Aller au contenu

Recommended Posts

Huykloh

 

[sPLASH : Nabes → Huykloh]

 

Vous voulez acheter une parcelle ? Vous voulez aider le projet ? Contactez Yaptaz !

Les parcelles libres sont signalés IG.

 
Introduction
Huykloh, où la ville où on vit à "huis-clos"... Ce projet veut s'illustrer, non pas par la construction de bâtiments plus grandioses les uns que les autres côte à côte sans aucun lien logique et organisation, mais plutôt en créant des atmosphères particulières – les zones d'ambiance seront donc mises à contribution. Car oui, une ville, en vrai, c'est 90% d'habitations, avec des monuments çà et là, autour desquels se concentrent ces habitations. Par ailleurs, ce projet ne sera pas figé, il évoluera en fonction de ce que déciderons les joueurs, à travers différents choix qui leur seront proposés. L'autre particularité de ce projet, c'est qu'il est à cheval sur deux biomes (taiga/desert), présents tous deux sur le même ensemble d'îles volantes. Ces deux biômes sont à l'origine de tensions au sein même du projet (accès à l'eau), créant ainsi une situation inédite, offrant de nombreuses possibilités.

Roleplay

       Il était sur l’oiseau, qui n’allait pas tarder à arriver à destination. Le ciel était dégagé, et le passager en profitait pour écrire ses mémoires dans son carnet. Cependant, alors qu’un bout de terre commençait à apparaître, le temps se gâta très vite : le soleil laissa sa place aux nuages, et le tonnerre grondait de plus en plus fort. L’oiseau essayait de rester le plus stable possible pour ne pas perdre son unique passager, agrippé à la selle de toutes ses forces. Le vent était si fort que les gouttes de pluies étaient comme de la grêle sur la peau du voyageur. Sa joyeuseté d’avant vira à la crainte de tomber, chute qui se révèlerait fatale pour lui. Il repensait à sa famille qu’il avait laissé à Stendel, il ne la reverrait peut-être plus jamais !

        « Eh beh dis-donc, ça fait longtemps qu’on a pas eu un temps pareil ! s’exclama le garde.
— C’est bien vrai, répondit son ami. Il pleut même dans la Partie Estivale ! Ça leur permettra de mettre un peu d’eau d’côté, et d’arrêter d’se plaindre tout l’temps !
— T’exagères un peu là, rétorqua l’autre. La seule différence entre nous et les Paysans est notre lieu de naissance.
— Non mais tu t’entends là ? cria l’autre en rigolant. On dirait presque que tu voudrais travailler dans les champs, la bonne blague ! Tu n’te rends pas compte de tous les avantages qu’on a, nous, les Hivernaux. De l’eau et d’la nourriture à volonté, tout c’la grâce à nos Grands Commerçants !
— Tu trouves pas ça un peu injuste ? Les paysans sont condamnés à vivre sous la tutelle de la Ville d’Hiver toute leur vie. Ce sont des hommes après tout, comme toi et moi !
— Le vin a dû te monter à la tête pour raconter de telles sottises. Va donc prendre l’air pour te rafraîchir les idées ! »

        Le garde sortit pour commencer son tour de garde, le temps était terrible. Il hésita à aller inspecter les nids des oiseaux. À quoi cela servirait-il après tout ? Aucun n’était passé par l’île depuis des jours. Cependant, un léger scintillement qu’il aperçut dans un des nids le décida finalement. Le sentier était glissant et abrupte, il faillit glisser dans le vide à plusieurs reprises. Le scintillement, qui devenait de plus en plus fort, l’obsédait, il ne pensait plus qu’à cela. Enfin, lorsqu’il ne restait plus que quelques pas entre lui et la source de lumière, il distingua deux masses inertes. Un oiseau ! Et… un homme ! Il se précipita vers le corps du voyageur afin de vérifier son pouls. La maigre connaissance de l’anatomie humaine le fit hésiter sur l’endroit à vérifier – il y arriva finalement au poignet… Il était vivant !
Il fouilla les poches du blessé à la recherche d’informations sur son identité. Il se révéla être originaire de Stendel, et être chargé d’une mission diplomatique sur l’île du… « De Stendel ?! » s’exclama le garde. Il venait de se rappeler des leçons d’histoire que lui donnait son grand-père, décédé peu de temps auparavant. Il lui avait expliqué que c’était la plus grande et la plus belle ville du monde, mais qu’elle avait rompu toutes ses relations avec Huykloh à cause d’un désaccord entre les Grands Commerçants, qui dirigent depuis des années la Cité Hivernale, et ses propres commerçants, condamnant les habitants de Huykloh à vivre à huis-clos. Depuis ce moment-là, on enseigne aux enfants que Stendel est l’ennemi de Huykloh. Ce souvenir lui fit douter de la marche à suivre : devait-il ramener l’ambassadeur à la Cité Hivernale, où il risquait une mort certaine, ou encore le cacher auprès des Paysans ?
 
        Le garde se tapa la tête : il pouvait enfin faire quelque chose de grand dans sa vie ! Il pouvait changer l’avenir des Paysans, construire une société sans chantage perpétuel ! Il prit l’homme inerte sur son dos, dans cet élan de courage qui le pris tout à coup. Il l’amena, en prenant le soin de ne pas se faire remarquer par son collègue, jusqu’au Petit Bourg. Il y connaissait l’aubergiste, qui, comme lui, voulait changer les choses. Lorsqu’il arriva devant la taverne, il l’appela par son prénom. La porte s’ouvrit immédiatement, et le garde pu entrer avec son blessé. La taverne était vide à cette heure tardive, ce qui permit d’allonger sans encombre le blessé sur une table. Le garde alla se reposer à l’étage, pendant que le voyageur se faisait soigner.

