Jump to content

[Règles] Découvrir et intégrer Minar


julcity
 Share

Recommended Posts

Minar

 

Le vent soufflait avec une violence inouïe, entrainant les nuages grisonnants dans une valse menaçante, annonciatrice d’une sinistre tempête… A vrai dire, il se put que le vent souffla avec entrain, ballotant les nuages dans un ballet avant coureur d’un léger refroidissement. Cela dit, il serait tout à fait probable et furieusement crédible qu’un vent gentillet et courtois, s’escrimait avec toute la bienséance qu’on lui connaissait, à chasser les braves et mignonnets petits nuages qui constellaient le ciel, empêchant l’obtention du titre honorifique de « Temps parfait pour un méchouis ».

 

nscouch.jpg

 

Cela faisait déjà de nombreuses lunes que la cité lumière de New Stendel trônait fièrement dans le ciel du monde de Minefield, prospérant dans une constante évolution créative, s’embourgeoisant avec gourmandise derrière ses murs. Le temps était donc au délice et à la flânerie. Comble de pertinence ou de concordance narrative, c’est donc en ce temps-là que d’hardis amateurs de tribulations bucoliques se décidèrent à s’aventurer hors de l’enceinte de la majestueuse citadelle avides de liberté et épris de leurs bourses (ou inversement et réciproquement).

 

S’orientant par divers moyens ésotériques que d’aucuns nommèrent le petit bonheur la chance, ils filèrent vers l’est, la jambe légère et l’œil polisson. Ces vaillants premiers colons, Julcity et Hanachi atteignirent, non sans moult péripéties délibérément omises, l’endroit rêvé pour assouvir leur désir d’évasion : le littoral. Que dire ! Les embruns, l’air vivifiant, la marée basse ! Tout était réuni en ces lieux pour laisser l’esprit et le corps vagabonder le long de cette luxuriante côte encore vierge de toute présence (presque) humaine.

 

leverdesoleil3.jpg

 

Rapidement, après d’innombrables scènes d’une vie de couple, passant par une pioche en pierre, un lancer de four et autres larcins de moitiés de couverture d’un lit conjugal , il devint promptement limpide dans leur esprit que cet endroit, entre terre et mer, représentait en tout point , ce petit coin de paradis qui leur faisait tant défaut au sein la grande capitale. L’idée germant comme la plus belle plante du jardin de leurs vies, ils se décidèrent, (enfin !) à s’installer ici.

 

L’histoire était en marche, pour ainsi dire, en course. En effet, après avoir sué …ahem…sueur voyons ! La première bâtisse de cette contrée sembla, tel un phare, attirer à elle, de nouveaux et bien évidemment totalement intrépides voyageurs. Les uns après les autres, ils arrivèrent, surgissant d’un bosquet, débarquant d’un petit chemin qui sentait la noix de cajou (ou la noisette, les archives ne sont pas très précises à ce sujet !) ou tout bien entendu par voies maritimes (cf marée basse). En effet, de grands noms désormais célèbres foulèrent pour la première fois le sol de cette région, en profitant également pour se fouler la cheville : Masterofcz et Balustik.

 

L’entraide allait bon train, ces premiers pionniers s’étant mis d’accord dès le début qu’un coup de main valait furieusement mieux qu’un coup de hache et déjà, la révolution architecturale semblait inarrêtable. D’autant plus que très vite ils furent rejoints par un grand bâtisseur, Loga avec lequel il accélérèrent le développement de ce qui ne pouvait plus rester très longtemps un avant-poste champêtre. Les blocs de pierre volaient et les rires rivalisaient avec l’incessant travail d’édification en parallèle de celui de l’amphithéâtre de New Stendel. Les lieux-mêmes semblaient frémir de cette agitation dans un frémissement de délectation.

 

Il n’en fallut pas moins pour qu’un petit groupe de joyeux drilles aux tendances sociopathiques ne se résolvent à déposer le baluchon du nomade et à investir les vertes vallées de la région. Septicflesh, Altox, Barbasix et Sablette, pourfendeur de cobble devant l’eternel et concubins du seau de lave se joignirent à l’ensemble, habités par un sentiment commun quasi surnaturel qui les poussaient à tailler, piocher, pelleter déblayer, boire un coup quand même, couper du bois ou encore planter des arbustes sur des toits, mus par une force qui les dépassait…

 

minardenuit3.jpg

 

Axes routiers, toitures en cobble, demeures, ponts ou petits vergers délicieux, rien ne paraissait étancher leur soif de créativité. Le frémissement évolua en frisson puis en tressaillement puis … puis, Septicflesh éternua, emportant avec lui deux douzaines de vagabonds attirés par la lueur de son seau. Enfin Dans un élan de génie, bien qu’il ne fut que de quelques pas, ils accueillirent une nouvelles fois d’extrêmes exquises personnes, QueenNounours en tête, Djorak, Kyo, Marty, Osyris, Nabreus et Bayaba.

