Jump to content

[Validé] Cerve: Reprise et modification de territoire


Recommended Posts

bjmEq0S.png

 

76bi8QO.png

 

Cette demande de chantier n’est pas des plus standards et fait suite à la passation de pouvoir annoncée récemment sur le topic de demande de chantier originel de Cerve. De manière RP, il officialise l’annexion de Cerve à la sphère d’influence politique et économique d’Aégis. Dans un objectif d’exploiter le potentiel du territoire actuel ainsi que d’uniformiser ses environs, je demande donc un agrandissement du territoire du projet. J’en profite pour vous montrer quelques élément prévus pour organiser la reprise.

 

La sortie de Cerve de l’influence Nivemi sera prochainement définitivement annoncée lors de publications du Nivem, je n'en dis pas plus pour le moment à ce sujet.

 

Vous remarquerez également que la demande contient des modifications pour le territoire de Tolwhig, qui viendra se coller à celui de Terre-Morne, mais une seconde demande de chantier soeur viendra également officialiser cette demande.

 

GC49awN.png

 

Cette section est un condensé du RP pour ceux qui souhaiteraient une version abrégée et "wikifieldée" de celui-ci. 

 

Les terres de l’Ouest forment depuis environ un siècle un territoire homogène et organisé. Les Aégi ont été un peuple précurseur dans leur approche de la gestion du territoire et de leur allégeance puis cohabitation avec l’Empire. Là où les peuples et nations (pour celles qui existaient déjà) choisissèrent de limiter les contacts avec l’Empire, la ville régularisa sa situation très tôt dans l’histoire. Cette approche diplomatique combinée à une forte croissance économique et un commerce tourné vers l’extérieur ont permis peu à peu à Aégis d’instaurer partiellement les règles du jeu dans les environs. Même si sa suprématie diplomatique fut par la suite contestée par l’émergence de puissance environnantes, son alliance indéfectible avec les groupes qui formeraient dans le futur duché de Glindelhall lui assura une place de choix dans la région. 

Cependant, la ville a toujours connu des difficultés d’approvisionnement en ressources premières: minerais, nourriture, main d’oeuvre, etc. Cela poussa les dirigeants à lancer des campagnes d’inspection des terres, plus ou moins lointaines, à la recherche de territoires vierges ou potentielles “colonies”. Mis au courant de la perte d’influence du Nivem sur Cerve, les dirigeants d’Aégis mirent en place un plan diplomatique et économique visant à augmenter leur influence sur le bastion. Les années passant, de plus en plus d’Aégi s’installèrent à Cerve, prenant peu à peu des places de pouvoir. Si bien que dans les années 250, les décisions prises au Conseil de la Ville vinrent supplanter celles prises au Conseil des Sages de Cerve.

Même si les cervois “pure souche” tentent aujourd’hui encore de protéger leur patrimoine culturel, l’influence Aégi est de plus en plus forte, d’autant plus que la dépendance de Cerve envers la cité s’est accrue. Une autre partie de la population locale s’est accoutumée de la situation et les cas de double citoyenneté se multiplient, si bien qu’on murmure que bientôt les deux villes représenteraient la même entité.  

Cette stratégie d’invasion économique, politique et culturelle a été nécessaire car Cerve était trop loin et les armées aégi trop inexpérimentées en terme d’expéditions militaires pour permettre d’envisager une invasion militaire. Qui plus est, cela aurait signifié plusieurs années de guérilla ou de guerre civile et Aégis ne voulait pas s’enliser dans un tel conflit, surtout que d’autres plans étaient prévus pour Cerve. Parmi ceux-ci, la création d’un canal reliant la mer de Terre Morne à celle des Géants, tirant partie du fleuve de la Nirve déjà en place ainsi que de la main d’oeuvre environnante abondante. 

 

xSI4wDS.png

 

=> Nom: Le canal des 5 morts 

=> Dimensions: voir carte

=> Hauteur: Montagnes assez hautes (moins que Drygalgarak, plus que le mont Pentarke au Nord d’Aégis)

=> Plan de votre territoire: Voici le plan de la zone tel que discuté avec les membres du Fort Herobrine, des créateurs de la Mer des géants ainsi que Thalkion de Rousset.

