Jump to content
Sign in to follow this  
shalarana

[Accepté][Souffleur de verre] Le souffle continu

Recommended Posts

Spécialisation : Souffleur de verre

Nom de l'échoppe : Le souffle continu

Localisation : L'Aube Mythique (Stendel)

 

:diamondblock:Présentation générale :

 

Me voilà âgé de 34 ans désormais ! Sinon rien de bien nouveau : mon fils a bientôt 18 mois, court partout et crie en même temps qu'il court ! Mais quel bonheur !

Je me marie cet été en 2 fois : le civil ici à Paris en juin et l'église chez la famille de ma femme au Portugal fin juillet.

Entre le boulot, le petit et les préparatifs c'est un peu la course contre la montre ces derniers temps, mais c'est toujours avec grand plaisir que je me connecte et me détends sur Minefield.

edit : I'M FUCKIN' MARRIED !

Voici les liens vers mes précédentes candidatures :

- paysan : http://www.minefield.fr/forum/post329591.html#p329591

- villageois : http://www.minefield.fr/forum/post356734.html#p356734

- citoyen : http://www.minefield.fr/forum/citoyens/citoyen-shalarana-t57449.html

 

:diamondblock:Ce que j'ai fait sur le serveur :

 

Toujours dirigeant de l'Aube Mythique (http://www.minefield.fr/forum/aube-mythique-f1031/), nous nous sommes dotés depuis ma dernière candidature d'un splash, d'une place commerçante, et de nouveaux quartiers sont en construction.

Je ne vais évidemment pas reprendre ce que j'ai posté dans les précédentes candidatures mais plutôt ce que j'ai fait depuis !

 

- Auberge dans le quartier Vil Clavicus :

mini_993510aubergevilclavicus.png

et l'étage de la cheminée et de la salle commune :

mini_737325aubergeclavicustage.png

 

 

- Ma sombre tour de mage mégalopimpodark :

mini_215243tour.png

le trône :

mini_579133trone.png

et la salle d'alchimie :

mini_497300alchimie.png

 

:diamondblock:Mes motivations :

 

C'est une évidence mais je le précise tout de même : l'intérêt d'être commerçant est de pouvoir amasser plus facilement et rapidement des PA. Là où les différences entre commerçants interviennent c'est dans l'utilisation de ces PA. Dans mon cas, les PA gagnés me serviront à soutenir le projet l'Aube Mythique (http://www.minefield.fr/forum/aube-mythique-f1031/).

J'ai remarqué depuis que je suis passé souffleur qu'il y avait une réelle demande particulièrement en verres de la part de beaucoup de projets et j'ai souvent répondu présent à ses demandes. Un souffleur de plus ne nuirait en rien au commerce des autres, il semble y avoir de la place pour tout le monde.

Passer commerçant était également un but lors de mon arrivée sur le serveur, un objectif qui me paraissait bien lointain mais qui finalement s'est rapproché relativement vite, je n'ai pas vu le temps passer.

Je me souviens encore en train d'arpenter les quartiers de la capitale ou les marchés en quête de la bonne affaire ! J'ai souvent préféré acheter plutôt que farmer et je ne dois certainement pas être le seul et ce serait sympa de passer de l'autre côté du décors.

Le fait d'être commerçant devrait ainsi constituer une nouvelle expérience dans ce serveur que j’apprécie grandement (en même temps je ne connais que lui :)).

 

 

:diamondblock:Screens de mon échoppe :

 

Je n'ai pour le moment qu'un emplacement certain, celui de l'aube Mythique dont voici quelques screens :

 

mini_461418shopexterieur.png

 

mini_181009interieur1.png

 

mini_266315interieur2.png

 

mini_852922interieur3.png

 

:diamondblock:Mes prix :

 

[barrer]Dans un premier temps je n'aurai pas de shop en capitale, je dois donc tenter de me démarquer et attirer quelques clients :) en proposant des prix plus intéressants que voici :

Je ne proposerai également au début que des verres et vitres :

- Verres rouges, jaunes, oranges, blancs, roses, marrons, et verts foncés : 5 pa le lot de 16 (certainement 4 pa le lot de 16 vitres)

- Verres noirs, gris foncés et clairs : 6 pa le lot de 16 (5 pa le lot de 16 vitres)

- Verres bleus et dérivés : 12 pa le lot de 16 (10 pa le lot de 16 vitres)

 

Tous ces prix seront revus si j’acquiers une parcelle en capitale. Je ferais alors un tour des boutiques et tenterais de consulter un commerçant souffleur actif pour trouver un terrain d'entente.[/barrer]

 

edit du 24/06 : J'ai rejoint la corporation des souffleurs entre temps, j'appliquerai donc les prix de la corpo que voici : (je pompe allégrement le tableau de Choup :))

 

1306220535534863311316668.jpg

 

 

:diamondblock:Le RP :

 

Pour ceux qui souhaiteraient tout lire d'un coup, je vous mets les rp précédents :

rp villageois :

 

Chapitre I : Un réveil difficile

Un bruit sourd le fit sursauter.

Encore étourdit, les paupières lourdes, il ouvrit peu à peu les yeux.

La brume se dissipait et il commençait à y voir plus clair.

"Que se passe t-il ? Où suis-je ?" furent ses premières pensées.

Il était allongé sur un banc visiblement depuis un long moment à en croire les marques qui quadrillaient son visage. Tout en se redressant, une douleur vive lui monta à la tête et sa vision devint trouble à nouveau.

Encore désorienté, il remarqua quelques visages penchés sur lui et demanda :

- "Où suis-je ?

- Vous êtes à Stendel, et sachez Vagabond qu'ici la courtoisie est de rigueur donc tâchez de dire s'il vous plait la prochaine fois !" fut la réponse cinglante qu'il reçu.

- Vagabond ?

- Vous venez d'arriver ici et avez par conséquent un statut de vagabond. Veuillez vous familiariser avec les coutumes et règles de notre monde, faites vos preuves et vous pourrez prétendre à un autre statut !"

Quelque peu troublé par cet accueil, il prit congé et s'engouffra dans la première rue qu'il vit. Il quitta une vaste place où se dressait en son centre une grande arche scintillante.

Il était arrivé par cette arche mais n'avait aucune idée d'où il venait.

 

Quelques visions, sous formes de flashs, lui revenaient mais tout restait confus. Il devait en savoir plus.

En passant devant une fenêtre il aperçut son reflet : sa peau brune aux reflets grisâtres, ses yeux rouges vifs, ses vêtements, tout ceci ne laissait aucun doute, c'était un elfe noir.

Son nom lui revint soudainement, il s'appelait Shalaruyn Ranamen.

 

Son mal de tête s'estompait laissant place à de multiples douleurs tout le long du corps. S'était-il battu contre une horde de barbares ou s'était-il fait écraser par un ours ?

 

Puis, encore un flash :

il était terrifié, il fuyait, mais de qui, de quoi ?

