Jump to content
Sign in to follow this  
monsieursapin

[ACCEPTE]Rejoindre Ourik - Sapinsan

Recommended Posts

Salut à tous ! Je me présente, sapinsan ou Kévin IRL, 23 ans, je joue à Minecraft depuis maintenant 1 an et malgré le fait que ce jeu est extrêmement riche de contenus et de possibilités, je recherche un peu de nouveautés. En effet, quand on est seul, voire à deux, même si l'on se fait des pseudo-aventures ou des défis plus ou moins intéressants, tout cela laisse un goût d'inachevé au fond... Aujourd'hui, fort d'une nouvelle expérience de LAN au Geek Faëries, j'aimerais énormément participer à une communauté de passionnés afin de partager tout ce qu'il est possible d'accomplir dans Minecraft, notamment dans la construction d’énormes édifices.

 

Pour ce qui est de mes projets sur Ourik, comme j'ai déjà pu un peu le faire, j'aimerais participer à de gros projets de construction. Je serais également ravi de prendre part à de futurs agrandissements ou de rénovations d'éléments de la ville. Je suis assez polyvalent à ce niveau, s'il faut creuser, j'y vais !! (N'est-ce pas Seri =P ?)

Voilà, sinon ce que j’envisage pour la suite, c'est d'essayer de me sociabiliser le plus possible avec la très sympathique communauté que j'ai déjà rencontré IG et sur mumble et par la suite peut être me convertir comme commerçant, mais j'aurai surement le temps de changer d'avis d'ici là !

 

Mon ancien RP

 

- Debout!... Debout!...

Aucune réponse...

- Aller Sapin, c'est pas le moment de rester au lit, c'est important cette fois...

J'émerge...

- Humm... quoi... ?!

- Il faut que tu partes sur le champ, ton père va avoir à de sérieux problèmes si on ne fait rien, il faut que tu ailles le voir pour le prévenir, sors par l'arrière de la maison !

- Quoi !? dis-je me levant brusquement. Je lève les yeux sur le regard grave de ma mère, essayant de la dévisager pour en savoir plus.

- Pas le temps de tout t'expliquer, le seule chose que tu dois savoir, c'est qu'il te faut aller vers le sud, en direction d'une ville portant le nom de Stendel.

Elle se retourne et court dans la direction opposé, me laissant seul sur le bord de mon lit, pensif.

- Que faire ? Pourquoi maintenant ? Après tout ce temps sans nouvelles... Je me plais moi ici...

Mes premières émotions passées, je me lève tout doucement et translate vers le salon, où je compte bien élucider ce mystère. J'arrive dans la pièce, et là, personne, juste des meubles et l'aube tapant sur les carreaux de la fenêtre.

- Que se passe t-il ? Où est-elle ? Je ne comprends plus rien.

Je sors et je l'aperçois, se tenant droite comme un piquet devant gardes. Sans réfléchir, je me presse de la rejoindre, me plaçant devant elle, la peur au ventre.

- Oui ?! Puis-je vous aider ?

Le visage de ma mère se baisse et s'éteint, comme si on venait de lui enlever son coeur. Les deux brutes me fixent et rétorquent :

- Tu es un Epine ?

- Oui ?

- Suis-nous, ton père a fait beaucoup de conneries, tu vas devoir aussi en payer le prix...

Intrigué par la scène, et toujours dans mes pensées, j'acquiesce sans réfléchir et décide, à la volée, de ne rien dire. Je trouve vraiment étrange cette réaction que ma mère a pu avoir alors que jamais elle ne m'a parlé de lui. Surtout qu'en ce moment, elle ne dit rien...

- Allons-y !

Les deux hommes me font face et dans un moment de folie, j'assigne un coup de poing magistral dans le ventre de l'un d'eux. Pris par les événements, je cours à toute vitesse dans la forêt en bords de l'habitation. Surpris par cette attaque sans préméditation, personne n'arrive à me suivre et je réussis avec brio à m'enfuir sans trop d'encombre. A ce moment là, même si énormément de questions m'arrivent de tout coté dans le fond de mon crâne, et m'assignent un mal de tête digne de ce nom, je ne freine pas ma course et continue frénétiquement dans l'épaisse masse verte se traînant devant moi.

