Jump to content

[Accepté][Objet Unique] Crâne de Creeper - Kolwako


Kolwako
 Share

Recommended Posts

Salutations à vous, chers Gouverneurs.

 

Il est grand temps pour moi de revenir de mes nombreuses explorations, que ce soit dans des donjons infestés de monstres, ou de temples où se cacheraient les plus puissantes reliques, afin de vous demander l’autorisation de vendre le fruit de mes aventures :

 

Le crâne.

 

Mais ce n’est pas le simple crâne de squelette dont nous connaissons, nous les aventuriers, le savoir-faire et la méthode pour trancher convenablement la tête des immondices du même nom.

 

Je vous parle en effet ici d’un crâne beaucoup plus prestigieux et symbolique, dont la vue et le toucher vous feront voyager. Ce dernier lui aussi a voyagé, puisque cette tête provient du corps de monstres d’un temple récemment découvert par mes soins, au fin fond d’une île perdue sur les océans nabessiens, et où se trouvait le légendaire Œuf d’Enderdragon tant convoité, qui est désormais en ma possession.

 

Le crâne de creeper.

 

Mais mon expérience m’a permis de vous ramener bien plus qu’un simple crâne.

En effet, ce crâne recèle une magie et une puissance que ne possèdent pas les autres crânes de squelettes que nous pouvons trouver sur le marché. C’est avec tout le savoir que je détiens de The Adventurer que je viens vous l’annoncer. Vous verrez, ces crânes vous serviront bien plus que pour la décoration.

 

Il est évident que la vente desdits crânes revient aux aventuriers de droit, et je serai fier d’apporter à ma clientèle toujours aussi grandissante cet objet dont la beauté à la fois envoutante et mystérieuse saura charmer même les plus frileux ! Parole d’aventurier.

 

Ci-joint est lié une page arrachée de mon journal où toute mon aventure jusqu’à l’obtention des crânes est racontée.

 

 

Dans l'attente de votre réponse, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

 

Kolwako, commerçant aventurier et co-dirigeant de The Adventurer

 

____________________________________

 

Avant toute chose, je vais une nouvelle fois me présenter, très brièvement. Je suis Kolwako, commerçant aventurier. J'atteint en ce moment ma première année d'ancienneté sur Minefield, et j'y ai aidé ou accompli de nombreux projets durant cette période.

 

Si vous souhaitez voir ou revoir ma présentation ainsi que mon parcours sur Minefield, voici la liste de mes différentes candidatures :

 

 

Vous l’aurez compris, je viens ici même demander l’obtention de l’objet unique des crânes.

 

En effet, ces derniers sont actuellement impossibles à avoir, et voyant la demande de la part de mes clients augmenter chaque jour, j’ai décidé de réaliser ma demande. J’ai donc effectué un sondage qui m’a permis de me décider entre les trois crânes qui sont à la disposition des aventuriers et j’ai choisi le crâne de creeper.

 

Je vous laisse à présent lire le Rôle-Play de ma demande d’objet unique, où l’obtention des crânes y est bien sûr décrite. Ce rôle-play contribue aussi à un long background de mon personnage, que je suis en train de commencer en parallèle.

 

Pour mieux comprendre l’histoire, il est utile de lire mon précédent Rôle-Play, celui de ma candidature commerçante, afin de mieux comprendre l’histoire.

 

 

Je vous laisse à présent lire le Rôle-Play de ma demande d’objet unique, où l’obtention des crânes y est bien sûr décrite. Ce rôle-play contribue aussi à un long background de mon personnage, que je suis en train de commencer en parallèle.

Pour mieux comprendre l’histoire, il est utile de lire mon précédent Rôle-Play, celui de ma candidature commerçante, afin de mieux comprendre l’histoire.

 

____________________________________

 

Cela fait déjà plusieurs mois que Kolwako a reçu sa licence commerçante, remise par le Conseiller de l’Assemblée Minefieldienne en charge du commerce, à l’époque un dénommé SL, dont l’origine de ces initiales restent mystérieuse.

Très vite, The Adventurer, dont Dranoel et Kolwako formaient les deux poumons, reprit vie, et s’imposa à nouveau sur le commerce aventurier stendelien.

Nous retrouvons donc nos deux aventuriers dans leurs aventures, en quête de reliques et d’artefacts toujours plus rares à proposer à leur clientèle toujours plus grandissante … Cependant, la majeure partie des contrées ont déjà été fouillés, et plus un seul donjon n’a de secrets pour eux … Sauf un seul.

 

 

 

« Il est grand temps que je reprenne l’écriture de ce journal … Je l’avais entamé lors de mon arrivée il y a de cela déjà un an, sur Minefield. Je me rends compte en le relisant que j’ai subi plus de changements en un an que durant toute ma vie. Il faut dire que je n’ai pas été traité comme un enfant de cœur … La perte de Kalwena, la guerre du Nivem face à Stendel, et tous mes voyages et mes périples depuis quelques mois m’épuisent. Mais je n’arrive pas à trouver dans le commerce le calme et la tranquillité. Il me faut de l’aventure et de l’adrénaline … Mais où les trouver ? »

 

C’est après ces quelques paroles prononcées à mon propre esprit que je me levai péniblement de ma chaise, derrière mon comptoir à Stendel. Le ciel était très clair, et la chaleur envahissait peu à peu les grands boulevards, grouillant de monde. Il me restait beaucoup de choses à faire ce jour-là, mais la journée s’annonçait longue, très longue. Afin de me changer les idées, je me dirigeai vers la place de Stendel, où l’ambiance et l’activité était permanente. Je vis en arrivant une foule amassée autour du Crieur Public, qui semblait crier une nouvelle. Je me rapprochai pour mieux écouter son discours :

 

- « Les archéologues Stendeliens viennent de découvrir aux larges des côtes nabessienne, par-delà les océans stendeliens, une île qui semblerait recéler plus d’un mystère ! Cependant seuls deux personnes peuvent accéder à ces ruines, pour des raisons qui me sont inconnues … Allez allez acheter le journal pour 2 pièces d’argent ! »

C’était l’occasion rêvée de repartir à l’aventure et peut être même de ramener des trésors et des reliques rares ! Je m’empressai d’aller retrouver mon associé Dranoel, qui se reposait dans son échoppe au quartier aventurier et lui annoncer la nouvelle.

