Jump to content

[Accepté]Candidature - Bucheron [Grosbillou]


Grosbilou
 Share

Recommended Posts

Bonsoir à tous et à toutes.

 

Voilà étant paysan depuis peut, je cherche quelque part ou m'installer. C'est donc par hasard que je suis tombé sur Ondelia (pour l'histoire je voulais visiter mais j'ai entré des coordonnées qui voulaient m'envoyer complétement a l'opposé de la map) .

 

La ville, bien qu'étant en construction, est très jolie.

 

Il y à deux motivation principales qui me poussent à vouloir m'investir pour la ville:

 

- Son emplacement : Je n'aime pas les endroit blindés de monde ou il y a trop de passage comme Stendel et ses environs.

 

- Son coté en construction : J'ai horreur de m'installer dans un endroit tout fini et ne pas participer à l'amélioration de la zone à la sueur de mon front.

 

 

Comme je l'ai dit, je n'aime pas m'installer dans des endroit déja tout construits. J'ai besoin de n'impliquer dans les travaux, la récolte de ressource, de voir l'avancement d'un projet. Ca renforce le sentiment d'appartenance à un lieu et je trouve que c'est une base fondamentale dans le jeu.

 

J'adore les jeux disposant de systèmes de gestion de société complexes et j'ai trouvé mon bonheur dans la description de la ville à savoir les statuts et leurs évolutions. Je suis un grand amateur de RP et je trouve que ce système couplé au RP de la ville est une parfaite occasion d'enrichir mon RP.

 

Pourquoi Bucheron?

 

Je postule en tant que bucheron même si il y n à déjà un de recruté. Les constructions de la ville vont nécessiter beaucoup de bois et je pense que 2 bucherons plutôt qu'un seul est mieux.

 

Il y à aussi plusieurs autre branches de métiers qui sont vides pour la ville. Si je n'aie pas choisi ces métiers ce n'est pas qu'ils ne m'attirent pas, c'est que je doute de mon excellence pour leur réalisation. Je préfère postuler dans un métier plus utile à la ville en l'état actuel des choses et y exceller (même si bucheron c'est pas super compliqué), plutôt qu'être approximatif dans un métier qui au final je réaliserais pas à la perfection.

 

Pourquoi s'installer à Ondélia ?

 

Je tien à préciser que je suis conscient que je ne pourrais pas m'installer dans la ville même car il faut etre grade 2 dans un métier pour le pouvoir, mais dans la périphérie de la ville.

 

Je trouve qu'Ondelia est juste une ville magnifique. Tout l'opposé de Stendel (même si Stendel est une magnificence architecturale que je respecte au plus haut point)

 

Les alentours de la ville offre un lieu de vie absolument parfait. Des étendues de sables, pas mal d'arbres, et surtout une vue imprenable sur l'absolu-ment sublime, la monstrueusement parfaite, l'irréelle ment époustouflante chaine de reliefs montagneux qui domine la ville.

 

Ondélia est donc parfaitement placée sur la carte ce qui moi m'a séduit dés que j'ai visite les lieux.

 

Qu'apporterais-je à la ville?

 

Déjà ma présence en tant que joueur présent, fidèle et impliqué.

Ensuite, ma présence en tant que travailleur acharné et dévoué à l'avancement de la ville et pourquoi pas pour la suite en tant que joueur ayant été présent pour le développement de la ville.

 

Voici un lien vers ma postulation au rang de paysan:

 

viewtopic.php?f=21&t=4634

 

 

Et voici mon RP (toujours en développement)

 

Ambitions

 

Chapitre 1 : "Vers la reconnaissance"

 

 

 

Je me nome Grosbillou. Mes parents, à ma naissance, m'ont donné ce nom. C'est loufoque, pas sérieux, à la limite du vulgaire. Malgré mon nom bizarre, première réelle acquisition et pilier fondamental dans la construction de la vie mais qui moi m'handicap, j'ai toujours été plutôt sérieux et soigné. Nom nom n'est qu'un miroir mais n'y voyez rien de suspect. Je reconnais que mon air désintéressé, mon attitude nonchalante et ma flemmardise habituelle ne m'aident cependant pas. Je suis Grosbillou, et voici mes chroniques.

 

Je me réveille, il est 14 heures. Comme d'hab' j'entame ma journée de vagabond en me décrottant le corps de la terre sur laquelle j'ai dormis. J'ai les cheveux sales, les yeux à moitié fermés car aveuglés par la lumière du jour, une barbe mal rasée, une odeur de bouse et une haleine de pirate.

J'avance tant bien que mal sur les routes menant un peut nulle part dans le but de trouver de quoi vivre, ou plutôt de quoi tenir jusqu'à demain.

 

La routine, ce sont d'observer les constructions des autres, subir les moqueries des voyageurs, quelques fois encaisser les bousculades des nobles méprisants mais surtout renifler l'odeur du pain, émanant de je n'ai jamais su ou. Un rapide tout sur la tombe de fortune de ma mère pour me lamenter un coup et repartir sur la route.

 

Je me rappelle de la soirée d'hier.... Cette promesse que j'ai faire sur la tombe de ma très chère, les yeux plein de larmes, les poings serres et cette boule à la gorge qui empêche de parler clairement.

