Jump to content

jbt54

Minefieldien
  • Content Count

    803
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About jbt54

  • Rank

Profile Information

  • Localisation
    Icarus
  • Pseudo minecraft
    jbt54

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Ouais faisons ça comme ça, en englobant, ca ajoutera du cachet à cette ville magnifique Désolé du temps de réponse, j'étais en déplacement pro xD Bon bah je me retrousse les manches et c'est parti
  2. jbt54

    A vos créa !

    Ah oui, tu soulèves un point important : Définissez ou vous aimeriez la placer sur Icarus Et pour ce qui est de la biblio sous l'Aka, je pensais la dédier uniquement à l'intégration des futurs Icariens ^^
  3. jbt54

    A vos créa !

    Yop. Je me posais la question récemment : Mais que diable manque-t-il à Icarus ? Réponse : Une bibliothèque ! Afin de résoudre ce soucis, je vous propose de changer un peu la façon de proceder : prennez une map solo, et pondez la plus zoli des bibliothèques pour notre belle ville. Le plus beau projet sera choisi par un vote. Vous avez jusqu'au 23 juin Bisous.
  4. Bonjour à tous. Sur les doux conseils de Kmairiaux, je me permet de reposter une demande officielle, mise à jour suivant les instructions de Louvinette. En effet mon projet a déjà été accepté en janvier 2011, et j'aimerai juste pouvoir le déplacer à coté d'Icarus, ville dont je suis un des responsables, pour lui donner une seconde jeunesse. Merci de votre attention. Résumé Angkoran est un temple perdu, présent sur le monde de New Stendel bien avant l'arrivé de la Capitale suite au cataclysme. Détruit par des millénaires d'abandon, il renferme un donjon que seul les plus téméraires sauront vaincre. RP J'aurai dû prendre à droite. En sortant d'Icarus, comme tous les jours, pioche sur l'épaule, le sentiment du devoir accompli ruisselant sur mon visage noirci par des heures de construction, je voyais l'entrée de la fôret qui, comme à l'accoutumée, me permettrai de rejoindre New stendel. J'imaginais déjà attraper un cochon sauvage sur le chemin, peut-être cueillir une ou deux fleurs pour embellir mon jardinet. Je bavais à l'idée du rôti cuisant dans ma cheminée, pendant que j'irai pendre un jambon dans ma cave. Je pensais ma soirée à lire quelques pages de mon livre favori, avant de rejoindre quelques camarades autour d'une pinte dans la taverne de New Stendel, pendant que quelques valeureux chevaliers iraient passer la nuit à repousser les creepers, les zombies ou les squelettes archers. Tout à mes rêveries d'une soirée banale, je pénétrai dans cette fôret si dense que la lumière du jour peinait à fendre les hauts feuillages. Le soleil de la fin d'après-midi donnait à ces lieux une atmosphère magique, comme une foret habitée par des esprits bienfaisants. La légende raconte d'ailleurs qu'ici vivraient ceux qui nous ont sauvés du cataclysme. Le cataclysme. Nul ne sait exactement ce qu'il s'est passé ce jour-là. Nous savons seulement que nous nous sommes éveillés sur une montagne, avant d'atterrir sur une plage, puis dans un monde enneigé, et enfin ici. Comme un mauvais rêve. Le plus mauvais de l'homme de Notch (c'est ainsi que des "anthropologues", une nouvelle science, nous nomment) était ressorti. Volant, brulant, noyant, détruisant, certains n'avaient plus d'humains que le physique. Mais les mages ont puni ces mécréants, et ont sauvé la ville des nimbes, l'emportant en hauteur, à l'abri des prochains cataclysmes, s'il doit y en avoir. Il me fallait rejoindre au plus vite Hyperion, l'arbre géant. Avant que la nuit ne tombe. Sinon la route vers New Stendel se ferait de nuit, et je devrai affronter les monstres. Un bruit ! Un cochon cherchant des truffes au pied d'un grand arbre, au tronc se multipliant en hauteur. Le temps de sortir mon arc et d'encocher une flèche, un bruit le fit fuir. Ne pouvant imaginer laisser filer un tel repas, je me lançai à sa poursuite. Sautant de racine en racine, de monticules de terre en monticules de terre, j'arrivai à décocher ma flèche dans le corps de la bête. Ou étais-je ? Ma course m'avait fait perdre mon chemin, et j'étais seul au milieu de ce labyrinthe naturel. Je tentais de rebrousser chemin, ce somptueux repas sur les épaules, inspectant les environs à la recherche d'un indice visuel qui m'était connu. Mais rien. La nuit tombait inexorablement, et j'allais devoir me trouver un coin sûr pour passer la nuit. La visibilité s'amenuisait au fil des minutes, et ce qui devait arriver arriva. Mon pied buta contre une racine, et je basculai dans le vide. C'est après plusieurs roulades douloureuses, en me relevant, que je l'ai aperçu. Massif, imposant, un temple ancien se dressait devant mes yeux ébahis. Ses pierres étaient érodées par le temps. Des arbres avaient poussé en son sein, les racines lézardant certaines pierres pour accéder plus facilement à la terre nourricière. Quels mystères recelait cette merveille construite des mains mêmes d'une civilisation désormais éteinte ? Pendant que je m'extasiais devant tant de beauté, une araignée géante en profitait pour se faufiler dans mon dos. En quelques secondes, elle fonça sur moi du haut de ses huit longues pattes, en entrepris de m'injecter son venin. Le craquement d'une brindille me fit sursauter juste à temps pour esquiver la première attaque, et j'eut à peine le temps sortir mon épée qu'elle m'envoya paître dans un réflexe inhumain. Elle bondit sur moi, et me bloquait de sa patte velue. Dans un hurlement déchirant, elle allait me tuer. J'étais son repas. Ses yeux rouges analysaient l'endroit de mon corps le plus tendre ou planter ses crochets emplis de venin. Un second hurlement déchirait la nuit, alors que la lune immisçait quelques rayons au travers des feuillages. Un liquide chaud se rependait sur moi, et elle s'effondrait de tout son poids sur moi. Sentant l'étau sur mon corps libérer l'étreinte, j'usai de mes dernières forces pour pousser la bête sur le côté. J'avais miraculeusement réussi à lui transpercer le corps avec mon arme. Voulant éviter de nouvelles rencontres, je décidais de passer la nuit dans l'antre de ce temple. Muni d'une torche rudimentaire, je pénétrai l'enceinte recouverte de lianes, et décidais de passer la nuit dans la plus haute des tours. La magnificence du temple, qui avait semblé résister magiquement aux ravages du temps, me surpris littéralement. Précisions valides/angkoran-temple-perdu-t1632.html?hilit=Angkoran Le projet est un projet qui avait déjà été accepté il y a plus de deux ans. Le temple en lui même est déjà fini, seulement il se trouve sur le territoire de Mislaid. En tant que Maire d'Icarus, j'aimerai le rapprocher de ma ville d'adoption, et ainsi en profiter pour mettre à jour ce temple un peu vieillissant. Voici l'endroit que j'aimerai occuper : Voici les caractéristiques techniques (mises à jour) => Nom : Angkoran => Dimension : au sol : 200 x 120 environ => Hauteur : 70 => Plan de votre territoire => Zone de construction Sol et souterrain (même dimension environ) => Objectif du Projet Décoration + donjon => Personne(s) responsable(s) du projet : jbt, Glieps, TheGaudis, Qdejatte en espérant avoir répondu à vos attentes, et qu'il ne manque rien. jbt
  5. m'apprendra à ne regarder que la date et pas l'année ><" *Vent du boulay*
  6. Euh le lien que t'as mis SL m'envoie sur un forum ou je n'ai pas le droit d'aller x)
  7. Bah en gros je voudrai déplacer le temple vers une zone à proximité d'Icarus (ville dont je suis le maire, et après en avoir discuté avec les Icariens, aucun n'y voit d’inconvénient) Donc la question était de savoir si je devais faire une demande spéciale pour obtenir l'autorisation de déplacer Ca donne une idée un peu plus précise du lieu ou je voudrais rebatir le temple.
  8. Je re-up ce projet, que je compte finir. Je viens de finir sur une map solo le rendu final de l'exterieur, et presque fini les salles du donjon du dessous, il n'y a plus pour moi qu'à recopier tout ça sur le serveur (je pense qu'en une ou deux semaines, c'est jouable). En revanche j'aurai une demande particulière à faire sur le projet. A qui dois-je m'adresser ?
  9. jbt54

