Jump to content
Sign in to follow this  
Ctrofun

[Accepté][Chevalier] Ctrofun le fermier

Recommended Posts

[justify]Ce matin, Jehan se réveille en sursaut. La raison de ce réveil précipité, Jehan la connaît bien, il s’agit d’un rêve qui se répète constamment, au fil des nuits, pendant le sommeil de celui-ci, depuis près de vingt mois. S’y illustre un jeune homme inconnu du fermier Stendelien. Ce jeune homme répond à l’étrange nom de « Quentin », il est âgé de 17 années et vie dans des terres inconnues de Jehan, « Belgique » se nomment-t-elles vraisemblablement. Quentin et Jehan n’ont que peu de points communs, et personne n’explique ces étranges rêves à répétition. Quentin s’apprête à entamer des études d’ingénieur, c’est donc un homme de la ville, tandis que Jehan est une personne bien plus rurale exerçant avec maîtrise la profession de fermier. Tous deux ont connu des parcours très différents, une vie calme pour l’un, une véritable épopée d’aventurier pour l’autre. Néanmoins, il existe un domaine dans lequel les deux hommes se retrouvent : le goût des mots. Tous deux aiment la prose et ont l’écriture comme passe-temps favori.

Soit, il est certes très tôt lorsque Jehan se réveille ce matin, mais le soleil, dont les premiers rayons commencent à apparaître, annonce une journée exceptionnelle. Effectivement, le jeune homme a rendez-vous avec les empereurs en ce jour afin de recevoir ou non l’adoubement auquel il prétend. C’est aujourd’hui que l’administration Stendelienne répondra à la lettre de Jehan et c’est pour cela qu’il se lève de bonne heure, trop excité et anxieux pour tenter de retrouver sommeil.

L’homme se prépare, tourne en rond, nourrit « Hotcoon », sa vache vivant dans un poulailler, tourne en rond, casse la croûte malgré le peu d’appétit qu’il a en ce jour, tourne en rond, et fait les 400 pas en attendant l’heure du verdict. (Et il tourne en rond aussi). Une fois l’heure de prendre la route arrivée, il sort de chez lui et débarque au milieu des toits de paille et des bâtisses de bois brute du quartier fermier de la capitale. Cet univers familier et cette journée riche en émotions ne peuvent l’empêcher de se remémorer le début de son séjour en Stendel :

 

« Boudiou je me souviens de la première fois que j’ai fait ce rêve, c’était le terrible soir de la disparition de ma mère. Je n’ai fermé l’œil que quelques instants cette nuit-là, et c’est là que ce Quentin m’est apparu. Voilà 20 mois qu’elle nous a quitté… La pauvre femme a travaillé toute sa vie dans les champs de notre famille. Elle s’est tuée à la tâche et je ne donnerais pas cher de mon corps si j’avais continué ce travail harassant. Pendant ce temps, mon père était absent, il travaillait au conseil du village et s’occupait des marchandises de celui-ci. Malheureusement, le vieil homme s’occupait plus de ces stocks que de nous. Le village était pauvre et les revenus de mon père nous permettaient de vivre légèrement mieux que les autres, nous demeurions néanmoins de misérables paysans.

Mes parents ne se sont jamais aimés, ils se sont mariés car ils étaient tous deux célibataires et à un âge relativement avancé. Ils eurent deux enfants, Maurin, et moi, Jehan. J’ai trois ans de plus que mon petit frère mais nous avons toujours été très proche et il m’a toujours accompagné dans les champs malgré son jeune âge.

Je crois que le moment où j’ai senti la présence de Quentin était l’instant où j’ai pris conscience du départ de ma mère. Nous étions alors à l’église devant le cercueil de fortune de notre mère, Maurin en pleure à mes côtés, moi, stoïque par pudeur devant les quelques personnes qui comblaient l’église, malgré ma profonde tristesse intérieure. Mon père n’était pas là. Je le hais. Il est arrivé en retard et je ne sais même pas pourquoi ça m’a étonné. Trop préoccupé par son poste au conseil, il n’a même pas pris la peine de se libérer pour l’enterrement de sa femme. Il est seulement arrivé lorsque nous nous sommes dirigés vers le cimetière et le voir a provoqué une telle fureur en moi que j’ai explosé, j’ai fondu en larmes.

Nous sommes ensuite rentré à la ferme, je marchais loin devant, ne souhaitant absolument pas côtoyer mon père. S’en est suivie une longue nuit sans sommeil où j’ai pourtant aperçu Quentin et un réveil douloureux, faux en main, très tôt dans les champs. Nous n’étions plus que deux à nous tuer à la tâche, mais cela ne dura pas longtemps. Il y avait trop de travail pour deux paires de bras, en quelques jours, nous ne subvînmes plus à nos besoins. Un soir, notre père que la vie à la ferme avec sa femme avait profondément ennuyé, nous proposa de réaliser un de ses rêves les plus fous. Il voulait s’évader, partir à l’aventure. Il avait acheté une maisonnette à la capitale, New-Stendel, où nous résiderions pendant que lui rejoindrait des groupes d’aventuriers et explorerait les terres New-Stendeliennes. Mon frère, plutôt faible et influençable, accepta. Mais pour moi, il était hors de question de suivre ce traître qui abandonnait ainsi tout son village, notre véritable famille.

Mais bientôt, je me sentis seul. Le travail était répétitif et je m’ennuyais terriblement abandonné dans cette ferme. Je décidai d’aller chercher mon frère à la capitale et de le ramener au village. J’abandonnai donc mon village à mon tour sans prévenir personne. Je partis de nuit malgré le danger que représentaient les bandits, et à moi la céleste New-Stendel ! »

 

Jehan chemine alors vers le château des empereurs où il avait rendez-vous plus tard dans la journée. Néanmoins, il décide de faire un détour, non pas de peur de traverser le Ghetter, certainement pas à cette heure, mais simplement pour prendre le temps de se balader dans les agréables rues de la capitale. Il décide même de se rendre à New-Stendel afin de se remémorer la suite de son aventure. Plutôt que longer le Boulevard Hicelle pour se rendre au château, il prend donc la rue perpendiculaire, les Champs Déminés en direction de la place centrale. Place centrale d’ailleurs bien vide, Jehan n’a pas l’habitude de découvrir la capitale à des heures si peu communes et il s’étonne de voir le peu de trafic dans les rues. Il passe le portail de la place et se retrouve en New-Stendel, ce monde où son histoire avait débuté. Il fait rapidement un détour pour admirer la Grand’ Place et se rend au Firmhameau, là où se trouvait la maison que son père avait acheté. Il prend beaucoup de plaisir à se promener dans la capitale quelque peu abandonnée depuis l’arrivée de Stendel. Arrivé sur le Voltemont, il reconnaît la maison sans mal et y pénètre :

 

« Je suis entré dans la maison que l’on m’avait indiquée, et là, rien. La demeure était vide, aucune trace de mon frère. Faute de retrouver mon frère, je cherchai mon père… En vain. Je décidai donc de sortir dans les rues de cette capitale méconnue et m’adressai au voisinage afin de chercher des pistes pour retrouver ma famille. J’appris de ce fait qu’ils avaient déserté il y a peu, mon père était parti en mission tandis que Maurin en a profité pour retourner à notre village, nous nous étions manqué en chemin. Je décidai donc forcément de retourner là d’où je venais.

La route fut longue et fatigante, mais j’étais de retour dans mon hameau. Malheureusement, l’accueil des habitants fut très hostile. Le village entier était en colère contre notre famille traîtresse et ils avaient brûlé notre ancienne ferme. J’enquêtai sur mon frère et j’appris qu’il n’était jamais arrivé. Je n’avais donc aucune raison de rester là, mon village ne voulait plus de moi, je n’y avais plus de demeure et mon frère avait disparu. Je repartis et me mis à errer car je n’avais nul part où aller. Je ne tardai pas à manquer de force, ne buvant plus d’eau de sources depuis un moment je contractai des maladies et m’évanouis dans une maison en ruine sur laquelle j’étais tombé par hasard alors qu’il faisait nuit noire.

