Jump to content
glandudu68

[RP] Le Kvao'Ner

Recommended Posts

Ce récit décrit le Kvao'Ner, mon navire, et en dit un peu plus sur les pirates du nord. Mais parle surtout aussi de la descendance des Glandus.

 

93IPgST.png

 

« Les habitants du Nord de Stendel parlent d’un navire fantôme, apparaissant la nuit et voguant autour de la Mer Hazard sans but apparent, mais ce ne sont que des histoires ! » se dit le jeune garçon en traversant les rues de Ny’Heter. Avec son sac et sa carriole remplie de poudre à canon, il se dirigeait vers la tour de mage. Depuis sa naissance, sa mère lui racontait cette histoire, de ce mystérieux navire que l’on espérait voir pour enfin y croire. Plusieurs pêcheurs, traversant le portail d’Arcande pour vendre leurs marchandises d’un bout à l’autre de l’ancienne Empire au nouveau, disaient qu’ils  avaient aperçu une ombre rôder dans les mers de Stendel et New-Stendel pourtant personne ne l’avait jamais vu traverser le portail…

Depuis le haut de la tour on pouvait voir les bateaux pirates qui arborait fièrement leurs pavillons sous le regard implacable des mages. Le jeunot rêvait de pouvoir monter à bord et de voguer sur les flots, vivant de liberté en caressant la brise, mais la guerre civile de la ville l’avait stoppé dans son élan et dans ses désirs. Son père s’était enfui sur le bateau du capitaine pirate Kharl le laissant ainsi seul avec sa mère au beau milieu d'Ergon. Ils travaillaient tous deux durs pour quitter la cité mais le siège des forbans les détournait de ce rêve. Il avait pourtant les connaissances nécessaire pour être un bon matelot, le jeune homme passait le plus claire de son temps libre sur le chantier navale d’Ergon, accumulant ainsi multe connaissance et savoir. Mais cela ne servait à rien, trop d’ouvrier y travaillait et le dirigeant de la cité était bien plus décidé à forger de lourde défense contre les navires pirates que de fabriquer des galions qui faisaient la fierté de la ville commerçante. Le seul endroit où ses compétences pourraient servir, c’était sur les navires pirates, et il commença à penser à un moyen de quitter la cité pour rejoindre son père et réaliser ses rêves.

Par une nuit noir sans lune, le jeune se leva de son lit à petit pas. Sans réveiller sa mère il sortit de la maison, en laissant derrière lui une lettre fermé sur la table. Il arpenta les calmes rues de la cité, car de nuit mis à part quelques charrettes remplis de cargaison inconnu et douteuse, rien ne circulait, et le jeunot se dirigea vers le canal. Il y avait caché une barque de fortune, s’assit dedans et pagailla jusqu’au rassemblement de bateau pirate. Une fois arrivé à hauteur d’un des nombreux navires, il alluma sa lanterne et agita ses bras pour qu’on le remarque, mais les pirates l’avait déjà vu partir de la cité. Un homme sauta sur sa barque et fit perdre l’équilibre au jeune homme. D’un coup précis dans la tempe, le forban  étourdi le garçon qu’il prit sur ses larges épaules. Ses jambes se mirent à briller et d’un bond extraordinaire il se retrouva sur le pont du navire à une quinzaine de mètre de la barque.

