Jump to content
meikah in fire

La vie après le BAC, conseils, avis, et débats !

Recommended Posts

Voilà, j'ai enfin fini mes études, à 26 ans.

 

Pour vous situer un peu, j'ai passé un BAC STG en 2008, puis j'ai fais 2 ans de fac de "géologie" (je mets des guillemets parce que j'ai surtout fais tout les autres sciences et très très peu de géologie), suivis de 2 ans d'intérim à plus savoir quoi faire de ma vie, avant d'entrer dans une école d'art multimédia et audiovisuel en 2012 que je viens donc de finir....

 

AUTANT DIRE QUE LA VIE APRES LE BAC J'EN AI BOUFFÉE !

 

Du coup, et comme on est en plein dedans, je me suis dit que ce serait pas mal de faire un petit post conseils et avis sur la vie après le BAC, parce que c'est un merdier pas possible, et que j'aurais aimé avoir ce genre de conseils à l'époque ( <-- parle comme un vieux). En plus, on m'a souvent sollicité sur Minefield pour des conseils sur les études dans le domaine des arts multimédia, du coup j'me dis que ce post pourrait vraiment être utile.

 

 

 

Allez, c'est parti !

 

Le BAC signe la fin d'une très grosse période de votre vie, celle où on vous dit quoi faire. Alors ouai, il y a bien des filières S, STG, ES, L, STI, etc... mais soyons honnêtes, combien ont choisis leur filière par choix ? C'est plus souvent les notes qui dictent où vous serez placé. Mais après le BAC, c'est vous (soutenu par votre famille dans le meilleur des cas) qui choisissez ce que vous allez faire et autant le dire, c'est un bon gros bordel.

 

Déjà, mon premier conseil : Fiez vous à ce que vous voulez faire ! Même si ça vous semble difficile, que vous ne pensez pas être à la hauteur, essayez !

J'ai passé toute ma scolarité à entendre "laissez tomber les écoles ou il faut passer des entretiens, c'est difficile et seul les meilleurs seront pris, alors autant pas perdre de temps et choisir quelque chose où vous êtes à peu prêt sûr d'être pris"... C'est le pire conseil que j'ai pus entendre de toute ma vie. Si vous voulez faire un truc, essayez. Au pire, ça ne vous plaira pas, et vous essayerez autre chose, vous avez le temps de tester plusieurs options.

Aussi, je vais vous raconter ce qui m'est arrivé juste après le BAC, histoire que vous ne vous fassiez pas avoir aussi. J'ai eu mon BAC, avec une super note en Management, ma prof qui était aussi prof de BTS, m'a joué de la flûte en me disant que j'étais fait pour ce BTS, que j'allais m'éclater etc... Je l'ai donc écouté, et je me suis ennuyé comme un rat mort avant de partir au bout d'un mois (pour aller à la FAC donc). Cette orientation n'était pas du tout pour moi, seulement elle avait besoin de gonfler les rangs pour avoir assez d'élèves pour que ce BTS soit encore proposé dans le lycée, et qu'elle ai encore son salaire (ce que je comprends tout à fait). Seulement, ça a faillit me coûter une année à rien faire, car à un mois après la rentrée, j'arrivais tout juste pour les dernière inscriptions à la FAC.

 

La FAC, soyons honnête, dans une très grande majorité des cas, ne vous mènera à rien. Cependant, étant donner que beaucoup ne savent toujours pas ce qu'ils veulent faire après le BAC, faire un ou deux ans de FAC est une bonne option pour faire des super rencontres, et prendre le temps de réfléchir / tester, ce qu'on veut faire plus tard. Prenez quand même une orientation qui peut vous apporter quelque chose sur le plan personnel, et pas juste en fonction de l'emploi du temps.

 

Si vous savez ce que vous voulez, les écoles privées sont une très bonne option si vous avez les moyens. Sachez tout de même que nombre d'étudiants travaillent à côté pour se payer leurs études, donc n'écartez pas cette option trop vite pour cause financière. En prenant le temps d'y réfléchir sérieusement il y a toujours des moyens. Surtout, n'hésitez pas à aller aux journées portes ouvertes pour voir l'école, l'ambiance, parler avec les profs, les étudiants etc... Pareil dans les salons Post BAC. Regardez aussi les avis sur internet, surtout de ceux ayant fini l'école en question, ils seront souvent plus honnête et auront un meilleur recule qu'à une journée porte ouverte.

 

Ces écoles étant souvent loin, le logement peut être compliqué. Encore une fois, étudiez bien toutes les options, demandez aux élèves de l'école comment ils font, il peut y avoir des colocations, parfois même entre étudiants d'une même école. Certaines écoles peuvent aussi proposer eux même des appartements et colocations. En ce qui me concerne, je suis incapable de vivre en coloc', mais beaucoup adorent !

 

Sachez aussi que vous pouvez travailler en Intérim avec des sociétés comme Manpower ou Adecco. Ça peut être un bon moyen de prendre le temps de se poser les bonnes questions si vous hésitez, et de ne pas passer une année à rien faire. Ça permet aussi de rencontrer des gens et de trouver des pistes pour plus tard, ou alors vous pouvez vous éclater et décider de continuer dans cette voie.

 

Enfin, n'ayez pas peur de vous tromper de voie. Ça arrive très souvent et si ça vous arrive changez d'orientation tout simplement, mais ne culpabilisez pas pour ça !

 

Voilà !

 

 

 

Je vous laisse maintenant la parole, que vous soyez un jeune bachelier un peu perdu, ou que vous voulez donner des conseils et des avis, raconter votre expérience personnelle, ce topic est fait pour ça !

 

Enfin, si certains d'entre vous sont attirés par les arts graphiques, multimédia, audiovisuel, etc...., n'hésitez pas à me poser des questions ici, par mp, ou en jeu !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le BAC signe la fin d'une très grosse période de votre vie, celle où on vous dit quoi faire.

Clair.

 

A partir de maintenant, plus personne ne vous dira quoi faire, plus personne ne vous aidera. Tout le monde s'en tapera de vous royalement. VOUS SEREZ SEUL

*musique dramatique*

 

(comment ça c'est pas un conseil ?)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bonne idée, merci ! Moi je passe en 1ère S l'année scolaire prochaine et j'ai la chance d'avoir une idée bien précise de ce que je veux faire mais c'est très intéressant d'avoir ton avis et ton expérience !

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'ours a 26 ans ???? il a dépassé la date limite d'existence !

Déjà que je me vois pas vivre après 25 ans ... alors après le bac ^^

Personne t'aidera ... c'est sur .... tout le monde en aura rien a faire de toi ... c'est sur ...

