Jump to content
Sign in to follow this  
razor94

Histoire Kallonienne

Recommended Posts

Il y a de cela des centaines d'années, deux immenses nations, répondant aux noms de Royaume de Mauristasia et de Terres de Kallanos, se partageaient la surface du globe. Ennemies depuis des siècles pour les spécificités et les uniques matériaux qu’offraient chacun de leur territoire, ces contrées vivaient indépendamment l'une de l'autre depuis leur fondement et demeuraient, secrètement, à la recherche constante d'un prétexte dans le but de déclencher une guerre sans précédent.

 

Dans ce climat pour le moins particulier, les deux patries avaient développées des techniques complexes, mettant à profit des réactions chimiques pouvant produire d'autres types de réactions dans certains matériaux. Ils se penchèrent ensuite sur le cas d’un matériau fort présent dans les sous-sols, mais très peu apprécié jusqu'alors pour son inutilité la plus totale : la redstone. Après des années et des années de recherches qui se révélèrent fructueuses, ce petit bout de minerai devint un métal très prisé de tous les habitants, aussi bien Kallanosiens que Mauristasiens. Les techniques se peaufinèrent avec le temps et de nouvelles machines, entièrement à base de redstone, virent le jour, permettant d'automatiser une multitude de tâches. Beaucoup de moyens de transports révolutionnaires furent également mis au point par des ingénieurs extrêmement qualifiés, ce qui entraina une nouvelle innovation majeure et qui introduisit le commerce entre ces deux vastes pays.

 

Sous ces apparences de quiétude totale, ce monde présentait cependant quelques imperfections. Certaines personnes étaient en effet plus aisées que d’autres et ces inégalités financières conduisirent rapidement à des inégalités sociales, qui elles-mêmes amenèrent les hommes à établir un constat de la situation globale. Ils se rendirent compte par la suite que les profits commerciaux étaient la principale source de ces inégalités et la notion d'argent et de biens, absente jusqu'alors, s'imposa à tout un chacun. La machine destructrice était en marche, et ce dans l'inconscience générale. La vie poursuivit ainsi son cours durant plusieurs années et les peuples continuèrent de cohabiter. Les ingénieurs rédoniens quant à eux poursuivirent leurs recherches et de nombreuses nouvelles inventions et créations virent le jour.

 

Mais très vite, les désaccords aux niveaux des prix entre les deux gouvernements se révélèrent porteurs de désagréments. Les tensions se firent entendre par la hausse du prix des ressources vitales nécessaires au peuple voisin. La paisible vie d'autrefois céda rapidement la place à une vie difficile et incertaine. Les plus touchés, issus des classes les plus basses, durent alors lourdement lutté pour leur survie, à défaut de pouvoir conserver un niveau de vie correct. Cette extrême minorité en voulait plus que jamais aux responsables de ce changement.

 

Les dirigeants Mauristasiens se réunirent alors et décidèrent que cet évènement serait la goutte d’eau qui ferait déborder l’océan. Ce qui devait arriver arriva. Le royaume de Mauristasia déclara l'inévitable guerre aux Terres de Kallanos, en pensant, à tort, qu'elle ne durerait que le temps de prendre le contrôle des territoires ennemis.

 

Les connaissances des savants rédoniens furent utilisées pour créer de puissantes armes de combats et une lutte interminable commença. Les affrontements, d’une cruauté innommable, se déroulaient de part et d'autre de la frontière et il apparut rapidement que les deux nations étaient de puissance égale. Des armes de plus en plus développées furent mises au point, à contre cœur, par des savants de Kallanos qui savaient malgré eux les conséquences que celles-ci auraient. La guerre s’éternisa et les richesses se raréfièrent progressivement avec l'arrêt du commerce international. La population quant à elle ne cessait de baisser et de jeunes hommes furent enrôlés de force pour combattre sur le front. Malgré les chiffres en chute libre, la volonté des dirigeants ne faisait que grandir et aucun accord de paix ne fut établi. La rage guerrière et la fureur destructrice avait irrémédiablement pris le pas sur l'humanité.

