Jump to content

[Accepté][Souffleur de Verre] Le tombeau des lucioles.


Ezdrincker
 Share

Recommended Posts

Spécialisation : Souffleur de verre.

Nom de l’échoppe : Le Tombeau des lucioles.

Localisation : Nevah, Stendel.

 

 

Présentation IRL :

 

 

Je ne donne toujours pas mon nom, même si en soit il n’est pas bien difficile à retrouver. En dehors de ça je suis un étudiant en histoire, j’aurai bientôt 20 ans (je les aurai avant d’être commerçant du coup je me permets de prendre de l’avance). Je suis passionné d’histoire, de jeu vidéo et d’animation, mes goûts en la matière ont pas mal évolué depuis ma dernière candidature (Il y a presque 4 ans jour pour jour maintenant) et je suis devenu assez difficile (Lpu8er confirmera, mais il n’a aucun goût de toute façon). Du point de vue des jeux, je suis toujours fan de jeu de stratégie et de grande stratégie, de minecraft bien sûr et enfin de RPG (ainsi que de jeu de rôle papier et plus largement d’écriture).

Je pense avoir fait le tour de ce qui avait un minimum d’intérêt sur ma personne IRL, passons à mon personnage In Game.

 

 

Présentation IG :

 

 

Ici je peux donner mon nom, enfin celui que j’utilise depuis mon retour, je suis donc Ezdrincker, un mage voyageur qui à posé ses valises à Nevah après un long périple loin des terres de Stendel. En parlant de voyage j’en ai fait quelques-uns dans l’empire, arrivé il y a bien longtemps j’avais à l’époque rejoint Ultharik, la cité naine, l’alcool coulait à flot c’était plutôt sympa et les nains étaient des types bien, quand ils étaient à peu près sobre et moins d’un mois après leur bain annuel. C’était la meilleure période pour les fréquenter, surtout quand on a le nez fin. Après ça je suis passé par Namnis la ville portuaire, où j’ai ouvert pour la première fois un magasin de souffleur de verre justement. Mais le mal des voyages m’a repris et je suis repartis loin, très loin pendant quelques années. A mon retour les choses avaient pas mal changé, je n’avais pas envie de retourner là où j’avais vécue jadis, d’où mon installation à Nevah. Mais je continus de me promener, l’empire est vaste et il y a beaucoup de personnes intéressantes à rencontrer. Je ne vais pas faire la liste de toutes les constructions que j’ai pu aider à réaliser, déjà parce que j’aurais du mal à me souvenir de ce que j’ai pu faire à Namnis à l’époque et ensuite parce que ça fait un peu salle des trophées avec tête de bestiaux empaillés à la gloire de la chasse et que la taxidermie c’est pas mon truc. Je peux comprendre qu’on aime ça, mais franchement je trouve ça un peu glauque, mais je m’égare.

 

 

Mes Motivations :

 

Pourquoi devenir commerçant ? Pour l’argent ? Oui un peu, mais ce n’est pas l’objectif principal, de l’argent je peux déjà en gagner sans licence, je suis un gros farmeur et il y aura toujours des commerçants pour m’acheter mes ressources, donc non je n’ai pas grand besoin d’une licence pour avoir des Pa. Par contre l’intérêt majeur de la licence c’est de pouvoir acheter des ressources à n’importe qui, notamment aux nouveaux joueurs. Voyez-vous après mon retour DarkHoshin a eu la gentillesse de m’acheter quelques trucs et de me fournir un travail rémunéré et ça il a pu le faire grâce à sa licence. La licence commerçante pour moi c’est surtout la possibilité d’utiliser mes Pa comme bon me semble et de donner aux nouveaux la même chance que celle que l’on m’a donné quand je suis revenu.

 

 

Mes précédentes candidatures :

 

 

Cette partie est censé allez plutôt vite mais disons que je suis un cas un peu particulier, j’ai en effet perdu l’accès à mon ancien compte minecraft, par la même occasion donc à mon compte minefield. En conséquence ce compte forum que j’utilise actuellement n’a que trois mois d’ancienneté et je n’ai pas posté de candidature avec (juste une pour Nevah mais ça ne compte pas, désolé). J’ai tout de même récupéré mon grade de citoyen après avoir prouvé que j’étais bien moi, mais sans candidature, en tout cas pas sous ce pseudo. Il est important de noter que je n’assume aucune des candidatures précédentes, que ce soit au niveau de l’orthographe ou des Rp qui sont aux mieux pathétiques et au pire illisible. Mais bon la loi, c’est la loi et je vais donc poster à la suite toutes mes candidatures, classé en deux groupes, celle qui sont canon dans mon Rp actuel et celle qui ne le sont plus.

 

Vielle et honteuse candidature, toute personnes n’ouvrant pas ces liens maudits recevra un cookie renommé, « Cookie du Gentleman » voilà qui est dit.

 

Présentation Paysanne.

 

Candidature Citoyenne.

 

Candidature Namnète.

 

Candidature commerçante.

 

 

Candidature Assumée, toute personne lisant ces candidatures ne recevra rien, mais au moins je n’aurais pas la honte.

 

Présentation paysanne.

 

Candidature Névaine.

