Jump to content

Ivalan, la cité pure.


Lotharion
 Share

Recommended Posts

Traité sur le royaume blanc.

par M Field, chroniqueur

La fondation :

 

La fondation de l'ordre de Weiß est très ancienne, cet ordre d'adorateur est né bien avant le Grand Cataclysme. A ses débuts ce n'était qu'un petit rassemblement d'inoffensifs prêcheurs venant de plusieurs villages du nord de l'ancien monde de Minefield.

 

En ces temps là, la guerre entre les humains et les créatures magiques faisait rage. Les grandes armées humaines combattaient au front les armées elfiques, naines, fourmis mais aussi peaux vertes.

 

Pendant que toutes les milices étaient mobilisées sur le front, les villages, sans défense, étaient pillés et incendiés par les raids des orcs, des gobelins ou des trolls. Les pauvres villageois étaient massacrés, réduit en esclavage ou même servaient de banquet de victoire.

 

C'est dans cette situation que l'ordre de Weiß naquit. Ses membres avaient une vision parfaite du monde, aucunes guerres, aucune corruption, aucuns massacres et une entente parfaite entre tous.

Les actions :

 

Si les intentions sont louables, l'application l'est moins, au début l'ordre se contenta de repousser les raids, de protéger les villages et les cités mais peu à peu, leurs forces augmentant, ils choisirent de les occuper en faisant respecter leur code. Ils furent bien accueillis, du moins au début, la paix était garantie mais se faisant l'ordre devint de plus en plus influent et ambitieux.

Il en vint à créer l'empire de Weiß, son dieu blanc. Sous l'égide de l'ordre, les progrès furent énormes autant dans la recherche spirituelle que dans l'innovation technologique. L’Empire comptait parmi les plus puissants de l'ancien Minefield.

 

L’Age d'or :

 

A ce stade, l'Empire était une perfection tant architecturale par ses lignes épurées que par son modernisme grâce à son armée de chercheurs largement récompensés en cas de découvertes capitales, mais aussi une perfection dans le savoir. Sa culture était sans précédent.

La face cachée était bien moins belle, le développement du niveau de vie dans les villages et les villes-basses était inexistant, les citoyens étaient exploités et beaucoup périrent dans la construction des grands édifices de la capitale.

 

Cette capitale devait, à l'image de l'empire qu'elle dirigeait, être parfaite.

Cette cité qui sacrifia la vie de plusieurs milliers de concitoyens prit plusieurs années à être construite et couta des milliers de pièces d'argents. Cette merveille se nomme Ivalan, la cité blanche.

 

 

Ivalan, la cité blanche :

 

Construite derrière les deux statues colossales des deux premiers régents de l'ordre qui en garde l'entrée, la cité aux milles cascades mêlait modernisme avec des tours d'appartements et traditions avec ses fortifications.

Capable de supporter les sièges les plus long, les évènements les plus grandioses et disposant du seul château réputé imprenable de tout le nord de l'Ancien Stendel.

Les imposantes murailles de la ville abritait également la Grande Bibliothèque de l'Ordre ( la GBO ), une mine incroyable de savoir.

 

L’Empire prévoyait de poursuivre son extension en soumettant les uns après les autres les peuples humains alors qu'ils combattaient les créatures magiques.

Les armées de l'Ordre avaient déjà décimées et repoussées les armées expérimentées peaux-vertes.

 

La chute :

 

Mais un évènement allait perturber ses plans. L'apparition du Seigneur du mal portant le nom d'Aelfyr et ses sbires du chaos allaient mettre un terme au règne de l'Empire.

 

Le Seigneur du mal fédéra les créatures magiques et leurs fit temporairement arrêter la guerre contre les humains. Seul l'Empire blanc pouvait menacer son règne aussi devait il les éliminer rapidement.

Par la corruption et de sombres sortilèges il retourna l'ensemble des armées humaines contre l'Empire, ce dernier n'avait pas prévu de devoir se battre face à sa propre armée, prit de court il ne résista qu'un seul mois. A la fin de ce mois de guerre les armées renégates se trouvaient devant les murs d'Ivalan. Le siège dura une demi année et cela ressembla plus à une destruction pierre par pierre qu'à un réel siège. Lorsque l’assaut final fut donné les humains pénétrèrent dans la ville et achevèrent ce qui restaient des défenseurs. Mais la garde blanche, troupe d'élite personnel des régents et gardienne de la porte des rois se tenait toujours debout face à l'invasion. Retranchée derrière les murs du palais, elle entreprit un combat d'agilité contre les rebelles, le seul accès était un étroit passage bordé de ravins vertigineux.

