Jump to content

[Accepté] Elu'myr, la cité Nordique.


Maxdechoisy
 Share

Recommended Posts

660432gegfgge.png

:air: Salut à tous et à toutes, c'est Maxdechoisy et Chinatso. Si aujourd'hui nous sommes ici c'est pour vous présenter un projet sur lequel nous travaillons depuis longtemps, dans lequel nous y avons mis tous notre cœur pour vous proposer, une ville et une architecture plaisante : Elu'myr, la cité Nordique. Alors sans plus attendre je vous laisse découvrir ce nouveau projet !

 

:sheet:Nom du Projet : Elu'myr, la cité Nordique

:sign:Dimensions : x : 665 blocs / z : 670 blocs ( Au plus Grand).

:book:Hauteur maximale prévue : +/- 170 cubes de haut

:sign:Forme souhaitée : Terrestre, marine (port, bateaux) et souterraine (palais).

:book:Objectif du projet : Habitation, décoration ...

 

:diamond:Responsables de projet : :air:ZeefNap et Stricorteur

 

 

:air::air: :cake: Accord(s)

 

:pick::air:Exploitation de Glindel : Obtenu

 

 

592716bfbdf.png

 

:air: Elu'myr est une cité Nordique située dans l' Ouest Stendelien, habitée par de fiers guerriers : les Élu 'miens. Ces exilés qui ont autrefois fui leur patrie, Radem' Thar , afin de suivre le prince Nordique, Tharun; ont longtemps erré sur les vastes terres Stendeliennes, avant de créer leurs propres cité. Prise par les forces du mal, elle a été délivrée par la guilde des farmers, menée par Maxdechoisy et Chinatso et a su retrouver sa paix, d’an-temps.

 

  • :sheet: Carte du Routard :

 

299353routardmini.png

 

  • :sheet: Carte du Projet :

 

723643Carteeluredim.png

 

Plus de détails :

 

 

911337Planredim.png

 

* Ce plan est juste à titre indicatif, certains changements pourraient être fais par la suite !

 

 

  • :cake: Membre du Projet :

 

182190Participants0910.png

 

449199Listj.png

 

:air::air: :cake: Hiérarchie Sociale

 

670782Hierarchie.png

 

Le Haut Conseil

 

:air::air::sword:Les Rois :

 

:air: Les deux Rois d'Elu'myr sont les protecteurs de la cité. Ils sont les principaux dirigeants de la ville et possèdent un grand nombre de pouvoirs. Ils ont un droit de veto concernant les lois, ils peuvent donc, refuser une loi proposée par le cercle des sages.

 

Si le ou les Rois, sont jugés inapte à diriger la cité et leurs peuples, par le cercle des sages; le ou les rois pourront être remplacés et déchus de leurs pouvoirs.

 

Dans ce cas, un nouveau roi sera élu par le cercle des Sages.

 

:air::air::book:Le cercle des Sages :

 

Il est composé de trois sages choisis par le ou les rois, le grand architecte, le chef de guerre et le maître commerçant.

 

:air::air::air::axe: Le grand architecte :

 

Il est l'un des conseillers du ou des Rois. Il gère les constructions de la ville, le développement du territoire et l'occupation des logis par les habitants.

 

:air::air::air::pick:Le chef de guerre :

 

Il est le chef de l'armée, il gère les membres de l'armée et fait régner l'ordre dans la cité. Il gère aussi, tous les citoyens de la cité.

 

:air::air::air::shovel:Le maître commerçant :

 

Il choisit la politique économique de la cité et gère le budget de la ville. Il s'occupe des plus grosses transactions marchandes.

 

:air::air::diamond:Les gardiens :

 

Les gardiens sont des chevaliers de grande confiance, ils sont nommés par chaque membre du haut conseil et les assistes dans leurs taches.

 

Seul le Chef de guerre n'est pas assisté par un gardien, le général rempli cette fonction et assiste le Chef de guerre dans sa tâche.

 

 

:air::air: :cake: Budget

 

:air: Si nous souhaitons monter notre projet c'est car nous y pensons depuis un bon bout de temps. En effet, nous farmons énormément depuis quelques mois afin de réunir les choses nécessaires à ce projet, nous disposons donc à ce jour de 32 000 pa pour ce projet. Alors certains dirons "OUAH, c'est quoi ces malades qui dépense ce budget pour un projet villageois".

Et bien nous répondrons que nous avons la tête sur les épaules et que nous réalisons à quel point un projet est coûteux.

 

Nous comptons répartir ces pa's comme cela :

 

:air::diamond:10 000 pa's de S.P.L.A.S.H (capitale).

:air::goldblock:2 000 pa's pour le Forum.

:air::diamond:3 000 pa's pour les golems.

:air::goldblock:17 000 pa's pour les premiers cubos (et encore sa descend très vite !).

 

721599Projetarchi.png

767412Nouvellearchi.png

 

Comme il l'est montré plus haut dans nos cartes; nous montrons un emplacements pour une foire. Alors quant nous parlons de Foire ,je parle d'un espace rempli de Chapiteaux en toiles où seront regroupés un grand nombres d'activités amusantes tel que la course de cochon, le tir à l'arc ... Je compte aussi rajouter une fosse PVP, vitale à l'entrainement et au divertissement de notre peuple.

 

Dans l'idée ... sa devrait ressembler à la foire de Sombrelune (WOW), mais en plus colorées ! pour ceux qui ne connaissent pas, voici un petit screen !

 

 

foire-sombrelune-4.3.jpg

 

 

 

400426Remerciement.jpg

 

:air: Je tiens, dans un premier temps, à remercier tous les membres de la guilde des farmers qui ont farmé avec nous afin de donner un avenir à ce projet, mais aussi tous les généreux donateurs et enfin l'administration qui nous offre un serveur de qualité !

 

:air::air:Cubiquement Chinatso et moi-même :D

 

 

26374133RP.jpg

 

Je tiens à prévenir que le RP est trop long pour est contenu dans un seul et unique post, le double-post n'est donc pas une erreur.

 

Vous partez en vacances, emmenez avec vous le RP de notre projet ! Cliquez-ici ! [PDF]

 

 

:air::air::air:Prologue

 

:air: Il y a de cela fort longtemps, dans les lointaines terres du nord Stendelien, existait une majestueuse cité, la magnifique Radem’thar. Ici, vivaient depuis de nombreuses années, un peuple de fiers guerriers : les Nordiques. Les Nordiques étaient menés par le roi Refak Lamedacier, fils de Durkan Lamedacier à qui il doit son esprit de fin stratège qui lui permit de remporter toutes les batailles et de régner en maître absolu sur ces Terres.

 

:air::air:Chapitre I : Radem’thar.

 

 

:air:Le soleil venait de se lever, éclairant le visage de Tharun, il devait être 6 heures du matin tout au plus, mais le jeune homme était déjà réveillé. Il était allongé sur un matelas confortable, la tête tournée vers la grande fenêtre de sa chambre, le regard vide. Il restait là, plongé dans ses pensées, écoutant les bruits extérieurs, ceux d’une cité encore endormis, se réveillant peu à peu. Mais ce moment de plaisir fût interrompu lorsque la lourde porte en bois de sa chambre, s’ouvrit brusquement. Un homme habillé en tenue de domestique fit irruption dans la pièce, et fût étonné de voir le jeune homme encore allongé sur son lit :

- " Mon prince, que faite vous encore allongé alors que la cérémonie d’adoubement est dans quelques heures ?

 

- Ne vous affolez pas Ignik, la cérémonie est dans longtemps, et je ne pense pas que mon père commencera sans moi, cependant je vais me préparer de ce pas.

 

- Ne prenez pas cette cérémonie à la légère, jeune prince ; et prenez garde à ne pas arriver en retard. Sinon vous aurez affaire à moi.

 

- Ça n’arrivera pas Ignik, aller va mon ami ! "

 

Tharun s’habilla rapidement, et quitta le palais afin de se promener dans la cité. La ville était devenue agitée, ce n’est pas tous les jours que le roi adoube de nouveau chevalier, et encore moins lorsque parmi les heureux élus se trouve le futur roi des Nordiques. L’ambiance qui régnait sur la ville était plutôt festive, un groupe d’artisan montait une scène et installait des tables sur la place principale sous le regard intrigué des habitants. Le marché aussi était bondé, les gens venaient acheter de quoi préparer le grand festin de ce soir, organisé en l’honneur des nouveaux chevaliers de Radem’Thar.

L’ambiance était festive, les commerçants heureux de voir tous ces clients, eux-mêmes ravis de passer un aussi beau début de journée.

 

Tharun continua de se promener dans la ville pendant quelques minutes, et finit par s’arrêter devant une auberge qu’il connaissait bien : L’auberge du creeper égorgé, dans laquelle il avait passé de nombreuses soirées à faire la fête, et participer à de nombreux corps à corps avec les plus robustes des Nordiques. Il regarda la porte, puis le cadran solaire posé à côté de la porte, celui- ci indiquait 10 heures, la cérémonie étant à 11 heures il décida d’entrer dans l’auberge afin de boire une pinte de la fameuse hydromel Nordique, connu dans tout le pays.

Il poussa la porte et entra dans l’auberge. L’ambiance était très chaleureuse, des gardes jouaient au fond de la pièce à un jeu de cartes avant de prendre leur service, deux autres hommes, sûrement des paysans, parlaient d'affaires. Au comptoir se trouvaient deux hommes, avachi, en train de boire de la bière naine. Derrière le comptoir, le patron était en train de resservir une bière à un des deux hommes. Il finit de remplir la pinte et la donna au premier homme, un grand blond, assez fort physiquement, puis le patron leva la tête et jeta un coup d’œil en direction du nouveau venu qu’il reconnut en un bref instant :

 

-" Eh, mais que vois-je, ne serai se pas ce jeune prince dont tout le monde parle aujourd’hui, le futur Chevalier des Terres Ouest ?

 

- Igor le tavernier ! Comment ça va ? Je viens me revigorer avant de retourner au palais, d’ailleurs en ce jour de fête, c’est tournée générale pour tout le monde ! "

 

Un cri de joie se fit alors entendre dans la salle.

 

- " Alors Tharun, je te serre quoi .

 

- Mets-moi un peu d’hydromel !"

 

Le tavernier lui sort alors une pinte d’hydromel et lui pose sur le comptoir.

 

- " Il y a une rumeur qui court, comme quoi les elfes Noirs seraient en train de lever une armée ; et beaucoup de Nordiques craignent une guerre dans peu de temps.

 

- Non je n’étais pas au courant et je me fais pas trop de soucis, ils n’oseraient briser notre traité de paix. Néanmoins, j’en toucherai de mot au roi après la cérémonie. "

 

Les deux amis fussent interrompus par une bagarre qui venait d’éclater entre deux gardes et le grand costaud du comptoir. Tharun en profita pour jeter un coup d’œil sur le cadran solaire que l’on pouvait apercevoir par la fenêtre : 11 heures, il était en retard il se précipita alors dehors en criant :

 

-" Je suis en retard Igor, je repasserai te payer plus tard, au revoir ! "

 

Tharun se mit alors à courir en direction du palais. Il mit cinq minutes avant d’arriver dans la salle du trône où la cérémonie avait déjà commencé, il se mit à courir à travers la pièce afin de rejoindre les autres futurs chevaliers. L’adoubement venait de commencer.

 

 

:air::air:Chapitre 2 : Trahison.

 

 

:air:La salle du trône était pleine, regroupant des Nordiques venu des quatre coins du monde de Stendel, devant eux se situait les généraux des armées, ainsi que les chevaliers de l’Empire Nordique. Au fond de la salle, se trouvait le roi ainsi que l’assemblée des âges. L’assemblée des âges était un groupe de sept sages, nommés au couronnement de chaque nouveau roi, qui dirigeait au côté du souverain et avait la lourde tâche de mener l’empire si le roi venait à ne plus pouvoir diriger son royaume.

