Jump to content

Chronique de Stonecross : Maintenant nous sommes libres...


Mutsuomi
 Share

Recommended Posts

Pour comprendre un tant soit peu cette histoire, je vous invite à vous référer aux anciens Rp de Tastérix et donc de Stonecross, ainsi qu'à ces Rp : http://www.minefield.fr/forum/taverne-minecraft/chronique-stonecross-avenement-final-t62170.html

 

Merci et bonne lecture !

 

 

 

“Mutsuomi ! s’écria un homme à l’entrée de la pièce aux histoires. Nous sommes attaqués !

 

-Comment !? Par qui ? Stendel ? Ils ont enfreins la trêve ? s’exclama Mutsuomi en se levant, entendant les cris d’hommes et de femmes au coeur d’un combat inattendu.

 

-Non, ce n’est pas Stendel, c’est une guilde indépendante ! Ils ont déjà tué bon nombre de nos hommes, ils se font appeler Templis !

 

-Les chiens ! s’exclama Mutsuomi. Les enfants, fuyez dans les montagnes avec les femmes qui ne sont pas en état de se battre, dit Mutsuomi en attrapant le katana qui était posé sur des pieds, derrière lui. Si nous mourrons aujourd’hui, les enfants, sachez que vous serez l’espoir de Stonecross, n’oubliez pas nos histoires, nos récits, n’oubliez jamais ceux qui vous ont vu naître, n’oubliez jamais ce pour quoi un Stonecrian se bat, souvenez-vous, alors, de l’histoire de Barbaresque, ce pour quoi il se bat, ce pour quoi il peut être fier d’être Stonecrian.

 

-Mais…

 

-Fuyez ! s’écria Mutsuomi”

 

Les enfants partirent, Mutsuomi rejoignit Bitroulix à la caserne, lieu de stratège pour une éventuelle réponse à cette attaque.

 

“Qu’elles sont les nouvelles ? demanda Mutsuomi.

 

-Deux cents morts, on a rien pu faire, ils nous ont pris de court. Ils sont une bonne dizaine à diriger les opérations, les guerriers qui les accompagnent sont des mercenaires, certains viennent d’autres continents, certains viennent même de Stendel. Ils ont attaqué du côté de Minas Alagös, nos hommes sont en train de mourir au combat, nous n’en avons plus pour protéger la ville…

 

-En clair, on est vraiment dans la merde, souligna Mutsuomi. Je vais me battre, dit-il en réajustant son écharpe. Ils vont payer leur crime, je vais les dépecer…”

 

Mutsuomi sortit de la caserne, se dirigeant droit vers le champ de bataille. Sortant son katana du fourreau, il fit face au combat qui opposait deux armées.

 

w6yk.jpg

 

“Tu sais, dit une voix, si tu veux te battre, c’est sur le champ de bataille que cela se passe…

 

-Je sais, mais je ne viens pas pour ces mercenaires, dit Mutsuomi à la voix. Je viens pour leur leader…

 

-Depuis quand es-tu si sombre Mutsuomi ?

 

-Depuis que j’ai découvert que ce monde ne valait plus la peine d’être sauvé…

 

-Tu es incorrigible... même dans l'obscurité la plus totale, il y a toujours une lumière qui brille, un espoir. Cela fait des années aujourd’hui, que je ne me suis pas battu…

 

-Oui, tu ne devrais pas y aller, Bitroulix. Tu mourras si tu y vas.

 

-Je le sais, mais que vaut la vie si nous ne pouvons pas en profiter jusque dans ses extrèmes limites ?”

 

Bitroulix couru vers le champ de bataille, l’épée levé. Mutsuomi regarda le roi courir comme si il avait vingt ans. Serrant son épée, repensant à ses parents, Mutsuomi se mit à courir lui-aussi, droit vers une lumière inatteignable, droit vers un combat sans pitié, droit vers la mort.

Le sang coula cette après-midi, les morts occupaient désormais les plaines. Les Stonecrians étaient ressortis vainqueurs, il ne restait que les cinq véritables chefs de cette guilde, cinq hommes.

 

“Bitroulix… fit Mutsuomi. Recule…

 

-Pourquoi ?

 

-Ils sont comme moi… ils ne sont pas de ton niveau… je ressens en eux un pouvoir magique qui dépasse l’entendement… tu ne survivras pas à une seule de leurs attaques….”

 

Sans se faire prier, Bitroulix recula et rejoignit les blessés.

 

“Ohhh… fit un homme aux cheveux rouges. Tu protèges ton roi ? C’est émouvant ! Tu dois être Mutsuomi ? Le Einherjar, ou devrais-je dire… le Niercime.