Divulgacher

WobwAJQ.png

=> Zone de construction: Montagne et de souterrain. Également possiblement un dirigeable similaire à l''Oeil d'Aégis (plus petit, plus moderne)

=> Objectif du Projet: Décoratif et RP. Des habitations pourraient être proposées si un intérêt venait à se manifester

=> Personne(s) responsable(s) du projet: Squirkiz

 

NQjoncU.png

Le projet pour cette zone de Stendel est composé de trois éléments :

  • L’aménagement du territoire actuel de Cerve, plus de détails dans la suite de cette section
  • Extension de frontières de Cerve pour atteindre leur forme définitive du côté de la Mer des Géants, Tsuribashi, Otium et Rousset. L’objectif est de retirer les zones franches laissées à l’abandon et de réaliser un terraforming décent. Ces emplacements ne seront pas utilisés pour la construction de bâtiments mais uniquement pour la cohérence de la zone et la transition avec les projets voisins
  • La demande d’extension de Tolwhig, voir la demande soeur qui sera postée par l’équipe de FH sous peu

 

Concernant le premier point, voici donc une légende de la carte ci dessus.

En pointillés jaunes, il s’agira de la zone “urbanisée” de Cerve. Le RP de ce projet était originellement un peuple de voyageurs qui ont fini par poser leur valises ici. La nouvelle architecture est loin de cette idée de “voyageurs” car nous sommes maintenant près de 200 ans après la fondation du projet et la ville a donc bien évolué. Je compte notamment essayer d’incorporer plus d’acier, une des familles cervoises (les Elbuem*) en ayant fait leur spécialité. 

Les plaines de Syanes* étaient originellement des plaines désertiques. Un changement de climat dans la région, probablement dû aux différents cataclysmes de la région de Glindelhall, a entraîné l’apparition de rivières transformant la Nirve* en un fleuve large et puissant, leur permettant d’irriguer leurs champs. Le RP originel de Cerve (et le nom du projet d’ailleurs) est intimement lié à la production de cervoise. Des champs spécifiquement prévus à la culture d’orge mais aussi de houblon seront donc plantés. 

La forêt d’Otium sera agrandie pour lui donner une taille plus impressionnante et lui donner une plus grande importance sur la carte. Il s’agira également d’une justification pour la composition, essentiellement en chêne, des maisons. C’est la famille des Tios* qui se charge de son exploitation depuis plusieurs générations. 

Enfin, le canal des 5 morts est une initiative d’Aégis pour relier la Mer des géants à la Mer de Terre-Morne. Ce canal permettra de relier des projets extrêmement éloignés comme Simurgh et Glindalaan, faisant de Cerve un carrefour commercial immanquable. Il est cependant à noter que les navires prioritaires sont de petits monovoiles, les seuls en mesure de se croiser. Ce seront ces petits bateaux que nous verrons naviguer dans le canal bien qu’il soit théoriquement possible d’y faire passer de plus importants galions.  

Les montagnes d’Horneflanc* sont un lieu sacré pour les cervois, où sont censés se trouver les tombes de leurs plus grands héros. Des conflits internes ont lieu depuis que l’Aégisement; la société minière d’Aégis, entreprend des forages dans la zone. Si bien que des actes de sabotages ont déjà été perpétrés. De manière hRP, il s’agit d’un moyen de séparer Rousset de Cerve, qui sont des projets assez peu compatibles.

 

*noms tirés du RP originel de Cerve

 

Voici maintenant une petite galerie de screenshots des rénovations prévues sur les bâtiments existants. Je souhaite garder au maximum la structure de base et mettre à jours les blocs utilisés (actuellement presque uniquement de la stonebrick et des planches). Une grande partie du travail sur le territoire consistera à nettoyer les éléments peu harmonieux (champs de citrouilles/melons/carottes ici et là, arbres Minecraft, bâtiments hors sujet, etc.),  et ajouter les éléments de paysage supplémentaires (montagnes et ruisseaux principalement)

Pardonnez donc le manque de screenshot, que je n'aurais pas manquer de faire remarquer à une demande que j'aurais moi-même étudié: la construction de nouveaux bâtiments n'est pas la priorité, la rénovation et le nettoyage du terrain le sont.

 

Pour les maisons:

Avant

Divulgacher

3wOfCNZ.png

Après

Divulgacher

D1eXWMA.png

Notez un réhaussement général des maisons, la suppression de bois tout autre que chêne, l'ajout de pierre taillée, herses, quarters, cordes, etc. 

 

Pour les moulins dont le design caractéristique sera conservé

Avant

Divulgacher

Qcv72tU.png

Après

Divulgacher

NCvNWmI.png

 

La Compagnie des sphères orientales Aégi investira ce bâtiment, dont la construction a été abandonnée

Divulgacher

UvYvy6Q.png

Les éléments historiques (panneaux notamment) seront conservés dans un bâtiment dédié.

