Jump to content

[Accepté]Candidature de Asiratlan


Asiratlan
 Share

Recommended Posts

Présentation IRL

 

Bonjour à tous, je me présente encore une fois. Mon nom est Asiratlan, Francis de mon vrai nom j’ai 18 ans, je vis au Québec dans cette province enneigée et froide. Dans le jeu je suis actuellement dirigeant ou Jarl si vous préféré de la ville de Miklagärd avec 3 autres personnes. Je travaille sur les projets de Miklagärd, de l’Enrik d’Almaris et quelque peu sur la ville de Génoa à Nimps. Je suis actuellement voyageur dans Minefield et j’ai la spécialisation Souffleur de verre. Je fais cette candidature aujourd’hui afin de pouvoir m’installer dans la ville de Stendel qui comparé à son ainé me plait architecturalement. Je suis très intéressé à acquérir une parcelle dans le quartier des Verriers de Stendel, principalement celle que j’ai trouvée sur la rue Diamantaire.

 

Voici d’abord mes précédentes candidatures.

 

Candidature Paysan

 

 

 

Candidature Voyageur

 

 

 

Rôle-Play Traitant sur mon Évolution sur le serveur et mon entré a la capitale.

 

Chapitre Premier : Le village de Pixel

 

 

Plusieurs années ont passé depuis qu’Asiratlan à découvert la contrée de Stendel. C’est après avoir fui le village de Pixel dans un monde ouvert qui fut qualifié d’Opencraft que je suis arrivé dans cette contrée ou je me sens si bien. En effet le monde d’Opencraft était un monde dirigé par un tyran, ne cherchant qu’à s’enrichir avec l’or de ces sujets. J’étais jeune à l’époque. On m’appelait à cette époque Lunar. Pourquoi Lunar? Simplement pour cet air lunatique que j’avais lorsque j’étais jeune. Depuis j’ai vieilli et j’ai recommencé à employer mon vrai nom : Asiratlan. Asiratlan un nom sans réelle signification qui allait bientôt en prendre une. C’était une nuit de pleine lune, je courrais dans tous les sens de ma maison quand j’entendais les hurlements des habitants du village de Pixel. Le Tyran et ces armées étaient là pour réclamer l’argent des citoyens en échange de la survie du village. Nous refusions de payer la somme d’argent qu’il réclamait. Alors le tyran fit payer un riche noble qui vivait dans la capitale afin de nommer celui immédiatement propriétaire de tout le village. Les gens étaient découragés. Tout ce qu’ils avaient construit leur avait été volé par ce noble qui s’empressait de réclamer un lourd impôt sous peine d’expulsion. Nous n’étions pas riche, personne ne pouvait payer la somme nécessaire nous durent donc quitter Pixel ce village que nous avions bâti. Nous nous sommes perdus de vu en route certaine sont allé de par le nord d’autres de par le sud. Moi, je décidai de prendre la route vers l’est en espérant y trouver un refuge où je serais enfin libre et où je pourrais vivre le reste de mes jours.

 

 

Chapitre second : Arrivée à New Stendel

 

J’ai marché très longtemps. Était-ce des jours, des semaines, des mois? Franchement je n’en sais trop rien. Ce que je sais c’est que j’ai marché longtemps, laissant dernièrement mon passé ainsi que bon nombre d’abris creuser à même la terre afin de survivre aux hordes de monstres, qui hantait les terres par de nuit. J’ai traversé des montagnes, des déserts, des forêts. Bref j’ai marché longtemps. Jusqu’au moment où je croisai une troupe voyageuse qui se promenait par là. Je leur demandai d’où ils venaient. Ils avaient le teint pâle et ils montraient tous des traits désolés et tristes. Ils me parlèrent alors de Stendel, leur pays qui fut ravagé par un terrible cataclysme. La plupart de la population du pays était décédée et les quelques survivants voyageaient vers une terre qui leur avait été promise. Une nouvelle Stendel, un endroit où il faisait bon vivre et où les Stendelien pourraient continuer de vivre dans la paix qui trônait dans leur ancien village. Je décidai donc de les suivre vers cette terre qui à mon avis serait l’endroit parfait pour y faire ma vie. Nous marchâmes encore 3 jours au moment nous aperçûmes finalement une ile. Mais pas n’importe quelle île. Une île volante! Et sur l’île se trouvait une magnifique cité aux impressionnantes fortifications. Nous avons escaladé les marches 3 par 3 pour finalement atteindre une place marchande pleine de vie. J’essayai alors d’aller saluer quelqu'un, mais à ma grande surprise une magie étrange m’empêchait de dire un traitre mot. Je me suis alors dirigé vers l’ambassade des nouveaux arrivants, je fus accueilli par un certain Wiagra qui me demanda de m’inscrire dans la liste de population de New Stendel afin de pouvoir parler, construire et débuter ma vie dans cette nouvelle contrée. Je m’inscris alors sur la liste tel que demander et je devins alors paysan. Je retournai alors dans la capitale afin de voir à me trouver un emploi afin de pouvoir me faire vivre. Je me dirigeais à l’office de l’emploi où je demandai les emplois actuellement disponibles. L’un de ces emplois attira rapidement mon regard. Une demande postée par un certain Darkez le duc d’une ville nordique du nom de Miklagärd qui proposait du travail dans le hameau de Fredelig. On m’offrait une petite maison ou je pourrais vivre en échange de service rendu à la ville. Je pris une carte de New Stendel et me mis aussitôt en route vers cette ville le regard plein d’espoir.