 

- « C’était donc ça donc m’avait parlé l’un de mes clients … Mais alors est-ce pour ça que tous les autres aventuriers ont fermé leur boutique depuis ce matin ? Ils se pourraient bien qu’ils aient eu l’information avant nous ! Peut-être même sont-ils déjà là-bas ! Il faut y aller, vite ! »

En un instant, Dranoel avait retrouvé toute sa vigueur, et se dépêchait de remplir sa besace de ses affaires. Je fis pendant ce temps là-même chose de mon côté, et nous nous donnâmes rendez-vous à la place de Stendel pour aviser de notre départ.

 

Malheureusement, nous avions besoin d’un moyen de transport beaucoup plus efficace que nos chevaux, qui ne pourraient jamais rattraper le retard qui nous pénalisaient. Soudain, je me suis souvenu que Lilkasi, un grand ami à Dranoel et moi, que j’avais d’ailleurs rencontré lors de la guerre Nivemie où nous avions servie tous les deux, venait d’achever la construction d’un puissant zeppelin. Nous nous dirigeâmes donc vers le Heimdall, à une heure à peine de Stendel à dos de cheval au galop, et nous négociâmes le prêt du zeppelin pour une durée indéterminée.

Nous connaissant tous deux fort bien, et sachant que nous étions des hommes de paroles, il nous accorda l’accès au zeppelin à la condition sinéquanone de le ramener en bon état si ce n’est mieux qu’à son départ. Ne voyant pas de soucis à cela, nous avons tout de suite accepté, et après une rapide leçon de pilotage, je pris la conduite du zeppelin, tandis que Dranoel m’indiquait la direction à suivre. En échange d’une bourse remplie de pièces, il nous offrit même le luxe de garder nos chevaux durant notre voyage.

 

C’était un immense zeppelin, dont le gigantesque ballon en laine bleue était serti d’une couronne de fer, qui cerclait le centre du ballon. Un complexe système d’engrenages se mouvait au sein de la coque de bois de chêne, et un simple ronronnement parvenait de là. Cependant, c’était un vrai rugissement que réalisait l’hélice arrière du zeppelin, qui battait à toute allure l’air et propulsait notre zeppelin à une vitesse fulgurante. La particularité de ce zeppelin c’est que, contrairement aux autres zeppelins de sa génération, celui-ci ne nécessitait qu’un démarrage grâce à une explosion au sein du moteur, puis le système d’engrenages conservait parfaitement l’énergie produite, et la réutilisait perpétuellement.

 

Nous mîmes à peine un quart d’heure à réaliser le trajet entre le Heimdall et Stendel, qui nous avait mis auparavant près d’une heure. Survolant Stendel de plusieurs centaines de mètres, la vue y était imprenable et magnifique. Mais nous avions un retard à rattraper, et nous n’avions pas le temps de rêvasser. Et je n’ai pas besoin de préciser qu’arborer les couleurs du Nivem au-dessus de son plus grand ennemie, alors que nous connaissons une période de paix instable risquait de mettre le feu aux poudres.

 

Durant le trajet, assez monotone en soi puisque le zeppelin traçait une ligne droite dans le ciel bleuté, nous fîmes un rapide résumé des informations en notre possession sur cette mystérieuse île nabessienne … C’était une île recouverte d’une épaisse jungle tropicale, plantée en plein milieu d’un océan dont les limites sont encore inconnues.

Il y aurait au centre de cette forêt un ancien temple, dont, pour des raisons inconnues, l’accès est réservé à uniquement deux individus. Mais rien ne précise ce que renferme ce temple.

L’aventure s’annonçait difficile et dangereuse.

 

 

 

Après plus d’une journée de vol, notre zeppelin commençait à survoler les somptueux paysages nabessiens. Cette zone, situé à des centaines et des centaines de kilomètres des premières terres stendeliennes, alors qu’il y a quelques temps encore nous croyions ces océans infinis, semblait être née de la main d’un artiste. Des îles dont les formes étaient douces et régulières paraissaient être les vagues d’un océan calme et paisible. D’autres îles lévitaient, avec une magie presque intrigante, et regardaient le défilé de zeppelins qui les reliaient les unes aux autres.

 

C’est ici que Labes, ma terre « natale » a été déplacée, suite au grand cataclysme qui a frappé Nubes et Navis. Aucune information n’a été donnée sur les causes et conséquences de ce cataclysme, mais des sources proches des Empereurs auraient dit que seules les peuples déplacés par les Mages auraient survécu, laissant en suspend la disparation de nombreuses personnes.