À mon réveil, je sortis de la maison en ruine et découvris à ma plus grande stupeur, un petit village sous mes yeux, et, au loin, la mythique cité de Nouvelle-Azur. J’appris que les ruines où j’avais passé la nuit étaient à vendre, mais je ne disposais malheureusement pas d’argent. Le maire était cependant prêt à m’aider, il me vendit la maison en échange d’une dette à la ville. Je retrouvai rapidement des forces dans cette bordure Azuréenne et je fis de mon mieux pour remettre ma maisonnette en état tout en remboursant ma dette. Je le fis plutôt rapidement, j’étais assez fier de moi, mais à peine ma dette réglée, ma vie prit un nouveau tournant. Je rencontrai un homme étrange à Nouvelle-Azur, il répondait au nom de Lander Deniz. Cet homme avait croisé mon frère et en était devenu l’un de ses amis. Ils s’étaient donné rendez-vous dans une auberge non loin à la fin de l’année, or, c’était dans deux jours. C’était difficile à croire mais j’allais revoir Maurin. Nous nous rendîmes donc tous deux au Chien Hurlant et attendîmes quelques instants avant que mon frère nous rejoigne. S’en suivit une étreinte forte en émotion où nous ne pûmes pas retenir nos larmes. J’appris que Maurin s’était bel et bien rendu au village, mais ces fourbes n’avaient pas daigné m’en informer. Aussi, mon frère m’appris que notre père avait été tué lors de son expédition, cela ne me fit ni chaud ni froid. Bref, nous retournâmes tous les trois à notre maisonnette New-Stendelienne.

Il se trouvait malheureusement que la maison était trop petite pour nous trois, c’est alors que Lander nous parla d’une cité majestueuse, élevée dans les bas-fonds d’un lac proche de la capitale. Il était étrangement convaincant et nous le suivîmes donc jusqu’au mystérieux Dôme SouLaFlotte. »

 

Jehan prend soin de faire le tour de sa maison. Tout y est en place, telle qu’il l’a quitté de nombreux mois auparavant. La cave et son laboratoire d’alchimie, oula c’est dangereux tous ces produits laissés à l’abandon. Le séjour est comme neuf, il est étrange que la poussière ne s’y soit pas accumulée mais tout semble en bon état. À l’étage, la petite cuisine et sa chambre, et en haut, un grenier quant à lui bien empoussiéré. Il ressort un peu plus tard après une séquence nostalgie digne des plus grandes productions Forgantines. Il fait le tour de sa maison et se retrouve face aux grandes étendues New-Stendeliennes. La vue est imprenable depuis sa maison en bordure du promontoire de la capitale. Il distingue facilement Minar qui fait presque office de banlieue de New-Stendel tant elle en est proche, et arrive difficilement à voir le lac SouFlottien situé un peu plus loin. Ce lac représente tellement de souvenirs. Jehan a vécu la plupart de son aventure dans ces eaux mystiques. Étrange, envoûtante, euphorisante,… Tant d’adjectifs particuliers adéquats pour caractériser cette ville sans pareil :

 

« Quelle drôle d’histoire j’ai vécu là-bas. Nous sommes arrivés tous les trois, Lander, mon frère et moi sans nous attendre une seule seconde à ce qui allait nous arriver. Notre arrivée a été célébrée lors d’une grande fête qui a duré plusieurs jours. J’ai de suite trouvé les SouFlottiens extrêmement sympathiques et je me suis très rapidement attaché aux lieux. 3 jours et 3 nuits inoubliables se sont déroulés dès notre arrivée… Enfin, « inoubliable »… Faut dire que l’alcool SouFlottien puis le SouFlottium surtout, ça tape fort ! Enfin, nous nous sommes laissé entraîner par le rythme si particulier de la vie des profondeurs. Une fois la fête « terminée » (car elle ne termine jamais réellement au Dôme SouLaFlotte), je me suis mis à découvrir les environs. Certaines salles m’étaient interdites et la cité n’était pas bien grande, néanmoins je réussis à me perdre, me laissant emporter par tout événement que j’apercevais. Un poulpe passait de l’autre côté de la paroi vitrée, et hop, je le suivais comme un enfant, courant à travers le Dôme SouLaFlotte. On s’y sentait si bien, l’ambiance y était tellement particulière. On a comme l’impression de Flotter au Dôme SouLaFlotte ! N’oublions pas la troupe qui y vit, de formidables architectes tels que Sam aux plus grands guindailleurs comme Anthelme, la petite communauté ne manquait de rien. Une seule personne se faisait absente, Stoobyte, le gérant de la cité qui se faisait élire au rang de dieu. Je ne le connaissais pas, mais j’ai pourtant dû lui porter allégeance le jour où j’ai officiellement rejoins les SouFlottiens.

C’est d’ailleurs ce soir-là que tout a basculé, j’ai senti la présence de ce dieu Stoobyte pendant la nuit même si je ne me souviens pas l’avoir rencontré. Je ne me souviens de rien, je ne sais pas ce qu’il s’est passé cette nuit-là, mais je me suis réveillé avec de nombreuses douleurs dans tout le corps et une horrible migraine. Les jours suivants, ma mutation commença. Je me réveillai un matin avec les mains et les pieds palmés, un autre avec des branchies, une crête dans le dos et sur la tête, des écailles, etc. Pourtant, cette transformation ne semblait pas m’inquiéter. L’euphorie du Dôme SouLaFlotte me berçait et je passai mes journées à faire la fête, loin de Lander et mon frère que j’avais perdu de vue depuis un moment. Je n’ai aucun souvenir des jours suivants, j’étais dans un état second et j’ai uniquement retrouvé un journal où j’ai noté quelques bribes incompréhensibles durant mon séjour au Dôme. Mais ce séjour s’arrêta brusquement, alors qu’une nouvelle fracassante me fit reprendre connaissance. Lander avait disparu et je partis à sa recherche avec mon frère, commençant un long voyage. »

 

Après quelques minutes resté à contempler ce paysage riche en souvenirs, Jehan décide de reprendre sa balade. Il repasse devant sa maison, 4 rue du Bûcheron, et traverse la place du Trou en prenant garde de ne pas tomber dans ledit trou. Décidément, le Voltemont paraît désert, il n’y a personne dans les rues, les maisons semblent inoccupées et les magasins sont vides. Jehan a d’ailleurs un peu de mal à reconnaître son quartier, certaines bâtisses ont été remplacées ou se sont simplement transformées en terrains vagues. Il arrive ensuite à la rue de l’Aveugle où une nouvelle maison attire son attention. « 1, rue de l’Aveugle. Gloryflix ». « Tiens, l’ami Glory ! » s’exclame-t-il à haute voix. Familiarité qu’il n’aurait jamais osé prononcer fut un temps, alors que Glory Flix était maire d’un village où Jehan s’était réfugié. Mais c’est une longue histoire… :

 

« Nous avions pris la route extrêmement déterminés après avoir fui le Dôme SouLaFlotte. Les premiers jours de notre périple furent extraordinaires, nous étions alors très optimistes, convaincus de retrouver Lander rapidement et nous rigolions bien ensemble. Nous renouâmes d’ailleurs des liens aussi forts que dans le passé, nous n’avions pas eu le temps de le faire au Dôme alors que nous étions séparés. Le voyage était effectivement parfait, mais cela ne dura pas longtemps… Ce n’était pas avec toutes ces péripéties que nous eûmes le temps de nous refaire une petite fortune, et bientôt, l’argent vint à manquer. Fatigué de ces longues journées de marche et affamé je tombai un jour aux pieds de mon frère. Surpris, il puisa dans ses dernières réserves afin de courir tout en criant pour trouver de l’aide. Fort heureusement, nous traversions à ce moment l’archipel des Boréales et nous étions très proche de l’île de Boréalis. Les insulaires me vinrent rapidement en aide et je restai plusieurs jours dans un profond sommeil. À mon réveil se tenait un grand homme blond devant moi, l’homme se nommait Glory Flix, c’était le maire du village. Il me tendit une soupe de champignon que je me vois encore fracasser contre le sol. Le bol m’avait glissé des mains alors que je m’étonnais dans un grand sursaut de reconnaître mes doigts. Des doigts d’humain, j’inspectai rapidement mon corps et remarquai que je n’avais plus d’écailles, plus de branchies ni de crêtes. Je sautai de mon lit malgré des maux similaires à ceux subit lors de mon réveil après l’apparition de Stoobyte. Je me précipitai alors en dehors de la maisonnette sans prendre le temps de boire la deuxième soupe que l’on m’avait apportée. Dehors, je découvris un village radieux où la vie semblait s’écouler calmement.