La cérémonie suivait son cours et vint alors le tour de Tharun d’être adoubé, le roi commença alors un long discours avant de passer à l’acte :

 

- " Tharun Lamedacier, mon seul et unique fils, héritier de la couronne et de l’Empire Nordique. Tu as su te montrer fort et mener à bien des batailles au nom de ton peuple et les remporter avec brio. Tu as su montrer ton courage et ta capacité à mener des hommes."

 

Le roi saisi son épée et commença les gestes classiques d’un adoubement, en prononçant ces quelques mots :

 

- " J’ai l’honneur d’élever au rang de Chevalier de Radem’thar, le prince Tharun Lamedacier. Il veillera sur les terres Ouest du Royaume nordiques. "

Un silence de mort régnait dans la salle à ce moment-là, quand soudain, tout le monde se mit à nous acclamer ! Nous étions leurs nouveaux protecteurs dorénavant et leur nouveau maître.

 

La cérémonie étant finie, la salle commençait à se vider, les gens prenaient toute la direction de la place principale où les festivités allaient commencer et où les nouveaux chevaliers allaient défiler avec le roi et la garde royale.

Tharun suivait la foule qui sortait peu à peu du palais royale, accompagné de ses deux confrères, fraîchement devenus chevalier.

Au moment de sortir du palais, le soleil était à son zénith, la foule qui n’était pas présente à la cérémonie, avait formé une haie d’honneur le long de la route afin que le défiler puisse avoir lieu.

 

Il y avait énormément de monde, tous les Nordiques Stendeliens avaient surement dû faire le voyage juste pour l’occasion, tous étaient habillés de façon traditionnelle : les femmes portaient des robes très colorées et les hommes étaient vêtu d’une armure traditionnels Nordiques utilisés autrefois lors de Grande guerre ; les enfants étaient les seuls à être habillé normalement et couraient l’un après l’autre tenants des épées en bois.

Devant la porte du palais, quatre chevaux, dont un étaient chevauchés par le roi Refak, les autres attendaient d’être montés par les trois nouveaux chevaliers, s’étaient de beaux étalons, d’une rare blancheur, digne des plus grands seigneurs de guerres. Tharun sorti du palais accompagné des deux autres chevaliers, ces derniers montèrent sur leur fière monture et les membres de la garde royale se joignirent à eux afin de commencer la parade.

 

Le défilé commença et partit en direction de la place principale de Radem’thar, passant dans toutes les rues de la grande cité. Le peuple Nordique était déchaîné, content de célébrer cet heureux événement. Le cortège avançait lentement mais surement et défila encore pendant une bonne trentaine de minutes avant d’arriver sur la place principale de la ville. Le groupe s’arrêta alors afin de prendre place sur la scène qui trônait au centre de celle-ci. La garde royale monta sur l’estrade en premier afin de mieux surveiller la foule, puis vint le tour du roi, puis du prince et enfin les deux chevaliers. Le roi s’installa alors devant un pupitre sur lequel se trouvait un amplificateur magique, regarda l’ensemble des personnes présentes ; la place était noire de monde, ne laissant aucune place au moindre retardataire. La place bruyante, se tue alors peu à peu afin de laisser la parole à leur souverain qui commença un long discours :

 

- " Mes bien chers frères, mes bien chères sœurs, je vous salue ! Si j’ai réuni le peuple Nordique en ce jour, qui je l’espère restera gravé dans nos mémoires, c’est pour célébrer l’adoubement de trois de nos nouveaux chevaliers : Kath'yr, Bolv et une troisième personne qui a une grande place dans mon cœur. Cette personne, je l’ai vue naître, grandir, mener son premier groupe de guerrier et gagner ses premières batailles. Oui mes frères, je parle bien de mon fils Tharun, prince du Royaume nordique, futur roi de Radem. Mais je suis là aussi pour exprimer ma gratitude envers ce peuple et ces guerriers qui aiment et servent notre beau royaume. En effet, cela fait maintenant cinquante-trois ans que j’ai l’honneur d’être le roi de cette magnifique cité et de ce fier peuple nordique. Mais les années passent et mes forces commencent à m’abandonner, je me sens plus faible de jour en jour. Je me sens donc dans le devoir de vous annoncer, une décision à laquelle j’ai mûrement réfléchi : je renonce au trône de Radem’thar et je lègue mes pouvoirs à … "

 

Un grand homme mince se mit alors à s’agiter dans la foule, très vite il s’approcha de la scène et grimpa sans problème dessus. Il réussit sans mal à se débarrasser des quelques gardes qui tentaient de le maîtriser. L’homme était très fort physiquement, cependant sa peau avait quelque chose d’anormale, l’homme était couvert de marques, on aurait même dit des runes, que l’on trouve très souvent sur celle des elfes noires. L’homme pris alors avec agilité un couteau enduit d’un produit visqueux, il se dirigea alors rapidement vers le roi, et sans que personne n’est eu le temps de faire quelque chose, il enfonça sa lame dans le corps du roi. Le roi s’écroula et des personnes se mirent à crier. L’homme retira alors son poignard de la poitrine du roi, la leva haut au-dessus de sa tête et cria :

 

- " Gloire au peuple sylvains et que pér... "

 

Une flèche venait de se planter dans son cœur, le coupant dans sa lancée. Il s’écroula quelques secondes après l’impact de la flèche mort sur le coup. La scène était jonchée de sang et la terreur s’était installé dans la cité, Tharun choqué par les événements se jeta alors sur le corps de son père.

 

L’homme n’avait été que très légèrement touché sur le flanc droit et sa blessure était sans gravité mais ce qui inquiétait Tharun, c’était la chose visqueuse qui coulait de la plaie de son père. Il se leva alors rapidement et se dirigea vers le corps de l’homme qui avait surgi de la foule, il reconnut tous de suite que l’homme était un elfe noir, de par ces marques sur sa peau, mais aussi par la dernière phrase qu’il avait prononcée : « gloire aux sylvains ».

Il trouva la dague sans peine et l’observa avec attention, il sentit la matière visqueuse et reconnue très vite de quoi il s’agissait :

 

- " Du poison ! ", dit-il en retirant la lame de sous son nez. Et ce poison, Tharun le connaissait bien, il était utilisé couramment chez les elfes Noirs, ils enduisaient leurs flèches de ce poison lors de guerres afin d causer des morts atroces à celui qui la recevait, causant des douleurs horribles, et rendait la personne folle, si le poison était en petite dose.

Il posa alors la lame et revint près de son père.

 

Le roi s'évanouit quelques minutes après son coup, son fils le serrant fort dans ses bras.

 

 

:air::air:Chapitre 3 : La fin d’un règne.

 

 

:air:Tharun attendait, assis sur le banc situé devant la chambre. Il y a bien trois heures que les mages de Stendel sont entrés là-dedans, arrivés par le S.P.L.A.S.H, ces mages étaient les meilleurs dans l’art de la guérison. C’est uniquement, après qu’après quatre heures d’attente que les portes finirent par se rouvrir, Tharun se précipita alors pour en savoir un peu plus sur l’état de son père.

 

Son père était assis, appuyé sur des oreilles, le regard vide. Le jeune prince se tourna alors vers l’un des mages :

 

- " Comment va-t-il ? Va-t-il s’en sortir ? "

 

Le mage qui semblait le plus vieux me répondit avec une voix très calme :

 

- " Ton père a été empoisonné par un poison très puissant, ce poison est créé par des mages noirs extrêmement puissant, nous avons réussi à le sauver son corps, mais …

 

- Mais quoi ?

 

- Nous n’avons pu sauver son esprit, il semble être tombé sous l’emprise d’une magie noire que nous n’avions jamais croisée de toutes nos longues vies. Ton père que tu vois, n’est plus vraiment lui-même et je ne pense pas qu’il puisse guérir.

 

- Vous voulez dire que, ce n’est plus lui qui est dans son corps, mais plutôt un esprit maléfique ?

 

- C’est cela. Et nous ne pouvons rien faire pour lui, car l’esprit maléfique qui le hante est beaucoup trop puissant pour que nous réussissions à le faire disparaître. Votre père est condamné jusqu’à sa fin "

 

Les mages quittèrent la chambre laissant seul Tharun avec son père, possédé par une créature maléfique. Il quitta la chambre de son père et prit la direction de la place principale où les faits avaient eu lieu. En arrivant sur la place, il découvrit que la foule était resté, mais toutes les personnes avaient le regard rivé sur la scène, il ne pouvait pas la voir mais réussi à se frayer chemin jusqu’à l’estrade. Dessus se trouvait l’assemblé des âges, seul deux sages manquait à l'appel, quatre d’entre eux étaient situés derrière Ygg'var, Sage de la guerre. Ce dernier était debout, derrière le pupitre où se trouvait l’amplificateur avec lequel le roi avait fait son dernier discours, apparemment Tharun venait d’arriver pour le commencement du discours :

 

- " Mes bien chers frères, mes biens chères sœurs ; je prends la parole aujourd’hui pour vous rassurer et vous informer de la situation, suite aux événements qui se sont déroulés il y a peu. Le roi Refak Lamedacier a subi une attaque visant à le tuer, cependant l’individu qui à tenter d’assassiner notre souverain a été tué, cet homme a été identifié par le conseil comme un membre du peuple des elfes noires. Notre bon roi a heureusement survécu à ce drame, le conseil a donc jugé inutile de retirer les pouvoirs du roi. Cependant, le royaume Nordique sera dirigé par nous, membres du conseil des âges, en attendant que le roi puisse à nouveau être dans de bonnes conditions pour mener notre peuple. De plus nous avons pris la lourde décision de déclarer la guerre aux elfes Noirs ayant rompu notre traité de paix. "

 

Tharun n’en croyait pas ses oreilles, le conseil des âges osait mentir à son peuple concernant l’état de leur roi bien-aimé et osait prendre des décisions sans l’accord du roi, risquant de mener son peuple vers une fin presque certaine. Il ne pouvait les laisser faire cela, il se dirigea alors vers l’escalier de la scène, monta les marches deux par deux et se dirigea droit vers Ygg'var :

 

- " Comment osé vous mentir à ce peuple Ygg'var, sachez que le roi ne pourra plus gouverner car il n’est plus. Ces personnes vous mentent et prennent des décisions sans en avoir le consentement du roi. Le roi ne pourra plus jamais mener son peuple et vous le savez, lui-même a abandonné son pouvoir. Je suis donc le nouveau souverain et je ne veux pas d’une guerre qui nous conduira tout droit à notre perte.

 

- Mon Dieu, n’écouter pas ce jeune homme, il est encore sous le coup de l’émotion ! Et je vous rappelle que votre père n’a pas vraiment abandonné ses responsabilités. Je ne vous dois donc rien, Prince ! Maintenant partez, et laissez nous remettre de l’ordre dans ce royaume. "

 

C’est alors que tous devinrent clairs dans l’esprit de Tharun, le conseil avait toujours voulu montrer aux peuples de tout Stendel, la puissance de l’armée nordique, le seul moyen était de déclencher une guerre ; ce que mon père n’aurait jamais accepté car cela aurait été pure folie. Le conseil avait tout organisé et ils ont pris la sécurité que je ne puisse pas devenir roi avant que cette guerre éclate. Ils avaient dû payer un mercenaire Elfique pour accomplir cette tâche; cependant, il savait que les elfes montaient une armée et que les Nordiques n’avaient pas combattue depuis une année. Les Nordiques étaient condamnés et Tharun impuissant face à cela.