Après dite vous que c'est comme passé du college au lycée, on redevient le plus petit de la cour de récré et on est un peu pommé quand on doit chosir sa filière. Alors laissé pas choisir le destin ! allez vers ce qu'il vous plait ! la vie ne vaut pas d'être vécu si on fait pas ce qu'on veut !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le BAC signe la fin d'une très grosse période de votre vie, celle où on vous dit quoi faire.

Clair.

 

A partir de maintenant, plus personne ne vous dira quoi faire, plus personne ne vous aidera. Tout le monde s'en tapera de vous royalement. VOUS SEREZ SEUL

 

Hum hum, puis sortie d'étude tu trouves pas de taff (CDD / CDI), tu finis à pole emploi et tu fais ce qu'il te dise ou tu dégages  :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouai et encore, pendant les 2 ans, à chaque fois que j'y allais, soit ils me recréaient tout un dossier comme si je venais pour le première fois (alors que c'est eux qui me donnaient le rendez vous pour voir ou j'en étais...), soit ils m'envoyaient faire des formations où j'étais rejeté direct parce que j'étais "sur-qualifié, houlàlà, vous vous rendez compte, vous avez le BAC !".

 

C'est qu'au bout de 2 ans qu'ils m'ont dit "hey, mais vous avez le profil pour faire une formation de Concepteur en Communication Visuelle ! Justement y'en a une à coté de chez vous !". Sachant que je venais d'apprendre l'existence de cette école par ma famille quelques jours plus tôt....

 

Le Pole Emploi est vraiment un endroit merveilleux XD.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je passe le brevet et rien que de voir la situation en France avec la crise et tout je sais pas comment je vais faire mais y ai quand-même une idée de vers ce que je veux faire mais le truc c est que dans l informatique il y a plein de domaine: codage créa graphique création de logiciel,etc. Du coup je sais pas vers quoi me diriger. Alors pour l instant le post BAC j'appréhende un peu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quant au chômage, pour répondre aux inquiétudes de Lugnasad, cela ne doit pas être ta préoccupation. La France est un pays avec une croissance démographique positive (contrairement à l'Allemagne) et la 6e puissance économique mondiale. On aura toujours besoin de tous les corps de métiers, qu'ils soient du secteur primaire, secondaire ou tertiaire, on aura toujours besoin de travail et de personnes pour faire tourner l'économie d'un pays toujours plus peuplé. Sans travail, le concept même de monnaie perd tout son sens. Bien sûr, l'offre d'emploi d'un secteur est un facteur primordial (à mon sens) si tu souhaites jouer la carte de la sécurité mais il ne faut pas te brider non plus pour cela. Et certainement pas en 3e.

J'ajouterai que si tu veux te diriger dans l'informatique, Lug, c'est l'un des secteurs qui se développe le plus en ce moment, donc c'est clairement un coin qui recrute beaucoup. Après ça dépend à quel point tu englobes large dans "informatique", les secteurs de l'infographie sont plus précaires et demandent moins de gens, mais de manière générale je rejoins Antoine : faut pas t'en préoccuper. Pas encore. Ça peut énormément changer dans les 4-10 ans qui te séparent de la fin de tes études.

 

Sinon, ouais, j'ai pas grand chose à dire de plus que n'a déjà dis Meikah. Si ce n'est... les jeunes, demandez de l'aide. N'hésitez pas. Jamais. Restez pas perdus si vous savez pas quoi faire ou où aller, y'a plein de gens dans votre entourage, à vos écoles et tout qui pourront vous aiguiller. Faut pas prendre ça comme une parole divine non plus, comme l'a montré Meikah, mais se faire un autre avis n'est jamais mauvais.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ajouterai que si tu veux te diriger dans l'informatique, Lug, c'est l'un des secteurs qui se développe le plus en ce moment, donc c'est clairement un coin qui recrute beaucoup. Après ça dépend à quel point tu englobes large dans "informatique", les secteurs de l'infographie sont plus précaires et demandent moins de gens

Ouais, alors. Je déconseille très fortement à tous de "se lancer en informatique à la sortie du bac" en ce moment.

Attendez un peu que ça se formalise un peu proprement. Sauf si vous avez un réel objectif, évidemment.

 

Juste en passant, si vous avez pas encore réflechi à quoi faire AVANT de passer le bac, vous êtes un chouïa dans la merde.

Vous reste à partir dans une fac générique à la con, ou en ingénieurie. Dans les deux cas, ça servira juste à gagner du temps; l'un des deux cas est simplement plus humain que l'autre qui a une chance de vous offrir un travail sans but réel (mais avec des perspectives, France).

 

Donc testez. Essayez. Avec les nouveautés de l'éducation fr, vous avez normalement eu un peu plus les moyens que nous (enseignements de découverte, allégement, pseudo-propagande appuyée, etc.). Mais ça ne remplacera pas les essais que vous feriez.

 

Renseignez-vous. Posez la question à des gens : "en quoi ça consiste tes journées" et faites-vous des avis.

 

NB : même si du coup une bonne portion de ce qu'a dit meikah se retrouve ici, je moissonne très fortement les JPO. Ce sont des publicités appuyées, et les élèves dispos pour les JPO ne sont pas forcément (voire rarement) représentatifs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, les journées portes ouvertes ne sont pas objectives, forcément ils enjolivent le truc, mais ça permet quand même de voir concrètement ce qu'on y fait, de voir le matériel, de voir l'ambiance un peu. De toute façon, il faut pas se leurrer, les écoles privées y'a toujours une part sombre quelques part ^^, mais ça peut vraiment valoir le coup quand même !

 

Quand j'suis allé à la journée porte ouverte de mon école, au moins j'ai pu check le matos, voir que c'était sérieux, voir que ce que faisait les élèves correspondait à mes attentes, mais je savais très bien qu'on me jouais de la flûte à certains moments (en plus, vu qu'ils enseignent la com', j'étais particulièrement méfiant). Mais au final voilà, c'est les 4 meilleures années de ma vie !

 

Après LPU, même si on va à la FAC après le BAC, ça empêche pas de faire une école ou une formation après. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autant donné également mon point de vue le sujet,

 

Titulaire d'un Baccalauréat Scientifique SVT spécialité SVT, je suis ensuite parti directement en BTS Bioanalyses (domaine Laborantin) car j'ai jugé que je n'avais pas le niveau de faire une FAC (me considérant pas réellement assez autonome), puis je suis parti en Licence Pro (Bac +3 donc) afin d'achever une dernière année scolaire, qui au final ne s'est pas concrétisé cool pour moi et donc je fais une autre licence pro mais en alternance à partir de l'an prochain.

 

Maintenant que j'ai parlé de mon cursus, j'aimerai donné des conseils à ceux qui passent le baccalauréat et qui vont donc rentrer en étude supérieur :

 

1 : Prendre un cursus qui vous plait avant tout et surtout où vous vous sentez à l'aise

2 : Ne pas faire un cursus juste pour être avec ses amis.