 

Notez l'absence d'images concernant le canal. Il va d'abord y avoir un travail de balisage pour définir la largeur définitive de celui-ci puis des tests seront menés avec l'aide de la Garde. Cependant, afin de vous rassurer, il ne s'agit pas d'un canal de Panama ultra betonné mais plutôt d'un canal du Midi avec une forte présence de la nature, sauf au niveau des ecluses.

Quelques images d'inspiration :

Divulgacher

 

utrO5HG.jpg

sqezecA.png

 

 

 

 

u8kaGq4.png

 

Chapitre I

Divulgacher

 

:air:— Horneflanc veille sur toi et ta famille, Telyssa

:air:— Merci Loring, je prierai pour que les dieux veillent sur toi et les tiens. Nous nous reverrons la semaine prochaine. Cependant, n’hésite pas à faire appel à moi si la santé de Laùda venait à se détériorer d’ici là.

:air:Telyssa Dorn sortit de l’imposante demeure à flanc de la montagne et retourna sur la route qui bordait le fleuve. Ses vêtements amples ne laissent que deviner sa silhouette élancée, et c’est d’un pas pressé mais souple qu’elle se faufilait entre les passants. Son visage, malgré sa finesse et le fait qu’il soit caché par son capuchon, est celui d’une personne fatiguée et inquiète. La journée s’annonçait encore longue pour la prêtresse. La population cervoise n’avait cessé d’augmenter depuis plusieurs années mais certaines professions venaient à manquer. Pour ne rien arranger, la plupart des plantes et substances médécinale étaient désormais importées de l’étranger et il devenait de plus en plus compliqué de se procurer convenablement. Il était difficile de se soigner et Telyssa, descendante d’une longue lignée de prêtresses-guérisseuses, enchaînait les consultations aux domiciles des souffrants. Son aïeule, Hancko, faisait partie de la poignée de nomades qui avait posé leur valises sur les flancs des monts d’Hornefanc pour y fonder sa ville natale, Cerve. La jeune femme n’a jamais connu rien d’autre que cette bourgade, presque ville, et ses champs environnants. Difficile de croire, en contemplant les échoppes qui regorgeaient de biens provenant de tout l’Empire, qu’il n’y avait auparavant ici rien d’autres que des flancs de montagne inhospitaliers.

:air:Cette expansion avait été rendue possible par la mise sous tutelle de Cerve par le Nivem il y a longtemps. Des marchands des quatre coins du monde avaient alors entendu parler des champs d’orge et de houblon que les habitants, à force de persévérance, avaient réussi à faire pousser dans ces terres arides. Le commerce se développa de façon admirable et la ville put diversifier son économie, développer son industrie et gagner en autonomie. De la mise sous tutelle Nivemi, il ne restait aujourd’hui plus grand chose. Certes, certaines reliques, drapeaux et textes avaient été précieusement conservés, et une partie de la population revendiquait fièrement ses origines et les batailles remportées par ses ancêtres. Malgré tout, l’effondrement du Nivem au cours du second siècle de notre ère fut si brusque que les liens furent coupés presque instantanément avec le reste de l’alliance. Les bastions tombèrent uns à uns et alors que le bastion de Cerve semblait voué au même destin que son voisin, celui de l’Aube Mythique, l’impensable se produisit. Spontanément; Cerve devint un lieu de rassemblement pour des membres de toutes sortes de nations. Anciens Nivemis, Stendeliens lassés de la capitale, opposants politiques de Tolwhig, retraités, mages fuyant la Garde, etc. L’hospitalité des cervois, qui savaient ce qu’était une vie sans foyer, séduisit toutes sortes de profils et permit au royaume, désormais indépendant, de subsister et ce de façon même plutôt convenable. 

:air:Telyssa songeait souvent à tout cela. Cela faisait partie des histoires qui se transmettaient dans sa lignée, afin de servir de principe de vie. Dans un monde où l’égoïsme, la cupidité et la haine de l’autre est la norme, l'entraide des cervois leur avait permis de survivre là où de nombreux peuples avaient fini par disparaître par eux-mêmes. Sa profession était pour cela extrêmement respectée. Du moins c’était le cas jusqu’à la génération de sa mère où un scandale avait éclaboussé son Ordre. Une sombre histoire d’empoisonnement des eaux de la ville dont il n’avait jamais été possible de déterminer le véritable coupable. Des preuves avaient éveillé la méfiance de toute une partie de la population envers plusieurs prêtresses. Les uns les accusèrent alors de complot tandis que les autres ne purent croire un instant à ce qui n’était pour eux que des sornettes. Quoi qu’il en soit, pour Telyssa, certaines visites étaient désormais une épreuve et elle se sentait parfois jaugée, jugée même. Mais dans son serment, elle avait juré de porter assistance à ceux dans le besoin, peu importe ce qu’on pensait d’elle. C’est donc sans appréhension qu’elle toqua à la porte de la maison suivante sur sa liste. Un homme vint lui ouvrir, grand, la quarantaine, des yeux verts perçants et surtout un large sourire qui mit Telyssa mal à l’aise, mais elle ne put déterminer pourquoi.

