Jump to content

La légende de Cyrbère


benjamin81710
 Share

Recommended Posts

Chapitre 1 : Un tournage qui tourne mal !

 

<<-Monsieur, mesdames, enfin un peu de tenue ! Ce tournage va être retranscrit dans toutes les terres de Minefield voir au-delà !>>

 

Les nombreux voyageurs et fanatiques, malgré le rappel, continuèrent à se battre.Les plus barbares d'entre eux n'hésitèrent pas une seule seconde à faire goûter de leurs points au premier venu.

 

<

 

S'ensuivit un long silence, durant lequel tout le monde se regardait dans le blanc des yeux. Et oui enfin il faut dire, que certains ont user longuement de leurs propres pieds pour parvenir jusqu'au lieu du tournage. En effet il faut savoir quand dans le vaste monde de Minefield, les capacités financières des uns ne sont pas celles des autres.

Il y avait tout d'abord les plus bourgeois, oui, ceux qui ont des salaires exorbitant de plusieurs milliers de Pièces d'argent par cycle craftiens* !

Eux n'hésitent pas à sortir leur gros billets de leur grosse poche de gros bourges pour voyager avec ces immondes bêtes que ce sont ces oiseaux.

Ah ! je vous le dis moi, si un jour quelqu'un meurt à bord de ces ani.. des ces choses ! Je ne serais point responsable. Je hais tellement ces gens.Le seul qui soit valable c'est le grand et vénérable Vieux Lougra un homme simple et très sage qui sait garder la tête droite malgré sa richesse.

 

Moi, je suis plutôt un voyageur, je ne vit pas mal mais il a fallu du temps pour que je me trouve un foyer convenable. Avant je mangeais presque une fois tout les 3 jours ! Mais c'est un temps révolu, aujourd'hui j'ai une bien meilleure situation, et je ne veux pas me rappeler tout ce que j'ai vécu.

 

Je partit donc tout seul par une route que je ne connaissait point. Je préférais me vidait l'esprit dans l'air frais de la nature, car l'évènement passé ma méchamment mis en colère. J'avait fait de la route juste pour voir le grand Reporter De Minefield..

 

L'homme partit donc en quête d'un lieu paisible, ou les barbares et les gens de la capitale n'oseraient pointer le bout de leurs nez.

 

Il faisait chaud dans ces terres du sud, notre reporter national aurait dû penser à nous amener dans un lieu moins aride. Après quelques minutes de marche, j'usai de mon katana de Cyrbère afin de trancher un cactus en deux.

 

J'avais appris au cours de mes nombreux voyages, que le coeur du cactus avait en lui un liquide jaunâtre. Non pas qu'il soit très appétissant, je ne le buvais pas pour ça ; c'était plutôt sa pulpe juteuse qui me mettait en haleine.

 

J'avais à présent étanché ma soif, mais mon escapade ne voulait point se faire tarder. Je marchais donc jusqu'à la route la plus proche. Ma chance s'était envolé et mes espérances avec. Moi qui cru voir une route nationale, c'était simplement un chemin de terre, creuser au fil du temps par les seuls chevaux de la région.

 

Mais mon courage était toujours là, je n'étais pas en position de danger. Je sortis donc une de mes cartes de ma sacoche et commença à gribouiller sur celle-ci tout en continuant mon chemin. En effet j'avais pu compléter beaucoup des terres du nord sur mes cartes, mais celles du sud m'étaient encore inconnues.

Mon visage s'égaya lorsque je vis au loin un paysan, dormant sur son âne qui avançait au pas.

 

Il me vit et moi de même, son visage s'assombrit et le mien s'éclaircit, c'était comme si une tempête et une lueur de soleil de printemps se rencontrèrent. Je compris alors tout de suite l'allure de la situation, et sans plaisanterie, je fis mine de rien. Mais malgré moi, il m'aborda d'une manière donc je ne connaissais encore point la violence !

 

<<-Toi !>> dit-il en criant si fort que je vis ses dents noires et immondes.>>

 

<<-Excusez-moi mon cher, je ne fais que passer, et je ne voudrais point vous déranger, faites votre chemin et moi le mien. Sommes-nous d'accord ?>> dis-je, non pas sans crainte et voulant apaiser la situation.

 

<<-Justement, non, mon couteau va te le dire, avec toute la sympathie du monde>> dit-il en riant et sortant un petit canif.Il semblait vouloir vraiment me montrer jusqu'oû ses dents pouvaient me dégouter.

