Jump to content
Sign in to follow this  
gasvelos8

[Maçon] Au burin'vincible - gasvelos8

Recommended Posts

126227gas20034.png

 

 

Nom du magasin : Au burin’vincible

Propriétaire : gasvelos8

Spécialisation : Maçon

 

RP du magasin :

(Les chapitres 1 à 4 correspondent au rp de ma demande de citoyenneté, introduits par le résumé de mes candidatures rédigées afin de passer paysan et boréalien. Le rp créé pour obtenir ma licence commerçante débute à partir du chapitre 5, et se termine à l’épilogue.)

 

 

Prologue

 

Gasvelos est un jeune adolescent, passé par de nombreuses étapes aussi étranges les unes que les autres, qui l’ont finalement emporté sur Minefield comme par magie. Il avait déjà visité quasiment l’entièreté de ce nouveau monde et il était devenu fan de plusieurs villes. Voulant d’abord s’installer dans un endroit paisible sur une île, il se mit à chercher jusqu’au jour où il tomba sur le lieu rêvé.

 

Mais en faisant le tour de cette magnifique île, il se rendit compte que cette dernière était déjà habitée en apercevant le village tout mignon formé en son centre. Il choisit de rejoindre ce village se nommant Boréalis et composé d’une communauté parmi les plus sympathiques qu’il eut connus.

 

Chapitre 1 : Transit

 

Gasvelos était littéralement tombé amoureux de l’architecture de chacun de ses bâtiments ainsi que du style général du village ayant un genre très naturel. Il prit alors l’initiative d’aller voir les conseillers de la ville et il partit parler avec le maire, GloryFlix, qu’il venait justement d’apercevoir.

 

Ils parlèrent pas mal de la ville ensemble et Gasvelos apprit ainsi tout son fonctionnement. Il fut gentiment hébergé dans un petit appartement de transit pour quelques jours de test en attendant la confirmation ou non de son acceptation à Boréalis

 

Il rencontra ensuite une série d’habitants boréaliens avec qui il fit connaissance et devint ami. Ils l’aidèrent à se repérer dans la ville en le guidant aux principaux bâtiments et aux édifices publics.

 

Entre temps, Gasvelos participa à tout un tas de projets exceptionnels, comme le commencement d’un nouvel amphithéâtre technologiquement sophistiqué à perfection et absolument incroyable du nom de Bohémial, ainsi que de son arbre nommé Impérial.

 

Chapitre 2 : Acceptation

 

Jusqu’au jour où les conseillers eurent pris leur décision sur le cas de Gasvelos. Lorsque le maire arriva apporter la bonne nouvelle à Gasvelos, celui-ci sauta de contentement, tant il fut heureux de l’apprendre. N’étant pas de nature ingrate, il lui montra toute sa reconnaissance à un tel point qu’il lui envoya ses objets rares qui lui étaient pourtant les plus précieux.

 

GloryFlix lui accorda aussitôt un emplacement ayant une superbe vue sur la baie où Gasvelos pouvait bâtir sa maison. Il entama sans plus attendre la construction de sa future villa en débutant tout de suite à prendre des mesures. Il réfléchit pendant tout le reste de la journée tout en découvrant le village en s’y baladant pour s’en inspirer et en prendre de la graine.

 

Estimant s’y être largement assez habitué et étant fatigué de cette promenade, Gasvelos rentra au bercail, dans son minuscule appartement et après quelques instants d’assoupissement, il s’y endormit pour toute la nuit, en espérant qu’il la passerait là pour l’ultime fois…

 

Chapitre 3 : Maison

 

Le lendemain matin, Gasvelos s’empressa de se rendre à l’emplacement reçu la veille par le maire, en courant avec toutes les ressources dont il éprouvera le besoin et qui lui seront utiles dans ses bras. Il commença par faire la base et créer les murs. Une fois les fondations apportées à sa maison, il se mit à réaliser autant de sous-sols qu’il était capable de creuser tout en respectant les limites imposées. Il les aménagea un peu du mieux qu’il pouvait.

