squelettes ont repris vie et qu’ils peuvent t’attaquer, armés d’arcs et de flèches ! Pour ta sécurité, prend cette épée. Tu en auras besoin.

- Merci papa, je la garderai précieusement.

- Très bien, maintenant continuons … »

 

Quand quelques mètres plus loin :

 

« Regarde Tos, c’est du fer, nous en avons trouvé ! Récolte-le pendant que je pose notre four et atelier à coté pour pouvoir le fondre tout de suite.

- J’en ai quatre blocs ! Par contre le cinquième est plutôt rouge, et je n’arrive pas à le casser !

- Fiston, ce que tu essayes de casser, ce n’est pas du fer, mais un minerai très spécial qu’on appelle Redstone. Il possède d’étranges propriétés, comme ouvrir des portes par exemple, mais je ne sais pas m’en servir. Pour le récolter prend ma pioche en fer, qui est plus solide. Qui sait, peut-être arriverons nous à le vendre ! »

 

Après cette journée riche en découvertes, Ils remontèrent à la surface, et rentrèrent chez eux. C’est avec un grand sourire que Mahia les accueillit.

Ce soir-là, Tos sentit qu’il avait grandi et qu’il était prêt à passer un nouveau cap.

 

 

Chapitre 3 : Ce qui devait arriver …

 

 

Bien des jours plus tard, alors que Tos et Rahar rentrèrent de la mine ramenant de quoi aller vendre à EauClaire pour le marché mensuel, Rahar oublia de fermer le portail d’entrée.

 

Le même portail dont il avait tant parlé à Tos. Un jour Tos le laissa ouvert l’espace d’une heure. Son père le punit immédiatement de trois jours de ferme et de chasse sans repos.

 

« Je t’ai dit de ne jamais le laisser ouvert ! On raconte que de petites créatures vertes, nommées creepers, se faufilent dans les maisons de paysans, sans faire de bruit …

- Ah bon ? Mais elles sont dangereuses ?

-Oh que oui ! Leur cœur est extrêmement explosif, et au contact de la chair humaine ils produisent une explosion qui détruit tout dans un rayon de 5 cubes ! Presque personne n’y survit. »

 

Or ce soir-là, c’est son père qui commit l’irréparable. C’est en voyant une forme verte se promener dans le jardin, que Tos comprit ce qu’il se passait. Il cria alors :

 

« - Papa, Maman ! Attention, un creeper ! »

 

C’est quelques secondes plus tard, quand une explosion assourdissante retentit au rez-de-chaussée, qu’il comprit qu’il était trop tard. Il descendit quatre à quatre les escaliers, et se rua vers la chambre de ses parents. Le mur était totalement éventré, tout comme le sol. Mahia, sa mère gisait à même le sol, probablement morte dans l’explosion. De l’autre côté de la pièce, Rahar avait un flot de sang qui sortait du ventre, mais il bougeait encore.

 

Tos se rua sur lui, pensant naïvement qu’il pourrait lui panser la plaie béante.

 

« Cela devait arriver un jour, j’espérais juste que j’aurais le temps de t’enseigner plus de choses mon fils …

- Ne dis rien père, tu vas te fatiguer, il te faut garder de toute ton énergie possible !

- Non Tos, c’est fini, mon heure est venue. Tu n’y peux rien, mon heure est venue … Argh … J’aimerais te dire une chose avant de partir pour l’autre monde … Dans notre cave, tu trouveras un plan du château que j’ai toujours rêvé de construire. Ma dernière volonté est que tu le réalises … Ensuite prends autant de ressources que tu peux et pars vivre à New Sarghhhhhh … »

 

C’est sur ces paroles que Rahar s’éteint au beau milieu de cette triste nuit.

 

 

Chapitre 4 : La jeunesse solitaire

 

 

Tos avait maintenant vingt ans, depuis toutes ces années sans ses parents, il avait vécu seul et reclus. Durant ces années, il s’était acharné à construire ce fameux château dont son père lui avait laissé le plan. Pour cela il avait dû creuser plus profond encore, avait découvert de nouveaux minerais, dont il ne savait que faire, et s’était battu contre nombre de créatures ne voulant que sa mort.

 

Contemplant son château depuis les hauteurs de la montagne toute proche, il se rendit compte que l’œuvre de de son père était finalement achevée. Il, lui en avait fallu du temps pour récolter tout le sable nécessaire, puis pour la construction en elle-même.

 

C’est deux mois plus tard, alors qu’il se reposait dans la maison, que quelqu’un frappa à la porte.

Personne ne venait jamais au hameau de « New world ».

