Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'changement de spé'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Bienvenue sur Minefield !
    • L'Ambassade des nouveaux arrivants
    • Demande de grade/de statut social
    • Vie pratique
  • Univers de Minefield
    • Stendel
    • New Stendel et ses terres
    • Nabes
    • Nether - l'enfer et ses dangers
    • Nimps - le monde freebuild
    • Nihil
    • Donjons
    • Clans et peuples
  • La place principale
    • Évènements
    • Lancement de chantiers
    • Quêtes
    • Communiqués officiels
    • Le kiosque
  • La taverne
    • La taverne (RP)
    • La taverne (non RP)
    • Section Vidéos
    • L'Atelier créatif
  • Le commerce
    • Commerçants des capitales
    • Commerçants des chemins
    • Comité d'Organisation des Marchés Minefieldiens
    • Petites annonces
    • Les Corporations Minefieldiennes
  • Multigaming
    • Multigaming
  • Support
    • Ports de plainte
    • Bugs du launcher, du serveur, du jeu, du site, du shop
    • Suggestions
  • Archives
    • Autres
    • Bugs
    • Plaintes
    • Suggestions
    • Candidatures

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Site Web


Localisation


Pseudo minecraft

1 résultat trouvé

  1. Yolooo à tous ! Me voici de retour pour une nouvelle candidature ! Alors installez-vous confortablement et je vous souhaite une bonne lecture ! Maçon ► Menuisier Les briques rouges ► La forêt étoilée •Spécialisation : Menuisier •Nom de l'échoppe : La forêt étoilée •Localisation : Illumia, Kélaïre •Présentation paysan •Candidature villageois •Candidature citoyen •Candidature commerçant •Candidature chevalier J'ai maintenant 21 ans, j'habite en Lorraine. J'aime beaucoup de choses, comme l'art, la lecture, l'écriture et les papillons. Je ne joue pas (plus) énormément en dehors de Minefield, j'aime assez les rpg dans le genre des Elders Scrolls ou de Zelda. Les jeux "de guerre" où il faut appuyer sur plein de boutons pour tuer un maximum de gens et où on rage quand on meurt ce n'est pas le genre de jeux que j'aime ; la guerre, c'est mal ! Oulà, si je dois énumérer tous mes titres on va vite dépasser le nombre de caractères maxi autorisé ! Pour faire simple, je dirige une alliance nommée fièrement "Le Swagg" qui rassemble Illumia (la capitale du Swagg), Zuccheria (le site de fouilles archéologiques) et Lyndaë (l'endroit rempli d'elfes où vont les gens qui ne sont pas sages). Je suis un fou du RP et j'écris des histoires entre ces trois projets, vraiment j'adore faire ça, je me plais à dire qu'au Swagg, le RP est un squelette et les projets se construisent autour. Sans squelette, rien ne tiendrait debout, rien ne ferait de lien entre les projets. En dehors de ça, à part que j'aime bien chanter et que je chante même très très bien. Je suis chevalier, scribe des maisons abandonnées et actuellement commerçant maçon. Vous savez, cela fait maintenant plus de quatre ans que je suis maçon et plus de quatre ans que je suis commerçant, c'est une période assez longue. J'ai envie de découvrir de nouveaux horizons. Ce n'est pas par manque de gains que je souhaite changer de spé, devenir le plus riche joueur de Minefield ne m'intéresse pas, pour moi, tant que j'arrive à financer mes projets tout va bien. Je souhaite devenir menuisier surtout pour l'aboutissement de mes projets. Le style architectural a bien changé par rapport au début et je n'utilise plus autant d'ardoise qu'avant. J'aimerais pouvoir meubler toutes les constructions qui constituent mes projets, ce afin de leur donner de la vie et du détail. Il faut avouer que des chaises faites avec des escaliers et des tables avec des barrières et des plaques de pression c'est un peu passé de mode, les meubles que Minefield nous propose sont bien plus efficaces visuellement. Être menuisier c'est aussi utile pour l'extérieur des constructions comme faire des piliers avec des vases, des ponts avec des bancs centraux... Et quand on construit et qu'on n'a pas le meuble en question sous la main ce n'est pas toujours évident de trouver un shop qui en vend dans l'essence et la quantité désirées. Je compte aussi, bien évidemment, comme je le fais déjà en étant maçon, aider tous les joueurs qui auront besoin d'un craft menuisier quand je serais connecté. Et pour finir, j'ai envie de bois chaud et doux. La pierre dure et froide j'en ai vu, revu et re-revu, j'aimerais passer à autre chose. Si vous avez quelques heures à perdre, je vous conseille de lire mes précédents RP ici. Sinon, vous pouvez lire celui-ci directement sans problèmes, vous ne devriez pas être perdu. Que la vie est