 

Après, il se fixa une hauteur maximale pour son toit en restant dans les droits et il put alors commencer à le fabriquer. Il se concentra très fort afin d’assembler les planches de bois de la façon la plus jolie mais à sa manière. Quand il eut terminé, il regarda le résultat final de son abri et fut si surpris qu’il faillit en tomber !!

 

Il observa attentivement celui voisin et en était bouche bée, en se rendant compte en son âme et conscience que l’association des planches de bois formait un toit très plat et donnait l’impression d’une parfaite régularité. Il venait en fait de se découvrir un véritable talent de naissance dont il venait de faire preuve. Son destin était qu’il devait à tout prix et quoi qu’il arrive finir maçon, don qu’il devait posséder à son humble avis depuis sa petite enfance.

 

Chapitre 4 : Citoyen

 

Sans l’avoir vraiment réalisé, Gasvelos avait réellement travaillé sur sa maison du matin au soir. Mais même si la soirée était arrivée, il courut avertir les habitants déjà enfermés chez eux pour y dormir. Il les réveilla alors volontairement tant il s’était lui-même épaté !!

 

Malgré leurs visages affichant un air méprisant, ses amis le suivirent jusqu’à sa demeure et tombèrent raides morts sous la qualité du toit. Ils le contemplèrent durant un long silence pour mieux admirer le travail si conséquent effectué. Ils allèrent tous se recoucher en lui promettant qu’ils reviendraient demain, croyant ne plus bien voir sous l’effet de la fatigue.

 

Le lendemain, au rendez-vous fixé se tenaient tous les membres boréaliens devant la maison de Gasvelos pour son inauguration et sa validation. Lorsque Gasvelos en sortit en ouvrant la porte, tous l’applaudirent. Ils lui dirent ensuite qu’il mériterait vraiment d’être plus connu !!

 

C’est pourquoi il alla trouver GloryFlix pour l’informer qu’il désirait faire partie d’autres villes. Mais à Boréalis, la double nationalité était interdite, et il se devait donc de refuser sa demande. Ils négocièrent mais GloryFlix lui parla sérieusement en lui disant qu’aucune indulgence ne serait accordée et qu’il fallait se soumettre aux règles obligatoirement.

 

Seulement, Gasvelos pouvait, tout comme bon vivant de ce monde, acquérir une habitation dans la capitale, à l’inverse des autres villes. Il s’en réjouit car, depuis toujours, il l’avait trouvée d’une réussite totale, et il désirait alors y résider…

 

GloryFlix lui appris qu’il devait avant toute chose devenir citoyen, et sans hésiter une seconde, Gasvelos partit vers la capitale pour aller manifester son envie aux dirigeants de la plus belle ville du monde !! Il espérait tant pouvoir y séjourner, pour montrer à tout le monde ses capacités de construction, et ensuite avoir le droit de vendre des matériaux ainsi que de mettre à disposition ses services.

 

 

Chapitre 5 : Capitale

 

C’est avec le plus grand honneur que Gasvelos revint à Boréalis, enchanté d’avoir pu obtenir une parcelle à la capitale, si fabuleuse… Il n’hésita pas un instant, courut chercher le matériel nécessaire à la construction d’une maison qu’il désirait majestueuse. Une fois retourné à la capitale, il commença sans plus attendre à fonder la structure, bâtir les murs, etc… Lorsque la dernière étape s’agissait du toit, il s’appliqua afin de mettre tout en œuvre pour tenter de créer à nouveau un toit, ce coup-ci en pierre, des plus lisses et inhabituel.

 

Après beaucoup de temps passé à réfléchir, plein de concentration, et à s’exécuter, il put contempler le résultat plus que satisfaisant de sa nouvelle demeure, et sentit qu’il avait progressé. Et c’est exactement à cet instant pile qu’arriva son fidèle compagnon, LinkHack, très apprécié, à qui il ne tourna pas le dos bien longtemps. Ce dernier ne tarit pas d’éloges à propos de cette belle bâtisse, et en devenait presque à priori jaloux !! A tel point que, vu qu’il comptait aussi construire sa maison à la capitale sur le terrain qui lui avait été offert, LinkHack demanda les services de Gasvelos.