 

Les renégats, excédés, se retirèrent laissant la cité pour détruite et l'Ordre comme exterminé.

 

Aujourd'hui :

 

Les survivants de l'Ordre jurèrent de se venger des humains par n'importe quel moyen.

Il ne subsiste de la magnifique cité d'Ivalan qu'une partie de sa bibliothèque, son autel sacré et quelques habitations rebâtit par ces derniers. Le château n'est plus qu'une ruine mais rappel tout de même le passé glorieux de cette cité.

L'envie de vengeance des survivants était tel qu'ils s'allièrent aux peaux-vertes, ceux ci leurs apportèrent tout ce dont ils manquaient, de la main d’œuvre, des ressources et de la puissance militaire. En contre partie l'Ordre devenait vassal, ses technologies étaient la propriété des peaux-vertes et toute l’administration, gérée, par ces derniers.

Aujourd'hui, ce sont les armées vertes conjugués aux technologies de l'Ordre qui menacent les empires humains ayant détruit leur seule espoir de rédemption.

 

Traité sur l'Ordre de Weiß par M Field, chroniqueur.

Link to comment
Share on other sites

Voila mon RP pour expliquer comment je suis accédé au pouvoir d'Ivalan. Ce RP est la suite de mes RP et je fournirais un lien vers les RP nécessaire pour comprendre celui-ci.

 

 

Chapitre 1

 

Ivalan est maintenant, depuis plusieurs années, un vassal des peaux vertes et depuis l'échange de services entre les deux villes sont courant. Moi, Nagarias, Orc et forgeron, avais pour mission de remplacer les armatures métallique du temple d'Ivalan. Après les avoir forgés, j'ai commencé à les installer dans le temple. Durant mon travail, un flash de mémoire me perturba: J'ai revu la scène où j'ai aperçue une ombre noir dans la foret maudite avant de devenir un esprit. Je mis ce flash sur le compte de la fatigue et termina mon travaille avant de repartir. Le flash recommença durant de nombreuses nuits où la fameuse scène se répétait. Je pris la décision de partir en voyage pour me changer les idées. Mon voyage m’amena aux frontières de Winteria où le froid m'affaiblissait de plus en plus et le drame arriva: une horde de monstre se jeta sur moi. J'ai combattu mais le froid avait déjà fait des ravages et je suis tombé mort dans la neige.

 

Chapitre 2

 

Le rêve fit encore des siennes et je me réveilla en sursaut. Surpris de me réveiller alors que je suis mort dans la neige et surtout je me suis pas réveillé dans la neige mais dans une prairie. À coté de moi une épée était plantée dans le sol. Je me leva et de suite entendit un bruit, un monstre c'est jeté sur moi (encore). Je pris instinctivement l'épée pour abattre le monstre et un seul coup suffit pour le battre. C'est ici que je me suis rendu compte que je n'étais plus Orc mais humain.

- ???: " Bravo, tu as battu ce monstre sans peine. Tu es digne de devenir mon champion "

- Nagarias: " Qui êtes-vous ?! "

- ???: " Je suis le dieu Weiss et tu es ici dans mon royaume "

- Nagarias: " Pourquoi suis-je ici et sous cette forme ? "

- Weiss: " Tu es ici car je devais te parler et tu es sous cette forme car c'est ta forme la plus pur "

- Nagarias: " De quoi voulez vous me parler ? "

- Weiss: " Tu pose beaucoup de question tu sais. Bon, tu es ici car je dois te mettre au courant de ce que tu va faire. Tu va devenir mon champion et ainsi faire revivre Ivalan "

- Nagarias: " Je ne vais pas devenir votre instrument de vengeance "

- Weiss: " Pas toi mais tes descendants. Ma vengeance ne commencera que dans 200 ans mais tu va être le premier de cette grande lignée qui va purifier ce monde "

- Nagarias: " Pourquoi moi ? "

- Weiss: " je t'observe depuis ta naissance et tu es le plus apte à fournir une descendance puissante "

- Nagarias: " Sans façon, moi je rentre chez moi et je me contre fout de votre vengeance "

- Weiss: " Je t'aurais sauvé la vie dans cette foret pour rien alors ? "