Me voyant debout, Maurin, qui était sur la place du village, couru vers moi. Il me présenta ensuite les lieux, Boréalis village écologique où l’on vit en communion avec la nature. La légère commercialité des lieux, concentrée dans son port, permettait au village de survivre. De nombreuses enseignes existaient à Boréalis, et chacun aidait son prochain. Ainsi, forgeron, boulanger comme menuisier avaient une ribambelle d’apprentis toujours prêts à donner un coup de main. Il existait aussi d’autres îles voisines sous l’emprise du village, certaines réservées à l’exploitation agricole, d’autres véritables stations balnéaires. C’est l’une d’elles que je choisis pour bâtir mon bungalow, la Falling Water Island, de belles plages de sable fin d’où l’on pouvait admirer le soleil se coucher sur les lointaines contrées enneigées de Sedannah. Maurin quant à lui s’était installé chez une jolie demoiselle, c’est bien mon petit frère ça !

Nous vécûmes de long mois sur l’archipel, Maurin cultivant son amour naissant, tandis que je vivais en tout bon Boréalien, prêtant main-forte aux artisans et me reposant à la plage. Jusqu’au jour où cette vie paisible me lassa, j’en avais marre de me dorer au soleil à longueur de journées. Je n’oubliais pas Lander contrairement à Maurin qui avait d’autres préoccupations et je pris conscience d’avoir fini par prendre goût à l’aventure. Je prévins donc Glory Flix et les autres de mon départ tout en promettant de revenir. Je me rendis ensuite à la capitale fort de cette expérience m’ayant démontré qu’un départ à la hâte n’était pas une bonne solution. Je retournai à notre maison et, mon père mort, je décidai d’en être propriétaire et de devenir officiellement citoyen de New-Stendel. Je passai de longues semaines à préparer mon départ, me cultivant à la bibliothèque au milieu des mages ou tendant l’oreille à la taverne du coin à l’affût d’une éventuelle piste qui me mènerait à Lander. »

 

Jehan regarde le soleil dans le ciel et se rend compte qu’il est temps de retourner à Stendel. Il quitte le Firmhameau, retourne sur la Grand’ Place et passe le portail. Surpris, il croise un vieil ami sur la Place de Stendel. C’est Yann, un joyeux luron devenu Gouverneur depuis peu. Celui-ci ne manque pas de communiquer sa bonne humeur à Jehan qui, avouons-le, est tout de même un peu tendu en ce jour important. Les délibérations avaient eu lieu il y a quelques jours, Jehan tente de soutirer quelques informations à Yann afin d’abréger le suspens de sa candidature, l’homme-cochon ne daigne cependant rien dire. Les deux amis échangent encore quelques bribes, le Gouverneur doit ensuite partir, il est attendu en avance au château de Stendel. Jehan reste un peu sur la place, il s’assied dans un coin et repense aux moments passés avec son ami. Un long voyage qui l’a mené au Chaudron, à la découverte d’un peuple formidable :

 

« J’ai passé plusieurs mois à préparer mon départ, j’avais lu bon nombre de livres à la bibliothèque et écoulé beaucoup de soirées à la taverne. Cependant, je n’obtins aucune information concernant mon ami Lander. Un jour, je décidai donc de partir tout de même. Ne sachant où aller, je pris une direction hasardeuse et me lança dans un long périple. Cela me prit beaucoup de temps, mais je visitai l’entièreté de New-Stendel ce qui me valut le surnom de « Cartographe » que mes amis me donnèrent plus tard. Des étendues désertiques de Sähbia, aux cavernes naines de Kil’Nura, en passant par les neiges éternelles de Sedannah… Je connaissais tout sur tout, j’étais alors incollable en géographie New-Stendelienne. Mais, si j’eus fait le tour du monde, un endroit en particulier retint mon attention. Je découvris, dans la nation de Frowin, un village impressionnant, creusé à même une montagne. La population y était très restreinte, deux dirigeants très proche de leur peuple, je ne les perdis jamais de vue, l’un d’eux, Dub, a d’ailleurs fourni quelques croquis pour le journal du Vagabond Enchaîné. Un navigateur forcené, Lord Heaven, que nous retrouvâmes plus tard et qui prit part à ma communauté. Yann l’homme-cochon aujourd’hui très célèbre. Et Aramis, un personnage sympathique que je n’ai malheureusement jamais revu. Ces personnes étaient si chaleureuses que je fus rapidement intégré et je les aidai longuement à bâtir leur fabuleuse cité. Le Chaudron représente sans nul doute l’une de mes plus belles épopées sur ce monde. Nous y vivions paisiblement, en toute égalité, coupés du monde. Une cohésion si forte imprégnait les lieux, nous étions libres… J’y repris quelques activités de fermier et, bien que peu attiré par la politique (ce qui changea fortement), je me retrouvai de temps à autre au sein du conseil de Frowin, découvrant par ce fait de nouvelles populations nordiques. La vie suivait son cours et cette escapade ne me rapprocha pas de Lander. »

 

Jehan finit par se relever, il prend ensuite le chemin du château des Empereurs. Il suit donc la grande Avenue Dumessy jusqu’au quartier maçon. Il a du temps devant lui, c’est pourquoi il marche calmement, profitant de la quiétude des rues Stendeliennes ce matin-là. Arrivé au quartier maçon, il tourne à droite vers la Rue Brique. Il se retrouve alors face-à-face avec l’Académie de Chevalerie et la longe un moment. Il contemple quelques instants ce bâtiment qui représente son objectif actuel, rêvant d’y installer quelques affaires et d’y passer de bons moments. Jehan reprend ensuite sa route en direction du port. Il se retrouve rapidement à l’entrée du quartier pêcheur, n’y pénètre pas mais se décale de quelques cubes afin d’avoir une vue sur la mer et l’horizon. Il n’y voit rien, et c’est ce qui le fait penser nostalgiquement à ce qui s’y trouvait plus tôt, l’île Yppade :

 

