Jump to content
Sign in to follow this  
totoro83

[Refusé] rangzen, le maraudeur

Recommended Posts

Connu de tous les gardiens qui l'avaient vu trainer sur le chantier depuis sa création, il faisait un peu parti du décor malgré qu'il n'y soit pas coordonné. Il aidait à de menu travaux (abattage d'arbre, transport de matériaux, veille de nuit, etc.) et les gardiens l'avaient toujours accepté car ils sentaient un attachement respectueux à la cité.

 

Les gardiens ne le traitaient pas non plus en simple garçon de ferme, personne ne se moquait de son état de paysan car il avait parfois surpris les gardiens. On le voyait parfois en guenille, parfois en habit du dimanche et on n'imaginait pas qu'il ait pu aider à la rédaction de la lettre royale de fondation de la cité. On l'écoutait raconter ses rêves sans trop y faire attention mais les gardiens avaient découvert que le refuge qu'il mentionnait souvent avait réellement été construit.

 

Parfois, il s'absentait pendant des jours entiers et revenait sans que l'on sache jamais où il était allé. Ajouter à ça une fascination pour les voyageurs et son obsession d'aider les maraudeurs et son surnom fut vite trouvé. Il fut alors connu sous le nom du maraudeur. rangzen le maraudeur.

 

Amusé et fier de son surnom, il surprit les gardiens une fois encore. Malgré la jeunesse de la cité et sa hiérarchie naissante, la validation toujours en attente de notre mission, il se mis en tête d'avoir un laisser passer. Les gardiens se trouvèrent à la fois amusés et embêtés. Amusés car ils ne lui avaient jamais rien demandé puisque tous les gardes le connaissais bien, pourquoi vouloir un papier ?; et embêtés car rangzen risquait de créer un engrenage administratif que les fiers guerriers avaient pris soin de réduire au minimum estimant que le papier ne valait pas une bonne épée. Doit on commencer une liste des admis ? Créer un registre ? Des archives ?

 

rangzen invita la troupe a en débattre autour d'une chopine à l'auberge sous l'escalier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Loup Brun remarqua que le mot était récent quoique bizarre. Il alla voir le tavernier à qui il remit le mot suivant:

 

"De Loup Brun à Rangzen

 

Bonjour Rangzen,

 

J'attends de vous voir au moins une fois dans la cité et de vous parler par télépathie ou, comme les mages le disent, grâce au sort: "mumble" avant de me prononcer sur votre adhésion.

 

Je compte sur vous"

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...