Jump to content
Sign in to follow this  
Pencroff

[GV] Organisation des troupes

Recommended Posts

-

FRcps01.png BRIGADE D'INFANTERIE

76f2b5318905b39f5077323d9197c0ad.png

infanterie.png 1er REGIMENT D'INFANTERIE (1254 hommes) (Fort Herobrine)

-

Etat-Major du régiment (54 hommes) (Commandant Soult)

1er Bataillon de ligne (600 hommes)

- 1ere compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 2e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 3e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 4e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 1e compagnie de Grenadiers (100 hommes)

- 1e compagnie de Voltigeurs (100 hommes)

2e Bataillon des ligne (600 hommes)

- 5e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 6e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 7e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 8e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 2e compagnie de Grenadiers (100 hommes) 

- 2e compagnie de Voltigeurs (100 hommes) 

 

 

b33ed0c1dc8fa9f87f5eac42526b7e84.png

infanterie.png 2e REGIMENT D'INFANTERIE (1254 hommes) (Fort Herobrine)

-

Etat-Major du régiment (54 hommes) (Commandant Lamarque)

1er Bataillon de ligne (600 hommes)

- 1ere compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 2e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 3e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 4e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 1e compagnie de Grenadiers (100 hommes)

- 1e compagnie de Voltigeurs (100 hommes)

2e Bataillon des ligne (600 hommes)

- 5e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 6e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 7e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 8e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 2e compagnie de Grenadiers (100 hommes) 

- 2e compagnie de Voltigeurs (100 hommes) 

 

 

 

25a6abb396adc091ff8d44182712db2f.png

infanterie.png 3e REGIMENT D'INFANTERIE (1254 hommes) (Sud-Est)

-

Etat-Major du régiment (54 hommes) (Commandant Davout)

1er Bataillon de ligne (600 hommes)

- 1ere compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 2e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 3e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 4e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 1e compagnie de Grenadiers (100 hommes)

- 1e compagnie de Voltigeurs (100 hommes)

2e Bataillon des ligne (600 hommes)

- 5e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 6e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 7e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 8e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 2e compagnie de Grenadiers (100 hommes) 

- 2e compagnie de Voltigeurs (100 hommes) 

 

 

f0c0f0cca051ce36cdc01080f3445b80.png

infanterie.png 4e REGIMENT D'INFANTERIE (1254 hommes)  (Fort Herobrine) (en campagne, Port-Estroit)

-

Etat-Major du régiment (54 hommes) (Commandant Ney)

1er Bataillon de ligne (600 hommes) (en campagne, Port-Estroit)

- 1ere compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 2e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 3e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 4e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 1e compagnie de Grenadiers (100 hommes)

- 1e compagnie de Voltigeurs (100 hommes)

2e Bataillon des ligne (600 hommes) (en campagne, Port-Estroit)

- 5e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 6e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 7e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 8e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 2e compagnie de Grenadiers (100 hommes) 

- 2e compagnie de Voltigeurs (100 hommes) 

 

 

f0c0f0cca051ce36cdc01080f3445b80.png

infanterie.png 5e REGIMENT D'INFANTERIE (1254 hommes)  (Fort Evher)

-

Etat-Major du régiment (54 hommes) (Commandant Bessières)

1er Bataillon de ligne (600 hommes) 

- 1ere compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 2e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 3e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 4e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 1e compagnie de Grenadiers (100 hommes)

- 1e compagnie de Voltigeurs (100 hommes)

2e Bataillon des ligne (600 hommes)

- 5e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 6e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 7e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 8e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 2e compagnie de Grenadiers (100 hommes) 

- 2e compagnie de Voltigeurs (100 hommes) 

 

 

d457dd2cb3f77a3475fa9ed50b5a405e.png

infanterie.png 6e REGIMENT D'INFANTERIE (1254 hommes) (Fort Herobrine)

-

Etat-Major du régiment (54 hommes) (Commandant Oudinot)

1er Bataillon des chasseurs à pieds (600 hommes)

- 1ere compagnie de chasseurs (100 hommes) 

- 2e compagnie de chasseurs (100 hommes) 

- 3e compagnie de chasseurs (100 hommes) 

- 4e compagnie de chasseurs (100 hommes) 

- 1e compagnie de carabiniers (100 hommes) 

- 1e compagnie de voltigeurs (100 hommes)

2e Bataillon des chasseurs à pieds (600 hommes) 

- 5e compagnie de chasseurs (100 hommes) 

- 6e compagnie de chasseurs (100 hommes)

- 7e compagnie de chasseurs (100 hommes)

- 8e compagnie de chasseurs (100 hommes)

- 2e compagnie de carabiniers (100 hommes)

- 2e compagnie de voltigeurs (100 hommes)

 

 

f9acbfcb7dd3024b201b9e4e62eac9db.png

infanterie.png 7e REGIMENT D'INFANTERIE (1054 hommes) (Sud-Est)

-

Etat-Major du régiment (54 hommes) (Commandant La Bédoyère)

1er Bataillon des gendarmes (500 hommes) (Arcahelm)

- 1ere compagnie de gendarmes(100 hommes)

- 2e compagnie de gendarmes(100 hommes)

- 3e compagnie de gendarmes(100 hommes)

- 4e compagnie de gendarmes(100 hommes)

- 5e compagnie de gendarmes(100 hommes)

2e Bataillon des gendarmes (500 hommes) (Terre-Morne)

- 6e compagnie de gendarmerie (100 hommes)

- 7e compagnie de gendarmerie (100 hommes) 

- 8e compagnie de gendarmerie (100 hommes) 

- 9e compagnie de gendarmerie (100 hommes)

- 10e compagnie de gendarmerie (100 hommes)

 

 

bbbc84895791278ee55b77b328676f6c.png

infanterie.png 8e REGIMENT D'INFANTERIE RÉSERVISTE (1054 hommes) (Tolwhig)

-

Etat-Major du régiment (54 hommes) (Commandant Marchand)

1er Bataillon de réservistes de ligne (500 hommes)

- 1ere compagnie de réservistes de ligne (100 hommes)

- 2e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes)

- 3e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes)

- 1e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes)

- 1e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes)

2e Bataillon de réservistes de ligne (500 hommes)

- 4e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes) 

- 5e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes) 

- 6e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes) 

- 2e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes) 

- 2e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes) 

 

 

e4852f3dd95ca15b71c605562ff87d30.png

infanterie.png 9e REGIMENT D'INFANTERIE RÉSERVISTE (1054 hommes) (Tolwhig)

-

Etat-Major du régiment (54 hommes) (Commandant Berthier)

1er Bataillon de réservistes de ligne (500 hommes)

- 1ere compagnie de réservistes de ligne (100 hommes)

- 2e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes)

- 3e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes)

- 1e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes)

- 1e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes)

2e Bataillon de réservistes de ligne (500 hommes)

- 4e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes) 

- 5e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes) 

- 6e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes) 

- 2e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes) 

- 2e compagnie de réservistes de ligne (100 hommes) 

-

 

FRcpscav01.png BRIGADE DE CAVALERIE

43c5c7c637e1ca988e1733b122994d72.png

cavalerie.png 1er REGIMENT DE CAVALERIE (1048 hommes) (Fort Herobrine)

-

Etat-Major du régiment (48 hommes) (Commandant Lasalle)

1er Bataillon de Hussards (200 hommes) (élite)

- 1er escadron de hussards d'élite (100 hommes) 

- 2e escadron de hussards d'élite (100 hommes) 

2e Bataillon de Hussards (200 hommes)

- 3e escadron de hussards (100 hommes)

- 4e escadron de hussards (100 hommes)

3e Bataillon de Hussards (200 hommes)

- 5e escadron de hussards (100 hommes) 

- 6e escadron de hussards (100 hommes)

4e Bataillon de Hussards (200 hommes)

- 7e escadron de hussards (100 hommes)