 

En parallèle, un petit groupe de chercheur rédoniens présageaient, à juste titre, que les deux superpuissances allaient mutuellement s’anéantir et entrainer le monde dans leur chute commune. Ils cherchèrent alors de leur côté un moyen de survire à cette apocalypse précipitée. Ne se souciant pas de ce qu’il se passait au dehors, ils s'adonnèrent toute leur vie à la conception et à la réalisation d’une machine leur permettant de traverser le temps afin d'éviter le chaos. Ils pensèrent alors un système empêchant leur corps de subir les effets du temps et testèrent plusieurs modèles. Après avoir étudié les réactions corporelles face à la température, ils arrivèrent à la conclusion qu'il était possible de traverser les âges en maintenant leur corps à une température très basse et s'attelèrent à la construction de leur improbable machine.

 

Quant à l'apocalypse au dehors, elle était arrivée à son dernier stade et les ingénieurs rédoniens poursuivaient leurs interminables recherches dans le but de concevoir des armes de destructions massives. La technologie n'avait jamais avancé aussi vite de toute l'histoire de l'humanité et il ne fallut pas beaucoup plus de temps aux experts Kallanosiens et Mauristasiens pour mettre au point chacun de leur côté une puissante bombe. C’est par une nuit froide que la décision d’envoyer le coup final à l’ennemi fut prise par les deux clans. Les deux engins ne tardèrent pas à quitter leurs lanceurs et traversèrent les terres et les océans avant de venir s’écraser sur chacun des deux territoires. Le silence de la nuit et le calme des habitations endormies cédèrent leur place à une lumière intense ainsi qu’à un grondement déchirant. L’onde de choc se propagea à une vitesse hallucinante et souffla tout sur ton passage. Quelques minutes plus tard, un épais brouillard suffoquant recouvrit les lieux et déposa sur une surface indéterminable une épaisse couche de cendres. Le paysage était devenu méconnaissable et il ne restait plus rien de ce qui composait autrefois ces biomes et habitats. C’était la fin d’une époque, la fin d’une Histoire, la fin d’un monde.

 

Quant aux chercheurs, ils eurent le temps de s’enfermer dans les sous-sols de leurs installations et de mettre en marche le processus plus qu’incertain qui allait les amener jusqu'à nous. Quatre ingénieurs entrèrent dans la machine qu’ils nommèrent ironiquement « Erreur ».

 

Pendant des siècles et des siècles leur cryogénisation persista alors qu’au dehors, le monde se reconstruisait petit à petit et que la vie reprenait ses droits. Mais l’Erreur n’ayant pas subi une batterie de tests assez poussée, deux savants perdirent la vie durant leur « hibernation ». Un autre eut une défaillance technique et finit sa période quelques décennies avant le dernier. Désorienté et vide de tous souvenirs, il sortit très vite des sous-sols de leurs installations et renoua avec les rayons du Soleil. Après plusieurs heures de marche, il rencontra un village où il fut recueilli par des habitants. Ne se souvenant de rien, il apprit le mode de vie des villageois dans le but de vivre avec eux. IL eut une femme ainsi qu’un enfant qu’il nomma Cadrii. Petit à petit la mémoire lui revint et il se souvenu d’une cache qui contenait une machine d’une extrême complexité. Ses connaissances en redstone lui revinrent par la suite mais son grand âge ne lui permettait malheureusement plus de pouvoir les mettre en pratique. Durant le reste de sa vie, il écrivit des livres, transmit aux générations postérieures ses connaissances rédoniennes. Sur son lit de mort, il convia son fils à aller voir ce que renfermait ce fameux lieu secret et lui indiqua que tout ce qu’il y avait à savoir sur la redstone s’y trouvait. Après avoir trouvé les archives de son père et en avoir pris connaissance, Cadrii mit ses connaissances en pratique avec beaucoup de travail et de persistance. Un jour, il décida de partir chercher le second survivant de la transition temporelle dans le but d’en apprendre un peu plus sur la redstone ainsi que sur le passé de son père. Arrivé sur les lieux, il découvrit le corps du savant, inerte, baignant dans un liquide fluorescent. Il appuya sur divers boutons dont il ne connaissait pas l’utilité sur le panneau de commande et sortit ainsi le dernier ingénieur de son sommeil.

 

A sa sortie, il tomba dans les bras de Cadrii qui l’installa dans un lit. Quand il ouvrit, les yeux il vit Cadrii qui lui expliqua qu’il était le fils du savant qui avait fait avec lui le chemin pour parvenir jusqu'à cette époque. Il lui raconta également comment, selon lui, les deux autres savants étaient morts pendant le changement d’époque et désigna les deux autres machines vides. Delcata, l’ingénieur qui était désormais le dernier représentant des Kallaniens, lui conta son histoire ainsi que celle de son peuple. A cause du nombre d’années passées dans l’Erreur, il apparut que ses capacités mentales se s’étaient légèrement affaiblies et que certaines connaissances manquaient à l’appel.