Et un autre :

Une aura protectrice englobait son corps meurtri et, dans sa paume tournée vers le ciel, se concentrait une boule de feu.

Il maitrisait donc la magie et décida de mesurer l'étendue de ses capacités.

Il se concentra à plusieurs reprises mais n'arriva à rien.

Il en déduit que, soit les dégâts qu'il avait subi l'avaient grandement affecté, soit pour une obscure raison, ce monde ne lui permettait pas d'exercer ses talents.

Il réessaierait plus tard, mais pour le moment il devait trouver où se loger et se nourrir.

 

Sa première rencontre avec les citoyens l'avait laissé perplexe, la suite allait lui réserver d'agréables surprises.

Les personnes suivantes se montrèrent forts sympathiques et généreuses : on lui offrit du pain, de la viande et des fruits pour se restaurer.

 

Toujours méfiant et quelque peu choqué par ses derniers flashs, Shalaruyn Ranamen décida de fuir la capitale pour s'exiler dans des contrées lointaines.

 

Chapitre II : Bou'dumonde

Une caravane étant en partance pour la ville de Bou'dumonde, Shalaruyn Ranamen s'empressa d'y prendre part. Cette cité portait bien son nom, le voyage était long mais lui parut plutôt court car, extenué, il avait dormi une grande partie du périple.

Du fait de ce repos réparateur Shalaruyn se sentait mieux et son angoisse n'était plus. Cet endroit lui convenait parfaitement.

 

Il passa les semaines suivantes à visiter les alentours. Cette partie du monde était dangereuse. Il apprit qu'il ne fallait pas sortir la nuit sous peine de croiser toutes sortes de monstres.

 

Voulant s'installer dans la région, Shalaruyn devait se débarrasser de son statut de vagabond pour acquérir celui de paysan et pouvoir ainsi construire sa maison.

Ceci passait par un test, sous forme de questionnaire, qui se déroulait à la capitale.

Comme on le lui avait dit, il fallait maitriser les règles et lois en vigueur dans ce monde.

Il fit donc plusieurs aller-retour à la capitale et parcouru nombres de bibliothèques pour s'instruire puis se décida à tenter sa chance.

 

Son nouveau statut en poche, Shalaruyn s'éloigna quelque peu de Bou'dumonde, réunit les ressources nécessaires et construit un logis en forêt à l'abri des regards indiscrets.

 

Il revenait souvent en ville mais était encore méfiant, voire craintif, et n'osait se mêler à la foule. Ne sachant trop pourquoi, il fuyait les gardes de l'Empire et ne sortait que la nuit.

 

Quelques flashs le troublaient encore. Il sentait qu'il avait fait de terribles choses et qu'il avait du sang sur les mains mais il ne savait pas exactement pourquoi.

 

Il n'arrivait toujours pas à utiliser sa magie et décida donc d'apprendre à manier l'épée. Après de longues séances d'entrainement et quelques sorties nocturnes où il prenait un plaisir presque malsain à massacrer toutes sortes de créatures qu'il croisait, il se sentait prêt et décida de partir encore plus loin et d'explorer des terres qui lui étaient inconnues.

 

Il parcourut le monde, principalement pour visiter plusieurs villes aux architectures diverses et variées telles que Merel, Elryss, les Cités d'or, Shiki no Mura. Bien que les personnes qu'il rencontra étaient accueillantes et bienveillantes, il ne voulait se lier d'aucune amitié, sa nature méfiante et sa peur de l'inconnu l'en empêchaient.

 

De retour d'une de ces expéditions dans le nord, il fit une rencontre qui allait changer le cours de sa vie.

Il remarqua dans le ciel une gigantesque structure en chantier.

Shalaruyn resta un long moment à la contempler, il était comme paralysé, mais ne sentait aucune peur monter en lui.

Il était profondément attiré par la représentation de cette structure, un énorme soleil dont la forme lui rappelait quelque chose de familier.

 

Chapitre III : A l'Aube d'une nouvelle vie

 

Intrigué, il s'empressa de rejoindre la Capitale pour y chercher des informations sur ce qu'il avait vu. Après avoir consulté les archives, il apprit que c'était le lancement d'un vaste projet nommé l'Aube Mythique.

Ce nom aussi lui était familier, avait-il été membre de cette communauté dans son passé oublié ?

Afin d'en avoir le cœur net, il décida d'y retourner.

Plus il s'approchait plus il se sentait attiré.

Soudain un papillon se posa sur son épaule. Il était d'un bleu vif et ses ailes étaient tachetées de points jaunes.

Comme hypnotisé par ce papillon, il décida de le suivre.

A mesure qu'il avançait, l'énorme soleil se dessinait au loin, et devant, se dressait une tour de pierre aux reflets violets.

 

Le papillon se dirigeait vers l'entrée de cette tour au pied de laquelle était adossé un jeune homme encapuché, certainement un mage.

 

"- Bonjour Shalaruyn, je t'attendais."

Perplexe, Shalaruyn ne l'était pas seulement par le fait que ce mage connaissait son nom mais surtout parce que se dégageait de lui une puissance incroyable. Bien que privé de sa magie il ressentait pleinement celle de ce mystérieux personnage.

"- Euh bonjour, mais comment connaiss...

- J'ai été prévenu de ton arrivée" lui répondit le jeune mage tout en l'invitant à entrer dans la tour.

 

Ce mage se nommait Mankar Camoran et visiblement il en savait plus sur Shalaruyn que Shalaruyn lui-même.

Totalement en confiance, pour la première fois depuis des mois, Shalaruyn écouta longuement Mankar lui exposer son projet et sa vision des évènements à venir. Cet entretien dura de longues heures et avait pleinement satisfait les 2 interlocuteurs.

 

"- Je dois m'absenter un certain temps mais je te laisse en compagnie de mon bras droit, Siegfried, il saura quoi faire de toi, mais avant il faut que tu changes ton identité, tu pourrais être reconnu. Dorénavant, tu te feras appeler Shalarana.

- Oui Maitre Mankar". Il acquiesçait sans broncher même si ce mage était deux fois plus jeune que lui, il sentait qu'il lui devait respect et loyauté. Mankar avait certainement des réponses à son sujet mais il les lui demanderai plus tard.

 

Un mage plus âgé, tout de blanc vêtu, à la barbe raccord avec sa tunique, s'approcha, c'était Siegfried. Il accompagnait le Prophète depuis ses débuts.

Mankar lui avait laissé des plans et des indications qu'il transmit à Shala.

Les deux devinrent amis rapidement et se lancèrent dans des travaux de grande envergure.

 

A son retour, Mankar Camoran était visiblement impressionné et très satisfait du travail accompli par ses deux disciples et les félicita.

Puis, se dirigeant vers Shalarana il lui dit :

"- Tu vas accomplir de grandes choses Shala, ta destinée est grande, mais pour ce faire , il te faut être parfaitement intégré à ce monde. Tu dois exercer un métier pour te fondre dans la masse. Vas vite soumettre ta candidature villageoise aux hautes instances, et ne te fais pas remarquer.

