Jump to content

[Accepté][Tavernière] Ambrosia


Junie_June
 Share

Recommended Posts

1493944955-junie2.png

 

 

Spécialisation : Tavernière

Nom de l'échoppe : Ambrosia

Localisation : Stendel, Nevah, Confrérie de l'Obsidienne

 

 

Petit avertissement avant de commencer la lecture, c’est une nouvelle candidature commerçante que je fais là. Il y aura certainement pas mal de redites avec ma première candidature qui date d’il y a à peu près une année.

 

Présentation IRL:

Bonsoir, bonjour.

Pour ceux qui ne me connaissent pas et qui viennent tout juste de tomber sur ce topic, je vais donc de ce pas me présenter.

 

Je suis une personne qui a atteint le quart de siècle l’année dernière. Je suis photographe, activité que j’ai arrêtée peu de temps avant mon arrivée pour raisons personnelles.

 

Sinon, que dire sur moi. Je dévore beaucoup de films en tout genre, même si j’ai une préférence pour ceux qui donnent la migraine. Et un grand amour pour le cinéma coréen que j’affectionne tout particulièrement.

 

Bon, comme beaucoup de monde, j’aime donc le cinéma, la musique et les livres même si je les collectionne plus par amour de l’objet que je ne les lis.

 

 

Présentation In game:

Maintenant que vous en savez un peu plus sur qui je suis, on va passer à Junie_June. Sur ce qu’elle fait ou a fait sur le serveur et sur ses passe-temps.

 

Je suis arrivée sur le serveur en me faisant parrainer par Stalroc. J’ai passé pas mal de temps au début à me ballader un peu partout, à visiter divers projets. Projets comme Crystalis où j’ai eu ma première maison.

 

Après un temps de réflexion j’ai décidé de postuler pour rejoindre les rangs de Nevah, communauté à laquelle je suis très attachée et dont je suis particulièrement fière.

 

Et sinon, et c’est quelque chose que je dois répéter depuis le début, je n’aime pas construire. Je ne suis pas architecte et donc je préfère à la place farmer. C’est une activité qui me détend et me repose l’esprit. Et oui mon plaisir c’est de farmer des coffres sand fond de diverses ressources et les trier. Et non je ne suis pas maso =D.

 

À part ça vous avez pu m’apercevoir lors d’évènements Nevains aider à leur organisation.

 

Je suis une joueuse qui aime bien aider les nouveaux. Ça ne se voit pas spécialement dans le tchat car je suis assez discrète et je passe par mp.

 

Donc voilà, je ne sais plus trop quoi dire, je farme beaucoup, j’aime bien distribuer de la nourriture et aider les autres joueurs dès que je peux.

 

Présentation Paysanne:

https://www.minefield.fr/forum/topic/59303-présentation-de-junie-june/

Candidature Villageoise:

https://www.minefield.fr/forum/topic/59452-accepté-candidature-villageoise-de-junie-june/

Candidature Citoyenne:

https://www.minefield.fr/forum/topic/60237-accepté-candidature-citoyenne-de-junie-june/

Candidature Nevainne:

https://www.minefield.fr/forum/topic/59803-acceptée-candidature-de-junie-june/

 

 

Motivations quant à la licence commerçante:

Pourquoi vouloir obtenir cette licence?

 

Les raisons qui me poussent à être commerçante ne sont pas très différentes de celles de ma première candidature.

 

Il n’est pas question ici d’enrichissement personnel. Je ne vois pas cette licence, ce métier comme quelque chose qui fera ma fortune. Je ne cours pas après.

 

Malgré le fait que je ne fais pas ça pour l’argent, je souhaite quand même démontrer que je suis capable de m’adapter à cet univers du commerce.

 

De ce fait, mon souhait est que mes futures tavernes fassent du chiffre.

 

Quand je parle de chiffre, je parle d’argent. Ça peut sembler quelque peu contradictoire avec ce que je viens d’avancer un peu plus haut, néanmoins je tiens à ce que mes tavernes tournent et fonctionnent, commercialement parlant.

 

Et dans le commerce et encore plus celui de tavernier, je souhaite arriver à développer l’aspect rp de ce métier, communiquer plus avec les joueurs et joueuses, afin qu’ils ne voient pas ce shop seulement comme un endroit où on vient faire ses courses mais réellement comme une taverne. Ca sera mon challenge si j’obtiens cette licence.

 

C’est aussi le métier que je visais quand je suis arrivée sur ce serveur. Depuis le début, il était évident pour moi qu’un jour j’en ferais mon métier et que je ferais en sorte de développer mon petit commerce.

 

Et puis, même si on prend beaucoup de choses aux sérieux, j’ai envie de m’amuser avec ce métier. M’amuser avec le reste du serveur et explorer ce qu’un tavernier peut offrir à la communauté.

 

Il y a aussi un point qui ne m’était pas apparu avant que je fasse cette nouvelle candidature.

 

C’est le fait de pouvoir, avec cette licence, acheter des ressources à des joueurs, nouveaux en particulier, et contribuer ainsi au fonctionnement de l’économie du serveur. C’est quelque chose que j’ai remarqué auprès d’autres commerçants ou futur commerçants. Et j’ai pu constater à quel point ça pouvait à la fois faire plaisir et être utile.

 

 

Contribution au sein du serveur:

Ma contribution principale au sein du serveur a toujours été la même depuis mon arrivée.