« La vie au Chaudron était excellente, mais, un jour, une force étrange se manifesta en moi. À l’époque, je ne compris pas de quoi il s’agissait, je peux aujourd’hui expliquer que c’était un appel de l’Hydre. Je quittai alors le Chaudron, poussé par cette force méconnue vers le Dôme SouLaFlotte. Je renouai des liens avec ma vie d’antan et j’y retrouvai l’ensemble des SouFlottiens ainsi que Lander. Il revenait du Nether après une longue aventure lui aussi, depuis, il avait d’abord exercé le métier de tisserand, mais il avait été entraîné dans les terribles terres de l’enfer et s’était converti en Indigène. Il allait bien, c’était le principal. Maurin nous rejoint également un peu plus tard. Nous fîmes une grande fête ce soir-là, et, à un moment, la terre se mit à trembler. Le Dôme SouLaFlotte se brisa et l’Hydre fit son apparition. Sa tête dorée pénétra le dôme de verre et se coucha devant nous. Nous poussâmes lâchement Maurin devant, qui, après un moment d’hésitation, posa sa main sur le museau de la bête. Nous fûmes alors envoyés dans un nouveau monde, Stendel, où Stoobyte nous attendait sur une île aux formes futuristes, Yppade. C’est ce que nous appelâmes le déclin du Dôme SouLaFlotte, celui-ci se trouve toujours dans l’état pitoyable dans lequel nous l’avons laissé. Nous apprîmes pourquoi nous fûmes envoyés ici. Nous avons été réunis par Stoobyte afin de prendre la gouvernance de l’île Yppade, une arche qui avait survécu au Cataclysme des années auparavant. L’histoire se complexifie ensuite, tout cela est relaté en détail dans les livres que j’ai stockés à la Bibliothèque. Stoobyte maîtrise le temps et est lié à l’Hydre, c’est son daemon. Celui-ci a dû quitter notre ère afin de se protéger d’une menace imminente. Nous avons donc dirigé l’île Yppade pendant un moment, nous étions sept, les sept élus. Nous remarquâmes rapidement de grosses lacunes financières dans les comptes Yppadis. Quelques-uns d’entre nous furent alors envoyés hors de l’île afin de ramener de l’argent à la ville. Nous possédions de grandes cultures à Yppade, tellement grandes que nous en avions trop. J’étais le fermier qui s’en occupait, c’est pourquoi je fus envoyé aux quatre coins de Stendel afin de vendre le surplus de notre production. Mes petites échangent gagnaient en importance et je décidai rapidement d’officialiser ma situation, je choisis un nom à mon entreprise : « Le Blé d’Art » et construis un commerce à la capitale. Je passai peu de temps sur l’île, j’étais souvent dans mon commerce Stendelien et voyageai régulièrement dans diverses villes pour faire connaître mes produits. Je profitai de ces longs voyages pour romancer nos aventures et l’histoire de notre communauté, à chacun de mes retours à Yppade, la Bibliothèque grandissait. »

 

Jehan a toujours un peu de temps devant lui, il décide de faire un dernier détour. En effet, le quartier Indigène est à deux pas, il décide donc de passer voir Lander à sa boutique. Il entre alors dans le Ghetter, celui-ci est désert. S’il est conseillé de ne pas s’y rendre une fois la nuit tombée, on ne court généralement aucun danger en s’y promenant de bon matin. Après une petite marche dans les dédales de cet effroyable quartier, Jehan tombe enfin sur la place marchande. Cette place n’en est pas moins terrifiante, divers bocaux remplis de créatures maléfiques ornent les boutiques et les pleures incessantes des Ghasts capturés donnent froid dans le dos. Il entre au numéro 6 place Ticot, « L’indi au soleil » par Lander Deniz. Son ami n’est malheureusement pas là bien que Jehan sache qu’il est de séjour à Stendel. Tant pis, notre compagnon de ce jour reprend sa route et passe à proximité du portail du Nether, là où, quelques mois plutôt, les Yppadis s’étaient regroupés à l’aube d’une terrible épreuve :

 

« Nous étions tous séparés, tantôt à Stendel, tantôt dans une ville étrangère, tantôt à Yppade. Mais, un jour, nous reçûmes l’appel de l’Hydre, le même que celui que j’avais reçu lorsque je vivais au Chaudron. Je fus donc poussé à me rendre à un endroit bien précis, le portail du Nether. Nous nous retrouvâmes tous les six devant ce dernier (Lander vivait à ce moment dans le Nether, il nous attendait de l’autre côté). L’Hydre nous indiqua qu’Yppade courrait un grand danger, et nous entrâmes dans ces terres hostiles où le daemon n’avait plus aucune emprise sur nous. Maurin et moi guidions le petit groupe vers le village de Lander, nous connaissions le chemin car nous lui avions rendu visite quelques fois auparavant. Nous découvrîmes plus tard que Lander avait disparu et nous conclûmes que nous devions nous rendre à une forteresse bien connue des autochtones. Nous dûmes lutter contre les créatures du Nether en chemin, cela fut très éprouvant. En approchant de l’Antre des Ombres, nous fûmes immobilisés et nous nous évanouîmes. Le réveil fut brutal, dans une étrange pièce avec un cristal rouge en son centre, Lander se tenait devant nous, je ne le reconnus pas, son regard était vide et il semblait féroce. Celui-ci était possédé par Tobys-Eto’, l’ennemi des maîtres du temps et il nous fonça dessus. Au terme d’une bataille acharnée contre Lander et les ombres, nous trouvâmes une faille chez l’ennemi. Le cristal était le point faible et en le frappant fougueusement, nous parvînmes à faire reculer les ombres. Lander Deniz nous chargea néanmoins et Cranium le transperça de par en par, lui ôtant la vie… C’était lui ou nous. Nous retournâmes péniblement sur Stendel, laissant les blessés graves au village de Lander. Fort heureusement, les pouvoirs de l’Hydre cumulés à ceux de l’île Yppade permirent de ramener notre ami à la vie. Nous avions alors anéanti Tobys-Eto’, sauvant ainsi les peuples Minefieldiens, les ombres restèrent cependant une menace pour ce monde. »

 

Cette fois, il est temps pour Jehan de se rendre à son rendez-vous. Il quitte donc le quartier Indigène, et emprunte la route du château. Traversant le pont qui permet de joindre le monticule où se trouve le palais et le reste de la capitale, il contemple la vue imprenable sur le port. Il aperçoit l’ami Lebrank dans son échoppe, celui-ci lui fait signe. Cela remémore à Jehan l’une des nombreuses anecdotes qui ont forgé sa vie Minefieldienne, alors qu’il avait été sacré champion de pêche à Labes, il détient d’ailleurs toujours le record. La ville commence à prendre vie, on approche de midi. C’est l’occasion de voir de nombreuses connaissances, Jehan a noué beaucoup liens depuis quelques années, il reconnaît beau nombre des personnes qui rythment la capitale. Bref, il passe la porte du château, gravit les marches en directions de la porte d’entrée et jette un dernier coup d’œil vers le port. Le Pintanina est amarré non loin, ce galion est trop imposant pour pénétrer dans le port Stendelien. C’est via ce bateau que sont arrivés ses amis. Ceux-ci ne viennent pas de l’île Yppade, c’est de l’histoire ancienne, mais bien de Novi :

 

« Nous étions, les sept élus plus quelques membres importants de l’île, regroupés à Yppade quand l’Hydre nous dit de l’évacuer. Une attaque semblait approcher, mais nous n’avions pas plus de précisions. L’attente ne fut pas longue, si courte que nous n’eûmes pas le temps d’évacuer une seule personne, une vague noire s’engouffra rapidement sur l’arche. Les ombres avaient regroupé leurs dernières forces pour faire échouer notre quête dans une attaque kamikaze. L’île se craquela en trois morceaux et nous sombrâmes dans les profondeurs. C’est alors que l’Hydre, qui avait guetté l’attaque depuis les fonds marins, surgit des abysses, nous attrapant dans ses gueules, et mordant dans le cristal de sa tête principale, celle qui était dorée. Elle nous sauva ainsi de la noyade, les habitants n’avaient quant à eux pas survécu. Le daemon nous conduit, après un long voyage, à une cité ancestrale, Novi. Nous fûmes rejoints plus tard par quelques amis et nous nous visitâmes la ville avec beaucoup de curiosité. Jusqu’au jour où l’un d’entre nous, Sam, s’évanouit. Celui-ci nous avait caché une tâche qu’il portait depuis l’attaque des ombres. La marque était d’abord minuscule, dans la paume de sa main. Elle grandit petit à petit, parcourait déjà la moitié de son torse lorsqu’il a perdu connaissance et ne cessa pour autant de s’accroître. Cela faisait de nombreux jours que Sam avait perdu connaissance lorsque la tâche parcourut les derniers espaces vierges de son corps. C’est à ce moment précis qu’il se réveilla. Il n’était plus Sam, il ressemblait d’avantage à Lander à l’Antre des Ombres, il était possédé par les dernières ombres qu’il restait en Stendel. L’homme à la force décuplée se pressa de nous terrasser un à un dans une bataille passionnante. Il arriva au sommet de la colline Novine face à un seul homme, Cranium, notre maître d’armes. Sam n’opposa aucune résistance et ne tenta pas d’attaquer le désormais Novin, il se laissa simplement tomber en arrière et alla se fracasser sur les récifs plus bas. Sam était mort, les ombres également. Nous avions perdu un membre, et pas des moindres. Par des phénomènes compliqués que j’explique attentivement dans mes livres de la bibliothèque, la mort de Sam nous contraint de rester à Novi pour une durée indéterminée. Nous y vivons actuellement. »