 

 

Chapitre 5 : Une rencontre opportune

 

 

« Il y a quelqu’un ? »

 

Tos hésita avant d’aller ouvrir. Etait-ce un de ces mercenaires dont ses parents lui avaient parlé ? Ceux qui cassaient les murs des maisons pour entrer, pillaient les coffres, avant de lâcher un sceau de lave sur le toit. Pour autant, il se dit qu’un pillard n’aurait pas pris la peine de toquer à la porte.

 

« Qui êtes-vous ?

- Je suis un messager, de l’empereur Zaleoth. Il désire vous recevoir dans son château.

- Entrez-donc, mon brave. Dit-il en lui ouvrant la porte. Et prenez place dans ma noble demeure, je vais écouter ce que vous avez à me dire.

- L’empereur Zaleoth dispose d’un domaine conséquent qui se situe à douze jours de marche au nord. Lors d’une de ses escapades en campagne, il a remarqué une construction, je pense que vous devinez laquelle …

- Vous parlez de mon château en pierre de sable ?

- Celui-là même. Et à vrai dire, il l’a trouvé fort à son goût. Notamment de par ses jardins et décorations extérieures.

- Vous savez, j’ai suivi les plans que m’avez laissé mon père, et cela m’a pris des années à mettre en œuvre.

- Justement. L’empereur Zaleoth projette de construire son propre château, au cœur du domaine. Et je suis ici pour vous proposer de le construire. »

 

Les pensées défilaient dans la tête de Tos : l’empereur Zaleoth était connu par-delà les mers, et il lui proposer de travailler pour lui.

Il avait toujours rêvé de découvrir d’autres contrées mais jusque-là, il ne s’était jamais vraiment décidé. Peut-être de peur de voyager seul. Peut-être parce qu’il voulait achever l’œuvre posthume de son père.

 

« Bien sûr, si la proposition vous intéresse, sachez que vous serez logé, et grassement payé pour cette construction. De plus sachez qu’être architecte pour l’empereur Zaleoth est un honneur immense … »

 

Oui, c’était décidé, il allait quitter New World et partir à la découverte d’un nouveau monde.

 

« J’accepte votre offre, laissez-moi quelques jours pour préparer mes affaires. En attendant je vous offre l’hospitalité dans mon humble demeure.

- C’est bien aimable à vous. »

 

 

Chapitre 6 : La découverte du travail en équipe

 

 

« Salutation Tos, bienvenue dans mon palais.

- Tout l’honneur est pour moi votre altesse, c’est avec une grande joie que je me chargerai de construire votre nouveau château.

- Bien. Tu auras avec toi deux ouvriers. Répartissez-vous le travail, et construisez-moi un palais aussi majestueux que grandiose !

- Selon vos désirs, majesté. »

 

Quelques instants plus tard, il fit la connaissance de Zol et Zul, les deux jumeaux avec qui il allait travailler durant les mois suivants. Ils étaient au service de Zaleoth depuis leur naissance, comme tous les enfants du domaine de SombrePierre.

 

Ils étaient de redoutables travailleurs, doublés de blagueurs hors pair. C’est ainsi que Tos découvrit les joies des embousements et autres jeux sympathiques.

 

La nuit, ils partaient ensemble dans les profondeurs afin de récolter les matériaux nécessaires à la construction, pour qu’au lever du jour ils puissent construire les fondations du château sans être attaqués par les diverses créatures qui régnaient la nuit en SombrePierre.

 

Un matin, alors que Tos peaufinait les plans des murs extérieurs du château, Zaleoth vint le trouver.

« Bonjour Tos, j’espère que la construction avance bien.

- Votre altesse … je ne vous attendais pas aujourd’hui. Sinon, j’aurais pris soin de ma tenue. Dit-alors Tos, pris au dépourvu, en tombant à genoux.

- Ce n’est rien, Tos, relevez-vous. Je suis conscient que cette visite est impromptue, mais j’ai quelqu’un à te présenter. Il s’agit d’Urag, ici présent. Il est maître de la confrérie des redstoniens.

-C’est un plaisir pour moi de vous rencontrer, maître Urag.

- Tout le plaisir est pour moi, répondit Urag.

- Je vous le présente car il aura la charge de concevoir avec vous, les systèmes de Redstone de mon futur château. Je vous avoue que pour moi ça ressemble fort à une sorte de magie, mais les effets sont des plus bénéfiques. »

 

C’est ainsi que durant les mois qui suivirent, Urag enseigna à Tos le difficile maniement de la Redstone, cet étrange minerai qu’il avait découvert avec son père, bien des années auparavant. Des concepts les plus basiques, il passa au maniement des portes logiques, pour enfin après des mois de travail acharné, réussir à créer des circuits d’une complexité redoutable.

