Jump to content

[Accepté][Maçon] Le Marbrier Barbu - Khazadur


Recommended Posts

0hf4.png

 

 

Spécialisation: Maçon

Nom de l'échoppe: Le Marbrier Barbu

Localisation: Galianör

 

 

a99k.png

 

 

Tagazok ! Khazadur au rapport !

Coté vie réelle, mon décompte des années n’a pas changé depuis ma dernière candidature, j’ai empoché mon diplôme puis enchainé sur une LP en alternance en industrie aérospatiale à Toulouse. J’apprécie  toujours le RP, la fantasy et une bonne mousse entre amis.

 

Minefieldien depuis bientôt 7 ans et Nain galéor depuis tout autant. Il s’agit là de ma demande de licence commerçante et aussi d’une demande de changement de spécialité (gratuite ! C’est toujours meilleur quand c’est gratuit !)

Mon quotidien sur le serveur est à l’image du personnage que j’incarne : Je creuse le jour, je bois la nuit.  En tant que Maréchal de Sa Seigneurie Ankorkibil, je suis aussi spécialisé dans la distribution de briques, directement chez le client. Justement, à propos de pavé, parlons-en :

 

Présentation Forum:

Candidature Galéor:

Candidature Ulthar:

Candidature villageoise:

Candidature citoyenne:

 

RP personnel:

c7eg.png

 

 

Je ne fais que très peu les quêtes journalières et je donne la très grande partie de ce que je récolte au projet. Résultat je suis fauché comme les blés. Devenir commerçant est donc pour moi une opportunité d’engranger des PAs sans avoir à me connecter tous les jours. De plus, la spécialité maçon est vitale pour Galianör, les mineurs sont faciles à trouver et nous en avons déjà d’autres. Devenir commerçant était une idée qui me taraudait depuis un moment, alors quand quelqu’un arrive un beau jour et vous dis de but en blanc « Salut, tu veux devenir commerçant et reprendre mes 30 échoppes ? J’ai envie de changer de spécialité pour coller à mon RP ». Bien sûr que vous franchissez le pas et dites oui.

 

wq4s.png

 

 

Galianör:

 

L'échoppe est dans le style Nain, taillée pour se fondre dans le style local.

Divulgacher

zrcu.png

lhj7.png

1i98.png

 

D'un accord commun avec Ankorkibil, je récupère la totalité de ses échoppes suite à son changement de spécialité.

 

Prix pratiqués:

 

Marbre noir:

-Vase normal: 1.2PA/u

-Petit vase: 0.9PA/u

-Gros vase: 1.3PA/u

-Brique: 4PA les 8

-Grosse brique: 4PA les 8 blocs

 

Marbre blanc:

 

-Vase normal: 1.3PA/u

-Petit vase: 1.1PA/u

-Gros vase: 1.4PA/u

-Brique: 5PA les 8

-Grosse brique: 4PA les 8 blocs

 

Vase en pierre:

Taille normale: 0.1PA/u

Petite taille: 0.1PA/u

Grande taille: 0.2PA/u

 

Pot de fleurs: 0.35PA/u

Ardoise: 2.5 PA/u

Tuile: 2.5 PAles 16

Brique: 1PA les 8 

 

Explication du nom:  Le Marbrier barbu. Mis à part la consonance évidente avec le marbre que je vend, marbrier est le nom correct de croque-mort. Quant à pourquoi croque-mort, c'est peut-être lié à la légendaire mais hypothétique mafia naine. La réponse se trouve dans mon RP !

Divulgacher

Vous en savez déjà trop....

 

 

tt57.png

 

Note: Ce RP s'inscrit peu après le RP de changement de spécialité d'Ankorkibil et celui de ma candidature citoyenne. Je recommande donc leur lecture avant de lire celui-ci. Le lien est dans le premier spoiler.