- 8e escadron de hussards (100 hommes)

5e Bataillon de Hussards (200 hommes)

- 9e escadron de hussards (100 hommes) 

- 10e escadron de hussards (100 hommes)

 

 

bd064927fb5b3d11c5dc640782da87cf.png

cavalerie.png 2e REGIMENT DE CAVALERIE (1048 hommes) (Fort Herobrine)

-

Etat-Major du régiment (48 hommes) (Commandant Darkalne)

1er Bataillon des Chevau-legers (200 hommes)

- 1er escadron de chevau-légers (100 hommes) 

- 2e escadron de chevau-légers (100 hommes)

2e Bataillon des chevau-légers (200 hommes)

- 3e escadron de chevau-légers (100 hommes)

- 4e escadron de chevau-légers (100 hommes)

3e Bataillon des Chevau-legers (200 hommes)

- 5e escadron de chevau-légers (100 hommes) 

- 6e escadron de chevau-légers (100 hommes)

4e Bataillon des chevau-légers (200 hommes)

- 7e escadron de chevau-légers (100 hommes)

- 8e escadron de chevau-légers (100 hommes)

5e Bataillon des Chevau-legers (200 hommes)

- 9e escadron de chevau-légers (100 hommes) 

- 10e escadron de chevau-légers (100 hommes)

 

 

66be3aab01cbf8eb974f9b0ea2d74d0e.png

cavalerieL.png 3e REGIMENT DE CAVALERIE (1048 hommes) (Sud-Est)

-

Etat-Major du régiment (48 hommes) (Commandant Rapp)

1er Bataillon de Dragons (200 hommes) (Arcahelm)

- 1er escadron de Dragons (100 hommes) 

- 2e escadron de Dragons (100 hommes)

2e Bataillon de Dragons (200 hommes) (Terre-Morne)

- 3e escadron de Dragons (100 hommes) 

- 4e escadron de Dragons (100 hommes)

3e Bataillon de Dragons (200 hommes) (Tolwhig)

- 5e escadron de Dragons (100 hommes) 

- 6e escadron de Dragons (100 hommes)

4e Bataillon de Dragons (200 hommes) (Tolwhig)

- 7e escadron de Dragons (100 hommes) 

- 8e escadron de Dragons (100 hommes)

5e Bataillon de Dragons (200 hommes) (Tolwhig)

- 9e escadron de Dragons (100 hommes) 

- 10e escadron de Dragons (100 hommes)

 

 

image.png.12022b5ec912e3640d9d13d1250d2b65.png

cavalerieL.png 4e REGIMENT DE CAVALERIE (1048 hommes) (Tolwhig)

-

Etat-Major du régiment (48 hommes) (Commandant Drouot)

1er Bataillon de Cuirassiers (200 hommes) (en campagne, Port-Estroit)

- 1er escadron de Cuirassiers(100 hommes) 

- 2e escadron de Cuirassiers (100 hommes)

2e Bataillon de Cuirassiers (200 hommes) 

- 3e escadron de Cuirassiers (100 hommes) 

- 4e escadron de Cuirassiers (100 hommes)

3e Bataillon de Cuirassiers (200 hommes) 

- 5e escadron de Cuirassiers (100 hommes) 

- 6e escadron de Cuirassiers (100 hommes)

4e Bataillon de Cuirassiers (200 hommes) 

- 7e escadron de Cuirassiers (100 hommes) 

- 8e escadron de Cuirassiers (100 hommes)

5e Bataillon de Cuirassiers (200 hommes) 

- 9e escadron de Cuirassiers (100 hommes) 

- 10e escadron de Cuirassiers (100 hommes)

-

 

FRcps01art.png BRIGADE D'ARTILLERIE

6745d94b560d7f4ff40732a6dd9a781b.png

artillerieC.png 1er REGIMENT D'ARTILLERIE (644 hommes, 32 canons, 16 obusiers)(Fort Herobrine) 

-

Etat-Major du régiment (44 hommes) (Commandant Eblé)

1er Bataillon d'artillerie à cheval (150 hommes) (8 canons et 4 obusiers)

- 1ère batterie d'artillerie à cheval (75 hommes)

- 2e batterie d'artillerie à cheval (75 hommes)

2e Bataillon d'artillerie à cheval (150 hommes) (8 canons et 4 obusiers)

- 3e batterie d'artillerie à cheval (75 hommes)

- 4e batterie d'artillerie à cheval (75 hommes)

3e Bataillon d'artillerie à cheval (150 hommes) (8 canons et 4 obusiers)

- 5e batterie d'artillerie à cheval (75 hommes)

- 6e batterie d'artillerie à cheval (75 hommes)

4e Bataillon d'artillerie à cheval (150 hommes) (8 canons et 4 obusiers)

- 7e batterie d'artillerie à cheval (75 hommes)

- 8e batterie d'artillerie à cheval (75 hommes)

 

 

fc20fe5e476feb224091875da0af9cd3.png

artillerie.png 2e REGIMENT D'ARTILLERIE (642 hommes, 36 canons, 12 obusiers)(Fort Herobrine)

-

Etat-Major du régiment (42 hommes) (Commandant ?)

1er Bataillon d'artillerie à pieds (200 hommes) (12 canons et 4 obusiers)

- 1ère batterie d'artillerie à pieds (100 hommes)

- 2e batterie d'artillerie à pieds (100 hommes)

2e Bataillon d'artillerie à pieds (200 hommes) (12 canons et 4 obusiers)

- 3e batterie d'artillerie à pieds (100 hommes)

- 4e batterie d'artillerie à pieds (100 hommes)

3e Bataillon d'artillerie à pieds (200 hommes) (12 canons et 4 obusiers)

- 5e batterie d'artillerie à pieds (100 hommes)

- 6e batterie d'artillerie à pieds (100 hommes)

 

artillerie.png 3e REGIMENT D'ARTILLERIE (868 hommes, 32 mortiers, 16 canons, obusiers)(Terre-Morne)

-

Etat-Major du régiment (44 hommes) (Commandant Drouot)

1er Bataillon de mortiers (112 hommes) (16 mortiers)

- 1ere batterie de mortiers (Terre-Morne) (56 hommes)

- 2e batterie de mortiers (Terre-Morne) (56 hommes)

2e Bataillon de mortiers (112 hommes) (16 mortiers)

- 3e batterie de mortiers (en réserve à Terre-Morne) (60 hommes)

- 4e batterie de mortiers (en réserve à Terre-Morne) (60 hommes)

1er Bataillon d'artillerie de siège (300 hommes) (8 canons, 4 obusiers)

- 1ere batterie d'artillerie de siège (en réserve à Terre-Morne) (75 hommes)

- 2e batterie d'artillerie de siège (en réserve à Terre-Morne) (75 hommes)

2e Bataillon d'artillerie de siège (300 hommes) (8 canons, 4 obusiers)

- 3e batterie d'artillerie de siège (en réserve à Terre-Morne) (75 hommes)

- 4e batterie d'artillerie de siège (en réserve à Terre-Morne) (75 hommes)

 

 

artillerie.png4e REGIMENT D'ARTILLERIE (658 hommes, 44 canons)(Fort Herobrine et Terre-Morne)

-

Etat-Major du régiment (42 hommes) (Commandant ?)