 

La porte devant laquelle Jehan se trouvait s’ouvre, c’est Warff, scribe Stendelien. Celui-ci vient lui indiquer qu’il est en retard. Jehan entre déboussolé dans la salle du trône, des trônes devrais-je dire, et tente de s’excuser maladroitement. Il s’était simplement évadé trop longtemps dans ses rêveries. Les Empereurs le prient de s’asseoir à proximité et le jeune homme inspecte enfin la salle. Il reconnaît beaucoup d’amis assis dans les gradins, ceux-ci s’apprêtent à venir faire son éloge un à un devant les autorités Stendeliennes. Viendra ensuite l’instant fatidique de la sentence des Empereurs ; l’adoubement de Jehan ou son échec.[/justify]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enfin.

 

Enfin Ctrofun fait une candidature dans le but d'accéder à un rang qui lui correspond. Ctrofun, joueur d'exception, connu et reconnu, membre ou ex-membre de projets glorieux, rédacteur en chef et fondateur d'un journal satyrique d'une qualité remarquable et que l'on ne présente plus, mais aussi et surtout une personne particulièrement ouverte et agréable, un citoyen plus que sympathique, une perle rare du royaume Minefieldien. De ce que j'ai vu et entendu de lui, rien ne m'a jamais déçu, et il ne fait nul doute que son implication au sein de la communauté mérite amplement une reconnaissance à la hauteur de ce personnage.

 

Je soutiens de tout coeur la candidature de ce citron fun, et je suis persuadé qu'il aura ce qu'il souhaite. +1.

Share this post


Link to post
Share on other sites

yeah le chevalier fermier en force

plus sérieusement

 

je suis content de savoir que Ctrofun fasse enfin sa candidature chevalier.

 

C'est une personne avec qui j'ai fait mes premières armes commerciales sur le serveur, sympatoche comme tout, aimable et serviable.

 

Il a réussi en tant que simple commerçant en s'investissant sur pas mal de projet tout en gardant une âmes altruiste se qui l’honore et je suis sur que se futur grade lui permettra de devenir l'un des membres respectables et respecter de la communauté minefieldiennes .

 

Le chevalier à la fourche de coeur Ctrofun.

 

Amicalement asumea83

Share this post


Link to post
Share on other sites

[justify]Ohhopi pousse Hotcoon avant que celui-ci ne puisse parler ;) et prend la parole devant l'assemblée qui s'est formée pour soutenir Ctrofun souhaitant être le premier Novin à montrer son soutien :[/justify]

 

Je tiens tout d'abord à féliciter Ctrofun (ou devrais-je dire Jehan, ou même Quentin ?) pour ce Rôle-Play absolument magnifique qui je vous l'avoue est d'une forme intéressante !

 

En effet, le fait qu'il ait au départ mêlé son RP et son IRL a permis de faire une transition douce vers ce-dernier ce qui donne un caractère unique à sa candidature. De surcroît, le RP en soi est très complet il raconte son périple sous la forme de récits enchâssés sans pour autant perdre le lecteur, ce qui n'est pas une chose facile à accomplir ! On remarque aussi qu'au fur et à mesure il insère discrètement des liens vers ses différentes œuvres en lien avec Minefield.

 

Le seul regret que j'ai, qui reste très personnel, serait le manque d'images à son poste, quelques Screenshots des lieux/constructions qu'il cite en plus des liens serait à son avantage et avec un petit coup sous Photoshop et l'immersion dans sa candidature serait totale !

 

M'enfin bon ça reste une excellente candidature et après avoir lu en intégralité sa demande je ne peux que donner mon plussoiement car la seule chose qui m’intéresse après la lecture est de connaître la suite de ce récit intriguant et original. Si je pouvais influencer ne serais-ce qu'un peu la suite de celui-ci je souhaiterai de tout mon cœur que la réponse à l'issue de son rendez-vous au château des Empereurs soit positive et que celui-ci comme il le rêve puisse vivre dans cette belle académie des chevaliers !

 

Voilà "Citron" je pense que tu as largement mérité mon plussoiement bon courage pour le traitement sache que je soutiens à fond les ballons !

 

Amicalement,

 

Ohhopi

 

PS : Bon allez un petit bonus en 3 dimensions !

 

abcb7df7c1dd73e1cc605b2414ca7.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

À l'arrivé de FitchII sur les contrées de minefield, il se mit à la recherche d'une communauté sympathique et active. Cherchant sur la carte du routard mis en disposition à la capitale. Son regard finit par s'arrête sur une îles mysterieux en plein millieux de l'océan bordant les rives de La Capitale. Il su à cette instant que ce lieux serrait là où sa grande épopée commencera. Il rejoignit l'îles en quelque heures avec un modeste bateau en bois. À peine il eu possé son pied sur l'îles qu'il face à face avec un homme au regard amical.

<

-Heuuu... Comment dire, j'aimerais rejoindre votre communauté.

-Haa! Pour ceci, il faudrait que je te connaisse un peu mieux. Je m'appelle Ctrofun, et quel est ton nom?

-FitchII, je ne suis encore qu'un simple vagabond cherchant un lieu où plaisanter autour d'une bonne bière.

-Pour ceci, nous avons le carpe diem ou alors le bar à mutes pour les petites folies. Viens avec moi, je vais te présenter aux autres.>>

Par la suite, Ctrofun permit à FitchII de rejoindre yppade en temps que citoyen. Malheureusement, FitchII finit par quitter yppade car devait poursuivre son aventure. Ceci restera un super moment de sa vie.

 

Hors Rp:

Je ne peux que soutenir cet homme généreux! Vas y Ctrofun et vive Yppade(ou Novi ^^)

 

Ps: je ne vous ai jamais oublié chères Yppadis <3

 

FitchII

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je côtoie Ctrofun depuis bientôt 2 ans, et ce quasiment quotidiennement. Tous ces moments passés ne sont que du bonheur. Je me souviens encore de son arrivée au Dôme SouLaFlotte, accompagné de Hotcoon et Jérémiepetit, nous avons tout de suite accroché à sa bonne humeur et sa joie de vivre. Avec le recul que j'ai maintenant, j'ai la certitude que le Dôme, et surtout sa Communauté, n'aurait pas pu aller aussi loin sans Ctro. En effet, au moment de son post, le projet se résumait à une idée sans réelles bases, que se soit au niveau du Rp, que de l'architecture, et sans réel dirigeant. Mais l'arrivée des trois compères nous a permis de changer ce projet de bric et de broc en un véritable projet digne de figurer sur Minefield.

L'arrivée de la map de Stendel nous a permis de retrouver la saveur si particulière de la découverte, et c'est pourquoi nous nous sommes lancés avec Ctro et la communauté du Dôme à corps perdus dans une nouvelle aventure, en tirant un trait sur le Dôme, je parle bien sur de l'Île Yppade, où il à pu exercer une fois encore ses grands talents d'RPiste (je vous recommende la bibliothèque d'Yppade).

Enfin, c'est plus récemment sur deux nouveau projet que j'ai le plaisir de le suivre, Novi bien sur et le Vagabond Enchaîné.

Tous ces souvenirs partagés ne sont que des moments de bonheur, et pour ca je tiens à te remercier Ctro.