Peu à peu, je distinguai la forme assez atypique de la capitale Nabes. Cette dernière mettait en évidence le contraste entre les populations évoluées et douées de technologies habitant l’île volante, dont les tuyaux et les roues transperçaient l’île et faisaient un bruit d’enfer, par rapport au calme et à la tranquillité de la population vivant « au pied » de l’île, vivant simplement de la pêche et de leurs commerces. Cette capitale grouillait elle aussi de monde, et de plus en plus de riches stendeliens s’offraient le luxe de se dépayser au cœur de cette population qui n’est pas aussi basique que nous le pensions, bien au contraire, et de là partaient des dizaines et des dizaines de zeppelins, vers les quatre coins des océans. Cependant nous passions notre chemin, et après avoir levé le pied à l’approche de la capitale, nos moteurs repartirent de plus belle dans ce qui fut la dernière ligne droite de notre voyage.

La nuit venait de tomber, mais au vue du trajet restant, nous arriverions sans doute au lever du jour. Afin que je puisse me reposer, Dranoel pris le pilotage, et je partis m’allonger sur un tas de paille disposé au fond de la cale. Un petit hublot me laissait voir le paysage nabessien, mais malgré le défilement envoutant que me proposaient ces paysages, je n’arrivai pas à trouver le sommeil. Je songeai à mon parcours depuis que je suis arrivé, encore et encore.

 

Je n’avais rien à envier aux autres, possédant l’une des plus grandes firmes de tout Minefield, détenant le monopole aventurier. Mes nombreuses connaissances, et tous ces amis que je me suis fait durant cette année me comblaient de bonheur, mais peut-être avais-je seulement besoin de retrouver Kalwena ? Et si depuis que j’ai décidé d’arrêter sa recherche, je n’avais fait que me leurrer en pensant pouvoir l’oublier ? Je fermai péniblement les yeux, et mes traits froncés se détendirent peu à peu. Le ronronnement des rouages finit par m’endormir.

 

Je fus réveillé par une violente secousse, me propulsant contre l’une des parois de la coque. Confus et encore mal réveillé, je montai voir Dranoel pour savoir ce qu’il se passe.

- « Tiens, salut Kol’ ! J’espère que je ne t’ai pas réveillé … Mais c’est ce fichu zeppelin là ! Il voit très bien que je trace ma route, tout droit, tranquillement, mais Môsieur ne veut pas se déporter à gauche ! Y a des gens vraiment bizarre ici … »

Je regardai derrière moi, et je vis en effet un zeppelin avaler à toute allure la distance qui devait sûrement le séparer de la capitale. Il parait que les commerçants pressés ici ont tendance à prendre tous les risques pour arriver à l’heure … Venions-nous d’en avoir la preuve ?

 

Nos estimations étaient justes, et c’est devant un magnifique lever de soleil que nous découvrions l’île de nos convoitises. Cette île était magnifique : Une longue bande de sable faisait le contour de l’île, cernant ainsi une dense forêt tropicale dont les plus hauts arbres s’élevaient sûrement à plusieurs dizaines de mètres de haut, puis laissait place à un imposant volcan, dont le sommet côtoyait les nuages. Cette île avait tout de paradisiaque, mais j’ai pour habitude de ne jamais me fier aux apparences.

 

Je fis atterrir le zeppelin dans une zone dégagée à quelques centaines de mètres des fouilles archéologiques, et nous commencions à déballer nos affaires lorsque Dranoel distingua au loin une embarcation se rapprocher de nous. Je ne vis à première vue pas de danger à l’horizon, mais en y regardant de plus près, ce bateau semblait être celui d’aventuriers, au vu de son piteux état (sûrement due à de nombreuses aventures) et des nombreuses caisses et coffres situés à l’avant de l’embarcation. Ni une ni deux, nous avons mis les bouchées doubles afin de se préparer au plus vite et de se présenter en premier aux archéologues. Le bateau était à quelques dizaines de mètres de la côte lorsque nous sommes partis en courant en direction du campement. J’entendis une voix au loin nous crier et nous supplier d’attendre, mais je fis mine de n’avoir rien entendu. La voix vociféra, puis je ne l’entendis plus. Arrivés au campement, où de nombreux chercheurs et archéologues s’y trouvaient sous de grandes tentes blanches dressés entre les imposants troncs des arbres de jungle, certains travaillant sur de très anciens livres, d’autres sur des morceaux de pierres et de roches, deux personnes nous indiquèrent la route vers l’entrée du temple.

 

Nous avons alors fait la connaissance de l’archéologue en chef qui dirigeait cette découverte, un certain India Nabones. Après avoir fait rapidement connaissance, il nous avoua avoir déjà entendu parler de nous, et connaissait notre expérience en terme d’aventure. Il ordonna de stopper la recherche d’aventuriers, et nous fit entrer dans une petite caverne. Au fond se trouvait l’entrée du temple, pour le moins originale et spécial. En effet, il y avait au fond de la caverne un renfoncement, avec sur le mur quatre emplacements de mains, et au sol quatre emplacements de pied. Je compris alors pourquoi il était nécessaire d’avoir seulement deux aventuriers, pas plus, pas moins, pour explorer ce temple. Intrigué, je balayai du regard l’entrée de plus près, et je remarquai une forme d’un visage de creeper au-dessus de l’entrée. En effet, deux pierres se distinguaient des autres par leur aspect transparent, et un croissant inversé fait lui aussi de pierres transparentes se trouvait en dessous de ce que l’on pourrait assimiler à des yeux. La vue d’un creeper me fit des frissons dans le dos, et me rappelait de mauvais souvenirs. Dranoel, après m’avoir vu fixé à deux reprises ce symbole pour le moins troublant, compris aussitôt que nous ferions face à l’un des monstres les plus dangereux et imprévisibles que nous connaissons.