:air:— Bienvenue prêtresse, nous vous attendions, fit l’homme avec un fort accent occidental, tout en l’invitant d’un geste à entrer dans la salle.

Au fond de la pièce étaient assis une grand femme blonde, portant une élégante tunique bleue et noire, et deux enfants, vêtus aux même couleur. Sur la grande table ronde, au centre la pièce principale, Telyssa ne put s’empêcher de remarquer que le couvert était mis pour 5 personnes. Elle tenta alors de deviner:

:air:— Le malade est-il à l’étage ? 

:air:— Non non, il n’y a aucun malade mais joignez nous à vous pour le déjeuner, lui répondit la femme, tout aussi souriante que son mari. 

:air:— Comment ? Mais c’est… C’est très gentil à vous, mais j’ai encore une journée très chargée! ne put s’empêcher de s’exclamer Telyssa, poliment mais avec surprise.

:air:— Allons allons prêtresse, le Soleil est déjà haut dans le ciel, je suis sûr que vous vous affairez depuis l’aurore. Cela nous ferait plaisir de rendre une infime partie de ce que vous apportez à notre communauté en partageant avec vous ce modeste repas, la rassura l’homme. 

:air:Telyssa sourit. Il était vrai qu’elle n’avait pas cessé de courir les ruelles de la ville depuis le lever du jour. Et par dessus le marché elle avait oublié de mettre son en-cas dans sa besace. Le doux fumet qui se dégageait de l’âtre embaumait toute la pièce. Elle accepta donc, ce qui fit redoubler de sourire le maître de la maison, qui l’invita ainsi à s’asseoir.

:air:Le repas se déroula de manière tout à fait agréable pour Telyssa. Ses hôtes, Philotis et Danéa Perktinos étaient originaires d’Aégis, ce qui confirma l’extrapolation faite à partir de leur accent. Il s’agissait d’anciens diplomates qui, lassés de leur vie passée dans des villes surpeuplées de l’Empire, avaient depuis longtemps cherché à revenir profiter de l’air de l’Ouest. Quand Danéa était tombée enceinte, ils avaient de concert raccroché leur ancienne vie pour devenir de simples négociants dans la ville. Cerve entretenait des relations plus que cordiales avec Aégis de par sa proximité relative et de nombreux aégi avaient fait ce genre de choix. La famille était vraisemblablement plus aisée que la moyenne à en juger par l’intérieur de la bâtisse, richement décoré, que la prêtresse eut tout le loisir d’admirer entre deux discussions. Ces dernières évoluèrent peu à peu vers le sujet des récentes rumeurs qui circulaient notamment concernant les travaux titanesques engagés sur les contrées de Tolwhig. Le maître de maison, affairé à ouvrir une bouteille provenant de la contrée voisine de Rousset, continuait son exposé:

:air:— Je vous le dis, même si il n’y a rien à craindre de la Garde pour le moment, nous cervois devons rester prudents dans nos futures relations. Il n’est pas toujours aisé de connaître leurs intentions. Le duc de Glindelhall nous a fait part de ses récents déboires, lors de son dernier passage à la réunion des Sages. Rien d’étonnant d’ailleurs, il n’a pas un tempérament plus calme ou diplomate que l’état major.
Telyssa ne put s’empêcher de plisser les yeux, interloquée.

:air:— Excusez moi Monsieur…

:air:— Allons, je vous en prie, je vous ai invité à ma table, appelez moi Philotis, le coupa l’homme, voulant visiblement mettre à l’aise son invitée.

:air:— Bien sûr, Philotis, reprit Telyssa, vous avez mentionné le conseil des Sages ? Comment avez vous pu assister à une séance, elle se font jamais publiquement.

Philotis pris un air à demi-gêné et regarda son épouse qui semblait cacher un sourire. Il reprit:

:air:— Je ne sais vraiment pas tenir ma langue n’est-ce pas… Oui pardonnez-moi de ne pas vous avoir informé de cela d’entrée de jeu Telyssa. Loin de moi l’idée de vous faire des cachotteries, je ne voulais simplement pas vous mettre mal à l’aise par rapport à mon rôle dans la ville. Les gens ont parfois tendance à perdre de leur spontanéité quand ils apprennent. J’ai été intégré au Conseil il y a maintenant deux printemps. Encore trop peu pour être une figure publique, mais suffisamment pour pouvoir me tenir informé des affaires de la ville. 