 

Equivalant Rp d’une candidature Villageoise :

 

 

 

 

Voyons voir, que vais-je bien pouvoir vous raconter aujourd’hui, la traque d’un dragon des marais dans les terres gelée d’Angfang ? Non, une prochaine fois peut être, c’est une histoire intéressante, mais mon rôle n’est pas particulièrement glorieux et au fond je ne vous connais pas encore si bien que ça. Ma jeunesse dans la cage dorée du palais d’Embrume ? Pourquoi pas, mais cela risque d’être assez long et puis c’est une histoire triste, je n’aime pas les histoires tristes. Peut-être mon arrivé sur les terres de Stendel ? Oui, c’est une bonne idée de commencer par le début, disons l’un des débuts, car tout n’est pour moi qu’un long cycle, il y a plusieurs fins et plusieurs commencements. Pardonnez-moi, je sens que je commence à vous perdre, je vais tenter de me recentrer un peu. Il est tout d’abord important de savoir que je suis venu deux fois sur vos terres, la première fois commence à remonter à loin, plus de 300 ans en fait. Comment ai-je survécu tout ce temps ? Excellente question, mais cette histoire je la garde pour plus tard, on ne peut pas tout faire en même temps.

 

Je vous aurais bien raconté un voyage épique entre les dimensions se terminant par un atterrissage en catastrophe devant l’un des portails de téléportation de l’empire mais la vérité est bien moins glorieuse. Je suis arrivé à pied, un jour de pluie en suivant un chemin boueux, j’ai attendu pendant des heures à un poste frontière impérial et j’ai attrapé un rhume, rien de plus banal. Mais il faut reconnaitre qu’à partir de là les choses ont un peu dégénéré, en effet devant le poste frontière il y avait une auberge, qui pratiquait d’ailleurs des prix absolument exorbitant, une vraie honte, ces monstres profitaient de la détresse des voyageurs affamés pour leur voler leur argent. Quelques années après ça j’ai mené une petite expédition avec des camarades nains afin de leur expliciter la différence entre commerce et vol, la discussion à vite dérapé et l’établissement à dut fermer pour de très longue réparation. Quelque jour plus tard un orage magnétique inexplicable a détruit entièrement la zone, le hasard fait parfois bien les choses. Mais nous n’en sommes pas encore là, non, ce qu’il s’est passé ce jour-là relève d’un domaine beaucoup plus trivial.

Une caravane naine de retour d’une expédition commerciale faisait une pause dans ladite auberge en attendant le laissé-passé de la garde. L’alcool, le tempérament quelque peu chaud des nains ainsi que les prix pratiqués par l’établissement, tous ces facteurs se sont combiné pour donner lieu à un incident regrettable. Les nains ivre mort ont pris d’assaut la cave à vin de l’auberge, le tenancier à riposter en saisissant une partie de la cargaison des nains en guise de dédommagement. Malheureusement pour lui et de façon fort prévisible les nains n’ont pas apprécié l’initiative, ils ont pris les armes et ravagé l’auberge à la recherche de leur bien « Honteusement dérobé par le gros grand sur patte » (Note de l’auteur : J’ai ici la gentillesse de vous retranscrire une version intelligible de l’expression, prononcer ce jour-là en hurlant par une horde de nain fou de rage et fortement éméché, je vous laisse imaginer). Je vous passe les détails de l’altercation, mais au final la garde est intervenue, ils ont essayé sans grand succès d’arrêter les nains. Moi, j’étais tranquillement assis à une table occupée à siroter ma bière chèrement acquise et à éviter les projectiles qui volaient en tous sens. C’est là que j’ai eu une idée, utiliser un sortilège d’apaisement pour pouvoir profiter en paix de la soirée. Sauf que le sortilège n’a pas vraiment eu l’effet escompté. Le sol c’est couvert de Jonquille, le tenancier a été changé en cochon et la moitié de la garde bêlaient en broutant le parquet devenus pelouse. Pour une raison que j’ignore toujours ce petit incident m’a valu quelque problème avec le reste de la garde, je m’en suis sortis de justesse avec l’aide des nains qui avaient miraculeusement dessoulé et retrouvé leur trésor, nous avons forcé le passage à travers le poste frontière et je les ais suivis jusqu’à leur cité d’Ultharik où l’on entreprit de se faire oublier un moment. Je vous l’avais dit, rien de plus banal.

Chronique d’un voyageur.

 

 

 

Equivalent Rp d’une candidature citoyenne :

 

 

 

 

J’ai pas mal réfléchis, je crois qu’il est temps pour moi de vous expliquer un peu qui je suis. Si vous avez déjà parcouru ces pages vous devez savoir que j’ai eu beaucoup de nom au cours de ma vie, vie qui est d’ailleurs anormalement longue. Je ne suis pas du genre à m’étaler sur ma vie privée, c’est une sorte de principe, mais je dois reconnaitre que sur certain point les questions que vous pouvez vous posez sont plutôt légitime.