 

Pour conclure, je dirais que même si Ctrofun ne brille pas par ses qualités d’architecte (bisous ctro :D ), c'est un joueur aux grandes qualités humaines et bien sur c'est un grand RPiste, un joueur comme on aimerait en voir, un joueur exemplaire, un parfait Chevalier ! (et surtout un très bon ami)

 

C'est donc un immense +1

 

Cependant, malgrès toutes ses qualités; il reste belge, ce qui fait un malus de -2, donc un total de -1. Dommage ... ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pouf pouf pouf...

 

Mais que vois-je, alors que je m'égare sans grandes raisons sur la section pour les candidatures chevalier ? Comment ? Ctrofun Chevalier ? Hum... Un citron avec une armure me parait dangereux tout de même.

 

Mais que dire de cet énergumène ?

Que c'est un gars fantastique, mature et sympathique, avec qui on s'amuse beaucoup ? Non.

Que c'est un de ceux qui ont durement monté le Vagabond Enchaîné, véritable bombe de génie et de culture ? Non.

Que son implication sur le serveur est plus qu'évidente ? Non plus.

Ou alors, serait-ce que ce joueur fait encore une fois honneur à ses talents d'écrivain, et prouve encore une fois que sa réputation n'est plus à faire ? Je ne le crois pas.

 

À vrai dire, il est bien plus que cela. C'est un joueur qui rassemble plein de bonnes choses en une, tel un citron qui serait à la fois doux, sucré, amère, salé, et acidulé en même temps. Pas tous d'un coup, non non ! Et pas non plus en trop grandes doses. Ce serait comme un citron qui vous apporte pile ce qu'il faut, quand il le faut, en toutes circonstances.

De plus, sa candidature regorge de génie. Quoi ? Mêler l'IRL et le RP c'est foireux ? C'est bancale et trop dur à mettre en œuvre ? Ctrofun l'a fait. Ne cherchez pas. Comme dirais l'autre : "Vos gu*****, c'est magique".

Son RP est digne, et même surpasse beaucoup de candidatures chevaliers déjà présentées, le tout saupoudré d'une bonne dose d'inventivité... Bref, c'est du grand art.

 

Alors quoi, je dois vous faire un dessin ?

 

Il va sans dire que j'apporte un soutien inconditionnel à ce joueur d'exception, non seulement parce qu'à force je commence à le connaitre, mais aussi et surtout parce qu'il le mérite.

Et aussi, je ne souhaiterais pas faire mentir l'image de Ohhopi. Il m'a collé au fond en croyant que je ne le verrais pas, mais le Dom veille, non mais !

 

Bref, c'est avec un grand honneur que je plussoie Ctrofun, qui à défaut de ne pas encore être chevalier (parce que hein, oh, faut pas abuser non plus, il le mérite !), nous sert chaque mois un édito du tonnerre pour le Vagabond Enchaîné, et ça c'est déjà vachement cool !

 

En conclusion, c'est un immense +1 sans l'ombre d'une hésitation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

WIIIIIIII Citron chevalier <3

Il était quand même.

D'ailleurs, je me réveil après quelques mois d'hibernation juste pour ce plussoiement (et un petit tour au Bar à Mutes aussi).

mais je suis pas là pour parler de moi, mais de Citron, Donc étudions la bête :

 

- Forte implication dans les activités du serveur (souvent présent à toute sorte d'event).

- Chef (auto-proclamé) de l'île Yppade (R.I.P).

- Très sympathique avec les nouveaux-venus (peut-être une technique de séduction ?).

- Addiction à la mute, ainsi qu'au RUA.

- Il sait écrire des pavés de rp tellement gros que t'as la flemme de tout lire.

- Et Belge (oui on s'en fout, mais je tenais à le préciser)

 

Et quoi de mieux qu'un joueur impliqué, sympathique et sexy pour être chevalier ?

 

Je suis conscient d'avoir écrit des choses élogieuses en faisant de grandes phrases inutiles (comme celle-ci) juste pour remplir le commentaire, parce que juste dire : Je plussoie Ctrofun parce que je l'aime bien et parce qu'il aime tout le monde (Bisoux powa). Et bah c'est pas suffisant parait-il.

 

En conclusion : Bah soit Citron il est chevalier, soit c'est moi. (et là je vous assure qu'il vaut mieux Citron)

Voilou Bisoux tout le monde

Share this post


Link to post
Share on other sites
Après avoir passé près de quinze minutes dans un coma profond suite à la terrible bousculade engendrée par le dénommé Ohhopi, Hotcoon reprit ses esprits et se redressa fièrement sur ses petites gambettes de plongeur. Il épousseta sa tenue, releva sa chaise du sol et prit la direction du barreau en tâchant de rassembler ses souvenirs malgré sa confusion passagère.

Mutes, Mesdames, Messieurs,

 

En ce Jour-Saint, nous voici réunis par la force mystique de l'énigme astrale, afin d'apporter notre soutien à notre tendre et cher ami Ctrofun (Ou Citron pour les intimes, le seul et unique qui soit). De ce fait, vain serait mon discours si celui-ci ne pouvait prétendre qu'à une pâle copie de l'argumentation, ma foi fort bien faite, de mes prédécesseurs et c'est pourquoi, je m'attarderai en premier lieu sur les rapports privilégiés qui me sont donnés d'entretenir avec le ténébreux Quentin, évoqué en début de RP (Et quel RP!).

 

Il y a de cela six longues années, je croisai par une chaude fin d'après-midi d'été un petit homme blanc à la chevelure d'un brun profond et au casque d'argent. Vissé sur un magnifique vélo jaune (Coïncidence? Je ne pense pas), ce dernier ne cessait de dévaler à toute vitesse la rue qui était mienne et grand fût mon étonnement lorsque je découvris que cet énergumène était en réalité un des fils des nouveaux voisins fraîchement débarqués. Après quelques premiers pas hésitants, un véritable lien se noua entre le cycliste vétéran et le commentateur sportif (Tmtc <3) et il ne fut plus vraiment rare d'apercevoir le premier chez le second, et inversement. Au fil du temps, ce lien se renforça non seulement par le biais de nombreux moments passés ensemble mais également par celui de notre attrait commun pour les jeux vidéos qui nous poussa à partager des centaines d'heures autant online qu'offline. A ce propos, je lui dois la découverte de Minecraft ainsi que du serveur quiroxxduponey qu'est Minefield et m'avancerai également en disant que je n'aurais probablement pas fait aussi long feu ici s'il n'avait pas été présent dès le début de l'aventure comme il l'a été (cf. sa candidature paysan).

 

En ce qui concerne donc mon expérience Minefieldienne avec l'individu citronné, je dirais que celle-ci m'a notamment permis de découvrir encore un peu plus qui il était mais qu'elle a surtout contribué à renforcer mon amitié à son égard. Intelligent, ambitieux, réfléchi, talentueux (Ses dessins sont de véritables chefs-d'oeuvre! .. Joke.. Il écrit superbement bien!), ouvert, investi, agréable, amusant et blagueur sont des adjectifs parmi tant d'autres que je n'hésiterais pas à employer si j'avais un jour à venter ses qualités (Mais quel hasard!). Impliqué dans la vie quotidienne du serveur depuis ses premiers jours en tant que paysan (cf. Skin évolutif Ctrofun, Le tournoi Dulhest, Le Vagabond Enchaîné, divers projets évoqués dans le RP), il a su gravir les échelons un à un et se forger un véritable nom au sein de la confédération des fermiers et, plus largement, de la communauté Minefildienne, ce qui lui vaut à mon sens de mériter une telle reconnaissance (Entendez, le statut de Chevalier).

 

Enfin, avant de m'adresser à mes semblables mortels, je tiens à remercier sincèrement le petit Armstrong désormais devenu grand avec qui j'ai partagé, je partage et espère encore partager beaucoup de moments à l'avenir, pour sa présence tout au long de ces années ainsi que sa gaieté grandissante!