Il ne lui restait qu’une solution, il devait fuir Radem et emmener le plus de Nordique avec lui :

 

- " Peuple nordique, ces personnes vous mentent et vous mènent droit vers votre mort, mon père à toujours fais en sorte que cela n’arrive pas, mais aujourd’hui, le roi Refak ne peut plus rien pour vous ; même moi je ne peux rien. Mais vous pouvez toujours faire des choix et maintenant, vous pouvez faire le choix de partir avec moi, fuir cette guerre qui nous mènera à notre perte. Alors ceux qui souhaitent me suivre, n’hésitez pas à me suivre. Rentrer chez vous et récupérer vos affaires, préparer des vivres car nous partons vers de nouvelles terres. "

 

Un silence régnait sur la place, mais il fut vite rompu par quelques personnes réagissant au discours de Tharun : « Il est fou, ne l’écouter pas ! », « Il a raison, il faut le suivre ! », « Moi je pars avec lui ! ». Tharun était stupéfait de la réaction positive d’un aussi grand nombre de personnes. Il quitta la scène ; et prit la direction du palais ou il récupéra deux, trois affaires, embrassa son père qu’il verra surement pour la dernière fois. Il rejoignit les portes principales de la ville ou un groupe de Nordique l’attendait. Ils étaient environ une centaine à fuir Radem’thar. Ensemble, ils prirent la direction du sud à la conquête de nouvelle terre.

 

 

:air::air:Chapitre 4 : Surprise.

 

 

:air:Voilà maintenant dix jours que Tharun était parti de Radem'thar, mais la guerre approchait et restait inevitable. Au sommet de la tour des sages la guerre se préparait, les sept sages étaient présents, cependant seul Ygg'var, sage de la guerre parlait :

 

- " Mes frères, je vous retrouve aujourd'hui sans notre roi, et Oui, vous n'êtes pas sans savoir que ce dernier a été empoisonné par ces maudits Sylvains. Et je pense que nous devons crier Vengeance et montrer que le peuple Nordique ne restera pas impuissant face à cette attaque. "

 

Niff'vyr se leva alors, il était le sage de la Diplomatie et le plus ancien des Sages et l'idée de ce lancer dans une guerre de cette envergure ne l'enchantait guère :

 

- " Ygg'var, je comprends votre colère, mais vous n'avez pas le pouvoir suffisant pour lancer une guerre, je vous rappelle que le roi n'est pas mort et qu'il détient encore tous ses pouvoirs."

 

Ygg'var se retourna et tournait le dos à l'assemblée, puis se mit à rire :

 

- " Mon cher Niff'vyr, vous me faites bien rire, vous pensez que je n'y ai pas pensé."

 

Il se retourna alors en direction de la porte de la salle et dis aux gardes ...

 

- " Laissez le entrer ".

 

Les deux gardes ouvrirent alors la porte, un homme entra alors dans la pièce et vint se poster au centre de la salle, à la vue des sept sages.

 

L'homme était grand et tous de noirs vêtus, il était recouvert d'une tenue de toile noir semblable aux pillards des desserts du Sud, eux-mêmes connus pour les combats qu'ils menaient et remportaient; mais aussi, pour leurs puissantes magies noires. Il portait une ceinture, sur laquelle tenaient une bonne dizaine de couteaux, tous de longueurs différentes. Un peu plus haut, il portait attaché à son dos, deux grandes lames de manufactures exceptionnelles tenues par une ceinture, courant le long de son torse, à laquelle était accroché deux sacoches en cuir noir. Il portait aussi dans sa main droite un étrange sac en lin, dans un piteux état. L'homme se tourna vers Ygg'var qui le regardait et lui accorda en retour un signe de tête.

L'homme ouvrit son sac, introduisit sa main à l'intérieur du sac et en extirpa le contenu.

Il s'agissait d'une tête, la tête d'une personne ayant un grand barbe tressé. Un cri d'indignation parcourut alors l'assemblée, il ne s'agissait pas de la tête d'un quelconque paysan, non, il s'agissait de la tête du roi Refak.

Les sages se levèrent tous un par un. Puis Niff'vyr, le plus ancien des sages prit la parole :

 

- " Vous venez de commettre un acte de trahison Ygg'var, vous aurez à répondre de vos actes. "

 

Ygg'var, reprit la parole :

 

- " Probablement mon cher, néanmoins le Roi étant mort et ne possédant pas de descendants directs pour le succéder maintenant, le conseil obtient donc tous les pouvoirs que possédait le défunt roi. Néanmoins, je ne suis pas convaincu qu'il est bon de diriger avec des personnes ayant une vision de gouverner opposés à la sienne."

 

Il se tourna vers l'homme noir et lui dit " Allez-y".

 

L'homme saisi alors deux couteaux de sa ceinture et les lançaient droit dans la gorge des deux gardes de la salle du conseil; puis, il commença à incanter des paroles d'un langage inconnu. Un nuage d'ombre apparut alors et commença à emplir la pièce, puis, cinq ombres ayant une forme humaine se levèrent derrière chaque sage. Chaque ombre portait une immense épée mesurant toutes un bon mètre cinquante, seul Niff'vyr situé en fasse d'Ygg'var, n'avait pas d'ombre derrière lui :

 

- " Vous êtes fou, utiliser de la magie noire au sein de notre Royaume, votre folie mènera ce peuple à sa perte."

 

Les ombres se mirent alors à bouger et plantèrent leurs lames dans le corps des cinq sages. Puis vint alors sixième ombre, plus imposante que les autres et portant elle, une hache à double tranchants. Ygg'var repris alors la parole :

 

- " Je ne pense pas être fou, je cherche juste toujours plus de pouvoir, et je montrerai au monde à quel point notre peuple est puissant !

 

- Mais vous n'y arrivera jamais, les hommes dans votre genre ne cherchent qu'à imposer leur suprématie, provocant la haine de leurs ennemis et un jour viendra, où votre armée sera vaincue, votre peuple sera alors anéantis et vous deviendrez juste une ombre aux yeux du monde."

 

Ygg'var n'acceptait pas ces paroles et hurla : "Silence, faites moi taire cet imbécile ! "

 

L'ombre leva alors sa longue hache et d'un geste rapide et précis, coupa la tête du dernier sage. Ygg'var avait tué les six autres membres du cercle et devint le nouveau roi de Radem'thar.

 

Dix jours étaient passés depuis l'assassinat du cercle des sages, dont Ygg'var avait caché aux Nordiques, le vrai déroulement de ce dernier. L'ensemble des Nordiques pensait que des infiltrés Elfes-Noirs avaient assassiné le roi et ses Sages et reconnaissait donc le pouvoir du nouveau roi qui passait, désormais, l'ensemble de son temps à organiser la guerre.

 

Le roi Ygg'var avait décidé une attaque rapide sur la capitale des Elfes Noires, Drildaria. Il comptait jouer sur la vitesse et la puissance de siège de son armée pour assouvir l'ensemble du peuple sylvains et prendre pleines possessions de leurs terres afin de continuer leur conquête des terres Stendeliennes.

 

La ville vivait désormais, au rythme de l'effort de guerre, attendant le retour des éclaireurs, partis il y a maintenant trois jours de la capitale. Les femmes et les enfants travaillais dans les champs et préparait les vivres pour les soldats qui partiront à la guerre, prêt à partir à n'importe quel moment vers les souterrains de la ville en cas d'attaque.

 

Les hommes eux, avaient été appelés à rejoindre l'armée prête à défendre contre leur vie leur Patrie, seuls certains hommes, comme les vieillards où encore les artisans tels que les forgerons ou encore les armuriers, n'avaient pas été réquisitionné car ils étaient indispensables à l'équipement de l'armée. Les jours passaient et se ressemblaient, le Roi et ses généraux, préparant des stratégies offensives, sur de leur victoire, le peuple Nordique travaillant sans relâche, mais ce rythme fût interrompu par un étrange événement.

 

Il était quatre heures de l'après-midi, lorsque trois Nazalroth apparurent dans le ciel, ces immenses oiseaux, mesurant plus de cinq mètres de long vivant dans les vastes forêts sylvaines et compagnons de guerre de choix pour les Elfes noirs, ils ne restèrent pas longtemps dans le ciel et passèrent juste une fois au-dessus du palais avant de repartir, aussi vite qu'il n'était venu. C'est alors que trois sacs tombèrent à l'entrer du palais, les gardes les récupérèrent rapidement et prirent la direction de la salle où se trouvait le Roi.

 

La salle du trône était vide et avait laissé place à une véritable armurerie, de droite et gauche se trouvait toute sorte d'arme et armures. Au centre, les beaux tapis avaient laissé place à une immense table; sur laquelle, se trouvaient un nombre incalculable de cartes, autour, se trouvaient le roi et ses généraux discutant de stratégie militaire; mais il fut interrompu par l'apparition des gardes :

 

- " Mon roi, trois Nazalroths viennent d’apparaître à l'instant au-dessus de la ville, et ... ils ont laissé que trois sacs avant de repartir d'où ils venaient !

 

- Et que contenaient ces sacs ?

 

- Je ne sais pas mon Roi, je voulais attendre vos ordres avant d'entreprendre la moindre action.

 

- Eh bien, ne tardons plus. "

 

Sans attendre, Ygg'var saisit l'épée qu'il portait à son côté droit et trancha les sacs ... Trois têtes tombèrent, alors au sol .

 

- " Nos éclaireurs, ces chiens le pai ... ", le Roi fut interrompu par la porte de la salle qui s'ouvrit brusquement.

Une jeune paysanne sale entra alors dans la pièce, la tête dégoulinante de sueur, et vint terminer sa course en tombant au pied du Roi :

 

- " Mon Roi, les villages au bord de nos frontières brûlent, ma ferme a été brûlée et mes enfants ont tous péri, les Elfes Noires sont chez nous; eux et leur armée.

 

- Comment cela est possible. Et vous là, avez-vous vus combien ils étaient ?

 

- Ô, mon Roi; lors de ma fuite à cheval, j'ai pu apercevoir je dirais environ quinze mille hommes.

 

- Très bien, emmené là au sous-sol de la ville ". Les deux gardes saisissaient la femme qui était encore à terre et l'emmenèrent hors de la salle.

 

- Comment cela est-il possible, les Elfes Noires déjà à nos portes " dit le Roi. Puis, l'un des généraux prit la parole :

 

- Mon Roi, si je puis me permettre, des rumeurs circulaient concernant la création d'une armée de sylvains et je pense d'ailleurs que c'est cela qui a poussé Tharun à fuir la cité.

 

- Et c'est maintenant que vous me le dites .

 

- Mon Roi, je ne pense pas que c'est le moment de penser à cela mais de penser à comment nous allons repousser cette attaque.

 

- Et de combien d'hommes disposons-nous en ville ?

 

- Environ huit mille guerriers, tout au plus, car le reste de notre armée se trouvent dans les autres cités voisines."

Le Roi tourna alors le dos à ses généraux :

 

- " Même avec si peut d'hommes, Radem'Thar ne tombera pas, les Nordiques sont les plus grands guerriers de tous les temps et même en position d'infériorité nous renverrons ces Elfes et les traqueront."

 

Link to comment
Share on other sites

:air:

 

 

:air::air:Chapitre 5 : Le combat pour Radem'Thar .

 

 

:air: La nuit passée avait été mouvementé à Radem , le soleil venait de se lever et les dernières charrettes de paysans provenant des campagnes alentour, entrait en ville afin d'y trouver refuge, dans les souterrains de la cité.

 

Les rues de la ville, étaient bondées de soldats qui s'activaient à préparer des bains d'huile, déplacer les fournitures de guerres telles que les épées, les flèches, les armures ... Tout le monde était mobilisée, car les Elfes Noirs attaqueront probablement dans la nuit.

 

Le palais avait été déserté cette nuit, seul le Roi était resté avec ses généraux, et ils n'avaient pas dormi de la nuit :

 

- " Ils arriveront probablement demain à l'aube, lorsque le soleil se lèvera, un choix judicieux, car nous aurons le soleil face à nous, rendant moins efficace nos archers . dit Birz'jar, l'un des généraux de l'armée.

 

- De plus, ils ont probablement des espions parmi nous qui connaissent parfaitement la ville, ils tenteront donc de passer par les portes secondaires, beaucoup plus dure à défendre. Nous risquons donc de subir une double attaque provenant de la porte Est et Nord - Ouest. dit un second général.