 

Celle d’aider les autres, que ça soit pour remercier quelqu’un qui me soit venu en aide dans mes premiers pas sur Minefield ou un joueur un peu perdu comme j’ai pu l’être tout comme lui à mes débuts.

 

Ou tout simplement ma communauté qui est Nevah.

 

Et puis c’est quelque chose que j’apprécie, prendre un peu de mon temps pour le donner aux autres dans la mesure du possible.
 

Pour en revenir sur des points plus concrets quant à ma contribution.

 

J’ai débuté en aidant Stalroc sur L’Académie de Simurgh, c’était intéressant et enrichissant de voir comment pouvait se construire un projet et le voir se développer au fil du temps. Que ça soit au niveau de l’architecture ou du parrainage.

 

Après cela je me suis investie au sein de Nevah sur divers projets, que ça soit la Mangrove, le biome Mesa ou encore la nouvelle citadelle qui est en cours.

 

Principalement en aidant pour farmer certaines ressources ou recopier.

On peut également me voir durant les évents de Nevah que j’affectionne tout particulièrement. J’apprécie le fait d’aider à les organiser, rencontrer au passage le reste du serveur sur mumble et animer les épreuves auprès des Nevains.

 

 

Maquette de la taverne :

 

176502jb20170616006.jpg

 

387050jb20170616009.jpg

 

Les prix que je propose :

Je suis en accord avec les prix proposés par les autres taverniers qui sont assez proches de ceux que j’avais pu imaginer lors de ma première candidature.

Néanmoins ceux ci ne seront pas figés et pourront au fil de mon activité évoluer.

Les prix affichés ci dessous seront ceux de la capitale à l’unité.

  • Bière:  0.9

  • Porc cuit: 0.4

  • Boeuf cuit: 0.4

  • Poulet cuit: 0.4

  • Mouton cuit: 0.4

  • Lapin cuit: 0.5

  • Poisson cuit:  0.55

  • Saumon cuit: 0.5

  • Brochette de tentacules:  0.8

  • Soupe de légumes: 1.3

  • Soupe de champignons: 0.8

  • Soupe de poisson: 1.5

  • Ragoût de lapin: 1.5

  • Pain: 0.3

  • Tarte à la citrouille: 0.7

  • Cookie: 0.1

  • Gâteau: 1.2

  • Patate cuite: 0.2

  • Pomme: 0.6

  • Tranche de pastèque: 0.3

  • Tranche de pastèque scintillante: 1

  • Fiole d’eau: 0.2

  • Seau d’eau: 2

  • Seau de bière: 2.5

 

 

Rp:

Ce RP sera quelque peu différent des précédents, je parlerais ici à  la 3eme personne et nous irons explorer par moment des souvenirs de Junie_June (sous forme de rêve), son passé avant qu’elle n’arrive au sein de L’empire.

 

 

 

 

 

Nous sommes ici pour conter les souvenirs de Junie. Nous sommes son passé, ses doutes, ses espoirs et son présent.

 

Mais revenons plutôt à cette jeune femme. Le temps s’est écoulé depuis que celle-ci s’est installée en capitale.

 

L’établissement dans lequel elle se formait pour devenir tavernière avait fermé mais heureusement quelqu’un l'avait reprit.

Malgré le fait qu’elle continuait à se perfectionner tous les jours sur ses recettes, elle ne cessa comme toujours de se questionner sur son avenir au sein de l’Empire.

 

Pendant l’élaboration de biscuits dans sa maison, se trouvant dans le quartier herboriste, elle commença à ressentir une certaine fatigue.

 

Après avoir enfourné ceux-ci, elle décida de s’allonger un peu, profitant du temps de cuisson pour se reposer.

 

C’est ainsi que Junie sombra dans un doux sommeil et se mit à rêver. Profitons en pour l’explorer en sa compagnie et marcher près d’elle dans ce rêve qui la ramène à sa petite enfance.

 

Nous nous retrouvons donc dans un potager derrière une grande maison et avec une toute jeune Junie qui ne doit pas avoir plus de 5 ans. Elle s’amuse à courir à travers légumes et fruits, se posant sur un coin d’herbe pour jouer à la dînette et faire comme les grandes personnes.

 

On pouvait entendre au loin la voix d’une jeune femme qui l’appelait dans une étrange langue, que la jeune Junie ne parlait pas mais comprenait parfaitement. C’était la voix de Maria, une jeune femme en charge de la cuisine de cette maison où vivait Junie et qui s’occupait tendrement d’elle.

 

Maria l’appelait pour la prévenir que le goûter était presque prêt.

Junie se mit à courir en direction de la cuisine heureuse d’arriver à ce moment de la journée qui était son goûter.

Arrivée à la cuisine comme à son habitude, elle essaya tant bien que mal de monter sur l’angle du plan de travail pour avoir une meilleur vue de la cuisine.

 

Maria, attendrie par les efforts de la fillette l’aida en la portant et la posa à sa place favorite qui était cet angle de cuisine.

Pour la faire patienter elle lui donna un peu de pâte à pain pour que Junie se divertisse avec, activité que Junie affectionnait particulièrement. Elle pouvait avec cette pâte faire des étoiles, des animaux et toutes autres formes, laissant ainsi libre court à son imagination d’enfant.