Une odeur de souffre l’extirpa de son sommeil, il arrivait à peine à s'étirer dans la cage exiguë qui lui était accordé. Il pensa et réfléchit si cette fugue avait été une bonne idée. Mais plusieurs pas le ramena rapidement à la réalité. Un homme portant un sabre émoussé le sortit de force de sa cage et lui fit monter les escaliers tout en grommelant. Une fois sur le pont il le conduit sous les regards des forbans vers la cabine du capitaine. Une fois dans la pièce rempli de carte et d’étagère pleine de bric à brac magique. Un homme avec un tricorne muni d’une plume se retourna vers le garçon et le pirate : « Qu’est ce que c’est que ça ? Pourquoi tu nous ramène un enfant ? Je t’avais demandé de recruter des adultes en bonne forme ! » Le pirate prit la parole : « Je sais bien capitaine, mais ce jeune homme fera l’affaire. Et puis je l’ai entendu dans les cages, il veut retrouver son père qui avait rejoint nos rangs quelques années plus tôt. » Le capitaine septique, s’adressa au garçon : « Alors nous pourrions d’aider à le retrouver n’est ce pas ? Mais il nous faut un nom petit. Nous les capitaines pirates nous connaissons tous nos membres, c’est grâce à ça que nous survivons encore et toujours. Donc ton nom mon p’tit gars ? » Le jeune homme regarda le pirate et le capitaine : « Je suis Gabhal Glandus capitaine »

Le nom du jeune homme retentit comme un coup de tonnerre sur le capitaine et le forban, les yeux écarquillés ils se regardèrent et rit un bon coup. « Toi un Glandus ? Ahah pas possible, dit le capitaine, jamais lui n’aurait pu avoir une famille ! » Le jeune homme était heureux : « Vous le connaissez ? Vous savez où il est ? » Le capitaine, hilare : « Qui ne le connaît pas Daerhal parmis mes hommes ahah ! Écoute petit, je te propose un truc, on va retrouver ton père, le problème c’est qu’il est sur un autre bateau que le mien, donc en attendant de le retrouver au conseil, tu vas faire partit de l’équipage, et prouver que tu es bien un Glandus ! » Gabhal acquiesça, il était tout content à l’idée de devenir enfin pirate et de retrouver son père par la même occasion !

 

Les jours passèrent sur le navire pirate, le petit se fit un nom au sein de la communauté pirate, les pillages étaient rude et la vie à bord pas commode. Mais le jour du Conseil arrivait à grand pas. Cette assemblé de pirate est organisé chaque année par le capitaine Daerhal, servant ainsi pour organiser les missions et les pillages. La pluie battait fort sur le pont de la frégate. Les quatres autres navire des capitaines s’étaient réunis devant le port de Ny’Heter, les équipages se défiait du regard, Gabhal n'échappe pas à cela, avec sa main posé sur la garde de son sabre. Le jeune demanda au contremaître lequel des navires était celui de son père, qui lui répond qu’aucun ne l’était et qu’il devrait arriver. D’un coup, une explosion sous marine retentit et le souffle fit reculer les navires présent de plusieurs mètres. Une frégate à l’allure fantomatique sorti de l’eau et rayonna d’une lumière bleu puissante. Les voiles se déployèrent, laissant apparaître de nombreux trou dans ces dernières en même temps que la proue s’écrasa à la surface de l’eau dans un bruit sourd. Gabhal distingua l’équipage de ce navire, bien plus nombreux que les autres. Mais en regardant plus attentivement l’équipage n’était pas fait de personne normal… Des squelettes se baladaient tranquillement sur les mâts de la grosse frégate… « Des squelettes … » dit Gahbal en se frottant les yeux. « Eh oui p’tit gars c’est les meilleurs soldats que le capitaine de ce navire ait choisit, on raconte que c’est lui qui leurs aurait donné vie dans Ny’Heter avant la guerre civil. Par contre on ne sait toujours pas comment il les fait tenir debout, certains disent le voir gratter les cordes d’un mystérieux instrument et siffler…» chuchota un de ses compagnons à son oreille. Gabhal hocha la tête et se demanda si son père se trouvait vraiment parmis cette équipage de mort vivant… Des flammes jaillirent de l’avant du navire fantôme donnant le signal, tout le capitaine montèrent dans des barques accompagnés de leurs seconds et d’un contremaître. Le capitaine prit Gabhal par le col et le fit monter de force dans l’embarcation : « Toi tu viens, on te montrer ton père il sera au conseil. »