 

Je jetai un dernier regard derrière moi, et vis deux aventuriers, aussi chargés de matériels que des mules, tenter de passer de force pour eux aussi aller dans le temple. Cependant d’autres archéologues s’en mêlèrent, et ils furent repoussés vers la sortie.

Dranoel et moi nous sommes placés sur les emplacements des mains et des pieds. L’archéologue recula, et dès que nous étions en position, un bruit sourd retentit et résonna dans toute la caverne, et au-delà du mur qui nous faisait face. Un visage de creeper se dessinait à travers les pierres transparentes, et le rouge qui le constituait était d’une telle intensité qu’il éclaira toute la caverne. Un mur, s’éleva, tandis qu’un autre mur, cette fois-ci devant nous, s’abaissait. Soudain, le bruit des engrenages laissa place à un choc qui résonnait comme un écho à nouveau dans tout le temple.

 

Un long couloir se dévoilait devant nous, et une longue fresque était dessinée sur ses murs. Dranoel prit deux torches accrochées sur l’un des murs, me passa l’une d’elle, et nous nous sommes mis en route. Ces dessins semblaient décrire une légende, cependant les rares textes étaient écrits dans une langue étrangère faite de lettres et de symboles. J’arrivais cependant à comprendre, au fil de ma progression, l’histoire qui était peinte sur ces murs, et je fis le rapprochement avec une légende bien connue des aventuriers.

 

Autrefois, un peuple d’érudits se serait installé sur une immense montagne afin de se protéger des peuples barbares qui l’attaquaient sans cesse. De-là, il pouvait voir venir les barbares lors de leurs attaques, et se préparer en conséquence. Ce peuple érigea en quelques temps ce qui fut la forteresse imprenable dans toutes les contrées alors existantes.

 

Cependant, cette montagne n’était pas une montagne comme les autres. En effet, ce n’était autre qu’un volcan éteint depuis déjà bien longtemps, et dont le cratère s’était au fil du temps rebouché complètement. Mais ce volcan abritait les vestiges d’un temple, dont l’origine remonte à la nuit des temps, au fond duquel serait jalousement gardée la toute-puissance d’un dragon en son œuf. Ce même dragon, dénommé EnderDragon par les Mages Stendeliens, les même à l’avoir enfermé dans un monde parallèle du même nom pour protéger les populations.

 

En découvrant cela grâce à la retrouvaille d’anciens écrits dans une des salles externes du temple, les érudits décidèrent d’aller chercher ce temple, et de trouver cet œuf, afin d’en extraire sa puissance et pouvoir se protéger des peuples barbares, qui les menaçaient de plus en plus.

 

Leur exploration commença, et des dizaines de galeries furent creusées, sans succès. Cette technique jugée peu fructueuse, car n’ayant permis la découverte d’aucune ruine du temple tant recherché, entraina l’apparition de monstres dans les cavernes creusées par les érudits. Afin de pallier à ce nouveau problème, et d’accélérer les recherches, les érudits mirent au point un explosif à base de gelée de slime mélangées à de la poudre de creeper. Cette gelée, hautement explosive au contact de la moindre flamme, était stockée dans des barils, et à l’aide de fil d’araignées, ils les reliaient tous à un même détonateur : la flamme d’une torche. En quelques jours d’immenses galeries furent creusées, et incitaient les gens à tuer les monstres afin de récupérer leurs restes, et de participer au véritable effort de guerre pour leur survie. Ces galeries rongeaient peu à peu la montagne, qui menaçaient de plus en plus de s’effondrer sur elle-même, mais les efforts des érudits portèrent leurs fruits : l’entrée du temple fut trouvée, et par chance les explosions ne l’avaient très peu endommagée.

Une poignée d’hommes partit pour l’explorer, et revinrent quelques jours plus tard afin de demander de l’aide pour déjouer les pièges qui protégeaient le temple. Hommes, femmes et même enfants partirent donc se réfugier dans les ruines de ce qui deviendrait plus tard leur prison … De nombreuses vies furent perdues pour déjouer et démanteler tous les pièges qui les séparaient de leur pouvoir, et ils réussirent à atteindre la salle où était entreposée l’œuf.

Mais quelques secondes seulement après l’avoir soulevé de son socle, un puissant rugissement, provenant des entrailles de la terre, retentit dans toutes les cavernes, et fut entendu sur plusieurs kilomètres à la ronde …

 

A ce moment-là, les murs commençaient à être beaucoup trop dégradés pour que je puisse continuer ma lecture. Cependant, la légende que je connaissais, qui ressemblait en tous points à celle peinte ici, décrivait une malédiction qui s’abattit sur tout le peuple érudit, qui les transforma en monstre de creeper, pour se venger d’avoir utilisé à tort tous ces explosifs.

Ils auraient tous été condamnés à errer dans les cavernes qu’ils avaient creusés, et pour les condamner à rester ici-bas, une terrible éruption réveilla le volcan, alors étant depuis des millénaires. Celle-ci durant pendant plusieurs jours, et atteignit même les cités barbares. Désormais, quiconque oserait s’approcher de l’œuf de l’enderdragon serait poursuivi par la malédiction de ce peuple érudit, qui inconsciemment protège cet œuf, dans le vain espoir de l’approcher et de le maitriser un jour …

Le long couloir où nous marchions s’arrêta soudain dans une immense salle noire. Impossible d’y voir à plus de quelques pas devant soi. Nous marchions donc à tâtons, quand une faible lumière apparut devant nous. Alors que nous tentions de l’approcher, une seconde, puis une troisième, puis plusieurs dizaines de lumières rouges apparurent tout autour de nous. N’y voyant toujours rien, Dranoel sortit un sac de poudre de creeper, et y mit le feu. L’explosion embrasa les murs et le plafond qui nous montra une immense salle d’où partaient de là des dizaines de grottes, où étaient tapis les lumières rouges, qui ne bougeaient pas. En quelques secondes, de longs traits enflammés se formèrent, et partaient en direction des cavernes. Dranoel et moi avons alors armés nos arcs, et nous nous sommes mis dos à dos, pour éviter tout danger. Un immense son rauque secoua la caverne, et un violent séisme se déclencha. Toutes les lumières s’éteignirent, et les braises qui nous servaient de lumière aussi. Nous allions rallumer nos torches quand le sol s’effondra autour de nous, laissant voir un immense lac de lave sous nos pieds.