    Programme Appoulet

    MISSION CHICKENGER I. Vol habité d'étude à très haute altitude ayant pour objet principal l'étude de la faisabilité d'un retour sans danger pour le poulonaute et le poulet Materiel embarqué : Patates Crues (2) => Objet d'étude scientifique sur le potentiel de chute d'un tubercule lâché dans la cubosphère. Patates Cuites (7) => Objet d'étude scientifique sur l'effet nourrissant en haute altitude. Equipement de la poulette spatiale Chickenger I. Selle aerodynamique en cuir Baton profilé en bouleau Aire de décollage : Stade Daedalus. Heure de décollage : 16h07. Temps : clair, sans nuage. Objectif : 60 000 cubes. RESULTAT DE LA MISSION : ECHEC * Objectif d'altitude : Atteint * Altitude maximale (temps) : 70 154 cubes (01h24) * Etude de l'effet nourrissant de la pomme de terre en haute altitude : Atteint (3 coeurs restaurés comme sur terre) * Etude de l'effet d'un tubercule jeté en haute altitude : Echec (L'objet a disparu dans la cuboshpère) * Objectif principal : retour sans danger : ECHEC Autres données : Poussée maximum : 19 cubes/sec. Poussée moyenne : 7 cubes/sec. Temps de vol stationnaire : 7min. Temps de Chute avec Poulet : 5 min Descente avec poulet : 7 000 cubes environ Temps de chute sans poulet : 8 min Vitesse maximale enregistrée : 110 cubes/sec Atterrissage : Mort du poulonaute jbt. Poulet toujours en phase de redescente à l'heure du debriefing. En attente. Temps de vol : 1h37. Debriefing : Le vol s'est très bien passé. Le vol stationnaire à 15 000 cubes à permis d'analyser deux effets liés aux tubercules. L'un est que l'altitude, le manque d'air et les températures n'affectent pas l'effet nourrissant. La seconde est que, comme nous nous en doutions, passé une certaines altitude, l'objet se vaporise sitôt en contact avec la cubosphère. Cela confirme qu'il est presque impossible désormais d'envisager une construction à ses hauteurs. La descente a permis d'envisager un retour sans danger. Ceci dit, la vitesse de la poulette spatiale devrait être révisé. Une avarie à environ 60 000 cubes de haut a entraîner la séparation poulonaute/poulet. Le système de vol automatique du poulet s'est alors enclenché, ralentissant sa chute, tandis que le pilote a amorcé une chute d'environ 35 cubes secondes, en accélération constante. Malgré des manœuvres d'évitement, l’atterrissage sur le porte Poulet Icarien a entraîner la mort du pilote. Tout va bien pour lui, il est rentré chez lui se reposer. Nous sommes toujours dans l'attente du retour du poulet à cette heure. A noter que la save n'affecte pas la position en phase descendante. Nous recommandons de tester la save durant la phase ascendante pour voir si il est possible aux futurs poulonautes d'atteindre des recoins de l'univers inexplorés. Nous pensons également qu'avec des coordonnées précises, il serait possible de traverser la map le temps de la descente et de rejoindre un point d'eau précis. Quelques screens.
  10. jbt54

    Programme Appoulet

    J'essaierai de prendre part au prochain lancement, preparez plusieurs poulet !
  11. Installé sous l'Akademia. Il débute les tâches
  12. jbt54

    Floododrome!

    Bureau stylisé Iron Man. Merci Rainmeter \o/
  13. jbt54

    Floododrome!

    Nouveau gros trip >< l'est crooo beau mon bureau ! ^^
  14. Ouep c'est bon pour moi, vu le bon boulot fourni. Rajoute juste la demande de l'ancien chef ^^
  15. jbt54

    Ile d'Hadès (?!)

    Plop. J'ai modifié quelques coulées de lave (un poil trop nombreuses selon moi) et j'ai aussi placé une petite ile test en dessous, j'attends vos retours pour savoir si ca convient, si vous apporteriez modification ou si on la vire. Je tenterai un test de galerie abandonnée dans la fin d'aprem
×
×
  • Create New...