Jump to content

Sans Nations - Manifeste du Régent


 Share

Recommended Posts

 

BTMJm5lhCa8wBW-7ck2mRRIi6rQJze92BVZ8JBy3ptD8TeR-5V8VJneXlyFtP9f1WO4e-7O9WefKLTxVLfWkP2n8eH4zI419PXDyeI4eos3ZQnlGCeoZPkwiV5Em8VDQA0QPhl2sTe2MSvAGLg                hV9sOA-F4PJ0zZzEB-y-1Bt1uLuAWFkpaSuz4mZS1ZBpiF6V-sXbzOS0lek4pVAWhD2L3tbzHtLy5cAfYDbdXJC7GFnEYvd-k7cWfRnegTY3BJXrlF0wUTjF5yD3TJrdJvF6MPenZuCQbn5LlQ

 

 

]SANS NATIONS - MANIFESTE DU REGENT[

 

En cette année 297 du Calendrier Erachien, le peuple des Sans Nations apporte une nouvelle motion à la table du Conseil des Dirigeants du Néo-Dominion

 

Durant les 150 dernières années, le peuple des Sans Nations a été représenté par 2 personnes servant comme porte parole de leurs besoins et demandes pour le conseil des dirigeants, le défunt Akuma Kusadoro et sieur Harronsk Akunthil. Content des services rendu par ses derniers, il est fort de constater qu’ils ont gagné les différentes élections pour la continuation de leurs mandats respectifs à plusieurs reprises, parfois sans opposition. 

 

De ce fait, il est fort de constater que les représentants élus servent leur position jusqu’à leur mort ou leur propre décision de retraite. 

 

Néanmoins, dans sa forme actuelle, la position de Représentant des Sans Nations est une fonction instable, de par le fait que, comme stipulé lors de la 2nde Réforme de l’an 155 sous l’article 2, le Conseil des Dirigeants du Néo-Dominion se réserve le droit de révoquer la position du Représentant des Sans Nations, ainsi que le droit d’énoncer une nouvelle élection pour le poste. Cette clause, bien que jusqu’à présent jamais utilisée, reste une faille dans le système politique permettant à d’autres nations de déterminer le futur d’un peuple complet.

 

C’est pour ces raisons, qu’après consultation des sages du peuple, ainsi que les aides politiques du représentant actuel, le Peuple des Sans Nations réclame les réformes suivantes:

 

  • Le Représentant des Sans Nations reçoit le titre de Chancelier Régent des Landes Sauvages (raccourci “Chancelier”). Il gouverne la cité de Cinis, ainsi que les terres des Landes Sauvages. Il détient un pied égal aux autres membres du Conseil des Dirigeants et ne peut plus être destitué par ce dernier, au même titre que les autres membres du conseil.

 

  • Le Chancelier est élu par le peuple des Sans Nations. Une fois élu, il servira son mandat jusqu’à sa mort, qu’une circonstance atténuante apparaisse, sa démission, ou sa destitution suite à un référendum présenté au peuple Sans Nation. Une élection sera organisée par l’entourage du Chancelier dans le cas où la nécessité se présente.

 

  • La cité de Cinis (la ville située dans les confins de la Magna Dominus), habitée principalement par des Sans Nations, tombe sous la régence du Chancelier, permettant à ce dernier de se concentrer sur ses devoirs vis à vis du peuple.  Ainsi le Chancelier détient aussi le titre de Gouverneur de Cinis. Dans le cas où le Chancelier n’est plus capable de remplir ses devoirs de gouverneurs, il détient le droit et l’obligation de lancer une élection pour attribuer le titre à une autre personne.

 

  • Les Landes Sauvages deviennent un territoire indépendant des volontés du Conseil des Dirigeant, ce dernier conservant uniquement le contrôle de la Magna Dominus et les défenses (Mura Minor, l’Enceinte et Aqua Bellum) associés à cette dernière.

 

  • Les positions de Légat de la 1ère Légion et Légat de la 2ème Légion des Forces Armées du Néo-Dominion sont associés directement à des conseillers du Chancelier Régent, ces légions spécifiques portant à la sécurité du territoire des Landes Sauvages.

 

  • La position de Légat de la Magna Sentina est directement associée au poste de Chancelier, la majorité des forces composant cette dernière portant à la défense des confins de la Magna Dominus.

 

Note: les différentes Légions mentionnées restent sous le contrôle du Haut Commandement des Forces Armées du Néo-Dominion, c.a.d, le Conseil des Dirigeant.

 

Les mentions stipulées ci-dessus ne changent en rien le fonctionnement diplomatique, économique ou militaire de l’Alliance, et les rapports sur le développement de la région des Landes Sauvages resteront entièrement à la disposition du Conseil. Néanmoins, l’approbation de nouveaux projets d’exploitation ou d'autres activités économiques sur ou en bordure des landes revient uniquement au Chancelier Régent.

 

Prospérité à Cinis et longue vie au Néo-Dominion.


Cordialement,

 

Harronsk Akunthil,
Représentant des Sans Nations
Légat de la Magna Sentina

1er Chancelier Régent des Landes Sauvages

Link to comment
Share on other sites

  • xadrow unlocked this topic
  • xadrow unlocked and locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

×
×
  • Create New...