 

Je n'aimais pas la violence, et c'est rarement dans mes voyages que je dus en faire usage.Á ce moment précis je repris confiance et sortis mon arme d'un air nargueur.

Sa réaction ne se fit pas attendre et il regarda la lame de mon katana, bouche bée.

 

<<-Toi ! Heu.. Mon cher, monseigneur.. ce n'était qu'un malentendu..je n'oserais tout de même pas.. faire saigner un homme de la sorte..>> dit-il, à présent lui-même prit de peur.

 

<<-Mais je te crois sale gueux ! Ahahah, que j'aime traiter ce genre de paysan de la sorte.Amène moi jusqu'à la prochaine auberge de cette contrée, ou disparaît de ma vue.>> Il faut dire que je suis un point orgueilleux, et que j'étais fier de l'avoir nargué.Ce qui était normal après sa menace.

 

Le paysan rangea alors son arme et m’amena à ladite auberge, dont-il semblait bien connaître les environs.

 

 

 

Je voyageai donc jusqu'à ce lieu de repos, et je rêvais déjà d'une chope de bière naine, l'une de mes préférés, pour oublier la fatigue de la journée.

 

L’auberge était en fait à une distance d’à peine 500 cubes, j’aurais pu donc facilement éviter cette fâcheuse rencontre.

Je descendis de son âne et marchai tranquillement dans la propriété. Un grillage en acier brillant protégeait l'auberge, et derrière ces grilles se trouvait de magnifiques fleurs ! Je ne vis jamais, de toute ma vie un jardin aussi resplendissant et remplis de joie, de couleur et de beauté. Je sentis même l’odeur des muguets.

Un doux son se glissa jusqu'à mon oreille..je patientai un instant, et éclatai de joie.C’était « Mellohi » une des plus belles compositions musicales de l’année ! cette ambiance était si merveilleuse que je me sentis tout de suite extrêmement bien et détendue.

Mais il ne fallait pas tarder. Je rentrai donc dans l’auberge, regardant une dernière fois derrière moi pour voir la splendeur du jardin au coucher du soleil.Ah, que la journée se fut longue.. mais ça en valait le coup d’œil.

 

Dedans, c’était une ambiance très joyeuse, digne des meilleurs westerns.On jouait aux cartes, on buvait, on faisait la fête, c’était une auberge comme les autres ! Le barman m’aborda tout de suite.Il avait beaucoup de bedaine, une grande moustache et semblait bon vivre :

 

<<-Eeeeeeeeeeeeeeh, mon jeune ami ! Qu'est-ce qui vous amène ?>> cria-t-il avec une joie déconcertante.

 

-Bien le bonjour, mon cher. Je suis si heureux de trouver enfin un foyer où je puisse me reposer !

 

-Ne vous en faites pas.Ici le tarif c'est 2 pièces d'argent, pas plus pas moins.Pour un service cinq étoiles garanties !>>

 

Je m'empressai donc de lui donner 2 pièces d'argent en pensant à mon dortoir tout chaud.Il semblait d'autant plus ravi lorsqu'il vit les deux Pièces brillées dans ses mains.Il me dit alors le numéro de la chambre.

 

<<3 ème étage, à gauche après la cage d'escalier, chambre numéro 21.

 

-Très bien, je vous remercie de tout cœur. dis-je avec soulagement, après cette rude journée.

 

-Au plaisir, monsieur, que le repos soit avec vous !>> vociféra-t-il avec toujours la même joie.

 

 

 

 

Et c'est ainsi que la première journée de notre aventurier s'acheva, la passé de cette histoire est bien monotone, mais le futur n'en est que remplis de sombres années de déchéance, pour un peuple tout entier..

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

*Cycle craftiens : Cycle hebdomadaire de Minecraft.

 

Légende :

 

Rouge : Nom des chapitres

 

Gris : Texte narratif

 

Noir : Dialogue

 

Bleu : Nom propre

 

 

Note de l'auteur

Je vous remercie de tout cœur pour la lecture du premier chapitre de cette épopée, rendez-vous de nouveau ici pour le deuxième chapitre bientôt dans les bacs de Stendel !

N'hésitez pas donner votre avis à la suite pour que je m'améliore, cela me fera vraiment plaisir ! Les suggestions/avis aident à m'améliorer.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...