 

- Très bien, Birz'jar vous posterez vos archers sur les murailles de la ville, je souhaite que vous appliquer une tactique de mort massive; c'est-à-dire abattre le plus de leurs hommes. dit le Roi à Birz'jar.

 

- Oui mon Roi, nous allons nous préparer ". l'homme prit la direction de la ville et sortit de la salle.

 

- Quant à vous, général Garaden, vous mènerez une escouade qui passera par les souterrains et vous prendrez nos ennemis en traître pendant qu'ils seront distraits par l'escouade du général Vyh'ick qui défendrons la porte Nord-Ouest.

 

- Mon Roi, la perte d'hommes serait considérable et je pen ...

 

- Vous ne penser rien, je vous ordonne cela et nous vaincrons ces chiens ! N'avez vous point confiance ? dit le Roi

 

- Non mon Roi, s'excusa Vyh'ick. Ce dernier se retourna et sortit de la pièce suivit du général Garaden.

 

- Enfin, général Farden, vous défendrez la porte Est avec le plus d'hommes que vous pourrez emmener, et Kildez vous accompagnera pour vous aider à défendre la porte. "

 

Soudain, Une fumée sombre apparut du sol et pris peu à peu la forme d'un homme, il s'agissait du même homme qui avait assassiné le Roi et son cercle de sage, soudain, Kildez se mit à parler avec une voix extrêmement grave :

 

- " Sa sera un honneur de tuer ces hommes à vos côtés généraux. " L'homme se tourna et repartit de la même façon qu'il était arrivé, ne laissant qu'un petit nuage de fumée qui ne tarda pas à se dissiper.

 

- " Maintenant, je m'en vais prier les dieux de la guerre, je vous laisse vous préparer . " conclut le Roi, avant de se retirer dans ses quartiers.

 

La journée s'était déroulée sans problème, les forces armées étaient en place et les éclaireurs avaient repéré le campement ennemi à quelques lieux de là. L'ennemi pouvait frapper à tout moment, la nuit s'annonçait bien longue ...

 

 

La nuit était passée et les premiers rayons de soleil commençaient déjà à apparaître, la ville était calme, les guerriers s'étaient regroupés autour des braseros, en attendant le moment de vérité. Mais ce calme fut de courte durée, le son d'un corps de guerre se fit entendre au loin, soudain tous les hommes prirent leurs positions, près à en découdre et à protéger leur cité.

 

Le silence s'était installé, au loin on entendait encore le bruit du cor de guerre qui s'éloignait peu à peu. L'armée elfique ne bougeait pas, elle était grande cette armée et s'étendait jusqu'aux petits villages encore fumant, situé en périphérie de la ville. Le temps passait, lorsque soudain, des bataillons situés au centre de cette armée, s'écartèrent et se divisèrent en deux, laissant place à une allée; à son bout, cinq hommes à cheval firent leur apparition. Ils avançaient rapidement et chevauchaient de magnifiques destriers portant tous une armure de guerre, mais l'un se détachait du lot, un individu vêtu d'une armure dorée et une cape verte magnifique, c'était le Roi Galenass Boischantant, roi des elfes Noirs.

L'Elfe s'arrêta à l'avant de l'armée laissant dernière lui les rangs se resserrer à nouveau.

 

Personne ne bougeait, les guerriers Nordiques observaient la scène près à tout moment à lancer les hostilités. Les archers sur les remparts avaient tous, déjà encochés leurs flèches prêtes à faire pleuvoir la mort sur leur ennemi.

Après quelques minutes d'attente, le silence fut enfin rompu, le Roi des Elfes noires, Galenas commença un long discours avant de se lancer à l'assaut de Radem'Thar :

 

- " Frères d'armes, si aujourd'hui nous sommes ici, c'est pour apprendre à ses chiens de Nordiques à ne jamais vouloir imposer leur suprématie sur les Peuples de Stendel. "

 

Un cri parcourut l'armée en signe d'approbation.

 

- " Mes frères, ils ont voulu s'en prendre à nous et ont violé nos accords en nous déclarant la guerre, et bien aujourd'hui c'est nous qui nous présentons à leur porte, afin de montrer ce qu'il en coûte de cracher sur le peuple Sylvains. Aujourd'hui, nous entrerons dans Radem et irons chercher le Roi dans son palais bien gardé, une fois la victoire venue, nous traînerons ces chiens jusque chez nous et nous les réduirons en esclavage ! "

 

Un second cri se propagea à nouveau dans l'armée.

 

- " Frères, c'est aujourd'hui que vous devez vous battre au prix de votre vie, c'est aujourd'hui que vous devez montrer qui vous êtes, alors pas de quartier, tuez les tous et ne leur faites aucun cadeau ! "

 

L'armée se mit alors à crier acclament leur Roi en criant son nom : " Galenas, Galenas ".

 

Le Roi remonta alors sur sa monture, saisit son épée et mis son heaume, il leva alors sa lame et cria :

 

- " Les Elfes Noires vaincront ! " ; soudainement, l'ensemble des soldats de l'armée Sylvaine sortirent leurs armes et s'élancèrent en même temps à l'assaut de la ville, prenant la direction de la porte principale.

 

La porte était bien gardée et elle avait résisté à tous les assauts qu'avait subis Radem'Thar, néanmoins, un groupe de valeureux Nordiques venus de Kelthas et Mil'kyr, étaient venus se battre pour défendre la ville. Le groupe était composé d'un bon millier d'hommes, tous étaient prêts à se battre au prix de leur vie pour défendre Radem.

 

Les premiers soldats arrivèrent et les Nordiques se mirent à courir en leur direction, très vite les deux groupes ennemis ne tardèrent pas à se rencontrer. Les Nordiques prirent l'avantage en affligeant les premiers dommages à l'armée Sylvaine. Le combat était une vraie boucherie, malgré le courage des valeureux guerriers du Nord, ils étaient en sous-nombres, en effet l'armée des Elfes étaient plus puissants et ils ne tardèrent pas à se replier vers la ville, en vain. Le groupe diminuait petit à petit et ne tarda pas à disparaître laissant place à un champ de cadavre.

 

L'armée Sylvaine avançait, mais les archers Nordiques faisaient parfaitement leur travail, des pluies de flèches s'abattaient sur les Elfes, entraînant de nombreux morts.

 

Le spectacle était atroce, le sol était déjà jonché de cadavre, écrasé par l'avancée de l'armée. Les combats continuaient, puis, on vit au loin apparaître un groupe de huit hommes, huit guerriers habillés en armure de cuir portant un immense bélier, il voulait exploser et rentrer par la porte.

 

Les guerriers situés sur les remparts assistaient à la scène, derrière, on entendait les généraux qui lançaient des ordres, tous ordonnant le même ordre : " abattez-les ! ".

À ces mots, les archers se mirent à tirer en direction du bélier et très vite, ils abattirent un, Deux, Trois hommes, le bélier ne tarda pas à tomber au sol entraînant dans sa chute les cinq derniers porteurs, puis une pluie de flèches enflammées vint s'abattre sur le bélier qui ne tarda pas à s'enflammer.

 

L'armée continuait son avancé, se dirigeant peu à peu vers les portes secondaires de la ville, à l'avant les premières échelles arrivèrent afin de gravir les murailles, mais les pauvres malheureux ne savaient pas où ils mettaient les pieds, soudain, une pluie d'huiles bouillante tomba du haut des murailles et causèrent les morts les plus horribles.

 

Devant, les généraux sylvains menaient l'assaut et furent les premiers à arriver enfin en haut des murailles, ces experts en combats arrivèrent sans aucun mal à tuer les premiers gardes qui s'y trouvaient à ce moment-là. Des corps des deux camps confondus commencèrent à tomber des remparts, les cadavres étaient déchiquetés et le sol était devenue une mare de sang.

Les Elfes avaient réussi à entrer, mais ils devaient trouver un autre passage pour pouvoir s'emparer de la ville.

 

Les Elfes étaient arrivés au niveau de la porte Nord-Ouest, un petit groupe de Nordiques attendaient devant l'entrée que l'armée arrive enfin jusqu'à eux, malgré le sur-nombre, ils réussirent à repousser l'envahisseur pendant quelques minutes .

Puis, le général Garaden et son escouade fit leur apparition, ils étaient un peu plus de six cents hommes et avaient fait le tour par les souterrains afin de surprendre l'ennemi. C'est donc sans difficulté que les deux groupes réussirent à tenir la porte.

 

Du côté Est, l'armée était beaucoup plus nombreuse, mais le général Farde accompagné du guerrier des sables était sur le pied de guerre, usant de sa magie noire et de la force des Nordiques pour repousser l'envahisseur, mais les elfes étaient trop puissants et les hommes du Nord ne tardèrent à se retrancher en ville, laissant les sylvains face à la porte.

 

L'attente était longue, le général Farde s'était retranché à l'intérieur des murailles attendant, la porte était mince et elle ne devait pas résister bien longtemps aux coups que lui infligeaient les engins de siège des elfes. De temps a autres, il tombait sur un Elfe qui avait réussi à passer par-dessus les murailles, mais ce dernier ne restait pas en vie bien longtemps. La situation dura dix bonnes minutes, dix longues minutes d'attente...

 

Soudain, la porte commença à se briser, un premier bélier avait traversé la porte et re partait déjà pour finir le travail. Les guerriers étaient près, c'était surement la dernière bataille afin de défendre la ville : ils devaient tenir la porte.

 

Un second coup ... le bélier retraversa à nouveau la porte qui ne tenait plus beaucoup, puis repartie en arrachant un bout de la porte. Dehors, on pouvait apercevoir un grand nombre de cadavre, les archers avaient réduit de moitié la troupe de guerre, mais ils ne pouvaient plus continuer comme ça, le temps manquait.

 

 

Un troisième coup et la porte céda enfin, les Nordiques étaient près, ils savaient qu'ils allaient y laisser la vie mais ils devaient se battre, les premiers Elfes arrivaient enfin et ne firent pas long feu, ensemble ils tunèrent la porte durant de longues minutes. Les Nordiques étaient déchainés et écrasaient tous leurs ennemis, ensemble ils réussirent à repousser l'attaque, mais pour combien de temps ...

 

Puis, un sifflement se fit entendre, cela venait du ciel, ensemble ils levèrent leurs yeux vers le tour de garde à leurs droites, ils virent alors une pierre arriver à plein vitesse et s'écraser dans la tour. Les Nordiques assistaient maintenant à la destruction de leur cité.

 

Les attaques avaient cessé depuis maintenant une bonne heure laissant place à un bombardement incessant, les routes n'étaient devenus qu'un vaste champ de gravats.

Les maisons tombaient peu à peu en ruine, et les Nordiques assistaient impuissants à ce spectacle, un grand nombre de leur homme avaient perdu la vie et ils commençaient à perdre espoir.

 

Le palais avait subi lui aussi beaucoup de dégâts et regroupait maintenant les hommes du Nord, beaucoup avaient péri et il ne restait qu'un peu moins d'un millier d'hommes.

Tous attendaient, ils attendaient que le bombardement cesse et que les Elfes viennent enfin se battre.

 

Deux heures sont passées, le bombardement de la ville a enfin cessé, et au loin on peut entendre les bruits de pas des soldats qui se dirigent vers le Palais, au bout de cinq minutes, on entend les Elfes noires, enfin entrer dans le Palais.

Ils se dirigent droits vers la salle du trône, tous déterminés à anéantir les derniers Nordiques. Soudain, la porte vola en éclat et une horde d'Elfes firent leur apparition.

 

Directement, les hommes du Nord se jetèrent sur les Elfes, mais ils étaient trop nombreux et le groupe de vaillant guerrier, bien que déterminé ne tarda pas à être vaincu.