- Oui Maitre Mankar.

- Que l'Aube te garde."

 

 

rp citoyen :

 

Suite et fin du chapitre III :

 

La demande du grade villageois fut une formalité pour Shalarana.

C'était un érudit autrefois mais il n'en avait pas conscience, sa mémoire lui faisant toujours défaut.

Ce fut tout naturellement qu'il écuma toutes les bibliothèques de la Capitale afin de s'instruire d'avantage. Débarrassé de sa méfiance naturelle depuis qu'il avait rejoint l'Aube Mythique, Shalarana fit de nombreuses rencontres parmi le peuple Stendelien. Il semblait s'intégrer parfaitement.

 

Chapitre IV : Sa vie à l'Aube

 

Parallèlement, son ascension au sein de l'Aube fut fulgurante, le Prophète lui remit le rang de Prince, tout comme son désormais ami Siegfried. Leur rôle était de relayer l'autorité du Prophète, ce qu'ils firent avec enthousiasme.

Puis, un jour, Siegfried, tout en courant et sautant de joie, se précipita vers Shalarana pour lui annoncer la bonne nouvelle : les Autorités avaient accepté sa candidature, il était villageois.

Ce grade facilita grandement Shalarana qui sillonna les terres de Stendel pour y recruter plusieurs adeptes qu'il forma.

Quant au territoire, il prenait forme au gré des constructions de plus en plus nombreuses. En quelques semaines un quartier entier était "sorti de terre", comme par enchantement. C'était le quartier dédié à Boethia, prince daedrique du mensonge, du complot et de la trahison. Lieux de culte, habitations, commerces, tavernes, auberges virent le jour sous les directives des trois amis.

L'Aube avait rejoint la puissante alliance du Nivem, largement hostile à l'Empire. Shalarana ne partageait pas spécialement les idées de renversement du pouvoir en place, il était relativement nouveau dans ce monde et n'en comprenait pas encore toutes les subtilités. De plus, Il n'avait rien à reprocher aux autorités, aussi bien les Gouverneurs que les Empereurs, qui s'étaient montrés très cordiaux lors des rares occasions qu'il avait eu de s'entretenir avec certains d'entre eux.

Cependant il restait bien plus attaché aux divers peuples du Nivem avec lesquels il s'était lié d'amitié. Mankar lui, ne cessait de répéter qu'il fallait en finir avec l'Empire.

Sans aller à l'encontre de son Maître, Shalarana préférait se consacrer à tisser des liens solides avec ses nouvelles connaissances et à s'occuper pleinement du recrutement et du fonctionnement de l'Aube Mythique.

En tant que villageois, il eut le privilège, bien que limité, d'exercer un métier. Conseillé par un ami, il choisit de devenir mineur. Ce choix lui permit d'emmagasiner des ressources considérables et de gagner de l'argent, ce qui s'avéra fort utile au développement de l'Aube.

Autrefois extrêmement doué, il apprit de nouveau l'alchimie et les enchantements en quelques jours.

Ce mode de vie rythma les mois suivants de Shalarana, le tout dans une ambiance qu'il n'avait jamais connu auparavant. Quand il ne travaillait pas, il n'hésitait pas à se distraire avec ses nombreux amis. Il est convenable de dire, qu'à cette époque, Shalarana goûta au bonheur.

Mais tout ceci ne reflétait pas sa vraie personnalité, enfouie au plus profond de lui, et qui n'allait pas tarder à se manifester à nouveau.

 

Chapitre V : rêve ou réalité ?

 

Un évènement, bien que sans importance à priori, vint bouleverser ce quotidien joyeux dont il s'accommodait pleinement depuis des mois.

Un de ses protégés, qu'il avait lui-même recruté et pris sous son aile, fut jeté en prison pour une faute minime. La sanction ne le dérangeait pas, elle était même juste, c'était le fait de l'imaginer enfermé qui réveilla en lui des pulsions qu'il n'avait plus ressenties depuis des lustres.

Ce choc se manifesta les nuits suivantes par un rêve des plus étranges :

 

C'était un soir de pleine lune.

Le reflet créait une route blanchâtre sur les marais, ne permettant pas de différencier la végétation des eaux peu profondes de la région.

Cette région lui était familière, c'était la terre de son enfance, Sadrith Mora, grande cité de la province de Morrowind.

 

Il visualisait clairement ce lieu mais la suite n'était pas claire :

 

Il tenait de la main gauche une dague enchantée dont la lame transperçait le cou d'un homme fortuné à en croire son accoutrement.

Sa main droite, crispée et à moitié ouverte, dirigeait une onde de foudre à l'encontre d'un autre homme vêtu d'une robe à capuche dont la couleur bleutée était sans doute altérée par la faible luminosité de la pièce et la magie utilisée.

Ayant achevé les 2 hommes, Shalaruyn, les yeux injectés de sang, fit le point sur la situation. Il était dans une salle des fêtes, certainement d'une auberge, et sur le sol gisaient une dizaine de cadavres dont deux étaient de plus petite taille. S'approchant d'eux, Shalaruyn remarqua leurs blessures, mélange de lacérations et impacts foudroyants. C'étaient des enfants.

 

Il ne distinguait jamais le visage de ces jeunes victimes et se réveillait systématiquement au même moment, quand il comprenait qu'ils étaient des enfants. Ces rêves le hantaient, ils lui semblaient bien réels. Comment avait-il pu commettre de tels actes ?

Shalarana avait bien fait le rapport entre l'emprisonnement de son protégé et ses rêves, mais ne comprenait nullement s'ils étaient ou non liés.

Auparavant, il se serait replié sur lui-même, ne laissant rien transparaitre de son mal être.

Mais cette société dans laquelle il évoluait depuis plusieurs mois et où il s'était intégré l'avait rendu bien plus sociable. Il décida donc d'aller trouver ses deux véritables amis qu'étaient Mankar et Siegfried. De nature plus joyeuse, Siegfried s'empressa de réconforter son acolyte à grands coups de pitreries, mais l'attitude de Mankar troubla Shalarana. Il n'avait montré aucune émotion à l'énoncé des faits. Il semblait même qu'il connaissait cette histoire, mais comment cela était-il possible ? Shalarana hésita plusieurs fois à aller trouver son Maître pour lui demander des explications mais il commençait à se refermer, sa méfiance revenait peu à peu.

Il était bien loin d'imaginer la raison qui poussait Mankar à ne rien lui révéler.

 

Chapitre VI : Un plan sous couvert de citoyenneté

 

En réalité Mankar profitait de cette situation pour faire monter en lui une rage plus en phase avec sa nature. Son but était clair : selon lui, Shalarana s'était quelque peu écarté de la route qu'ils avaient définie lors de leur première rencontre. Il n'avait plus cette animosité envers l'Empire qui le caractérisait à ses débuts.