3 : L'année Sabbatique = Grosse connerie ( tu te tires une balle dans le pied en voulant te prendre une année de vacances et tu te sens moins motivé à reprendre les études)

4 : Ne pas se limiter au BAC car le BAC ne vaut plus rien à l'heure actuelle. (Notamment le BAC en filière général et technologique car il n'y a aucune réel expérience professionnelle)

5 : Si vous ne vous sentez pas autonome, n'allez pas en FAC, faites un BTS ou un DUT. Rien ne vous empêches de vous réorientez en Faculté à la fin de votre BTS. (Selon votre BTS ou DUT vous pouvez faire une licence professionnelle ou bien repartir en L2 (et ce n'est pas une année de perdue dans l'histoire car vous aurez une expérience professionnelle que les autres n'auront pas en L2))

6 : Prendre un cursus scolaire où il y a du débouché surtout même si ça part en contradiction avec mon conseil n°1 (Le marché du travail actuel est très chaotique dans certains secteurs et donc il vaut mieux tenter un secteur sur)

7 : Surtout si vous voulez assurer vos études, n'abusez pas des soirées étudiantes :P

 

 

 

EDIT après le message de Goo_m_Ba : Pour mon cas toute ma scolarité a eu lieu dans le public (de la maternelle jusqu'à aujourd'hui).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans l'ensemble, gardez à l'esprit que vos avis sont forgés à partir de votre expérience, qui peut être très poussée dans votre domaine mais laisse des zones d'ombre sur ce que vous n'avez pas réellement expériencé.

Le BAC signe la fin d'une très grosse période de votre vie, celle où on vous dit quoi faire

Par exemple là, je peux vous affirmer que ça n'est pas une vérité universelle. En classes préparatoire (J'invite ceux que ça intéresse lire le message de AntoineKia), on vous tient encore bien bien par la main. C'est une prolongation du lycée, en mode harcdore minus les branleurs du lycée :)

Si beaucoup d'élèves (parfois bons au lycée) se plantent en FAC, c'est parce qu'effectivement ils n'ont jamais appris à s'organiser dans leur façon d'étudier. Ils veulent profiter à fond de cette nouvelle liberté qu'on leur offre et... se plantent ! Pour le coup, je pense que meikah pourra valider que, quelque soit la filière, si vous ne bossez pas ça vous retombera forcément sur la figure. Il vous reste donc à décider si vous vous sentez pour partir sur deux ans en mode hardcore (Classes préparatoires pour ingé, agro ou éco) durant lesquelles les profs vous lâcherons pas d'un pouce.

 

Vous reste à partir dans une fac générique à la con, ou en ingénieurie. Dans les deux cas, ça servira juste à gagner du temps; l'un des deux cas est simplement plus humain que l'autre qui a une chance de vous offrir un travail sans but réel (mais avec des perspectives, France).

Mettre fac et école d'ingénieur dans le même sac, de mon point de vue c'est osé ! Sans compter que, oui, tu peux accéder à une école d'ingénieur de tellement de façons différentes (fac compris comme le soulignait meikah) mais en faire une voie de garage, ça ne me paraît pas très bien cerner ce genre d'études.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme je l'ai dit à Meikah: Tu as très bien résumé la chose.

 

J'ai eu un parcours chaotique dans ma scolarité. J'ai écouté mes parents et pas mes désirs et je me suis retrouvé en bac pro dans une formation qui au final ne me plaisait pas plus que ca. Je suis partis à la Fac mais finalement je n'ai pas continué et en milieu d'année je me suis retrouvé au chômage. Mais touché par la grâce j'ai pu rentrer en Manaa et faire des études qui me plaisent.

 

Je vais donc moi aussi vous lister mes petits conseils:

 

-Ecoutez VOS envies, quoi que vos parents en disent, quoi que les profs en disent, si vous voulez faire ce cursus faites le. Sinon vous vivrez avec la sensation d'être passé à côté de quelque chose et la possibilité de partir sur une formation qui vous ne plaira pas.

 

-Pour ceux qui sont aux collèges: si vos profs vous refuse l'entrée en général mais que voulez y aller parce que c'est ce que vous voulez faire: BATTEZ VOUS POUR!

C'est comme ca que je me suis retrouvé en bac pro avec pourtant 13 de moyenne puisque mes profs me disaient "que je n'avais pas le niveau".

 

-Si vous vous rendez compte que cette formation ne vous plait pas/plus mais que vous ne pouvez pas changer surtout N'ARRETEZ PAS! Finissez cette formation pour avoir au moins un diplôme puis ensuite réorientez vous!

 

-Si vous finissez à Pôle emploi surtout ne prenez pas le suivis "Jeune": ce sont des rendez vous obligatoire qu'on vous programmera toute les semaines pour voir ou vous en êtes dans votre recherche d'emplois et vous "aider"...sur le papier c'est bien mais dans la réalité vous allez juste perdre du temps et de la motivation à changer vos CV toutes les semaines juste pour faire plaisir à votre conseiller (parce que les gouts et les couleurs...)

 

-Comme le dit Stal, ne vous limitez pas au Bac, allez toujours plus loin.

 

-Pour ceux qui souhaite devenir architecte: surtout ne prenez pas le Bac pro Assistant Architecte, c'est une arnaque. C'est un bac pro révolu que la majorité des architectes moquent puisque pour le même prix ils peuvent avoir des dessinateurs sortis d'écoles d'architectures et beaucoup plus qualifiés que vous. Un exemple?  Sur une classe de 15 élèves seul deux personnes ont pu trouver du travail dans le BTP, le reste a du se réorienter. De plus aucune évolution n'est possible par la suite dans une agence puisqu'il vous faudra passer par une école d'archi ou un BTS (donc reprendre des études, là ca peux paraitre drôle mais à 30 ans pas sûr que vous en ayez envies).

Je vous conseil donc de partir sur un bac général puis "pourquoi pas une MANAA" avant de vous lancer dans une école d'archi.

 

-Je donne aussi mon avis sur les bacs pros: ils sont très utiles pour les métiers dit de "tous les jours" ( boulanger,coiffeuse,secrétaire,...) mais si vous voulez un métier beaucoup plus "spécialisé" préférer un cursus dit "normal": bac général puis ensuite l'école/BTS/Licence/Prépa qui vous y prépare.

 

-L'Onisep est aussi une vaste blague. Renseignez vous auprès des professionnelles, des écoles qui propose cette formation ou des étudiants qui l'ont effectués pour savoir ou elle mène.

 

-L'année sabbatique est utile uniquement si vous la mettez à profits (genre un an en Angleterre pour apprendre la langue, mais rester à la maison pour glander c'est la pire idée au monde).