 

Ils sortirent des installations ancestrales où était enfermée l’Erreur ce qui eut pour effet de provoquer l’implosion ainsi que la disparition de la machine.

 

Delcata et Cadrii se concertèrent et décrétèrent qu’ils se devaient de reconstruire leur ville tout en gardant des valeurs pacifiques et justes envers les populations. Ils s’établirent à l’emplacement même où se trouvait l’Erreur et élaborèrent des plans.

 

Conscient des dangers de leur savoir, ils se promirent l’un à l’autre qu’ils ne transmettraient leur savoir à aucune autre personne sous aucun prétexte.

 

Il va de soi que toutes les techniques utilisées dans cette ville seront solidement gardées et protégées de quiconque voudra les utiliser. Seules les personnes ayant des valeurs morales et pacifistes y auront accès. C’est dans la montagne qu’ils érigeront leur laboratoire pour le mettre à l’abri d’éventuels conflits. La ville de la surface abritera un lieu où il fait bon vivre tandis que le monde souterrain sera protégé des inconnus. Bientôt, très bientôt.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

RP écrit pour la demande d'extension de Kallanos : 2013

Deux hommes se tiennent sur les quais, observant la lente course d’une frégate et l’agitation des matelots se préparant à jeter l’ancre.

-Bel ouvrage, vraiment.

-Nous devrions songer à remercier gravement l’armateur.

-Il est vrai que c’est un beau bateau mais rappelez-moi, pourquoi autant de canons alors que nous sommes pacifiques ? répondit son interlocuteur en se grattant machinalement la barbe.

 

Alors que le premier allait répondre, un tumulte provenant de derrière eux se fit entendre et stoppa net leur conversation. En se retournant, ils virent un tunnelier arriver en courant et s’effondrer dans les escaliers du port. Inquiets pour la santé de la personne, les deux gouverneurs accoururent à ses côtés et s’enquirent de son état. Celui-ci tenta de parler mais, à bout de souffle, il ne put dire que quelques mots incompréhensibles.

Calmez-vous l’ami, respirez profondément et essayez de vous détendre.

Alors que l’ouvrier se calmait peu à peu, le gouverneur scientifique nota la poussière recouvrant l’entièreté du corps secoué par les spasmes.

 

Le tunnel .... Un éboulis .... blessés ....

 

D’un seul et même élan, les deux gouverneurs se redressèrent et partirent en courant dans les profondeurs de la cité inférieure de la cité rouge en rameutant le plus de personnel possible. A leur entrée dans les tunnels, ils purent ressentir l’odeur caractéristique d’un soulèvement massif de poussière. Ce ne fut qu’une fois arrivés à l’extrémité du tunnel que la joie et l’horreur se lurent sur leurs visages.

 

La scène qui s’offrait à eux reflétait la beauté du soleil se couchant sur l’horizon et l’amer prise de conscience après une bataille. Une faible lueur orangée provenant du plafond éclairait faiblement des masses de chair et de rocs brisés.

Attirées par la source de lumière, les personnes arrivantes furent émerveillées en voyant de somptueux appareils accrochés au plafond d’une vaste salle ainsi que l’arrière de l’un deux passant au-dessus de leur tête.

mini_17748020130530223641.png

Ce ne fut que lorsqu’ils baissèrent les yeux que la scène perdit toute gaieté car la découverte d’une technologie avait cédé la place au charnier d’un effondrement qui est à ce jour le plus meurtrier de l’histoire kallonienne.

Après de longs instants remplis d’admiration et d’horreur, un tunnelier s’avança et commença à chercher de possibles rescapés, il fut rejoint après quelques instants d’hésitation par l’ensemble des sauveteurs.

 

Après plusieurs jours de déblayage, seulement une dizaine de personnes purent être sauvés et à l’aube du cinquième jour, une cérémonie fut organisée afin de commémorer leurs mémoires.

 

A la fin de l’oraison funèbre, le gouverneur Mopitio se leva et parla à toutes les personnes réunies :

Tout d’abord, je tiens à m’excuser auprès de ceux qui ont perdu un être cher dans les profondeurs de la cité, cet incident a été l’un des plus terribles que nous ayons comptés à ce jour.

