Jump to content

[Acceptée] Candidature villageoise [valentin842]


valentin842
 Share

Recommended Posts

Candidature Paysanne

Candidature Namnète

Liens vers ma candidature Egéonien

Candidature Honéorit

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ---------------------------

Bienvenue dans ma candidature d'élévation au rang de villaegois! je vous souhaite une bonne lecture!

 

 

:sword:Présentation :

 

Je m'appelle Valentin j'ai 12 ans et IG je m'appelle valentin842. Je joue à Minecraft depuis la version 1.1

Donc je joue à Minecraft depuis environ 2 ans je crois et sur ce serveur depuis moins d'un mois.

J'ai connu le serveur grâce à quelqu'un qui m'en a parlé donc je suis allé voir sur le site et j'ai principalement aimé la communauté.

J'aime beaucoup les sports d'hiver et les jeux vidéos bien sûr ^^

 

:sword:Mes réalisations/IG :

 

Depuis que je joue sur ce serveur j'ai rejoint la communauté de Namnis de Honéor et Egéon

J'ai aussi une maison à Honéor qui est cuboïdée et une maison à Egéon elle aussi cuboîdé

J'ai aussi aidé à la création de la montagne et pour honéor j'ai farmé beaucoup de buches.

Mais pour l'instant j'ai surtout beaucoup miné et revendu mes ressources à des commerçants

pour me faire un petit peu d'argent et donc me payer un cubo que j'ai maintenant sur Honéor, Egéon, et un pas très loin de la

banlieue.

J'ai rejoins plusieurs projets car j'aime beaucoup faire de nouvelles rencontre même si je pense que j'en ai trop rejoins :D

 

:book: J'ai plusieurs maison mais je vais vous mettre celle qui est le mieux avancé ou fini :

 

Ma maison à Honéor : 1383000148-2013-10-22-00-15-28.png

Interieur de ma maison à Honéor : 1383002813-2013-10-29-00-22-08.png

Le projet de panda_pe qui est de creuser une zone de 100x100 pour construire des récoltes:1383000177-2013-10-26-01-32-36.png

Ma maison à Egéon: 1383000265-2013-10-28-23-40-30.png

Namnis la citadelle : 1383002797-2013-10-29-00-14-57.png

Ma maison sur Stendel : 1383407371-2013-11-02-16-45-13.png

La bibliothèque de Sedannah que j'ai entièrement redécoré : 1384281762-2013-11-12-19-05-11.png

 

 

:sword:Mes motivations pour devenir villageois:

 

-J'aimerais être villageois pour avoir un métier par la suite devenir commerçant.

je prendrais sûrement le métier de Bucheron car si un jour je deviens citoyen je souhaiterai prendre le métier de menuisier et comme ça j'aurais déjà pleins de bois pour plusieurs années !

 

-Je pourrais aider un petit peu plus Namnis ou Honéor car avec un mêtier je pourrais être

plus utile car je pourrais avoir des crafts propre au Bûcheron même si je croix qu'il n'y a pas de crafts pour les bûcheron

 

-Mais surtout mieux m’intégrer dans la communauté minefieldienne et ça serait vraiment super motivant

d'augmenter ce grade!

 

:sword:Le RP : ( :book: Je n'ai pas forcément choisi des noms de villes existant ou noms mais la ville principale est bien

sûr la capitale de Stendel)

 

 

 

En ces temps-là, voyager n’était pas aussi simple qu’aujourd’hui et l’on pouvait faire des rencontres relativement inattendues. Valentin était paysan de Stendel et s’en allait négocier dans Stendel. Stendel était bien civilisée et l’on ne se souciait plus de la lumière tellement elle était présente et considérée comme acquise. En fait les stendeliens en étaient arrivé à oublier l’existence des monstres et la considérer comme une légende de bonne femme paysanne. Valentin allait débuter sa première mission, et ne prit donc que moyennement gare aux avertissements pourtant ardemment répétés par ses proches.