 

Tous deux se dirigèrent un peu plus loin, auprès de la dite parcelle, où LinkHack annonça ses intentions. Au départ, il voulait simplement un petit peu d’aide, mais Gasvelos lui expliqua ce qu’il lui pensait bon de faire, et lui transmit les idées qu’il eut préalablement, dès leur arrivée face à cette parcelle. LinkHack s’emballa littéralement suite au discours tenu par Gasvelos, et préféra le laisser construire tout seul, croyant que le résultat sera mieux sans son intervention, car il ne s’agissait pas de son domaine favori, lui. Il partit alors se balader, et quand Gasvelos eut fini, fut de retour LinkHack, qui marqua une pause, si fier et époustouflé, tant il adorait sa maison, avant d’affirmer ne pas s’être trompé au sujet des talents de Gasvelos, si doué !!

 

Celui-ci reçut à nouveau un bon paquet de compliments, accompagné d’une grosse récompense, car LinkHack estimait qu’un tel travail, ayant pour aboutissement un toit si révolutionnaire, changeant véritablement la donne, ne pouvait être dépourvu de rémunération, et il dut pas mal insister pour que Gasvelos accepte de la recevoir… Ce dernier fut par-dessus tout très flatté, mais également des plus heureux, ayant dans la main une telle somme d’argent.

 

Chapitre 6 : Outil

 

Il rentra à Boréalis avec LinkHack, où ce dernier raconta à tous les habitants les dons de Gasvelos, lui permettant de réaliser des bâtiments tellement ravissants, et il le recommanda donc à tout le monde qu’il croisait !! C’est pourquoi les jours qui s’ensuivirent furent très animés pour Gasvelos, tant le nombre de demandes de construction reçues était important. Il les réalisa toutes sans exception, obtenant alors plusieurs récompenses, aussi énormes les unes que les autres, témoignant d’une grande admiration pour ses différents bâtiments. Il devint bien sûr un maçon renommé, et surtout continuant d’être très utile à de nombreux projets, aussi ambitieux soient-ils…

 

Un soir, il rentra paisiblement chez lui, pour retrouver un petit peu de sérénité, après une accumulation de semaines complètes, remplies de boulots en tous genres, faisant recours à un maçon uniquement. Au calme, il désirait trouver un minimum de repos, mais, malgré son manque de sommeil permettant de rattraper de l’énergie, sans y parvenir… Il opta alors pour la confection de nouveaux outils (adaptés pour lui servir notamment à créer des toits lisses), tels un burin et un marteau, qu’il fabriquait, selon ses habitudes, juste avant d’aller se coucher, afin d’être équipé si un travail urgent se présentait le lendemain matin. Il regroupa toutes ses affaires à son atelier et y prit place.

 

Il se lança, à l’aide de ses différentes ressources, d’abord dans la réparation, si possible, de ses vieux outils usés, mais dut se débarrasser d’une majorité d’entre eux. Il se mit donc à en conclure qu’il allait être contraint à en fabriquer un bon nombre, et ce, certes, en beaucoup de temps. Soudain, en un coup, à cause de la nervosité acquise ces derniers jours, faute de temps, il bondit de sa chaise pour se lever, laissa tout là, en plan, alla chercher sa plus belle pioche (qu’il n’avait d’ailleurs jusqu’à présent jamais osé utiliser, de peur de l’abîmer en l’essayant), ornée de diamant, dans le fond d’un coffre, incroyablement préservée, et claqua la porte en sortant…

 

Il estimait, avec tout l’argent empoché en l’espace de peu de jours, qu’un maçon, si expérimenté, ne devait plus se munir d’outils en fer, ou pire, parfois en pierre, mais bien changer sa technique, et donc aller récupérer le minerai le plus précieux à ses yeux, du diamant. Sinon, il fournissait la plupart du temps trop d’efforts, pour n’avoir au final, qu’un outil très peu solide, proportionnellement de trop mauvaise qualité et par-dessus tout d’une durabilité très faible, voire même carrément trop basse !! Son objectif fut alors de parvenir à récolter suffisamment de diamant, pour proposer des toits encore supérieurs, grâce à un burin et un marteau très précieux, dus au matériau qui les compose.