 

« Bien, lui dit-un jour Urag, j’avais commencé les circuits de la forteresse seul, mais je t’avais peut-être sous-estimé, tu commences maintenant à comprendre une bonne partie des rouages du minerai rouge. Montre-moi ce que tu sais faire, avec la porte du château, et nous pourrons travailler ensemble. »

 

C’est depuis ce jour, que vit en lui la passion de la Redstone.

 

 

Chapitre 7 : End of the line

 

 

C’est un jour ensoleillé du cinquième mois qu’eu lieu l’inauguration de la forteresse de SombrePierre.

Tos était réellement fier du travail accompli. Non seulement le château dépassait toutes ses espérances, mais en plus il s’était fait de véritables amis. Il passait la plupart de ses soirées avec Zol et Zul, à la taverne du porc grillé à discuter de tout et de rien.

 

Avec l’aide d’Urag, ils avaient réalisé des circuits prodigieux qui émerveillèrent les convives de l’inauguration. Il était particulièrement fier de sa salle de jeu et d’agriculture toutes deux, entièrement automatisées. Il avait aussi beaucoup travaillé le verre, avec notamment d’immenses lustres en glowstone, ou des vitraux d’une qualité irréprochable.

 

C’est Zaleoth qui ouvrit la cérémonie.

« Gentes dames et nobles seigneurs, nous sommes ici réunis, pour célébrer l’ouverture du nouveau château de SombrePierre ! Il est l’œuvre d’un jeune architecte du nom de Tos91, qui est ici à ma droite, dit-il en désignant Tos de la main.

- Je suis particulièrement fier du travail accompli par lui-même et son équipe, et sans plus attendre vous pouvez désormais le visiter à votre guise. »

 

Le banquet donné par l’empereur était le plus somptueux auquel il avait pu assister, tout y était, pain, sucre, et même gâteaux à profusion !

 

Plus tard dans la soirée, Zaleoth s’adressa à lui.

 

« Vous pouvez être fier de vous, ce que vous avez réalisé dépasse toutes mes espérances !

- Votre altesse est trop bonne.

- Pour te récompenser, je t’ai fait faire cette armure, tu pourras désormais la porter en mon nom.

- Mais … c’est du diamant monseigneur ! Je ne puis l’accepter, c’est trop d’honneur que vous me faîte !

- Prenez-là et ne dites rien de plus. Vous en aurez bien besoin. J’ai beaucoup discuté avec mes conseillers, qui aimeraient vous garder au service de la cité, mais j’estime que vous avez rendu à SombrePierre plus de services que nécessaire. Avec votre talent, vous devriez partir à la capitale. Si c’est ce que vous désirez, je ferai le nécessaire pour que vous puissiez.

- Je vous avoue, votre altesse, que j’ai toujours rêvé de découvrir New Stendel, mais j’ai aussi des amis ici, à SombrePierre …

- J’ai bien vu cela, mais tu dois sans doute savoir que je vais bientôt envoyer Zul et Zol explorer les terres lointaines.

- Je l’ignorais … Ils me manqueront, c’est certain. Dans ce cas, c’est avec grande joie que j’accepterai votre proposition.

- Fort bien ! J’ai un convoi de marchandises qui part à New Stendel dans douze levers de soleils, si tu le souhaite, tu pourras te joindre à eux. »

 

New Stendel … Tos n’en revenait toujours pas, il allait pouvoir découvrir cette ville dont la réputation n’était plus à faire. Depuis qu’il était à SombrePierre, il n’avait entendu qu’éloges à son propos. Il paraîtrait que la ville même, après qu’un cataclysme l’a ravagé, se soit reconstruites sur un immense plateau, à plusieurs dizaines de cubes du sol.

 

C’était décidé, il rassemblerait les ressources qu’il avait pu économiser durant les mois précédents, et partirait en direction de Minefield !

 

Chapitre 8 : Objectif New Stendel

 

 

Le voyage fut plus long et périlleux que prévu. Toutes les nuits le convoi devait repousser des hordes de zombies, et autres squelettes. Malgré l’armure en diamant que lui avait gracieusement offert Zaleoth, et l’épée qu’Urag avait faite forger en souvenir de leur amitié, il avait de plus de mal à combattre. Il était épuisé.