Vous savez surement déjà que je ne suis pas né sur les terres de vôtres empire, mais dans une lointaine cité, Embrume. Pour un certain nombre de raison, lié à une situation familiale des plus complexe j’ai dut quitter ma ville natale à l’âge de dix-sept ans pour ne jamais y retourner. J’ai pensé plus d’une fois à rentrer chez moi, mais je me suis rapidement aperçus que cette appellation n’avait pas grand sens. Quelqu’un m’a un jour dit que chez soi c’était l’endroit où l’on se sentait bien et où l’on voulait retourner. Or je n’ai pas particulièrement envie de rentrer à Embrume, je pourrais pourtant, mes ennuis sont morts depuis longtemps, il ne reste plus personne dans la cité pour se souvenir de mon nom et encore moins de mon visage. Sauf que voilà, au fil du temps j’ai beaucoup voyagé, j’ai découvert de nombreux endroit merveilleux et si la bibliothèque de mon enfance reste l’un de mes lieux favoris je pense que je ne suis chez moi que dans l’exploration. Et puis, si je la revoyais cette belle cité, cette grande bibliothèque chargée de souvenir j’ai peur qu’elle ne perde de sa magie, j’ai peur de ne pas retrouver entre ses murs les merveilles que je percevais jadis. En bref si je chéris le souvenir de ma ville natal je ne souhaite pas le corrompre en y retournant, je resterais loin afin que la magie demeure.

 

Dans mon enfance j'ai reçus une formation magique rigoureuse, doublé d'une solide base de connaissance dans tous les domaines possibles. J'ai toujours aimé accumuler la connaissance et ce même si parfois il aurait été mieux pour moi de m'abstenir. J'étais un bon étudiant et je n'avais aucun mal à retenir formules et rituel, seulement voilà le don je ne l'avais pas et je n'aurais jamais été l'un des grands mages de ce monde. Ce constat je le fis assez tôt dans ma vie, vers quinze ans je compris que l'excellence n'était pas à ma portée, ça m'a fait mal je dois dire. C'est donc pour cela que j'ai pris une décision idiote. Il existait dans la bibliothèque d'Embrume, comme dans toutes bibliothèque magique qui se respecte, un étage interdit, plein de livre qui ne devaient être ouvert sous aucun prétexte. Vous vous doutez probablement de ce qu'il s’est passé, j'ai mis le nez dans un bouquin que j'aurais mieux fait de ne pas ouvrir. J'avais confondu, livre ne devant être ouvert sous aucun prétexte avec livre pouvant être ouvert avec un bon prétexte et encore que le miens n'étais pas excellent il s'agissait seulement de renforcer mon pouvoir pour accomplir mes rêves de grandeurs. Enfin bref, j'ai réussis non sans mal à m'introduire dans la bibliothèque secrète, j'ai fouillé les étagères à la recherche du livre qui me paraissais le plus correspondre à mon besoin. J'ai choisi un bel ouvrage, avec une couverture en cuir et une reliure en métal. Il était cadenassé comme la plupart des ouvrages de ce lieu et on pouvait lire dessus écris en lettre dorée : Les seize sortilèges du très grand magicien Archibald Schmuphtz. Ce nom me disait quelque chose et pour cause, Archibald Schmuphtz était l'un des plus grand archimage du royaume, mort il y a bien longtemps. Ca légende voudrait qu'il n'était qu'un mage ordinaire sans grand talent jusqu'à ce qu'il découvre un secret, un secret qui lui avait permis de créer ses seize sortilèges légendaires. Le parallèle avec mon propre cas me frappa immédiatement, ce livre contenait peut-être le secret du vieil archimage, le secret qui permettait de passer outre le talent. J'ai donc embarqué le livre, je suis remonté dans ma chambre et évitant la garde et le vieil Erborn qui m'aurait à coup sûr donné une punition à la hauteur de ma bêtise. Une fois entré dans ma chambre je refermais la porte à clef et me cachait dans un coin, comme un enfant ayant volé une boite de chocolat aux cuisines. J'hésitais longtemps à ouvrir le livre, après tout je savais pertinemment que cela pouvait être dangereux, un grimoire est par nature instable. Mais, alors que le matin pointait à l'horizon et que mon larcin serait bientôt découvert je me décidais enfin ouvrir le livre. A partir de là mes souvenirs sont flous, je ne sais pas exactement ce qu'il s’est passé et ce que je vais vous dire m'a été raconté par un témoins de l'évènement. Il y eu une formidable éruption de magie qui me toucha de plein fouet et qui fit voler en éclat toutes les vitres du château, Erborn s’est précipité vers ma chambre et est parvenus à refermer le grimoire. J'étais inconscient, les yeux vitreux et complètement paralysé, raide comme un bout de bois.

Ca a fait un sacré scandale vous pouvez me croire, mais ce n'était pas le pire, mes actes avaient eu deux conséquences. Erborn avait été durablement affecté après sa lutte pour refermer le grimoire, je me suis toujours dis que ça mort, deux ans plus tard était de ma faute. Deuxièmement et ce fut gardé secret, seul Erborn et moi étions au courant, un sortilège c'était échappé du grimoire et c'était logé dans mon esprit. Malgré de nombreuse tentative pour le chasser le sort refusait de bouger, sa présence avait rendu ma magie hautement instable, j'avais le plus grand mal à maintenir les sorts les plus simple et ceux-ci avait parfois d'étonnant effet secondaire. Erborn qui sembla me pardonner assez vite mon erreur entreprit de m'apprendre à assumer le sortilège, je parvins petit à petit à mieux maîtriser mes pouvoirs mais j'étais toujours loin de ce que je pouvais faire avant l'accident.