Pour ce faire Mankar suggéra habilement, de manière très détournée, que les Empereurs étaient à l'origine du massacre qu'il avait dû commettre, sans lui donner trop de détails.

Shalarana n'était pas dupe, il se rendait bien compte que Mankar ne lui disait pas tout mais les habits portés par les victimes de son rêve semblaient indiqués que ces derniers étaient liés à l'Empire.

Mankar avait réussi, Shalarana redevenait un elfe noir sombre, maléfique, désireux de retrouver sa magie destructrice afin d'assouvir sa vengeance.

Ce sentiment de haine montait en lui. Il en voulait de plus en plus à cette société qui l'avait pourtant bien traité et considéré comme l'un des siens.

Sa nature ne tarda pas à reprendre le dessus, il avait soif de vengeance et se décida à élaborer un plan pour l'assouvir.

Il voulait connaitre la vérité, qu'on le prenne au sérieux et entreprit de préparer secrètement un coup qui allait marquer l'Histoire à jamais. Il griffonna des plans pour se construire un repère et ainsi se mettre à l'abri des regards indiscrets afin de s'entrainer encore et encore dans le seul but de retrouver son pouvoir magique perdu. Il ne lui manquait qu'à trouver un apprenti, digne de confiance, qui pourrait exécuter son plan machiavélique avec brio.

Pour le moment, pour ne pas impliquer ses amis en cas d'échec, il ne dirait rien à Mankar et Siegfried.

Ce plan se déroulerait en plusieurs étapes et lui prendrait certainement plusieurs mois, voire des années.

La première phase de ce plan serait de gravir les échelons de la Haute Société un à un afin d'y avoir une influence conséquente et un accès à certaines informations confidentielles.

Il lui fallait donc commencer par obtenir la citoyenneté Stendelienne, et établir ainsi une base dans la capitale.

 

 

rp commerçant : inclus un résumé des 2 rp précédents :

 

Résumé des chapitres précédents :

Shalarana est un elfe noir qui débarque sur Stendel sans le moindre souvenir.

Avec le temps des flashs viennent rafraichir sa mémoire : c'était un mage, visiblement assez puissant, il a fui son précédent territoire mais ne sait toujours pas pourquoi, son passé est très dark, il a du sang sur les mains.

Comme aimanté par une puissance inconnue, il arrive sur le territoire de l'Aube Mythique où il est pris en charge par Mankar Camoran et Siegfried qui lui ordonnent de passer sa candidature villageoise.

Ayant rapidement gravi les échelons au sein de l'Aube, il en devient un des dirigeants et contribue à son développement.

De nature méfiante et solitaire, Shalarana s'ouvre de plus en plus au monde extérieur et partage de moins en moins les idées destructrices du Prophète Mankar Camoran à l'encontre de l'Empire.

Habilement, Mankar profite du passé trouble et douloureux de Shala pour le retourner et lui redonner un sentiment de vengeance à l'égard des Empereurs.

Pour assouvir sa vengeance, Shalarana a prévu de s'intégrer parfaitement à la société Stendelienne et d'emménager en capitale, c'est pourquoi il décide de postuler au rang de citoyen.

 

Chapitre VII : Révélations

 

Cette candidature citoyenne soigneusement préparée eut un effet inespéré sur Shalarana.

Il avait travaillé plusieurs semaines à détailler les motivations qui le poussaient à demander ce rang et à rendre compte de ses aventures dans la contrée minefieldienne.

Finalement, en y réfléchissant, il remarquait qu'il ne conservait que d'agréables souvenirs depuis qu'il avait rejoint ce monde, et il s'y sentait bien. C'est son passé qui le rongeait et il n'arrivait pas à l'oublier. Il ne comprenait pas pourquoi il avait commis de tels actes barbares alors que, dans ce monde, il était irréprochable. Il était en plein doute et n'arrivait pas à comprendre quelle était sa vraie nature, celle d'un sanguinaire sans pitié ou celle d'un grand mage respectable ?

D'un côté il recevait des soutiens de ses alliés et même de partisans de l'Empire qu'il avait rencontrés et avec lesquels il avait sympathisés, ce qui contribuait à le rapprocher de cette vaste communauté.

De l'autre il ne parvenait pas à se débarrasser de cet affreux cauchemar et du massacre qu'il y faisait, le renfermant sur lui-même, le rendant méfiant et attisant sa soif de vengeance.

Cette bipolarité était omniprésente et il était à deux doigts de basculer dans la folie.

Afin d'en apprendre plus sur son passé, il devait s'entretenir avec le Prophète. Mais ce dernier était absent ces derniers temps et avait laissé la gestion du territoire à ses deux Princes. Il n'avait pas expliqué la raison de son voyage mais il était clair que Mankar préparait en secret une vaste offensive à l'encontre de l'Empire et qu'il se servirait des nouvelles recrues de l'Aube pour parvenir à ses fins.

Suivant les jours, soit Shala attendait le retour du Prophète avec impatience pour en découdre, soit il redoutait sa venue n'ayant aucunement envie de se lancer dans un conflit dévastateur.

Heureusement, un évènement allait changer le cours des choses.

Son ami Siegfried avait bien remarqué le mal être de son acolyte.

Quoiqu'un peu fou et membre honorable du Conseil du Nivem, Siegfried n'en était pas moins un ancien apprécié de tous disposant de solides connexions aux quatre coins de l'Empire. Il se mit en tête de sauver son ami et décida d'enquêter et de consulter des sages de ce monde dont Shala ignorait l'existence. Il fit tout cela en secret sachant pertinemment que son ami s'y opposerait, mais cela lui tenait à cœur.

Bien lui en prit car après de longs mois à chercher et à parcourir les différents mondes, Siegfried obtint un semblant d'explication et s'empressa d'annoncer ce qu'il avait découvert à Shala.

Après lui avoir donné rendez vous au temple nécromancien du quartier de Vil Clavicus, ils s'assirent tous deux sur l'un des bancs devant l'autel, et Siegfried prit la parole :

 

" - Ton rêve, mon ami, ton cauchemar plutôt, semble avoir une part de vérité mais ce n'est pas tout à fait celle que tu crois.

- Que veux tu dire par là pauvre fou ? lui répondit Shala

- Et bien j'ai eu vent de ce qu'il s'est passé cette nuit là dans la cité de ton enfance.

- Comment as tu ... ?

- Je te passe tous les détails mais j'ai dû soudoyer un bon nombre de personnes et je suis désormais complètement fauché mais je suis certain de la véracité de ce que je vais te dire ...

- Je t'écoute. murmura un Shala attentif mais soucieux, le regard grave.

- Tu n'as pas été le seul survivant de ce carnage ..."

 

Soudain, un adepte interrompit les deux amis en déboulant à toutes enjambées dans la crypte.

Il portait une lettre venant de la Capitale et adressée à Shalarana. Sa citoyenneté avait été acceptée.