 

 

Chapitre troisième : Miklagärd

 

 

Je pris le CRASH en direction de la ville de Sedannah, la ville des glaces. Je finis un arrêt tout d’abord dans la charmante ville d’Azur, endroit réputé pour ces célèbres citoyens Boblennon et TheFantasio974. Après un tour rapide de la ville, je repris le Crash en direction de la ville de Miklagärd. À mon arrivée à Miklagärd, je fus accueilli par le Duc, un homme de grande carrure aux cheveux marron. À côté de lui ce tenait son bras droit VKA32. Je les suivis en regardant les maisons de bois rudimentaire qui composaient le village de Fredelig. On me désigna une maison puis on m’indiqua mes tâches à faire. Je devais en tant que bucheron couper du bois pour la ville. Je sortis alors une jolie hache en pierre que je venais de créer et je me mis alors en route pour couper des arbres aux abords des murailles. Je pris soin de bien replanter chaque arbre afin de pouvoir à nouveau couper du bois dans le futur. Par la suite après avoir déposé le résultat de mon labeur dans la scierie, je pris enfin une bonne nuit de repos dans ma toute petite chaumière qui faisait office de maison. J’étais enfin pour la première fois depuis des mois dans une maison que je qualifiais comme étant mon chez moi. Le lendemain je me rendis en ville afin de faire mes emplettes quand je croisai un certain dénommé Warkor. Celui-ci m’aborda et après une courte discussion me proposa de travailler pour lui. Warkor était le forgeron du village et celui ce préparait à mettre au point une technique qui permettrait de faire des armures avec un matériau d’une dureté incroyable appelé obsidienne. Celui-ci me donna comme boulot d’aller récupéré de cette matière dans les profondes galeries souterraines qui passe sous la ville. Il me confia une pioche en diamant et je me rendis à l’endroit qu’il m’avait indiqué. Celui-ci avait préalablement sécurisé l’endroit en transformant toute la lave de la caverne en obsidienne. Il ne restait plus qu’à récolter le minerai. J’en récoltai pas moins d’une centaine d’unités quand je ressortis tout fier de la mine les bras chargés du précieux métal. Je donnai le tout à Warkor qui me donna 64 PA. Je renterai chez moi tout fier. J’ai par la suite accumulé les boulots afin d’obtenir plus d’argent. L’un notamment me demandait une immense crevasse dans lequel allait se tenir une ville appelée Bel O Kube. Je travaillais au compte d’un certain Lapin et d’une fourmi. En effet, à cette époque un certain Sl2118 qui aujourd’hui est devenu gouverneur de Stendel employait des gens pour construire une immense ville aux fourmis du pays. Je creusais, ramassant les matériaux rares que je pouvais revendre à la ville pour me faire des PA. Une partie allait dans les coffres de Bel O Kube. Le reste allait dans ma tirelire qui était maintenant pleine de 137 PA, soit le prix de cette magnifique demeure qui était à vendre à Miklagärd. J’allai vite voir le duc et lui demandai d’acheter la maison à l’intérieur de la ville. Je lui remis mes PA et lui me remit ma clé. Je venais de devenir un citoyen à part entière de Miklagärd. Les semaines passèrent. Je menais une belle vie dans ma somptueuse demeure. Soudainement je me mis à entendre des cris provenant de l’extérieur. Je regardais par ma fenêtre et vis une armée de soldat tous de noir vêtu. Ils étaient la pillant, brulant et massacrant tout sur leur passage. Je sortis alors de chez moi une épée en diamant à la main et je cherchai à fuir. En route je croisai Yugaye, Dracorian et Daznaar, qui défendaient la porte de place des Valkyries. Ils protégeaient les paysans qui avaient réussi à fuir la ville. Je les ai rejoints. Après avoir permis aux dernières personnes encore en vie dans la ville, nous avons fui en direction de la forêt d’Elborg. Nous sommes revenus le lendemain et avons été attristés de voir que la ville entière n’était dorénavant plus que cendre et misère. Ensemble, nous avons donc conclu une entente. Ensemble, nous rebâtirons Miklagärd, une ville prospère qui sera l’une des villes majeures de Frowin. Et c’est ainsi qu’est né la cité actuelle de Miklagärd. La ville dirigée par le quatuor des Jarls qui avec leurs vies a défendu leurs patries, leurs voisins, leurs amis. Aujourd’hui les 4 Jarls dirigent leur peuple au nom de Frowin dans l’enceinte du Fort Dragon situé sur une colline en plein de cœur de Miklagärd.