 

- « Mon dieu, mais il se passe quoi ici ?!

- T’inquiète pas Drano, je ne vois pas de danger à l’horizon … Si c’est la fameuse montagne dont parle la légende, il est tout à fait normal que celle-ci tremble de temps en temps … Mais je veux en savoir plus sur ces lumières. »

 

Mon cœur battait de plus bel, et j’éprouvais un malin plaisir de goûter à nouveau à cette sensation. Je sentais l’adrénaline envahir peu à peu mon corps, et j’en frissonnai de plaisir.

Mes sens étaient à l’affût, et j’arrivais de mieux en mieux à voir dans le profond noir où nous étions plongés. J’entendais les craquèlements de la pierre sous mes pieds, les légers tremblements qui bercent les volcans, même éteints …

Soudain, derrière un tas de débris je vis un couloir, qui semblait être la continuité du précédent où nous étions, comme si la salle qui le coupait avait été creusée plus tard. La coïncidence avec la légende était frappante, mais je ne fis malheureusement pas le rapprochement. Du moins trop tard …

Ce couloir était tout de même différent du précédent, car aucune inscription n’était peinte sur le mur, mais, par expérience, nous avons vérifié s’il n’était pas piégé. A peine avons-nous lancé une pierre qu’une cavalcade de flèches partirent des deux côtés du couloir, et nous l’avons donc traversé en rampant. Je vous passerai le temps où nous avons déjoué un à un tous les pièges disséminés un peu partout dans le temple, tel que des plafonds qui s’effondrent, et autres dangers, et revenons-en au plus intéressant : La découverte de l’œuf d’enderdragon.

 

J’en avais tellement entendu parler que j’avais réussi à m’en faire une image très nette, et les légendes disaient vraies : Cet œuf est sûrement l’une des plus belles reliques jamais vues auparavant. Nous étions à quelques mètres seulement d’une puissance colossale disait-on, le fruit d’un dragon légendaire maîtrisé avec difficultés par les Mages Stendeliens, qui eurent grand mal à l’enfermer dans un monde parallèle pour arrêter les dégâts qu’il causait il y a fort longtemps. Dranoel pris la décision de le porter lui-même, et je m’accordai à le défendre contre tout ennemi qui barrerai notre chemin. A peine l’eut-il soulevé qu’une violente secousse agita le socle où il était disposé, et se propagea dans tout le volcan. Alors que le séisme semblait s’éterniser, annonçant peut-être une prochaine éruption, des explosions retentissaient, et le bruit semblait se rapprocher de nous. Lorsqu’il atteint son summum, les murs explosèrent de tous les côtés, et des dizaines de creeper et autres monstres entrèrent dans la salle, les yeux injectés de sang.

- « Ces lumières provenaient de là ! Les grottes, les explosions, tout concordent avec la légende décrite sur les murs ! Cours Dranoel, je te couvre !

-Je ne compte pas te laisser la mon gars ! »

 

Nous avons tous deux sortis nos arcs, et commencé à les cribler de flèches, sans succès. Cependant mes coups d’épées, eux, n’étaient pas vain, et peu à peu je réussissais à me frayer un passage dans cette horrible foule. Dranoel tentait en vain de m’aider, mais j’étais peu à peu encerclé, et l’œuf ne lui permettait pas de dégainer son épée.

 

- « Je t’en supplie, cours Drano ! Je m’en suis toujours sorti, et je te dois bien ça ! Tu as failli sacrifier ta vie pour moi lors de notre dernière exploration, c’est la moindre des choses !

- Mais …

- Va-t’en ! Tu appelleras du renfort si besoin ! »

 

Dranoel partit en courant, l’œuf dans les bras, tandis que je me battais contre cette armée qui ne cessait de croître en nombre. Une violente secousse fit tomber tout le monde, et les murs autour de moi commençaient à rougir, et les fissures laissaient couler du magma … L’éruption avait lieu.

Je ne sais pas pourquoi, mais soudain l’idée de mourir ici me vint à l’esprit. Je repensai à Kalwena, à tout mon peuple que je n’avais pas sauvé, pas même retrouvé … Peut-être était-ce ma destinée, de périr du même mal qu’eux … Mais je repensai à tous ces amis, toutes ces connaissances que j’ai rencontré, avec qui j’ai partageai du temps, du bonheur, des sentiments … Un sentiment de rage m’emplit, comme à l’époque de mon arrivée sur Nubes, lorsque j’avais dû fuir durant toute une nuit pour échapper à ces mêmes monstres qui voulaient ma mort. Ce moment était l’ultime moment de me venger. De montrer ma détermination, ma force. Mais l’éruption m’arrêta net dans ma lancée, et je fus contraint de fuir, si j’avais encore une faible chance de survivre.