Il y avait en outre des effets secondaire un peu plus plaisant, déjà il semblait que le sortilège ne mette jamais ma propre vie en danger, quand je ratais un sort il ne m'arrivait jamais rien, contrairement à tout ce qui m'entourait. Je découvris également lors d'une tentative d'assassinat que le sortilège me protégeait des dangers extérieurs, après plusieurs expériences il s'avéra claire qu'il me sauvait toujours la vie. Le dernier effet que j'ai pu constater est que le sortilège semble m'avoir rendu parfaitement immortel, à l’âge de 25 ans je cessais de vieillir. C'est pourquoi j'ai pu visiter votre empire deux fois, la première était il y a maintenant plus de 315 ans et je suis en train de vivre mon second voyage parmi vous. Quant à moi je fêterais bientôt mes 512 années sur cette terre. Quelque part le sortilège m'a effectivement rendu plus puissant, le temps n'a plus d'emprise sur moi et il semblerait que rien ne puisse me tuer, en tout cas jusqu'ici. Ainsi et malgré une magie toujours instable je suis devenus l'un des mages les plus puissant qui soit, dommage que pour pouvoir être efficace je doive risquer ma vie, dommage également que je ne puisse pas décider de quelle façon je serais sauvé.

 

Chroniques d'un voyageur.

 

 

 

 

Information sur mes commerces :

 

 

Mes prix :

 

Verre colorée 0.1 Pa bloc, soit 6.4 Pa stack. 

Verre à croisillon : 0.7 Pa bloc, soit 44, 8 Pa stack. 

Lanterne de Glowstone pure : 4 Pa bloc, soit 256 Pa stack. 

 

Mon objectif :

 

Le shop de Nevah devrais proposer tous les items de la spé, celui en capital sera spécialisé dans les verres à croisillons, en plus des classiques Blanc et Gris, il s’agira de proposer des coloris un peu exotique, le tout pour faire en sorte que toute les couleurs soit trouvable en capital. Enfin dans les autres projets je vendrais ce qui paraitra nécessaire sur place.

 

Visuel de mes commerces :

 

Stendel, quartier souffleur de verre : 

 

1484690087-2017-01-17-16-31-22-2.png

 

 

Nevah, commerce type, quartier de la gare (Je ne sais pas vraiment ce que sera mon commerce à Nevah, c'est donc un screen du shop de Quentholmes). 

 

1484690095-2017-01-17-16-29-10.png

 

 

Mon Rp :

 

 

 

 

 

En tant qu’érudit j’ai toujours beaucoup apprécie l’alchimie, l’herboristerie et la science des potions, jouer avec les ingrédients, les dosages, la température tout cela m’a toujours beaucoup plus. La moindre modification dans une recette peu altérer totalement les effets, il faut être précis, alors seulement on peut obtenir des résultats magnifiques. L’art des potions n’est pas la forme de magie la plus apprécié et pratiquée, elle peut cependant s’avérer très puissante, c’est grâce à cet art que l’on peut créer la plupart des phylactères, objet infiniment puissant s’il en est. J’ai beaucoup pratiqué cet art, mais il s’avérait dangereux pour quelqu’un comme moi, je ne risquais pas de mourir, non. Mais ma magie était très instable et l’art des potions tout comme l’alchimie demande d’infuser le pouvoir avec une précision et une régularité extrême. Alors même si ce domaine me passionnait particulièrement et que j’avais accumulé en la matière une grande expérience théorique, il était clair que je ne pourrais jamais produire quelque chose de véritablement extraordinaire, or comme vous devez déjà le savoir cher lecteur, je ne me contente jamais du passable et du correct, quoi que je fasse j’exige de moi-même le meilleur. Si je vous raconte ça c’est parce qu’il y a peu je me suis souvenu d’une chose que j’avais apprise il y a très longtemps, un domaine de recherche que j’avais délaissé et que je viens de redécouvrir.

 

Lors de mon précédent séjour sur les terres de Stendel j’avais rencontré un vieil homme, il doit être mort aujourd’hui, paix à son âme. Ce vieux fou m’avait enseigné les rudiment d’un artisanat des plus intéressants. Il parvenait à faire naître du sable et de quelques pots de colorant des formes merveilleuse aux couleurs fascinante qui flottaient dans des objets en verre. Bien sûr nous sommes bien loin des créations magiques dont je parlais précédemment, mais il y a un certain nombre de point commun, l’importance du mélange et de la minutie, la beauté du résultat. A l’époque je n’étais honnêtement pas très bon, mes créations étaient correctes, mais malgré des dosages impeccables il me manquait quelque chose, quelque chose que je ne pouvais pas avoir en ce temps-là. La créativité, voilà qu’elle était l’élément essentiel qui m’avait échappé, j’avais assimilé sans mal tout l’aspect technique de la discipline mais jamais je n’avais pu concurrencer le vieil homme dans son domaine, je n’avais pas son talent. Je n’ai compris que récemment pourquoi ça n’avait pas marché, je traitais son art comme je traitais celui de la création de potion, je le voyais comme étant mathématique et régulier, je suivais ma recette sans m’en écarter, en bref mon travail était des plus impersonnel. C’est pourquoi je me suis relancer dans l’étude de cet art, en abordant tout cela sous un nouvel aspect, les gestes techniques je les avais déjà, maintenant il fallait laisser libre court à mon imagination.

