Jump to content
Sign in to follow this  
BellatorPhoenix

[Accepté] Candidature voyageur de BellatorPhoenix

Recommended Posts

Bonjour,

 

Je poste aujourd'hui ma candidature pour devenir voyageur.

D'abord le lien vers ma candidature paysan.

viewtopic.php?t=35485&p=209249

 

Re petite présentation IRL :

 

Je m'appelle Gurvan, j'ai 13 ans et je vie en Somme (même si j'ai vécu 9 ans en Bretagne), je suis en 4ème et j'adore la pêche, la planche à voile, le handball, le tennis, le vélo et bien sûr le PC .

 

Maintenant re présentation IG :

 

Donc, dans minecraft je me nomme BellatorPhoenix et je joue à ce fantastique jeu depuis la 1.4 (désolé je ne compte pas les mois), j'ai commencé à joué en solo pendant 2 mois mais jouer tout seul n'était pas très marrant donc j'ai décidé de me mettre au multijoueurs. J'ai été sur beaucoup de serveur mais aucun ne m'a énormément plus. J'ai décidé ensuite d'essayer ma chance sur minefield et j'ai réussie, et depuis je suis très souvent sur minefield car ce serveur contrairement aux autres est exceptionnel.

 

Donc, je voudrais devenir voyageur car je suis déjà depuis un bon bout de temps sur minefield et devenir voyageur serait pour moi une joie entière .De plus j'aimerais vraiment accéder au nouveaux crafts et je n'aime pas trop habiter dans les grandes villes comme New Stendel, je préfère habiter les villages de tailles modérés comme Khérinops. Et depuis longtemps je rêvais d'obtenir un métier, j'aurai aimé être forgeron car crafter des armes et des outils et armures propre à Minefield c'est super.

 

Je voudrais (si je suis accepté) aider le plus de personnes possibles car je n'aime pas voir des gens en difficultés car j'aime l'entraide et la bonne humeur, de plus j'aimerais aider mon village .

donc si quelqu'un à besoin d'aide, appelé moi ! (même paysan)

 

 

Donc maintenant mon RP

 

Ce jour-là pour être franc,après avoir été accepté dans la vallée de minefield, BellatorPhoenix s'était vraiment perdu. Ce n'était pas un petit égarement comme il en vivait tous les jours, du genre : léger détour, boucle inutile, trois pas en avant puis en arrière. . .

-La forêt , mon fils , c'est le cul de sac et sac de nœuds ! Disait son père qui ne s’aventurait même pas au bout du jardin.

Bellator se perdait dix fois par jour dans le labyrinthe des feuilles, des branches et des buissons, mais il commençait à avoir un sacré sens de l'orientation. Si bien que ce jour-là, il lui fallut plusieurs heures pour reconnaître qu'il était dans une situation beaucoup plus inquiétante.

Il y a la triste règle du promeneur égaré :

1)Quand on est perdu, on marche plus vite.

2)Or chaque pas que l'on fait nous éloigne de chez nous.

3)Donc on se perd encore plus.

 

Au bout de quatre ou cinq heures, Bellator s’arrêta, essoufflé, en sueur, presque incapable de reconnaître le haut et le bas.

 

Il fit le bilan qu'il aurait du faire des heures plus tôt. Sincèrement, il était en très mauvaise posture. La nuit allait tomber. Ses parents ne savaient pas où il était, et de toute façon son père n'aurait pas fait 10 mètres hors de chez lui sans glisser sur une flaque d'eau ou tomber dans un trou.

Bref, les circonstances n'étaient pas joyeuses.

Seul au monde, il se disait à lui même : « Je suis perdu . . . »

 

BellatorPhoenix s'assit sur la grosse branche, là où il venait de s'arrêter. Il commença par essorer ses chaussettes, ce qui était toujours sa manière de se poser, et de faire le point. La chaussette mouillée brouille les idées et noie le moral.

 

Étranglant la chaussette dans ses petites mains, il regarda s'écouler un ruisselet pas vraiment clair. Il le suivait des yeux, remarqua que l'eau tombait dans une fente de d'arbre abattu et coulait un peu plus loin. Il remit ses chaussettes, toujours bien concentré sur la trajectoire de son filet d'eau.

 

Il ne pensait plus à rien. Il se leva et, pas à pas, rêveur, suivit le petit courant qui s'était formé.

 

Un quart de tronc d'arbre naviguait maintenant sur la vaguelette. Bellator le fixait se son regard perdu.

D'autres infiltrations s'étaient jointes à l'eau des chaussettes, si bien que BellatorPhoenix devait marcher plus vite pour suivre son petit navire en tronc d'arbre qui dégoulinait le long de la haute montagne. Dans ce moment, il n'était plus le jeune débrouillard qu'on traite comme un grand. Il avait à nouveau vraiment 13 ans. Son âge devenait son refuge, avec les jeux et l’insouciance . . .

 

La gouttière formait déjà un vrai ruisseau que Bellator suivait en courant. Il grimpait les branches de bois qui lui barraient la route, contournait les les buissons morts, le cœur palpitant. Toujours plus attentif à son petit bateau, il ne remarqua pas qu'un peu plus loin, l'eau plongeait dans le vide. Il dévalait la pente de pierre et ce serait jeté avec le quart de tronc d'arbre, si une roche ne l'avait fait trébucher juste à temps . . .