 

-Qui êtes-vous ?

 

-Nous sommes les Templis, fit un homme aux cheveux noirs. Tu pensais vraiment qu’Abadon agissait seule ? Nous sommes ses compagnons !

 

-Étiez… vous étiez ses compagnons… Abadon s’est lamentablement écrasée au sol… y’avait du sang de partout !

 

-Comment oses-tu !? s’exclama un homme aux cheveux bruns et aux yeux gris. Comment oses-tu lui manquer de respect !?

 

-Abadon était comme ma soeur, dit Mutsuomi. Après tout, les enfants des Chouettes sont tous similaires, tous sont frères et soeurs divins. J’ai juré de combattre le mal, dit Mutsuomi en levant son katana ensanglanté. Si vous suivez les pas d’Abadon, je serais dans l’obligation de vous tuer…

 

-Tu pense vraiment pouvoir y arriver ? fit l’homme aux cheveux rouges. Nous sommes….

 

-Morts ? demanda Mutsuomi après que l’homme aux cheveux rouges ne se soit écroulé au sol, le dos transpercé par des piques de glaces qui étaient sortis du sol.

 

-Quand a-t-il ..? s’écria, surpris, l’homme aux cheveux bruns et aux yeux gris.”

 

Un froid étrange se rependit… les plaines étaient déjà enneigées, la température avoisinait les moins huit degrés, mais cette fraîcheur semblait bien plus froid, beaucoup plus froid. Ce n’était pas naturel…

 

“Abadon… commença Mutsuomi. A tué celle que j’aime… jamais je ne lui pardonnerai… même morte… je ne peux lui pardonner… dit Mutsuomi alors que ses vêtements flottaient dans un vent de fraîcheur magique. JAMAIS !!”

 

La terre autour de Mutsuomi explosa et se dernier se retrouva au niveau de l’homme aux cheveux bruns et aux yeux gris. Le Einherjar frappa de toutes ses forces dans le ventre de ce dernier et créa une gigantesque branche de glace à partir de son bras. Cette dernière transperça le corps de l’homme, Mutsuomi le laissa tomber au sol telle une vulgaire marionnette à laquelle on aurait couper les fils. La branche de glace que Mutsuomi avait à son bras gauche se transforma en une lame pointue, de couleur rouge. En transperçant l’homme, sa glace s’était abreuvée du sang de sa victime.

L’homme noir chargea Mutsuomi. Ce dernier se décala sur la droite et trancha le corps de son adversaire en deux, avec sa lame de glace.

 

“Aujourd’hui… je suis en colère… dit Mutsuomi, le regard noir.”

 

Il fit explosé sa lame de glace et fixa les deux derniers membres des Templis, un homme aux cheveux gris et un autre aux cheveux blonds.

L’homme aux cheveux blonds chargea Mutsuomi, l’épée en main. Le Einherjar para chacune des estocs de son adversaire avec une facilité déconcertante.

 

“Vous êtes encore plus faible que de simple voleur ! s’exclama Mutsuomi et tranchant le ventre de l’homme, laissant ses tripes se rependre sur le sol. J’ai combattu bien plus fort que ça…

 

-Bravo, dit le dernier homme encore debout en applaudissant. Tu as mis à mal mes hommes, mais si tu t’agenouilles devant moi et que tu implores mon pardon, je te laisserai peut-être en vie…

 

-Pourquoi devrais-je m’agenouiller devant un homme qui va mourir ?”

 

Tout d’un coup, l’homme aux cheveux gris se retrouva face à Mutsuomi, qu’il frappa en plein ventre. Se vrillant, l’homme mit un violent coup de talon dans la mâchoire du Einherjar qui quitta le sol. Saisissant sa cheville, l’homme écrasa le corps du Einherjar au sol.

 

“Je te le répète, dit l’homme en soulevant Mutsuomi, le tenant par la cheville. Si tu implores mon pardon, que tu me fais serment d'allégeance et que tu acceptes d'éradiquer les dernières forces de Stonecross, je te laisserai peut-être en vie.

 

“Qui… commença Mutsuomi, le sang coulant de ses lèvres. Qui es-tu ?

 

-Je suis Chronos, maître de Templis, maître d’Abadon…

 

-Maître d’Abadon !? Qu’entends-tu par là !?

 

-J’ai formé Abadon, j’ai libéré son pouvoir avec le mien… J’ai utiliser sa pauvre carcasse pour causer un maximum de dégâts aux fils des Chouettes.

 

-Attend… ne me dit pas que…

 

-Oui, Mutsuomi. Je... suis... Abadon !

 

-Im… impossible !

