Jump to content

[Accepté][Mineur] Le burin Lys


Fullmetal1610
 Share

Recommended Posts

Spécialisation : Mineur

Nom de l'échoppe : Au Burin Lys

Localisation : Nevah

 

 

694468memyselfi.jpg

Salutations à toi, très cher lecteur ! Je m’appelle Gaëtan, j'ai 23 ans et accessoirement toutes mes dents et je serai ton guide pour ce topic. Passionné par l’électronique et la programmation, je suis devenu ingénieur dans ce domaine, et plus précisément dans le domaine des systèmes embarqués (appareils de la grandeur d’un GPS, etc…). A côté de cela, je travaille toujours en tant que bénévole pour Noob Développement, branche axée jeux vidéo et informatique de la Funglisoft Production / Olydri Studio, studio qui a créé et produit Noob ou encore Warpzone Project. Enfin, je suis très très joueur, passant pas mal de mon temps sur GW2, LoL, mais également de plus vieux jeux tels que Kingdom Hearts ou YS. Ah… ça m’arrive de lire aussi. Romans, style Hunger Games, Eragon ou mangas.

 

673330candidatures.jpg

Présentation paysanne : presentation-suite-quizz-f1075/fullmetal1610-t55794.html

Candidature villageoise : villageois-f968/candidature-villageoise-fullmetal1610-t58595.html

Nevah : candidatures-projets/candidature-fullmetal-t57702.html

 

286015alecran.jpg

Je suis arrivé sur Minefield un jour de novembre 2012 particulièrement pluvieux. Après quelques péripéties et un peu de visite des différentes régions du serveur, je me suis installé en haut d’une colline, bâtissant un petit gite loin de toute civilisation. Je fis ensuite la connaissance de Kyuusei à qui je donnai un petit coup de main avant que celui-ci ne disparaisse. C’était en début d’année 2013. A la suite de cela, je pris mon courage (et mon micro-casque) à deux mains et je fis le tour des communautés sur mumble. Je finis par m’arrêter et postuler dans celle de Nevah, qui me plaisait le plus et avec qui je pensais avoir le plus d’affinités. Force est de croire que le choix fut bon, j’y réside encore aujourd’hui.

 

Suite à mon intégration à Nevah et un peu plus de trois mois après mon arrivée sur le serveur, je passai Villageois. Je choisis la spécialisation Mineur, celle qui me paraissait la plus intéressante par rapport à mes goûts, mes envies et mes attentes. Je souhaite garder cette spécialisation car, non contente de proposer les minerais récoltés à la sueur de notre pioche en diamant, elle permet également de tailler des blocs, un gros plus en matière de décoration, mais également et surtout, de récolter du marbre, ressource ô combien précieuse et ô combien magnifique une fois posée, quoiqu’ayant perdu pas mal de sa valeur (comme tous les minerais) suite à l’ouverture de Novum.

 

416610motivations.jpg

Tout d’abord, vous remarquerez que je ne suis « que » villageois. Alors pourquoi faire ma candidature commerçante avant la citoyenne ? Tout simplement parce qu’obtenir la licence commerçante m’intéresse plus que de pouvoir être citoyen et posséder une parcelle dans la Capitale. En effet, si j’obtiens une licence, je pourrai contribuer au commerce global du serveur et avoir une influence directe sur son économie. Depuis que je suis sur le serveur, c’est un des points qui m’intéresse le plus. Être commerçant, c’est être apte à négocier et marchander avec un maximum de personnes, que ce soit les citoyens, qui ont une bonne expérience de la vie sur le serveur et des marchés qu’il y a, mais aussi avec des paysans qui viennent d’arriver sur le serveur et qui cherchent à gagner quelques PA pour pouvoir se payer leur premier cubo.

 

Etre commerçant, c’est aussi vendre ses stocks durement minés pour gagner quelques PA à réinvestir dans les projets auxquels on participe notamment Nevah, aider aux paiements de cubos, à l’achat de ressources précieuses pour décoration d’endroits, etc…

 

Mais au-delà de ces considérations bassement matérielles, être commerçant, c’est également accepter des responsabilités. Notamment envers d’autres personnes et communautés qui vous font confiance en vous autorisant à posséder un shop dans leur ville, ce qui implique de surveiller régulièrement les stocks, d’être à l’écoute de leurs envies, demandes et commandes. Bref, cela demande une certaine surveillance et présence pour satisfaire les clients potentiels.