Les capitaines des navires se serrèrent la main une fois à bord, Gabhal montait l’échelle de corde derrière le second. Une main squelettique l’aida à gravir les dernières marches. Il sursauta mais l’agrippa et monta sur le pont. Une fois dessus un frisson lui traversa le corps en voyant l’équipage du navire. Il fût dirigé, avec les autres capitaines, dans la cabine de Daerhal. Autour d’une grande table ronde, les pirates prirent place et attendirent l’arrivée du commandant de la flotte. Des grognements et des messes basses foissaientt dans la pièce à propos de la ponctualité du maître du nord. La porte s’ouvrit dans un grincement, une légère brume s’installa dans la pièce et une ombre entra. « Bonjour à tous cher compagnons, bienvenue au conseil des pirates du nord. » dit-il d’une voix grave et clair en s’asseyant. « Tout d’abord, vous avez dû entendre les histoires concernant mes voyages à travers les deux mondes. Je tiens à dire que j’explore les différentes terres de Minefield dans le but de préciser nos cartes et amasser du butin en plus. Pas d’inquiétude sur ce point.» Chacun acquiesça. « Maintenant, faites vos rapport et terminons ce conseil au plus vite.» Tous les capitaines firent des rapports précis et rapide sur leurs voyages et liens tissés à travers l’empire. Il donna les directives à suivre jusqu’au prochain conseil. Les comptes et les inventaires de chaque navire furent aussi fixer avec précision.  « L’empire ne sait encore pas avec précision ce que nous faisons dans cette zone, tâchons de garder cela secret.» Avec les paroles direct et limpides du commandant tous les capitaines hochèrent la tête en signe d’accord. Le conseil prit fin quelques minutes seulement après ces paroles.

Tout le monde se diriga vers la sortie, Gabhal suiva son capitaine, mais une main lui prit l’épaule. « Qui est tu toi ? Je t’ai observé durant le conseil, tu es un moussaillon de l’équipage de Thomel ? Il doit être fier de toi pour t’accorde le droit de venir ici.» Le garçon le regarda droit dans les yeux : « Euhm… Oui… J’imagine… Je suis... Gabhal, commandant.» Le pirate acquiesça et le dirigea vers la porte en silence. Une fois cette dernière fermée, il appela son second : « Demande à Thomel de surveiller de près le gamin, j’veux que rien ne lui arrive.» Le squelette claqua des dents et s’ordonna. Une fois tout le monde dehors, il frappa ses poings contre la table et la balança à travers la pièce : « Qu’ai je fait pour mériter ça ?» Le capitaine prit un mystérieux instrument, gratta des accords et il s'enveloppa d'un voile bleu, pendant que le navire commença sa descente vers les abysses.

 

Une fois sur leurs navires respectifs, les pirates hissèrent les voiles. Le jeune homme lui observa le navire fantomatique s’enfoncer dans l’océan, puis un léger nuage de fumée pris la place de la frégate pour laisser derrière soit du vide. Le jeune n’avait pas vu son père, il n’avait vu qu’un fantôme. Il retourna sur le pont principale et regarda fièrement la poupe du bateau : un jour c'est lui qui commandera les flottes du nord.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Puis un jour, le Kvao'Ner s'heurta contre l'éperon du HMS Lord Honor. Et l'on entendit plus jamais parler ni de lui, ni de son capitaine.

 

J'rigloule =D Vraiment sympa le fait d'avoir un rp pour son navire. Je voulais faire des description pour chaque navire de ma flotte, mais je me demande si je ne vais pas faire plutôt un rp ^^

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yoho, les HMS ont les mange :D

 

Pour le coup c’est à cause des pouvoirs qu’il a que j’ai fais un rp dessus, je sais pas si je ferais un rp pour chaque navire alors qu’ils sont « banal », c’est à voir !

 

Mais ce qui est sûr c’est que j’vais continuer ce rp ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...