 

Tous, étaient réunis dans la salle du trône, d'autres Nordiques faient prisonniers les avaient rejoint, ils avaient dû rendre les armes et étaient maintenant encerclés par les soldats Elfes. Puis, un guerrier en armure entra dans la pièce, il retira alors son heaume et avança au milieu de la pièce, c'était le Roi Galenas :

 

- " Enfin, enfin nous avons ces chiens à notre merci. Vous vous êtes battus avec honneur et avez bien défendu votre cité, vous nous avez défiés et vous avez perdu. Mais je serai bon avec vous, je vous propose de tous vous épargner. " dit Galenas.

Ygg'var se leva alors et vint se placer face à Galenas.

 

- " Que voulez-vous ... ?

 

- Je souhaite me montrer bon et loyal, pour sa je ne tuerai personne, les femmes et les enfants deviendront nos esclaves ou occuperont les bas postes de notre société et vos guerriers eux, pourront rejoindre l'armée Sylvaine, mais à une condition.

Je veux votre tête.

 

- Comment osé vous, exiger ma tête sans passer devant un tribunal.

 

- J'ai dû mal me faire comprendre ... " finit le Roi Galenas, il saisit alors son épée et coupa la tête d'Ygg 'var, celle-ci tomba sur le sol et roula aux pieds de Galenas. Il saisit alors la tête et se dirigea vers l'entrée du Palais.

Là, l'armée Sylvaine était rassemblée sur la place du palais, tous attendaient. Le roi s'avança alors et leva la tête d'Ygg'var haut dans le ciel entrainant un hurlement de joie provenant des soldats.

 

- " La guerre est terminée ! " cria le Roi des Elfes Noires.

 

 

:air: Les Nordiques cachés dans les souterrains avaient, pour une partie, réussi à fuir Radem; mais un grand nombre on été réduit en esclave.

Quant à Radem'Thar, la cité a été entièrement rasée et aujourd'hui il n'en reste plus une trace.

 

 

 

:air::air:Chapitre 6 : Un long périple à travers Stendel.

 

 

:air: Trois semaines s'était écoulés depuis le départ de Tharun, au loin les paysans des contrés Stendeliennes pouvaient apercevoir, cette grande caravane que constituait le peuple Nordique. En effet, la caravane avançait depuis maintenant trois semaines, sans arrêt, fuyant leur patrie vivant dans l'espoir de fonder un nouveau "chez nous".

 

La guerre était passée et l'issue fatale de cette dernière ne tarda pas à faire le tour du Royaume. C'est d'ailleurs dans le petit village de Wedig, situé à peine plus au Nord de la Capitale; un village de pêcheurs situé sur les rives Ouest du lac Wedigel, qui avait acceuillit quelques jours auparavant la petite communauté de Nordique, que Tharun apprit la triste nouvelle.

 

Ils avaient repris la route depuis deux jours maintenant, mais les vivres commençaient peu à peu à disparaitre, Tharun n'avait pas prévu un voyage aussi long. Les vieillards commençaient à tomber malades et les ventres criaient famine laissant apparaitre un grand nombre de tensions au sein de la communauté. Les hommes et les femmes commençaient à perdre confiance et à se demander s'ils avaient faits le bon choix, s'ils n'auraient pas dû rester et se battre pour Radem'Thar, quitte à y laisser la vie.

Tharun continuait malgré ces faits, à mener son peuple; droit vers le sud, anciennes terres de vie de ses ancêtres.

 

Le ciel était ensoleillé et la chaleur était devenue insupportable, la communauté marchait maintenant depuis plus de cinq heures sans s'être arrêté, les enfants criaient et pleuraient et les personnes âgées épuisées, tout réclamait l'arrêt de la communauté pour boire et se restaurer, mais Tharun savait qu'il ne pouvait pas se le permettre, ils étaient à court de nourritures et si son peuple le remarquait, il ne donnerait pas chère de sa tête, il devait prendre une décision car l'avenir de leur voyage en dépendait.

 

- " Mes frères, mes soeurs, vous qui m'avez suivi et fais confiance, vous qui m'avez suivi pour fuir notre patrie afin de vous préserver de la guerre. Je sais que nous marchons maintenant depuis presque un mois, la nourriture et l'eau commencent à manquer et notre moral est au plus bas, Radem'Thar est tombé aux mains de l'ennemi et nos frères Nordiques devenus leur esclave. Mais nous ne devons pas perdre confiance, nous devons rester unis durant cette épreuve, et je vous promets que nous atteindrons le Sud dans quelque temps, et que nous rebatiront ensemble un nouvel empire ! " dit Tharun avec un ton de conquérant. Mais ce long discours n'avait pas convaincu tous son peuple, un homme au fond de la foule qui s'était attroupé autour de Tharun se mit à rire :

 

- " Toutes ces belles promesses faites par un prince, mais vous voyez dans quelle situation nous sommes, il n'y a plus à manger et nous marchons depuis près d'un mois en pensant arriver à ces, sois disante terres de nos ancêtres, je pense que vous ne voyez pas ce qui se passe, jeune Prince. Et je pense que ce n'est pas avec ça que nous survivrons.

 

- Probablement, ce que vous dites est surement vrai, mais pourquoi m'avez-vous suivi alors, si vous n'avez pas confiance en moi ?

 

- C'est une bien longue histoire ! Mon nom est Hagaren, je suis né dans la ville de Tir 'val, au nord de Radem, mais ma famille a été assassinée le jour de la fête des moissons, orphelin, je me suis mis à vivre en volant dans la ville, jusqu'au jour ou je rencontra votre père. Votre père, me pris sous son aile et m'éleva comme un fils. Lors de votre naissance, votre père ma gagée et fais jurer sur mon propre sang, de vous suivre et vous défendre tout au long de ma vie. Voilà maintenant vingt-deux années que je vous suis et vous protège, et malgré que votre père soit mort, ce contrat restera à tous jamais. Voilà donc pourquoi je suis là." dis l'homme.

Tharun alors se tourna vers cet homme, il ne l'avait pas remarqué depuis son départ, cet homme, tout de noir vêtu, équipé d'une longue épée marqué du blason de sa famille, une lame offerte aux seul personnes de confiance, dont leur vie était généralement entièrement dédiée à la famille Royale.

 

- " Vos paroles sont sages Haragen, et je pense que vous avez raison. Il se tourna alors de nouveau face à son peuple. Notre peuple ne peut retrouver sa gloire dans temps si nous continuons à vivre comme cela, nous devons reprendre le mode de vie des premiers Nordiques pour survivre, ces guerriers, vivant de la chasse et de leurs nombreux pillages. Mes frères, prenez vos armes car au loin ce sont de nouvelles portes qui s'ouvrent à nous, nous rebâtirons l'Empire Nordique tel qu'il l'a été autrefois ! " finit Tharun.

Des applaudissements se firent alors entendre, puis des acclamations, le peuple Nordique avait reprises confiance en Tharun.

 

Les jours suivants, les Nordiques s'étaient arrêtés afin de monter un campement provisoir, afin de se préparer aux futurs pillages, mais les Nordiques étaient et ont toujours été des guerriers nés. Il ne fallut à peine que quelques heures pour qu'ils aient repris leur réflexe de guerrier et dans la soirée, ils attaquèrent le petit hameau de Tofica, l'attaque était terrible mais les paysans étaient néanmoins épargnés.

Cette vie barbaresque, dura pendant un mois, un long mois, permettant aux Nordiques de possédés de grandes richesses pillées dans les différents villages qu'ils avaient trouvés, mais aussi un grand nombre d'esclaves. C'est après deux mois de marches et de voyages après leur départ de Radem, qu'ils atteignirent enfin, "la Terre-Promise". Cette terre où avaient vécu certains de leurs ancêtres dont on contait les histoires aux petits Nordiques.

Tharun et son peuple étaient arrivé et ensemble, il pouvait enfin reconstruire l'Empire Nordique.

 

 

 

:air::air:Chapitre 7 : Elu’myr, la ville nordique.

 

 

:air:Quatre ans sont passés depuis la destruction de Radem'Thar, les Nordiques menés par Tharun Lamedacier, s'étaient établis ici et y avaient construit leur nouvelle cité, nommé Elu'myr en l'honneur de la déesse de ce même nom, déesse de la guerre.

La ville s'était beaucoup développé, une grande ville était déjà apparu, forte de sa magnifique muraille. Autour, se trouvait d'immenses champs s'étalent à plusieurs lieux à la ronde. À l'ouest, se trouvait la foire de Roncecaille, une superbe place composé de chapiteaux, plus majestueux et colorés les uns que les autres, ainsi que sa petite arène où se déroulaient les plus beaux combats, jamais organisés par les Nordiques. Cette foire, les Nordiques l'aimaient et nombreux s'y retrouvaient pour s'y divertir tant par les combats, mais aussi par les nombreuses activités qu'elle proposait : course de cochon, Tir à l'arc ...

 

La vie était calme à Elu'myr, un grand nombre de Nordiques y vivaient, pour la plupart issues de la fuite de Radem, pour d'autres venus des quatre coins des terres Stendeliennes. Les Nordiques vivaient dans la richesse la plus totale, vivant des pillages et du commerce des biens volés et de leurs récoltes agricoles, le peuple Nordique ne connaissait point la faim, ni la pauvreté.

 

D'ailleurs, la vie en ville était concentrée autour du marché de Durkan, l'un des plus beaux marchés de Stendel à l'époque, les commerçants et aventuriers du monde entier y venaient afin de trouver les plus belles armures, armes, étoffes ou encore Montures; tout cela faisant le bonheur de tous. La vie de la ville se concentrait aussi sur le Port, où de magnifique bateau de commerçant amenaient les plus beaux produits Stendeliens, les docks étaient remplis de trésors tous plus chers et convoités les uns que les autres.

 

Sous les ports, on pouvait apercevoir l'entrée des égouts, un immense labyrinthe souterrain, long de plusieurs lieux, la légende raconte qu'ils sont aussi longs que le monde de Stendel. Ici, sont regroupées un grand nombre de repère de guilde mais aussi ce pratique le marché Noir.

Elu'myr est aussi connu pour son palais, construit entièrement dans le sol, il regorge de trésors et de souvenir, retraçant l'histoire des Nordiques. Et c'est dans ce même palais, que siège Tharun, Roi des Nordiques et seigneur d'Elu'myr.

 

Le conseil avait débuté depuis quelques minutes maintenant, Tharun se trouvait entouré du cercle des sages, un cercle restreint de trois conseillé digne de confiance. Ce cercle était composé d'Haragen sage de la guerre; Thyk le grand architecte et enfin Bik'nil le grand marchant, trois sages qui avait soutenu Tharun dans sa fuite de Radem ; tous, sauf un.

En effet, Thyk n'était pas comme le Roi et son peuple, lui ne venait pas de Radem, ni des autres grandes villes Nordiques, non Thyk était l'un des rares nains habitant à Elu'myr, lui avait fui avec sa famille sa colonie et avait longtemps erré avant de rencontrer la ville, il avait d'ailleurs offert à la ville, les plans afin de construire ce magnifique palais pour remercier les Nordiques de l'avoir acceuillit.

 

- " Bon tout le monde est là, bien nous allons commencer. Nous approchons donc à grands pas de la fête de Regnok et Kallen, dieux de la guerre, et comme tous les ans, nous organiserons les tournois du champion, attirant les plus grands guerriers de Stendel mais aussi une foule pas possible. Je souhaite donc, que pour la troisième édition de ce tournoi, qu'il soit le plus mémorable de tous, j'écoute donc vos propositions à tous ." , finis le Roi.

 

Haragen prit la parole en premier :

 

- " Je vous enverrai mes meilleurs guerriers, ils se battront entre eux et feront la première partie du spectacle.

 

- J'ai d'ailleurs beaucoup pensé à cette fête et c'est pour cette occasion que je pense concevoir, une magnifique arène. ", dit Thyk.

 

- Bien et vous Bik 'nil, vous serez chargés de réunir les artisans pour la construction de l'édifice, cela promet d'être une magnifique journée ! Mes frères, je vous laisse, je dois rendre visite à un vieil mais. ", le Roi prit alors la direction de la porte et sortit de la salle.