 

J’ai donc commencé à jouer à l’alchimiste, j’ai mélangé des dizaines de colorants, distillé des centaines de plantes. Je traitais chaque ingrédient de mon futur verre comme celui d’une potion, il fallait la meilleure qualité possible, oui, mais pas seulement. J’ai multiplié les expériences et mit au point une technique qui m’étais propre, avec un traitement préalable de chaque colorant pour faire ressortir ses qualités propres. Prenons le colorant rouge par exemple, on utilise traditionnellement une fleur rouge qui une foi pressé donne une épaisse pâte de la même couleur, la plupart des gens utilise la pâte tel qu’elle et c’est là qu’ils font une grossière erreur. Car en utilisant une pâte végétale pour colorer du verre on prend le risque de ternir la couleur lors de la cuisson, de la même manière le tenu du colorant est loin d’être parfaite. C’est pourquoi j’ai décidé de traiter cette pâte, de la saler, de la laisser reposer et également de la mélanger avec de petite dose de pigment minéraux. Le sous-sol de ma maison de Nevah c’était rapidement transformer en un atelier d’expérimentation, il régnait dans la pièce une perpétuelle odeur de brûlé, car toutes les expériences ne se finissaient pas bien. Il me fallut plusieurs années pour être satisfait de mon travail, pour dire la vérité je n’ai rien réalisé de sérieux avant d’avoir créé les meilleurs ingrédients.

 

Après toutes ces années de recherche je mis enfin au four ma première création, pour le moment je m’étais limité à une plaque de verre bleu roi. Une fois la cuisson terminée j’observais la plaque avec insistance, la couleur n’était pas parfaite, il devait manquer d’un peu de rouge, un tout petit peu de rouge pour souligner la profondeur du bleu. Je recommençais donc une nouvelle plaque, puis une autre et encore une autre. A chaque fois je lui trouvais un défaut, au bout du centième essai toujours aussi infructueux il me vint une idée et si j’essayais d’infuser mon verre avec de la magie ? Juste un petit peu, pour voir. Peut-être que cela lui donnerait ce petit quelque chose que je ne parvenais pas à définir mais qui manquait à mon travail. J’entrepris d’abord d’infuser les plaques déjà réalisées, mais elles se brisaient toutes dans l’opération. Ensuite j’eu l’idée d’infuser les ingrédients séparément avant la fusion, mais la magie, trop instable altérais mon difficile travail de sélection et de mise en valeur ce qui gâchait grandement le résultat. Il ne restait alors qu’un seul moment pour effectuer mon infusion, pendant la cuisson, quand le verre était encore en fusion. C’était la première solution que j’avais envisagé mais elle n’était pas pratique pour une raison simple, ma magie étant instable je risquais de perturber la température et la pression, perturbation qui pouvait altérer le verre mais surtout projeter des gerbes de verre en fusion. Inutile de vous faire un dessin, il valait mieux ne pas être trop près dans ces cas-là, malheureusement pour infuser il faut être très proche. Or si je risquais d’être sérieusement blessé le sortilège me sauverais, mais je ne pouvais pas savoir comment il le ferait, il pourrait me téléporter au loin, désintégré la sale ou simplement dévier les projections. Après expérience il s’avéra qu’il choisissait alternativement l’une ou l’autre des solutions. Autant se faire téléporter à 30 lieux de chez soi, trois fois par jour était pénible, autant désintégré la moitié de mon sous-sol de façon trop régulière commençait également à être fatigant. Sans compter les coups de rénovation, la municipalité n’appréciait guère les explosions et la disparition régulière de certains tuyaux d’évacuation des eaux qui passaient le long de mon laboratoire, en partie à cause des inondations nauséabonde qui s’en suivait. En dehors de ça le résultat était époustouflant, le verre prenait des teintes magnifiques et de subtil reflet irisé mettait parfaitement en valeur les couleurs, ils obtenaient en outre certaines caractéristiques magique intéressante.

 

Ma position était donc compliquée, j’avais enfin réussit à trouver un protocole idéal pour mes créations mais je ne pouvais pas m’en servir sans risquer d’être exproprié et de dilapider ma fortune. J’avais déjà reçu une convocation de la part du consul de l’architecture afin de m’expliquer sur cette histoire de canalisation, ce serais déjà suffisamment difficile de le convaincre de ne pas me faire payer les réparations, je ne pouvais pas espérer obtenir le droit de continuer à pratiquer mes petites expériences. Sans compter qu’il valait mieux éviter d’attirer les autorités dans mon sous sol, car faire exploser du verre en fusion n’était que l’un de mes passetemps dangereux et probablement le plus moral.  Pour ce fameux rendez-vous chez le consul je pris la décision, un peu au dernier moment d’emmener avec moi un échantillon de mon travail, je sélectionnais un objet au hasard et l’embarquais. C’était une flamme d’une vingtaine de centimètres de haut, une belle réussite si je puis me permettre, l’imprégnation avait ici permis de faire ressortir certaine couleur, qui semblait varier légèrement d’intensité quand on les fixait. Je vous passe les détails du rendez-vous, sachez simplement que le montant des réparations exigé était exorbitant et que si j’ai encore les moyens de m’acheter à manger aujourd’hui c’est surement grâce à la flamme en verre. Elle a beaucoup plus au consul, un homme de goût si vous voulez mon avis, il m’a demandé de la lui laissé et m’a proposé un marché. Si je parvenais à honorer une commande pour la ville qui me parviendrais sous peu, avec la même précision mais sans engendrer plus de destruction il trouverait un arrangement pour effacer ma dette. J’acceptais, bien entendu, je n’avais pas le choix après tout.