 

Chapitre 7 : Minerai

 

Gasvelos descendit alors dans la mine de Boréalis, environ peu fréquentée, sa pioche sublime à la main. En bas, il se prit une direction au hasard, mina de la pierre pendant quasiment une heure, en passant de temps en temps par du gravier à creuser. Hésitant de nature, il tarda avant d’utiliser sa pioche pour récolter ce qui était tombé sur son passage, et fut étonnamment surpris d’apercevoir en sa possession, non pas ce gravier, formé de minuscules morceaux de pierres tout légers, mais bien exclusivement du silex, en énorme quantité !! Il le stocka sans trop de souci, tout en se demandant, perplexe, à quoi cela pourra bien lui servir, tant sa curiosité avait été éveillée…

 

Il ne s’arrêta pas plus longtemps pour la peine, et continua aussitôt son minage intensif. A nouveau, une longue période d’attente se fit sentir pour Gasvelos, où chaque coup donné de sa pioche fut un mystère avant de découvrir ce qui se cachait derrière de la pierre vide. Il faillit s’écrouler plusieurs fois, plus que probablement à cause de la fatigue assez normale vu le manque de sommeil, mais continua de s’acharner en quête de diamant, pour un résultat s’avérant nul jusqu’ici, alors qu’il aurait tant aimé s’assoupir pour quelques temps.

 

Voilà justement qu’il arriva nez-à-nez à du diamant brillant, enfin atteint et tant espéré, qu’il s’empressa de miner !! Malgré une quantité plutôt restreinte, Gavelos ne se plaignit pas et en fut même très satisfait, super heureux, et n’étant tout de même pas sûr que cela suffira largement, il songea à rentrer bien au chaud, dans son lit, pour s’endormir. Il décida alors de rebrousser chemin. Malheureusement, ce dernier se retrouva très vite perdu, ne se souvenant plus de quels passages il avait emprunté ou non, ni d’où il arrivait. A un croisement de plusieurs rangées de minage optimisé, il pensait connaitre la direction de l’endroit où il avait débuté son minage, bien que très lointain, mais ne retrouva plus de couloir allant dans ce sens. Il se mit alors à miner dans la direction opposée du trajet par lequel il était arrivé sur les lieux du diamant.

 

Il finit par désespérer, et, à l’ultime limite avant de s’évanouir, au pied de cette pierre, le courage absent, il choisit de s’asseoir pour faire une petite sieste au milieu de nulle part, ainsi que de déposer sa pioche, sans prêter attention à ce qui lui faisait face… En effet, il venait de fermer ses yeux en s’allongeant, et une lueur scintillait, située en vis-à-vis de lui, avant même qu’il ait pu songer à démarrer son somme. Il releva la tête et clignota des yeux plusieurs fois avant d’avoir une meilleure perception de cette pierre, où profond était enfoncé cette lumière, brillant si intensément. Il n’avait jamais auparavant entrevu un minerai apparemment si rare au premier abord, étalé sur une surface de taille moyenne.

 

Chapitre 8 : Silex

 

Gasvelos se dépêcha alors de le miner avec précautions, et estimant être en possession d’une récolte équivalente à une valeur au combien élevée, il choisit de remonter en minant, sans crainte d’arriver en lieu inconnu, voire même en terre hostile... Mais voilà qu’une fois à la surface, la nuit était déjà tombée, et il arriva, paumé, dans un espace vert, avec de très jolies plaines, entourées de magnifiques rivières. Il devint vite amoureux de l’endroit et rêva d’y séjourner, mais un problème se fit remarquer bien plus rapidement, au point de le faire sursauter. Il vit d’horribles créatures monstrueuses, dont il écoutait les bruits bizarres, toutes aussi hideuses les unes que les autres, tentant de se hisser auprès de lui en courant !!