 

Elle s’arrêta un instant dans son modelage pour sentir l’odeur de ses biscuits préférés, des langues de chats parsemées de raisins secs.

 

Maria savait que c’était le goûter préféré de l’enfant et lui servit ceux-ci avec un grand verre de lait. Ils sentaient bon le beurre et le raisin caramélisé.

Sans attendre Junie les dévora. Quand il n’en resta plus qu’un, elle n’osa pas le toucher car elle savait qu’après celui-ci, il n’y en aurait plus.

Maria connaissait bien la gourmandise de Junie et savait à ce moment qu’elle était frustrée de se dire que c’était le dernier biscuit.

 

- Mademoiselle Junie, je sais bien à quoi vous pensez. Ce n’est pas parce que vous allez manger ce biscuit que ça sera le dernier que vous aurez dans votre vie. Appréciez le et dites vous qu’il y en aura d’autres à l’avenir. Et puis je serais là pour vous apprendre à les faire. Ainsi vous pourrez à votre tour les goûter tout le long de votre vie et les partager avec ceux que vous aimez.

 

Junie prit donc le dernier biscuit et le mangea en pensant à ce que venait de lui dire Maria, quand elle finit elle lui répondit avec une grande détermination:

 

- Je ferais comme toi Maria plus tard, je serais une cuisinière et je ferais plein de biscuits pour donner le sourire aux gens comme tu le fais avec moi !

 

Du haut de ses 5 ans la jeune Junie amusa Maria avec son regard d’enfant remplit de détermination.

 

C’est sur ces derniers mots que notre Junie actuelle commença à s’éveiller de ce doux rêve. Elle était quelque peu perturbée par le réalisme de celui-ci.

 

Soudain l’odeur de biscuit lui rappela que ceux-ci étaient certainement cuits voir peut-être brûlés. Elle se précipita donc au four pour les sortir.

Heureusement elle arriva à temps et ils étaient parfaitement cuits.

 

Comme à son habitude, elle en prit un pour le goûter même si il était un peu chaud.

Sans réellement savoir pourquoi, elle fut émue en le goûtant. Il avait le même goût que celui de son rêve. Cette recette lui venait-elle de la jeune Maria? Mais c’était un rêve, Maria aurait elle existé ?

 

Car il est vrai que Junie était arrivée sur ces terres en voulant quitter son passé et l’oublier.

Celui-ci voulait-il se manifester à elle et lui rappeler d’où elle venait ?

Elle était quelque peu perplexe mais ce rêve avait eu un effet bénéfique sur d’elle.

 

Il était peut être temps pour elle de se lancer dans la vraie vie. Jusqu’à maintenant elle cuisinait essentiellement pour elle, des amis et pour les nouveaux arrivant de l’empire. Elle avait choisi d’être tavernière mais n’avait pas de taverne.

 

Junie se dit qu’il fallait qu’elle arrête de brasser de l’air et qu’elle fasse enfin quelque chose de concret.

Tout comme la détermination qu’elle semblait avoir eu dans ce rêve, elle se décida à faire toutes les démarches pour obtenir le droit d’ouvrir une taverne et arrêter de tourner en rond dans sa maison.

 

Sans plus attendre elle se renseigna sur les papiers à fournir auprès des gouverneurs pour avoir le droit de vendre ses plats et tenir une taverne. Ce fût long et fastidieux mais après un certain temps elle réussit à tous les fournir et à obtenir le droit d’exercer le métier de tavernière.

 

 

Junie n’avait pas encore trouvé d’endroit pour sa futur taverne et se mit donc à réfléchir et même à réfléchir peut-être un peu trop, en effet elle avait la fâcheuse tendance à douter d’elle dans ces moments là. N’avait elle pas visé trop haut et trop grand par exemple ?

 

Elle essaya de se détendre et se mit à se promener au sein de la capitale et tomba dans un quartier qu’elle n’avait jamais visité, celui des souffleurs de verre. Il était pourtant tout proche de sa maison.

 

D’un pas calme, elle arpenta ces rues et ressentit une drôle de sensation. Elle avait l’impression d’avoir déjà connu un endroit semblable. Tout ce sable, ces maisons différentes du reste de Stendel lui faisaient écho.

Malgré tout, ce sentiment avait quelque chose de profondément réconfortant et nostalgique à la fois.

 

Au fil de sa promenade elle tomba sur une ancienne taverne abandonnée, elle était en bonne état. Avec un peu de ménage et de la verdure et de décoration elle pourrait être sublime.

 

Junie se demanda si elle avait le droit de la visiter puis se dit qu’après tout elle était à l’abandon, personne n’y verrait de problème.

Et puis il faisait une chaleur particulièrement écrasante ce jour-là. Un peu d’ombre ne lui ferait pas de mal.

 

La voilà donc à l’intérieur, il lui fallait effectivement un petit coup de ménage. Elle en fit le tour et commença à tituber. Elle était restée peut être un peu trop au soleil aujourd’hui. Près d’elle se trouvait une chaise, elle y passa sa main pour enlever la poussière et s’assit un instant.

Sa tête tournait de plus en plus, elle ne put résister et ferma petit à petit ses yeux.

 

De nouveau elle se mit à sombrer dans un rêve.

 

C’est maintenant une Junie beaucoup plus âgée que nous retrouvons. L’enfance et l’adolescence se sont éloignées d’elle. Nous sommes dans un pays très lointain, un pays où le sol est poussiéreux, où le sable se confond dans des couleurs or et cuivrée.