 

Quelques jours plus tard la commande est arrivée, un immense vitrail pour la façade de la future citadelle. Il n’y était pas allé de main morte avec sa commande, le motif était compliqué et la surface très importante, bien plus que tout ce que j’avais pu faire jusqu’ici. Un vrai défi, sans compter l’interdiction de faire exploser les sous-sols de la ville, effet secondaire que je n’avais toujours pas réussi à régler. Heureusement pour moi la solution me vint quelques jours plus tard, il suffisait d’infuser une solution chaude et de la verser chargée en magie dans le verre en fusion. La solution chaude avait moins tendance à exploser, car étant plus liquide elle relâchait en permanence la pression tout en restant stable, de plus la température plus basse ne constituait pas un danger important ce qui permettait de ne pas faire réagir le sortilège. Cette solution s’appelait un tombeau, elle était utilisée pour fixer la magie d’un objet, en plongeant un artefact dans un tombeau assez puissant il perdait son pouvoir et la potion l’absorbait. J’utilisais personnellement sa capacité de stockage de la magie et son aptitude à la libérer en douceur à haute température. Il me fallut près d’un mois pour compléter le vitrail, mais le travail avait porté ses fruits, il était parfait, la magie permettait de projeter des formes nettes quand les rayons du soleil traversaient le vitrail. J’eu donc un nouveau rendez-vous avec le consul, pour faire valider ma commande et faire annuler ma dette, il semblait très satisfait par mon travail et je ne pus m’empêcher de remarquer que ma flamme trônait sur son bureau, bien en évidence. Au terme de la réunion il effaça ma dette, alors que je sortais de son bureau, satisfait il m’arrêté et me tint à peu près ce discours.

 

Vous savez, je pense que vous avez un vrai talent. Cette flamme, j’ai l’impression que vous avez enfermé une nuée de lucioles à l’intérieur. Ce n’est peut-être qu’une impression, mais votre travail à l’air vivant, il est en mouvement. Vous devriez réfléchir à vendre vos services, bien sûr ça demandera du travail et il vous faudra une licence, mais je suis sûr que ça marchera.

 

 

J'y penserais, mais le travail manuel n'est pas mon fort, j'ouvrirais peut-être un atelier avec des apprentis. Je préfère créer mes couleurs et mes recette et laisser à d'autres le soin de passer des heures dans le sable et la sueur devant les fours. Je ne réserverais mon temps qu'a de précieux ouvrages, je n'ai ni l'envie ni le courage de m'enfermer dans un atelier pour les besoins du commun. 

 

Je me doutais que vous diriez ça, vous réagissez parfois comme un grand seigneur, il vous faudra un jour mettre cela ua claire, monsieur le voyageur. Qui êtes-vous vraiment ? 

 

Qui sait !

 

Ces paroles en tête je rentrais chez moi, je n’avais jamais envisagé de faire partager mon art, ou plutôt ce n’était plus arrivé depuis plus d’un siècle. Mais pourquoi pas après tout, cette fois je pourrais être fier de mon travail. 

 

                                                                                                                                              Chroniques d’un voyageur. 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Je viens soutenir la candidature commerçante de ce cher Ez. 

 

Ca ne fait que quelques mois que je connais ce joueur qui a rejoint Nevah, communauté où je suis. Il ne se destinait pas de base à nous rejoindre mais avait envie d'aider et mieux connaitre notre communauté. Et j'ai pu donc observer ce joueur qui revenait après un temps d'absence sur Minefield. 

Ce qui m'avait marqué et qui est toujours présent, c'est sa volonté à aider, sa gentillesse à l'égard des autres, sa bienveillance et sa patience. (Même si il aime jouer avec la lave c'est une personne sympathique et sociable.)

 

Parlons donc un peu de ça, la sociabilité, la sienne en l'occurence car je pense que c'est un aspect assez important dans le commerce et il ne s'agit pas seulement d'être courtois envers les autres mais bien de se sentir à l'aise dans la communauté et de pouvoir converser librement sans gêne avec à peu prés tout le monde. 

Qualité extrêmement importante à mes yeux et qu'il a. Ce qui fera qu'il n'aura aucun soucis à faire connaître son commerce et à entretenir des bonnes relations avec ses clients. 

Et de façon sincère aussi car je ne vois pas en lui de fourberie.