Avait-il bien fait d’accepter la proposition de Zaleoth, ou aurait-il préféré une vie tranquille à SombrePierre ? Alors qu’il commençait à se poser des questions sur le bien-fondé de son voyage, un des compagnons annonça :

 

« Nous y sommes bientôt ! J’aperçois au loin les murailles de sable de Sähbia ! C’est une des villes les plus à l’ouest de Minefield, nous allons entrer sur le territoire de Minefield ! Et deux milles cubes plus loin, on arrivera à New Stendel ! »

 

Tos ne cacha pas sa joie, il se demandait si Sähbia était la ville tout en sable dont Zol, lui avait parlé un soir. Il lui en avait parlé après quelques bières de la taverne, et Tos avait à l’époque mis ces paroles sur le compte de l’alcool.

 

Ils passèrent la nuit dans cette étrange ville, entièrement construite en pierre de sable, et c’est au moment de louer des chambres à la taverne qu’un garde vint leur parler.

 

« Vous avez l’air d’avoir fait un long voyage !

- En effet, nous venons de SombrePierre, nous sommes ici, pour apporter aux quatre empereurs des présents de Zaleoth, notre souverain, annonça l’un des marchands.

- SombrePierre ? Voilà bien des années que je n’avais croisé personne venant de ces contrées ! En tous les cas sachez qu’il y a un certain nombre de règles que vous devrez respecter durant votre passage à Minefield. »

 

Après avoir annoncé, les principales règles du domaine, et que l’ensemble des voyageurs les ont acceptées, Tos se risqua à poser une question.

 

« Acceptez-vous des immigrants à Minefield ? Je suis ici, pour découvrir de nouvelles contrées et espérer trouver un travail en ville.

- Oui, chaque semaine, des gens immigrent à Minefield, mais les conditions sont très strictes. Je n’y connais pas grand-chose. Vous en apprendrez sans doute plus à New Stendel. »

 

Dès le lendemain, la petite troupe repartit avec pour objectif d’arriver à New Stendel avant la tombée de la nuit. Tos fut émerveillé par ce qu’il voyait, la ville fortifiée de Valmont, la très fameuse baie Dryade, et bien sur l’immense Hyperion. Il se demandait, comment un tel arbre avait pu naître des entrailles de la terre.

 

C’est aux environs de la nuit tombée qu’ils arrivèrent à New Stendel par sa porte Ouest.

 

 

Chapitre 9 : les chaînes de vagabond

 

 

Cela faisait maintenant trois semaines, que Tos découvrait Minefield. Le convoi était reparti pour SombrePierre une semaine auparavant. Il vivait des économies qu’il avait faites là-bas, mais son stock de pièces d’argent s’amenuisait de jour en jour. Les règles lui imposait, en tant qu’étranger, « vagabond » comme on les appelait ici, d’être très limité en termes de constructions notamment. De plus, il n’avait pas le droit de travailler à la mine, pour gagner de l’argent.

 

Cela étant, il avait découvert des beaux endroits, encore vierges (ils étaient de plus en plus rares à ce qu’on disait) ou il pourrait éventuellement s’installer et bâtir sa maison un jour. Un petit éperon rocheux, non loin de la prison de Veraz lui plaisait particulièrement, et il se décida à faire les plans d’une hypothétique maison.

 

Il rêvait d’une petite cabane très simple, construite entièrement en bois et qui serait pour lui un refuge nocturne paisible. Il aurait son propre lit, pour ne plus dormir à l’auberge, mais aussi son propre four afin de pouvoir se cuisiner des bons petits plats … Oui, il avait réellement envie de s’installer ici.

 

C’est après avoir bien muri son projet, qu’il projeta une expédition à New Stendel. Il remplit son sac à dos de ses maigres effets personnels, essentiellement de la nourriture qu’il avait pu récolter en chassant le cochon, mais aussi un peu de cuir de vache et de la laine. Il arriva dans l’après-midi à la capitale, qui comme d’habitude grouillait d’activité. Il se dirigea vers le grand bâtiment de l’immigration, d’où une file imposante sortait. Il demanda aux personnes devant lui :

 

« Depuis combien de temps êtes-vous ici ? Il y a l’air d’avoir du monde !

- Pour ma part, je suis ici depuis ce matin, mais certains prétendent qu’il faut près de sept levés de soleil pour pouvoir être entendu par un gouverneur ! J’espère que tu as pris de quoi t’occuper et un lit pour dormir !

- Merci mon brave. J’ai tout mon temps. »

 

Tos mit à profit cette longue période d’attente afin de murir ce qu’il allait dire au gouverneur qui lui ferait l’honneur de le recevoir. Fallait-il qu’il parle longuement de son expérience auprès de Zaleoth ? Ou fallait-il qu’il fasse montre d’une motivation à travailler en collaboration avec d’autres en toutes circonstances ?