 

Un endroit où jamais les nuages n’ont pu être aussi près de l’homme.

Junie se trouvait dans ce pays dans un petit jardin, assise près d’une grande table en bois avec un homme lui faisant face. Cet homme était son père.

 

-Junie voudrais tu partager une bière avec moi?

 

C’était la première fois que son père lui proposait de boire une bière en sa compagnie. Elle fut heureuse de pouvoir partager ce moment et boire cette fameuse bière tout en regardant le soleil couchant.

 

Elle l’avait si peu vu durant sa vie. Chaque moment à ses côtés lui était particulièrement précieux de ce fait.

En silence ils partagèrent donc une bière. Son père rompu ce silence.

 

-Que veux tu faire plus tard?

 

Elle ne savait pas trop quoi répondre. Cette question, elle se l’était posée à plusieurs reprises sans y trouver de réponse. Il y avait cette envie qu’un jour elle puisse ouvrir un établissement de cuisine. Elle avait passé une partie de son enfance à observer Maria et sa mère cuisiner et c’était quelque chose de fascinant. Mais elle ne s’en sentait pas le courage.

 

-Cuisiner… J’aimerais un jour avoir un endroit à moi où je pourrais proposer mes plats. Que les gens y viennent (Un endroit où les gens puissent venir) pour se régaler et qu’ils se sentent un peu comme chez eux. Mais je ne suis pas certaine de pouvoir tenir un tel établissement. La cuisine cela ne fait pas tout, tu sais bien que je suis mauvaise avec les chiffres. Et puis je suis encore bien jeune. J’aurais du mal à me sentir crédible.

 

Junie avait à présent un air triste et une moue un peu boudeuse qu’elle avait gardée de son enfance.

 

-Hum… Il est vrai que tu n’es pas très douée avec les chiffres et que tu as gardé cette mauvaise habitude de compter sur tes doigts depuis que tu es enfant jusqu’à maintenant.

 

Tu sais moi aussi j’ai eu ton âge, j’ai eu des rêves et j’ai douté comme tu doutes maintenant. Je n’ai pas pu te voir beaucoup mais j’ai toujours été fier que tu sois ma fille.

 

Qu’importe si tu dois compter sur tes doigts, si tu confonds ta gauche et ta droite,ce n’est pas ça qui détermine qui tu es et tes capacités. Tu es une belle personne, intelligente et avec beaucoup de détermination.

Tu es ma fille après tout. Je t’ai peut-être donné quelques un de mes défauts mais aussi des qualités. Certaines même ne sont propres qu’à toi.

 

Tu as toujours voulu cuisiner. Déjà enfant tu t’amusais à faire des plats aux goûts douteux. Mais en grandissant tu as appris et tu t’es améliorée.

Ne doute pas car je crois en toi et je sais que si c’est ton souhait, tu te donneras les moyens d’arriver à ton but.

 

Junie était très émue de ce que venait lui dire son père et le remercia, la voix pleine d’émotion. Il était rare que celui ci, lui fasse des compliments. Elle en était profondément émue.

 

Sur ces derniers mots, son rêve commença à se transformer, la silhouette de son père commença à disparaître sous ses yeux. Elle tenta dans un mouvement de désespoir de rattraper ce qui semblait se transformer en un fantôme, essayant de le garder encore présent ... Mais c’était impossible, il était parti pour toujours.

 

 

C’est ainsi que le rêve de Junie prit fin et qu’elle se réveilla brutalement, des larmes recouvrant désormais son visage. Elle comprit pourquoi elle avait quitté son ancien monde pour se retrouver dans celui ci.

 

Elle était certaine à présent que ces rêves n’étaient pas que de simples rêves mais bel et bien son passé.

 

Tout en passant ses doigts sur son visage pour se défaire de ses larmes, elle se décida à ne pas se laisser intimider par ses peurs et ses doutes. Elle avait retrouvé le courage qui s’était perdu en elle. Il n’était plus question de douter de ses capacités. Elle fera de cette taverne sa taverne.

 

Elle avait déjà la sensation que c’était le cas, ses souvenirs lui revenant petit à petit. Junie avait connu par le passé une telle architecture, ressemblant à ce que pouvait décrire son père au cours de tous ses voyages. Ce qui la réconfortait était le fait qu’elle pouvait sentir un peu plus sa présence.

 

Aussi rapidement qu’elle avait repensé à tout ça, elle était en route pour payer la somme destinée à acquérir cette taverne. Heureusement qu’elle avait fait des économies depuis son arrivée. La somme réglée et les papiers signés, cette taverne était maintenant officiellement celle de Junie.

 

A présent il lui fallait la nettoyer et l’embellir pour qu’elle soit la plus accueillante possible et enfin l’ouvrir pour ses futurs clients.

 

Elle passa de longues semaines à trier les affaires laissées par l’ancien propriétaire, enlevant également toute la poussière et le sable qui s’étaient accumulés au fil du temps. La taverne prenait petit à petit forme.

 

Il y avait une partie de celle ci qui se composait d’une sorte de verrière.

 

Junie se disait que ça serait une bonne idée de l’habiller de végétaux et également de rajouter plus de végétations dans l’ensemble de la taverne. Elle commença donc à fleurir les lieux.