Batterie d'artillerie de forteresse "légère" (138 hommes) (12 canons)

- 1ere batterie de forteresse ("légère") (Fort Herobrine) (46 hommes)

- 2e batterie de forteresse ("légère") (Fort Herobrine) (46 hommes)

- 3e batterie de forteresse ("légère") (Fort Herobrine) (46 hommes)

Batterie d'artillerie de forteresse "légère" (138 hommes) (12 canons)

- 4e batterie de forteresse ("légère") (Fort Herobrine) (46 hommes)

- 5e batterie de forteresse ("légère") (Fort Herobrine) (46 hommes)

- 6e batterie de forteresse ("légère") (Fort Herobrine) (46 hommes)

Batterie d'artillerie de forteresse "lourde" (370 hommes) (20 canons)

- 1ere batterie de forteresse ("lourde") (Terre-Morne) (74 hommes)

- 2e batterie de forteresse ("lourde") (Terre-Morne) (74 hommes)

- 3e batterie de forteresse ("lourde") (Terre-Morne) (74 hommes)

- 4e batterie de forteresse ("lourde") (Terre-Morne) (74 hommes)

- 5e batterie de forteresse ("lourde") (Terre-Morne) (74 hommes)

 

FRcps01gen.png BRIGADE LOGISTIQUE

genie.png  1e REGIMENT DU GENIE (1038 hommes)(Fort Herobrine)

-

Etat-Major du régiment (38 hommes) (Commandant Benthien)

1er Bataillon des sapeurs (500 hommes)

- 1ere compagnie de sapeurs (100 hommes) (en campagne, kel'daer)

- 2e compagnie de sapeurs (100 hommes) (en campagne, kel'daer)

- 3e compagnie de sapeurs (100 hommes)

- 4e compagnie de sapeurs (100 hommes)

- 5e compagnie de sapeurs (100 hommes)

2e Bataillon des sapeurs (500 hommes)

- 6e compagnie de sapeurs (100 hommes) (en campagne, Port-Estroit)

- 7e compagnie de sapeurs (100 hommes) (en campagne, Port-Estroit)

- 8e compagnie de sapeurs (100 hommes) (en campagne, Port-Estroit)

- 9e compagnie de sapeurs (100 hommes) (en campagne, Port-Estroit)

- 10e compagnie de sapeurs (100 hommes) (en campagne, Port-Estroit)

-

 

train.png 1er RÉGIMENT DU TRAIN (1038 hommes) (Commandant Duroc)

-

Etat-Major du régiment (38 hommes) 

Bataillon du train des équipages (500 hommes)

- 1ere compagnie du train des équipages (100 hommes)

- 2e compagnie du train des équipages (100 hommes)

- 3e compagnie du train des équipages (100 hommes)

- 4e compagnie du train des équipages (100 hommes)

- 5e compagnie du train des équipages (100 hommes)

Bataillon du train d'artillerie (500 hommes)

- 1ere compagnie du train d'artillerie (100 hommes)

- 2e compagnie du train d'artillerie (100 hommes)

- 3e compagnie du train d'artillerie (100 hommes)

- 4e compagnie du train d'artillerie (100 hommes)

- 5e compagnie du train d'artillerie (100 hommes)

-

 

BATAILLON MEDICAL (335 hommes)

- Officier du bataillon et son aide de camp

- Brancardiers (292 hommes)

- Médecins hospitaliers (33 hommes)

- Chirurgiens (21 hommes)

 

 

FRcpsgde.png UNITÉS SPÉCIALES DE LA GARDE (1520 hommes)(Fort Herobrine) (Commandant Cambronne)

 

b1dca7799baca7a85aa2366c6b83f096.png

 

BATAILLON D'INFANTERIE DE LA VIEILLE GARDE (240 hommes)

- 1ere compagnie de Grenadiers de la Vieille Garde (120 hommes) (Capitaine Cambronne)

- 2e compagnie de Grenadiers de la Vieille Garde (120 hommes) (Capitaine Petit)

 

BATAILLON DES GENDARMES DE LA VIEILLE GARDE 240 hommes)

- 1ere compagnie de gendarmes d'élite (120 hommes)

- 2e compagnie de gendarmes d'élite (120 hommes)

 

BATAILLON DE CAVALERIE DE LA VIEILLE GARDE(350 hommes)

- 1er escadron d'éclaireurs (50 hommes) (Capitaine Chabert)

- 2e escadron d'éclaireurs (50 hommes) (Capitaine Muiron)

- 3e escadron d'éclaireurs (50 hommes)

 

- 1er escadron de grenadiers à cheval (50 hommes) (Capitaine Jamin)

- 2e escadron de grenadiers à cheval (50 hommes) (Capitaine Lepic)

- 3e escadron de grenadiers à cheval (50 hommes) (Capitaine Walther)

 

BATAILLON DES INGÉNIEURS DE LA MOYENNE GARDE (240 hommes)

- 1ere compagnie d'ingénieurs (120 hommes) (Capitaine Vauban)

- 2e compagnie d'ingénieurs (120 hommes)

 

BATAILLON DES MAGES DE LA MOYENNE GARDE (300 hommes)

- 1ere compagnie de mages (100 hommes)

- 2e compagnie de mages (100 hommes)

- 3e compagnie de mages(100 hommes)

 

BATAILLON D'INSTRUCTION DE LA GARDE (200 hommes)

- 1ere compagnie d'instruction (100 hommes)

- 2e compagnie d'instruction  (100 hommes)

 

 

 

 

ETATS-MAJORS DES RÉGIMENTS SELON LE CORPS D'ARME

-

Divulgacher

Etat-major des régiments d'infanterie

-

Divulgacher

- 1 commandant

- 1 Capitaine Commandant en second

- 1 Capitaine pour le premier Bataillon

- 1 Capitaine pour le second Bataillon

- 1 Lieutenant Cartographe

- 1 Chirurgien

- 2 Medecins Hospitaliers

- 5 Aides de camps

- 4 Messagers

- 6 Musiciens 

- 1 Sergent-Clairon

- 6 Cantiniers

 

Etat-major des régiments de cavalerie

-

Divulgacher

- 1 commandant

- 1 Capitaine Commandant en second

- 1 Capitaine pour le premier Bataillon

- 1 Capitaine pour le second Bataillon

- 1 Lieutenant Cartographe

- 1 Chirurgien

- 2 Medecins Hospitaliers

- 5 Aides de camps

- 4 Messagers

- 1 Sergent-Clairon

- 6 Cantiniers

- 2 vétérinaires

- 4 Fourriers

 

Etat-major des régiments d'artillerie

-

Divulgacher

- 1 commandant

- 1 Capitaine Commandant en second

- 1 Capitaine pour le premier Bataillon

- 1 Capitaine pour le second Bataillon

- 1 Lieutenant Cartographe

- 1 Chirurgien

- 2 Médecins Hospitaliers

- 5 Aides de camps

- 4 Messagers

- 1 Sergent-Clairon

- 6 Cantiniers

- 6 Observateurs

 

 

ETATS-MAJORS DE LA DIVISION TERRESTRE (100 hommes)

-

Divulgacher

Etat-major du Général Thalkion :

-

Divulgacher

- Général Thalkion
1 aide de camp du général
2 Messagers
2 Capitaines d'état major
1 lieutenant cartographe
1 cuisinier du général
1 clairon
1 chirurgien
10 gendarmes d'élite

 

Etats-majors des brigades d'infanterie :

-

Divulgacher

- Général Wendy
1 aide de camp
2 messager
1 Capitaine d'état major
2 Lieutenant cartographe
1 cuisinier du général
1 clairon
1 chirurgien
10 grenadiers

Brigade de cavalerie
- Général Jihair
1 aide de camp
2 messager
1 Capitaine d'état major
1 Lieutenant cartographe
1 cuisinier du général
1 clairon
1 chirurgien
1 vétérinaire
10 cuirassiers

Brigade d'artillerie
- Général Suljii
1 aide de camp
1 messager
1 Capitaine d'état major
2 Lieutenant cartographe
1 observateur
1 cuisinier du général
1 clairon
1 chirurgien
10 sapeurs

 

Etat-major des régiments du Sud-Est :

-

Divulgacher

- Colonel Darkalne
1 aide de camp
1 messager
1 Capitaine d'état-major
1 Lieutenant cartographe
2 observateurs
1 cuisinier du colonel
1 clairon
1 chirurgien
10 dragons

 