Je ne vais pas vous dire que nous aurions pu empêcher cela, que nous aurions dû être plus réactifs car cela serait faux, cet effondrement nous as pris par surprise et rien n’y personne n’aurait pu être préparé.

Vos amis, vos frères, vos pères, et toutes les personnes nous ayant rejoint sur notre travail de reconstruction qui sont morts durant cette tragédie resteront à jamais gravés dans nos mémoires comme étant les meilleurs amis et compatriotes que l’on ait pu avoir. C’est pour cela que nous, dirigeants de Kallanos, avons décidé de construire de meilleurs logements, d’agrandir notre territoire pour pouvoir agrandir notre belle communauté pour la rendre plus forte et plus imposante ! Que le grand cube gardent leurs âmes.

 

A la fin de son discours, le gouverneur observa le visage des personnes réunis et y lut la tristesse et l’espoir renaissant pour des dizaines de famille.

 

Tard dans la soirée on pouvait voir trois ombres se dessiner sur la blanche place de l’académie. Du bas de l’édifice on pouvait entendre des éclats de voix venant de la chambre du conseil

... Ce n’est pas possible ! Nous ne devons pas étudier ces ... ces choses ! Les kallanosiens ont surement dû disparaitre à cause des engins pensez-y. Que diront les cités avoisinantes lorsqu’ils découvriront que nous travaillons là-dessus.

Du calme conseiller, le Delta ne dira rien si le secret est correctement gardé, le gouverneur l’observant avec insistance, n’est pas ?

O ... Oui gouverneur theerasZor.

Bien, mais soyez rassurés, nos scientifiques travaillent en étroite collaboration avec la cité d’Icarus dans le cadre de la KISA, et nous ferons en sorte qu’aucun accident n'arrive, notre installation est désormais sécurisée en cas d’incendie et nous nous sommes assurés que rien ne sorte du laboratoire tant que les rédoptères n’auront pas été rendus publiques.

 

Nous nous réunirons dans plusieurs jours afin de discuter des projets que le gouverneur Mopitio a pour notre ville.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

RP écrit pour la modification du projet Kallanos : 2015

 

L'équipe scientifique redonienne après la découverte de nouveaux ouvrages parlant de la cité ancestrale en est certaine: ce mur d’apparence banale n’en est pas un. Cependant ses secrets sont perdus depuis longtemps et il est impossible de franchir cet obstacle.

 

Orion_Isendell l’expert en déminage de l’organisation de recherche dépose la charge de redstone liquide enrichie et le groupe se met à couvert. L’explosion est d’une violence incroyable, le sol tremble de la poussière se décolle des murs ternes. Une fois les particules retombées, l’équipe pénètre dans une salle aux dimensions raisonnable ou trône une structure métallique d’ou sortent trois dispositifs rouges ternes. Au fond de la pièce une surface plane émet un doux cliquetis.

 

Les dispositifs dépassant de la plateforme métallique ressemblait fortement à un autre objet trouvé dans la bibliothèque. Après un long débat il fût finalement décidé d’apporter l’artefact qui en s’approchant de la stèle métalliquese mit a vibrer et a s’illuminer de l’intérieur. imouff retira un des objets inertes pour y mettre celui qui brillait de plus en plus intensément. Une fois placé dans l’alvéole le générateur (car il s’agissait bien de cela au final) fut aspiré et l’intégralité des lumières de la salle s’allumèrent tout comme les couloirs adjacents. c’était comme si l’intégralité de la cité s’éveillait. Cependant ce moment magnifique et inattendu fut de courte durée, le sol se mit a trembler violement, des pans de mur entiers s’effondraient Mopitio qui était assis nonchalamment sur un des bancs le long des murs sombra dans l'inconscience lorsqu’une applique murale lui tomba sur le crane.