"- Va prévenir les autres, nous allons organiser un banquet à l'auberge !" cria Siegfried en faisant signe à l'adepte de quitter les lieux au plus vite afin de laisser les deux Princes terminer leur discussion.

Ce qui se raconta entre les deux amis cette nuit là est resté secret jusqu'à présent.

 

La fête organisée par Siegfried en l'honneur de son ami battait son plein, la bière coulait à flots, les convives trinquaient, hurlaient, riaient, certains narraient leurs récents exploits, d'autres batifolaient avec les filles de joie invitées pour l'occasion, mais Shala ne semblait guère s'amuser, il était soucieux.

Siegfried vint à l'encontre de son ami pour le réconforter :

"- Tu sais, la bonne nouvelle dans tout ça, c'est que personne dans ce monde ne sait que tu étais présent cette nuit là, et ceux qui te cherchent ne savent pas que tu vis ici.

- pour le moment ... répondit Shala avant d'ajouter :

mais les secrets ne se gardent pas éternellement.

- Il est vrai, mais que comptes tu faire ? Tu ne songes pas à nous quitter ? Nous avons besoin de toi ici !

- N'aie crainte mon ami, je ne vais pas me lamenter sur mon sort. Je suis attristé mais j'ai eu des réponses, je ne suis plus dans l'incertitude totale dans laquelle je me trouvais avant.

Convoquons un Conseil, nous avons quelques décisions importantes à prendre pour le bien de notre ville !

En attendant , je vais me retirer dans ma tour pour y finaliser quelques travaux."

 

Chapitre VIII : Choix de carrière

 

Shalarana avait appris le métier de mineur lors de son passage au rang de villageois.

Il avait passé des mois à miner dans une région hostile appelée "le Nether" et s'était constitué d'énormes réserves de marbre noir.

Il avait ainsi décidé de bâtir une imposante tour à l'aide des matériaux ramenés de ses expéditions netheriques, ce fameux marbre noir et des briques du Nether.

Sa tour se situait en bordure du territoire de l'Aube Mythique et dominait les plaines avoisinantes, faisant de sa demeure un point stratégique de la zone.

Le Conseil que les deux Princes avait réuni avait pour but de promouvoir certains des Membres les plus méritants du projet.

Il s'en suivit également un débat pour déterminer le métier qu'allaient exercer les haut gradés :

 

" - Que comptes tu choisir comme métier Shala ? demanda Siegfried

Ta connaissance des Arcanes et ta maitrise de la magie te prédestinent à devenir un puissant enchanteur. poursuivit-il.

- J'y ai songé, mais je pense que j'attirerais beaucoup trop l'attention si j'officialisais le fait que je suis un fervent adepte de la magie, qui plus est de magie noire. Il y a peu d'enchanteurs dans ce monde et je risquerais de me faire démasquer par mes ennemis.

- Tu as raison, mais que vas tu faire alors ?

- J'avoue avoir toujours été attiré par ce métier de souffleur de verre. Ce que ces gens arrivent à réaliser m'émerveille. Je n'ai pas encore retrouvé toute ma mémoire, mais je crois que je n'avais jamais vu de telles œuvres avant de débarquer ici !

- Mais c'est une super idée ! Nous avons grandement besoin de verres en tout genre pour notre ville ! s'exclama un Siegfried toujours aussi enthousiaste .

- C'est décidé donc ! Je serai souffleur ! ponctua Shala."

 

Chapitre IX : L'apprentissage

 

Après avoir demandé aux autorités l'autorisation d'exercer le métier de souffleur de verre, Shalarana dut alors apprendre les différentes techniques et subtilités de la profession.

Il parcourut les quatre coins du monde, ce qui lui donna l'occasion de visiter des contrées inconnues. Lui qui était avant si méfiant, allait de ville en ville pour y rencontrer des souffleurs confirmés et partager leur savoir faire.

Ces longs voyages étaient autant d'opportunités de se documenter et fidèle à sa grande culture d'antan, il ne manquait pas une occasion de s'arrêter dans toutes les bibliothèques qu'il croisait.

Il apprit beaucoup et vite.

Son premier acquis fut d'apprendre à manipuler le sable, à le chauffer pour en faire du verre.

Ceci n'était pas bien compliqué et la grande majorité des gens en était capable.

Le véritable art de ce métier intervenait plus tard. Il fallait effectuer un savant dosage entre le colorant et le verre précédemment chauffé, maintenir l'ensemble à une température constante et attendre le bon moment pour tout refroidir.

Grâce à ses lectures, Shala savait créer, mélanger et utiliser tous les colorants possibles et imaginables.

Mais il manquait encore de technique pour la suite des opérations.

Il continua cependant à travailler sans relâche. Ses premiers verres ne ressemblaient en rien à ce que les professionnels qu'il rencontrait réalisaient, mais il s'améliorait de jour en jour. Nombre de ses tentatives furent soldées par de cinglants échecs. Soit son dosage était approximatif, soit la forme du verre n'était pas celle escomptée.

Mais ces échecs répétés n'altéraient en rien la motivation de Shalarana. Il poursuivait son apprentissage et une rencontre allait changer le cours de sa vie.

 

Chapitre X : le souffle continu

 

Il avait lu et entendu parler d'une ancienne puissante famille de souffleur, mais les récits étaient plutôt vagues et situaient cette famille non loin d'un village du nom de Riannon.

Sa quête le mena à un lointain désert, situé à des milliers de cubes au nord de la Capitale.

Ce désert avait une particularité, il était jonché de petites oasis, et un cours d'eau le scindait en deux.

Dans l'une de ces oasis, Shala aperçut une large tente jaunâtre, parfaitement camouflée.

L'entrée laissa Shala bouche bée.

Quelques verres encadraient des lampions créant un fond lumineux très particulier et changeant suivant l'endroit où l'on se situait. Les verres étaient parfaits, ils ne présentaient aucune aspérité et leur couleur était magnifique. Shala n'avait jamais rien vu de tel, il avait trouvé son paradis.

 

" - Bonjour visiteur ! "

 

Shala fut surpris. Émerveillé par la qualité des verres, il n'avait pas remarqué qu'une personne se tenait assise au fond de la tente. C'était un vieil homme à en juger par les quelques cheveux blancs qui garnissaient son crâne. Mais sa voix n'était pas celle d'un vieillard, elle était imposante et grave.

 

"- Bonjour Monsieur, répondit Shala,

Je me suis permis d'entrer attiré par la qualité des verres que vous possédez. Je suis moi-même souffleur de verre mais j'avoue n'avoir jamais vu des verres aussi parfaits que ceux-ci !

- Tiens donc ... Voilà fort longtemps que je n'ai croisé de souffleur ! Que venez vous faire dans ces terres lointaines ?

- Et bien, à vrai dire, j'ai lu dans un ouvrage qu'une grande famille de souffleur habitait la région, j'ai voulu emprunter ce désert pour prendre un raccourci et me suis perdu. Voir votre campement m'a soulagé et je comptais vous demander de m'indiquer la route que je cherche.