- Nagarias: " c'était vous ! "

- Weiss : " Oui et tu n'as pas le choix tu deviendras mon champion "

 

 

Chapitre 3

 

Le dieu Weiss me ramena sur Stendel avec la nouvelle épée qu'il ma donné. Je revint ensuite à l'Avant-Poste pour expliquer la situation au Grand Shaman. Il me conseilla de me recueillir au temple d'Ivalan pour avoir plus de détail sur ma nouvelle mission que j'ai accepté car il m'a sauvé la vie deux fois. Je parvins à rentrer en contact avec Weiss qui m'expliqua que pour commencer un entrainement sur la magie m'était nécessaire. Je devais apprendre à contrôler le feu purificateur de Weiss. Un apprentissage à l'école des shaman dans l'élément Feu me permit d'arriver à mes fins.

Ensuite, un apprentissage à l'épée était encore nécessaire. Je pris un ouvrage sur le maniement de l'épée dans la Grand Bibliothèque d'Ivalan pour apprendre toutes les subtilités du combat à l'épée. Me voila fin prêt pour commencer à servir le dieu vengeur. Je me présenta donc devant la population d'Ivalan, désespérée car depuis la chute de leur empire ils n'ont eu aucun signe de leur divinité, et leur expliqua ma rencontre avec cette dernière et la quête qu'il m'avait confié. Le peuple fut d'accord pour me nommer régent car c'était le premier signe du dieu blanc qu'ils recevaient depuis des lunes. Les bases d'un nouvel Age d'or d'Ivalan étaient posées.

 

Annexe

 

Voila le lien vers le RP où l'origine du rêve est dites

 

http://www.minefield.fr/forum/post117958.html#p117958

Link to comment
Share on other sites

Mes Amis, J'ai enfin réussi à créer une arme de guerre qui se déplace sans avoir besoin de pousser (ou tirer) et qui tire des projectiles sans avoir à recharger. Vous vous demandez tous comment une telle chose est possible ? C'est grâce à d'anciens traités sur des formules scientifiques que j'ai trouvé dans la bibliothèque du temple d'Ivalan.

 

Je vais maintenant vous présentez le journal tenu par mes soins pendant la découverte et les essais en prenant soin d'enlever les jours inutiles

 

Jour 1

 

Suite à mes recherches dans la bibliothèque d'Ivalan, je suis tombé par hasard sur un ouvrage relatant toutes les formules scientifique trouvées par le peuple qui vivait ici. Dans la soirée, j'ai présenté cette ouvrage à l'ingénieur gobelin en chef.

 

Jour 2

 

L'ingénieur en chef m'annonça que cette ouvrage possède des formules nouvelles pour lui et qu'il pense qu'on peut les utiliser. Il décida de continuer à les étudier mais cela durera plusieurs jours.

 

Jour 6

 

Enfin l'Ingénieur en chef pense avoir trouvé une réelle utilisation des formules. Un Générateur qui génère de l'énergie Redstone pour alimenter des machines. Il décide de tester le générateur dans deux domaines: l'industrie et les armes de guerres.

 

Jour 7

 

L'ingénieur en chef me charge de tester le générateurs dans le domaine des armes de guerres et me confie un ingénieur gobelin pour m'aider. Le cahier des charges de la machine de guerre est réalisé.

 

Jour 8

 

Création du générateur pour les essais. Début de réflexion sur l'apparence de la machine.

 

Jour 9

 

L'apparence est enfin décidé et les essais commencent le jour même

 

Jour 25

 

Après de nombreux essais manqué, nous avons créé le prototype du générateur le plus performant et la construction de l'arme de guerre débuta.

 

Jour 39

 

L'arme de guerre est fini mais le circuit redstone ne fonctionne pas correctement. Une modification de la carcasse de la machine est décidé pour faciliter les réparations des circuits redstone en cas de panne.

 

Jour 54

 

Le premier prototype de l'arme de guerre est fonctionnel mais certains points du cahier des charges n'ont pu être réalisé et des défauts sont apparus comme la consommation gigantesque de combustible et un circuit redstone fragile car le moindre dérèglement provoque une panne de la machine.

 

Jour 55

 

Essais du prototype en condition réelle lors d'une offensive sur Nevah. Le morceau de muraille tombé lors de l'impact avec le projectile nous conforte dans l'idée que cette arme est révolutionnaire.

 

Jour 60

 

fin du projet

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...