        Le lendemain matin, l’ambassadeur fut mis au courant de la situation de la cité, avec un récit très détaillé fait par l’aubergiste sur l’origine de la Séparation des Temps : « L’origine de la Séparation des Temps est très ancienne : il y a plusieurs centaines d’années, seul un mage vivait ici, sur une île située entre la Partie Hivernale et la partie Estivale. Il profitait de son isolement pour mener diverses expériences météorologiques qui ne gênaient personne dans cet espace reculé. Un jour, une de ses expériences tourna au vinaigre, comme on dit : il voulait faire tomber de la neige dans un espace aride, ce qui provoqua la création d’un espace estival d’une part, et d’un espace hivernal d’autre part. Malgré tous ses efforts, cette séparation se révéla perpétuelle. Cette situation dure depuis des lustres, et personne n’a jamais su y remédier.
— Il est arrivé quoi au mage ? s’enquit le garde.
— Personne ne le sait, je le saurais sinon ! L’île des mages est abandonnée depuis longtemps, et personne n’a jamais réussi à y accéder. Les ruines font froid dans le dos, c’est moi qui vous le dis ! L’endroit serait même entouré d’un bouclier magique… Étrange, n’est-ce pas ? Je vous sers une bière ?
— Non merci, répondit l’ambassadeur. Dites-moi, qu’avez-vous prévu pour mettre fin à cet horrible système de chantage ? Il y a des personnes influentes avec vous ? Quelle est votre couverture ?
— Euh… Bah on sait pas nous m’sieur, c’est à vous d’nous le dire !
— Comment ça, à moi ? Je n’ai pas voulu atterrir ici ! La tempête a dévié mon oiseau, c’est tout ! Croyez-moi, je ne souhaite qu’une chose : partir d’ici au plus vite ! Où puis-je trouver un moyen de locomotion ? s’emporta l’ambassadeur.
— Un moyen de quoi ? s’interrogea le garde. Vous voulez dire un autre oiseau, c’est ça ? Le vôtre est le premier qu’on voit depuis des semaines. »

        L’ambassadeur se trouvait très mal en point. Les Paysans le voyaient comme un libérateur, alors qu’il ne se trouvait là qu’à cause de la tempête. Il voulait partir, mais laisser ces malheureux paysans se faire exploiter par les Grands Commerçants le choquait au plus haut point. Partir serait perçu par les autres comme de la poltronnerie. Mais en même temps, rester ici pourrait signifier un long séjour, et une mort certaine ! Finalement, la seule envie de l’ambassadeur fut de rentrer chez lui. Après que les paysans apprirent – à leur grand mécontentement – cette décision, ils acceptèrent de fournir leur aide au voyageur, en vue d’obtenir une aide ultérieure de la part de l’Empire de Stendel, promise par l’ambassadeur.
        Les oiseaux ne passant plus dans les nids situés dans la Partie Estivale, et les rumeurs faisant part d’une nouvelle zone d’atterrissage dans l’Espace Hivernal, il fut décidé de faire passer l’ambassadeur dans une charrette remplie de blé, dans laquelle il serait dissimulé. Malheureusement le plan échoua lors de la fouille de la charrette, mise en place peu de temps auparavant, en raison de la recrudescence des vols dans les entrepôts des Grands Commerçants, dont on soupçonnait les Paysans d’être à l’origine. Cet acte fut perçu comme une volonté de nuire à Huykloh, ce qui conduisit à une exécution sans sommation de l’ambassadeur. De plus, ce dont nos personnages n’étaient pas au courant, c’est que les oiseaux n’avaient jamais fréquentés la Partie Hivernale : le phare destiné au guidage des oiseaux, ainsi que l’espace conçu pour l’atterrissage étaient restés mystérieusement inutilisés par les volatiles, malgré la venue d’un mage censé arranger le problème.

 

Informations techniques

  • Dimensions : 200*200
  • Hauteur : 230 (point le plus haut du territoire)
  • Zone de construction : terrestre (sur les îles volantes existantes)
  • Objectif : décoration, roleplay, habitations
  • Personne responsable : Yaptaz
  • Emplacement :

693976Carte.png

  • Organisation du territoire :

949620Huykloh.png
 : route
 : pont
 : séparation entre îles (difficile à voir)
 
Finances
Afin de financer son cuboïd général, Huykloh a mis en place un système d'impôts. BA06 est le trésorier de la ville : c'est lui qui est en charge de la collecte de ceux-là.
Les habitants peuvent consulter l'état des finances de Huykloh en s'adressant directement au trésorier.
La semaine commence le lundi et se termine le dimanche. Il est possible de payer les impôts en avance, avec une réduction de 5% à partir de 8 semaines.

Un autre système de rémunération peut aussi être mis en place : c'est à voir au cas par cas.
 
Petit Bourg :

  • Maison : 10 PA/semaine
  • Commerce : 15 PA/semaine, passant à 5 PA/semaine si un marqueur est placé sur la carte

Faubourg :

  • Maison : 15 PA/semaine
  • Commerce : 20 PA/semaine, passant à 10 PA/semaine si un marqueur est placé sur la carte

Partie Hivernale :

  • Maison : 20 PA/semaine
  • Commerce : 25 PA/semaine, passant à 15 PA/semaine si un marqueur est placé sur la carte
  •  

Galerie


8XUUb7N.jpg

 

uDbroFq.jpg

 

P9Q4gDt.jpg
 
byI9wA4.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de mettre le topic à jour.

 

Je serai peu présent ce mois de juin en raison du baccalauréat : l'avancement du projet en sera donc ralenti ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est la rentrée !

 

Bulijan devient le premier commerçant à s'installer à Huykloh, dans la Taverne Sans-Nom :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×