Même s’il faisait chaud dans cette partie de la ville et qu’il y avait beaucoup de sable, quand on rentrait dans la taverne, on pouvait ressentir une certaine fraîcheur. Un peu comme s’il s’agissait d’une oasis.

 

Elle était contente d’avoir réussi à obtenir ce résultat après ce long travail et s’autorisa alors un moment de repos dans le petit jardin qu’elle avait organisé sur sa terrasse.

 

Allongée sur l’herbe fraîche, elle se mit à songer à son arrivée tout en essayant avec ses mains d’attraper les nuages. Ceux-ci semblaient aussi loin que ses premiers pas dans ce monde étrange. Intérieurement elle se félicita d’avoir parcouru tout ce chemin.

 

 

Il lui restait maintenant à ouvrir cette taverne au public et à commencer sa nouvelle vie en temps que tavernière. Ca sera désormais son quotidien.

 

Cet avenir lui remplit le coeur d’un espoir heureux.

 

Ses débuts n’étaient pas évidents, il n’y avait pas foule. Il faut dire que la taverne était un peu loin du centre de la ville.

 

Junie n’allait pas pour toujours rester dans cette taverne et attendre sans rien faire que les clients viennent.

Si les clients ne venaient pas à elle, elle fera en sorte de leur montrer que sa taverne existait.

 

Pleine de détermination elle entreprit de se mettre au fourneau et commença l’élaboration de quelques pâtisseries dont elle avait le secret. En attendant que celles ci terminent leur cuisson, elle se demanda ce qu’elle pourrait préparer d’autre, elle songea au fait que cela faisait plusieurs semaines qu’elle avait des bières dans ses stocks mais comme il fallait laisser le temps agir dessus, elle n’avait pas pu les mettre en vente.

 

Sa bière devait être consommable désormais. C’était l’occasion de la faire goûter aux habitants. Pour qu’elle soit encore meilleure, elle la laissa un peu reposer dans une source d’eau, pour qu’elle soit bien fraîche.

 

Les pâtisseries et la bière fraîche étaient prêtes. Elle les rangea soigneusement dans un panier et commença à arpenter son quartier. Commençant tout d’abord par aller saluer les souffleurs de verres. Qu’elle ne fut pas sa surprise de constater qu’il faisait une chaleur étouffante dans leur atelier. Leur métier n’était pas des plus faciles. Manier le verre mou dans ces conditions. Elle leur distribua à tous un peu de ses pâtisseries et de sa bière. Ils étaient ravis de pouvoir se restaurer et surtout de boire quelque chose d’aussi frais.

 

Tous questionnèrent Junie pour savoir où ils pourraient en trouver en vente.

Elle venait de se rendre compte que depuis tout ce temps personne ne s’était rendu compte de sa taverne dans les parages. Un peu de sa faute, elle n’avait pas prit l’initiative de faire la promotion de son établissement.

Mais c’était désormais chose faite.

 

Elle leur expliqua où sa taverne se trouvait ainsi que les produits qu’elle y vendait. Et le plus important, leur parla du fait qu’elle avait fait en sorte de rendre l’endroit semblable à un petit oasis et qu’ils pourraient venir se restaurer mais également prendre le temps de se reposer, précisant également que l’air y était toujours frais.

Les souffleurs de verre semblaient curieux de se rendre à cet endroit.

 

Quelques jours après ces petites visites, les souffleurs commencèrent à prendre leur habitude au sein de l’établissement. Il était courant de les voir déjeuner et repartir quelque peu titubants après une bière.

 

 

Plus le temps avançait, plus le quotidien de Junie la rendait heureuse. Elle avait maintenant des habitués. Les souffleurs l’aidèrent également en indiquant où se situait sa taverne pour que leurs clients puissent se reposer dans un endroit tout près.

Elle était ravie de se lever tôt pour confectionner ses pâtisseries, ses divers plats et perfectionner sa bière.

 

Tout cela prenait enfin un sens maintenant que des gens venaient gaiement dans son établissement que ce soit pour festoyer ou pour prendre une collation.

 

Néanmoins, son quotidien n’était pas seulement voué à être derrière les fourneaux. Vous pourriez pensez que c’est le principal but d’un tavernier mais pas pour Junie.

 

Après avoir passé des mois à concocter des mets divers et variés, voulant toujours contenter la clientèle, elle se rendit compte que ce n’était pas la satisfaction d’un poulet bien préparé qui la rendait heureuse en fin de journée.

 

Elle s’était efforcée durant des mois à faire de ce lieu un endroit paisible et accueillant, pour que toutes les personnes qui s’y rendent se sentent d’une certaine façon quelque part chez eux.

 

Ces personnes venant de tous horizons, parfois loin de leur demeure, parfois perdues dans ce nouveau monde qu’ils devaient s’approprier.

 

C’était quelque chose d’important pour elle que d’apporter son aide à ces personnes qui se retrouvaient quelque peu perdues, un peu comme elle à son arrivée.

 

Ne délaissant pas pour autant les habitués de l’établissement, elle s’évertuait à créer des liens entre eux, ne voulant pas qu’il y ait de séparation sociale.

 

Elle prenait donc le temps de converser avec chacun d’eux, elle n’avait pas envie que ses clients soient simplement des visages qui passent et ne rien savoir d'eux. Elle voulait mieux les connaître.