:air:— Non, non, il n’y a aucun mal, je comprends mieux pourquoi vous semblez si au courant de tout à présent, répondit simplement Telyssa. 

Danéa pris la parole, toujours aussi radieuse:

:air:— Mon mari est incorrigible, à peine notre carrière de diplomate raccrochée, qu’il s’est jeté corps et âme dans cette nouvelle entreprise. Il passe déjà ses nuits sur les plans d’organisation commerciale de la ville.

:air:— C’est incorrect, il faut toujours que tu exagères ma douce. Voyez-vous Telyssa, le Conseil des Sages a eu vents de mes activités passées, de mon ancien réseau et est venu me proposer de participer de façon active à l’essor de notre belle cité. A vrai dire, je soupçonnais que vous auriez pu déjà avoir été mise au courant.  

:air:— Eh bien, le Conseil ne porte plus vraiment l’Ordre dans ses bonnes grâces depuis l’incident des Puits de Minuit, lâcha Telyssa en baissant légèrement les yeux sur son plat pour cacher sa gêne concernant ce sujet.

:air:— Nous n’étions pas encore habitants de Cerve lorsque cette tragédie a eu lieu. C’est une bien triste histoire qui a coupé celle ville en deux. Comme si nous n’avions pas assez à nous soucier. J’ai toujours été étonné que certaines prêtresses aient continué à officiner avec autant de dévouement même après cette affaire.

:air:— Nous faisons voeu d’aider la communauté et les gens qui nous appellent à l’aide, nous ne nous intéressons pas à ce qu’on pense réellement de nous, répondit simplement la jeune femme.

Danéa entrelaça ses deux mains et dit, d’une voix émue et sincère:

:air:— C’est une détermination admirable dont vous faites preuve et qui m’a toujours inspiré. Notre fils est tombé malade peu après notre arrivée, une fièvre foudroyante. Je ne pense pas que nous aurions eu le temps de le rapatrier à Aégis pour y être soigné. L’une de vos soeurs est venue, et bien que nous étions encore très sceptiques concernant les traitement appliqués, il faut reconnaître que l’effet fut… et bien s’il est encore là c’est probablement grâce à vous. 

:air:— Ma compagne a raison. Comme beaucoup de membres de la communauté, nous vous devons beaucoup. Ces accusations n’ont aucun sens. Je suis persuadé qu’il me serait possible de laver votre nom auprès du Conseil.

:air:— Je serais surprise que cela soit possible, les faits remontent à près de 10 ans maintenant. Plusieurs enquêtes avaient déjà été menées à l’époque sans qu’il ait été possible d’identifier un coupable. Les ragots et rumeurs se sont donc chargé d’en désigner un.

:air:— Alors là vous ne connaissez pas mon mari. Quand il a une idée en tête il est impossible de la lui sortir. Croyez moi sur parole là dessus!

:air:— Je vous crois Danéa, mais… Mais, Philotis pourquoi feriez vous cela ? 

:air:— Les gens ne comprennent pas, Telyssa. La ville a besoin de vous et de votre Ordre. Je ne nous apprendrai rien si je vous disais que nous manquons désormais cruellement de guérisseurs. Ils sont tous partis, écoeurés. Ma proposition est sérieuse. Il me faudra probablement du temps, mais je suis sûr que le Conseil sera disposé à innocenter publiquement l’Ordre. Je suis persuadé que la plupart d’entre nous sommes convaincus de votre innocence, il nous faut juste l’affirmer face à la population. Je ne veux pas raviver de vieilles plaies, faites moi simplement savoir si je peux vous aider en ce sens.

:air:— J’y réfléchirai Philotis, je vous suis grée pour cette proposition. D’ailleurs, je vous remercie encore une fois de m’avoir accueilli pour ce repas. Toutes mes félicitations Danéa, ce ragoût d’orge est l’un des meilleurs que j’ai mangé de ma vie. Vous vous êtes décidément intégrés sur toutes les façades de votre vie à Cerve. Je vais cependant devoir prendre congé, j’ai encore de nombreux souffrants qui m’attendent pour le reste de la journée. 

:air:— Bien sûr Telyssa, je vais vous raccompagner. 

Sur ces mots, Philotis se releva, alors que Danéa commençait à ranger la table, et entreprit de raccompagner la prêtresse jusqu’à l’entrée de la bâtisse. Il lui ouvrit la porte, les deux échangèrent un sourire respectueux. 