belle ! Au-delà des arbres se dessinent les toits des maisons illumiennes. Au loin je vois les montagnes de Lyphé. Autour de moi la forêt laisse se répandre les odeurs de pin et d'humus humide. Je contemple Illumia depuis le château du Swagg dont j'ai orchestré la construction. J'ai construit les toits des tours et ceux des passerelles. Cela a été difficile à faire, ces grands toits en pointe ce n'est pas la chose la plus évidente à faire tenir debout. Mais je suis heureux de voir que tout cela a été possible grâce à moi et à mon expérience en tant que maçon. J'entame ma visite du jour à Illumia, ce afin de voir si tout se passe bien et aussi pour passer le bonjour à mes travailleurs. Je commence donc ma visite à Chnafon, mes bûcherons coupent du bois de la grande forêt qui entoure le château du Swagg. J'aime me rendre dans cette forêt, les grands pins me regardent du haut de leurs cimes et je vois parfois des écureuils et des oiseaux. Le chant des oiseaux mélodieux m'inspire beaucoup, je me rend souvent dans cet endroit pour me ressourcer, pour ne faire qu'un avec la nature et admirer ce qu'elle fait. Je regarde les planches que les bûcherons forment à partir des bûches. Ils coupent le tronc dans la longueur à la scie, c'est un travail long et compliqué qui nécessite beaucoup de force. J'ai beaucoup de respect pour les bûcherons, je ne pourrais pas en faire autant. Moi je ne me contente que de dessiner des plans de bâtiments et de coordonner les équipes des fouilles de Zuccheria. Cela ne me demande pas énormément d'effort physique si on exclu les quelques rencontres avec des Kroys qui impliquent de devoir porter une armure et de se battre à l'épée. J'aime bien le bois, c'est un matériau fascinant, je l'utilise souvent dans les constructions au sein de l'alliance du Swagg. Ce qui me fascine le plus c'est la diversité de couleurs que les nombreuses essences de bois peuvent donner. Je continue donc mon tour de la ville avant de rejoindre mon lit, dans le château du Swagg. Durant cette nuit, je rêve que je fais plein de choses, plein de choses nouvelles ! Je me vois en train de couper une planche de bois, je me vois en train de poncer cette planche, de la rendre aussi douce que possible. J'assemble cette planche avec d'autres pour en faire un meuble à tiroir. Je me vois utiliser les essences de bois différentes, la poignée du tiroir est faite d'un bois sombre presque noir, le tiroir est assemblé dans un bois très clair. Cette association de noir et de blanc me plait beaucoup. Je me vois enfoncer des clous dans le bois, avec beaucoup de rigueur et des gestes forts mais toujours avec grâce. Je suis content du résultat final, ce meuble noir et blanc est si beau ! Et le chant du coq me réveille, moi qui aurait voulu rester dans mon rêve... En ce jour, je me dis une chose : "Si tu veux continuer tes rêves, fais-les se réaliser !". Je crie cette phrase dans ma chambre, debout, le doigt pointé vers le ciel, encore vêtu d'un caleçon de soie rouge. Toujours est-il que je fais ce que j'ai dit. Aussitôt habillé, je vais voir mon outilleur et mon forgeron pour leur demander de me faire des clous et des outils. Pendant ce temps, je vais dans l'entrepôt de Chanfon pour y sélectionner des planches de bois dont la couleur m'attire. Je me rend dans mon atelier de maçonnerie et je débarrasse la table de toute l'ardoise et de l'argile que j'ai laissé là. Je prend une feuille et, comme lors de l'écriture d'un poème aux vers exquis, je me met à dessiner le meuble que j'ai vu en rêve. Mes outils sont prêts, je coupe les planches avec ma scie toute neuve en acier. J'apprécie le détail du forgeron qui a incrusté des rubis et de l'obsidienne dans le manche de la scie pour former le drapeau d'Illumia. Je coupe le bois, je le prépare, j'accomplis tout cela avec le goût du travail bien fait, avec envie et avec passion. Avec la passion de la découverte d'une nouvelle activité, la passion excitante de la nouveauté. Je sculpte dans du bois sombre la poignée de mon tiroir, c'est un travail minutieux sur un si petit objet. Par la suite, j'assemble le tiroir avec le bois le plus blanc que j'ai pu trouver, je fixe la poignée avec une vis. Je réalise le reste de la table avec le bois sombre. Sur le dessus, je sculpte des rosaces dans le bois. La plus grande attention est nécessaire pendant ce travail, ce n'est pas comme avec un crayon que l'on peut gommer sur une feuille, non ! Ici, la moindre erreur, le moindre coup de marteau trop enfoncé ruine tout le meuble et il faut recommencer. Après avoir sculpté le dessus du meuble, je décide de faire ressortir le