 

Il tomba du haut de son mètre et demie, la tête en avant, les trois quarts de corps suspendus dans le vide, près à s'écraser au pied de la montagne.

 

Il demeura ainsi quelque temps, et quand il murmura : « Je suis perdu ! », ces mots avaient un autre sens qu'auparavant .

 

Sa vie tenait à un fil. Son pantalon était resté accroché sur le coté d'une roche coupante.

 

Bien vite, une sensation terrible s'empara de lui. Il commençait à se sentir glisser dans son pantalon. Tandis que son pantalon restait agrippées a la roche, Bellator dérivait lentement vers le vide.

Le vide ? Bellator osa regarder en face le précipice qui était sous lui. Quelque chose lui paraissait étrange dans cette grande masse sombre. Il voyait par endroit des reflets bleutés qui l'intriguaient. Il eut besoin d'une minute entière, aveuglé par l'épuisement et le vertige pour comprendre à quoi ressemblait ce vide.

 

A cent pied sous lui, au milieu d'une énorme plaine entourée par une forêt s’étendait un vaste lac.

 

Le ruisseau qu'il avait suivi se jetait dans ce lac. Il formait une chute d'eau vertigineuse qui faisait mousser l'eau transparente du lac. Joli destin pour un jus de chaussette.

 

Bellator avait repris sa respiration, son cœur battait un air plus lent, et surtout, curieusement, il avait arrêté de glisser. Il était immobile, pendu par les pieds à la falaise.

 

Il pensa à une formule de son grand-père :

« C'est la peur qui fait tomber. » BellatorPhoenix n'avait jamais compris cette phrase que sa mère lui répétait. Il pensait que cela voulait dire que quand on fait sursauter quelqu'un, il risque de se retrouver par terre.

Désormais, il comprenait parfaitement.

 

Quand on vit dans la peur, on tombe à chaque pas. C'est la peur qui fait tomber. Maintenant qu'il se savait au dessus d'un lac, il ne craignait plus de glisser : l'eau amortirait sa chute. Et comme il n'avait plus peur, il ne glissait plus. Il remonta, il était à la hauteur de ses jambes en se hissant sur une vieux buisson bien résistant. Une fois debout, il se mit à descendre la falaise qui le mènerais directement au magnifique lac.

 

D'en bas, c'était encore plus beau. Une foret entourait le lac. Le lac était immense, il aurait fallu plus de une heure pour le traverser mais soudain il vit au loin une torche allumée. C'était c'est parents qui le cherchaient depuis déjà plusieurs mais il n'y avait pas son père (il serait peut-être déjà plein de boue ) à la place se présentait le voisin, messier Holback avec sa femme et c'est deux fils. Bellator se mit à courir le plus vite possible pour rejoindre c'est proches. Sa mère le voyant arriver sauta de joi.

 

Rentré chez lui, il vit son père devant la cheminé (il avait sans doute essayé de les rejoindre mais par malchance avait dû tomber à 10 mètres devant la sortie). BellatorPhoenix sauta sur les genoux de son père et lui dit :

-Papa, depuis qu'on est sur Minefield je ne fais que m'aventurer partout, dans les arbres, forêts ..ect..

donc je voudrai devenir voyageur, tel est mon destin.

-Il ne reste plus qu'une chose à faire mon fils aller faire ta demande sur papier et l'envoyer aux grands gouverneurs de nos terres, dit son père heureux d'avoir retrouvé son fils.

-Je connais déjà ce que je vais écrire, affirma Bellator, mon aventure !

 

FIN

 

Et savez vous qui est BellatorPhoenix ? C'est moi !

 

Voilà, ma candidature est fini et j'espère qu'elle vous a plu.

 

Ps : Si il y a des fautes d'orthographes, j'en suis désolé.

 

Cordialement BellatorPhoenix .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joueur très sympathique, investi et rigolo !!! :mrgreen:

 

Je le plussoie avec plaisir et aussi parce qu'il faut se soutenir entre (futur) voyageur ! ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut c'est Power !

 

Le passage "Je voudrais (si je suis accepté) aider le plus de personnes possibles car je n'aime pas voir des gens en difficultés car j'aime l'entraide et la bonne humeur" est vrai car, sans avoir lu sa candidature, il m'a aidé.

 

Bellator, ta candidature, je l'adore ! Malgré les quelques fautes d'orthographe, j'ai beaucoup aimé

ta partie RP dans laquelle il ne manquait de rien.

 

Sincèrement, je tiens à ce que tu deviennes Voyageur.

 

Je voulais faire un petit clin d'oeil ;) à Bellator et dire qu'il ferait un Voyageur GENIAL !

 

Merci d'avoir pris le temps de lire ce "Power's comment" et j'espère que ceci sera favorable à BalletorPhoenix pour son futur passage en classe Voyageur.

 

A bientôt !

 

A "Power's comment" by PowerMidnight ;)

 

PS, Toffi, j'adore ton image Nyan Cat :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon,

Je sais que je ne suis qu'un pauvre paysan, Mais bon, Vu la sympathie de BellatorPhoenix je me permet de mettre +1 et de transgresser les règles pour ce joueur exeptionnel :)

Peut on plussoyer Pour une demande de grade quand on est paysan au fait ? x)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...