- Ta route s'arrête ici voyageur, cela fait des années qu'il n'y a plus de souffleur dans la région.

- Je vous remercie. Euh ... si ce n'est pas trop indiscret, j'aimerais vous poser une question : comment vous êtes vous procuré ces verres s'il vous plait ?

- Feu mon fils, répondit le vieil homme en hochant la tête et en baissant les yeux au sol.

- Mes sincères condoléances Monsieur, que lui est il arrivé ? demanda Shala."

 

Le vieil homme raconta son histoire.

Il venait de cette grande lignée de souffleurs, une puissante famille qui avait fait fortune.

Cependant, au fil du temps, des hordes de barbares avaient à maintes reprises pillés les trésors de sa famille, c'est pourquoi, quand il en devint le patriarche, il décida de déplacer les membres restants dans ce désert afin d'éviter au maximum les attaques.

Il était le seul héritier vivant de ce savoir faire ancestral et n'eut qu'un fils que lui donna sa bien aimée épouse morte en couche.

Il transmit tout son savoir à son fils perpétrant ainsi la tradition familiale mais fut de nouveau frappé par le sort.

Alors qu'il rentrait d'un périple en Capitale où il avait exposé lors d'un marché, son fils se retrouva au beau milieu de la nuit dans ce désert mais bien loin du campement. Il fut attaqué et tué par de nombreux monstres sortant une fois le soleil couché.

Shalarana comprenait le vieil homme et lui proposa de venger la mort de son fils et de ses ancêtres.

 

"- Je ne cherche pas la vengeance visiteur, cela ne me rendra pas mon fils." fut la réponse du vieil homme.

 

Shalarana était troublé par la sagesse de son interlocuteur et décida de passer plus de temps à ses côtés s'il n'y voyait pas d'inconvénient.

Bien que d'un caractère diamétralement opposé, le vieil homme avait apprécié la fougue de Shala et accepta son offre.

Et c'est tout naturellement que les deux hommes devinrent de plus en plus proches.

Shala resta quelques semaines dans ce désert et fut l'élève du vieil homme qui lui apprit à manier la canne lui permettant de souffler les verres.

Puis vint l'heure de la démonstration :

Attentif, Shalarana fut abasourdi par la technique de son professeur et lui demanda :

 

"- Comment arrivez vous à maintenir votre souffle aussi longtemps ?

- C'est là tout le secret que nous nous transmettons depuis des générations !

Nous ne soufflons les verres que lors d'un seul souffle ininterrompu. C'est ainsi que nos verres ne présentent presqu'aucun défaut et te paraissent parfaits.

- Mais comment faites vous pour avoir autant d'air dans vos poumons ? interrogea Shala.

- Alors ... tu dois d'abord réussir à te constituer une petite réserve d'air dans ta bouche tout en expirant l'air pour souffler dans la canne. Puis quand il ne reste plus d'air dans tes poumons, tu expulses l'air emmagasiné dans ta bouche pendant que tu inspires fortement avec tes narines pour remplir de nouveau tes poumons.

- Mais ... c'est possible ça ?

- C'est là toute la difficulté : il faut réussir à maintenir un souffle constant pendant toutes les étapes du processus et c'est particulièrement difficile au moment où tu dois remplir tes poumons en même temps que tu expires l'air stocké dans ta bouche."

Shala n'eut d'autre réaction que d'ouvrir grand la bouche.

Et le vieil homme ajouta :

"- Si tu maitrises cette technique, tu peux souffler en continu pendant des heures.

- Et cette technique a-t-elle un nom ? demanda Shala

- C'est très simple, nous l'appelons depuis toujours la technique du souffle continu.

- Et bien, si un jour je deviens commerçant, j'appellerais ma boutique "Le souffle continu" en hommage à votre famille !

- C'est un grand honneur et je t'en remercie."

 

Shalarana poursuivit son entrainement pendant plusieurs semaines jusqu'à maitriser plus ou moins cette technique du souffle continu, avec pour but de devenir commerçant pour pouvoir vendre tous les verres qu'il faisait.

En effet il s'était constitué une énorme réserve de verres et vitres de toutes les couleurs, et faisait d'incessants aller retour entre l'Aube Mythique et le désert de son désormais ami afin de parfaire sa technique.

Il avait aménagé une énorme salle sous le quartier agricole de l'Aube où il travaillait et entreposait ses marchandises.

Ses réserves augmentaient de jour en jour et il se mit en tête d'obtenir une licence commerçante.

 

Chapitre XI : Citizen Shala

 

Lors d'un passage en Capitale, il remarqua une parcelle libre dans le quartier des souffleurs et demanda une audience pour l'acquérir.

Il fut reçu par l'Impératrice en personne qui lui accorda la parcelle et lui offrit un présent.

En retour, pour la remercier, Shala donna un artefact ancien à l'Impératrice. Il en avait plusieurs exemplaires mais celui qu'il lui offrit était particulier, il regorgeait de magie noire. Ce cadeau était une pierre sigillaire daedrique renfermant une puissance obscure et dont les effets lui étaient inconnus.

Il prit soin d'en aviser l'Impératrice afin qu'elle prenne garde si elle était tentée de manipuler la pierre.

Tout ce qu'il avait vécu avait profondément changé Shala.

Son apprentissage auprès du vieil homme l'avait rendu plus sage et depuis qu'il vivait en Capitale, il côtoyait tout le gratin Stendelien. Hors la majorité était partisane de l'Empire mais cela ne le dérangeait plus, il avait mis de côté ses plans démoniaques et profitait pleinement de sa nouvelle vie sociale de citoyen.

Il restait cependant affilié à l'Alliance Nivemie et continuait de diriger l'Aube, en compagnie de son ami Siegfried, en l'absence du Prophète.

Sa vie s'articulait désormais autour de cette ambigüité :

D'un côté il participait aux grandes réceptions, évènements et fêtes dans tout l'Empire.

De l'autre, il abritait les pires individus et formait de redoutables assassins dans les salles secrètes de l'Aube.

Cela semblait parfaitement convenir aux deux Princes, qui étaient devenus des mondains.

Du moins jusqu'au retour de leur Maitre ...

 

Chapitre XII : Le commerce

 

Désormais bien installé en Capitale, et bien intégré à la société Stendelienne, Shalarana obtint sa licence commerçante.

En attendant la libération d'un commerce en Capitale, Shala ouvrit tout naturellement sa première boutique sur la place marchande de l'Aube Mythique.

Et bien évidemment, il la nomma "Le souffle continu".

Shala s'était déjà fait connaitre aux quatre coins du monde par la qualité de ses verres et avait sympathisé avec les dirigeants de plusieurs projets qui étudiaient l'éventualité de lui fournir un emplacement.

Sa nouvelle vie s'articulait autour de son commerce, il veillait à toujours laisser de grandes quantités dans sa boutique de l'Aube avant de voyager vers les territoires de ses amis.