:air:— J’ai également eu vent des problèmes d’approvisionnement en herbes médicinales. Je ne peux rien promettre, mais j’essaierai de recontacter quelques connaissances d’Aégis. Nous devrions pouvoir faire quelque chose concernant cette pénurie.

:air:— Ce serait inestimable, dit Telyssa qui peinait à cacher son intérêt pour cette nouvelle. Je vous serai reconnaissante si vous pouviez me rendre visite au temple quand vous aurez plus de nouvelles à ce sujet. 

:air:— Je le ferai prêtresse, bon courage pour votre tournée 

:air:Une fois qu’elle eut passé son encolure, il referma la lourde porte de chêne massif. Telyssa ressortit de l’imposante demeure encore plus pensive qu’elle n’y était rentrée. Les idées se bousculaient à présent. Redorer le blason des l’Ordre ? Etait-ce vraiment imaginable ? Comment était-ce possible qu’un étranger puisse avoir autant d’impact sur la ville après seulement quelques années passées sur le territoire ?

 

:air:Malgré que les idées bouillonnaient dans son esprit, il fallait à présent se re-concentrer. La journée était loin d’être finie. Elle s’élança à nouveau dans la ruelle bondée.

 

 

CHAPITRE II

Divulgacher

 

:air:Patrius Tandeos tapotait frénétiquement ses doigts sur l’imposant bureau de chêne. Il jeta un regard machinal au livre d’Aarkéa posé à sa droite, en quête de réponses. Ce geste était presque devenu un tic et les choix qu’il avait dû prendre ces dernières semaines le tourmentaient. Cela avait atteint à stade tel qu’il n’arrivait plus à distinguer ses propres initiatives de celles dictées par l’ouvrage magique. 

:air:— Tu t’es bien moqué de moi Roderon…  chuchota t-il en grimaçant. 

:air:Patrius commençait à reconnaître cette sensation, cette grande salle de Conseil, dans lequel il n’avait pourtant jamais mis les pieds, lui était familière. De l’eau avait cependant vraisemblablement coulé sous les ponts depuis les tout premiers souvenirs la concernant stockés par le livre. Même si ce dernier ne lui permettait pas d’accéder à la totalité de la mémoire de ses anciennes enveloppes charnelles, il était tout de même possible de reconnaître les lieux visités et quelques flashs associés. La chronologie des évènements remémorés était également très compliquée à déterminée, seuls certains repères commes les vêtements ou les constructions et technologies visualisées pouvaient permettre de la deviner. Patrius n’était pas encore certain que cette capacité se développerait avec le temps ou si ces souvenirs resteraient à jamais embrumés. Après tout, le livre n’avait été en sa possession que quelques jours et il avait eu déjà beaucoup à intégrer. 

:air:— Je vous demande pardon Patrius ? demanda un des conseillères en levant un sourcil. 

:air:— Non, rien Tenères, pardonnez-moi, se reprit Patrius en relevant les yeux. J’ai encore du mal à me faire à ce fauteuil ma foi très confortable. Vous disiez donc, le Conseil des Sages a enfin voté les pleins pouvoirs au Conseil municipal ?

:air:— Ma parole, vous n’avez donc rien écouté, soupira Tenères, cela va être encore plus compliqué que ce que je craignais. Ne vous avisez surtout pas d’employer de tels mots en public. Les conséquences diplomatiques seraient... fâcheuses. Dois-je vous rappeler que tout ceci fait suite à plusieurs années de manoeuvres diplomatiques coûteuses et périlleuses? Patrius! Nous avons besoin de toute votre attention pour les décisions à prendre.

:air:Tenères était au Conseil municipal depuis de longues années. Elle avait eu à gérer plusieurs crises majeures rencontrées au fil des ans. C’est sous l’un de ses premiers mandats qu’eu lieu la dernière révolte paysanne en date, une des plus violentes. A la suite de longs mois d’émeutes et de pourparlers sans fin, ses promesses et ses actions permirent pour la première fois d’obtenir une paix sociale sur plusieurs décennies. La reconstruction du Colisée était également de son initiative et elle avait par cela acquis une grande popularité. La population appréciait ses mesures et son caractère fort, qui allait de pair avec sa stature digne et ferme. Bien qu’elle n’ait été qu’une conseillère, elle jouissait donc d’un pouvoir de pression important sur les décisions prises au Conseil municipal. Patrius ne l’avait croisée que quelques fois dans les couloirs alors qu’il accompagnait l’ancien maire Roderon. Pour le jeune aégi, c’était une femme dangereuse et avide de pouvoir, aux dents longues, très longues. Il prit un air désinvolte et lui répondit.