 

La nuit était plus calme, le flux de personnes diminuait à l’entrée, et il pouvait se reposer sans crainte, de se faire dépasser dans la file d’attente. De jour en jour il voyait son tour approcher, avec une certaine appréhension. Il aurait l’honneur d’être reçu par un gouverneur !

 

C’est une nuit vers deux heures du matin que le gouverneur Aelfyr lui ouvrit la porte de son bureau.

 

« Monseigneur c’est un grand honneur pour moi …

- Oui, oui, passons vite sur les politesses, présente-toi ! »

 

Tos lui récita le discours qu’il avait préparé, et lui expliqua pourquoi il désirait devenir paysan, et ainsi membre de la communauté de Minefield. Après quelques minutes de réflexion, le gouverneur Aelfyr, lui déclara d’une voix grave :

 

« Bienvenue dans Minefield jeune paysan ! Brise tes chaines de vagabonds et prend ton essors dans la vie de Minefield!

 

Renseigne toi dans les chantiers ou sur New Stendel pour incorporer une communauté ou un projet, et n'oublie pas de respecter les règles ou de poser des questions!

 

Que Schwarz te guide. »

 

 

Chapitre 10 : tos91 : paysan

 

 

Tos ne sut cacher sa joie d’avoir été accepté, et il passa les jours suivants à essayer toutes les nouvelles possibilités qui s’offraient alors à lui.

 

Bien entendu, il ne tarda pas à retourner à l’endroit où il désirait construire son logis. Il passa quelques jours à couper du bois (et bien sûr à replanter les arbres !) Il récolta un peu de pierre dans une mine proche de chez lui, et aussi du charbon afin de pouvoir cuisiner et illuminer sa cabane.

 

Après quelques jours de construction, sa cabane fut terminée. Il était très content du résultat, bien que très modeste architecturalement. La vue, à trois cent soixante degrés en particulier était magnifique. Cependant, il ne put se résoudre à y laisser tout son matériel, puisque sa maison n’était pas protégée contre le vol.

 

14707720120130174201.png

 

Tos s’aménagea aussi un petit jardin, afin de pouvoir disposer régulièrement de nourriture. Pour être tranquille, contre les animaux notamment il opta pour un jardin sous terre.

 

Malgré son nouveau rang, il lui fallait rapidement trouver un travail. Il retourna donc à la capitale afin de se trouver un petit job qui lui permettrait de gagner quelques pièces d’argent pour pouvoir payer la protection de sa cabane.

 

Bien sûr, certains tentèrent de l’embaucher pour quelques sous, et pour l’exploiter, ce qui ne lui plaisait que moyennement. Cela dit, une annonce sur un mur attira son attention :

 

« Oyez oyez gentes dames et gents damoiseaux !!!!

 

Les magasins Cubathlon recrutent pour un chantier, prenez connaissance de l'offre suivante, et présentez-vous nombreux aux portes de Bel-o-kube !!!!

 

SL2118 »

 

Il décida de contacter SL, qui s’avérait en fait être un lapin fort sympathique afin de savoir s’il pouvait l’aider d’une manière ou d’une autre.

 

Celui-ci, lui répondit qu’ils avaient en effet besoin de personnels afin de vider une zone de roche importante.

 

Ce travail, lui paraissant satisfaisant, tos91 se rendit par le CRASH à cette nouvelle destination, qui se trouvait être très loin de chez lui. Après plusieurs heures passées dans un chariot, moyen de transport peu commode s’il en est. Il arriva enfin à la grande cité fourmi : Bel-o-kube.

 

Après plusieurs jours de travail, et lorsque le chantier fut terminé, il reçut plus d’argent qu’il n’en avait jamais possédé. Et c’est grâce à ces pièces d’argent qu’il possédait maintenant par centaines, qu’il put s’offrir la protection de sa cabane. Il héla le gouverneur Thorgrin qui était alors de passage dans la région qui très protocolairement lui réalisa cette fameuse protection invisible et mystérieuse qu’on appelait ici : « cuboïde ».

 

 

Chapitre 11 : Vers de nouveaux horizons

 

 

Son travail passé lui ayant permis d’accumuler de l’argent et des ressources, il se décida à voyager un peu afin de mieux découvrir l’immense territoire de Minefield, qu’il ne connaissait finalement que très peu. C’est ainsi qu’il visita la cité glacé de Sedannah, la cité naine de Galianör, ou encore le volcan du continent Dominion, qu’il trouva réellement impressionnant.

 

Il découvrit aussi d’autres contrées plus éloignées, notamment un monde peu sûr, ou rôdaient creepers et squelettes, nommé Nimps, et où l’architecture était plus que particulière …

 

C’est lors de la visite de ce monde qu’un marchand l’appela :

 

« Eh, pssst, toi là … oui toi !