 

-Lis dans ton coeur, tu sauras que c’est la vérité.”

 

Musique d'ambiance :

 

Abadon le frappa d’une bonne centaine de coups. Mutsuomi avait la vu qui vacillait, il n’était pas de taille face à Abadon. Repensant à ses amis, un sentiment amer le submergea. Un sentiment, une vision… il les vit mourir devant lui, terrassés par Abadon en personne, un démon de flamme aux yeux noirs et portant des cornes d'ivoires sur le crâne, un monstre né.

Il vit la mort d’Hewen, la mort de sa soeur, la mort de ses parents… et si tous étaient liés ?

Si en fin de compte Abadon avait, depuis longtemps, bien avant le cataclysme, préparé sa vengeance… si il était en réalité l’investigateur de ces guerres intestines au sein de ce continent, si il était celui qui avait provoqué la toute première bataille entre Stonecross et Stendel. Et si c’était lui qui avait amené les deux nations à se battre, le Nivem à se former, Stendel à attaquer… il ne peut être la cause du cataclysme, il s’en serait servi ? Aurait-il guidé Hartmod à Winteria ? Aurait-il provoqué ce combat contre Verving Torix ? Aurait-il provoqué la naissance du Einherjar !?

La naissance de Tastérix… aurait-il lui-même placé le livre dans la bibliothèque de Stendel lorsque Tastérix est devenu un noble pour éviter une guerre contre Winteria ? Aurait-il poussé notre roi, sans qu’il le sache, à reformer le Nivem et repartir en guerre contre Stendel ? Aurait-il provoqué Auster Litz ? Aurait-il par le même biais amené l’Ouest à s’entre-déchirer pour que le descendant de L’Odae rejoigne la bataille qu’Abadon avait lui-même provoqué ? Abadon serait-il la cause de la mort des parents de Mutsuomi, de sa soeur… Tastérix est tombé, Abadon a-t-il eu le temps de voler son âme ou alors, n’a-t-il pas eu le temps ? Avait-il prévu que Mutsuomi parte à Libay, qu’il se lie à Belian ? Que ce dernier, en fin de compte, invoque Ragnarök dans le seul but de réveiller le pouvoir cacher qui sommeillait dans le coeur de Mutsuomi ? Abadon serait-il la cause de la création de Stonecross ? Serait-il la cause de toute les pérégrinations qui ont touché cette magnifique cité ?

Abadon, cause de la chute des Babyloniens, Winteriens d’antan, Stonecrians d’antan, Kastal… Et si Abadon était le vrai visage de l’ennemi de Stonecross et du Nivem, qu’il a lui-même créé ? Et si, la tunique aux couleurs rougeâtres qu'il portait, avait une signification quelconque ?

 

“Oui, fit Abadon. Je suis celui qui était derrière tout cela… vous êtes le fruit d’un plan qui a été depuis longtemps élaboré, depuis plus de deux milles ans… vous êtes, en réalité, mes enfants…

 

-Tes enfants ? Laisse-moi rire ! Tu as provoqué tant de chaos pour atteindre un but inepte ! Tu es la cause de la souffrance de ce monde ! Tu es la cause de la mort de Hewen… de ma soeur… de mes parents… dit Mutsuomi, les larmes coulant de ses yeux. Tastérix nous a appris une chose importante… dans la solitude… dans le désespoir… dans la mort et l’horreur… il faut toujours garder espoir ! C’est ce qui fait notre force, nous n’abandonnons jamais !

 

-Tu as tout faux Mutsuomi, ces sentiments de justice, j’en suis l’investigateur… votre guerre n’a aucun sens… vous n’êtes que des larves, des pions… je suis l’investigateur de vos émotions, l’investigateur de votre courage. JE SUIS LE SEUL ET VÉRITABLE DIEU ICI !! Vous n’êtes rien. Aujourd’hui est le jour de ma naissance, le jour où je deviens enfin Abadon, le démon exterminateur ! Je viens détruire ce que j’ai créé !!

 

-Je ne te laisserai pas faire… tu as peut-être créé nos émotions envers notre cause, notre cause à proprement parler, mais jamais tu ne pourras être l’investigateur… DE L’AMOUR QUI COULE DANS NOS COEURS !!!! s’écria Mutsuomi en frappant Abadon d’un mouvement de bras.”

 

Musique d'ambiance : http://www.youtube.com/watch?v=VXedWYVsIfM

 

Ce dernier recula de quelque pas en lâchant Mutsuomi qui se rattrapa aisément., une nouvelle énergie l’ayant envahie.