 

Ma mère était paysanne, son titre c'était toute sa fierté et toute sa fortune... A sa mort, je n'ai rien hérité. J'ai seulement hérité de ses rêves de noblesse et de sa naturelle bonté. Combien elle aurais aimé devenir riche, m'offrir une éducation digne d'elle et pouvoir me nourrir à ma faim. Elle est morte dans ses espoir de richesse, elle qui n'a jamais fait que donner aux autres.

 

Allez, fini de penser aux malheurs, aujourd'hui j'erre mais avec espoir car je vais devenir quelqu'un.

JE SUIS GROSBILLOU ! JE VAIS DEVENIR RICHE ET RECONNUS CAR SUR LA TOMBE DE MA MÈRE, J'EN AI FAIT LA PROMESSE !!!

 

Chapitre 2 : Commencement

 

 

Il est 7 heures du matin lorsque je me réveille. Je me réveille d'un bond, vais dans la mer pour me laver afin de ne pas salir mes nouveaux vêtements que je me suis payé avec les quelques pièces que je trouvais par terre.

 

Je me lave les cheveux, qui à la place d'une touffe sauvage pleine de terre laissent place à une mèche me tombant sur le bas du dos. Je me rase en faisant attention à ne pas me couper avec le silex non taillé que j'ai récupéré d'une flèche perdue sur un arbre, et finis ma toilette par me coiffer de manière approximative. La transformation est donc terminée.

 

Si je suis si enthousiaste c'est qu'aujourd'hui j'attends les résultats de ma candidature pour m'élever au rang de paysan. C'est dont le cœur serré que je me dirige à Stendel pour me rendre devant le mur des candidatures. Je remarque la mienne, abaisse mes yeux vers le bas de la lettre et m'inflige le verdict: Accepté.

 

Je ne suis pas très expressif et ma satisfaction n'a pu se lire sur mon visage que par un léger sourire en coin.

 

Non loin de moi, un vagabond apparemment frustré que sa candidature ait été refusée s'exclame de manière étrange:

 

- Ololaul ! Pourquoi que ma candid' elle a pas été acceptée ?! J'vais pirater le serveur !

 

"Pirater le serveur"... Voudrai-t-il se venger sur le serveur du restaurant d'en face en lui faisant subir des actes de piraterie? Surement un étranger dont le langage m'était inconnu... Passons.

 

C'est donc les yeux pleins de rêves que je me dirige vers la muraille de stendel, que je pose un pied sur un cube de stone, que je lève le poing en l'air, me détache les cheveux et me murmure à moi même:

 

- C'est parti...

 

Chapitre 3 : Recherche

 

 

Je me balade le sourire aux lèvres... Cette foi-ci c'est différent. je n'ai plus nulle part ou aller, je peut aller n'importe ou. Peut-être ici ? Ou peut-être là ? Non plutôt par là bas ? Cette liberté qui d'un coup m'envahis est des plus jouissive. Crois moi, lecteur quand je te dis à quel point le sentiment que j'éprouve est puissant.

 

D'un seul coup je suis pris d'un doute. Les personnes qui se sont déjà installées quelque part ne sont peut-être pas favorable à ce que je m'installe auprès de leur habitations... Devrais-je donc m'isoler de tous afin de vivre paisiblement ? Non je ne vais quand même pas me priver de voisinage. Il me vient alors l'idée d'aller passer une annonce par l'intermédiaire du crieur public de Stendel:

 

- Oh, brave crieur dont la voie est écoutée de tous, pourrait-tu passer une annonce pour moi?

 

- Et de quelles syllabes devraient sonner mes cordes vocales afin que tu puisse trouver satisfaction auprès du respectable peuple de Stendel?

 

- Bah t'a qu'a dire un truc du genre "Jeune Paysan cherche endroit ou s'installer. Sociable, serviable, bon travailleur et respectueux des règles"

 

- Cela te fera donc une pièce d'argent. Comprend-tu ? Il faut payer pour avoir le privilège d'etre écouté de toute la noblesse lorsque l'on à pas encore le titre adéquat.

 

Une fois payé, le crieur fait raisonner sa voie dans tout les recoins de la Capitale:

 

- Oyez, oyez brave peuple de Stendel, vagabonds comme nobles, boulangers comme bouchers, écoutez ma résonnante voie car un message doit être diffusé ! Le Paysan Grosbillou ici présent me somme de vous annoncer je cite: "Jeune Paysan cherchant endroit ou s'installer est à l'écoute de toute proposition !" Il est jeune, il est beau, il travaille comme dix et il fait du respect des lois de notre pays une priorité ! Vous aurez tout à gagner en l'acceptant parmi vous !

 

- Excellent. Un peut exagéré, mais excellent.

 

- je t'invite donc à repasser prendre des nouvelles apurés de moi d'ici une vingtaine de minutes car tels sont les usages. Mais soit sans espoir car des paysans en ce moment ce n'est pas ce qu'il manque.

 

C'est une fois mon annonce lancée que je partis visiter Stendel en attente d'un éventuel retour

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

×
×
  • Create New...