 

Et enfin, pourquoi mineur commerçant ? Tout simplement parce que je pense que mineur possède un très gros potentiel, que ce soit dans les ressources « consommables » (entendez essentielles pour les crafts), telles que le diamant, le fer, le lapis lazuli, la redstone, mais également dans les matériaux décoratifs, que ce soit les blocs de ressources minées, les blocs taillés, à sertir ou encore les différents marbres disponibles, qu’ils soient bruts ou raffinés.

 

662223echoppe.jpg

http://img15.hostingpics.net/pics/46632 ... 112157.png

http://img15.hostingpics.net/pics/32243 ... 112209.png

 

et sa liste de prix

 

805223ListePrix1800.png

 

 

 

774488roleplay.jpg

Un nouveau départ

Ça y était. Après un certain temps passé à étudier et à me préparer, je me sentais enfin prêt. Prêt à partir pour explorer des mines oubliées, y miner les ressources précieuses qu’elles contiennent, retourner terre et pierre afin de trouver l’une ou l’autre matière précieuse qui me permettrait de survivre dans ce monde hostile et, pourquoi pas à terme, ouvrir un commerce. Du moins était-ce ce que je pensais. Mon maître, un vieux mineur ayant passé des dizaines d’années dans les entrailles de la terre, était beaucoup plus critique. Selon lui, je ne serais pas capable d’aligner trois coups de pioches sans que cela ne se termine tragiquement pour moi. Il faut dire que j’avais eu le don, durant mes études, pour réussir à me planter une pioche dans le pied, tout en évitant soigneusement les cailloux que j’étais censé briser. Et je ne parle pas des quelques minerais précieux, destinés à être raffinés, ayant fini dans un four trop chauffé, faisant baisser drastiquement la valeur du métal jusqu’à ce que celui-ci ne soit plus qu’un simple résidu. Je ne pouvais donc pas lui jeter la pierre d’être très sceptique quant à mes capacités à être un mineur autonome.

 

Mon paquetage sur le dos, je partis de Nevah, ville où j’avais fini par m’installer. Je ne suivais pas réellement de plan particulier, je ne savais même pas où j’allais creuser. Au fur et à mesure de mes déambulations, je finis par arriver à la Capitale. Passant le portail magique d’entre-les-mondes, j’arrivai sur les terres de mon apparition, là où j’étais arrivé la toute première fois. Ce souvenir remontant en moi, je décidai de me diriger vers ma toute première habitation que j’avais faite, un petit gite assez éloigné de la civilisation, dans un endroit où j’avais été tranquille lors de mes débuts. C’était l’endroit idéal pour faire mes premiers minages. Un endroit avec très peu de passage, qui me préserverait des éventuels pilleurs et opportunistes qui voudraient profiter de mon imprudence ou ma maladresse pour récupérer le fruit de mon futur labeur.

 

Après avoir fait quelques sondages dans le sol, je choisis une grande caverne dont l’entrée était parfaitement visible depuis l’extérieur. Nul doute qu’elle avait déjà été explorée de fond en comble par des aventuriers sans vergogne, juste attirés par l’appât du gain et l’argent facile. Mais j’avais bonne espoir que ses sous-sols avaient été bien préservés des explorateurs en herbe qui avaient foulé du pied son sol. M’engageant profondément dans la caverne, je suivis les longs couloirs, prenant l’un ou l’autre chemin lorsqu’un choix s’imposait à moi. Je finis par installer un petit campement de base dans une impasse. Rien de bien exceptionnel, de quoi faire un peu de feu, une petite table de travail et un petit coffre pour ranger mes affaires. Les choses sérieuses pouvaient commencer.