 

ANNEXE (955 hommes)

 

-

 

BATAILLON D'EXPLORATION (620 hommes)

Etat-Major du bataillon (20 hommes) 

- 1ere compagnie de chasseurs

- 2e compagnie de chasseurs 

- 3e compagnie de chasseurs

- 1ere compagnie de voltigeurs

- 1ere compagnie de sapeurs

- 1er escadron de dragons

 

Régiment Maréchal-Dragons (510 hommes)

Etat-Major du régiment (10 hommes) (ne figure pas sur l'ordre de marche de la garde volontaire)

- 1er escadron de dragons - garde personnelle du maréchal (100 soldats)

- 2e escadron de dragons - escadron d'avant-garde (100 soldats)

- 3e escadron de dragons - escadron de combat (100 soldats)

- 4e escadron de dragons - escadron de combat (100 soldats)

- 5e escadron de dragons - escadron d'arrière-garde (100 soldats)

 

Pour un total de  22 341 gardes

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bataillons actuellement en déploiements

 

Citation

Détachement de Campagne - Kel'Daer

-

Commandement du détachement: Colonel Suljii

-

2e REGIMENT D'INFANTERIE (1030 hommes)

Etat-Major du régiment (30 hommes)

1er Bataillon de ligne (500 hommes)

- 1ere compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 2e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 3e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 1e compagnie de Grenadiers (100 hommes)

- 1e compagnie de Voltigeurs (100 hommes)

2e Bataillon des ligne (500 hommes)

- 4e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 5e compagnie de fusiliers   (100 hommes) 

- 6e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 2e compagnie de Grenadiers   (100 hommes) 

- 2e compagnie de Voltigeurs (100 hommes)

renforcés par:

- 1ere compagnie de sapeurs (100 hommes)

- 2e compagnie de sapeurs (100 hommes) 

- 1er escadron de cuirassiers (100 hommes)

- 2e escadron de cuirassiers (100 hommes)

 

-

 

Citation

Détachement de Campagne - Port-Estroit

-

Commandement du détachement: Général Wendy Marvel

-

4e REGIMENT D'INFANTERIE (1030 hommes)

Etat-Major du régiment (30 hommes)

1er Bataillon de ligne (500 hommes)

- 1ere compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 2e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 3e compagnie de fusiliers (100 hommes)

- 1e compagnie de Grenadiers (100 hommes)

- 1e compagnie de Voltigeurs (100 hommes)

2e Bataillon des ligne (500 hommes)

- 4e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 5e compagnie de fusiliers   (100 hommes) 

- 6e compagnie de fusiliers (100 hommes) 

- 2e compagnie de Grenadiers   (100 hommes) 

- 2e compagnie de Voltigeurs (100 hommes)

renforcés par:

1er Bataillon des chasseurs à pieds (500 hommes)

- 1ere compagnie de chasseurs (100 hommes)

- 2e compagnie de chasseurs (100 hommes)

- 3e compagnie de chasseurs (100 hommes)

- 4e compagnie de chasseurs (100 hommes)

- 1e compagnie de voltigeurs (100 hommes)

2e Bataillon des sapeurs (500 hommes)

- 6e compagnie de sapeurs (100 hommes)

- 7e compagnie de sapeurs (100 hommes)

- 8e compagnie de sapeurs (100 hommes)

- 9e compagnie de sapeurs (100 hommes)

- 10e compagnie de sapeurs (100 hommes)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Liste et explications sur les différents types d'unités composant la Garde Volontaire.

 

 

INFANTERIE

Révélation

symboleinfg.pngFusiliers de ligne

Les fusiliers de ligne sont des fantassins formés au combat de contact direct avec les premières lignes ennemies.

Ils se disposent par compagnies, et doivent matérialiser la ligne de front. Ils représentent la principale force de l'infanterie.

Ils se battent donc frontalement, à la baïonnette parfois, mais leur progression peut-être assez lente.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

symboleinfg.pngGrenadiers

Les Grenadiers sont une unité d'élite au sein des troupes de ligne. Ils forment les colonnes d'assaut chargées de percer les rangs ennemis.

Recrutés parmi les meilleurs soldats de l'infanterie, ils sont réputés pour leur courage et leur discipline. Spécialisés dans le combat au corps-à-corps,

leur charge à la baïonnette est redoutable.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

symboleinfc.pngChasseurs à pieds

Les chasseurs à pieds sont des fantassins formés au combat en fourrageurs. Contrairement aux fusiliers, ils ne vont pas directement

au contact avec l'ennemi. Ils progressent à couvert, gardant de l'espace entre chaque homme, et tendent des embuscades pour stopper

les ennemis et enrayer leur progression. Quand ils sont débordés, ils se replient et se déploient à nouveau en embuscade. 

Ils sont également fréquemment utilisés en forêt, ou sur des chemins escarpés. Malgré leurs fonctions officielles,

ils sont souvent utilisés tels des fusiliers de ligne.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

symboleinfc.pngVoltigeurs

Les voltigeurs sont la véritable infanterie légère de la Garde Volontaire, et jouent souvent le rôle de tirailleurs. Ils sont spécialisés dans les embuscades,

le franchissement de chemins escarpés (montages, forêts, lacs etc ...) et se retrouvent régulièrement en première ligne. Bien que faibles au corps à corps,

il n'y a pas meilleurs tireurs que les voltigeurs. Unité d'élite au sein des troupes de ligne à la manière des grenadiers, ils sont en perpétuelle compétition 

avec ceux-ci.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

symbolegen.pngSapeurs

Les sapeurs sont des fantassins spécialisés dans la démolition et le corps à corps. Ils ont pour mission d'ouvrir des brèches pour les troupes

alliées. Ils détruisent des murs, démolissent les barricades, et chargent à la hache de sape sur les éventuels défenseurs forcenés.

Leur efficacité est grande sur une courte durée, surtout si ils sont concentrés en un point précis du front.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

symbolelan.pngGendarmes

Les gendarmes sont des fantassins formés au maintien de l'ordre. Ils sont utilisés hors des champs de batailles, dans les villes ou sur les routes;

pour faire la chasse aux brigands ou aux mages noirs. Ils servent en garnison dans les postes de prévôté, ou ils peuvent également recevoir

les citoyens et citoyennes souhaitant rapporter des faits de droit commun.

 

 

 

CAVALERIE

Révélation

symbolecuir.pngCuirassiers

Les cuirassiers sont des cavaliers lourds, formés au combat de contact sur la ligne de front. Ils peuvent aussi bien se battre contre des

fantassins que d'autres cavaliers. Leur charge, puissante, brise les rangs adverses et crée des ouvertures. une fois le choc de la charge passé,

ils peuvent s'arrêter sur une unité ennemie et la décimer à l'arme blanche, protégés par leurs cuirasses et la hauteur de leurs montures.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

symbolechas.pngChevau-Legers

Les chevau-légers sont des cavaliers légers, formés au combat dit "de harcèlement". Ils lancent des charges éclairs sur les unités ennemies isolées,

déciment leurs adversaires surpris; et repartent au galop attaquer une autre unité avant que leurs adversaires n'aient pu réagir. Hors du combat, les

unités de cavalerie légère peuvent être utilisées pour des missions de reconnaissance.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

symbolegrenc.pngDragons

Les Dragons sont des cavaliers polyvalents. Ils sont formés au combat de cavalerie, mais également au combat à pied; disposés en fourrageurs à la

manière des unités d'infanterie légère. Cependant, leur armement est plus léger que celui de ces derniers. Ils peuvent être utilisés pour déployer

rapidement une force armée en un point éloigné de la principale zone d'opération, ou pour remplacer les unités de cavalerie plus spécialisées.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

symbolehuss.pngHussards

Les Hussards sont des cavaliers issus de la cavalerie légère. Spécialisés dans la reconnaissance, ils sont également une force très mobile et très efficace sur les champs de batailles. Connus pour leurs uniformes prestigieux aux brandebourgs dorés, ce sont de fiers combattants qui disposent d'une grande expérience, acquise au fil des années et des combats. Les hussards sont également la plus vieille unité encore active de la garde volontaire.