- Euh bonjour, qui êtes-vous ?

- Quelqu’un qui peut te faire gagner des pièces d’argent, à ne plus savoir qu’en faire !

- Ah bon ? Donnez-moi plus de détails, votre histoire me parait louche …

- Mais non, pas du tout ! C’est un boulot de mineur très bien payé ! Il te suffit de miner de l’obsidienne en quantité, et je te la rachète !

- De l’obsidienne ? Mais je n’ai que des outils en fer, je n’y arriverai pas, et je n’ai pas les moyens de me payer du diamant !

- Cela fait partie de mon offre. Tu viens travailler pour moi, je t’offre un logement de fonction, ainsi que tout le matériel nécessaire, afin que tu puisses miner tranquillement, qu’en dis-tu ?

- A vrai dire, je ne serai pas contre un petit travail …

- Voilà qui est bien parlé ! Suis-moi, je vais te montrer, ou travailler. »

 

C’est ainsi que Tos, se retrouva salarié d’une compagnie minière sur Nimps. Il y passa le plus clair de son temps pendant plusieurs semaines, minant jusqu’à plus soif les sous-sols de Nimps. Ce travail, lui permit de s’enrichir, mais il ne se sentait pas très bien. Il n’y avait pas de réelle communauté dans cette compagnie, et l’employeur qui l’avait recruté lui semblait vraiment bizarre…

 

Cela ne le surprit pas réellement, quelques jours plus tard, quand il apprit que la société fermait et licenciait tous ses employés. Il ne se rebella pas contre cette décision, mais cet évènement lui permit de se remettre en cause, et il se rendit compte qu’il avait réellement besoin de s’intégrer à une communauté.

 

Tos91 retourna sur New Stendel, dans sa cabane, qui lui semblait de plus en plus petite et surtout, éloignée de tout.

 

 

Chapitre 12 : Glukonium ? Vous avez dit Glukonium ?

 

 

Après une période de creux, passée à tourner en rond, sans réellement faire grand-chose, Tos91 se décida à trouver une communauté qui lui permettrait d’avoir de nouveaux projets. Par-dessus le marché, il cherchait aussi un nouveau travail, qui lui permettrait de vivre au quotidien.

 

Il se baladait souvent çà et là, errant dans les rues de New Stendel à la recherche d’un quelconque travail. Mais les temps étaient durs sur Minefield, régulièrement des gens étaient même expulsés, obligés de voler pour survivre … Puisque la capitale ne semblait rien pour lui, il décida de se renseigner dans d’autres villes. C’est ainsi qu’il se retrouva un beau jour d’automne au beau milieu d’un continent qu’il ne connaissait pas encore : le dominion. Il passa des heures à regarder les coulées de laves du Ragnarock, mais aussi la cité sous-marine de Nixe, qui semblait étrangement désertée … Et au crépuscule, il arriva dans une étrange ville, dont il ne connaissait pas le nom.

 

Tos91 s’approcha d’un escalier qui lui semblait mener dans les entrailles de la terre, et duquel s’échappait une étrange fumée verdâtre. Prenant son courage à demain, il décida d’essayer de découvrir la source de ces émanations. Descendant toujours plus profond il arriva bientôt proche de l’adminium, cette roche qu’aucun outil connu ne permettait de casser. Il aperçut au loin un étrange personnage, qui semblait s’activer sur quelque chose, qui dégageait cette fumée étrange. Il s’approcha à pas feutré, mais l’homme l’avait entendu arriver, il se retourna promptement et le mit à terre, sans que tos n’ait eu le temps de réagir.

« Qui-est-tu ? Et que fais-tu dans ma mine ? demanda-t-il l’air menaçant.

- Pardonnez-moi … Je me promenais tranquillement et j’ai vu de la fumée … Alors je suis rentré !

- Imbécile ! Tu ne sais donc pas d’où vient cette fumée ? C’est du minerai de Glukonium qui l’émet ! Quelques pas de plus, et tu t’y serais exposé irrémédiablement !

- Du Glukonium ? Mais qu’est-ce que c’est ? C’est dangereux ?

- Bien sûr que oui, pauvre fou ! C’est un minerai très rare, il n’y en a qu’en de rares endroits dans le monde. Et une exposition prolongée est nocive. Si tu es contaminé, mon assistant diaboloy serait obligé de te couper un testicule pour empêcher ta mort !