 

-Et encore une fois je le redis: Même si vos profs vous bassinent en vous disant que vous n'avez pas le niveau pour tel ou tel formation, battez vous et tentez la quand même. Si j'avais du écouter mes profs je serais toujours au chômage à l'heure actuel. (Bon des fois faut quand même les écouter hein!)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après LPU, même si on va à la FAC après le BAC, ça empêche pas de faire une école ou une formation après.

Grosse méfiance là-dessus. Si vous avez papa/maman qui paie, songez à après. Quand vous n'aurez personne pour vous filer un coup de main financier, que vous serez potentiellement accompagné et potentiellement avec du gamin à charge.

Bah dans ce contexte, la reprise d'étude, elle peut être oubliée.

 

 

100% d'accord sur le constat de Squirkiz sur la prépa et les écoles d'ingé. Le terme que j'entends au quotidien est "élève de CPGE" et non étudiant ^^

 

L'ingénieur est doté d'une certaine polyvalence et de compétences scientifiques larges, le cursus est qui plus est beaucoup trop sélectif pour laisser passer des gens sans motivation (sauf les écoles privées pour les fils à papa et qui tournent généralement à 12/13 de moyenne au bac des intégrés).

 

Pour reprendre l'exemple du domaine informatique, je ne pense pas qu'une formation d'informatique pure (donnant un plus haut niveau en code etc, certes) donne les outils mathématiques, mécaniques et physiques, etc, nécessaires dans beaucoup de domaines en complément de la maitrise d'un langage. Je pense notamment à l'aérospatiale, l'un des secteurs les plus florissants de l'économie Française, où il serait difficile à bien des égards de s'en sortir sans ces notions. (Mécanique des fluides etc)

C'est marrant comme ça change selon les études des personnes. Antoine, tu parles d'info, tu as regardé ce qui est recherché actuellement en info ?

Parce qu'on est très loin de ce que tu cites. Ca n'est pas le même domaine, et les mathématiques ont quasiment rien en rapport avec l'info en réalité.

Ce sont d'autres spécialités (d'où mon warning initial sur le sujet).

 

Quant à la polyvalence. Les ingés que j'ai croisé avaient tous quelques points communs, et je ne vais en citer qu'un : un temps de formation 5 fois supérieur à un spé.

L'ingé EST une voie de garage. Qui a l'énorme avantage de te faire trouver du taf après, système de diplômes oblige.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand je dis qu'on sort du moment où on nous dit quoi faire, je parles surtout de choix d'orientation ^^. Personne va nous obliger à faire telle école ou tel cursus, à part éventuellement la famille si c'est eux qui financent.
 

Grosse méfiance là-dessus. Si vous avez papa/maman qui paie, songez à après. Quand vous n'aurez personne pour vous filer un coup de main financier, que vous serez potentiellement accompagné et potentiellement avec du gamin à charge.
Bah dans ce contexte, la reprise d'étude, elle peut être oubliée.

 
Ouai mais alors je parles pas de finir la FAC non plus, c'est pas en restant 1 ou 2 ans que tu vas avoir un môme ! Et financièrement, ouai c'est sûr que ça peut être chaud, mais encore une fois, pas mal dans mon école ont fait les 4 ans en bossant à côté, sans soucis, et sans aides. Il faut voir les possibilités.
 
Et si tu savais le nombre de gens qui passent quelques années à la FAC avant de changer de voie.... Y'a qu'a voir la tronche des amphis de 1ère année entre la rentrée et la fin de l'année. C'est une chose très courante, faut juste pas y rester 5 ans.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo, 

D'accord avec Stalroc, meikah et feutarse sur pas mal de choses, mais j'aimerais ajouter mon grain de sel,

Comme l'a dit Stal, si vous êtes pas encore trop chauds pour le grand bain, faites un bts ou une formation similaire. C'est un diplôme en deux ans, donc si vous vous rendez compte que ça ne vous plait pas au bout d'un an, vous pouvez sortir avec un diplôme en supportant une année de plus, et ça vous fait un filet de sécurité un peu plus potable que votre bac. Et oui, même si on est bien plus libre, on nous guide encore pas mal, c'est une bonne transition. Le soucis est que cela peut vous faire rester deux ans de plus dans un lycée si le BTS n'est pas dans une école dédiée.

 

Ensuite, je vois meikah qui dit que les écoles privées valent le coup si on a les moyens. Sachez que dans ce domaine, (création graphique, pub, design en général/métiers d'arts), la France dispose de très bonnes écoles publiques (et donc quasi gratuites). Je vous conseille, si vous vous orientez dans ce domaine, je ne peux pas parler pour les autres secteurs, de privilégier vraiment les écoles publiques plutôt que les écoles privées dont les frais s'élèvent rapidement a 5-10 000€ l'année (j'ai vu des écoles de mode où ça partait a 20-30k oO). 

Sachez aussi que ces écoles ne se trouvent pas qu'à Paris, et que des formations réputées, y'en a Lyon, Roubaix, Chaumont, Strasbourg, etc. 

Enfin, si vous souhaitez vraiment aller dans une école privée, pour une raison ou une autre, faites gaffes au diplômes que vous recevrez en en sortant. Plusieurs écoles privées délivrent un brevet pas-encore-reconnu-par-l'état-mais-bientôt-on-vous-jure, donc faites attention avec ça !

 

Et sinon, comme dit plus haut, faites ce que vous voulez, convainquez vos parents que vous savez ce que vous voulez faire et que ça mène quelque part. Ne perdez pas 3, 4, 5 ans dans une filière qui vous gave parce que l'on vous a dit que c’était mieux pour vous, plus safe, etc. Trouvez vous la filière dans laquelle vous pensez vous épanouir au mieux, et faites le maximum pour y aller (enfin si vous commencez maintenant ça va être tendu).

 

Bonne chance pour la suite !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso je vais terminer mon école d'ingé à la fin de l'année et comme cette option a été citée à plusieurs reprises ici, je pense que ça peut être intéressant que je donne mon avis.

 

Donc comme il l'a dit Lpu c'est une filiaire assez généraliste et elle permet de découvrir pas mal de chose avant d'avoir vraiment à choisir, même si contrairement à ce qu'il dit ce n'est vraiment pas une filiaire par défaut. Et contrairement à ce qu'il s'acharne à dire (je sais vraiment pas ce que t'as contre les ingé mais c'est pas la première fois que tu dis ce genre de truc) un ingé n'a pas grand chose à voir avec un technicien/spécialiste du domaine, ce sont des métier complètement différent. Un ingé va géré des projets qui peuvent certes être spécifique à un seul domaine (même si dans une grande partie des cas plusieurs sont impliquer (par exemple là je suis dans un stage de Maths/Info mais d'autre personnes de mon école sont en Génie Civil/Maths ou Energie/Génie industrielle, etc), mais il aura dans tous les cas des problématique de management/gestion de projet/finance/relation client etc à gérer ce qu'un spécialiste ne sait pas forcement faire. En contre partie le spécialiste est sensé être bien plus compétent dans son domaine.  Mais revenons dans le vif du sujet, à mon avis 3 qualités peuvent être utiles (je mets des guillemets car on trouve tjr des exceptions). 