 

 

 

Du premier minerai

Les heures se suivent et se ressemblent. Pas découragé pour deux sous, je continuais de creuser, attendant toujours de trouver mon premier filon. De mon campement, j’avais creusé un escalier pour aller toujours plus profond, là où j’aurais plus de chances de trouver des ressources. J’avais bien croisé une ou deux galeries sur mon chemin, preuve que d’autres avaient eu la même idée que moi, mais cela faisait maintenant un bon moment que je n’avais pas rencontré d’autre galerie. Peut-être était-ce le moment de commencer à miner sérieusement et arrêter d’essayer de creuser pour aller plus profond. Il y aurait bien un moment où je toucherais le fond. Mais avec mon cas, je suis persuadé que même en touchant le fond, je creuserais encore.

 

La journée se termina, sans rien trouver de notable si ce n’est quelques silex dans un coin. Rien de bien folichon. Je me couchai dans un lit provisoire que j’avais fait à la va-vite et je m’endormis, un peu déçu du manque de résultat de mon exploration. Je n’espérais pas me retrouver dès ma première journée sous une montagne de diamants, fer ou autre, mais j’espérais au moins trouver une voie, un petit filon qui pourrait m’indiquer que je ne me trompais pas d’endroit.

 

Un nouveau jour commençait. Après un rapide repas, je redescendis dans la mine commencée hier et j’entrepris de creuser des galeries. Il fallait que je m’étende un maximum pour avoir le plus de chances de trouver quelque chose qui vaille la peine. A croire que ce fut la bonne stratégie, je découvris enfin, à la mi-journée, mon tout premier minerai en solitaire. Oh, rien de bien excitant, ce n’était que du charbon après tout, mais ça me redonnait un peu de moral et m’encourageais à continuer dans cette direction. Ce fut le bon choix, il y avait également à proximité un peu de fer. Toutefois, une erreur faillit bien me coûter très cher. Alors que je creusais, une partie du plafond de la galerie où j’étais s’effondra sur moi, me coupant temporairement toute retraite.

 

Toussant et crachant à moitié, je me relevai. Je cherchai à tâtons une torche que j’allumai. Ce n’était pas le plus sage à faire, mais il fallait que je puisse voir quels étaient les dégâts. Mise à part quelques blessures superficielles, je ne semblais pas avoir été blessé sérieusement ni avoir quelque chose de cassé. Une chance. Je touchai les roches qui venaient de s’effondrer sur moi. Elles n’étaient pas aussi dures que de la pierre. Elle était plus friable. Je pourrais y creuser facilement pour me faire un chemin. Mais cela impliquait aussi que le plafond qu’elle formait était également plus fragile. Il était urgent que je me sorte de ce situation avant qu’un mouvement de terrain ne finisse de m’enterrer vivant.

 

Finalement ce fut au bout de plusieurs heures à creuser et à consolider la galerie que je pus enfin sortir. Je remontai à mon campement, épuisé de cette journée riche en émotion. J’étais quand même heureux d’avoir pu remonter un peu de charbon et de fer. C’était toujours ça de gagné et ça me mettait du baume au cœur, au vu de ce qui m’était arrivé dans la journée. Je décidai de passer la nuit sur place et dès demain, je rentrerai à Nevah pour raffiner le fer et en faire mes premiers lingots.

 

 

La pioche et le burin

Bien des semaines s’étaient écoulées depuis ma toute première expédition minière. J’avais réussi à trouver bien des minerais lors de mes explorations, m’amenant à me constituer une petite fortune personnelle confortable. J’avais même réussi à affiner ma technique à un tel point que j’arrivais désormais à emporter avec moi le minerai trouvé dans la mine et plus seulement un fragment incomplet et à moitié raffiné. En effet, je ne pouvais pas emporter dans mes longues expéditions tous les outils réellement utiles à un raffinage propre. Ce qui faisait que je produisais énormément de déchets lors de mes expéditions. En taillant plus soigneusement les minerais, j’arrivais, sur certaines ressources, à doubler voire tripler la quantité extraite. Une plus-value sur mes ressources, étant donné que je n’avais plus à m’acharner pour trouver des milliers de roches précieuses là où la moitié faisait l’affaire. Un énorme gain de temps. J’en profitai pour commencer un semblant de commerce, basé sur le troc, qui me permettrait de vivre de ce que je sortais de la terre à la sueur de mes bras et de ma pioche.