Ainsi s’en alla donc Valentin, vaillant, sûr de lui, et sûr de l’inexistence de son ignorance. Assis dans la selle de son cheval, les rennes à la main, il partait vers la mer, là où ni légende ni témoignage n’évoqua jamais de monstre. Après quelques kilomètres en bateaux il arrivait à terre où était la majeure partie de son voyage. S’il y’avait des trains en Stendel, Valentin n’en trouva point là où il se trouvait en s’en trouva frustré. Le cheval était à son grand dam, le seul moyen de transport.

Valentin ne pensait qu’aux vingt kilomètres qui le séparaient de la ville où il avait rendez-vous et dont il n’avait pas vraiment pris la peine de se rappeler le nom. à peine le Soleil se couchait que Valentin arriva dans un village doté d’une auberge. Il parla un peu avec les villageois non pas que ce fut d’un grand intérêt mais plutôt qu’il n’y avait rien d’autre à faire en ce moment. On lui fit part comme il s’y attendait, de l’existence des monstres et de la nécessité de bien verrouiller les portes la nuit. Valentin prit ces propos encore moins au sérieux qu’à son habitude. En effet, déjà que les villageois de Stendel ne se distinguaient pas par un discernement hors pair mais plutôt par l’absence de ce dernier, les rustres habitants des contrées sauvages arboraient ce caractère avec encore plus d’ardeur. Pendant la nuit Valentin entendit de violents coups contre la porte, mais ceux-ci inquiétèrent plus son sens de l’éducation (où apprend-t-on aux gens à frapper violemment pour rentrer ?) que son instinct de survie, et les heures de sommeil retirées furent plus perçues comme une gêne que comme une atteinte à sa santé.

Il se remit en route au petit matin. Il lui sembla voir des gens brûler au loin, ce qui lui fit regretter sa douce Stendel natale et ces mœurs si conventionnelles.

Il voyagea encore tout le jour. Cependant, alors qu’il n’avait traversé que des plaines et des bois, il se retrouva face à une forêt bien drue. La hauteur des arbres le surprit mais après tout qu’importe la hauteur des arbres et l’ombre qu’ils nous font tant qu’ils en font aussi au sentier car cela prouve que le sentier et bien là et pas ailleurs. Ils en faisaient bien au sentier et à d’autres choses aussi que Valentin fit semblant de ne pas remarquer car l’obscurité abuse les yeux des Hommes, fut-elle à peine moins sombre que le jour. Toutefois l’obscurité n’a jamais rendu les Hommes verts ni ne les a beaucoup enlaidi.

Là encore Valentin arriva en ville au crépuscule. Il était arrivé à destination. Toutefois, l’on a point coutume de parler d’accord et de politique en Stendel ni à l’Est, et il était donc logique d’aller dormir dans une auberge pour attendre le jour. Mais la ville était bien grande et Valentin fut surpris de voir les rues se vider à mesure que les ombres s’étendaient. Enfin, il se retrouva seul sans savoir où il pourrait dormir. Mais le pire est qu’il faisait bien sombre. Valentin tenta en vain de toquer aux portes mais chacun avait habilement verrouillé la sienne. Il espérait que peu d’auberge qu’il avait n’avaient pas non plus fermé leur porte à clé. Il se sentait de plus en plus mal, ainsi que l’on se sent quand le stress monte. A un tournant il vit enfin une silhouette et se précipita sur elle d’autant plus qu’elle ne paraissait pas apeurée comme le reste des habitants de cette contrée. Cela dit, en se rapprochant il lui sembla que le silhouette avait des ailes, ce qui le fit s’arrêter tellement le fait était surprenant. Alors qu’il se demandait que faire, une main glacée se posa sur son épaule. Valentin sursauta de terreur. Il se retourna mais ne vit personne. Il scruta toute la rue mais ne vit rien, pas même la silhouette ailée d’auparavant. La tension montait en lui comme jamais il n’aurait cru que ce fut possible. Comble de la terreur il entendit un grognement tel un râle d’agonie. Les légendes qu’il avait jusque-là méprisées semblaient prendre vie. On le saisit à la gorge. C’en fut trop ; il s’évanouit.