 

Divulgacher

 

-----

Divulgacher

                 Les semelles cloutées de Khazadur battaient le pavé au rythme de ses rapides foulées, quand on est convoqué pour une audience personnelle avec le roi, on se dépêche. Cependant, ce son était complètement noyé par le bruit de l’activité bourdonnante qui régnait dans le palais. Les ouvriers allaient et venaient, se hélaient de leurs voix rocailleuses et partout les murs drapés d’échafaudages résonnaient du chant des outils contre la pierre. Il aperçut Balazûr au milieu de cette cohue organisée, dirigeant ses équipes d’une main experte. Ce dernier, un sourire au coin des lèvres lui montra une porte qui n’était pas encore là la veille. Quelque chose se trame.

 

Khazadur entra, et referma la porte. Le bruit du chantier disparu alors totalement.

 

                 -« Diablement efficace ces runes de silence, n’est-ce pas ? » dit une voix joviale dans une alcôve. Le guerrier salua Ankorkibil, roi de Galianör en faisant claquer son poing fermé contre sa poitrine. Visiblement, le souverain est de bonne humeur, ce n’était pas normal. Khazadur flairait un gobelin, et un gros.

               -C’est une nouvelle innovation de ma part, un dérivé des runes de protection contre les tremblements de terre. Quand elle est gravée sur une surface, elle ne peut plus vibrer et donc transmettre les ondes sonores. 

 

Le souverain était assis à un bureau qui croulait sous le poids des parchemins et grimoires anciens. Un cristal runique, posé devant lui sur un support en étain pulsait doucement une lumière tranquille. L’œil, unique mais acéré de Khazadur distinguait de très fines gravures à sa surface. La pièce était pleine de rangements pour ces cristaux et le sol jonché de poussière rocheuse. Sur une table, à côté d’un reste de repas, des burins et maillets de tailles et formes diverses étaient dispersés. Visiblement, ces outils ont servi très récemment.

 

               -Vous m’avez fait mander, sire. répondit Khazadur.

 

Ankorkibil, plus vigoureux que le laissait penser son âge, se leva prestement. Il fit apparaître une chope pleine dans chaque main et en tendis lui en une.

 

               -Rune d'invisibilité. Elle fait disparaître n'importe quel objet, je ne te raconte pas à quel point elle est compliquée à graver. De plus elle altère parfois ce qu'elle touche.

 

En effet, la bière était insipide à souhait.

Ca va barder pour mon matricule. Pensa Khazadur. Si en plus il souhaite me faire boire.

 

               -Dis-moi, Khazadur Throndinson, reprit Ankorkibil. Avant de venir ici, tu étais déjà un soldat non ? Un brise-fer je crois. Mais ton clan n'était pas spécialisé dans l'équarrissage d'orques ? demanda-t-il, une lueur dans le regard. Tu m'avais un jour raconté que ta forteresse d'origine, Karak, Izril signifie la Cité aux Joyaux en langue commune.

 

               -C'est exact sire. J'appartiens à un clan de joailliers. Nous taillons et faisions commerce des gemmes et métaux précieux, notamment le brynduraz. Une pierre précieuse bleue sombre, infiniment plus rare que le diamant. Une pierre de la taille d'une pièce de monnaie vaut la rançon d'un roi des Hommes. Les brise-fer sont un corps de soldats professionnels, ils ne viennent pas d'un clan précis.

 

La lueur dans le regard du roi venait de s'éteindre.

 

               -Dommage, j'avais espéré. Te rappelles-tu de ta petite escapade à Stendel ? Du gars que tu as liquidé là-bas ? Et de la dette, passablement colossale, que tu as alors contractée envers la couronne ? Il est temps que tu payes les pots cassés.

 

               Nous y voilà. Pensa le barbu.

 

Je veux que tu apprennes la valeur des choses, à construire plutôt qu'à détruire et que les mots budget, trésorerie, économie et stock, ne soient plus pour toi des, je cite ce que m'a dit le ministre de l'économie quand il t'a refusé l'achat d'armures runiques pour toutes l'armée, "du lubrifiant à coquillard pour compteur de haricots".

 

En prévision de ce qui allait suivre, Khazadur pris une grosse lampée de cette bière atroce. Le geste n'échappa pas au roi.