 

Elle se souciait du bien être de ses clients au delà de leur estomac. Elle ne voulait pas qu’ils viennent pour combler leur solitude dans leur coin mais bien au contraire que celle ci se dissipe au contact des autres. Eux aussi se sentant seuls par moment, d’autres non et qui venaient naturellement discuter avec tout le monde.

 

Un quotidien peut être bien simple mais c’était ainsi qu’elle gérait son commerce. Ne se focalisant pas sur l’unique attrait de l’argent ou la réussite des meilleurs plats parmis ses confrères.

 

Chacun, à son point de vue, avait le droit d’avoir sa propre définition de ce que pouvait être un tavernier.

 

Quant à Junie, elle était peut être à contre courant de ce qui devait se faire mais qu’importe.

 

Junie était une tavernière qui se souciait de savoir si sa clientèle se sentait bien et s’assurait que celle ci reviendrait pour avoir un moment de pause dans leur vie, oublier leur soucis, se lier d’amitié peut être.

 

Le plus important était la taverne même, Junie ne faisait qu’y jouait un rôle.

 

C’est ainsi qu’elle devint la tavernière qu’elle souhaitait être.

 

Petits remerciements:

Mr_Kipik qui va devoir concevoir l'architecture de mon shop en capitale. (Oui je sais vraiment pas construire.)

Ezdrincker qui avec sa candidature commerçante m'a donné le courage d'en refaire une.

Yasuhiro qui a prit le temps de corriger mon rp dans un moment d'ennui.(Oui oui, cet homme est fou mais il est gentil aussi.) Mais également me conseillant sur la ma candidature et m'aidant pour l'améliorer.

Rye_Mash pour m'avoir fait découvrir le merveilleux observatoire de Meudon.

Ainsi que les Nevains qui me supportent sur mumble tout les jours et qui m'ont motivé pour que je refasse une candidature commerçante.

Egalement l'ensemble des joueurs avec qui j'ai passé de très bons moments depuis mes débuts. (La liste serait trop longue, mais ça n'a pas vraiment changé de celle de la candidature citoyenne.)

Link to comment
Share on other sites

Je suis actuellement kidnappé par des êtres cruels qui exigent que je plussoies cette candidature sans quoi ils tueront ma femme et mes enfants...
Oui je sais, j'ai ni femme, ni enfant mais on est jamais trop prudent !!!!!

(Sinon plus sérieusement, c'est pas trop tôt ! Maintenant au lieu de nourrir les vagabonds gratuitement, tu pourras exiger d'eux un paiement de leurs âmes en échange !!)

Link to comment
Share on other sites

Madame, Monsieur,

Je me présente à vous aujourd’hui pour appuyer Junie_June dans son obtention d’une licence commerçante. Si je la soutiens, c’est parce qu’au-delà d’être gentille et serviable, c’est aussi une personne dont la vocation est de distribuer de la nourriture sur le serveur (RyeMash pourra en témoigner). C'est aussi une grande farmeuse capable de produire de grandes quantités de ressources diverses et variées.

Voilà pourquoi, je vous recommande de lui accorder une licence commerçante.
 
Cordialement Khantyer,  

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

comme vous devez vous en doutez je ne suis pas ici pour vous donner ma recette du far aux pruneaux (qui est vraiment délicieux), mais pour soutenir la candidature de Junie.

Un lecteur de candidatures attentif (dont l’existence est plus qu'hypothétique) aura remarqué que j'ai pris pour habitude de démarrer mes soutiens par une préface destinée au modérateur qui traitera cette candidature. Je tient aussi à rappeler à ce dernier que s'il me contacte et me prouve qu'il a lu ce message alors une petite récompense lui est réservée. Entrons maintenant dans le vif du sujet de cette introduction, dont le thème sera pourquoi est-ce que je poste un plusoiement un lundi en plein milieu de la journée. Certains penseront que le jeune RyeMash est au collège ou au lycée et, de ce fait, est actuellement en vacances, que nenni! Je suis actuellement au boulot et bravant tous les interdits et la morale, tel le chevalier de la liberté, je m'atèle à écrire cette préface. Certains diront, que je devrais changer de travail, pour en trouver un plus intéressant car ce n'est pas normal d'aller sur le forum pendant les horaires de travail et là, je devrais alors vous parler du fléau de l'intercontrat. Cependant mon premier paragraphe commence à être un peu long donc j'en parlerai une prochaine fois, je conclurais donc juste en disant que sans travail, il n'y a pas d'argent et que sans argent, il n'y a rien à manger.

 

Cette conclusion me permet de rebondir sur mon second point. Pour manger sur Minefield il faut un travail aka une licence commençante. Et ce point est bien plus primordial que ce que vous pouvez penser. En effet, aujourd'hui ma situation financière est désespérée et plus d'un joueur aurait abandonné dans ma situation en se jetant d'un pont. J'ai bien évidemment déjà essayé de mettre fin à mes jours de cette manière mais, dans un ultime élan de survie, j'ai activé mon cheval et n'ai donc perdu que 6 cœurs. J'étais prêt à recommencer pour terminer le travail, lorsqu'une personne m'a tendue la main. C'était Junie qui faisant fi des aprioris avait décidé de m'aider. A partir de ce jour, elle devint mon fournisseur de nourriture attitrée, parcourant mille lieux, bravant milles dangers pour m'apporter de quoi me sustenter. Mais voilà tout cela a un coût et comme je l'ai déjà dit sans argent, impossible d'avoir de la nourriture. Alors cher modérateur, si tu as un cœur (et que tu lis ce message) donne à Junie sa licence commençant. Sinon la prochaine fois que tu traverses le pont de Stendel, n'oublies pas de regarder sur le bas-côté, là tu risquerais de voir deux personnes hésitant à faire le dernier saut de leur vie, rongées par la faim et le désespoir.