 

 

 

ARTILLERIE

Révélation

symboletra.pngArtillerie de Forteresse

Les groupes de tir de forteresse sont des unités d'artillerie lourde utilisées pour la défense des places fortes. Les artilleurs sont équipés de canons fixes de 24 à 32 livres et de canons de 12 livres pouvant être placés en renfort en cas de brèche dans un mur. Ces groupes sont spécialement mis en garnison dans la forteresse qu'ils doivent défendre, et ne sont pas conduits sur les champs de batailles.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

symboleartc.pngArtillerie Légère

Les groupes d'artillerie légère sont des unités de tir spécialisées dans le combat contre-infanterie et contre-cavalerie. Ces unités sont équipées de canons de 6 à 8 livres, montés sur roues et pouvant être déplacés rapidement sur les champs de batailles. Ils présentent pour avantages leur grande mobilité, leur forte cadence de tir, et leur possibilité de tirer aussi bien des boulets que de la grenaille.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

symboleart.pngArtillerie Lourde

Les groupes d'artillerie lourde sont des unités de tir spécialisées dans le combat contre-structure et contre-matériel; bien qu'ils peuvent aussi être utilisés contre des troupes ennemies. Ils sont équipés de canons de 12 à 18 livres, capables de tirer des boulets explosifs; mais également d'obusiers au tir elliptique capables de tirer par dessus des fortifications. Ces unités sont moins mobiles que l'artillerie légère mais possèdent une meilleure puissance de feu.

 

 

 

TROUPES D'ÉLITE

Révélation

symbolegrenc.pngGrenadiers de la vieille garde

Les grenadiers de la vieille garde sont l'élite de l'élite. Ils sont à la fois les soldats les plus redoutables et les plus respectés dont la garde puisse disposer. Leurs rangs se composent uniquement de vétérans cités à de nombreuses reprises pour leur bravoure et qui ont de nombreuses années de campagne à leur actif. D'une remarquable discipline et d'un sang-froid à toute épreuve, c'est à eux que la garde doit sa devise "La garde meurt mais ne se rend pas".

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

symbolehuss.pngEclaireurs

Les éclaireurs sont des cavaliers d'élite issus de la cavalerie légère. Spécialisés dans la reconnaissance, ils peuvent se déplacer sur de grandes distances en amont des troupes pour leur ouvrir la voie et informer l'état-major. Disposant d'une grande autonomie dans leur engagement, ils sont les yeux de la garde.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

symbolegen.pngIngénieurs

Les ingénieurs sont les grands esprits de la garde volontaire. Ils sont également les soldats ayant reçus la formation la plus longue et la plus complète,

qu'ils spécialisent selon leur orientation. parmi les ingénieurs de la garde, on compte bon nombre d'architectes, d'artificiers, mais surtout de polytechniciens.

Qu'il faille construire une forteresse, un pont, un navire ou un aéronef; ils seront toujours à la hauteur.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mages

Le bataillon des mages de la garde est une unité spécialisée ayant vue le jour après l'interdiction de la magie noire. Cette unité est sensé opposer une force de

réaction magique à toute menace de cet ordre. Les mages sont spécialement entrainés aux magies de combat et de soin; ainsi qu'aux bases de la magie noire qu'ils peuvent utiliser dans certaines situations particulièrement encadrées.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

symbolegrenc.pngGendarmes d'élite

Les gendarmes d'élite sont des spécialistes issus des troupes de la gendarmerie. Ils sont sélectionnés pour leur expérience et leurs résultats.

C'est aux gendarmes d'élites que sont confiés les investigations criminelles, ainsi que la traque des prisonniers évadés et des mages noirs en fuite.

Ce sont des enquêteurs hors-pair, qui dépendent directement de l'état major.

 

 

 

BATAILLON MÉDICAL

Révélation

Médecins de campagne

Les médecins de campagne sont des gardes volontaires tirés dans chaque régiment. Ceux sont des hommes de front qui vivent dans le danger.

Leur mission consiste au soin des blessés sur le champ de bataille même, au milieu des cadavres et de la boue. Ils incarnent ainsi le seul espoir des blessés, et permettent de donner un peu de réconfort parmi les atrocités du front.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Médecins hospitaliers

Les médecins hospitaliers, souvent nommés "les planqués" parmi leurs camarades de la Garde, sont l'équivalent des adjudants et sous-lieutenants chez les rangs médicaux. Ils soignent les hommes en hôpitaux, ou à l'arrière du front. Malgré leur faible ou inexistante  présence au front, leurs talents médicaux sont extrêmement appréciés pour soulager les médecins de campagne ou soigner les blessures de manière plus efficace ou pour le long terme.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Chirurgiens

Les chirurgiens sont les médecins les plus compétents de la Garde, mais aussi les plus rares. Ils sont l'équivalent des lieutenants et capitaines chez les rangs médicaux. Leurs connaissances sont plus qu'utiles pour guérir les graves blessures de guerre, ou réussir les opérations risquées telles que les amputations.

On en trouve actuellement qu'à l'hôpital de l'état-major au Fort Herobrine. 

 

 

 

___________________________

 

 

Liste et explications sur les différents regroupements d'hommes composant la Garde Volontaire.

 

 

LE CORPS D'ARMÉE 

Divulgacher

Un corps d'armée regroupe plusieurs divisions. Dans la Garde, on y retrouve la division terrestre et la division navale. C'est le plus haut rassemblement d'hommes de la Garde Volontaire. A sa tête se trouve un Général de Corps d'Armée (aujourd'hui Ghideon Zorn). Son administration permet le bon fonctionnement de l'armée terrestre et navale, malgré les nombreuses différences entre elles (zones d'action, grades, matériel). Les effectifs

du corps d'armée atteignent les 25 000 à 35 000 hommes.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA DIVISION :

Divulgacher

Une division est un ensemble de brigades. La division terrestre de la Garde regroupe trois brigades : les brigades d'infanterie, de cavalerie et d'artillerie, mais aussi le régiment de la Vieille Garde. Elle est dirigée par un Général de Division (aujourd'hui Halwynt Thalkion). C'est un regroupement de 10 000 à 30 000 hommes. La Garde compte dans sa division terrestre 15 798 hommes. Ce regroupement, administratif, permet d'organiser au mieux les troupes, ainsi que de les loger, les ravitailler soit subvenir à leurs besoins et les gérer au mieux en cas de conflit.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA BRIGADE :

Divulgacher

Une brigade est un ensemble de régiments. La division terrestre compte trois brigades, une assignée à chaque corps d'arme (infanterie, cavalerie et artillerie). Elle est dirigée par un Général de Brigade (aujourd'hui on retrouve à la tête de ces trois brigades les généraux Wendy Marvell, Jihair Glavallis et Mille Traille). C'est un regroupement pouvant aller de 2 000 à 10 000 hommes. La brigade organise les hommes en régiments,

s'occupe de leurs affectations et leur donne les consignes prises par la Division. 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LE RÉGIMENT :

Divulgacher

Un régiment est un ensemble de bataillons. La garde compte sept régiments d'infanterie, quatre de cavalerie et deux d'artillerie. Un régiment est dirigé par un commandant. C'est un regroupement pouvant aller de 1 000 à 2000 hommes. Il s'agit d'une unité tactique destinée à la manœuvre. Ce sont généralement les régiments qui sont regroupés et envoyés au front (ils y forment des théâtres d'opération). Chaque régiment dispose de son drapeau qui lui est propre. 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LE BATAILLON :