Hotcoon fait un dernier clin d’oeil à son ami puis, se retourne afin de faire face à l'assemblée. Il se racle la gorge, réajuste son masque, retrousse les manches de sa combinaison et commence:

Hotcoon quitte le pupitre auquel il était accoudé depuis une bonne dizaine de minutes dans un silence de plomb, devant une salle plus que médusée sur sa dernière intervention. Il contourne le parterre de chaises, tâche de ne croiser le regard d'aucune des personnes assises là et regagne sa place dans une ambiance qui tente de regagner en vigueur. Enfin, il remet son tuba en bouche et attend avec impatience le verdict qui sera rendu par l'Impératrice en charge.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ctrofun fut l'un des premiers participants et Grand Chanpion du concours de peche. C'est alors avec un grand plaisir que je plussoie sa candidature :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que dire de Ctrofun ?

Il est l'un des piliers de la communauté Souflotienne/Yppadie/Novie et est parvenue à l'incroyable : créer un journal, le Vagabond Enchainé, qui tient enfin la distance ! Mais il est également un des membres les plus anciens et un des plus ancrés au serveur.

 

Et par sa maturité, son respect des autres et son sens de la justice il a fait, comme d'autres avant lui, la renommée et l'atmosphère de notre terre promise un serveur cité en exemple. C'est sa présence quotidienne et son charisme qui font le ciment de notre communauté, et bien qu'il ne soit pas de nos contrée, sa capacité d'adaptation s'est révélée à toute épreuve.

 

C'est porté en saint que le peuple novi le présente à vous.

Son parcours initiatique est terminé, il est maintenant prêt pour les épreuves que lui enverront le conseil.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui Ctrofun sait pêcher.

Oui, il sait nager.

Oui, il sait construire et communiquer.

C'est bien là tout ce que je peut dire de personnel sur lui car je n'arrive pas à le voir autrement qu'accompagné de cette communauté incroyablement soudée que furent les Souflottiens et Ypaddis.

Ce peuple allié de Boréalis puis de Cérule depuis maintenant un sacré paquet de temps ne m'a jamais déçu et même si je ne peut pas être autant présent que je le souhaiterai, chacune des interactions avec eux a été un véritable plaisir. Je pense que le rapport est réciproque car il est citoyen de ces deux projets également.

Ctrofun n'est pas le plus bavard du groupe mais il n'en est pas moins incontournable.

Mature, respectueux, sympathique, il fait partie de ces joueurs qui ne font pas de vagues malgré sa longévité sur le serveur. Un exemple à suivre, un joueur à soutenir. Quoi de plus normal que je vienne ajouter ma signature à la liste d'encouragement.

 

Bravo à lui déjà, car je ne doute pas de son succès dans sa démarche. Et surtout bon courage avec la longue période administrative qui le guette!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah j'ai envie de dire que ctrofun est un fidèle de minefield ,Tjs présent tant in game que sur le forum .toujours des proposition ,je pense que cette place est amplement méritée .je plussoi sincèrement cette candidature alors dépêchez vous de valider cette demande .cordialement dubdeouf le chaudronnier .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ctrofun chevalier .... Blindé ouais !

 

*Sur ces quelques mots, Anthelme de son vrai nom prit sa plus belle plume et le seul encrier qui lui restait pour débuter ça longue missive auprès des autorités compétentes...*

 

gribouillage1.jpg

 

[justify]Ahem ! Je viens aujourd'hui en tant que membre éminent de Minefield, vieilli de trois projets consécutifs et de 54 jours de jeu... vous dire pourquoi vous êtes dans l'obligation d'accepter Sieur Jehan parmi les rangs de la chevalerie.

 

Serait-ce parce qu'il a fait partie du DômeSoulaflotte, d'Yppade et maintenant de Novi ? Que nenni.

Ou alors serait-ce parce que c'est un Rpiste fou n'ayant de cesse que de promouvoir la culture parmi la plèbe ? Re-que nenni !

 

Je vais dès lors vous parler de ce joueur modeste qui, à l'instar d'autres, mérite de défendre la veuve, l'orphelin et l'opprimé sans auparavant devoir en jouer la comédie.

Ctrofun fait pour moi partie des joueurs qui s'investissent vraiment dans le serveur et cela depuis le début ; son premier RP en est la preuve même. Monsieur n'en a point une petite, ils font même cela à deux avec sieur Hotcoon ce qui prouve que dès ses premières lignes, cet animal veut en mettre plein la vue à quiconque le lira.

Continuons sur la liste incroyable de Rp ou pavé qu'il a pondu, à ce jour vous pourrez en dénoter plus d'une quinzaine dépassant la trentaine de lignes, ce qui est bien supérieur au commun des mortels ou illettrés qui peuple notre contrée.

Fait bien moins marquant mais j'espère présent dans les mémoires Ctrofun, est l'inventeur/le créateur du non-célèbre projet Dulhest qui devait accueillir les jeux minefieldiens pour que toutes nations confondues puissent s'y foutre sur la gueule ; encore une preuve que Ctrofun le presque chevalier donne de sa personne, quitte à finir dans l'oubli et surtout oublier de finir...

Je terminerais par de l'actuel et non des moindres : je parle bien évidemment du Vagabond Enchaîné ; monsieur n'en est peut-être pas le créateur comme beaucoup aime à le crier mais, il n'en est pas moins le Rédacteur en chef qui fait un peu de tout, une sorte de chapeauteur citronné.

 

Pour toutes ces raisons évoquées plus haut, moi Anthelme 1er du nom pense que mon [barrer]très cher[/barrer] ami Quentin mérite amplement ce grade parmi la haute société, rang qui lui permettra notamment de montrer qu'il en a une grosse haute en couleur sur le t'chat Minefieldien.[/justify]

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Blop !

 

Ça n'est que tardivement que j'ai remarqué la demande d'adoubement de ce cher Ctrofun. Que dire de lui ? Je le connais principalement par le biais de la rédaction du journal satirique le Vagabond Enchaîné car j'ai le plaisir de pouvoir corriger ses articles. C'est pour moi un joueur mature, posé, capable de s’investir avec beaucoup de talent dans ce qu'il fait et pouvoir travailler avec lui a été un réel plaisir depuis deux mois.

Et quand on voit la qualité des projets qu'il a mené IG pour le plus grand plaisir des touristes, je ne peux qu'appuyer sa demande de mes six pattes en lui décernant un joli plussain !

 

Ctrofun Chevalier !

 

Corderaide aka Ti-ret (tant que mon pseudo existe encore..)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne le connais que très peu mais pourtant je sais que ce joueur mérite ce garde .

En effet de nombreuse fois par le passé ce joueur ma démontré qu'il était passionné :

 

- passionné par ses projets et leur RP , dont il n'a pas hésiter à me faire la visite par 3 fois ! (respectivement le dôme ancienne version , le dôme version 2 et les ruines du dômes ) .

 

- passionné par l'écriture et en particulier au vagabond enchainé où il ne cesse de faire rire et réfléchir la communauté de Minefield

 

Je me souvient même que lors de ma première visité il n'avait pas hésiter à rester pendant 1 heure à mes coté pendant que je tenter de faire la labyrinthe du dôme .

 

Sa sera donc un grand plus 1 pour ce grand joueur .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir je viens ce soir plussoyer le grand fermier qu'est Ctrofun, j'ai eu l'honneur de jouer avec ce joueur qui est vraiment quelqu'un de très bien pour moi Ctrofun mérite le grade chevalier pour plusieurs raison ^^

1: C'est un joueur actif qui a participer a la vie du serveur, il est connu et reconnu dans tout le serveur pour les projet auxquelles il a participer et auxquelles ils participe encore

2: C'est quelqu'un de respectueux avec qui c'est toujours un plaisir de jouer/parler

3: Un très gros et beau RP (que je n'aie pas fini de lire :P mais sa sera fais ^^)

 

En résumé Ctrofun est pour un moi un joueur digne du grade chevalier ^^

+1 Ctrofun

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ne m’épanchant que très rarement sur des soutiens de candidatures, je me dois ici de faire une exception à la règle envers ce brillantissime personnage, à jamais charmant et chaleureux...

