Jump to content
Sign in to follow this  
ruvac

Chronique de Bill Hattérahl [Sur le Navire de Marclo Ture]

Recommended Posts

Bill émergeas péniblement, il pris quelques instants pour se rendre compte que le soleil était déjà bien haut dans le ciel. Son mal de crâne, ne l’empêcha pas de rapidement paniquer. 

 

-Depuis combien de temps je dors? Songeas-il 

-J'aurais p'être pas du fêter autant hier, enfin bon hein, vite vite, il ne faut pas que je loupe le départ ! Grommelle-il en se levant du tas de paille qui lui servait de lit puis s'époussetant 

 

Bon vivant et bedonnant, Bill n'est pas le meilleur coureur du monde, surtout quand on fait une pause pour prendre une bière à la Taverne. évidement qu'il allait louper le départ, mais pour l'instant il était encore sous le choc d'avoir reçu une commande. On ne lui avait pas demandé de chronique depuis une bout de temps. Et il n'aurait pas pu continuer à vivre éternellement sur ses maigres économies. 

 

-Tiens, vous savez ce qu'ils servent pour la cérémonie de cloture? ça doit être des bonnes choses ?! Dit-il S'adressant au Tavernier

 

Roger, le Tavernier connais bien bill, c'est un habitué. Mais il n'as pas le courage de lui dire que le navire était déjà partis depuis longtemps et qu'il serais même bientôt de retour. Il se contente d'hausser les épaules en continuant de nettoyer des choppes. Bill s'en rendis compte rapidement en se rendant au lieu de départ qui était désormais désert. Il revins rapidement à la taverne, la queue entre les jambes..

 

-Comment je vais faire pour écrire ma chronique moi maintenant?! je suis fichu ! Dit-il l'air perdu en se prenant la tête entre les mains

 

Bill était en effet désespéré, il avait loupé le départ, malgré les apparences, ce qui l'inquiétait ce n'était pas pas vraiment le contenu de sa chronique, après tout son mécène l'avais déjà payé, et ne lirais certainement pas, non ça voulais surtout dire qu'il ne pourrait pas goûter au mets proposé, après tout c'est surtout pour ça qu'il fait des chroniques dans le fond.

La mort dans l'âme Bill du se rabattre sur la nouvelle recette de tarte au baies de la taverne..

 

-Tu sais quoi Roger?! je crois que je vais l'écrire ici la chronique, c'est bien plus confortable de toute façon! s'exclama-il en se renfrognant dans sa chaise en mangeant sa tarte.

 

Le plan de bill était d'écouter les conversations de la taverne, d'obtenir plus de détails sur l’actualité, pas si bête en réalité, mais la chronique serais simplement un immonde amalgame d'informations indigeste au vu des talents de rédacteur de Bill. 

 

-Ah vous avez assisté à la cérémonie? vous êtes un athlète vous aussi? Dit-il S'accoudant à coté d'un jeune homme au comptoir

Il souris devant ce homme visiblement peu sportif qui se prétendait athlète. mais il pris le temps de répondre à toute les questions, oui il y'avait eu beaucoup de monde sur le navire, les gagnants des jeux Minefieldiens de cette année était dans l'ordre, Nerofir, Kogapegaz, puis Nono. Un podium bien coloré. 

 

-Comment?! un portail menant à des nouvelles terres dans la dimensions de l'End de Novum?! S'écria-il en Essayant d'arrêter un mage venu chercher son repas

Le mage visiblement agacé d'avoir été assaillit de question fit signe de la main à bill de s'écarter de son chemin, après lui avoir apporté les quelques nouvelles qu'il espérait.

 

-La guilde des Explorateurs?! c'est quoi cette histoire? Interrompant un groupe d'aventurier et d'ouvriers penchés sur des plans 

Bill fut rapidement écarté par un autre mage qui supervisait le groupe, lui indiquant qu'il pourrait aller demander tout les détails qu'ils souhaite à la guilde directement une fois qu'elle seras construite. 

 

-Waouh, vous êtes un vrai barbare ?! Du village de Balhaiz? Dérangeant un Barbare occupé à placardé des affiches

Bill fut poussé dans un grognement, mais il n'avait pas besoin de réponse, l'affiche était un matériel suffisant pour sa chronique. Le village de Balhaiz va ouvrir de nouvelles arènes en dehors de leur village. 

 

Après avoir tant bien que mal reconstituer la cérémonie d’après les ont-dit, Bill fier de lui s'exclama

 

-Regarde ça Roger ! j'ai fini ma chronique, j'ai plus qu'a passer voir l'imprimeur, mais avant ça, petite bière pour fêter ça ! Il te reste de la viande séchée aussi? 

 

Le bout de papier plein de tâches de graisses, gribouillé par Bill vu finalement oublié sur la table de la taverne.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...