 

 

Chapitre quatrième : Le royaume de Lothar

 

 

Le temps avança à pas de géant. Miklagärd s’étant développé énormément, nous faisions maintenant partie d’un conseil des sentinelles. Mais un jour une missive des gouverneurs de New Stendel a modifié le monde à jamais. Ceux-ci ont réussi à recréer un portail stable vers Stendel le monde originel. Nous avons reçu dans fort dragon les émissaires de tout Frowin. Ensemble nous avons décidé d’aller à la recherche de la cité originelle des Almar. L’Endroit d’où proviennent les anciens Almar, qui sont les ancêtres directs, des gens de Frowin. Ainsi j’ai décidé d’entreprendre mon grand voyage jusqu’aux terres de Lothar pour le rencontrer et ainsi avec les autres gens de Frowin fondé l’Enrik d’Almaris. À notre arrivée tout le monde était très enthousiaste à l’idée de reconstruire ce que le cataclysme avait détruit. D’abord nous avons réparé les murailles de la cité, puis le château de Lothar et finalement les routes. Finalement nous avons, sous les ordres du Dagmaar Beautifulreal rebâtit une capitale pour le peuple Almar comme nous l’avait demandé Lothar. Nous avons servis le Dagmaar du mieux que nous le pouvions. Nous avons exploré le donjon qui avait tenu les dégâts du cataclysme afin de retrouver le cœur de Lothar une relique ancienne du peuple Lotharique. Puis nous avons commencé à extraire le Lotharium grâce aux extracteurs éoliens afin de fournir en énergie les installations de l’Enrik. Et finalement nous avons rendu notre ville la plus incroyable de Stendel. Nous avons même battu le Directoire, terre des hordes de créatures incroyable qui vive à Stendel. Là-bas j’y ai retrouvé Darkez. Celui-ci après l’attaque de Miklagärd avait réussi à fuir et un ami à lui Aelfyr lui a proposé de le suivre dans sa quête du Directoire. Il me fit plaisir de le revoir. J’ai aussi visité la contrée voisine. Une contrée peuplée d’être primitif aux moustaches étranges et dirigées par un certain Tasterix. Ce peuple en revanche connaît un art que personne d’autre ne connaît. Ceux-ci connaissent l’amusement. En effet, entre les batailles rangées, les parcours dans les plus sombres donjons de Stonecross. Cet art de l’amusement nous a tous au moins une fois amusés. Aucun peuple ne sait autant s’amuser que le peuple de Stonecross et pour ça j’étais fier des avoirs comme voisin et surtout comme amis.