 

Les jours passèrent, et la ville vivait au rythme de la préparation des futurs jours de fête, les tavernes étaient déjà pleines de monde, et la grande arène, construite pour l’événement prenait forme. Des marchands de tous les coins du monde commençaient à affluer afin d'obtenir la meilleure place dans le marché. Des groupes de guerriers arrivaient en masse ainsi que de nombreux aventuriers venus pour assister à l’événement. Les jours à venir s'annonçaient mouvementés.

 

Cinq jours passèrent, le jour de la fête était arrivé et le soleil était au rendez-vous. Au loin les cloches sonnaient, Dong Dong, dix heures, les rues étaient bondées de monde, tous prenaient la direction de l'arène. Les combats allaient bientôt commencer, petit à petit les gradins se remplissaient et les gens attendaient avec impatience la cérémonie d'ouverture, où le Roi nordique fera son apparition. La foule était en délire, de tous les côtés des chants de tous les horizons se faisaient entendre.

Dong, Dong ... onze heures, la foule se leva alors en criant, les combats allaient commencer.

Sur la face nord, du coté du balcon du Roi, on vit un homme apparaître, c'était Tharun, venu pour assister au combat, tout à coup la foule se tut :

 

- " Bien le bonjour, Stendeliens et Stendeliennes et bienvenue à Elu'myr, vous qui venez des quatre coins du monde, vous qui êtes venus spécialement pour voir du sang, des combats, entendre des cris ... je déclare donc cette troisième édition du tournoi du champion ouvert ! ", la foule l'acclama, tous étaient contents et les premiers guerriers entrèrent dans l'arène.

 

Soudain, le ciel se mis à s'obscurcir, très vite des nuages d'une noirceur jamais vue apparurent et cachèrent le soleil, plongeant la ville dans l'obscurité la plus totale, plus personne ne parlait. Puis, un vent fort se leva, ballant tous sur son passage, la poussière et les feuilles volaient et un climat de panique commença à s'installer, quand soudain le calme vint.

 

Une colonne de fumée noire, descendit du ciel, la fumée était épaisse et restait concentrée au centre de l'arène, la foule était apeurés et criaient tentant de fuir au plus vote l'arène.

Le Roi lui était tétanisé et assistait à la scène qui était en train de se dérouler, lorsque tout à coup, la fumée se dissipa, laissant place à un monstre des plus horribles.

 

La bête devait mesurer dix mètres de haut et des yeux rouges à vous glacer le sang. Elle était constituée d'une sorte de chaire putréfiée de laquelle s'échappait un flot de fumée noir, la bête ne ressemblait à aucune créature connue de nos jours.

Puis, la bête, jusqu'à présent immobile, se mit à bouger, elle lâcha un cri strident à en faire éclater les tympans, poussant toutes les personnes à se mettre à terre et à se boucher les oreilles. Puis, le calme, les yeux de la créature se mirent à virer au blanc lorsque soudain, une onde blanche partit du monstre se diffusa. L'onde était rapide et atteignit les premiers spectateurs qui se transformèrent en pierre en quelques secondes, mais l'onde s'arrêta. Le monstre se remit alors à émettre un cri encore plus fort que le précédent, puis une onde se dégagea à nouveau de la bête, mais cette fois-ci, l'onde fut beaucoup plus rapide et atteignit les premiers gardes Royaux.

 

Au fond de la salle Haragen se précipita alors sur le Roi :

 

- " Mon Roi, vous devez fuir, tout de suite ! "

 

Mais il était déjà trop tard la créature, lança un ultime cri qui dura beaucoup plus longtemps que les autres, et une immense onde se dégagea alors de la bête et se propagea dans toute la ville et ses environs, transformant toutes les personnes en pierres. Elu'myr avait perdu tous ses habitants et la créature se terra dans les profondeurs du palais, laissant Elu'myr dans l'état de cité fantôme.

 

On raconte que la créature garde toujours la cité et que les rares aventuriers à si être aventurer, ne sont jamais revenus vivant de leur voyage.

 

 

 

:air::air:Chapitre 8 : Une nouvelle aventure.

 

 

 

:air: La nuit avait été longue, personne n'avait réussi à dormir, entre une première escouade de farmer rentré dans la nuit et cette maudite souris qui traînait dans le dortoir, les trois compères se levèrent de mauvais poil.

 

Dans la salle principale, Explogive se trouvait accompagné de ses trois farmers, ils revenaient d'une excursion dans des anciennes ruines de Stendel, et ils semblaient fascinés par un objet qui se trouvait au centre de la table, à un point qu'ils ne remarquèrent point l'entrée des trois hommes. Maxdechoisy lança un :

 

- " Salut les gars ! "

 

Mais les quatre ne se retournèrent même pas et se contentèrent d'un :

 

- " Ouais, salut " assez général.

 

Intrigué, Stricorteur se rapprocha de la table, il devait se passer quelque chose. Stricorteur se rapprocha de la table, entrainant avec lui Chinatso et Maxdechoisy. Lorsqu'il fut enfin, assez près pour pouvoir voir ce qui se tramait. Autour de la table se trouvait Herezy, Théau et ZeefNap, tout était concentré sur un objet en particulier, Théau tenait dans ses mains une sorte de tablette de petite taille portant de nombreuses inscriptions.

 

- " Vous pensez que sa à quel âge ça ? ", dit Théau.

 

- " Je ne sais pas, je n'en ai jamais vu de tel . ", répondit ZeefNap.

 

- " Et vous pensez que ces écritures veulent dire quelque chose ? " , demanda Herezy.

 

Tous ces questionnements pour une simple tablette était assez déroutant, soudain Maxdechoisy s'approcha de plus près, il reconnaissait cet objet et il se doutait de ce que ça pouvait être :

 

- " Il s'agit d'une tablette antique, les anciens peuples de Stendel avaient l'habitude d'y graver leur histoire afin qu'elle reste à jamais dans l'histoire. " , dit MAxdechoisy en observant la stèle.

 

- " En effet, on en a déjà croisé quelques une, bien avant votre arrivée les gars, mais j'en ai jamais vu de tel, avec autant de détail. ", dit Explogive.

- " Nous irons à Stendel dans la journée, y a un site de fouilles pas loin et ils pourront surement nous éclairer sur l'origine de cette stèle et surement nous la décrypter, j'ai d'ailleurs un ami là bas. " conclut Chinatso

 

- " Sinon, allez-vous coucher les gars, vous rentrer d'excursion et votre état de fatigue se lit sur vos visages ! " dit Stricorteur avec un trait d'humour.

 

La mâtiné passa au repaire de la guilde, tout était occupé à ranger quelque chose ou à faire les petites tâches quotidiennes. Maxdechoisy était un garçon peu âgé et avait un goût prononcé pour l'aventure, très à l'aise avec un arc, il en avait un toujours dans le dos. Chinatso lui était un ami de longue date de Maxdechoisy, c'est ensemble qu'ils ont monté la guilde et qu'ils ont commencé à devenir des personnes redoutables en commerce. Stricorteur lui, les avait rejoints peu après son ouverture, c'était un jeune guerrier qui avait sût gagner la confiance des deux compères, t ces trois-là ne se séparaient jamais, où dût moins jamais longtemps.

 

Lors du déjeuner tous étaient rassemblés autour de la table de la salle principale, Maxdechoisy avait les pieds sur la table et discutait avec Chinatso des objectifs de la guilde, quant à Stricorteur, il était en train de discuter avec Explogive et les autres. De quoi discutait-il, toujours du même sujet qui était au coeur de toutes les conversations du jour: la stèle trouvé quelques heures auparavant.

 

 

Le vent était fort aujourd'hui et Maxdechoisy n'était pas rassuré de monter sur ces oiseaux, malgré les statistiques dont lui parlait Stricorteur. La tour de SPLASH était devant eux et Chinatso était déjà rentré pour prendre trois billets auprès du contrôleur aérien. D'ailleurs, ils ne tardèrent pas à aller le rejoindre en haut de la tour. Chinatso était déjà prêt à partir, il montait un joli piaf blanc et attendait ses deux amis. Maxdechoisy et Stricorteur ne tardèrent pas à monter sur leur monture et ensemble ils partirent en direction de la capitale. Le voyage était magnifique, passant au-dessus des plus belles villes Stendeliennes Maxdechoisy oublia rapidement sa peur malgré les moqueries de Chinatso à son égard.

 

Au bout d'une bonne demi-heure de vol, ils arrivèrent enfin à la capitale, et aujourd'hui c'est marché ! Les rues de la ville étaient bondés de monde tous allaient et revenaient du marché, les bras chargés d'objet en tous genres. Mais ils ne devaient pas oublier pourquoi ils étaient là, non pas pour dépenser leur fortune mais bien pour aller au site de fouilles proches de Stendel.

Chinatso prit rapidement les devants et lança un appel à ses compagnons :

 

- " Bon vous venez, on n'est pas là pour faire le marché je vous rappelle, hop ... "

 

Tous le suivirent car c'est lui qui connaissait la route, ils passèrent par l'écurie de Stendell afin d'y louer un cheval et se déplacer plus vite, ils avaient réussi à négocier trois belles bêtes, des chevaux robustes et très rapides, qu'ils ont obtenus pour quelques Pièces d'argent. Ensemble, ils chevauchèrent pendant une heure vers l'Est jusqu'à une sorte de grande carrière.

 

- On est arrivé. " , dit Chinatso.

 

Ils sautèrent tour à tour de leurs montures et allèrent attacher les chevaux à un arbre et prirent enfin la direction du site de fouilles. Ils ne mirent pas plus de cinq minutes avant d'atteindre le campement situé au cœur du site.

 

- " Je vais chercher mon ami rester là. " , lança Chinatso.

 

- " OK, nous on va attendre dans le coin, rejoint nous quand tu l'auras trouvé. " dit Stricorteur à Chinatso, puis ils partirent un peu plus loin se baladant sur le site de fouilles.

 

Chinatso ne mis pas bien longtemps avant de trouver son ami archéologue :

 

- " Derek, mon ami ! ", dit Chinatso en direction d'un homme en pleine recherche.

 

- " Chinatso, cela fait longtemps, vient là que je te sers dans mes bras ! " , dis Derek.

" Mais que viens-tu faire ici, encore un trésor à me montrer ?

 

- Oui, mais avant je veux te présenter deux amis. "

 

Chinatso parti en direction de Maxdechoisy et Stricorteur et ne tarda pas à arriver près d'eux.

 

- " Voilà donc Maxdechoisy et Stricorteur " dit Chinatso, " et voilà donc Derek, l'archéologue. "

 

- " Salut " balança Maxdechoisy et Stricorteur en même temps.

 

- " Honnoré de vous rencontrer. " , répondit Derek

 

Maxdechoisy prit alors les devants, et sortit la tablette de son sac et la tendit à Derek :

 

- " Un membre de notre guilde a trouvé sa lors d'une excursion dans des ruines sur Stendel et nous nous demandions d'où provient cet objet ? " , dit Maxdechoisy.

 

Derek retourna la pierre dans tous les sens, puis se mit à l'observer minutieusement, on pouvait voir qu'il était assez étonné par l'objet. Stricorteur lui demanda :

 

- Vous connaissez ce style d'objet . "

 

- Oui, mais je n'en ai jamais vu de tel, il s'agit d'une tablette Nordique, une tablette très rare, elle raconte l'histoire d'Elu'myr, une ancienne cité Nordique, de nos jours disparus.

 

- Elu'myr vous dites, jamais entendu parlé, mais vous devez sûrement connaitre, non ? " dit Maxdechoisy.