 

Le sable était abondant dans la région mais les colorants en revanche prenaient bien plus de temps à être récupérés en masse. Il mit donc à contribution certains jeunes adeptes de l'Aube et donnait ses consignes en début de semaine. Il adaptait ses ordres en fonction des demandes de ses amis et orientait les recherches des adeptes. Il n'avait pas oublié les bons conseils de son professeurs et ses heures de lectures, et savait parfaitement où trouver chaque colorant.

 

Cependant un colorant primaire se faisait de plus en plus rare, le Lapis Lazuli.

Certains mineurs avaient de larges stocks de ce minerai précieux et il décida donc de leur proposer un partenariat visant à leur commander énormément de Lapis à un prix avantageux.

 

Certaines semaines il soufflait des verres bleus, verts ou turquoises pour Lifdälinn, d'autres essentiellement des verres rouges et jaunes pour Kallanos, puis revenait à l'Aube particulièrement gourmande en verres de toutes les couleurs.

Mais il ne fournissait pas que les grandes villes. Il prenait même du plaisir à aider de petits paysans désireux de décorer leur cabane de verres colorés.

Shalarana s'épanouissait pleinement dans ce nouveau mode vie.

Son seul regret était de n'avoir que peu de temps à consacrer à son professeur. Il lui avait pourtant proposé de venir le rejoindre pour l'aider à former certains des ses apprentis, mais le vieil homme avait depuis longtemps choisi de vivre reclus dans son désert.

Dès qu'il en avait l'opportunité, Shala ne manquait pas une occasion de saluer celui qui lui avait tant appris. Il profitait de marchés se tenant non loin du désert du vieil homme pour passer quelques jours sous sa tente à perfectionner sa technique qui devenait de plus en plus semblable à celle de son professeur.

 

Tout ceci lui permit de visiter bon nombres de territoires et la plupart était demandeur de grandes quantités de verres.

Il se mit donc à rencontrer plusieurs dirigeants de grandes villes dans l'espoir d'y ouvrir un commerce.

Les réponses ne devaient pas tarder à arriver et en attendant il se consacra exclusivement à sa boutique de l'Aube.

 

Quand il était à l'Aube il avait pris l'habitude de gérer sa boutique tôt le matin, dès le soleil levé puis un peu plus tard dans l'après midi après un repos mérité.

Il ne dormait pas la nuit, il avait adapté sa journée type pour ne dormir qu'en début d'après midi.

La nuit donc, il sortait chasser.

Un autre colorant était essentiel pour en obtenir davantage : la poudre d'os. Elle se récoltait en tuant d'infâmes squelettes allergiques au soleil et souvent munis d'un arc. Ceci avait un double avantage : en les tuant par centaines, Shala assouvissait bon nombre de ses pulsions sanguinaires, et récoltait par la même occasion ce colorant primaire en grande quantité.

Devenu riche, Shalarana ne sortait jamais sans son épée en diamant et ne manquait jamais une occasion d'achever d'un coup tranchant les malheureux poulpes qui croisaient sa route lui fournissant ainsi une poche d'encre, autre colorant primaire.

 

Entre les colorants qu'il obtenait lui-même, ceux qu'il achetait à ses partenaires et ceux que ses adeptes lui ramenaient, il n'était jamais à court et profitait de certains moment d'accalmie dans ses semaines chargées pour reconstituer ses stocks.

 

 

Il ne manquait à Shala que l'obtention d'une parcelle commerçante dans la Capitale pour être parfaitement intégré à la société et en être un membre honorable.

Ceci compléterait parfaitement les plans qu'il avait prévus des mois auparavant.

Mais il ne songeait plus un seul instant à l'utilité macabre qu'il en tirerait, du moins pour le moment ...

 

to be continued

 

 

 

Merci à tous ceux qui auront pris la peine de lire cette candidature et un grand merci à toute l'équipe pour tout ce que vous faites pour rendre ce serveur extrêmement plaisant.

 

Shala

Share this post


Link to post
Share on other sites

First! L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt et shala est là à quatre heure du matin! C'est un joueur actif et fort sympathique ( mais ton farm de dépassera jamais le mien mouah ah ah ah ah! ). De plus, j'ai entendu dire que l'aube avait besoin de moyens, ce passage commerçant serait une aubaine!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Scrogneugneu, j'ai été doublé ! Bon pas grave. Alors pourquoi accepté Shalarana en tant que commerçant, eh bien c'est très simple, car il est généreux, sympathique, marrant, agréable, de bonne humeur et investi ! C'est sûrement un des meilleurs joueurs que je connaisse, il a su gérer a merveille l'Aube Mythique en compagnie de Sieg pendant l' absence de Mankar.

Donc il mérite largement un +1000 !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Scrogneugneu, j'ai été doublé ! Bon pas grave. Alors pourquoi accepté Shalarana en tant que commerçant, eh bien c'est très simple, car il est généreux, sympathique, marrant, agréable, de bonne humeur et investi ! C'est sûrement un des meilleurs joueurs que je connaisse, il a su gérer a merveille l'Aube Mythique en compagnie de Sieg pendant l' absence de Mankar.

Donc il mérite largement un +1000 !

 

Tout est dit !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Shalarana \o/ un elfe noir terriblement présent, l'après midi, la nuit, le soir, tout le temps!

D'une générosité sans limite, il est prêt à tout pour aider son prochain.

Mon grand ami, depuis presque cinq mois, il ne se passe pas une seul journée sans qu'on rigole.

Un pilier (non ce n'est pas ce que vous croyez) de l'Aube Mythique, j'aurais sombré avec si il n'avait pas été là pour m'accompagner dans notre tache ardue de la maintenir a flôt.

Mon porte-monnaie vivant ;) je ne peux que le soutenir même si... Même si rien, il n'y a absolument rien à redire à ce grand-père un joueur exceptionnelle.

 

Siegfried.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Shalarana est une joueur très sympathique toujours là pour accueillir les nouveaux joueurs . Ses construction à l'aube sont toujours réussies et tout simplement immenses . Je pense qu'il mérite amplement ce grade de commerçant . Tout ce message pour en revenir à : +1 shalaranouille !

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'apporte aujourd'hui mon soutien à un joueur d’exception sur le serveur.

Shalarana est quelqu'un de serviable, sympathique et est plein d'humour, avec lui, vous ne pourrez que passer de bons moments de jeu.

Sa candidature commerçante est naturelle selon moi car il est actif, et toujours disposé à apporter son aide. Ainsi, nous avons pu compter sur lui pour de nombreux crafts de souffleur de verre qui nous ont été très précieux à Lifdälinn avant que je ne deviennes à mon tour souffleur de verre.

 

Je te souhaite de tout cœur d'accéder au rang de commerçant.

A très bientôt!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à tous !