Divulgacher

Un bataillon est un ensemble de plusieurs compagnies d'un corps d'arme commun. La garde compte 34 bataillons en son sein. Il est dirigé par un capitaine. Ses effectifs tournent autour de 200 à 500 hommes. On y retrouve des compagnies de plusieurs unités. Un bataillon d'infanterie de ligne par exemple regroupera des fusiliers, des grenadiers et des voltigeurs. Le bataillon ne sera jamais envoyé seul au front, mais il peut y avoir des tâches à exécuter propres à lui (reprendre une position, défendre une position, etc ...). 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA COMPAGNIE :

Divulgacher

Une compagnie (escadron en cavalerie et batterie en artillerie) est un ensemble de sections. La garde en compte plus d'une centaine. Elle est dirigée par un lieutenant. Ses effectifs tournent autour de 45 à 120 hommes. Il s'agit de la plus petite unité militaire autonome. On y retrouve des hommes d'une même unité. Les compagnies sont à la base de l'articulation de la ligne de front. Certaines formeront ensemble ou de manière autonome des carrés, d'autres flanqueront, et encore d'autres formeront

des lignes de feu.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA SECTION : 

Divulgacher

Une section est un ensemble de sous-sections. La garde en compte deux à trois-cents. Elle est dirigée par un sous-lieutenant, premier grade d'officier. Ses effectifs varie énormément, mais ne dépassent jamais les 60 hommes. Elle est dépendante de sa compagnie, son officier ne fait que transmettre les ordres de ses supérieurs et veille à leur exécution. 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA SOUS-SECTION : 

Divulgacher

La sous-section est un ensemble de pelotons. La Garde en compte des centaines. Elle est dirigée par un adjudant, plus haut grade des sous-officiers. Ses effectifs ne dépassent pas les 30 hommes. Elle dépend elle aussi des regroupements supérieurs d'hommes. 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LE  PELOTON :

Divulgacher

Le peloton est un ensemble de soldats. La Garde en compte plus d'un millier. Il est dirigé par un sergent, premier grade des sous-officiers. C'est le plus petit regroupement d'hommes et ses effectifs n'atteignent jamais plus de 15 hommes. Elle dépend d'une grande chaîne de commandement. Cependant, le bon fonctionnement de chaque peloton est à la base d'une bonne armée. 

 

 

 

 

 

 

 

 

25555de7198396d5c8cbfbedeffe8566.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les régiments de la garde volontaire

 

Régiment de la Vieille Garde

Divulgacher

b1dca7799baca7a85aa2366c6b83f096.png

-

(commentaire à faire, ghideon)

 

 

Les rangs de la vieille garde se composent d'unités d'infanterie, de cavalerie et d'unités d'élite annexes.

 

Infanterie de la vieille garde

(commentaire à faire, ghideon)

 

Cavalerie de la vieille garde

La vieille garde compte en son sein deux unités de cavaleries, très différentes mais également complémentaires: les grenadiers à cheval et les éclaireurs.

- Les grenadiers à cheval

Surnommés "Les cavaliers de l'apocalypse", ces hommes sont de véritables légendes. issus des rangs de la cavalerie lourde et sélectionnés pour leur bravoure, leur expérience et leur inconditionnelle fidélité à l'empire; ils représentent une des plus féroces forces de frappe de la garde. Ils ne répondent que devant l'état-major, qui prend soin de ne leur confier que les missions les plus périlleuses et les ennemis les plus coriaces. Qu'importe le danger, ces cavaliers iront toujours jusqu'au bout de leur mission, même si cela doit leur coûter la vie à tous. Leur simple vue suffit souvent à semer la panique et à faire fuir l'adversaire, et les plus chanceux parviennent alors à fuir; avant d'être annihilés par ces véritables centaures. Leur devise est "Qu'il n'en reste aucun".

- Les éclaireurs

Surnommés "Les houzards fantômes", ces cavaliers sont à la fois les yeux et les oreilles de la garde. Sélectionnés par le Maréchal dans les rangs des hussards pour leur bravoure, leur témérité et leur grande capacité d'adaptation; ils ont pour mission de percer les lignes ennemies et de s'infiltrer en terrain occupé pour informer la garde des mouvements de troupes adverses. Une fois lancés, ils disparaissent et se séparent en pelotons; et ne se regroupent qu'une fois la mission accomplie. Quand l'occasion se présente, et notamment la nuit, ils n'hésitent pas également à charger les ennemis isolés et peu alertes; ce qui leur a valu leur surnom. Leur devise est "Malheur à qui nous croise".

 

Troupes d'élite annexes

(commentaire à faire, ghideon)

 

 

1er regiment d'Infanterie

Divulgacher

76f2b5318905b39f5077323d9197c0ad.png

 

Le 1er régiment d'infanterie est un régiment de ligne. Il est le plus vieux régiment à pieds de la Garde.

Sa création remonte à la fondation de la Garde Volontaire, en l'an 135. Aujourd'hui, à part quelques officiers, les gardes d'origine du régiment ont rejoint les rangs des grenadiers de la Vieille Garde, en raison de leur grande expérience militaire.

Les gardes de ce régiment sont surnommés "Les protégés du Général" en raison de l'intérêt tout particulier que leur donne le Général Zorn, ayant lui-même passé sa carrière militaire dans les rangs du 1er.

Leur devise est "Fidélité au passé, exemple pour l'avenir".

 

Comme tout régiment de ligne, il est composé de fusiliers, grenadiers et voltigeurs, avec la particularité cependant de compter parmi les plus braves hommes de toute l'infanterie de la Garde. Toujours en première ligne, ceux-ci sont symboles d'honneur, bravoure et courage. 

 

Les fantassins du 1er d'infanterie ont participé aux faits d'arme suivants :

- Campagne de Kel'Daer

- Traque des mages noirs

- Affrontement avec Pryftan

- Bataille de Mousse Tache

- Guerre des dix-sept clans

- Affrontement avec ????? (mère de Pryftan)

- Bataille Verte

- Traque des liches

- Campagne de Tolwhig

 

Son étendard porte les palmes de plusieurs citations à l'ordre de la division et de la brigade.

 

 

Officiers s'étant succédés à la tête du 1er :

Capitaine Laharpe (135 - 148 : retraité)

- Capitaine Zorn (148 - 167 : promu)

- Capitaine Thalkion (167 - 190 : promu)

- Capitaine Suljii (190 - 200 : promu)

- Commandant Lannes (200 - 203  : muté à la tête du 2e)

- Commandant Soult (203 - aujourd'hui)

 

 

2e regiment d'Infanterie

Divulgacher

b33ed0c1dc8fa9f87f5eac42526b7e84.png

 

Le 2e régiment d'infanterie est un régiment de ligne.

Ses origines remontent aux débuts de la Campagne de Kel'Daer, en l'an 187. Le 1er étant chargé de la défense de la Caserne et des terres du Sud, la constitution d'un deuxième régiment d'infanterie était essentielle. Depuis sa création, le 2e n'a jamais quitté les contrées glacées de Kel'Daer. Les conditions de vie y sont réputées pour être très basses, et la mortalité y est élevée : en un an à Kel'Daer, avec un bilan positif de campagne, pas moins de la moitié des effectifs décèdent. 

Leur devise est "Avec le sourire, nous saurons mourir"

 

Le 2e est sans doute le régiment le plus respecté de la Garde. Les hommes qui en rejoignent les rangs sont destinés aux plus féroces combats, face aux démons de Kel'Daer. Les rares vétérans du 2e sont des guerriers aux prouesses militaires exceptionnelles. 

 

Les fantassins du 2e d'infanterie ont participé aux faits d'arme suivants :

- Campagne de Kel'Daer

 

Le 2e d'infanterie est porteur de la croix de guerre pour ses actions durant la campagne de Kel'Daer.