- Je crois que je ferai mieux de repartir, lança tos, qui commençait à s’inquiéter pour sa vie, face à cet étrange personnage. »

 

Tos se dégagea et se releva, mais avant qu’il fasse demi-tour, l’étrange individu le héla.

 

« Hé ! Ne pars pas si vite ! Maintenant que tu connais l’emplacement de ce minerai, tu ne peux pas partir comme ça !

- Je vous promet, je ne dirai rien à personne !

- J’ai une meilleure solution. Nous allons te garder dans notre village, nous avons justement besoin d’un travailleur supplémentaire. »

 

Tos se dit qu’il n’avait de toute manière pas tellement le choix, et décida de tirer profit de la situation.

 

« Vous feriez de moi un esclave ? Non merci, je trouverai bien un moyen de m’enfuir …

- Non non, pas un esclave ! Un employé de la prestigieuse Rupture Farm ! »

 

C’était donc cela ! La fameuse Rupture Farm ! Une entreprise dont on disait qu’elle avait été la première du pays ! Et c’est homme était donc sans doute le très mystérieux Gauchiste, l’un des trois fondateurs et toujours gérant de Rupture Farm. Il avait ouï dire qu’il était depuis toujours à l’affut d’un trésor, mais Tos pensait que c’aurait plutôt été un coffre d’or, et pas un minerai étrangement bleuté.

 

C’est donc ainsi que Tos devint employé de Rupture Farm.

 

 

Chapitre 13 : Miner plus loin, plus haut, plus fort !

 

 

Durant les semaines qui suivirent, Tos reçut une formation de la part des maîtres Glukoniens, afin de se préparer à son nouveau travail. On lui fournit un baraquement, qui était en fait une petite tente, dans laquelle il pouvait entreposer ses affaires. Il s’occupa durant cette période de la décoration intérieure.

 

Il voulut mettre à profit les talents de souffleur de verre afin de créer une décoration aussi originale qu’élégante, mais on lui apprit qu’à Minefield, en vertu des lois en vigueur, il était impossible aux simples paysans de réaliser de telles choses par eux-mêmes. Il décida donc, à contrecœur, d’aller acheter ses lanternes et autres glowstones purifiées à un marchand souffleur de verre. Il constata d’ailleurs que la qualité des objets qu’il acheta était très bonne, et allait même au-delà de ce qu’il avait été capable de faire par le passé, pour le château de l’empereur Zaleoth par exemple.

 

En plus de cela, on lui donna rapidement du travail, qui consistait pour la plupart à extraire des matériaux rares et précieux du sous-sol. Ces missions lui convenaient bien, car elles lui permettaient de gagner un peu d’argent afin de décorer sa maison qu’il avait construite plusieurs mois auparavant, mais qu’il n’oubliait tout de même pas. Ces longues séances de minage lui permettaient en outre de réfléchir à ses projets et à son avenir : de prisonnier potentiel, il était passé à travailleur régulier de Rupture Farm, ce qui n’était pas pour lui déplaire, en particulier parce qu’il avait pu s’intégrer à la communauté. Mais que désirait-il vraiment pour son avenir ? Il était incapable de le dire lui-même …

 

C’est aussi durant cette période qu’il fit la connaissance d’autres employés de Rupture Farm, comme par exemple Minalu, Diaboloy (qui s’avérait être bien plus qu’un coupeur de testicules), ou encore syssynator et Ankou29. Cette petite communauté lui plaisait bien, il discutait avec eux de temps en temps, parlant de la pluie et du beau temps, des nouvelles venant de la capitale, et de bien d’autres choses encore. La vie était bien agitée en cette période, et les nouvelles étaient largement commentées par la communauté.

 

 

Chapitre 14 : Une nouvelle lancée

 

 

Durant les mois qui suivirent Tos apprit une nouvelle qui l’attrista énormément. Gauchiste, qu’il avait rencontré des mois plutôt devant le minerai de Glukonium, n’allait pas bien, et souffrait d’un mal qu’on disait grave. Il décida alors de se reposer, au vert pour essayer de guérir. Et il nomma, pendant cette période Syssynator, chef de Rupture Farm par intérim.

 

Dès lors, et malgré les talents du nouveau gérant, la communauté se sentit un peu déséquilibrée par cette maladie, et la décision qu’avait pris Gauchiste. Pour autant la vie continuait à Rupture Farm, même si le travail était de plus en plus rare, et l’activité tournait au ralenti.

 

Il y eu tout de même durant cette période de petits bouleversements, comme le projet lancé par le gouverneur Spaceman « une fleur pour Stendel » qui permit à une partie de l’équipe de Rupture Farm de nettoyer les alentours et d’embellir le paysage.