 

:air: Je ne peux que soutenir mon cher et bien aimable elfe-mentor-mage-bourreau, plus connu sous le nom de Shalarana pour sa Candidature Commerçante. En temps qu'un des plus anciens membres de l'Aube Mythique, Shala a toujours su me guider pour trouver le vrai chemin, celui de la sagesse, de la poésie et des techniques de tortures toutes plus originales et cruelles les unes que les autres ( :cookie: ), et, malgré mes nombreuses absences, je l'ai toujours vu participer à l'Aube et soutenir le projet.

 

:air: J'ai beaucoup appris à ses côtés (ainsi qu'auprès de Siegfried et Mankar), c'est un membre de qualité (approuved by moi-même), c'est pourquoi, en l'honneur de Boethia et des autres Daedras, je vous conjure, ô grands seigneurs, de faire le bon choix et d'accorder la licence à Shalarana ! ( :mrgreen: )

 

May the Aube be with you !

HolyBloody, Assassin de Méphala.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous

 

Si je suis ici c'est pour apporter mon soutien à Shalarana.

Je l'ai rencontré au coin d'une rue de Stendel dans le quartier des souffleur de verre alors que j'était a la recherche de verre coloré et il ma proposé ses services et au final il est toujours a Kallanos dans notre salle des fours à nous faire cuir des vitres et franchement c'est de la bonne qualité !!!!

De plus c'est un joueur fort sympathique et qui est toujours prêt a faire cuir du verre peut importe la quantité (je sait de quoi je parle xD n'est-ce pas Shala ?).

C'est pour ça que j'annonce !! Un shop t'attend à Kallanos mon vieux !

 

J'espère ardemment que cette candidature sera acceptée

 

Cubiquement

 

Dokhas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonne nuit,

Je viens apporter mon soutien a Shalarana.

Non c'est pas une blague, le jour ou on a commencé a lui demander 10 stack de verres il se doutais pas que 1 semaine après ça aurai été prés d'une centaine.

 

bréf, shalarana, souffleur de verre ( un des rares actifs) travailleur de qualité dans la grande quantité.

et surtout a 4h du mat, moment ou bien-sur j'ai le plus besoin de commerçants :D

 

+1 pour Shalarana :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hey !! shalarana mais dit don tu veux devenir commerçant, je suis franchement à 100% avec toi, tu es vraiment le mec le plus gentil que je puisse connaitre sur ce serveur, tu en fait tellement sans en avoir en retour je pense que tu mérites amplement ce grade et d'avoir le jolie [C], toujours la, très actif, ( alors que il y a le petit à garder) et franchement tu fais toujours ce que on te demande et même des fois tu en fait plus, tu sais toujours être là pour nous aider, tu es un chef, un joueur, un amis ( si tu es mon amis :) ), un sadique ( oui j'ai vu les torture de lejedi13 ) simplement, un mec génial !

 

C'est un +1 que je te donne c'est un ... je cherche le mot :/ ..... bon il y a pas de mot pour le dire je vais simplement te dire un grand +1

 

Ton petit pêcheur :D:fishing:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Shalarana très sympathique et toujours de bonne humeur, il accueilli chaques nouveaux joueurs les bras ouverts !

Il a aidez beaucoup de joueurs dans l'aube . Dans l'aube les constructions de Shalarana sont très réussite .

Je n'ai encore jamais vue Shalarana désagréable !

Tres actifs (Mumble et Minefield)

Je pense que Shalarana mérite ce grade de commerçant ! ! !

 

+1

 

:pick::shovel::hoe::shovel::pick::hoe::axe::sword:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je soutiens la candidature de Shalarana! C'est un homme super, il est toujours prêt a aider les gens (Il me fait toujours des crafts quand j'en ai besoin :) ) Je pense qu'il mérite grandement ce poste pour tout les bienfaits qu'il pourra accomplir en étant commerçant. Il est tellement gentil !!! ^^ Je lui souhaite tout ce qu'il y a de meilleur pour lui en jeu comme dans la vie réel.

 

Vive Shalachou !!! :D

 

Bonne chance mon ami.

 

 

Lliliee

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

En voilà une jolie candidature tout d'abbord, bravo à toi.

 

Je viens donc appuyer cette candidature de mon soutien. Shala est un joueur sympathique, agréable (autant IG que sur mumble) et j'ai eu la chance de connaitre ce charmant personnage sur mumble. Il est dévoué pour es projet et toujours là pour partager ses petits moments de joies et d'humour avec nous. Concernant ses activités sur minefield, il est toujours là quand on a besoin d'aide et c'est un joueur agréable avec les nouveaux qui n'hésitent pas à nous mp fréquemment.

 

En somme... J'accorde mon sutient et mon entière confiance en ce joueur pour son avenir de commerçant qui se profile devant lui.

 

Perso, j'irais me fournir chez lui.

 

J'allais oubier...

 

+1

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut à tous!

Je soutien totalement mon Prince car comme beaucoup de gens le disent, c'est un joueurs toujours prêt a rendre service avec une bonne humeurs inégalable qui lui permettra surement de conclure les plus gros contras (et je vois que sa a déjà commencer:) ).

Mais aussi car il embellie toutes les constructions aussi modestes soient-elles de l'Aube Mythique grâce à ces magnifique verres colorées (y a plus de verres rouges, tu peu en refaire stp =) ), et j’espère que bientôt ils pourront sublimer les quatre coins de Minefield.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wouiii!!! Encore plus de couleur pour nos maisons et nos projets!!

Je crois sincèrement que Shlalarana fera un excellent commerçant!!!

 

1- Il est très sympathique et a foi en la solidarité du serveur!!

2- Il est très actif et toujours d'attaque pour faire bouger le serveur!!

3- En utilisant les PAS pour continuer et soutenir son co-projet ça appuie la raison #2

 

4- Ces échoppes risques d’être super jolies!! (Oh- ça compte pas comme raison...)

PFFF... Pour moi si :P;)

 

Voilà +1 pour Shala!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me rend compte à l'instant que je n'ai pas encore soutenu Shalarana dans sa demande de licence commerçante, voilà qui est chose faite.

Donc, que dire de Shalarana, c'est un joueur que j'apprécie particulièrement notamment lors de ses passage sur Mumble. En effet, il est très gentil, toujours prêt à rendre service quelle que soit l'heure, du moment qu'il est connecté, etc.

Honnêtement, je pense que Shala sera un excellent commerçant de part son abnégation au travail et sa capacité à en faire toujours plus pour un client potentiel.

Shalarana ira bien loin !

 

Glieps

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Un petit soutien a Shalarana, joueur motivé, actif, très sympathique, toujours la quand on a besoin de lui !

Très bon travailleur sur les projets et toujours avec du verre a porté de main :)

 

+1 pour Shala

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

C'est avec plaisir que j'accepte ta candidature, félicitations à toi !

Il ne te reste plus qu'à régler les 500PA pour obtenir la licence, fais /pay 500 ingame et envoie moi un mp forum pour me dire quand et à quelle heure tu l'as fait afin que je puisse le vérifier, merci.

 

A bientôt en jeu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...