 

- " En effet, son histoire est un peu sombre mais je peux vous la raconter. Elu'myr est une cité Nordique située dans le Sud de ce monde, elle a été construite par Tharun Lamedacier, fils d'un Roi devenu fou, il a fui sa cité d'origine menacée par la guerre et a créé cette ville. Elu'myr était une ville en avance sur son époque, elle était mondialement connue et tous les marchands des quatre coins du monde s'y retrouvaient. Mais un jour sombre arriva, une bête démoniaque attaqua la ville, transformant ses habitants en statut de pierre. La ville aujourd'hui n'a jamais été retrouvée, et les seuls aventuriers qui y ont risqué leur vie ne sont jamais revenu. La bête vie maintenant dans le palais, veillant sur sa ville. " , finit Derek

 

- " Et donc cette pierre, raconte tout cela ? " , demanda Chinatso.

 

- " Non, pas vraiment, cette stèle est plutôt, une sorte de carte disons, elle indique l'emplacement de la ville perdu. Mais y aller serait de la pure folie. Nombreux sont ceux qui ont voulu y trouver des trésors et on périt après avoir rencontré la bête. "

 

Les trois compères se regardaient, tous avaient la même idée en tête, partir à l'aventure et revenir avec les plus beaux trésors de cette ville.

 

- " Et vous pensez pouvoir nous y conduire ? " demanda Maxdechoisy.

 

- " Au bas ça non alors, le lieu est trop dangereux, jamais j'irai dans ce lieu . "

 

Chinatso regarda alors en direction de Stricorteur et lui fit un signe de tête, soudain , Stricorteur prit une bourse dans sa poche et la lança dans les mains de Derek.

 

- " Voilà une trentaine de pièce d'ors, de quoi vous achetez un grand nombre de richesse, et cela n'est qu'une avance si vous nous guidez jusqu'à Elu'myr. Alors vous nous guiderez ou pas ? " finit Chinatso.

 

- " On part quand vous voulez ! " dit Derek en rageant sa bourse dans sa poche.

 

 

 

 

:air::air:Chapitre 9 : Renaissance.**

 

 

 

:air: Une semaine s'était passé, les trois compères avaient arpenté tous les plus grands marchés de Stendell afin de s'équiper pour leurs expéditions, ils allaient partir à cinq le lendemain matin. Explogive s'était join à leurs expéditions et ils étaient fins prêt à partir.

La nuit passa vite et les quatre aventuriers n'avaient pas réussi à dormir.

 

Ils se levèrent donc à l'aube et partirent en direction de Stendel où Derek devait les rejoindre.

Ils arrivèrent tôt à Stendel et Derek étaient déjà là, les attendants sur la place principale.

 

- " Pile à l'heure, bon on y va ? " , dit Derek

 

- " Allons-y . " , lui répondit Chinatso.

 

Ils partirent alors en direction du Sud avec leur monture qu'ils venaient de récupérer aux écuries et chevauchèrent ainsi pendant cinq bons jours, suivant Derek qui menait l'expédition.

 

Plus ils descendaient au Sud, plus le froid s'installait et ils étaient bien heureux d'avoir leurs beaux manteaux de fourrure. C'est au bout du sixième jour, que les cinq hommes arrivèrent enfin à une sorte de ville en ruine.

 

- " Elu'myr, la cité Nordique ", dit Derek .

 

- " Levons un camp, nous partirons dans la ville à l'aube. Quant à vous Derek, vous avez rempli votre part du contrat vous pouvez repartir si vous le souhaité. " dis Stricorteur.

 

- " Vous rigolez, je n'ai pas fait tout ce chemin pour repartir sans entrer dans la cité, je reste ! Et mon aide vous sera préscieuse je vous le garantie ! " , dit Derek en descendant de sa monture

 

Ils montèrent alors leur campement et ne tardèrent pas à aller se coucher, Maxdechoisy prit alors le premier tour de garde, car les nuits n'étaient pas sur dans ces coins-là.

La nuit était fraîche, même froide et les aventuriers se réveillaient très souvent, mais ils furent réveillés très tôt par un cri strident provenant de la cité. Tous se réveillèrent et sortirent alors de leur tente.

 

- " C'était quoi sa ? ",dit Explogive.

 

- " La bête, celle qui tire son énergie du son pour changer ses ennemis en pierre.

 

- Il n'y a pas moyen de ce protégé d'elle ? " , demanda Chinatso.

 

- " Au si, si l'homme n'entend pas son cri, il est immunisé contre ses attaques, mettez-vous donc ces bouchons d'oreille pour ne pas risquer cela. " , dit Derek.

 

Il tendit aux quatre autres aventuriers des bouchons, qu'ils se mirent alors dans les oreilles.

Puis, ils ne tardèrent pas et rangèrent le campement rapidement pour partir dans la ville.

 

Ils mirent dix minutes tout au plus, avant d'atteindre les murailles de la ville, ils passèrent alors, par un trou situé en contrebas de la fortification et ils ne tardèrent pas à se retrouver dans la cité.

 

La cité était grande cependant, les maisons étaient tombés en ruine, seuls les bâtiments les plus robustes étaient resté, dans les rues, on pouvait voir les personnes figées en pierre, tous le regard tourné vers la sortie de la ville. Les Nordiques étaient grands et il était rare de voir des gens aussi grand. Le groupe avançait surement dans la ville, découvrant peu à peu ce paysage de désolation. La neige continuait de tomber, rendant l'environnement peu accueillant.

 

Le petit groupe marcha comme cela pendant une heure, errant à travers les ruines silencieuses, se dirigeant peu à peu vers le palais.

 

Ils arrivèrent enfin devant l'entrée du palais, mais celle-ci s'était effondré avec le temps.

 

- " Et merde, comment on va passer maintenant ", dit Maxdechoisy.

 

- " Le palais était reliés aux égouts, le plus gros réseau jamais créé mais je ne sais pas vraiment comment y entrer. " , dit Derek.

 

Un craquement de ferraille se fit entendre à quelques pas d'ici, c'était Chinatso qui venait d'arrachés un bout de fer du sol :

 

- " Voilà, on l'a notre accès aux égouts ! " , dit Chinatso en souriant, il tenait encore la plaque d'égout dans sa main droite et sa hache dans la gauche.

 

- " Allons-y ! " dit Stricorteur, " J'ouvre la marche. " , finit il en entrant dans le trou.

 

Les autres suivirent et ils se retrouvèrent assez vite dans les égouts. L'endroit était délabré et à sec, seules des anciennes traces de vie étaient encore visibles, sur les murs on pouvait apercevoir des traces de torches, plus loin des petits os trainaient par-ci par-là.

 

L'avancée du petit groupe d'aventuriers se faisait sans encombres et ils se retrouvèrent assez vite sous les palais. C'est au détour d'un conduit, qu' Explogive aperçut une échelle qui grimpait dans un conduit :

 

- " Regardez, là . " , Dit-il .

 

Tous se dirigèrent alors vers l'échelle, le conduit était long, ils avaient dû, sans s'en rendre compte, beaucoup descendre lors de leur marche et c'est lentement qu'ils avancèrent dans ce petit conduit, jusqu'à finir par déboucher dans les cuisines.

Le lieu était sombre mais intact, des statues de Nordiques se trouvaient là, probablement les domestiques qui préparaient un festin. Le groupe avançait lentement, regardant le spectacle qui s'offrait à eux. Très vite ils trouvèrent le chemin pour quitter les cuisines.

 

Les cinq aventuriers arpentaient le palais depuis une bonne heure, allant de surprise en surprise, mais c'est alors, qu'ils tombèrent sur un panneau indiquant la salle du trône, les compères retirèrent alors leurs bouchons d'oreilles, et là ils entendirent un bruit sourd et sonore, provenant d'une salle assez proche.

Le bruit ressemblait à un ronflement, probablement celui de la créature démoniaque.

Ils remirent alors leurs bouchons et continuèrent en direction de la salle du trône, lorsque enfin, ils découvrirent un immense couloir en ruine, à la fin duquel se trouvait une immense porte, haute d'environ cinq bons mètres de haut, ils avaient trouvé la salle du trône et son locataire.

 

Tous étaient près, Maxdechoisy avaient sorti son arc et déjà encoché une flèche, Chinatso, Stricorteur et Explogive avaient chacun sorti leurs armes respectives, quant à Derek il possédait un bâton de feu, acheté une fortune sur le marché. Ils se regardaient attendant un signe, puis Chinatso acquiesçât, et ouvrirent la porte. Tous rentrèrent dans la salle et découvrirent les spectacles, devant eux, des montagnes d'objets en or , en cuivres, en fer. Tous étaient émerveillés, mais un mouvement les fit revenir très vite à la réalité, la montagne de merveille se mit alors à bouger, les objets tombaient, dégringolaient laissant apparaître peu à peu le monstre.

 

La bête était grande et devenait menaçante, tous étaient prêts à combattre, s'ils voulaient les trésors, ils devaient la tuer. Soudain la créature émise un cri à peine audible grâce aux bouchons d'oreilles, puis vint une onde, mais cette onde ne leur fit rien, rien du tout. Derek avait raison et avait réussi à être immunisé contre les pouvoirs de la créature.

 

La créature devint alors agressive et des dizaines de monstres apparurent, tombant du plafond, telle la pluie tombant des nuages, les aventuriers se battaient avec bravoure et tuaient une à une les créatures qui apparaissaient de plus en plus vite, de temps en temps, ils essayaient d’asséner des coups au monstre mais ceci en vain, sa chair se régénérait malgré les coups donnés.

 

Derek ne comprenait pas, la créature ne craignait rien, il se mit à réfléchir : pourquoi cette créature s'en est prise qu'aux Nordiques et pas à d'autres, pourquoi ? Cette créature aime l'or et les métaux précieux, et celle qui ont été combattu dans le passé s'était attaquée aux villes de Hillen, connu pour ses gisements d'Alcaniss, cette pierre rouge ayant d'étrange pouvoir. Puis il se tourna alors vers le trône, un magnifique trône incrusté d'Alcaniss. Soudain il comprit, pourquoi ces créatures gardes ces lieux construisent sur des roches d'Alcaniss, car c'est la seule chose qui peut les détruire.

 

Il vit alors sur la droite du trône, une épée en Alcaniss utilisé par les Rois lors des cérémonies, ils devaient l'utiliser pour vaincre la créature.

 

Tous étaient en train de combattre, lorsque Derek s'élança droit vers l'épée d'Alacaniss, mais une petite créature lui sauta dessus et eut le temps de lui infliger une morsure au coup. Une flèche se planta alors dans la créature qui tomba raide à côté de lui. Maxdechoisy était intervenu à temps, mais la morsure commençait à consumer Derek, celui-ci souffrait énormément, il ne pouvait se relever, Explogive vint le rejoindre :

 

- " Non Explogive, laisse-moi, va prendre l'épée là-bas, seule cette épée peut vaincre la créature, je ne survivrai pas de toute manière. " , Dit-il.

 

- " Tenez bon , je vous promets qu'on vous sauvera. " , dit Explogive. Puis, il se mit à courir vers l'épée et la saisit. Il regarda alors le monstre et lança l'épée de toutes ses forces en direction de la bête.

 

Le temps s'était figé, tous regardaient cette épée, voler en direction du monstre, puis, l'épée d'Alcaniss vint se planter dans son corps. La créature ne bougeait plus, elle poussait de long cri puissant, lorsqu'un vague de lumière rouge s'emparer d'elle. Elle se débattait et tentait de résister à cette lumière, mais il était trop tard, ce dernier coup avait été fatal.

 

La lumière consumait la bête peu à peu, puis là fit disparaitre, puis la lumière s'estompa, laissant place à une pierre noire, baigné d'un halo de fumée sombre.

 

Tout le monde regardait la pierre, la salle était calme.

 

La pierre était là où se tenait le monstre il y a quelques minutes, lorsqu'elle se mit alors à briller, faisant apparaitre une sorte de fantôme humain. Le fantôme était grand et habillé de beaux habits, il avait une longue et grande barbe et marchait autour de la pierre, il l'observait.

 

- " Voilà donc, l'origine de notre malédiction. Cette malédiction, nous condamne à errer sur ces terres à jamais. Mais vous, aventuriers, vous venez de briser cette malédiction. Oh, oui, j'ai oublié de me présenter, Tharun Lamedacier, Roi d'Elu'myr.