 

“Jamais tu ne pourras te dire investigateur de l’amour que nous a offert Tastérix lorsqu’il était roi… nous, Stonecrian, nous allons te faire regretter d’avoir éveillé la fureur du Griffon…

 

-Mutsuomi !! s’écria un homme en courant dans la neige. Utilise toute ta puissance !!!”

 

Bitroulix courait dans la neige, il semblait tenir un cristal dans la main, cristal qu’il lança au visage d’Abadon.

 

“Tss, toujours aussi fougueux celui-là, dit Mutsuomi en sautant sur Abadon pour attraper le cristal.

 

-Qu’est-ce que… fit Abadon en se repositionnant face à Mutsuomi qui venait d'atterrir derrière lui, Bitroulix à ses côtés.

 

-Je vais te montrer pourquoi Stonecross est plus forte que ta soit disant création… fit Mutsuomi en levant, devant lui, ses mains qui tenait l’une et l’autre l’Oeil de la Chouette, symbole du Strigidae, et l’Oeil du Serpent, symbole de l’Odae. Je vous invoque, Chouettes… donnait nous la force de battre notre ennemi… j’invoque notre roi !!!

 

-Comment !? s’écria Abadon.”

 

Une silhouette apparu aux côtés de Mutsuomi, ses cheveux et sa moustache étaient blonds, il portait fièrement un casque orné d’ailes de Griffon. La Silhouette leva les mains pour qu’elles se placent aux côtés de celle de Mutsuomi. Bitroulix, préparé depuis longtemps à cela, fit de même.

 

“J’ai attendu ce moment depuis longtemps, fit Mutsuomi. Je savais qu’Anastasia ne pouvait pas être Abadon, elle n’avait pas l'entièreté de ton aura céleste… j’ai préparé Bitroulix à ce jour, aujourd’hui, tu mourras !!

 

-Tu pense m’impressionner !? Ne me fais pas rire ! Tu ne vaux rien Mutsuomi !!

 

-C’est là que tu te trompes !! Nous allons utiliser une magie qui n’existe pas, une magie qui nous a été transmise par notre regretté Tastérix ! L’amour d’une nation… l’amour d’un peuple… le courage d’un homme… prépare toi à mourir Abadon !! Tu ne pourras l’arrêter !!

Je vous invoque, Ô divines… (les iris de Mutsuomi devinrent argentée) Que la puissance de notre cause soit canalisée dans cette ultime attaque ! (une lumière argentée se forma au niveau des mains de nos héros).

Le dernier souhait de la Chouette : Le Crépuscule Argenté !

 

-Impossible… fit Abadon. Cette puissance… comment peuvent-ils… je… je ne peux plus bouger, comme si cette énergie formait un nouveau centre de gravité… je suis… bloqué !? Comment une nation… comment un seul homme a-t-il pu donner tant de force à mon enfant ! Tastérix… l'avait-il deviné ?? Je… vais… mourir ??”

 

Un gigantesque rayon argenté se déchaîna des mains de nos héros, balayant tout sur son passage. Abadon fut balayé par la puissance de Stonecross, il fut balayé par l’amour de cette nation, balayé par l’amour d’un homme pour son peuple, balayé par le courage de trois hommes face au mal incarné, face à leur vrai ennemi. Abadon n’était plus...

Il ne restait plus que Bitroulix et Mutsuomi, tous deux allongés au sol, évanouie dans les plaines enneigées, un soleil radieux éclairant leurs visages. Une paix mérité venait enfin d'envahir ces contrées, une paix qui allait durée, une véritable paix. Les guerres étaient finis, aujourd'hui Stonecross se lève tel que le voulait Tastérix, aujourd'hui Stonecross renaît !

 

Trois jour se sont écoulés…

 

Musique d'ambiance : http://www.youtube.com/watch?v=I0WqXRkjWyQ

 

“Vous vous sentez mieux, mon roi ? fit un guérisseur, au chevet d’un lit où était allongé Bitroulix.

 

-J’ai l’impression que mon énergie a été totalement vidée… je… je me rappelle ! Abadon, Abadon est-il mort ? Est-ce que Mutsuomi est parvenu à utiliser le cristal du Strigidae et de l’Odae en même temps ? Le pouvoir canalisé des deux fils des Chouettes de Stonecross…

 

-Oui, fit Mutsuomi, à la porte de la chambre de Bitroulix. Abadon, n’est plus.

 

-Tu veux dire que… le Strigidae a…

 

-Oui. Tu ferais mieux de te reposer pour demain, les soldats ne veulent pas attendre pour fêter l’événement. Demain est un nouveau jour pour Stonecross. Demain, nous pourrons vraiment dire, que désormais, nous sommes libres…

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...