 

Celui-ci n’a cessé de montrer une implication considérable au sein du serveur, étant à la tête de nombreux projets très fructueux, pour ne pas les citer : Dôme SouLaFlotte, Yppade, Vagabond Enchaîné, Novi,… Tous aussi respectables que l’est aujourd’hui cet humble joueur. Entouré d’une chouette équipe, aussi dégénérée soit-elle, ce garçon raisonnable est parvenu à se faire remarquer au travers de ses grandes ambitions, dont il atteint quoi qu’il advienne le sommet, pour ensuite vouloir aller encore plus haut.

 

Sa grande sagesse le poussera à avancer très loin, c’est pourquoi cet unique dénommé Citron mérite amplement l’adoubement au rang de chevalier. Aussi adorable soit son pseudo, ses écrits sont toujours tant appréciables, et sa personnalité d’être vraiment un type bien également.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très très bonne candidature ! Bien que je ne connaisse pas Ctrofun depuis longtemps, il m'a aidé a décrouvrir toutes les joies de minefield ! Je n'imagine pas combient de temps cela a du lui prendre pour écrire tout ça ! Je vote pour +1 :D .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est grand temps que j'appose un soutien sur cette excellente candidature !

 

 

Ctrofun c'est un joueur bien, doté d'un grand esprit d'initiative. Il a en effet lancé avec quelques uns de ses comparses, ce qui fut l'un des premiers projets (et d'ailleurs l'un des rares) sous la mer. Le Dome Souslaflotte (je sais plus si y a un S ou nom, ne me blamez pas !) n'en finit pas de nous émerveiller à chacune de nos visites.

 

Mais ne noyons pas pour autant le poisson, depuis ce temps révolu, Ctrofun est clairement actif en jeu et sur le forum, ses posts sont toujours plaisants à lire et généralement remplis de bons sens.

 

Quant au Vagabong enchainé... [barrer]Ce torchon[/barrer] cet ouvrage n'en finit plus de me faire sinon rire, mais au moins sourire. Prouvant par là même, que ce joueur d'exception sait faire preuve de liberté également. Mais là où de nombreuses personne auraient plongé dans le troll gras et fumeux, lui et sa bande de joyeux drilles s’exercent à rester dans la finesse. Prouvant ainsi une forme certaine de maturité.

 

Il est donc à mes yeux évident que ce personnage haut en couleur minefieldien s'élève parmi la gente chevaleresque. Au nom du Cactus et du Tromblon, j'ai dit !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ctrofun, un joueur d'exception ! Motivé, passionné et actif, ce monstre du RP est capable comme ça de vous sortir des RPs en veut tu, en voilà, d'une manière incroyable.

Malgré la chute du dôme et la dispartion d'Yppade, il est toujours là, sur un énième projet magnifique de leur lignée : Novi !

Et le Vagabond Enchaîné n'est qu'une preuve de l'implication de Ctrofun dans Minefield. Un grand joueur qui a mon soutien le plus total à l'accession au prestigieux grade de Chevalier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Citron (fun) par Citron.

Pourquoi choisir Citron comme chevalier ?

De sa grande maturité à son inventivité sans limite, que ce soit dans ses RPs ou ses constructions, c'est une joueur d'une grââânde classe qui n'hésite pas à porter des projets assez haut, et qui s'investit dans la communauté en menant à bien certains events ayant déjà eu lieu, d'autres ayant été abandonné. De même, le Vagabond Enchaîné fait parti de ces projets croustillants qui permet de mettre un peu de sel dans la communauté minefieldienne.

 

Et puis, c'est un joueur toujours prêt à aider son prochain et au capital sympathie assez immense. Il n'hésite pas à aider les nouveaux joueurs et à les guider. C'est un mec généreux et plein de bonnes idées, alors, siouplaît, passez le chevalier !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello !

 

Ahlala ce Ctrofun... Vraiment super sympathique !

 

Joueur toujours sur le mumble de Minefield, connecté h24 IG, plus qu'actif sur son projet Novi, il mérite largement le grade de chevalier, et plus encore. J'ai mis du temps pour lire sa candidature il faut le dire x) et je dois dire qu'elle est vraiment très bien écrite, un rp de qualité comme tu sais si bien le faire, même si il manque un peu de screens, je dois dire que sa candidature est parfaite !

 

Quand j'ai fait sa connaissance, j'ai été surprit tant il était gentil, toujours prêt à aider les autres, quand il fait quelque chose, il le fait en général à 100%, d'autant plus qu'il est vraiment mature. Bref, un mec vraiment super sympa. J'ai été d'ailleurs "stupéfait" de voir qu'il n'avait pas fait sa candidature avant.

 

Côté ig, je trouve qu'il gère vraiment très bien son shop, d'ailleurs j'adore la déco de celui au spawn de Stendel :P ! Il a même un shop à Sedannah ce qui me fait énormément plaisir.

 

Je soutien donc ce très vieux joueur de Minefield, pour sa gentillesse, la qualité de sa candidature, et son activité !

 

+1 à toi cher bonhomme !

 

Cordialement, Antonin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et c'est à mon tour de laisser un petit commentaire ici !

 

Ctrofun nous présente encore une fois une candidature d'une qualité exceptionnelle. Cette demande est plus que complète et le fait qu'elle soit intégralement écrite dans un style de RP immerge encore plus le lecteur dans le récit que ce brave homme nous conte.

 

Quant à ce personnage en lui-même... Son investissement sur les contrées Minefieldiennes est plus que remarquable : du Dôme SouLaFlotte à Yppade, puis à Novi... Tous les trois des projets plus qu'ambitieux et impressionnants et qui n'ont jamais cessés de me surprendre.

Son journal "Le Vagabond Enchaîné", (qui présente un contenu diversifié, sérieux et hilarant à la fois, est également un signe de son investissement sur Minefield.

 

Je soutiens donc Ctrofun dans sa quête du rang de Chevalier, rang qui est clairement à sa hauteur et qu'il portera à merveille.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me tarde de soutenir mon ami Ctrofun dans sa quête chevaleresque. Par-delà les dangers, ce meneur d'hommes né à su et continue de conduire une communauté extrêmement soudée sur trois projets différents. Ces projets, qui sont le Dome SousLaFlotte, l'île Yppade et récemment Novi, ont tous marqué leur époque, et sont les reflets de la gloire que Ctrofun a toujours su insuffler dans ce qu'il fait.

 

C'est une personne à la motivation débordante (le démontre sa connection régulière, autant mumble, IG et forum, mais aussi sa volonté à lancer trois projets totalement différents), manie avec brio la diplomatie et la fermeté, et a un talent indéniable pour l'écriture (qu'il nous fait partager dans ses récits tout simplement épiques).

Mais Ctrofun a aussi un grand coeur, et c'est grâce à lui que j'ai aussi bien intégré Yppade. Il m'a aidé dans mon installation et m'a prodigué divers conseils afin de m'intégrer au mieux dans ce qui est aujourd'hui ma deuxième famille.

 

Mais derrière son air bonne patte se cache un fin commerçant, très habile dans les négociations, et il vous sera très difficile pour ne pas dire impossible de le rouler dans la farine (un comble pour un fermier !) et de l'extorquer. Il a choisi une spécialisation très difficile à nos jours, de part son impopularité et sa "pauvreté" en terme de craft, mais il a su se jouer de ces défauts pour les mettre à profit, et détiens aujourd'hui une bonne partie du monopole fermier.

 

Je n'aurai pas besoin de m'étaler sur ses talents d'architectes, tant ses oeuvres sont diverses et variées sur Minefield. Il suffit de voir les différentes architectures de ses projets, qu'il conduit tout en offrant la liberté aux autres de laisser leur touche personnel, et il possède un gout indéniable pour l’architecture et l'ameublement réussie.

 

Cet homme au grand coeur saura conquérir le votre, Gouverneurs, et se serait terrible de priver la chevalerie de ce presque-chevalier honorable et valeureux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...