 

- Vous êtes le Roi Tharun ? " , demande Chinatso.

 

- " En personne. Malgré cette apparence assez déconcertante ! Je tiens aussi à vous féliciter jeunes aventuriers, vous nous avez libéré du mal et je vous en serrai reconnaissant à tout jamais. Mais sachez que ces créatures ne meurent jamais, elle est aujourd'hui dans cette pierre mais elle finira par réapparaitre un jour, seul le prix de deux âmes pures peut contenir ce mal à tous jamais, et je doute que vous soyez prêt à payer ce prix. " , dit le fantôme de Tharun.

 

Chinatso regarda alors Maxdechoisy qui le regarda à son tour, et c'est à ce moment qu'ils prononcèrent en même temps ces mots :

 

- " Nous sacrifierons notre âme pour maintenir le mal enfermé et nous garderons Elu'myr à tous jamais, jusqu'à ce que la mort nous atteigne. "

 

Le fantôme reparti alors comme il était venu et une lumière rouge pénétra le corps de Maxdechoisy et Chinatso, soudain ils entendirent une voix.

 

- " Vous entendez ? " , dit Maxdechoisy.

 

- " Non rien . " , dit Stricorteur.

 

- " Si moi aussi, j'entends cette voix. " , dit Chinatso.

 

La voix qui parlait était celle de Tharun : " Vous voilà maintenant les protecteurs et roi du Royaume d'Elu'myr, bonne chance valeureuse aventurière. " La voix s'estompa alors laissant place au silence le plus total.

 

Le silence fut rompu par un gémissement, c'était Derek, il était toujours cloué au sol, souffrant le martyr. Stricorteur courut alors vers lui et le souleva un peu :

 

- " On va te sortir de là Derek ! " , dit il.

 

- " Non, vous atteindrez jamais Stendell à temps, je vais mourir, mais je serai mort de la plus belle sorte qu'il soit, mourrir au combat ! Je souffre ... je, je ... n'arrivepas , plu à ". Il ne pouvait plus parler, puis il montra alors avec son doigt, le couteau accroché à la ceinture de Maxdechoisy.

 

- " Tu es sûr que c'est la bonne solution ? " ,dit Maxdechoisy. Derek lui fit un signe de tête pour lui dire oui, il s'approcha alors de Derek, saisit sa lame et l'enfonça dans son coeur. Derek parti alors dans un sommeil profond, très profond...

 

 

 

:air: Maxdechoisy et Chinatso sont alors devenu les protecteurs et Roi d'Elu'myr, ensemble ils rebâtirent la ville comme à son âge d'or. Ils accueillirent de nombreux Nordiques ainsi que beaucoup de personnes de tout horizon, redonnant peu à peu vie à Elu'myr.

 

 

 

:air::air::air::sign::air:FIN :air::sign:

Link to comment
Share on other sites

Hello!

 

Je tiens à apporter mon soutien à cette demande de projet qui est un de mes gros coup de coeur, Je trouve l'architecture des plus agréables, les grades sont bien organisés et le concept des plus accrocheur. Avec, en plus, un budget aussi conséquent, je suis sur que si ce projet est accepté, les nordiques feront d'Elu'myr une grande et belle citée!

 

+1

 

Cordialement,

 

Dragomir, un de vos plus grand fan ;)

Link to comment
Share on other sites

Quel beau projet :o Une des meilleurs présentation d'après moi. J'aime beaucoup le style architecturale, je le trouve vraiment très développé.

Pour ce qui est du rp, je ne l'ai pas encore lu, mais il a l'air d'être très cool ;)

 

Pour moi ce sera un très gros +1, pour ce projet (Et ses dirigeants que je connais depuis leurs débuts) qui a toutes ses chances d'être accepté !

Link to comment
Share on other sites

Bien le Bonjour!

 

Et bien quelle surprise que ce magnifique projet extrêmement bien expliqué et très détaillé.

 

Il a tout pour plaire, tout d’abord la mise en page, vraiment bravo car très plaisant à regarder (j'aimerais bien avoir des cours pour faire d'aussi beau post^^).

Votre rp bien que un peu long est pour le moment assez accrochant, j'en suis au chapitre 5^^

Votre carte est extrêmement bien détaillée, au début je me suis dit, ça m’a l'air un peu grand comme territoire pour une ville, mais vu que vous êtes déjà 10 joueurs sur ce projet, non pas si grand que ça (on comprend mieux aussi le budget de départ de 32000 PAs!!^^).

 

Etant un joueur de wow depuis 8 ans (et oui on est geek ou on l'est pas!), j'adore votre idée de faire une foire comme celle de Sombrelune! (il y aura un lapin world boss à tuer lol??^^). Cela pourrait être très marrant et surtout inédit sur Minefield!

 

En ce qui concerne votre architecture je la trouve assez jolie, mais comme Meikah dit, ce serait cool d'avoir des photos sans shaders ;)

Ce serait cool également que vous nous mettiez des images de votre zone maritime qui prendra selon votre carte une grande place dans votre projet.

 

En tous les cas, ce projet reflète bien votre sérieux et votre désir de le construire sur Stendel, je pense effectivement qu’il vous tient vraiment à cœur et j'espère que vous porterez ce magnifique projet jusqu'au bout.

 

Ce n'est pas grand-chose, mais voici donc mon +1

 

Bonne chance, bon courage et encore bravo à vous.

 

Carlyto

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous !

 

Tout d'abord, je tiens à vous remercier pour vos soutiens, 6 soutiens en une après-midi ! Ouah :D

 

:sign::air:Concernant le projet :

 

:air: @Meikah : Je te prépare ça au plus vite.

:air: @Carlito : 1) Pour le Lapin de Sombrelune, j'avais prévu un easter egg dans la foire :D.

:air::air::air::air: 2) Pour les Screenshots du port, je les posteraient après mon retour de vacances.

:air::air::air::air: 3) Pour les cours, [barrer]je prends 50Pa de l'heure[/barrer], si tu le souhaite je peux te donner, les techniques que j'ai utilisés.

 

Je ne l'ai pas précisé mais je suis en vacances jusqu'au 23 Août, donc pour les Screenshots, j'essaierai de les poster le plus tôt possible ! Je pourrai, néanmoins, vous répondre à toutes vos questions.

 

De plus, Chinatso est à même, lui aussi, de répondre à vos questions; alors n'hésitez pas.

 

 

:air::air::air: Maxdechoisy

Link to comment
Share on other sites

Pour ce qui est du rp, je ne l'ai pas encore lu, mais il a l'air d'être très cool ;)

 

Bah bravo le scribe de la taverne rp!

 

Et bien je dois dire que ce projet à l'air prometteur. Les constructions sont vraiment sublimes et je mâche mes mots. Le style architectural et le niveau de détail de vos constructions vous octroient mon soutien.

(Sauf la fontaine magique wtf!)

 

Pour le reste, rien à redire. Projet très prometteur.

 

Bonne chance à vous!

Link to comment
Share on other sites

Salut!

 

Votre projet est très bien présenté, on voit que vous avez investi beaucoup de temps pour nous présenter ce projet qui m'a l'air très prometteur. L'architecture m'a l'air sympathique, mais comme l'ont mentionnés certains de mes VDD, il serait bien d'avoir des visuels du projets sans les shaders, car ce n'est pas tout le monde qui peu se balader sur Minefield avec ceux-ci :). Sinon, votre RP reflète bien votre grande motivation à mener ce projet à terme. En bref, je soutien votre projet et je vous souhaite bonne chance dans votre démarche.

 

Cordialement,

Loc

Link to comment
Share on other sites

Merci à vous tous ça fait vraiment plaisir que le projet plait ! Ce n'est que le début ! Et merci loc184 pour ton message mais Max le fait pas tout seul, on est deux et donc ce n'est pas ça démarche mais la notre et le projet nous l'avons fait ensemble, mais merci :)

Link to comment
Share on other sites

Ça commence déjà à s'entre-tuer x)

 

Personnellement je n'ai pas pu voir les screens puisque je suis sur mon portable donc je ne peux que dire: encore des vikings?! (comment ça je n'ai rien à dire en tant que nain? :?)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour peuple de la cité Nordique !

 

Je viens aujourd'hui en ce beau d'été soutenir les dirigeants et peuple de cette cité.

Tout d'abords, je soutiens ce projet pour la gentillesse de certaines personnes.

Puis, pour l'architecture splendide de ce projet.

Pour en conclure, il mérite tous habitants ou dirigeants de projet que cette cité soit accepté.

 

Cordialement, maire de Chnafon, Lyoriu.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir ! :)

Pfiouuuu...! Quel magnifique projet.

Je ne peux m'empêcher de venir apporter mon soutien à ce projet succulant :P

L'architecture est détaillée et très belle, la candidature est bien construit, et je suis persuadé que ses deux dirigeants sauront parfaitement gérer ce beau projet.

Un gros +1 !

Bien Cordialement. the01nico ;)

Link to comment
Share on other sites

Projet juste... woaw :shock:

Mais quelque chose me dérange...

"-Un seul biome peut être attribué par projet. Des négociations pour des "parcelles" de terrain "hors du biome originel" peuvent avoir lieu selon le projet, les possibilités et la zone. "

Des négociations, oui pourquoi pas mais 4 biomes ça commence à faire beaucoup à négocier nan ?

 

Mais bon, j'affiche quand même mon soutiens sans faille :D

Link to comment
Share on other sites

:sign:News :sign:

 

:air: Salut à tous, d'abord merci pour vos soutiens et vos nombreux commentaires qui font très plaisir.

 

Pour les news, je remarque souvent que certains me félicite, mais je ne suis pas seul derrière le projet et Chinatso était tout aussi présent dans son élaboration !

 

Pour les Screenshots sans "shaders", j'ai réussi à les faire ( malgré mes vacances :P ), cependant je n'ai pût les redimensionnés (cela viendra) !

 

:air::air::pick:Maisonnettes :

 

 

 

 

:air::air::axe:Tour de SPLASH :

 

 

 

 

:air::air::hoe:Le marché :

 

 

 

 

:air::air::sword:L'auberge :

 

 

 

 

:air::air::fishing:L'échoppe :

 

 

 

 

:air: Après, quelque un d'entre vous sont intéressé par notre projet et souhaite nous rejoindre, et je vous répond : " Vous êtes la bienvenue ! " La liste sera actualisé lorsque Britroulix viendra valider le post.

 

:air: @rapha1398 : Tout est justifié dans la carte détaillé situé sous les deux premières cartes !

 

:air::air::air: Voilà pour les news !

 

:air::air::air::air::air::air::air::air::air::air::air::air::air::air::air: Chinatso & moi-même.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Je donne tout mon soutient à se magnifique projet d'on je suis membre. L’architecture est extraordinaire.

La mise en page de ce projet est vraiment bien ! J'attend vraiment la fin de l'acceptation de ce projet avec une grande impatience :D .

 

Je souhaite beaucoup de courage et bonne chance !

Cela mérite un bon +1 :D

Link to comment
Share on other sites

:air: Salut;

 

Merci à tous pour vos supers commentaires, c'est super d'être soutenus à ce point et que le projet vous plais !

 

D'ailleurs, n'oubliez pas que nous recrutons des joueurs. :D

 

De plus, si vous voulez soutenir me projet, vous pouvez insérer notre bannière projet dans votre signature :

 

946397Signatureprojet.png

 

[center][url=http://www.minefield.fr/forum/nouveaux-projets-f591/elu-myr-cite-nordique-t61350.html][img=http://img11.hostingpics.net/pics/946397Signatureprojet.png][/url][/center]

 

Maxdechoisy & Chinatso

Link to comment
Share on other sites

 

D'ailleurs, n'oubliez pas que nous recrutons des joueurs. :D

 

 

J'aurai participe avec plaisir à ton projet mais malheureusement je n'ai pas assez de temps a consacrer à plusieurs projets

,dommage :(

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...