:air:— Et bien Tenères oui je l’avoue, je n’ai pas vraiment accordé beaucoup d’attention à ce dernier quart d’heure. Roderon ne m’avait pas prévenu que la tâche de maire serait aussi barbante. Je me serais bien passé de cela.

:air:— Nous nous serions tous passés de sa mort Patrius, fit remarquer Pétrocle en essuyant son monocle, mais, que cela nous plaise ou non, il vous a désigné comme son successeur jusqu’au prochain vote. Vous vous devez d’assurer l’intendance. Ce qui implique donc, entre autres, de traiter ce dossier avec l’attention qu’il requiert.

:air:Pétrocle était également conseiller de longue date, en poste peut être avant la naissance même de Patrius. Il était généralement en charge des routes commerciales passant par la ville et des société nationalisées. La plus connue, l'Aégisement, avait servi de base à la fondation des différentes Compagnies des Sphères Aégi, poumon de l'économie de la ville. Patrocle faisant partie du Conseil d'administration de la Compagnie, ce qui permettait une collaboration entre celle-ci et le gouvernement. Le dossier auquel il faisait allusion était bien entendu celui de Cerve. Les services diplomatiques Aégi avait depuis des années oeuvré à rapprocher les deux nations par diverses opérations économiques, commerciales et culturelles. De nombreuses aides et incitations avaient notamment été mises en place pour les citoyens voulant résider ou établir un commerce dans l’ancien bastion du Nivem, aujourd’hui indépendant. Un grand plan de communication avait également été échafaudé par les organes de propagande pour inciter les investissements de capitaux vers la ville côtière. L’ordre du jour était de valider la suite des opérations.

:air:— Ne vous fatiguez pas Pétrocle, reprit Tenères, gardons les choses simples et allons droit au but. Officiellement le Conseil des Sages continuera de gérer Cerve.

:air:— Mais officieusement ce serait le Conseil municipal qui tirera les ficelles, oui j’ai bien compris, me prenez vous pour un idiot ? 

La conseillère ne pris pas note de la question, se retint de répondre et continua comme si de rien n’était.

:air:— En revanche, nos intérêts sur place sont actuellement assurés par la Compagnie des Sphères orientales. La Compagnie a d’ores et déjà implanté ses installations sur place, en accord avec les autorités locales. Son impact sur l’économie locale nous permet de jouir, par proxy bien entendu, d’un poids important sur les décisions locales.

:air:— Quand au Nivem, compléta Pétrocle en acquiesçant, malgré les rumeurs qui sont parvenues jusqu’à nous de sa remontée sur la scène internationale, ils ne semblent pas vouloir venir défendre leurs intérêts sur place. Nous avons donc le champ relativement libre pour la suite des opérations. 

:air:— Roderon m’avait expliqué, mais alors... commença Patrius

:air:— Roderon n’avait pas partagé l’intégralité de son plan à tout le monde, le coupa Pétrocle en secouant la tête. La mise sous influence de Cerve est certes intéressante pour les activités de la Compagnie dans la région, mais ce n’est pas tout. Ses ambitions étaient bien plus grandes, ajouta t-il en faisant signe au cartographe de s’approcher.

Ce dernier, sans un mot, posa sur la grand table circulaire de chêne une carte et commença à la dérouler. 

:air:— Roderon, petit cachottier… souffla t-il. 

 

 

CHAPITRE III

Divulgacher

Le chapitre 3 décrivant le déroulement de la construction du canal sera dévoilé dans la partie de la demande postée par Tolwhig.

 

J'essaierai de penser à venir le copier/coller ici quand il sera prêt :) 

 

cDpPfsAgNabDyxr3aIE0QnzjZHOniYY9AHYbZ0hA

 

Tsuribashi:

Divulgacher

JpHDoVdjEV7GsG4CRw3y4QfYNhxiAQgNdE1v4acL

 

Mer des Géants:

Divulgacher

JykFy0jyZhHEFkfqrmrwlPm5hnARfInU7VDpRxYu

 

Tolwhig:

Divulgacher

b0KhON3UuzzIR-HZZCZHsx-p9igEJEZG6norklRD

 

Domaine de Rousset:

Divulgacher

Yt_9ZIHDCvVGg6euIrnnEHmYAbodHGQq2mXQEWC0

 

Duché de Glindelhall

Divulgacher

J'ai oublié oups x)

 

8nXcXbyVP8mKvS2Cc26Na6YMbiPtvBpBtpM7HVZ0

 

Merci aux membres de la Garde pour avoir accepté cette proposition et aidé à sa réalisation. De manière plus générale, je remercie également les autres voisins qui ont accepté la demande.

