Jump to content

Recommended Posts

Déception viscérale

 

Je vois de grands mots,

Il y en a tout un lot,

Mais pour attaquer plus gros,

Il faut du culot.

 

Que sont ces beaux mots devenus,

La diplomatie, disparue.

Devant ce discours soutenu,

Je ne vois que déconvenue.

 

Les sombres menaces,

La plèbe pugnace,

N’ont pas leur place,

Dans la populace.

 

Car c’est sans peine,

Que mes rimes s’enchaînent,

Devant votre haine,

La poétrie est souveraine.

 

La Tundrah ? C’est presque rien,

Je la vis au quotidien,

Je suis le gardien

Des glaciers opalins.

 

Ne faites pas les malins,

Ni les margoulins,

Et nous seront moins enclins,

À votre déclin.

 

Ne vous raccrochez pas

À d’autres cas,

Dans l’immédiat,

Ce n’est que Nevah.

 

La mascarade est terminée,

Arrêtez donc de parader,

C’est le moment de vous assembler,

Avec un nom à remplacer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...