 

Il se saisit de sa pioche, qu’il utilisa comme lame d’épée pour combattre ces vilaines créatures violentes. Il les attaqua toutes en série, mais sa pioche finit par se briser lorsqu’il porta un coup au dernier monstre qu’il voyait dans les parages, et il ne fallut plus lui en donner d’autres pour que ce dernier atteigne la mort... Le soleil commença tout à coup à se lever, et Gasvelos explora un peu la zone. Il termina par aller récolter quelques bûches, méfiant, ainsi que de rassembler toutes ses affaires récupérées en minant.

 

Il voulut d’abord découvrir cette pierre verte, qu’il travailla pour en faire finalement un burin, qui aurait probablement une efficacité redoutable, mais son modeste stock fut épuisé et il ne put plus se faire un marteau de ce type de matériau mystérieux. Heureusement, le diamant compensa ce manque, et il devint tout de suite d’excellente humeur !! Il observa ensuite, très concentré, la transformation effectuée par son ancienne pioche (ayant légèrement plus tôt rendu l’âme, cassée éternellement) du gravier en silex. Il empocha le tout et il choisit comme activité première, la fondation des structures ainsi que des pans de murs.

 

Après y avoir passé une minorité de temps, il se munit de son burin, de son marteau, et à tout hasard de son silex pour faire l’élément principal, le toit. Il réussit par magie à en obtenir de superbes sortes d’ardoises, dont il devenait fan au plus il en fabriquait, grâce à son burin ayant un effet incroyable. Il continua la création de son toit totalement en ardoises, et cela rendait superbement bien !! Pour la première fois, il était véritablement très fier, presque orgueilleux, en contemplant ses ardoises, qui n’étaient que du gravier à la base, tout en essayant de ne pas s’en vanter. Il se mit alors à aménager l’intérieur de sa maison cosy, et pendant les jours qui suivirent, il rassembla un maximum de ressources pour sa nouvelle vie. Celle-ci lui plaisant tellement, il pensait tout le temps à créer sa propre ville, à la place de retrouver Boréalis

 

Epilogue

 

Un matin, à son réveil, il entendit des gens parler dehors et se hâta de sortir… Ce fut pour lui une énorme surprise de revoir enfin GloryFlix, LinkHack, et tous ses fidèles compagnons boréaliens. Suite à la disparition de Gasvelos, ceux-ci s’étaient lancés à sa recherche, pour finalement arriver à leur but. Gasvelos leur expliqua par après toutes ses mésaventures l’ayant conduit jusqu’ici, et leur fit visiter son actuelle demeure. Ils furent, tous sans exception, attiré par ce toit innovant, dont il expliqua la clef pour en bénéficier, du gravier au burin, en passant par son minerai vert.

 

Boréalis décida alors de créer en ce lieu même un projet, nommé Cérule, dont Gasvelos serait le maçon de l’architecture qu’il avait inventée quelques jours plus tôt !! Mais malheureusement, il leur fallait des fonds élevés pour payer tous ces nouveaux bâtiments, qu’ils soient d’ordre publics ou privés, c’est pourquoi Gasvelos décida, en rentrant chez lui à Boréalis, d’ouvrir une échoppe, où il vendrait tout ce qu’il est capable de réaliser, notamment des ardoises, afin d’amasser le plus grand bénéfice possible et imaginable…

 

 

 

Emplacement(s) :

 

Stendel (capitale) :

 

14, Rue Brique - Quartier Maçon, en -550 / 1340

 

1336333808-2012-05-06_21.36.56.png

 

Nabes (capitale)

 

Stendel (hors capitale)

 

New Stendel (hors capitale)

 

Prix :

 

Blocs de briques : 14pa/32

Vases - En pierre : 0.3pa/u

- En marbre noir : 2pa/u

- En marbre blanc : 5pa/u

Ardoise : 15pa/32

Escaliers en ardoise : 22.5pa/32

Dalles en ardoise : 7.5pa/32

Tuile : 15pa/32

Escaliers en tuile : 22.5pa/32

Dalles en tuile : 7.5pa/32

 

Divers :

 

Je me ferai toujours un plaisir de recourir à une demande de craft, avec vos propres ressources, lorsque vous me voyez connecté, sans bien sûr vous réclamer quoi que ce soit en échange.