 

Chapitre Cinquième : Une retraite dorée

 

 

Ma chevelure était maintenant blanche. J’ai pris de l’âge et la vie dans les grandes villes des glaces m’a beaucoup plus. En revanche, il me restait encore un objectif à atteindre pour avoir vécu une vie pleine comme je le pensais. En effet, dernièrement les gouverneurs ont fait apparaitre une cité magnifique, une nouvelle capitale. En voyant la somptuosité et la magnificence de cette nouvelle cité j’ai tout de suite su que je devais tout mettre en œuvre afin d’y vivre et y prendre une retraite bien mérité dans cette ville de rêve. À peine arrivée je me mis à explorer les rues tortueuses de la cité, visitant quartier après quartier. Je finis par atteindre le quartier des souffleurs de verre. Étant le quartier des gens de mon métier, je décidai d’y passer plus de temps. Je regardai l’architecture des bâtiments qui y étaient déjà construits. Ces grands bâtiments de Sandstone et de verres colorés ne peuvent qu’ajouter mon envie de rejoindre la capitale. Je continuai ma visite de ce quartier quand je vis cette magnifique parcelle sur la rue Diamantaire. Je m’imaginais bien y poser une maison dans laquelle je pourrais vivre les nombreuses années qui me restent à vivre. Alors j’étais décidé. Je me dirigeai alors à l’office de l’immigration Stendelienne afin d’y demander le droit de construire dans cette magnifique cité. La beauté de la ville à elle seule suffisait à me convaincre d’y poser ma prochaine maison. La ville m’appelait, j’avais l’impression qu’elle m’appelait. J’entendais les gens dire, allez vien, on est bien, on est bien bien bien bien bien. Était-ce la ville, ou ce petit groupe de gens habillé étrangement qui me regardait avec fermeté. Je reconnus immédiatement deux d’entre eux. Il y avait devant moi TheFantasio974 et Boblennon. Était-ce bien eux? Pourtant les nouvelles Stendelienne racontaient que ces deux-là étaient partis au loin. Je me mis encore plus à douter quand je vis avec eux, le bourreau, le Marionnettiste, la fille perdus, les matelots et le gars étrange qui tenait cette boutique au coin de la rue. Il me suivait comme une bande de zombies un soir de clair de lune. Je me mis alors à courir à toutes jambes en direction du ministère de l’Immigration. Lorsque j’eus fini de postuler pour le grade de citoyen, le petit groupe qui m’avait suivi depuis cette parcelle de la rue Diamantaire présentait un air festif. Ils avaient tous l’air heureux de voir que je m’apprêtais à les rejoindre en tant que citoyens de Stendel. Ils étaient tous là à me souhaiter bonne chance dans ma quête à la citoyenneté. Nous nous dîmes au revoir et puis je rentrai à l’auberge pour y passer une bonne nuit de sommeil en y attendant un verdict concernant ma demande de citoyenneté. Dans mon rêve, je me voyais déjà citoyen. J’étais en train de construire une magnifique maison avec de la Sandstone, de la laine blanche et du verre coloré. Ce serait la belle grande demeure de mes rêves. Je me réveillai finalement le lendemain matin en espérant très fort que le rêve que je venais de faire allait pouvoir devenir réalité.

 

 

L'évolution de mon Skin

 

volution.png

 

 

Fin du RP

 

Les projets sur lesquels j'ai travaillé

 

Enrik d'Almaris

 

 

 

Miklagard

 

 

Génoa

 

 

 

P.S Désoler que les images soit sous forme de lien il y en a trop pour les mettres directement sur le site

 

 

Le mot de la Fin

 

J’en ai parcouru du chemin depuis le petit village de Pixel dans le monde d’Opencraft. J’ai découvert sur Minefield des amis chers, des personnes incroyables, une communauté unique, un sentiment indescriptible. Et voilà pourquoi aujourd’hui je fais cette demande. Je demande à pouvoir continuer à vivre parmi cette communauté, dans cette toute nouvelle capitale de rêve rempli de gens sympathiques avec qui j’ai eu 7 longs mois de pur bonheur et avec qui je souhaite continuer. Pour conclure je souhaite remercier toutes les personnes avec qui j’ai passé du temps sur le jeu, ou sur mumble. Je suis content d’avoir pu jouer avec vous tous pendant ces 7 longs mois à Frowin, à Génoa, en Enrik d’Almaris ou ailleurs dans Minefield. Ainsi, je vous laisse émettre vos commentaires vis-à-vis cette candidature.

 

Merci à tous mes amis de Minefield du passé, du présent et du futur

 

Asiratlan

Link to comment
Share on other sites

Comme pour ma première réponse lors de ta candidature je te soutien dans cette démarche.

Personne qui s'implique beaucoup au sein de Miklagärd et de ces habitants.

Pour moi, tu est déjà citoyen de New Stendel!

 

Bonne chance à bientôt.

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

×
×
  • Create New...