 

Le commerce se porte mieux que jamais, mis à part quelques détails que je t'épargne. Je veux que tu représentes notre enseigne "La Brique Naine" reprit Ankorkibil. Que tu gères les flux, les clients, le démarchage et autres, je te cite encore  "salamalecs d'impuissants". C'est tout, mon compteur de haricots en chef va t'expliquer les ficelles du métier, tu as intérêt à être bon et peut-être que je considérerais ta dette comme épongée au lieu de t'envoyer trimer dans les mines comme j'aurai dû le faire. Tu peux disposer.

 

               -Oui mon roi." Répondit Khazadur, mortifié. Il salua de la même façon et disposa. Le souverain retourna à son étude.

Divulgacher

                 Khazadur se massait les tempes en levant le nez de ses colonnes de chiffres, le cerveau au bord de la surcharge et la bière éventée n'aidait en rien son mal de crâne. Un essai de runes d'isolation thermique sur les cuves qui aurait tourné au vinaigre paraît-il. Au final, ce n'était pas si difficile. On trouvait des similarités entre un champ de bataille et une négociation commerciale, la gestion d'une forteresse et d'une échoppe : Au lieu planter le couteau dans le bas-ventre, on l'enfonce délicatement dans le dos. Et avec le sourire ! Cette idée lui répugnait. Ces derniers mois, en plus d'assumer sa charge de maréchal du roi, Khazadur avait dû prendre des cours d'économie, de gestion et surtout de diplomatie auprès du ministre de l'économie Vardoc.  Il avait dû ravaler sa fierté mais ce dernier s'est révélé être un excellent professeur, et avait fait de lui un négociant très correct en peu de temps.

 

                 L'occasion d'être envoyé au feu et de faire ses preuves s'est bien vite présentée: rien de moins qu'un appel d'offres pour renouveler l'ardoise de tous les toits du château impérial de Stendel. Les maçons de tout l'empire ont répondu présent, prêt à vendre père et mère pour décrocher le contrat. Pendant ce temps, Khazadur, maintenant à la tête du Marbrier Barbu, anciennement la Brique Naine avançait discrètement ses pions.  Les prises d'informations, renseignements, tromperies et mystifications forment les pierres angulaires de la guerre, il en sera de même ici. Etre ami avec le chef du renseignement a certains avantages. Ce sont des armes mises à sa disposition et il comptait bien s'en servir.

 

                 La porte de son bureau s'ouvrit, un Nain posa une pile de documents sur un coin de son bureau, salua et sortit. Encore des missives codées: rapports d'informateurs, compte-rendu d'intimidations et pots de vin versés. Certains concurrents s'étaient déjà retirés de la course. Un papier attira son attention, le seul à être rédigé dans un langage intelligible, et en langue commune qui plus est. Khazadur le lut. Les maçons encore en lice pour le contrat sont convoqués au château impérial pour présenter leur produit et officialiser leur offre. La perspective d'un voyage ne l'enchantait guère, mais il allait enfin pouvoir affronter ses ennemis en les regardant dans le blanc des yeux. Un cocktail à la main, l'estomac remplit de petits fours et avec le sourire bien sûr.

 

                 Apparemment, le document était déjà passé entre les mains de Vardoc qui l'avait amendé du délicat commentaire. "Voici ton baptême du feu, mais tu peux laisser ton armure et ta hache cette fois. Arrange toi pour ne pas liquider quelqu'un, ça nous évitera de la paperasse". Charmant.

 

Divulgacher

                 Khazadur réprima sa furieuse envie de se gratter entre les omoplates, sa tenue de soirée ridicule le démangeait énormément. Il était prêt à tuer pour sortir d'ici, fatigué par tous ces sourires de façade et l'hypocrisie ambiante. Quoique, si cet humain le traitait encore une fois à demi-mots de nabot parvenu, ça pourrait s'arranger. Au lieu de quoi, il rit à sa plaisanterie d'une platitude inégalée.

 

                 Crétin. Je sais tout sur toi. Pensa très fort Khazadur. De tes petits trafics jusqu'à ton dessert préféré, en passant par la couleur favorite de ta maîtresse. Son interlocuteur, un concurrent Gérard Amfia de la Briqueterie Stendelienne Père et Fils, accusa réception et répondit "Message reçu, nabot troglodyte" de la même façon.