 

Durant cette absence il se remémora comment sont peuple en était arrivé là, comment ils avait érigé kallanos en partant de rien, comment ils s’étaient développé au point de fonder une nation, Il revoyait la construction de son palais et de la capitale kallonienne et surtout il se rappela les récentes découvertes: le cœur redonnien et les salles alentours, la bibliothèque et ses milliers d’ouvrages traitant de l’ascension et de la chute de la grande cité et surtout de la découverte des hangars à rédoptères et de la technique de raffinage de la redstone sous sa forme liquéfié. Toutes ces technologies récentes étaient désormais parfaitement maitrisées. Les vieux bateaux a voiles ne servaient plus qu’au commerce, les navires du contingent de défense de kallanos utilisait des engins dont les turbines fonctionnent à la redstone liquide enrichie (la même que celle utilisée dans les explosifs kalloniens)

 

Les explosifs: comment en étaient-ils arrivés là? Ah oui la pièce secrète de la bibliothèque avec la base de donnée écrite en ancien kallanosien et que seul quelqu’un ayant 5% de redstone dans le sang peut déchiffrer. Puis le forage à travers le mur du quartier d’habitations, le dédale de couloir tous obstrués qui débouchent finalement sur cette parois qu’ils ont fait sauté. Pourquoi avoir autorisé ce générateur a pénétrer ici! cela causerai la perte de kallanos et un autre cataclysme.

 

C’est a ce moment que mopitio émerge de sa torpeur. Le sol tremble toujours mais les lumières ne vacillent plus. La ventilation s’est déclenchée sans doute dans toute la cité et l’air brassé ne provient pas de l’extérieur comme à l’accoutumé. le groupe voulu retourner en arrière s’assurer que la cité n’avait pas subi de trop lourd dégâts. Ils n’en crurent pas leurs yeux. les couloirs n’étaient plus obstrués, l’air brassé par le système de ventilation provenait en réalité d’un dôme impressionnant dans lequel des plantes exotiques fleurissaient et ou la végétation était luxuriante. Juste en face un laboratoire de recherche rempli d’éléments inconnus et d’une grosse cuve transparente renfermant un liquide bleuté. Une multitude d’autre salles aux fonctions inconnues venaient de faire leur apparition. Les parties déjà connues de la cité n’étaient plus en ruines, elles se réorganisaient en temps réelle, le passerelles se rétractaient, le noyau redonnient changeait de forme (surement grâce à l’apport d’énergie amené pas le générateur, des structures sortaient en étoile du noyau pour aller sur fixer au plafond. des conduites d’alimentations sortirent des murs dans les coins de la pièce. A travers le sol vitré ils virent les anciens noyaux redonniens (dont on pensais qu’il alimentaient la cité) se fragmenter et tomber au sol.

 

C’est à ce moment précis que le sol se mis a trembler d’une force inimaginable, le commando de chercheur remonta à la surface, l’académie étaient en train de s’effondrer comme tous les bâtiment en surface au dessus de la cité souterraine.

tout à  coup un grésillement électrique se fit entendre et le sol cessa de trembler. La gravité elle même semblait moins intense, l’ile de Kallonis s’élevait lentement et dangereusement au dessus du sol. arrivé a une centaine de mètre au dessus de son ancienne place la cité arrêta son ascension et se stabilisa dangereusement et avec un angle inquiétant.

Sous la cité un immense cratère occupait la place de la cité. Ce dernier s'était rempli d'eau et les vestiges de la salle aux cristaux redoniens restée sur place furent engloutis. Les fragments du grand pont et de l'académie seraient autant de souvenirs de l'emplacement de Kallonis durant son long sommeil.

Il fallu également résoudre le problème de l'approvisionnement de la cité en eau et en denrées. pour cela un aeronef fut spécialement conçu pour faire des navettes régulières le UT-47 Rediak est capable de transporter jusqu'a 3 doubles coffres de ressources du sol jusqu'a la cité de kallonis

 

Après quelques jours de recherches il s’avéra que la cité de Kallonis était maintenu en l’air par de nombreux générateurs à anti gravité. En activant le générateur appelé désormais EPER (extracteur de potentiel d’énergie redonienne) ils avaient déclenché un mécanisme de sécurité qui était en sommeil. malheureusement, les générateurs anti grav était de par leur âge soit hors service soit dans un état de faiblesse avancé. La cité de kallonis menaçait de s’effondrer sur le sol.

 

Après un mois d’études poussés et grâce au générateur trouvé dans le laboratoire une version moderne du dispositif a pu être mise au point en combinant la technologie redonienne à base de redstone liquide et des pièces détachées de turbines de redoptère. Les scientifiques ont ainsi pu changer les générateurs anti grav hors service de la cité afin de stabiliser l’ile. La cité sauvée, cette technologie ouvrait la porte à de nouvelles applications. un nouveau porte redoptère serait construit et cette technologie servirait aussi aux systèmes du dispositif d’évacuation de la cité construit sous le quartier riche et le porodrôme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...