 

Une de ses motivations c'est de pouvoir aider des nouveaux joueurs comme on a pu l'aider à son retour. Même si comme beaucoup de commerçants il est agréable de gagner des PAs avec son commerce; la volonté de pouvoir aider des nouveaux joueurs ou pas seulement, mais de proposer une aide, un petit boulot grâce à cette licence est une motivation tout à fait louable. On lui a tendu la main, il souhaite pouvoir faire de même. 

De ce fait je pense qu'il sera un commerçant investi dans l'économie du serveur bien au delà de son shop. 

 

Puis je ne peux qu'être admirative de sa volonté à faire cette démarche qui pour beaucoup est fastidieuse, démarche qu'il fait après une longue absence et reprenant le jeu avec presque rien. Et il le fait sans broncher et avec joie. 

 

J'ai conscience que dans mon soutien, je ne souligne pas les prix ou son souhait à contenter tout le monde en proposant le plus d'items ou coloris possible. (A tord peut être)

Je trouvais cela important à mes yeux d'insister sur ses qualités humaines qui se reflètent sur le serveur. 

Qualités importantes pour un futur commerçant. 

 

Voilà, voilà je n'ai plus grand chose à ajouter de plus si ce n'est que je te soutiens Ez dans cette démarche et que tu es une personne pour qui j'ai une grande estime. 

Link to comment
Share on other sites

Bien le bonsoir, je viens ici soutenir Ezdrincker qui est une personne sympathique avec qui j'ai pu un peu discuter lors des 6 ans de Nevah.

 

Ezdrincker est accueillant et motivé. Il m'a l'air d'un futur commerçant compétitif et magnat de l'argent.

Je pense pour moi qu'il a tout les qualités requises pour devenir commerçant. 

Il a une forte volonté et parviendra à ses fins j'en suis sur. Je te souhaite bonne chance Ez 

tu as tout mon soutien.

Link to comment
Share on other sites

Je viens soutenir Ezdrinker de part son extrême sympathie . Il m'a soutenue lors de mon arrivée sur Minefield , en bref un grand soutien pour Ez qui sera sans doute un bon commerçant grâce à sa générosité et de ses prix vraiment abordable .

Link to comment
Share on other sites

De retour depuis bientôt 4 mois, et pour avoir passé tout autant de temps avec lui, je peux dire que ça a été une chance d'avoir rencontré Ezdrincker. A la fois ouvert à la discussion, aussi bien avec les personnes gens qu'il apprécie que ceux qu'il connait un peu moins bien, c'est aussi une personne franche et prête à discuter et à débattre de nombreux sujets. Enfin Ezdrincker est quelqu'un qui ne s'arrête pas face à la tâche et qui sait prendre des initiatives quand cela est nécessaire.

 

Pour toutes ces raisons, je peux affirmer sans aucun doute qu'il fera un très bon commerçant.

Link to comment
Share on other sites

Par ces mots, je romps mon silence en tant que plussoyeur de candidatures.
En effet, cela fait probablement plusieurs années que je n'ai pas pris la peine de mettre un gros "OUI" sur la demande de statut social / grade de quiconque et c'est pourquoi j'appose ici un gros..

oui-oui-1475062568.jpg

D'une part parce que Ez et quelqu'un de très sympathique, et qui sera, je pense, un bon business man. Et également parce que je suis tombé sur sa candidature par hasard et que je me suis dit : "...Oui!"

La bise à tonton, Poils !
 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

C'est après plusieurs jours d'une colère sourde et froide que je me décide à revenir sur ce topic. En effet, la semaine dernière j'avais commencé à écrire un superbe soutient, ce qu'il s'est passé ensuite va vous surprendre! C'est donc ce sujet qui fera office de préface à mon plusoiment. Je tiens aussi à rappelé que si le modo qui traitera cette candidature me prouve qu'il a lu ce message je lui offrirai un petit cadeau. Donc revenons à ce qui a été pour moi la pire tragédie de la semaine dernière. J'avais commencé à écrire mon post avec une introduction sur pourquoi je fais des introductions à mes plussoiments et un en semble de remarques très constructives sur pourquoi feu _BlurLegend_ méritait son grade de commerçant. En particulier, mon soutient était agrémenté de nombreuses blagues au sujet de ce pseudo ridicule, mais aujourd'hui, Ez ayant retrouvé son pseudo, elles ne sont plus très drôle. J'avais presque fini lorsque Lpu et Thor m'ont proposé de faire un L4D2. Je décidais alors de laisser mon travail inachevé pour les rejoindre au plus vite et ne pas perdre ma place. J'avais prévu de finir d'écrire mon soutient juste après cette partie, mais le destin en a voulu autrement. Dans une rare folie vengeresse ce dernier décida que mon ordi devait planter, me faisant ainsi perdre les nombreuses heures de travail que j'avais investies dans ce message.