 

                 "-Que diriez-vous d'allez reprendre un peu de ce délicieux vin pétillant ? Nous n'avons pas un tel millésime à Galianör.

 

                 -Riche idée !  C'est fort dommage, cela doit vous changer de la bière". C'est décidé, la Briqueterie Stendelienne va devoir retirer la partie "Père" de son nom.  Ils se dirigèrent vers le buffet, croisant le chemin d'autres invités qui conversaient par petits groupes. La duplicité était palpable dans l'atmosphère. Ah, si les regards pouvaient tuer…

 

                 Au moment où Khazadur saisissait un verre, l'intendant impérial fit tinter sa cuillère contre le sien, le son résonna dans la haute salle de spectacle du château. Les conversations se turent rapidement.

 

                 "-Mesdames, messieurs. Après ces rafraichissements, c'est l'heure des démonstrations ! Veuillez me suivre jusque dans la cour."

Il ne restait plus qu'une douzaine de maçons encore en lice, tous sont venus avec des échantillons ou une maquette taille réelle de leur solution technique pour refaire le toit. Celles-ci étaient exposées dans la cour du château où elles seront testées d'après le cahier des charges. Le guerrier sourit intérieurement, les guildes des maîtres des runes et des maçons de Galianör ont travaillé d'arrache-pied pour mettre au point le produit à temps. Sans compter que les exigences étaient plus laxistes que les standards de construction galéor. Le plus dur serait de faire faire avaler la facture à l'intendant, mais Khazadur comptait bien lui en mettre plein les yeux pendant la démonstration.

 

                 Un par un, les modèles des concurrents furent mis à l'épreuve. Essais de résistance à l'humidité, à la pluie, aux chocs violents, à la température et cætera. Les mages impériaux participaient aux tests, il est en effet compliqué de mesurer l'isolation thermique pendant une froide journée d'hiver. Certains échouèrent, soit parce que la conception était fondamentalement mauvaise, ou parce que les agents de Khazadur avaient apportés des "améliorations de dernière minute" pendant la nuit. On n'est jamais trop prudent. L'après-midi s'écoula lentement, les paumes de Khazadur commençaient à le picoter à force de faussement applaudir à chaque succès des autres. Puis vint son tour. Un serviteur équipé d'un casque et d'un carnet de notes pris place sous le simulacre de toit pendant qu'un autre, tenant plus du bœuf que de l'humain, assénait un formidable coup de masse de démolition. L'installation ne bougea pas d'un cheveu. Mieux encore, le son de l'impact parut même étouffé. Khazadur remarqua qu'il retenu inconsciemment retenu sa respiration.  Le malabar retenta l'expérience, le résultat fut le même. Il passa sa gigantesque main sur les tuiles, et l'air incrédule constata qu'elles n'étaient que légèrement raillées. Pendant ce temps, son compagnon griffonnait quantité de notes. L'intendant marmonnait avec le reste du jury.

 

                 Ce fut au tour du test suivant, deux mages entourèrent consécutivement de flammes et de glace le modèle. Le thermomètre placé à l'intérieur ne variait presque pas. Les concurrents lui lançaient des regards assassins. C'était le moment d'ajouter un peu de sel sur la plaie, Khazadur interpella les sorciers:

 

                 "-N'hésitez pas à y aller plus fort ! On s'en sert dans les hauts fourneaux, alors ce n'est pas un peu de chaleur qui va les abîmer." Le barbu était certain d'avoir entendu quelqu'un des grincer des dents. Les essais s’enchaînèrent, tous passés haut la main. Puis ce fut la fin, le jury se retira pour délibérer, promettant une réponse aux éventuels gagnants dans la semaine.