 

Valentin s’éveilla dans un lit bien chaud. Il n’ouvrit pas les yeux tout de suite. Il croyait avoir rêvé les éléments de la veille tout comme on oublie bien des choses quand on se lève le matin alors qu’il fait froid. Cependant Valentin ne put rester tranquille longtemps car une citrouille surmontant un tas de neige vint le sortir du lit. Valentin poussa fort logiquement un cri de surprise, ce qui frustra, aussi logiquement d’une certaine manière, la citrouille.

-Mais enfin calmez vous, n’aimez-vous pas que l’on vous parle quand ou vous a en sa présence sans vous connaître ?

-Mais qu’êtes- vous au nom de Notch ?

-Un golem enfin !

Un homme a priori normal vint enfin.

-Georges, disposez donc. Vous savez bien que vous importunez involontairement les Stendeliens. Ceux-là ne sont en rien accoutumés aux golems ni aux monstres.

-Mais quel Nether est cet endroit ? dit Valentin.

-Vous êtes dans les quartiers généraux et souterrains des Lucidams, les tueurs de monstre, nous protégeons les vivants, d’abord par l’illumination des villes puis si nécessaire, par l’abattement du diamant sur les monstres. Nous veillons à ce que les gens comme toi prennent les monstres pour des légendes et pour que l’obscurité ne leur rappel plus que leurs cours d’histoire. Et nous avons besoin de toi.

-Mais je ne sais rien, je ne sais pas tuer les monstres, je ne sais même pas vraiment à quoi ils ressemblent, dit Valentin affolé. Je ne sais que négocier.

-Et c’est pourquoi nous avons besoin de toi. L’actuel chef de notre ville est légèrement désaxé. Il semble avoir oublié que la lumière était fort utile. En fait c’est l’inverse de vous et nous pensons que si vous le rencontrer vous le ramènerez à la raison car comme on dit « chaque contraire amène l’autre vers le milieu ».

-Et c’est votre plan pour sauver la ville ? M'amener devant le chef et tout ira bien ? Le dicton que vous venez de dire n’existe même pas, et pour le raisonner il faut des arguments, vous en avez ? Et comment vous appelez-vous d’ailleurs ?

-Je n’y avais pas vraiment pensé, dit l’homme en fronçant les sourcils et en se pinçant les lèvres.

-Ce n’est pas un nom ça !

-Je vous demande pardon ? dit l’homme avec l’air calme de quelqu’un que l’on aurait tiré de ses pensées et qui demande ce qui se passe d’un ton simplet.

-Vous avez bien un nom.

-Sûrement, je crois mais ce n’est pas ce qui importe, heu vous disiez que le plan devait être plus élaboré, mais c'est-à-dire que je comptais sur vous pour faire ce que mon idée prévoyait.

-Mais qu’avez-vous en tête, je ne connais pas la ville, comment voulez-vous que je fasse quoi que ce soit ?

-Et bien vous n’avez qu’à me suivre chez le chef.

Valentin n’eut pas le temps de répondre qu’un râle semblable à celui qu’il avait entendu plus avant retentit. Un zombie surgit vers Valentin avec l’air d’un joyeux gaillard qui a trouvé une belle pièce de viande. Cependant un être humain n’est pas un morceau de viande au sens où il l’entend et Valentin fut aussi surpris du comportement du zombie qu’il était apeuré de la situation actuelle. Il fut chanceux que l’esprit de l’homme soit bien ici et non pas à réfléchir aux défauts incompris de son plan. Il fut ainsi en mesure de dégainer une épée de diamant de d’achever le monstre.