 

En parallèle de cela, je découvris que, en faisant cuire de la pierre et avec quelques manipulations, on pouvait créer une espèce de brique qui était suffisamment dure pour être utilisable dans diverses constructions et structures, mais qui était également assez malléable pour pouvoir y tailler des motifs à sa surface. Un petit saut chez l’outilleur du coin pour aller acheter un marteau et un burin, matériel essentiel pour tout sculpteur qui se respecte, et me voici devant un de ces blocs cuits, à réfléchir sur un motif simple à créer.

 

Mes premiers essais n’étaient pas réellement concluants. Mes coups étaient hésitants et approximatifs, les briques issues de ces premiers essais finirent très vite comme gravier pour aller décorer l’un ou l’autre chemin. Au fur et à mesure de mes burins cassés, je commençai à prendre de l’assurance. D’abord des motifs simples, des carrés, des points, etc… puis au fur et à mesure du temps, des motifs plus complexes, tels que des têtes de creeper, une fleur de lys. Au final je finis par avoir une bonne petite collection de motifs à présenter à mes clients et futurs clients. Suite à cela, je découvris un jour par erreur, à la suite d’un coup mal placé qui m’ouvrit un bloc sur une bonne surface, que je pouvais évider les pierres pour avoir un intérieur creux. Ma technique n’est toutefois pas encore réellement au point, je n’ai pas autant de motifs creux que je n’en ai de taillés. Cependant le potentiel de ces pierres creuses semble tout autant intéressant que les pierres taillées. En effet, il semblerait que ces pierres évidées puissent être incrustées avec une pierre précieuse du style rubis ou citrine. Certes ces pierres précieuses ne sont pas données, mais le potentiel décoratif de cette combinaison au départ improbable me semble tout à fait acceptable pour avoir de riches décorations, comme pour un palais ou de riches quartiers.

 

 

Du mineur au commerçant

Les ressources s’accumulaient et je ne savais plus où les stocker, entre les minerais et les pierres taillées, ces dernières étaient les plus encombrantes. Cependant, j’étais obligé d’en prévoir de grands stocks, les commandes étant souvent de grandes quantités pour des constructions de villes ou d’endroits spécifiques. Ma cave était pleine, mon grenier aussi et j’avais du mal à trouver une place de libre pour m’asseoir. J’avais bien des chaises, mais elles croulaient sous le lapis-lazuli que j’avais raffiné un peu plus tôt dans la journée. Il me fallait absolument écouler ce trop-plein. J’avais beau faire du troc, au final, ça n’arrangeai pas ma situation. J’échangeai un objet contre un autre. Pour que je puisse continuer sur la voie que je m’étais fixé, il me fallait absolument commencer à faire des rentrées financières. Mais pas en objets, non, il me fallait de la monnaie sonnante et trébuchante. Et il n’y avait pas dix solutions pour cela, il fallait que j’ouvre un commerce. Je me mis en quêtes de villes qui cherchaient des personnes prêtes à ouvrir des commerces dans leur ville. Je n’étais pas très restrictif dans mes recherches. Certes, j’essayais de proposer mes services dans des villes avec qui je pensais avoir une bonne affinité, c’est toujours plus facile de commercer et de se mettre d’accord avec des gens avec qui on s’entend bien, mais au final, tous avaient déjà des magasins mineurs ou n’avaient tout simplement plus de place.