 

Merci à vous lecteur d’avoir lu ou parcouru du regard cette demande d’extension. Je lirai avec attention vos retours !

Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Squirkiz a dit :

cDpPfsAgNabDyxr3aIE0QnzjZHOniYY9AHYbZ0hA

 

Duché de Glindelhall

  Masquer le contenu

J'ai oublié oups x)

 

 

 

hééé oui cher gouverneur, je suis comme la misère: Partout

 

Bref, après discussion avec Squirkiz et des modalités du travail qu'il va faire dans la petite zone entre rousset, tsuri et glindelhall qui sont de laisser la route impériale, de créer une source à la rivière et de boucher les deux petites étendues d'eaux afin de les remplacer par de la montagne, je donne mon accord pour cette extension.

 

Carlyto, haut seigneur du royaume de Glindelhall.

 

 

Edited by carlyto
Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Y'a quelques années j'avais voulu (avant reprise de Nydria) faire un petit avancement sur ce projet qui avait du potentiel, avec recréation de la map etc etc avant d'écraser toute la sauvegarde par mégarde.... (merci la dizaine d'heure de travail)

 

Du coup je suis très heureux que @Squirkiz investisse ce projet plutot que de le raser !

 

J'apporte tout mon soutien à ce projet !!

Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Dark-Hoshin a dit :

Y'a quelques années j'avais voulu (avant reprise de Nydria) faire un petit avancement sur ce projet qui avait du potentiel, avec recréation de la map etc etc avant d'écraser toute la sauvegarde par mégarde.... (merci la dizaine d'heure de travail)

Yep j'ai fait le même constat lors de ma première visite de "prospection". Le projet a extrêmement bien vieilli, d'où la volonté de garder un maximum d'éléments.

 

Merci du soutien ! J'en profite pour ajouter que toute aide sera la bienvenue si toi ou quelqu'un d'autre souhaite filer un coup de main !

Link to post
Share on other sites

Salut,

Je fais un petit saut souvenir. Quand tu m'as demandé la reprise du projet de Cerve, je me suis dit que j'allais regardé de temps en temps ce que tu comptais en faire car ce projet a eu une grande importance pour moi. Je suis heureux que tu gardes la forme originelle et j'adore les ajustements et modifications que tu apportes. J'ai hâte de voir la suite. Peut être ferais je un passage un jour pour un peu de nostalgie ^^.

 

Chafoins

Link to post
Share on other sites

Château des Empereurs, Stendel,

16 Tronvard de l'an 157,

Par Ghideon Zorn, Gouverneur d'Empire,

Au maire et gouverneur Squirkiz,

 

Maire Squirkiz,

 

Nous avons eu récemment écho du passage du territoire de Cerve sous la bannière d'Aégis. Votre cité état et son peuple ont toujours été bienveillants à l'égard de l'Empire, de sa création à maintenant, à tel point d'ailleurs que vous faites parti du gouvernement de ce même Empire. Il est alors tout naturel pour nous d'applaudir la réunion de vos deux peuples sous bannière aégi, et de saluer tous les bénéfices que cette union apportera au peuple de Cerve.

 

Toutes nos impériales félicitations, en vous souhaitant un commerce florissant et la prospérité que vous et votre peuple méritez. 

 

Longue vie à l'Empire,

Gouverneur Zorn.

 

Divulgacher

Les plus :

+ Une demande bien fournie et travaillée dans son ensemble, agréable à lire et simple à comprendre.

+ Un rp sympas, rendu dynamique par la présence des dialogues.

+ Des builds proposés jolis, avec une bonne et grande utilisation des blocs minefield tout en gardant un style propre à Cerve.

+ Le canal : une idée originale, offre pas mal de possibilités rp's aux projets alentours.

+ La bonne ref du nom du canal

 

En bref, une bonne reprise de projet, et une bonne initiative. Reprendre un projet, c'est à la fois éviter de réduire le nombre de territoires vierges, et lui donner un second souffle. Le projet a beaucoup de potentiel, et après lecture de la demande, je n'ai aucun doute sur le fait qu'il sera tout à fait exploité. 

De plus, en vue du travail réalisé sur Aégis au fils des ans, j'ai toute confiance dans la réalisation de cette reprise.

 

Bon build et bon jeu o/

 

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Ghideon changed the title to [Validé] Cerve: Reprise et modification de territoire

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...