 

En ce qui concerne un aplanissement de toit, veuillez me contacter soit directement en jeu, pour plus de facilités, soit en m’envoyant un message, en prenant soin de prévoir une possibilité d’accès au toit. Je m’en occuperai le plus vite possible, gratuitement à nouveau, tout en acceptant un quelconque pourboire.

 

Pour toute grosse commande, nécessitant une quantité de stocks plus importante que celle présente dans mes magasins, je vous invite à me le signaler via le forum, afin d’en profiter pour négocier le prix de la réduction assurée, dès l’acquisition de la marchandise.

 

Enfin, si vous désirez engager un éventuel partenariat, je vous propose d’en discuter sur Mumble, pourquoi pas lorsque nous nous croisons, mais mieux vaut convenir une heure pour se fixer un rendez-vous.

 

J’espère vous voir bientôt avec une petite requête à me soumettre, ou alors dans mes magasins ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

La chaine est désormais étendue sur des mondes différents, puisque 2 nouveaux magasins ont fait leur apparition !! Cérule, sur Stendel, en accueille dès à présent un, le long des halles, et le second se situe à New Stendel, plus précisément à Boréalis, près de la bibliothèque.

 

D’autres suivront incessamment sous peu… ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ces commerces prennent encore de l’ampleur avec l’ouverture de 2 boutiques à nouveau. Vous pouvez dorénavant retrouver la première dans la majestueuse ville japonaise qu’est Shiki No Mura, sur la carte principale, ainsi qu’une autre en Banlieue Ouest, de New Stendel cette fois-ci…

 

Pour accéder à cette dernière, dirigez-vous vers le bâtiment directement à votre droite dans cette banlieue, en venant de la capitale. Descendez ensuite 2 niveaux, et arrivé, regardez alors à droite, pour y entrer ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec un peu de retard, les nouveaux vases en marbre, pour plus de classe, sont officiellement arrivés, au prix luxueux de 5 Pa, pour une unité donc :) N’hésitez pas, comme toujours, à m’envoyer un mp en cas de grosse commande, pour profiter de tarifs nettement plus intéressants… ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est un honneur pour moi d’aménager une boutique dans les terres enneigées de Fingelberg :) Vous la retrouverez parmi 4 structures identiques, dans le quartier du Caribou Enruth, au bord de la grand-place.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une nouvelle échoppe vous emmènera, cette fois-ci, dans des contrées plus arides, puisqu’il s’agit de Sähbia, une des villes les plus cohérentes et réussies du serveur, à mon sens :) Rendez-vous sur la place principale ;) !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plusieurs nouveautés aujourd’hui !! Tout d’abord, un nouveau magasin ouvre ses portes dans la capitale de Nabes. Il s’agit du premier commerce maçon, dans la splendide ville basse, se situant entre les parcelles outilleurs et enchanteurs. Plus d’informations seront disponibles sur le futur topic de la chaîne dédié à ce monde ;)

 

D’autre part, les vases en marbre blanc font leur apparition, au coût élevé de 15 Pa, pour une classe inégalable :) Vous pouvez d’ores et déjà les retrouver en capitales, et ils arriveront progressivement dans toutes les autres boutiques… D’ailleurs, la chaîne en profite pour faire une petite mise à jour des articles en vente, dont l’ajout des pots de fleur Minecraft ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux nouvelles échoppes déjà actives auparavant sont dès à présent référencées : il s’agit ni plus ni moins de l’ouverture d’un topic dédié à la carte Nabes, où un magasin a été aménagé en ville basse, mais également d’un second, sous forme d’atelier, présent à Elryss, ville qui compte énormément pour moi ;) Retrouvez ce dernier juste à côté du Centre de Traitement des Candidatures !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si vous désirez trouver une alternative aux toitures en ardoise tout aussi esthétique, ne traînez plus : foncez dans notre magasin au cœur de Stendel pour acheter des tuiles en abondance ;) L’arrivée de ce nouveau matériau sera imminente dans les autres boutiques éparpillées…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...