 

 

Officiers s'étant succédés à la tête du 2e :

- Capitaine Montbrun (187 - 189 : mort au combat)

- Capitaine Caulaincourt (189 - 194 : mort au combat)

- Capitaine Lepel (194 - 195 : mort au combat)

- Capitaine Compère (195 - 201 : mort au combat)

- Commandant Damas (201 - 203 : mort au combat)

- Commandant Lannes (203 - 216 : promu)

- Commandant Lamarque (216 - aujourd'hui)

 

 

3e regiment d'Infanterie

Divulgacher

25a6abb396adc091ff8d44182712db2f.png

 

 

4e regiment d'Infanterie

Divulgacher

f0c0f0cca051ce36cdc01080f3445b80.png

 

 

5e regiment d'Infanterie

Divulgacher

d457dd2cb3f77a3475fa9ed50b5a405e.png

 

 

6e regiment d'Infanterie

Divulgacher

f9acbfcb7dd3024b201b9e4e62eac9db.png

 

 

7e regiment d'Infanterie

Divulgacher

bbbc84895791278ee55b77b328676f6c.png

 

 

8e regiment d'Infanterie

Divulgacher

e4852f3dd95ca15b71c605562ff87d30.png

 

 

9e regiment d'Infanterie

Divulgacher

4e829a557d567e242dca081c16d8fb68.png

 

 

1er regiment de Cavalerie

Divulgacher

43c5c7c637e1ca988e1733b122994d72.png

-

Présentation

Le premier régiment de cavalerie est un régiment de hussards, héritier des plus anciennes racines de la Garde Volontaire. 

Sa création remonte à la fondation de Fort Herobrine, on le surnomme le "premier régiment de la garde". Historiquement, c'est le dernier régiment en activité a avoir été directement commandé par le maréchal Pencroff et il n'est pas rare que ce dernier soit encore aperçu à sa tête.

Leur devise est "On abandonne personne".

 

Les hussards du premier régiment de cavalerie sont triés sur le volet parmi les meilleurs cavaliers de la garde.

Ils agissent souvent en marge des colonnes principales et sont très autonomes, étant surtout utilisés pour des missions de reconnaissance et de guérilla.

Connus pour leurs frasques en tout genre et leur insolente témérité, ils n'en sont pas moins de braves soldats.

 

Faits d'armes

Les hussards du 1er régiment de cavalerie ont participé aux faits d'armes suivants:

- Fin de la Guerre Civile

- Pacification des Terres du Sud

- Traque des mages noirs

- Campagne de Kel'Daer

- Traque des liches

- Bataille de Mousse-Tache

 

Le premier régiment de cavalerie est porteur de la croix de guerre, pour ses actions durant la guerre civile.

Son étendard porte également les palmes de plusieurs citations à l'ordre du corps d'armée, de la division et de la brigade.

 

À propos

Les Hussards portent le Dolman et la Pelisse, pièces d'uniforme prestigieuses qui sont leur signe distinctif. ils portent le tricorne à passement blanc de "la ligne", à l'exception des deux escadrons d'élite qui portent le tricorne noir par extravagance.

Les hussards sont connus pour être particulièrement excentriques. Ils boivent beaucoup, fument pour la plupart, jouent leurs soldes aux cartes ou aux dés et passent le reste du temps à se battre à tout bout de champ. Gare à celui qui disputera les yeux d'une belle à un de ces fiers cavaliers, et malheur surtout à celui qui médira de notre cher empire devant ses plus fidèles serviteurs; car les hussards sont d'excellents bretteurs, et ils manient le sabre avec une dextérité qui sera fatale à nombre de leurs pauvres adversaires.

Bien sur, ce comportement est assez éloigné de ce que l'on pourrait appeler la "rigueur militaire", aussi les hussards s'attirent-ils souvent les foudres des officiers supérieurs qui ne sont pas habitués à tant de désinvolture et qui seraient tentés de dresser cette bande d'intrépides troupiers. Evidemment, toute tentative de les faire rentrer dans le rang a toujours été vaine, et les hussards ont souvent pu profiter à cet égard de la bienveillance de leur maréchal.

Malgré cette apparente indiscipline, les hussards restent des soldats d'élite particulièrement aguerris et surtout très fidèles. Leur insolence est un moindre prix à payer pour leur témérité, et leur grande liberté de mouvement leur donne une large marge d'initiative qui peut parfois changer le court d'une bataille. Saisissant la moindre occasion de tomber sur leurs ennemis par surprise, attaquant à la première opportunité et mettant en déroute les unités qui s'y attendent le moins; ils sont une force précieuse et ils le savent bien.

 

 

2e regiment de Cavalerie

Divulgacher

bd064927fb5b3d11c5dc640782da87cf.png

-

Le deuxième régiment de cavalerie est un régiment de chevau-légers. Ces cavaliers appartiennent à la cavalerie légère.

Autrefois issus des rangs des hussards pour les suppléer dans certaines de leurs missions; ils sont aujourd'hui un corps à part entière.

Leur devise est "Par le fer de la lance et la lame de l'épée".

 

Maniant aussi bien le sabre que la lance, ils sont employés pour décimer les unités ennemies isolées au cours de charges éclaires; ou encore pour ouvrir la voie

à l'infanterie au travers de lignes adverses mal défendues. Leur principale force est leur vitesse et le choc provoqué par leurs terribles assauts, qui peuvent traverser des compagnies ennemies entières.

 

Les chevau-légers du 2e régiment de cavalerie ont participé aux faits d'armes suivants:

- Pacification des Terres du Sud

- Traque des mages noirs

- Bataille de Mousse-Tache

 

Son étendard porte les palmes de plusieurs citations à l'ordre de la division et de la brigade.

 

À propos

Les chevau-légers sont d'excellents cavaliers, connus tant pour leur maitrise de leurs montures que pour leur rapidité. Ils peuvent se faufiler partout, de jour comme de nuit; et slalomer sans peine entre les troupes ennemies avant de frapper avec force. Historiquement issus des hussards, les chevau-légers viennent maintenant d'horizons plus variés, mais doivent cependant déjà maitriser l'équitation avant de postuler.

Le régiment des chevau-légers compte deux bataillons, tous deux spécialisés. Le premier bataillon est utilisé pour le harcèlement des troupes isolées ou en retraite. Ses soldats, équipés de sabres, poursuivent leurs ennemis et les massacrent jusqu'à ce qu'il n'en reste plus. Le second bataillon est un bataillon de lanciers, dont la tâche est de faire des percées dans les rangs ennemis pour que l'infanterie ou la cavalerie lourde puisse s'y infiltrer. Pour cela, ils sont équipés de lances de cavalerie d'environ 2m qui servent à embrocher tout ce qui se trouve sur le passage et qui ont un redoutable impact sur le moral de l'ennemi.

 

 

3e regiment de Cavalerie

Divulgacher

66be3aab01cbf8eb974f9b0ea2d74d0e.png

-

Le troisième régiment de cavalerie est un régiment de dragons. Ces cavaliers, bien que polyvalents, sont rattachés à la cavalerie lourde.

Les dragons sont d'anciens fantassins ayant rejoint la cavalerie. Formés au combat à pieds, ils peuvent aussi bien combattre montés que démontés.

Leur devise est "Bravoure est loi".

 

Leur vaste champ d'action en fait une unité très appréciée, et ils sont à termes voués à devenir l'unité de cavalerie comptant le plus d'hommes. Ils peuvent en effet être employés aussi bien en temps de paix qu'en temps de guerre, pour de longues patrouilles comme pour de puissantes charges. Les dragons sont des cavaliers aguerris doublés de soldats endurcis, qui se sont déjà illustrés à de maintes reprises par leur bravoure.

 

Les Dragons du 3e régiment de cavalerie ont participé aux faits d'armes suivants:

- Fin de la Guerre Civile

- Pacification des Terres du Sud

- Traque des mages noirs

- Bataille de Mousse-Tache

- Traque des mages noirs

- Traque des liches

 

Son étendard porte les palmes de plusieurs citations à l'ordre de la division et de la brigade.