 

Divulgacher

                 Khazadur sirotait sa bière en compagnie de Vardoc dans les appartements d'Ankorkibil. Quelqu'un avait fait le ménage, le bureau n'était plus encombré de parchemins, les cristaux runiques hors de leur rangements et le sol n'était plus recouvert de poussière de pierre. Le chantier battait toujours son plein de l'autre coté de la porte, et pourtant pas un son ne filtrait à travers.  Le ministre de l'économie étudiait distraitement divers rapports et compte-rendu: production, ventes, achats, logistique et prospects. Quelques mois plus tôt, tout cela était encore un langage inconnu pour Khazadur, désormais il négociait contrats sur contrats au nom de la couronne. Visiblement, Vardoc avait peu dormi ces derniers temps, un fait bien peu surprenant étant donné l'explosion des échanges et des exportations de la cité. Le guerrier rompit le silence:

 

               "- Cette bière est meilleure que la dernière fois.

 

Le vieux nain ne répondit pas de suite. Au bout de quelques secondes, il leva placidement les yeux cernés de noir de ses documents et maugréa:

 

               -Les maîtres des runes ont fini par réussir à adapter les runes d'isolation thermique aux cuves à bière. Ce ne fut pas aussi facile que pour les tuiles et les briques dont tu fais commerce."

 

S'il manque déjà autant de sommeil, qu'est ce que ça sera quand le port sera terminé. Pensa Khazadur, qui s'étira le dos. Le voyage de retour depuis la capitale l'avait fourbu plus que prévu. La porte s'ouvrit alors, et le roi entra, suivi de plusieurs conseillers et serviteurs. Les deux compagnons se levèrent et saluèrent le souverain qui prenait place. Lorsqu'il tendit la main, quelqu'un lui donna une mousse pleine. Il semblait de très bonne humeur. Les trois Nains trinquèrent.

 

               -Santé ! Tout le monde pris place dans son siège. Bien, bien, bien. Soyons bref, j'aimerai que mon ministre prenne un peu de repos, j'ai besoin de lui. Khazadur, il faut que tu me racontes comment tu as réussi à faire avaler cette facture au château impérial.

 

               -Ca a été plus simple que prévu en fin de compte. La démonstration a fait très forte impression, comme nous l'espérions. Ensuite, je lui donné une garantie d'un millénaire contre tout imprévu moins fort qu'une attaque de dragon et une chute de comète. Il vaut mieux payer une fortune une fois pour mille ans plutôt que refaire le toit tout les cinquante.

 

Un petit sourire apparu au coin de la bouche d'Ankorkibil. Vardoc commençait à s'endormir.

 

               -Et ? Le souverain semblait attendre la suite.

 

               -Je dois avouer que le fait que tous les concurrents se soient retirés de la course a probablement pas mal aidé. Le maçon local a notamment été retrouvé sans vie chez lui, la police a conclu à un malheureux accident et a classé l'affaire sans suite.

 

Le roi ne dit rien et porta sa bière à sa bouche. Il prit une longue lampée et conclu sobrement:

 

               -C'est fort dommage. Khazadur fixait le feu dans l'âtre, Ankorkibil avait le regard perdu dans le vide. Ils restèrent ainsi pendant quelques minutes, le silence interrompu par les ronflements de Vardoc qui s'était endormi. Le roi reprit la parole.

 

               -Je suis disposé à éponger ta dette envers la couronne, cette affaire m'a plus que remboursé et le commerce à l'air de te réussir pour le moment. Je parie toujours sur les meilleurs chevaux, alors je souhaite te laisser les rênes du Marbrier Barbu pendant quelques temps. On prépare un gros coup avec Simurgh, je souhaite que tu t'y rende au plus vite. Cela pourrait nous être très profitable.

 

               -A vos ordres sire".

 

Khazadur finit d'un trait sa pinte, se leva et sortit. Le bruit de l'activité au-dehors le surprit. Diablement efficace ces runes de silence.

 

 

Merci d'avoir lu jusqu'au bout !

 

J'espère vivement que cela vous convaincre de m'accorder une licence commerçante,

Khazadur, nainfieux en devenir

 

Edited by Khazadur
Remise en forme du RP
Link to post
Share on other sites

Tagazok !