Déjà, aimer les sciences, ça parait bête mais pendant les 2/3 première années vous allez faire plus de 20h de maths/physique par semaine donc si les maths vous horripilent ce n'est peut-être pas la fillière pour vous. 

Ensuite ne pas avoir peur de beaucoup travailler et avoir un moral solide, en effet pendant la prépa ou les premières années d'école si vous faites une prépa intégré vous allez pas mal bosser. En soit on s'y fait très bien et on peut toujours avoir une vie à côté, mais il faut arrivé en étant prêt et rester motivé tout au long de cette période.

Enfin (comme l'a dit Antoine) être assez polyvalent car vous allez découvrir de nouvelles matière (informatique théorique/science de l'ingénieur en prépa puis plein d'autres en école et pas forcement des trucs scientifiques) et il faudra aussi ne pas être trop mauvais en langues et en francais/philo (une matière un peu particulière qui regroupe français et philo (logique xD)).

Bon après ca c'est assez théorique, moi par exemple j'étais pas très bon en langue en entrant en prépa, donc vous formalisez pas si vous entrez pas parfaitement dans la case (comme je l'ai dit ce sont des qualités qui peuvent être utiles). Après concernant le niveau, je ne suis pas du tout d'accord avec Antoine, je ne pense pas qu'il faille forcement être excellent en cours au lycée pour faire des études d'ingé. Bien sûr c'est un plus de pas être trop mauvais en science mais je suis même pas sûr que ce soit nécessaire. Il y a des prépa publiques pour tous les niveaux et des écoles pour tous les niveaux. Même si vous choisissez l'option prépa sachez qu'il y a plus de places dans les écoles d'ingé qu'il n'y a de personnes en prépa, donc vous aurez une place quelque part. Je rajouterai même que les notes que vous avez eu avant la prépa ne compte pas du tout (à part pour rentrer dans une bonne prépa), perso j'ai plusieurs exemples de personnes qui était dans les moins bons de ma prépa selon les notes du lycée et qui ont terminés classé dans les meilleurs à l'ENS Ulm et Polytechnique, il y a aussi des personnes qui avaient 18 tout le temps dans des très bons lycées parisiens et qui n'ont pas réussi leurs concours du tout et ce ne sont pas des exceptions (j'ai en particulier l'exemple d'un élève que avait 12 de moyenne au lycée, qui est entré en PCSI (filière physique) à la fin de l'année il était tellement bon en maths qu'ils ont accepté de le faire passer en MP* (filière maths) pour les concours il était major de polytechnique et pris à Ulm, mais il a décidé de redoubler parce qu'il voulait être pris major de Ulm et l'année d'après il était major de polytechnique et Ulm(bon après ça c'est un peu l'exemple extrême)).

Ensuite comme je le disais il y a deux choix principaux (il y en a d'autres mais elles sont plus rare et l'obtention du diplome d'ingénieur est plus incertain par ces voies) : prépa/concours/école et prépa intégrée. Selon moi (je peux me tromper car je n'ai pas fait de prépa intégrée) la différence se joue principalement sur la répartition du travail durant les 5 années d'études car aujourd'hui on trouve des prépa intégrées de très bon niveau. Pour faire simple pendant la prépa vous allez travailler énormément et après en école vous serez relativement pénard, alors qu'avec la prépa intégré vous allez travailler tout du long.

Je terminerai en disant que c'est un métier où il n'y a quasiment pas de chômage en sorti de votre école et qui permet de travailler dans une grande variété de domaines.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet Goo, tu as tout à fait raison de parler des écoles publiques !

 

Je n'y suis pas du tout passer donc je n'y ai pas pensé du tout, mais c'est vrai qu'ils y a de bonnes écoles publiques à ce qu'on m'a dit. L'intérêt du privé """"peut être"""" le fait qu'on est très peu nombreux par classe (grand max 20, une année on était 13) alors qu'il parait que certaines écoles publiques ont des classes de plusieurs centaines, dans des amphis (quoi que ça doit aussi être le cas dans certaines écoles privées). Je n'affirme rien parce que ce ne sont que des souvenirs lointains, quelqu'un pourrait peut être confirmer ou infirmer ceci.

 

Et oui pour les prix, en tout cas dans ma filière, on est dedans effectivement, 5000 euros l'année en moyenne pour les moins cher. Mais attention, moins cher ne veut vraiment pas dire moins bien !!! Mon école est l'une des moins cher de France pour la com' visuelle et franchement, quand j'entends parler de ce qu'ils apprennent dans certaines écoles 2 ou 3 fois plus cher, je prends peur !

 

Après tout dépends peut être aussi de nous, chaque école doit avoir ses particularités.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je terminerai en disant que c'est un métier où il n'y a quasiment pas de chômage en sorti de votre école et qui permet de travailler dans une grande variété de domaines.

 

Je sais pas qui t'a dit ça mais le chômage touche tout le monde y compris les personnes avec de nombreuses années d'études sauf que dans le cas des ingénieurs seulement une petite minorité va trouver l'emploi correspond à la sortie. 
Les autres, bah, les caissiers, mcdo, d'autres emplois de niveau BAC et même le chômage, vous voulez des preuves concrètes ?
Faite les boutique et demandait le niveau d'études des employés.
Pour les écoles publiques, la majorité est victimes des classes trop nombreuse des absences totalement injustifiées des profs et je parle même pas de leurs grèves. Après oui certaines sont vraiment très correctes alors renseigner vous bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors je pense pouvoir venir apporter mon expérience sur le sujet de l'entrée sur le marché du travail du haut de mes 29 ans bien tassés^^

 

Tout d'abord, à tous ceux qui passent le bac et qui ne savent pas quoi faire comme boulot ensuite, un conseil bougez-vous, je suis violent dans mes propos mais il est temps de savoir ce que vous voulez faire, je vois beaucoup de post "on nous tient par la main etc." les gars vous etes plus des enfants mais allez bientôt etres des jeunes adultes voir déjà pour beaucoup, la société ne vous tiendra pas par la main toute votre vie, c'est un système bien français mais qui a tendance à disparaitre pour toutes les raisons valables.