Link to comment
Share on other sites

Tagazok!

 

En tant que bon Nain, et bon buveur, je viens apporter mon soutien à Junie, joueuse active, forte sympathique et sérieuse, elle sauras tenir ses tavernes avec brio. :)

 

1487089399-b6b66852dd96b68fca7eb20c297a1

 

Chopine, buveur et mangeur de cookies (ou pas ;p)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour comme bonsoir, bonne matinée comme bonne soirée, mesdames, messieurs!

 

- Je viens, il y a trois jours tout au plus, de remarquer quelque chose... Bulijan et Wariow ne sont pas les seuls taverniers en ce monde! Il y a aussi... CielNoir!

- Hey Jean-Pierre! Tu vas arrêter de raconter n'importe quoi! Si tu veux soutenir se tavernier de CielNoir, cela se passe un sujet plus bas, et en aucun cas ici, sur la candidature de l'amie Junie!

- Comment? Je me suis trompé de candidature? Bon et bien je vais aller faire un tour non loin des falaises de new-Stendel...

- N'oublie pas t'es chaussures, trop grande d'au moins 6 pointures!

- Bien! Maintenant que nous sommes débarrassé de l'autre crétin, je vais pouvoir obéir à mon devoir!

"Soutenir mes amis, dans la joie comme dans la peine, comme le ferai n'importe quel citoyen" Moai non...

 

Je viens juste soutenir Junie, une personne si serviable qu'elle serait capable de traverser le monde de Stendel pour nourrir... La chose! Elle à un don pour la sociabilité irréfutable! Elle saura faire naître un commerce dynamique et interactif, allant bien plus loin que le simple remplissage de panneau! Elle saura faire revivre le plus beau des quartiers, le quartier des sables aux milles merveilles, le quartier souffleur de verre! Elle fera naître un commerce unique, en vendant aussi bien des pommes d'amour que des chips nevainne!

 

Pour toutes ces raisons, dictées dans un ordre si peu clair, que je soutiens totalement Junie pour son entrée dans le commerce Minefieldien!

 

En toute amitié, cordialement et bon jeu,

Akaneo!

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, je viens ici soutenir Junie_June pour sa candidature commerçante, je suis sur qu'elle 

saura avec plaisir remplir son métier de tavernière commerçante, sa passion de distribuer de la nourriture

à tout le monde pourra donc être combler :D 

Je te souhaite bonne chance Junie :) 

 

Cordialement Lugnasad

Bébé nain

Chevalier Dolenti

Link to comment
Share on other sites

Salut !

 

je suis ici vous vous en doutez pour soutenir Junie_June ou Junie voire même June comme Juin si on traduit en français et dieu sais que Junie aime les joints !

( - Ok c'est bon j'ai compris je me calme rohh la la )

 

Elle attend d'être tavernière
Elle attend pour vendre ses bières
Elle attend , torchon à la main,
Que les gens viennent ach'ter son pain
Inexorablement elle attend
 
 

 

 

Inexorablement nous attendons nous aussi la venu de Junie dans ce monde du commerce , on à tous Hâte avec un H majuscule.

Je me sens comme obligé de porter soutient à Junie qui est une personne formidable, honnête, et pleine de bonne volonté !

Et puis bon on a quand même évolué tout deux sur ce serveur depuis presque 2 ans maintenant c'est pas rien, on a pris des directions différentes, qui nous ont mené à nous retrouver dans certaines choses.

En soit je dirais que Junie sait ce qu'elle fait donc qu'elle peut parfaitement devenir tavernière commerçante, qui plus est elle est serviable , acceuillante et chaleureuse !

Que de qualités qu'il faut pour être une bonne tavernière !

 

N'oublions pas , tu as ta taverne à la confrérie tu es donc toujours la bienvenue !

 

En espérant que mon soutient suffise pour te mener plus haut que tu ne l'es déjà !

 

Donc bonne journée à vous tous

 

PS : ring ring ring ring ring ring ring BANANA phone ! :)

 

-Nafiros

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Je viens soutenir JunieJune pour sa licence de commerce. Junie est une personne foncièrement gentille que je n'ai jamais vu s'énerver depuis que je suis là, toujours là pour donner un coup de main ou une bonne parole réconfortante. Ses dons de nourritures aux passants l'auront fait connaitre et beaucoup de gens comptent sur elle pour nourrir la populace affamée. De plus, avec Bulijan déjà présent on pourrait dire que Nevah devient l'une des plaques tournante de la nourriture sur Minefield (enfin si elle arrive à sortir des mains affamées de RyeMash ;) )mais vu la taille de la cité, ca n'est que justifié

 

Elle a tout mon soutient

Link to comment
Share on other sites

Salut salut ! 