 

Je risque de provoquer une surprise, voir même une panique générale après ce que je vais faire, mais, je viens soutenir Khazadur dans sa démarche pour devenir commerçant maçon. Et bien oui, il est temps pour se vieux Dio de changer de spé. Et qui de mieux qu'un nain pour reprendre le flambeau et mes magasins ? Il va sans dire qu'au vu de son RP je ne me fais aucun souci du devenir de mes échoppes ah ah.

 

Khazadur est un nain volontaire et motivé qui a déjà montré ses capacités. Il est donc tout indiqué pour devenir commerçant maçon.

 

Cordialement,

Ankorkibil Branazril, Roi sous la montagne

Link to post
Share on other sites

Bonjour, je souhaite apporter mon soutiens a Khazadur, se fier nain.

Car je suis sur qu'il fera un très bon commerçant avide d'argent et de pouvoir .

L'ayant pousser a devenir commerçant, je sais qu'il mettras souvent a jour ces shops et qu'il ne manquera presque jamais de ressources.

De plus, il est très actif et sympathique se qui en fera un exelent commerçant.

 

Link to post
Share on other sites

Bonjour,
Je viens plussoyer notre cher nain Khazadur pour l’obtention de sa licence commerçante.
Je connais Khaza depuis un petit moment même si je n’ai pas souvent parlé avec lui, je trouve qu'il est quelqu'un d'aimable et plein d’entrain enfin pour ce que je connais de lui =)
Même si je ne me connecte pas très souvent, le plus souvent en coup de vent pour faire quelques crafts pour Galianör, je sais grâce à notre Discord, qu’il est un pilier de la communauté et ce genre de personne ça se soutien =D
Je suis certaine que Khazadur sera un excellent commerçant et qu’il saura être présent pour entretenir ses différents shops.

Link to post
Share on other sites

Bonjour, Je viens aujourd'hui sur ce post pour plus-soyer la candidature de Khazadur.

Il est vraiment très impliquer dans Minefield et sur Galianör . Il essaye de faire de son mieux dans ces rôles Galéor et je pense que devenir commerçant pour lui, c'est un de ses nombreux objectif . Alors en tant que citoyen Galéor je viens plus-soyer mon frère d'arme Khazadur :) et je veut qu'on fête sa avec un grand banquet plein de bières et de viandes

 

Donc +Nain

Edited by duboys
Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Je viens à mon tour soutenir mon confrère et camarade dans sa démarche. Depuis son arrivée à Ultharik puis à Galianör en 2014, Khazadur s'est montré être un Nain loyal et une compagnie que tous pourraient envier. Je suis sûr que sa plume élégante et son esprit fin vous ont déjà convaincu, mais je tiens tout de même à témoigner de son mérite et lui souhaite la meilleure des fortunes dans son entreprise.

Puissent les richesses couler à flot dans tous les commerces nains.

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

je viens soutenir Khazadur pour son passage en tant que commerçant Maçon. C'est une personne que j'aime bien et qui est très amicale au sein de notre communauté. Je suis sur qu'il fera un très bon commerçant et qui auras plein de Pa pour nous payer des tournées.

Merci 

 
Edited by TheDarkDrakula
Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Il va bien falloir approvisionner les nains en pot de fleurs ! Il est donc évident qu'il leur faut un maçon voyons ! Khazadur en a l'étoffe, et saura faire prospérer son affaire, j'en suis convaincu ! Au passage, bravo pour les visuels, ils sont très sympa !

 

Bon courage, hâte de te voir en jeu avec ton petit [C] vert devant ton pseudo.

 

Bonne soirée :)

Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Ta candidature est complète et soutenue, j'ai donc le plaisir de l'accepter, félicitations !
 

Afin de valider ton nouveau statut, je te demanderai d'effectuer le paiement des 300 pa au serveur puis de m'envoyer un mp une fois que cela sera fait afin que je t'ajoute ta licence. Tu peux également utiliser ton crédit cubo pour payer ta licence si tu le souhaites.

 

À bientôt,

 

Yann.

Link to post
Share on other sites
  • Yann291 changed the title to [Accepté][Maçon] Le Marbrier Barbu - Khazadur
  • Yann291 locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...