 

Cette contrée revêtait un aspect unique par l’ambiance qui y régnait, fraternité solidarité et malice ne cessaient de flirter avec l’audace, la passion et ces andouilles de moutons ! Désormais trop unis pour repartir chacun de leurs côtés, mais tout de même pas assez pour dormir chez Septicflesh, cette bourgade, création de leur talent, se devait d’arborer fièrement le nom qui résonnerait au-delà de la première à droite quand vous sortez du pont, un peu sur votre gauche, pas plus loin que le troisième chêne .

 

Les mines de Kraz’azak ? Trop poilu !

Le hameau vert de Loderiel ? Trop de rouge à lèvres !

La Cité Royale de Blancheflamme ? Blablabla !

New Azur ? Ses ou new asur stp ?

 

Namého ! Voyez plutôt chers visiteurs, quand la malice rencontre l’art ; c’est toujours avec bonheur, que vous serez les bienvenue à Minar.

 

Merci Zif, à tout jamais

 

Ses règles

 

1 : Les griefs sont fortement déconseillés sous peine de retrait anatomique de votre personne.

2 :La construction sur le territoire est furieusement soumise à l’approbation des sages.

3 : Il est contre-indiqué de chaparder dans les coffres d'autre joueur, parce que zut ! Pirate !

4 : Si vous coupez un arbre vous devez le replanter (Mais pas sur les toits) !

5 : Si vous vous lancez dans la règle 4, merci d’aller jusqu’au bout, car les arbres volants sont symboles de carence mentale.

6 : Il est interdit de modifier l’aspect du territoire sauf chantier prevu par la communauté.

7 : Après que le conseil de Minar est accepté une construction, il se donne le droit de harceler le constructeur en question jusqu'à ce que sa maison représente la perfection.

 

Les membres du conseil Minarien qui débattent sur toutes décisions sont les suivants:

Al7ox, Djorak, Icemancap, Julcity, Kyo916, Loga, Marty2011, Masterofcz, Nabreus, Osyris60, QueenNounours, Septicflesh, Smile_T, Sbargogo, Zifnabb !

 

Nous rejoindre

 

Chaque personne ne pourra prétendre à Minar qu'après intégration totale auprès de la communauté sur le chan mumble minarien. Attention channel de tendres !

 

Le conseil minarien estime d’ailleurs qu'une communauté soudée et solidaire ne peut s’épanouir sans échanges et papotages (En tout bien tout honneur !).

 

Il est donc bien entendu inutile de chercher un quelconque endroit du forum pour poster une candidature, Minar ne fonctionne tout simplement pas comme cela. Vous méritez de rejoindre notre communauté unie seulement si vous vous montrez capables de vous intégrer dans un groupe hétéroclite de joyeux lurons(nes)!

 

Les critères que le conseil minarien étudiera seront donc les suivants:

 

-Activité mumble importante et primordiale

-Maturité à toute épreuve sans pour autant oublier de se détendre !

-Pas d'antécédents flagrants de griefs/vols

 

Après de nombreux (ou juste un bon gros?) fous rire avec les habitants de Minar vous serez le plus naturellement du monde (les discussions vous concernant étant faites dans votre dos ! Mwahaha !) invité à construire votre maison sur une parcelle préalablement définie par le conseil. Vous voila donc lancé dans la construction de votre demeure, en sachant que le conseil observera le moindre cube posé de loin (pour les plus aimables) ou de près (pour les plus …Pose ce seau !)

 

A bientôt sur le chan : Minar - Le channel des tendres

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir, je voudrais intégrer votre communauté de joyeux "lurons"(comme dit Julcity), mais...mais...mais... j'ai comme qui dirait un différent majeur avec Mumble, surtout lorsque je veux parler. Mumble ne m'aime pas trop car à chaque fois que je veux parler il me provoque un blue screen (pas marrant, pas marrant du tout, 5 au total dont 3 dans votre commune pendant le concert ), ceci me semble être un inconvénient majeur qui pourrait m'empêcher l'adhésion à votre communauté de gentil fanfarons bienveillants.

Etant combatif et n'abandonnant jamais quelque soit la menace, je me présente en ce lieu pour dire que je veux particciper pleinement à la vie du serveur quelque soit cette vie, que je veux intégrer pleinement une communautée, que je veux aider toutes personnes dans le besoin. J'ai une idéologie chevaleresque, défendant la veuve et l'orphelin, donnant sa vie pour en sauver une autre.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour ArthurB,

 

Je ne mets pas en doute ta sympathie et ta motivation. Mais le problème de Mumble est, dans Minar, un problème qui n'a pas d'alternatives possibles. Toute la vie de Minar se fait sur mumble, et ton intégration à la ville ne peu pas passer par le forum (et cela pour tout le monde). Seul un joueur actif sur mumble peu nous rejoindre et nous ne pouvons nous permettre de commencer à enfreindre cette règle.

Nous ne pourrons en reparler seulement si tu parviens à régler ton problème et à trouver ta place dans le groupe soudé formé par Minar.

Désolé, à bientôt en jeu! :roll:

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...