 

Ce qu'ils faut que vous sachiez c'est que personne ne peut savoir pour vous quel sera votre métier plus tard, c'est à vous de regarder autour de vous, de vous renseigner afin de voir ce qui vous attire. C'est joli d'avoir plein de diplômes dans une filière mais si au final de x années d'études vous sortez de l'établissement et vous ne savez pas trop quel métier choisir parmi le panel que vous offrent vos diplômes, bon courage! Vous finirez équipementier au mcdo ou vendeur en boutique.Je parle en connaissance de cause je suis depuis 2 ans cadre dans la grande distrib et croyez-moi je vois des dizaines de cv par semaine (véridiques) de jeunes bardés de diplômes qui recherchent un taf pour avoir de quoi se payer à manger. Franchement ça craint! Quand je les reçois ils me disent tous la même chose, c'est temporaire c'est en attendant de trouver dans leurs filières, et des années après ils sont encore là. Je veux pas vous faire peur mais juste vous faire prendre conscience que les diplômes c'est extrêmement important mais sachez qu'en faire ensuite, ayez un but, un objectif de carrière au final sinon ça va être très dur, le marché du travail dans n'importe quel domaine aujourd'hui est très dur, très concurrentiel.

 

Deuxième chose qui s'adresse aux personnes majeures, les étés au lieu de les passés devant vos ordis, Bosser, faites des jobs d'été, même qu'un mois sur vos futurs cv c'est un très gros plus. Surtout quand vous sortez de l'école et que vous n'avez encore aucune expérience professionnelle Ca montre que vous avez la gniak, que vous n'êtes pas un assisté par vos parents que vous vous debrouillez seuls car mon critère et celui de la plupart de mes collègues cadre dans mon magasin c'est l'autonomie, on ne veut pas embaucher des jeunes ( oh punaise me sent vieux d'écrire ça Mdr) qu'il va falloir tenir par la main des mois et des mois.

C'est comme ça dans la grande distrib mais croyez-moi c'est comme ça dans tous les domaines aujourd'hui on recherche des gains d'argent partout ce qu'il veut dire moins de personnels donc le peu que l'on embauche doit être réactif, autonome et efficace. C'est comme ça dans toutes les boîtes mêmes celles qui demande des tonnes de diplômes!

Voilou

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quel rapport entre un infographiste (pour reprendre un exemple de métier "informatique" cité en tant que tel par Dom) et quelqu'un codant en assembleur si ce n'est uniquement leur support de travail ?

Juste histoire de clarifier, c'est bel et bien parce que ça n'a rien à voir et que beaucoup de gens font quand même l'erreur de trop vite inclure ça dans l'informatique (y'a qu'à voir le nombre de fois où mes collocs, qui bossent là-dedans, entendent ça) que j'ai bien dis « Après ça dépend à quel point tu englobes large dans "informatique" ». ^^ Après, ouais, j'ai pas précisé, ou pas mis de guillemets assez gros, my bad on that. x)

Share this post


Link to post
Share on other sites

La FAC, soyons honnête, dans une très grande majorité des cas, ne vous mènera à rien. Cependant, étant donner que beaucoup ne savent toujours pas ce qu'ils veulent faire après le BAC, faire un ou deux ans de FAC est une bonne option pour faire des super rencontres, et prendre le temps de réfléchir / tester, ce qu'on veut faire plus tard. Prenez quand même une orientation qui peut vous apporter quelque chose sur le plan personnel, et pas juste en fonction de l'emploi du temps.

Plop,

Ayant achevé ma première année de fac en informatique, je vais revenir sur ce point précis : La FAC.

Assez souvent, la FAC est un peu considérée comme une voie de garage : En informatique notamment, ceux qui ont pas pu (pour refus ou pas les moyens ou autres) aller à l'ISIMA / autre grande école ou en DUT partent en fac. On vous annonce des taux de réussite horriblement bas (on est autour de 25% en L1 Informatique), etc. (En tout cas, de nombreuses personnes que j'ai croisé lors de ma L1 étaient carrément dans cette optique. En ce qui me concerne, Polytech ne m'intéressait pas, et le programme de l'IUT ne me plaisait pas. Quand à ISIMA, j'ai oublié de poser mon dossier, comme un neuneu ><. Mais je ne regrette pas d'avoir atterri en fac. :P).

 

Honnêtement, je vais pas tenter de trop enjoliver le tableau, une partie des élèves est clairement là pour ça. Lors de votre arrivée en première année, vous risquez de tomber sur des classes de personnes pas franchement motivées du tout (ce qui à été mon cas). Cependant, il ne faut pas pour autant jeter à votre tour l'éponge : Poursuivez. Le problème de la fac, c'est qu'elle est "gratuite" (pour les boursiers, les frais sont considérablement réduits, on peut la considérer comme gratuite, quasiment); elle attire donc forcément pas mal de personnes perdues dans leurs cursus, ou qui cherchent juste à passer quelques années sabbatiques avec les aides des bourses. Concentrez vous sur vos cours, et essayez de vous réunir avec quelques personnes qui travaillent elles-aussi. C'est probablement le meilleur moyen de vous en sortir. Autrement dit, les 25% de réussite correspondent en général à ceux qui s'attachent et qui arrivent à tenir le coup. Car "travailler" dans des classes où personne n'a la motivation et où vous faites cours à 3, ça peut-être assez désespérant.

 

Cependant, la fac ce n'est pas qu'un endroit où vous avez des cours magistral et où la majorité des étudiants s'en foutent. Vous aurez peut-être la chance d'avoir, comme j'ai pu avoir, des profs qui s'impliquent en dehors des heures de cours, pour vos projets personnels notamment si vous avez besoin d'un coup de patte. Comme l'a également mentionné meikah, vous allez pouvoir y rencontrer plein de monde, avec des personnalités et des objectifs différents, et c'est quelque chose de très bien pour vous forger un avis et vous aiguiller un peu plus sur le cursus plus précis que vous allez suivre après votre Licence (Par exemple, un master recherche ou "professionnel"? Et lequel ?). Par ailleurs, ne partez pas du principe que, sous prétexte que vous êtes déjà doués dans votre matière, vous pouvez vous dispenser d'aller aux cours (magistraux, ou TD/TP) car ça va aller : Les personnes qui ont essayé ça se sont, pour la majorité, plantés. :P

 

La chose primordiale pour utiliser la fac à bon escient et ne pas planter votre année, c'est bosser, venir au cours, même les CM chiants où il n'y à pas de pointage. Vous récupérez au moins un petit package pour vous aider au fur et à mesure. Et travaillez aussi en dehors des cours, approfondissez ce que vous voyez en cours à la maison. Vous avez des livres et surtout, Internet. Et Internet, sous réserve d'aller sur les bons sites, c'est une excellente source d'informations. N'hésitez pas non plus à contacter vos profs (à Clermont, ils sont très joignables, je ne sais pas comment ça se passe ailleurs). 25/30h de cours par semaine, c'est pas suffisant pour apprendre tout ce qu'il faut. Et par ailleurs, notamment en informatique, c'est pas en restant le nez dans les cours que vous arriverez à suivre correctement. Il faut s'entraîner un peu, faire chauffer l'IDE et s'y mettre. :)


 

Deuxième chose qui s'adresse aux personnes majeures, les étés au lieu de les passés devant vos ordis, Bosser, faites des jobs d'été, même qu'un mois sur vos futurs cv c'est un très gros plus. Surtout quand vous sortez de l'école et que vous n'avez encore aucune expérience professionnelle Ca montre que vous avez la gniak, que vous n'êtes pas un assisté par vos parents que vous vous debrouillez seuls car mon critère et celui de la plupart de mes collègues cadre dans mon magasin c'est l'autonomie, on ne veut pas embaucher des jeunes ( oh punaise me sent vieux d'écrire ça Mdr) qu'il va falloir tenir par la main des mois et des mois.