 

Tous, sauf une ville. Celle dans laquelle j’habitais. M’adressant à l’un des consuls de la ville, celui-ci m’indiqua qu’un shop était actuellement inoccupé et donc libre. Je m’empressai de me proposer pour le reprendre et pour le transformer en un magasin minier. Ce ne fut qu’une simple formalité de signer le contrat de bail. Il me fallait maintenant construire tout l’intérieur, décorer les murs, mettre en valeur les produits que j’allais vendre et attirer l’œil du potentiel client en arrangeant bien les présentoirs. Les prix étaient également un paramètre délicat à gérer. Certes il fallait que je vende assez bas pour que je puisse rester compétitif, mais pas trop bas non plus, pour ne pas vendre à perte. La décoration serait assez simple. Un pseudo-chemin en marbre, partant des entrées pour aller jusqu’au centre du magasin et vers l’escalier menant à l’étage. Ce même marbre, entouré de parquet en bois, pour donner une atmosphère minière mais convivial. L’étage est composé du même mélange marbre-bois, mais avec un marbre entourant un présentoir, pour mettre en valeur l’un ou l’autre article, ou tout simplement une sculpture. Des designs assez sobres mais qui, à mon goût, rendraient bien une atmosphère d’un mineur tout en laissant de côté le froid de la pierre pour opter plutôt pour la chaleur des bois.

 

Enfin, je n’avais pas besoin d’investir dans de grandes campagnes de pub clignotantes et tape-à-l’œil. En effet, Nevah, de par son ancienneté et sa valeur historique, était un endroit pas mal fréquenté. Il suffirait que quelques touristes fassent leurs achats chez moi pour que le bouche-à-oreille fasse son œuvre et me permette de me faire connaître assez rapidement dans la région. C’était un pari un peu risqué, de remettre, en partie, l’avenir de mon shop entre les mains des touristes, mais j’avais bon espoir que cela fonctionne bien. En général, les gens ont la langue bien pendue, quand il s’agit de dépenser le moins possible pour s’offrir l’objet de leur convoitise ou pour passer des commandes sans plomber un budget.

 

Si vous passez à Nevah, n’hésitez pas à venir faire un tour dans mon shop et à discuter, je serais heureux de vous renseigner sur la qualité des ressources que je propose à la vente et sur les compétences que je peux exercer et mettre à votre disposition pour une commande particulière. De plus, Nevah est l’une de plus belle ville de ce monde, ce serait dommage de ne pas la visiter, non ?

Link to comment
Share on other sites

Fullmetal1610 est un joueur très investi et qui arrive chaque jour à terminer ce qu'il entreprend. En plus de cela, c'est un joueur passionné, et extrêmement gentil. Aussi, je pense que toutes ces qualités feront de lui un très bon commerçant !

 

759503tampnnevah.png

Link to comment
Share on other sites

Bonjour !

J'apporte mon soutien à mon camarade Nevain FullMetal610 afin qu'ils puissent faire son entrée dans le grand monde Commerçant. Ce joueur est selon moi très motivé et avec énormément d'ambition comme mes confrères Nevain ont pu annoncé précédemment et que je certifie encore une fois.

 

Ce joueur est de même fortement actif et il est de même toujours présent pour réaliser des Crafts quand on a besoin. Il pourra devenir sans aucun doute un excellent commerçant dans la spécialisation Mineur.

De par sa motivation et son expérience au sein du serveur, il constitue le joueur idéal pour acquérir ce rang de commerçant.

 

Il a su largement faire ses preuves en tant que villageois et je n'en doute en aucun cas qu'il vous décevra en devenant commerçant.

 

 

 

Tout pour dire que FullMetal mérite ce rang et que je lui donne +1.

 

 

Bonne journée

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

 

Je viens soutenir Fullmetal1610 dans sa demande pour devenir commerçant, c'est un Nevain actif sur mumble et en jeu. Toujours disponible pour aider, je pense qu'il fera un bon commerçant.

 

Bonne soirée ;)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Je viens de me rendre compte que je n'avais pas apporté mon soutien à la candidature de Fullmetal et c'est une grave erreur car il mérite cette licence.

 

Fullmetal est un joueur travailleur et sérieux, toujours prête à aider sans contrepartie. Il fera un très bon commerçant.

 

J'appose mon sceau sur cette candidature.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

 

C'est avec plaisir que j'accepte ta candidature, félicitations à toi !

Il ne te reste plus qu'à régler les 500PA pour obtenir la licence, fais /pay 500 ingame et envoie moi un mp forum pour me dire quand et à quelle heure tu l'as fait afin que je puisse le vérifier, merci.

 

A bientôt en jeu.

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

×
×
  • Create New...