-Ah oui, au fait, je m’appelle Valgar, dit l’homme qui s’appelait donc Valgar.

-Décidément vous ne savez vraiment pas dire ce qu’il faut quand il le faut. C’est vrai il faut tout de suite aller au château pour accomplir votre mission.

Valgar était quelqu’un d’un peu étrange mais Valentin n’avait pas su quoi rétorquer à cette dernière réplique aussi inattendue que les précédentes et alla donc au château pour négocier avec le chef. La ville ne comptait qu’une vingtaine de maison et le château était bien visible en plein jour. La lumière semblait avoir sur Valentin un effet des plus bénéfiques car il ne pensait même plus à se plaindre.

-Et où sont les autres Lucidams demanda-t-il ?

-Je suis le seul et le premier, dit Valgar, je n’ai encore réussi à convaincre personne de rejoindre ma confrérie donc je suis l’unique représentant.

-Voilà qui ne m’étonne modérément. Et le chef comment s’appelle-t-il ?

Valgar fronça les sourcils comme il le fait quand il se concentre fortement pour trouver quelque chose.

-André je crois.

-Comment pouvez-vous douter du nom du chef de votre ville ?

-Je ne peux pas me rappeler de tout vous savez, répondit-il d’un ton offusqué.

Ils entrèrent dans le château et crurent que leur yeux leur jouaient des tours : le chef courrait dans tous le sens en écoutant de la musique avec des monstres lui courant après. Valentin considérait déjà que Valgar était étrange mais il décida d’en faire de même avec tous les habitants. Mais il lui fallait aussi considérer le danger de ces monstres car certains venaient vers eux, n’ayant toujours pour seules paroles des grognements.

-Arrière, viles créatures ! dit Valgar avec bravoure.

Hélas les monstres étaient bien nombreux et le chef qui se nommait Andraque se retrouva estropié et manifesta une grande colère contre les monstres, toujours agressifs, car d’une part ils ne voulaient pas danser au rythme de la musique, mais d’autre part ils voulaient le manger et cela n’est pas une grande preuve de politesse.

Valgar chargea les monstres sans se soucier de Valentin qui considéra définitivement que ces gens étaient étranges et qu’il ferait mieux de profiter du zèle de Valgar et de la colère d’Andraque pour fuir

et retourner dans sa douce Stendel natale.

 

Remerciement:

Merci à Veleton666 pour avoir corrigé ma candidature

Merci aux modérateurs qui liront cette candidature

Et merci à tous les joueurs qui m'ont accepté dans leurs projet ou m'avoir aidé à m’intégrer dans le serveur.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Bon bah, c'est la fin de ma candidature villageoise en espérant qu'elle vous aura plus et à bientôt IG ! :)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, je plussoye cette candidature car valentin n'a pas encore fait grands choses sur le serveur certes, mais il est vraiment très obstiné.

Un peu comme moi. Si tu continues comme ça val, tu iras très loin :)

Mais il faut avoir le courage d'y arriver.

Bref, je plussoye cette candidature car je veux voir valentin avancer et voir jusque ou il ira.

+1

Link to comment
Share on other sites

Je viens plussoyer ce joueur sympathique que j'ai rencontré quelques fois à Namnis, je pense qu'il aura la motivation nécessaire pour devenir villageois! (désolé pour ce plussoyement pourri, j'ai jamais d'inspiration :o)

 

Cordialement, Theau_2

Link to comment
Share on other sites

Quewa ' ! valentin veut devenir villageois !! Donc, hum, hum bonsoir, je viens plussoyer ce jeune joueur, qui pour moi s'intègre vachement bien dans la communauté minefieldienne et se fait très bien remarquer :D Ce joueur mérite à mon gout amplement ce grade, ayant appris à le connaitre ces vacances, il est super sympa :)

Donc pour moi ce sera un gros +999

Bye Pocvou :cake:

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

×
×
  • Create New...