Jump to content

[Accepté]Candidature d'HakimGomis


HakimGomis
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous nos administrateur bien aimés et travailleurs

 

Ma vie, mon œuvre

Mon nom est Nicolas. Je me suis inscrit à votre serveur il y a maintenant plus de 3 mois mais pour des raisons ..... me revoilà.

J'ai un age pour l'ambiance du jeu qui serait l'équivalent du patriarche, voir de l'ancêtre de la communauté. A 48 ans, mariés, 2 garçons (17 et 22) ma vie est pleine de rebondissement.

MineCraft est un jeu sympa qui est très vaste et dont les possibilités ne sont limités que par son imagination et son temps.

 

En solo j'ai déjà effectué des architectures modestes mais la chronophagie du jeu est colossale.

 

Mon style de jeu correspond plus à l'ermite qui, isolé et vivant en autarcie, aide son prochain et contribue au bien d'un petite communauté.

 

Pour le rôle play

A plus de 70 ans, ma vie a été une succession de drames et de joies. Après avoir eu plus de 10 épouses et une grande quantité d'enfant, mon expérience d'herboriste soigneur m'a fait comprendre que la vie n'était pas dans les frasques et les orgies.

Grandeurs et décadences sont le leitmotiv de ma vie.

Depuis plus de 15 ans, je me suis isolé dans les montagnes du nord, je vis reclus du monde et de ses tumultes. Mais il y a maintenant une vingtaine de lune qu'un groupe des villageois du hameau proche m'a sollicité afin de soigner une grande épidémie d'un mal nouveau faisant des ravages dans la région.

Ma solitude et mon égoïsme furent balayés et je me suis mis en devoir de les aider.

Depuis, je retourne de temps en temps dans ma montagne mais je suis devenu le guérisseur de la communauté. Je ramasse des plantes et je concocte des potions afin de soigner et de fortifier la population.

 

 

En conculsion

Votre monde est un formidable travail tant en temps qu'en idées.

Chapeau aux créateurs de cette univers.

Link to comment
Share on other sites

Très jeune je suis un adepte du temple de la fleur. Non pas un temple de jeune garçon en fleur mais un lieu de réflexion et d'étude sur les pouvoirs des plantes et des fleurs.

 

Grâce à mes qualités d'apprentissage et un don à la manipulation des fluides, je parviens à grimper les échelons et à ma 14ème année, je deviens l'assistant au grand maître de la pivoine. Oui cela semble peut être simplet mais l'ordre de la fleur comporte plusieurs niveaux qu'il n'est pas possible de gravir si rapidement. A sa tête 5 maîtres régissent le temple ainsi que toute la fratrie. A sa tête le grand maître de la pivoine qui chapeaute les 4 autres maitres, celui de la marguerite, de la rose, de la gentiane et enfin celui de la tulipe. Chaque maître a sous sa responsabilité une dizaine de représentants qui eu-même ont une cinquantaine de fleurs. La fleur, disciple, est classé par rand de bouton, matin et mature.

Je ne vais pas vous ennuyer avec toutes ces règles mais sachez qu'à ma vingtième année j'étais le plus jeune assistant-représentant de l'ordre de la fleur.

 

Mon ascension fulgurante me permis d'avoir les bons auspices des princes et ma vie était agréable et heureuse. Les femmes se jetaient à mes pieds et mon existance été promise à un bel avenir.

Cela était sans compter sur l'abject et perfide Malgorne. Ce disciple comme moi a gravi les échelon par la fourberie et la trahison mais je ne le su que bien après.

Ami avec l'ordre et moi même, il préparait en cachette des potions et fluides interdit qu'il utilisait à ses fins maléfiques.

Ainsi lors de mon ascension, certaine personne qui aurait pu prendre ma place disparaissaient ou mourraient. Je ressentais une certaine chance mais je crois qu'au fond de moi, j'avais un doute et ma gloire s'en sentait ternie.

 

C'est à ma 35eme année que la chute s'abattit sur l'ordre et sur moi. Mon maitre, le grand maître de la pivoine venant de mourir, je fus promu naturellement à son poste.

C'est là que Malgorne intervint. Il commença à me faire chanter sur la possibilité de me dénoncer comme son complice dans les différentes disparitions des années passés mais plus grave encore il me compromis par une machination qui prouvait que j'étais le cerveau de cette horrible hécatombe.

Je mis au grand jour ce chantage et devant mes paires je m'expliquais et me défendait.

J'aurais pu à ce moment là utiliser des services d'un assassin, pratique courante dans nos contrées mais cela ne me ressemblant pas, la clarté et la vérité devaient apparaitre en plein jour.

 

Cela n'a hélas pas été en ma faveur. Le roi ayant eu vent de la mouvance qui ébranlait notre ordre, voulu avoir toutes les explications.

Après un procès retentissant, l'ordre fut dissout et ses membres furent éparpillés à travers le monde.

Malgorne disparu et je fus bannis de la capitale.

 

..... à suivre ...

Link to comment
Share on other sites

Pendant plusieurs années, je me déplace de ville en ville. Avec une petit groupe de fidèles, nous allons par monts et par vaux afin d'aider le peuple par nos remèdes et nos potions.

Annabelle, Ophélie, Jannarielle et Dorien faisions notre possible pour prodiguer vos aides et notre savoir.

Ainsi dans chaque petite ville, nous avons apporté notre aide à monter un dispensaire afin d'assister les pauvres et soigner les malades.

C'était à ce moment, le seul but de votre vie. Mais l'arrivée de Orilette, fille d'Ophélie a provoqué un tournant dans notre groupe. Ainsi Dorien et Jannarielle partirent de leur coté en continuant notre œuvre initiale.

Avec Orilette, Ophélie et sa sœur Annabelle nous nous sommes établis dans les hautes terres du sud.

Un peu a l'écart de la ville, nous élevions notre fille tout en continuant à dispenser des soins à notre communauté.

Le situation géographique était excellente pour développer notre activité. Les plantes abondaient et la luxuriante végétation était propice à une quiétude et une sérénité de vie.

 

De son coté Annabelle se rapprochant d'un individu qui souhaitait rester secret. A 26 ans elle avait toute latitude à savoir mener sa vie comme elle le souhaitait. Ainsi elle nous laissa tous les trois.

 

Tout était dans le meilleur des mondes alors que nous retrouvons Dorien dans des circonstances étranges. Un après midi alors que nous étions au dispensaire avec Ophélie, Dorin nous est apparu devant l'entrée. Livide et essoufflé, il nous apportait une triste nouvelle.

 

... à suivre ...

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

×
×
  • Create New...