J’arrachai la tête à ces creepers, et sans le faire exprès quelques-uns d’entre eux s’attachèrent à ma sacoche. Arrivé à la grande salle séparant les deux couloirs, je vis qu’un mince bras rocheux reliait ces derniers, tandis que la lave à quelques mètres seulement sous mes pieds. Je courrais, alors que le sol s’effritait et s’effondrait sous mes pieds, et je réussis in extremis à passer cette dernière épreuve. Je voyais la lumière au fond du couloir, où des silhouettes s’amassaient, surement m’attendant avant de partir, dans un vain espoir de survie, quand un éboulement la boucha. La lave envahissait déjà le couloir, et rongeai peu à peu la distance nous séparant. Je réussis à garder mon calme, et à attraper un creeper qui débouchait d’une fissure sur mon flanc, et le planta sur une flèche, ma dernière flèche. Ce dernier gonflait, et avant qu’il ne m’explose à la face, je le lançai de toutes mes forces avec mon arc. Ce dernier se brisa, et le creeper explosa au contact de la pierre. Je réussis à m’extraire des derniers éboulis, et pris la direction du campement, en alerte suite à l’annonce de Dranoel. Je vis au loin notre zeppelin démarrer, et je criai de toutes mes forces afin de ne pas être coincé ici. Dranoel me vit, et fou de joie me soutenait dans ma dernière course. Plusieurs bateaux partaient en trombes, chargés de matériels et d’archéologues tous plus paniqué les uns que les autres, et le zeppelin, piloté par Dranoel, eut à peine le temps de s’éloigner qu’une violente éruption éclata, projetant du magma et des cendres à plusieurs dizaines de mètres de haut.

 

J’étais essoufflé, mutilé, souffrant, mais un léger sourire se dessinait sur mes lèvres meurtries. Dranoel m’aida à m’allonger sur la paillasse dans la cale, et je m’évanoui aussitôt.

 

 

 

A mon réveil, je me trouvai toujours dans la cale, et je voyais à travers le petit hublot le palais du Heimdall, sous un magnifique coucher de soleil. Le zeppelin se posa, et je sortis au même moment. Lilkasi, heureux de nous revoir sain et sauf, nous et notre zeppelin, nous invita à boire un coup à la taverne, accompagnés des autres nivemis. Nous leur racontions l’épopée que nous venions de connaitre tel que je le fait maintenant, et ces devants des bouches-bée que nous sommes repartis en direction de Stendel, sous un ciel étoilé.

L’œuf emmitouflé dans un tas de cuir, solidement attaché à ma taille, nous sommes rentrés le cacher dans mon échoppe à Stendel, puis nous sommes allés nous reposer, d’une aventure très éprouvante.

J’avais soigneusement conservé ces quelques crânes de creeper provenant du temple, et je souhaitai tenter d’en obtenir d’autres, car de nombreux clients, les voyants entreposés sur mon comptoir, me proposaient des fois des sommes folles pour en obtenir un.

Je partis donc explorer un lieu encore peu connu et empli de monstres et autres dangers : les Catacombes de Stendel. Il paraitrait que l’entrée se ferait par les égouts de Stendel, et aurait été créé dans le but de regrouper tous ces monstres ici, et non pas à la surface, pour protéger les habitants de la capitale.

Après quelques jours de recherche, l’un de mes clients m’offrit une carte détaillée des sous-sols Stendeliens, et je trouvais l’accès des catacombes. Equipé de mon armure en obsidienne et de mon épée en diamant, je décellai à l’aide d’une gelée explosive à base de gelée de slime et de poudre de creeper la serrure de l’immense porte en bois de chêne, et la referma derrière moi. Une horde de monstres, pour la plupart des creepers, se jetèrent sur moi, et je passai ma journée à me battre et à les découper un à un. A la fin de la journée, j’obtins des réserves pour quelques temps afin d’approvisionner mes stocks, mais surtout un tas de têtes de creeper qui ressemblait à deux gouttes d’eau à celle récupérée dans le temple, à l’exception de la couleur rougeâtre de ces dernières. Les crânes du temple m’avait permis de comprendre comment récupérer les têtes de ces monstres dangereux et imprévisibles, chose que je n’arrivai pas auparavant, tranchant sûrement mal leur tête, et n’obtenant que des débris de poudres.

Souhaitant breveté ma découverte, et éviter tout commerce parallèle au mien, je décidai de demander l’accord de revendre ces têtes très demandées par la plupart de mes clients. J’ai donc rédigé une lettre, que j’ai ensuite envoyé au bureau des Conseillers de l’Assemblée Minefieldienne, afin de légaliser cette situation.

 

J’attends encore aujourd’hui leur réponse, mais je sais au plus profond de moi que leur réponse sera favorable, du moins je l’espère. En attendant, Dranoel et moi continuerons à partir explorer des nouveaux temples, des nouvelles cavernes, afin d’offrir à nos clients toujours plus de qualité, et d’objets d’exception, car telle est notre destinée.

 

Merci d'avoir pris le temps de lire ma candidature, et pour la plupart d'entre vous de m'avoir soutenu par écrit ou par oral. Cela me fait très plaisir de voir autant de monde avec moi, cet engouement me touche beaucoup.

 

Que The Adventurer soit avec vous, jeunes aventuriers !

Link to comment
Share on other sites

Cela fait quelques moi que je connais Kolwako. Comme beaucoup d’entre vous le savent Kolwako à reprit avec son ami Dranoel ma chaine de magasin d’aventurier. Grâce à eux, The Adventurer est aujourd’hui la plus grande chaine de magasin d’aventurier de tous Minefield. Je suis persuadé que de nombreuses personnes auraient abandonné la chaine au bout de quelques mois, ou alors ils l’auraient reprit pour revendre tous ses shops et gagner quelques PA. Kol, au contraire, a su relancer la machine. Il a rénové les shops, en a construit d’autres et su trouver de nouveaux fournisseurs.