 

À propos

Les dragons sont presque tous d'anciens fantassins, ayant rejoint la cavalerie tardivement. Afin de ne pas perdre leur précieuse expérience du combat à pieds, ils ont été regroupés dans cette unité qui a pour particularité de pouvoir combattre démontée. Ils sont équipés de mousquetons, des fusils courts plus adaptés au transport à cheval car moins encombrant et qui peuvent aussi bien être utilisés en selle qu'au sol, à courte ou moyenne portée.

Leur grande polyvalence et leur expérience en fait une force précieuse, et ils ont l'avantage d'être très mobiles et très autonomes. Les dragons peuvent se suffire à eux-mêmes pour de nombreuses missions comme des patrouilles, des escortes, des reconnaissances ou même pour être déployés en urgence sur une zone lointaine qui requerrait une assistance rapide. Ils auront sans grand mal le dessus en cas d'escarmouche avec des unités de cavalerie plus légères ou des unités d'infanteries isolées, mais seulement à court terme. Lors d'une guerre et à fortiori dans une bataille, ils ne seront utilisés que comme une force de cavalerie régulière et ne se serviront plus que de leurs longs sabres lattes, qui ne sont pas sans rappeler ceux des cuirassiers.

 

 

4e regiment de Cavalerie

Divulgacher

5fd6f70a30a5ad92f01a8f2ec259c232.png

-

Le quatrième régiment de cavalerie est un régiment de cuirassiers. Ces cavaliers appartiennent à la cavalerie lourde.

Reconnaissables entre tous par leur haute taille et leurs armures d'acier, ils forment une force destructrice redoutable. On les surnomme "Le régiment de fer".

Leur devise est "La foudre, dans le sang et la poudre"

 

Les cuirassiers ne sont utilisés que lors de campagnes. Ils ne vivent que pour la charge, la guerre et la bataille. Lorsqu'ils sont lancés, ils ne s'arrêtent que lorsque leur cible est anéantie; avant de passer à une autre. Ces soldats sont des guerriers impitoyables qui ne connaissant ni pitié ni demi-mesure; et lorsque leur cheval est tué il n'est pas rare de les voir poursuivre l'assaut à pieds, sabre au poing.

 

Les cuirassiers du 4e régiment de cavalerie ont participé aux faits d'armes suivants:

- Fin de la Guerre Civile

- Pacification des Terres du Sud

- Bataille de Mousse-Tache

- Campagne de Kel'Daer

 

Son étendard porte les palmes de plusieurs citations à l'ordre de la division et de la brigade.

 

À propos

Les cuirassiers portent le casque et la cuirasse, des pièces d'armure qui les protègent des coups de sabre et d'épée. Ainsi équipés et montés sur de grands chevaux, ils sont une menace terrifiante pour quiconque s'opposerait à eux.

Les cuirassiers sont choisis en fonction de trois critères: Leur courage, leur taille et leur amour de l'empire. Ces soldats sont parmi les plus fanatiques que compte la garde volontaire, et ils ne connaissent ni pitié ni état d'âme. Quand le clairon sonne et que l'ordre de charge est lancé, rien ne les arrête. Ils bousculent, renversent, sabrent, émondent et broient tout ce qui a le malheur d'être sur leur chemin. Ils chargent bottes-à-bottes, en rangs serrés, et transpercent les rangs ennemis comme une lame chauffée au rouge pénétrerait dans la neige. Ceux qui ont eu la chance de leur échapper en font encore des cauchemars.

 

 

1er regiment d'Artillerie

Divulgacher

6745d94b560d7f4ff40732a6dd9a781b.png

-

Le premier regiment d'artillerie est un régiment d'artillerie de campagne. Il est composé de batteries mobiles pouvant être employées sur les champs de bataille.

Les artilleurs de ce régiment sont appelés les "gueules noires", car au cours des combats il finissent souvent le visage couvert de suie à cause des tirs intensifs.

Leur devise est "tonnerre et mitraille".

 

L'artillerie de campagne est une unité de ligne, faite pour le combat. Ses batteries sont disposées de manière à appuyer les assauts de l'infanterie et de la cavalerie par des tirs nourris; ou stopper l'avance ennemie par de meurtrières décharges de mitraille. Les soldats qui composent cette arme sont d'habiles canonniers, et il ne ratent que rarement leur cible. Avec un peu d'adresse, il leur suffira d'un boulet bien placé pour saper une ligne entière.

 

Les artilleurs du 1er régiment d'artillerie ont participé aux faits d'armes suivants:

- Pacification des Terres du Sud

- Bataille de Mousse-Tache

- Escarmouche de l'artefact

 

Son étendard porte les palmes de plusieurs citations à l'ordre de la brigade.

 

Les soldats de ce régiment sont autorisés à porter des lunettes de protection, leur donnant une allure caractéristique. 

 

 

2e regiment d'Artillerie

Divulgacher

fc20fe5e476feb224091875da0af9cd3.png

-

Le deuxième régiment d'artillerie est un régiment d'artillerie de position. Ses bouches-à-feu sont disposées de manière défensives et fixes, sur les murailles de forteresses ou dans des batteries côtières par exemple. Les soldats servant dans ce régiment sont pour la plupart des invalides, blessés au combat mais qui souhaitaient tout de même continuer à servir leur cher empire. Le régiment compte aussi quelques "planqués", que les autres soldats ne manquent pas de rosser pour les punir de leur absence de bravoure.

Leur devise est "Les feux de l'enfer".

 

L'artillerie de position est équipée de puissantes pièces, d'un calibre bien plus gros que les pièces de campagne. Capables de couler un navire ou de briser les rangs d'un éventuel assiégeant, les canons lourds, les obusiers et les mortiers de ce régiment sont réputés impitoyables. Les soldats armant ce régiment ne sont peut-être pas tous les plus courageux de la garde, mais ils savent manier le canon comme personne.

 

Ce régiment n'a participé à aucune bataille, les forteresse de la garde n'étant que rarement attaquées.

 

Son étendard porte les palmes de plusieurs citations à l'ordre de la brigade.

 

 

3e regiment d'Artillerie

Divulgacher

747aab89ab0b0e91f6c01591bff8880c.png

-

Le troisième régiment d'artillerie est un régiment du train. Il est composé à moitié de compagnies du train des équipages et de compagnies du train d'artillerie, d'où son affiliation à cette arme. Cette unité est vouée à assurer la logistique de la garde volontaire, et à faire parvenir aux soldats vivres et matériel.

Leur devise est "Où va la garde, j'irai".

 

L'arme du train, bien que fort méconnue; est vitale pour toute armée qui tient à sa survie. Ce sont les soldats du train qui assurent la continuité de l'approvisionnement en armes, munitions, eau et vivres pour tous les gardes, et ce où qu'ils se trouvent. Fut-ce-t-il traverser des montagnes et des océans pour rejoindre la ligne, les convois du train arriveront toujours à leur destination... et gare à celui qui voudra s'en emparer !

 

Les soldats du train du 3e régiment d'artillerie ont participé aux faits d'armes suivants:

- Fin de la Guerre Civile

- Pacification des Terres du Sud

- Bataille de Mousse-Tache

- Campagne de Kel'Daer

- Traque des mages noirs

- Traque des liches

 

Son étendard porte les palmes de plusieurs citations à l'ordre de la division et de la brigade.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mise à jour de l'organisation des troupes le 29 mai 2019

-

Dissolution du 9e regiment d'infanterie

Dissolution du 3e regiment d'artillerie

Formation de la brigade logistique

Formation du regiment du génie

Formation du regiment du train

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mise à jour de l'organisation des troupes le 14 Février 2020

-

Ajout d'un nouveau régiment d'infanterie (le 5e de ligne) pour la défense du Fort Evher.

Fin des affectations de troupes à la campagne de Kel'Daer

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...