 

Mais c’est lors du retour de convalescence de Gauchiste que les plus grands changements arrivèrent. Comme il était revenu en pleine forme de son repos, il décida de lancer une politique de grands travaux, avec refonte complète de la ville notamment. Cette refonte permit à Tos de choisir un nouveau baraquement sur lequel il passa beaucoup de temps. L’utilisation des nouveaux matériaux à la mode notamment, lui permirent d’embellir ce dernier, avec un toit en brique notamment. Il regrettait toujours de ne pas pouvoir utiliser ses talents pour souffler le verre, maintenant qu’un célèbre souffleur avait mis au point une technique pour colorer le verre à l’aide de colorants naturels.

 

18226820120130175514.png

83542220120130175919.png

65152620120130175941.png

 

Alors que la reconstruction allait bon train, avec par exemple une nouvelle gare construite par l’équipe du dominion, ou encore une nouvelle entrée vers la mine tant réputée, un évènement tragique arriva.

 

« J’ai une terrible nouvelle à vous annoncer. Dit-un jour Syssynator à la communauté.

- Que se passe-t-il ? Demanda Tos, craignant alors le pire.

- Notre maître et patron à tous, celui qui nous avait tant appris, a été terrassé par la maladie. »

 

Des cris de terreur retentirent à cette annonce. Syssynator reprit :

« Il n’a jamais vraiment guéri, m’avait-il avoué la semaine dernière.

- Mais pourtant, nous avons conjointement repris l’Hypérion ! lança Minalu, et jamais je n’aurais suspecté qu’il allait encore très mal ! Il semblait prendre plaisir à la tâche.

- Peut-être, reprit Syssynator, mais aujourd’hui je ne peux que vous dire qu’il a été enterré hier, dans la plus stricte intimité au cimetière de Vampire Bund.

- Nous ne pouvons pas en rester là, dit Diaboloy, que va-t-il advenir de Rupture Farm ?

- Dans son testament, Gauchiste a confié la gestion de l’entreprise, ainsi qu’un conséquent pécule de départ à un certain Racine07, membre éminent du Dominion qui devrait dès lors prendre la relève. »

 

Cette annonce brutale eut un effet important sur toute la communauté. En signe de deuil, Tos décida d’ériger un balcon entièrement pavé de melon à son baraquement, et de se rendre sur la tombe du Gauchiste dès qu’il le pourrait pour faire son deuil.

 

 

Chapitre 15 : Vers de nouveaux horizons

 

 

La mort inexplicable de Gauchiste avait laissé des traces dans l’esprit de Tos. Il continuait à travailler pour Rupture Farm et pour son nouveau patron, mais l’envie n’y était plus. Il participa néanmoins à de petits projets comme la création d’un marché de noël, avec la communauté de Kélaïre. C’est ainsi qu’il fit la connaissance de BeNoKs par exemple.

 

57806220120130175411.png

87263520120130175447.png

 

Il décida de se remettre à l’amélioration de sa première maison sur New Stendel, accueillit un nouveau voisin, construisit une nouvelle cave, entre autres améliorations.

 

C’est lors de l’annonce de la découverte de nouvelles terres nommées Stendel, là où avait eu lieu le grand cataclysme, que Tos repartit à l’aventure. Il découvrit de nouvelles terres vierges, ce qui lui permit de flâner de longues heures dans la nature.

 

Toutes ces nouvelles terres lui rappelèrent les étranges histoires que Gauchiste, Minalu et Diaboloy avaient pu lui raconter sur le monde avant le grand cataclysme, et notamment sur le mage Glukant qui l’avait toujours intrigué. C’est alors qu’il prit une nouvelle résolution. Afin de pouvoir pleinement profiter de ces nouvelles terres, mais aussi car il désirait maintenant plus que jamais pouvoir exercer le métier de souffleur de verre dont il avait toujours rêvé.

 

Il partit donc pour la capitale, et il rentra dans le bureau des grades, avec pour but de devenir enfin voyageur de Minefield.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

VAE SOLI !

 

Il s'agit ici d'une personne motivé, travailleuse, avec plein d'idée. C'est le genre de personne dont le serveur a besoin. De plus sa probité n'a d'égale que sa gentillesse.

Enfin Tos91 est le futur Jarl du projet les Terres d'Hallbard, à venir sous peu.

 

+1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Comment ne pas plussainoyé ?!

 

Tu m'a aidé, tu t'investis énormément et je pense que tu feras bien un très très bon voyageur voir plus !

 

Continue ton implication, tes disponibilités sont énormes, et tes idées son aussi bien développées

 

Cordialement, BeNoKs Fondateur et Conseiller de Kélaïre !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...