Jump to content

[Accepté]Postuler au rang de voyageur : Amrod08


Amrod
 Share

Recommended Posts

Pour les informations me concernant, se référer à ma candidature paysan.

viewtopic.php?f=29&t=3515

 

 

Depuis mon passage au rang de paysan, je n’ai cessé de m’émerveiller pour les édifices communs ou propres à chacun.

 

Afin de réellement impliquer le rp de mon personnage je lui ai créé sa maison loin de tout, entouré par des collines et par la mer, ainsi l’ermite qui vit en Amrod se sent pleinement satisfait.

Oui mais voila, je ne peux contrôler cette irrépressible envie de partager mes ressources, d’aider à la mise en place de tout projet.

 

Malgré mon manque flagrant de talent concernant la construction, l’architecture et la créativité, je veux pouvoir me sentir utile dans cette communauté que je trouve réellement intéressante de par les différents caractères qui la compose.

Apporter des ressources, contribuer à la richesse grandissante, matérielle et spirituelle, du serveur me comblerait grandement et bien entendu pour cela je dois pouvoir utiliser chaque ressource à bon escient.

 

 

Cependant malgré toutes ces petites envies, une idée de projet à germé dans ma tête. Me sachant incapable et loin d’avoir l’étoffe pour mener à bien un projet de construction ou d’aménagement directement sur le serveur, je me suis intéressé à ce qui se situait à sa périphérie, et qui n’était pas vraiment exploité.

 

Étant un fervent rôliste comme expliqué sur ma candidature pour devenir paysan, je me suis penché sur l’aspect roleplay du serveur.

En effet suite à un topic, j’ai eu l’idée de contribuer à l’enrichissement du background de Minefield.

 

Aimant beaucoup écrire, et n’ayant rien vu de concret quant au BG du serveur, je me suis dit que je pourrais peut-être proposer mon aide pour en faire un background développé ou du moins avec assez de bases afin que les joueurs puissent s’ils le veulent dans leur roleplay , utiliser des éléments de l’histoire de Minefield.

 

Si je veux passer voyageur, c’est bien sur aussi parce que j’apprécie beaucoup la communauté et que je suis prêt à aider financièrement la stabilité du module, j’ai déjà déboursé 5€ alors que je suis toujours paysan, car j’estime qu’il est bon de s’investir à tous les niveaux.

 

 

Et maintenant voici mon rp, qui fait suite à celui déjà établi dans ma candidature pour devenir paysan.

 

 

 

 

 

[RP] Une vie éphémère, par l’encre devenue immortelle.

 

 

*Amrod, assis au coin d’une vitre embuée, par un malencontreux hasard toucha le livre de sa vie une nouvelle fois. Dans un élan de poussière, les pages virevoltent et une page vierge, telle une étape encore à son départ, s’offre à lui*

 

 

Le temps ? Quelle importance, je suis ici depuis quelques décades, ou une dizaine… qu’en sais-je ? Cela ne m’a pas effleuré l’esprit, peu importe si je suis encore jeune ou si ma vie touche à son déclin, au moins la vie maritime est loin derrière maintenant.

Je voulais rencontrer le monde et ce fut chose faite, depuis tant d’années ma vision de la population avait germé en un mythe dans mon subconscient. Je m’attendais à voir la merveille et l’apothéose de ma vie, seule la déception fut au rendez-vous.

 

Une masse informe de mouvements disgracieux, comme une fourmilière sur laquelle on sauterait à pied joints. Voila ce qui fut ma vision lorsque je suis arrivé à New Stendel.

Une cacophonie, bien loin du son mélodieux que j’imaginais. Un tumulte bourdonnant, une vie de travail, et des automates se croisaient sans même se voir.

 

J’avais alors compris, la solitude qui fut ma seule alliée durant ces années vécues sur ce navire et que je détestais tant, était en fait le refleurissement de ma destinée.

 

 

Je devais m’établir, là où l’horizon serait la seule présence apaisante.

Après des jours, des semaines voir des mois de marche, passant par une citée portuaire et au-delà, ma vision se porta sur cette petite crique isolée.

 

 

L’endroit était entouré de deux fois par la mer, et deux fois encore par des falaises et autres collines. C’était sauvage et la nature avait fait de cette petite place l’endroit parfait pour une vie d’ermite.

 

 

Le travail fut donc commencé, je me suis aménagé tout autour de cet endroit une source de bois en plantant un à un les arbres qui me dissimulaient encore d’avantage au reste du monde.

La pierre, le bois, des journées épuisantes mais fructueuses. Ainsi fut mon quotidien durant… je dois cesser de parler du temps quand celui-ci m’est incompréhensible.

Bref, au final tout prenait forme, ce n’était pas bien compliqué, durant mon voyage jusqu’ici j’avais vu de quoi m’inspirer.

 

Le sol retenant ma vie fut posé, et tout autour s’élevant comme un nuage de fumée constant, les murs puis finalement le toit finissant de recouvrir mon âme furent posés.

 

J’étais installé et enfin serein, les jours passèrent et sans m’en rendre réellement compte je donnais forme à ce chez moi, un petit jardin de blé et de canne à sucre émergea des flots pour venir se soulager contre la face sud de ma bâtisse.

 

Comme ailleurs sans le réaliser tout prenait forme, la forêt poussait, une mine se creusait, mais pourquoi cela me paraissait si lointain ? Je sais éperdument que c’est moi qui ai fait tout ça, mais pourquoi n’en ais-je aucun souvenir ?

Aujourd’hui encore tout s’aménage et se structure autour de moi, j’en suis à l’origine ou du moins quelqu’un habitant mon corps en est à l’origine.

Il me faut découvrir l’origine de ces maux qui m’assaillent.

 

Peut-être devrais-je revenir sur mes pas quelque temps ? Oui c’est ce que je vais faire, je vais retourner voir cette fourmilière enragée, je ne sais pas ce qui en résultera, mais je n’ai guère d’autres alternatives.

 

*Le livre était refermé, mais cette fois-ci tout était moins sur quant à sa réouverture prochaine*

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...