A côté de ça Kolwako est une personne avec qui je partage beaucoup de mon temps de jeu sur Minefield. C’est quelqu’un d’agréable, polis et toujours de bonne humeur.

Je ne le remercierai jamais assez pour tout ce qu’il a fait.

Vous l’avez donc compris je suis persuadé que Kolwako mérite largement cet objet unique qui va lui permettre d’élargir l’offre proposé par la chaine.

Je lui apporte donc tout mon soutien.

 

Om24.

Link to comment
Share on other sites

Post réservé

 

Quel suspense !

 

 

De mon côté, je soutiens bien évidement Kolwako pour l'obtention de ces crânes particulièrement recherchés. La chaîne The Adventurer ne peut se permettre de ne pas avoir ces objets uniques dans ses étalages !

 

(Deux fois déjà que je poste en second, derrière un post réservé, sur un topic concernant un (futur) marchand de The Adventurer x) )

Link to comment
Share on other sites

Salutations,

 

Je ne peux que soutenir l'ami Kolwako dans sa demande d'objet unique :)

D'une part c'est un Labessien qui est par conséquent un Labessien, et rien que ça c'est du prestige. Ensuite, Kolwako a depuis un moment fait ses preuves, il a été capable de se hisser parmi les aventuriers et codirige aujourd'hui le plus grand commerce de cette spécialisation.

Longue vie à The Adventurer et bonne continuation à ce joueur qui devient peu à peu un vieux de la vieille. ;)

Link to comment
Share on other sites

Salutations,

 

Kolwako a eu du cran. Il eu l'idée un jour de reprendre l'intégralité des shops de la firme "The Adventurer" pour se lancer dans une épopée commerciale au sein de Minefield avec son ami Dranoel.

 

Aujourd'hui, son pari a été pleinement réussi et il semble logique qu'il puisse continuer sur cette lancée.

 

Sa demande d'objet unique n'est que le prolongement de sa volonté, de sa détermination et de sa motivation à vouloir progresser au sein de Minefield.

 

C'est donc de tout coeur que je viens encourager sa demande :)

 

En te souhaitant bon courage dans ta démarche, et en souhaitant que celle-ci soit acceptée :)

 

 

Amicalement vôtre !

Link to comment
Share on other sites

Je viens aussi apporter mon soutien à ce cher Kolwako.

 

Je ne le connais que par le biais du commerce qu'il a établi à Sedannah, mais juste à ce niveau je trouve qu'il sait parfaitement comment faire fonctionner tout ça.... et sans escroquerie , dingue non ?

 

Bref c'est une personne vraiment sympathique toujours prête à donner le meilleur de lui-même dans ce qu'il entreprend surtout si cela est lié au commerce.

 

Il a su développer une entreprise sérieuse avec des gens de confiance, il a toujours été droit et honnête, c'est pourquoi j'estime que sa demande est amplement méritée, et que cela lui permettra de progresser d'avantage ainsi que de faire progresser à une certaine échelle le serveur (chaque pas contribue à la grandeur, ne lui faites pas de tacle sur ce coup :P)

 

Bref tu as mon soutien glacé cher Kolwako.

Link to comment
Share on other sites

Bonjours à tous et à toutes.

 

Je vient soutenir mon commerçant aventurier favoris pour l'obtention de cet objet unique.

 

Il à repris avec brio la chaîne de magasin de notre regretté ami Dranoel et s'en sort merveilleusement bien je trouve.

En plus d'être un bon commerçant il sait s'intégré facilement au sein de nouvelles communautés et, fourni avec joies ,détermination les projets et paysans dans le besoin.

 

Amicalement votre asumea83

Link to comment
Share on other sites

Salut !

 

Je viens soutenir mon grand ami Kolwako.

Il a réussis à redorer le blason des Aventuriers, il a reprit avec intelligence et sérieux la chaine de om24. Il est droit, sympathique, honnête !

 

Bref, je soutient mon chère Aventurier qu'est Kolwako !

Link to comment
Share on other sites

Un type bien, des fois presque aussi bizarre que moi.

 

Non, plus sérieusement, un véritable joueur exemplaire sur Minefield!

Mérite amplement cet objet de par sa présence, son activité et son implication dans la communauté !

Je suis très fier d'avoir été son parrain et maintenant, avec mon "discret" retour, c'est lui qui me fait (re)découvrir Minefield.

 

Bon vent, petit aventurier...

Link to comment
Share on other sites

[justify]Bonjour,

 

Je plussoie la demande d'objet unique de Kolwako, c'est un joueur sympathique, disponible et actif parmi la communauté ainsi qu'un aventurier commerçant honnête et travailleur depuis qu'il a repris la chaîne d'om24.

 

Un plussain pour un gentil n'aventurier![/justify]

Link to comment
Share on other sites

Je plussoissonne puissance trouzemille. Kolwatroll mérite plus qu'amplement cet objet, en plus d'être un excellent ami et un joueur de renom :)

 

Bon jeu à toi, Kolwako, et bonne journée aux autres !

 

Yeah, un creeper :3

Link to comment
Share on other sites

Je viens ici apporter tout mon soutien à la demande de ce cher Kolwako, aventurier incontesté. Je ne connais pas ce joueur depuis bien longtemps, et je n’ai pas pour habitude de le côtoyer souvent non plus, mais je peux affirmer qu’il s’agit de quelqu’un de généreux et toujours de bonne humeur.