Je ne peux qu'approuver Carlyto (et je crois que d'autres personnes ont aussi mentionné ça plus haut). Avoir une expérience professionnelle est toujours une bonne chose sur un CV. C'est comme s'impliquer dans une association par exemple, noté sur un CV, ça prouve qu'on est impliqué et qu'on ne cherche pas simplement un job "alimentaire". Notamment pour les vacances d'été, vous pouvez vous inscrire dans des agences d'intérim. Ça vous donne la possibilité de partir tout de même en vacance "quand vous voulez", de toucher de l'argent (et en étant étudiant, mettre un peu d'argent sur le côté, c'est pas mal), et ça vous confère une expérience professionnelle. Cependant, en première année, ça peut-être un peu plus compliqué, surtout dans les villes étudiantes qui se vident donc beaucoup en été. Mais ça ne coûte rien d'essayer. :) Au passage, pensez à bien noter dans votre CV tout les petits "+" dont vous disposez. Entre autre, le PSC1, si vous l'avez validé, c'est toujours valorisant. Idem pour les concours/diplômes facultatifs que vous avez passé (je pense notamment aux chanceux qui peuvent passer le BIA dans leurs lycées).

 


 

Aussi, n'oubliez pas que la fac, c'est comme une école "privée" : Chaque fac dispose de son programme qui lui est propre, de sa structure administrative organisée à sa manière, ses infrastructures spécifiques, etc.

Par exemple, à Clermont-Ferrand, le premier semestre se déroule dans des classes de 30 personnes environ, avec aucun cours magistral, et l'obligation de garder deux dominantes (j'ai pris Chimie/Informatique), pour que vous puissiez, en cas de doute sur ce qui vous plaît vraiment, vous décider sur 6 mois d'évaluation du programme et choisir ce que vous voulez. A Caen, ce système n'existe pas (de mémoire, lapidez moi si je me trompe !), et vous êtes directement propulsé dans la vie d'un universitaire lambda ^^.

A Clermont, on à aussi des salles informatiques ouvertes de 8h à 19h tout les jours (sauf samedi/dimanche), et une Bibliothèque universitaire ouverte du lundi au samedi, etc. Bien que les bâtiments soient vieillots (ceux qui sont déjà allés au Cézaux confirmeront...), le niveau d'éducation est globalement bon.

En bref, le choix de votre fac doit se baser comme sur une école privée, sur les points que vous considérez importants : Quelles aides pour les étudiants ? Moyens de transports ? Vie étudiante ? Logement ? Infrastructures ? Niveau d'éducation ? N'hésitez pas à aller aux portes ouvertes et à vous écarter un peu pour aller parler aux étudiants qui ne sont pas forcément mobilisés pour organiser la journée, pour avoir leurs avis, leurs ressentis sur la fac et ce qu'il s'y passe autour. Il en découle de votre confort et de comment vous vivrez votre année universitaire. :)

 


 

Enfin, la FAC, c'est aussi une grosse prise d'autonomie. Pour la majorité d'entre vous, vous allez quitter vos parents, votre famille. Vivre en appartement ou en Cité U, devoir aller faire vos courses, les payer (aussi), vous transporter vous même, etc. En ce qui concerne les cours, vous êtes lâchés. Si vous voulez venir, vous venez. Si vous ne venez pas, personne ne viendra vous demander des comptes (sauf le CROUS si vous êtes boursiers :3), vous faites ce que vous voulez. A vous d'apprendre à vous organiser pour gérer correctement votre temps, votre argent, et pouvoir étudier dans des conditions optimales. Certaines FAC aident les étudiants à trouver leurs marques, ce qui est notamment le cas pour ma fac : On vous laisse 6 mois "tranquille", comme au lycée, avant de vous lâcher dans les cours magistraux avec TP/TD. Au moins, vous disposez de 6 mois pour vous habituer à votre nouvelle vie, et vous organiser. ;)

 


 

Pour résumer, la fac, c'est loin d'être une voie de garage. C'est avant tout un choix de méthode d'éducation. Si vous préférez être libre et autonome, la faculté sera probablement mieux adapté à vos attentes qu'une école d'ingénieur ou d'un IUT. Dans tout les cas, les facultés offrent désormais beaucoup de passerelles entre FAC et Ecoles d'ingénieur. Vous pouvez par exemple faire une Licence, puis partir en école d'ingénieur en attaquant directement à l'année 2/3. Ce n'est pas forcément facile, mais ça se fait.

Par ailleurs, et j'insiste sur ce point : La FAC n'a pas un niveau d'enseignement inférieur aux autres. Les autres écoles vous forment à devenir plus rapidement des professionnels et à vous insérer rapidement dans le monde du travail. Les personnes qui font un DUT notamment vont apprendre du JAVA, du C et autres PHP durant 2 ans, et être formé à faire ça. La FAC elle va avant tout vous apprendre le raisonnement à l'arrière, la méthodologie. Vous n'aurez pas une connaissance ultra-pointue de tel ou tel langage, mais vous serez en mesure d'en comprendre la majorité facilement grâce à ces cours en arrière, et donc vous adapter rapidement. La FAC vous forme à avoir les bases correctes et propres en 3 ans, puis à vous former à ce que vous voulez en deux ans : soit dans le monde professionnel, soit pour devenir chercheur (auquel cas, vous enchainez logiquement sur un Doctorat à la suite du Master). A vous de choisir. Enfin, la FAC ne néglige pas les autres matières. A la faculté, vous continuerez à avoir des cours (TD/TP) de langues vivantes; vous continuerez à avoir des Maths, et vous aurez toujours la possibilité de vous inscrire à d'autres cours, en demandant à votre administration.

 


 

Pour finir, étudiez et partez étudier là où vous voulez, et ce que vous voulez. Ne laissez pas des professeurs ou vos parents décider de votre avenir pour vous. C'est votre vie que vous bâtissez, et vous n'avez pas à suivre les sillons que les autres ont emprunté et vous disent de prendre. Vous n'avez pas à choisir en vous basant sur le métier qui rapporte le plus mais qui vous ferait chier si jamais vous l'exerciez. Vous devez faire avant tout ce qui vous plaît. Le monde professionnel à 2,3,5 voire 7 ans pour évoluer avant que vous y arriviez dessus à plein temps. Dans tout ce temps, nul ne peut savoir ce qui va se passer. Alors, étudiez ce qui vous plaît, ce que vous voulez réellement faire plus tard, et laissez les préjugés de côté.