dessin en utilisant une teinture dans les creux gravés. Je réalise alors la teinture blanche en réduisant en bouillie des fleurs blanches qui poussent dans les jardins d'Illumia, je fais macérer ces fleurs dans un fond d'alcool. En attendant les quelques jours nécessaires à l'aboutissement de la teinture, je décide de me rendre à Stendel pour y acheter de l'huile de haute qualité. En rentrant à Illumia, je met quelques branchettes de pin et un peu de sève à macérer dans l'huile pour lui donner une bonne odeur. Ma teinture est prête, je l'applique donc minutieusement dans le motif que j'ai gravé sur le bois. J'aime beaucoup le rendu, mais le meuble n'est pas encore fini. J'utilise mon huile à la senteur de pins pour nourrir le bois en profondeur et le faire briller. Mon meuble est terminé, je suis très heureux du résultat, il trône maintenant près de mon lit. Par la suite, j'ai réalisé beaucoup d'autres choses. Un banc pour la salle de réception de Chnafon. Des tabourets pour la taverne du port de Chnafon, j'ai particulièrement apprécié le fait de dessiner des choses en rapport avec l'océan dessus. Un bateau, des vagues dans la mer, un bord de plage avec de l'écume, des mouettes, des dessins différents pour chaque tabouret. Cela permet de donner une ambiance marine particulière à cette taverne. J'ai ensuite fabriqué des lits pour l'auberge de la ville. Je me suis essayé à une nouvelle expérience en y incluant des décorations forgées. Des roses magnifiques liées par des ronces, tout cela en bronze réalisé par mon talentueux forgeron. Ces lits sont magnifiques ! J'ai aussi fait quelques meubles lorsque la nécessité se faisait ressentir pendant les chantiers des constructions que je dirige. Le travail du bois commence à vraiment me passionner. J'ai aussi fabriqué des vases en bois, j'en avait déjà fait en pierre, ici c'est quelque chose de différent. Ce que j'aime c'est de pouvoir personnaliser et rendre unique chacune de mes créations en ajoutant une gravure, des motifs ou des décorations diverses dessus. C'est un réel plaisir pour moi. Suite à cet état de fait, je réalise quelque chose... Le fait de rendre unique ce que je crée... je n'ai jamais ressenti ça avec la pierre ou l'ardoise ou la tuile, jamais ! Et je trouve le bois bien plus doux et chaleureux que la pierre et l'ardoise, toutes deux dures et froides. Je crois qu'en réalité, au fond de moi-même, je ne suis pas vraiment maçon. Je pense que je suis plutôt fait pour être menuisier. Maintenant que je me le dis, ça me semble être une évidence ! Moi, menuisier ! Oui, j'ai trouvé ma voie, j'ai trouvé une occupation qui me correspond bien ! Je trouve le plaisir au cœur des troncs d'arbres, je trouve le bonheur en coupant des planches, je trouve l'amusement en applicant l'huile sur mes meubles. C'est décidé, menuisier, c'est fait pour moi ! J'ai donc démonté mon enseigne "Aux briques rouges" que j'avais installée sur mon échoppe à Illumia. Je l'ai remplacée par un écriteau précisant "La forêt étoilée". Une vision un peu poétique de la menuiserie, le forêt représente le bois bien sûr mais aussi la nature, la nature dans laquelle je trouve l'inspiration, la nature qui fleurit à travers tous les territoires swaggys. Et les étoiles symbolisent la nuit, la belle nuit au-dessus de la forêt de pins, la nuit où, lorsque la lune est pleine, je deviens un loup. La beauté des étoiles, leur nombre infini et leur petite taille représentent aussi les motifs que j'insère dans mes meubles. Maintenant que le nom de la boutique est trouvé, je vais pouvoir envoyer une lettre au service de gestion des commerçants de l'empire stendelien afin de demander une modification de ma licence dans le but de devenir menuisier commerçant. Je regarde le corbeau s'envoler avec ma lettre, il survole la forêt de pins, sous les étoiles. En attendant la réponse du château de Stendel, je vais continuer de fabriquer des meubles et autres objets décoratifs. "Si tu veux continuer tes rêves, fais-les se réaliser" avais-je dit il y a quelques jours à la suite d'un merveilleux rêve. Ce que je vis aujourd'hui au-travers de la fabrication de mes meubles, c'est encore meilleur que ce que j'ai ressenti lors de mon rêve. Ce fabuleux rêve qui m'a indiqué la voie à suivre, ce rêve qui m'a ouvert les yeux et qui m'a montré qui je suis vraiment : un menuisier. Voici les prix que je souhaite pratiquer. Tous à l'unité, toutes essences confondues. Voilà tour pour cette candidature, je vous remercie de l'avoir lu. Et je remercie d'avance tous ceux qui apporteront leur soutien à la réalisation de ce nouveau rêve. Plein de bisous !
×