 

Ceci me permet de rebondir sur mon second point, s'investir dans un projet à font c'est bien, mais il faut le faire de manière intelligente, et c'est justement sur ce point que Ez (diminutif de Ezdrincker, comme l'aura compris l’hypothétique lecteur de ce message) est très fort. En effet non content de s'investir à font dans Nevah, il le fait de manière réfléchie. Et selon moi c'est une des qualités les plus importantes pour un commerçant. S'investir à font ne suffit pas, il faut aussi faire preuve d'audace et d'ingéniosité. L'audace c'est ne pas avoir peur d'arnaquer ses clients en augmentant le prix d'un objet juste après qu'une quête en demandant sorte, c'est aussi truander les modos en mettant 11 panneaux en capital en sachant très bien qu'ils ne s'en rendront jamais compte. L'ingéniosité, quant à elle c'est faire un mur de lave à l'entrée de son magasin avec des potions de résistance à la lave ou encore enfermer un client dans son magasin en lui faisant croire que s'il achète quelque chose il pourra sortir. Tout ça, Ez m'a prouvé à de nombreuses reprises qu'il en était capable et c'est pourquoi je viens vous demander de l'accepter en tant que commerçant. 

Link to comment
Share on other sites

Salut tout le monde,

 

Je viens aujourd'hui plussoyer le grand et fantastique Ezdr.... _BlurLegend_ !!!

De retour sur Minefield, depuis maintenant plusieurs mois, j'ai appris à connaître ce joueur dès son retour sur le serveur et principalement sur Mumble.

Alors rien à dire sur ce joueur mise à part sa très grande joie de vivre o/

Ca fait plaisir de voir un joueur très motivé, actif et qui a su très rapidement se refaire une place dans la communauté.

 

 

Venons-en à la raison du pourquoi, du comment je suis ici ... Bah pour soutenir M. Ezdrinck ... _BlurLegend_ !!

Il a toutes les caractéristiques pour devenir un très grand commerçant souffleur de verre.

 

 

Aucun doute sur son avenir sur Minefield pour Ezdrincker !!

 

Un gros +1 de tonton Stalroc

 

 

Bonne attente ! :)

 

 

 

Cordialement,

 

Stalroc,

Directeur de l'académie de Simurgh

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Je viens soutenir Ezdrincker dans sa demande de licence. Son retour sur Minefield s'est passé avec brio puisqu'il a pu s'intégrer dans une nouvelle communauté rapidementet surtout, il est encore là plusieurs mois après sans avoir décroché comme beaucoup d'anciens. Il a le mérite d'avoir été tenace pour récupérer son du et je suis certain qu'il sera tout aussi tenace dans son commerce de verre. C'est également une personne agréable sur mumble

 

Il a mon soutient !

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Je viens apporter mon soutiens à Ezdrincker dans sa demande de licence commerçante, c'est un joueur extrêmement motivé et de bonne compagnie. Aussi, il est assez disponible ce qui fait qu'il est facilement joignable.

 

Voilà pourquoi, je pense messieurs les gouverneurs qu'il mérite une licence commerçante.

Link to comment
Share on other sites

Ciao !

Je viens apporter mon soutient à Ezdrincker pour sa nouvelle candidature !

C'est un joueur qui est extrêmement présent sur le serveur, et vraiment investi dans tout ce qu'il fait. C'est quelqu'un qui s'ouvre vraiment sur la communauté, qui est présent sur le chat et participe aux conversation (bon, même si c'est assez souvent pour troller :p). J'avoue ne pas avoir beaucoup eu l'occasion de lui parler sur mumble, mais c'est un joueur intéressé par les autres ainsi que par les différents projets qui composent ce magnifique serveur. (bon ok, à partir du moment où on visite mon projet, je suis heureux, si en plus on dit qu'il est beau, je suis jouasse !).

Naaan je ne viens pas le plussoyer parce qu'il a visité mon projet (ça fait longtemps en plus). Mais ce que je veux dire, c'est que Ez est un joueur ouvert sur la communauté et qui s'y intéresse, il ne fait pas que rester dans son coin à build mais s'investit dans la commu à travers le chat et ses visites de projets. Et c'est un point qui est important pour moi quand on est commerçant, il faut être quelqu'un de "sociable" puisque le commerce est avant tout un rapport avec les autres joueurs, et Ez a largement prouvé qu'il l'était ! ;)

De plus c'est un joueur actif, on ne peut pas contredire ça, mais surtout investi dans tout ce qu'il fait, et c'est bien le deuxième point le plus important pour être commerçant (à mes yeux) être un joueur actif et investi dans son commerce.

 

Bref, un gros +1 pour Ez (un joueur qui s'est appelé BlurLegend en plus, on ne peut rien lui refuser) qui est, je pense, un des meilleurs prétendant à ce grade !

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,
 
Ta candidature est complète et soutenue, j'ai donc le plaisir de l'accepter, félicitations !
 
Afin de valider ton nouveau statut, je te demanderai d'effectuer le paiement des 300 pa au serveur puis de m'envoyer un mp une fois que cela sera fait afin que je t'ajoute ta licence. Tu peux également utiliser ton crédit cubo pour payer ta licence si tu le souhaites.
 
À bientôt,
 
Yann.

 

Le 13/02/2017 à 17:02, RyeMash a dit :

Je tiens aussi à rappelé que si le modo qui traitera cette candidature me prouve qu'il a lu ce message je lui offrirai un petit cadeau.

J'avais presque fini lorsque Lpu et Thor m'ont proposé de faire un L4D2

 

L'excuse du L4D2, c'est du jamais vu encore, je me la note.

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

×
×
  • Create New...