 


Comme vous devez vous en douter je ne suis pas venus ici pour jouer de l'accordéon sur la place de Stendel et ainsi gagner quelque PA, bien que ce soit une grave perte pour votre culture musicale , on ne voit pas pareille catastrophe tous les jours, sans rire, ça vaut le coup. 


 


Mais là n'est pas vraiment la question, n'étant pas là pour jouer d'un quelconque instrument je ne suis pourtant pas venus pour rien, il me faut aujourd'hui soutenir la candidature commerçante de Junie_June, dit le distributeur de nourriture. Elle est l'unique raison de la survie de 90 % des ouvriers Névains, dont quelque grand nom comme Ryemash, consul de l'économie, célèbre pour ne jamais emporter de nourriture avec lui. Pour subvenir aux besoins, colossaux d'une main d'oeuvre affamé il faut être capable de tenir le rythme et ne pas avoir peur de farmer. Or tel est la capacité surnaturel de Junie, elle est capable de farmer pendant des heures, carottes, patates, blé, bois, stone... Une vraie usine à elle toute seule ! Et la plupart du temps elle n'attend rien en retour, parce que oui Junie en plus d'être quelqu'un avec qui il est très agréable de discuter est également une personne généreuse et souvent désintéressée. 


 


On touche ici à un point important de mon soutien, en effet le métier de tavernier est un peu particulier, leur ressource la plus précieuse, la bière ne sert à rien. C'est un peu sec dit comme ça mais c'est vrai, la principale richesse de ce métier n'a aucune utilité, pour vendre de la bière il faut surtout avoir un bon rapport aux autres, un bon tavernier est quelqu'un de connu de reconnu et d'apprécier. Il me semble que c'est le cas de Junie, toujours présente sur Nevah mais aussi souvent en contact avec le reste de la communauté au travers, par exemple, des events organiser dans la cité, elle montrée à tout le monde à quel point elle pouvait être aimable et serviable. En effet depuis mon retour sur minefield Junie est l'une des personnes avec j'aime le plus discuter, de tout et de rien.


 


Je pense donc que Junie est faite pour ce métier, elle saura parfaitement se constituer une clientèle fidèle et dépensière et qu'en conséquence la licence commerçante devrait lui être accordée. 


J'espère seulement qu'on pourra toujours profiter des coffres de bouffes éparpillé sur Nevah, parce que si elle arrête de nous nourrir, ça va être la crise, les ouvriers mourraient de faim, la populace déserterait, bref ce serait la fin du projet. 


 


PS : T'aurais pas quelques carottes ? Je n'ai plus à rien à manger moi...

Link to comment
Share on other sites

Voilà près de deux ans que tu as rejoint le serveur Junie_June et pourtant j'ai comme l'impression que c'est hier...

Tu as su t'intégrer à la vie du serveur et te faire une place au sein de celui-ci. De simple paysanne, tu es passée villageoise, puis citoyenne et voilà maintenant que tu souhaites devenir commerçante. Et pas dans n'importe quel métier, celui de tavernier. Un métier qui, pour moi, te sied parfaitement tant tu es gentille et généreuse. Tu n'hésites pas à donner de ta personne pour aider les nouveaux arrivants ou même les vieux débris qui meurent de faim au plus loin des contrées de ce monde. Tu ne possèdes que des qualités et tu respires la joie de vivre. Tu es une personne ouverte d'esprit, généreuse, sensible (dans le bon sens du terme), rigolote et par dessus tout, tu es une farmeuse hors du commun (tu vaux au moins mille Stakhanov !). Le fait de t'avoir rencontré dans la vraie vie n'a fait que consolider ce que je pensais de toi. De simple compatriote nevaine, tu es devenue pour moi une amie. Je suis convaincu que tu seras une excellente commerçante et que tu sauras faire vivre à 100% l'aspect RP du métier de tavernier.

De tout cœur j'espère que tu resteras encore longtemps parmi nous et que tu continueras à égayer nos vies comme tu le fais si bien.

 

Je t'apporte solennellement mon soutien dans ta poursuite du grade de commerçante.

 

Bien à toi,

 

Yasu

 

Révélation

Si jamais tu obtiens ta licence, je t'emmène faire une balade à l'observatoire de Meudon ahahaha

 

Edited by Yasuhiro
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Je viens aujourd'hui soutenir Junie dans sa demande pour devenir tavernière ! Junie est une joueuse qui adore distribuer des cookies, chose fortement appréciable surtout pour ma personne. Par conséquent, je ne peux que la soutenir, sinon elle risque de se vexer et je n'aurais plus JAMAIS le droit à ses cookies maison...

Plus sérieusement, Junie mérite amplement de devenir commerçante, elle est vraiment gentille ce qui lui permettra de rester calme avec ses nombreux clients, même avec les nains un peu trop porté sur la bière. De plus, elle est travailleuse et farmeuse, elle saura donc apporter tous les produits nécessaires à son commerce !

 

Un gros +1 pour toi !

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,
 
Ta candidature est complète et soutenue, j'ai donc le plaisir de l'accepter, félicitations !
 
Afin de valider ton nouveau statut, je te demanderai d'effectuer le paiement des 300 pa au serveur puis de m'envoyer un mp une fois que cela sera fait afin que je t'ajoute ta licence. Tu peux également utiliser ton crédit cubo pour payer ta licence si tu le souhaites.
 
À bientôt,
 
Yann.

 



@RyeMash : Vu

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

×
×
  • Create New...