Par ailleurs, même si vous ne pensez pas avoir le niveau pour intégrer des hautes écoles, tentez-les quand même si elles vous font envie. Parfois, un simple entretien à la suite d'une lettre de motivation concluante peut tout faire basculer et vous faire atterrir là où vous ne pensiez pas arriver. Et ça ne coûte rien. :P

 

En ce qui me concerne, je suis heureux d'être à la fac. Le fait d'être en autonomie "quasi-totale" est réellement quelque chose que je cherchais, puisque le lycée m'a définitivement dégouté d'un système où le professeur est omniscient et est le seul dispensaire du savoir, et cherche à brider votre créativité, vos idées ou vos recherches / envies d'apprendre dans certaines domaines. Par ailleurs, la FAC offre toujours plusieurs visages d'une seule discipline : Vous aurez un prof de CM, un prof de TD et un prof de TP. Les 3 n'ont pas toujours la même approche, le même fonctionnement, et cela peut vous être grandement utile si un de vos profs utilise une approche que vous n'arrivez pas à comprendre ou qui vous semble complexe. Par ailleurs, j'ai rencontré des gens vraiment géniaux avec qui je rigole et j'arrive à étudier, etc. J'en ais revu d'autres que je connaissait depuis tout petit mais que je n'avais pas croisé depuis 10 ans (déménagements, pas les mêmes écoles, etc, etc). Bref, la fac, ça reste bien. :)

 

Ah, et au fait : Je tiens à remercier meikah pour l'initiative d'un tel sujet, qui est réellement d'une "utilité publique" vu la période de l'année. :). Si vous avez des questions, vous pouvez demander à la suite du sujet ou par MP, je suis dispo. ;)

 

EDIT : Oh purée, quel pavé... XD

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Je trouve que ce topic est une bonne idée et je me permets de partager ma propre expérience.

 

Après l'obtention en 2009 de mon Bac S spé physique / chimie j'ai fait une prépa intégrée d'une école d'ingénieur en informatique. 

Le cursus consistait à suivre les cours de la fac des sciences et techniques avec des cours supplémentaires dispensés par l'école. Ce système permet d'obtenir une licence (bac+3) puis un master (bac+5) en parallèle du diplôme d'ingénieur.

A la fin de cette prépa et suite à des retours d'expériences d'anciens élèves et de mon entourage, j'ai fait le choix de poursuivre le cycle ingénieur par apprentissage. (Donc de ne pas passer ma licence ni prendre le double diplôme avec le master).

Je suis très content de ce choix et je conseille à tous l'apprentissage (quelque soit votre domaine), si vous en avez la possibilité, renseignez vous !

 

Voici les 4 points qui m'ont fait choisir ce cursus :

 

   - L'expérience professionnelle : en effet, d'un point de vue "technique", vous rencontrerez des problématiques que vous ne verrez pas à l'école et mettrez en application certaines notions vu en cours. D'un point de vue humain, découvrir la vie en entreprise de tous les jours, en faisant partie intégrante d'une équipe / service, être au contact de techniciens, chefs de projet, d'experts, d'ingénieurs qui partageront avec vous leur expérience, c'est quelque chose d'important.

 

   - Le rythme du cursus, qui est plus soutenu que le cursus classique. En effet, il faut avaler les mêmes notions que les autres dans un temps plus réduit ce qui demande une bonne organisation. A côté de ça, le rythme de mon alternance était 6 semaines / 6 semaines, et à chaque fin de mission, je devais réaliser un rapport et une soutenance ce qui permet de prendre l'habitude de réaliser ce genre d'exercices.

 

   - L'entreprise paye vos frais de scolarité, ce qui permet d'effacer les disparités entre les étudiants en terme de financement des études.

 

   - Le statut de salarié, qui vous donne un salaire (un pourcentage du SMIC en fonction de votre âge et de votre année), ce qui vous permet ici encore une indépendance financière ou alors une forte participation aux frais.

 

   ---> L'apprentissage permet de se familiariser avec le monde du travail et de s'y insérer plus facilement une fois votre diplôme en poche.

 

J'ai obtenu mon diplôme en étant apprenti dans une entreprise du monde aéronautique / défense et je suis parti sur Paris, où j'ai trouvé du travail en moins d'un mois toujours dans le même domaine.

 

Mon apprentissage a orienté mon profil sur de l'informatique industrielle, plus spécialisé que ce que mon école proposait (école d'ingénieur en informatique vous donne les bases dans tous les sujets informatiques Web / BDD / Algo / Réseau / Systèmes).

Aussi, faites attention à l'orientation que vous donnerez à votre profil en faisant de l'apprentissage car il est difficile de se défaire d'une "étiquette" (spécialité).

 

Aujourd'hui 2 ans après l'obtention de mon diplôme, je vous conseillerais de suivre des études dans un domaine qui vous plaît mais de ne pas être naïf et de regarder les débouchés avant de vous engager dans une voie qui pourrait être sans issue.

 

Enfin, faites attention au classement de votre école, ce classement peut être préjudiciable plus tard, pour rentrer dans certaines entreprises et accéder à certaines fonctions. En effet, les recruteurs privilégieront souvent certaines écoles parce qu'ils les ont eux même faites ou par réputation.

 

Pour moi les qualités quelque soit le métier nécessaire pour trouver du travail sont : l'autonomie, l'envie, le dynamisme.

 

Je suis disponible par mp si vous avez des questions plus précises sur certains points.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déjà merci meikah pour le sujet, et aux autres, c'est sympa de voir comment ça se passe hors de sa filière !

 

Meikah, je crois que les classes c'est très variable, néanmoins j'ai jamais vu d'amphi dans mon bts et les formations similaires de mes potes de lycée qui font tous, ou presque des écoles publiques, peut-être que c'est en fac d'art ? On est 17 dans ma classe, avec certains cours a 35 max, je crois que la moyenne tourne a 20 et des. 

 

Et oui, content que tu ai pu trouver une école privée qui ne t'ai pas saigné et que tu en sois sorti avec des connaissances solides ! Le prix ne fait pas la qualité, j'en ai entendu parler aussi, des écoles qui sont limite des arnaques avec leur prix de ouf pour un enseignement loin d'être au top.

 

(d'ailleurs pour ceux/celles qui souhaitent s'orienter dans le graphisme/design/l'art hésitez pas à m'envoyer un mp si vous voulez des infos !)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vos retours d'expérience sont très intéressants (surtout pour les petits jeunes comme Antoine ou moi).

Merci ! :)

 

Je suis un élève de première S SVT.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...