 

Son pari un peu risqué de reprendre la célèbre chaîne de magasins d’om24 a pleinement porté ses fruits, et ce non sans une certaine motivation et détermination de l’individu. De ce fait, il en a résulté un commerçant expérimenté, pourvu d’honnêteté, qui mérite d’élargir encore un peu plus son domaine de compétence, avec cet objet bien choisi ;)

Link to comment
Share on other sites

Moi je l'aime bien.

 

Kolwalo est un Kopain vachement sympa avec qui j'ai déjà eu l'occasion de Kollaborer et qui se soucie des effets Kollateraux de ses choix (sûrement pour ça qu'il ne demande pas les même crânes que Buk). Bref, je soutien cette demande qui évitera peut-être a The Adenturer de tomber dans le Kolapse.

 

:mrgreen:

Link to comment
Share on other sites

Hello,

 

Je soutiens Kolwako dans sa demande d'objet unique.

En effet, Kolwako a su prouvé qu'il était à la hauteur de l'enseigne, pour aujourd'hui devenir un commerçant connu de tous.

 

Plus qu'un joueur, il est devenu un véritable ami.

Il mérite largement cet objet, son implication et sa motivation ne sont plus à démontrer, étant implanté un peu partout sur Minefield, il possède donc toutes les capacités pour faire bon usage de ce crâne.

 

Maskino

Link to comment
Share on other sites

Mais ?! qu'est-ce que j'entends au loin ?

Est-ce un appel aux gouverneurs ? Une demande particulière ?

Eh bien oui !

Chère Kolwako,

Je viens te soutenir sur le chemin de cet objet unique pour plusieurs raisons.. bien évidemment car tu as atteint le stade d'ami à mes yeux et non le stade "D'homme qui te fait peur dans ta maison car il arrive en Sneak", mais aussi car en tant que ami, tu es aussi un frère du titre d'Aventurier, cependant tu es reconnu pour tes prouesses rôleplayistes, tes actes au sein de la communauté et rien que ses deux dernières raisons sont assez valables pour venir voir ce sujet, bref.

Je pourrais faire ton éloge plus longtemps mais je vais m'arrêter là, pour parler dans le vif du Sujet.

 

En effet, ce grand' Homme vient nous faire par d'une demande particulière.. Les cranes de Creeper. Demande précise et respectée car voyez-vous, nous sommes des Aventuriers ! Nous demandons plus d'expansions dans le domaine que nous maitrisons cœur à la main et l'autre enfourchant une épée bien taillée, c'est nous ! cette petite communauté qui demandons cet objet pour l'obtenir et le vendre, larme à l'oeil à d'autres.

Pour revenir plus dans le sujet,

Cet objet permettra de redonner vie aux Aventuriers, donner une nouvelle chance de se dévoiler, une nouvelle chance de montrer que nous existons !

L'objet en lui-même est intéressant, pouvant être donné qu'en "Gamemode", il est réputé pour ses blagues incarnées par les joueurs pour les joueurs, si bien que pour les Aventuriers, ce sera une preuve de leur dévouement, une preuve de leur Amour pour ce travail, une Preuve qu'ils aimeront encore plus Minefield pour leur avoir donné cet objet !

 

Bref,

Je soutiens.

 

Drop the fox' !

Link to comment
Share on other sites

Candidature très sympathique, j'avais promis de plussoyer et je tiens mes engagements !

 

Kolwako, dranoel et om24 sont les trois grands noms qui riment avec "The Adventurer", la plus grande chaîne d'aventurier sur Minefield, et également une des plus grandes chaînes de commerce tout court (sinon la plus grande ?). Kol et ses deux compères méritent que leurs efforts et leur investissement dans le commerce Minefieldien soient reconnus, d'autant que leur gentillesse est avérée, en jeu comme sur Mumble.

 

Je soutiens de tout mon coeur cette demande d'objet unique ! +1 !

Link to comment
Share on other sites

Salut ,

 

Je te +1 mon Kolwakonounet de un pour sa gentillesse , de deux pour "The Aventurer" et de trois Kolwako a toujours été actif sur minefield il mérite vraiment son Crâne de Creeper .

 

Un gros +1 pour toi !

Les chnafoniens sont avec toi !

 

-Lyoriu-

Link to comment
Share on other sites

Kolwako, il est Kool, il est gentil. Je le vois rarement mais quand je le vois, j'aime.

Il a repris avec brio la firme Adventurer et a ce titre, je pense qu'il mérite largement son premier objet unique.

 

+1 pour mon Koupaing !

Link to comment
Share on other sites

Je soutiens !

Je soutiens !

Je soutiens beaucoup trop très beaucoup !

Je veux me déguiser en creeeeeeeeeeper !

 

Ouais, donc voilà.

 

Je viens ici soutenir mon ami Kolwako qui a eu l'idée merveilleuse de ce lancer dans le traffic de bouille de creeper, j'ai trouvé ça génial et moi je me suis dit que je pouvais tenter de vendre leurs *censure* et que ça rapporterai pas mal.

 

Bonne chance pour ta demande d'objet unique Kolwako !

 

*censure* -> j'pensais au cheveux bandes de nouilles !

Link to comment
Share on other sites

Je me permets de soutenir Kolwako car c'est un joueur très actif sur Minefield et mumble. Son ancienneté mérite vraiment l'obtention des Crânes. De plus, il gère bien l'économie aventurière. Kolwako est aussi très actif au sein de Labes, un joueur très sympa, marrant, un Labessien quoi.. ;)

 

Bref, je soutiens énormément cette obtention, il le mérite vraiment !

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

×
×
  • Create New...