Après 20 minutes de cavale, ne pouvant aucunement connaître la direction exacte où je me dirigeais, je tombe nez à nez avec un épais mur de pierre. Autant vous dire que je ne l'avais pas vu mais que mon visage lui, en à ressenti les moindres interstices...

Je regarde aux alentours, intrigué, et remarque sur un petit panneau, non loin de moi : Stendel.

 

Je décide alors d'y rentrer...

 

 

Suite :

 

Wow !... voilà le premier son qui est sorti de ma bouche quand je suis entré dans ce lieu.

Jamais de toute mon existence une telle succession de maisons comme celles-ci ne s'était présentée à ma petite personne.

Je ne savais pas où aller ou même regarder tellement tout semblait attractif et fascinant...

 

Mais je ne dois pas oublier pourquoi je suis là, pourquoi j'ai du courir pendant tout ce temps... Je ne sais pas ce que devient ma mère, je l'ai laissée toute seule avec ces deux malfrats en passe de m'arrêter pour un acte dont seul mon père est coupable. D'ailleurs, il est temps que je parte à sa recherche et que je fasse la lumière sur le pourquoi du comment de toute cette histoire.

Pourquoi un homme comme lui, qui a décidé de nous abandonner sans aucun scrupule, arriverai encore à nous faire endosser ses choix. Je ne veux pas savoir ce qu'il a encore fait mais je pense que ça a un rapport avec sa fameuse "quête finale". J'ai toujours été le premier à refuser de le croire lui et sa lubie, la recherche du portail vers "l'End".

 

On dit, dans les plus anciennes légendes de cette terre, que derrière ce portail se trouverait la fin du monde, et que nos géniteurs y serait révélés... Foutaise oui, et pourquoi pas un générique de fin après avoir battu un dragon pendant qu’on y est !...

 

L'espace d'un instant, je m'arrêtai. Ne me rendant pas compte que je regardai en direction du ciel lors de cette longue réflexion, je ne remarquai pas les personnes sur la rue piétonne qui me fixaient et qui semblaient se demander pourquoi je restai immobile.

Reprenant mes esprits, je pris mon courage à deux mains et me décidai à partir en direction du centre de la ville, afin de trouver une personne qui pourrait m'aider.

Parcourant les rues, je réussis plus d'une dizaine de fois à me perdre dans les méandres de la cité. Fatigué et presque à bout de forces, je n'avais pas pensé une seconde à prendre des provisions lors de ma fuite le matin même. Cet oubli me contraint par la force des choses à m'asseoir sur le premier banc que je trouvai.

 

Soudain, je remarquai à ma droite, une lumière bien curieuse. Sur la fenêtre de l'habitation devant moi, se reflétait une sorte de film violet qui semblait se tortiller dans tous les sens. Ne comprenant rien à ce qui se passait, je me mis à paniquer quelque peu et me dis que cela devait surement être la faute à l'hypoglycémie qui me rongeait en ce moment même.

Non convaincu d'une totale hallucination visuelle, je décidai quand même d'écourter mon repos, et de m'extraire de mon siège afin de marcher jusqu'à la lueur.

Celle-ci était bien réel, je n'étais pas victime de ma faim. Le portail était là, à quelques dizaines de mètres de moi, luisant de sa couleur vive et rejetant à chaque secondes de petits éclats violets.

 

Ne sachant pas à quoi m'attendre de plus, je pris la décision de rester là, espérant peut-être faire une autre découverte aussi effarante que la présente.

Vœux exaucé apparemment, car à peine deux minutes plus tard, une jeune fille qui ne me semblait pas inconnu, et un autre individu commencèrent à se ruer tout droit dans la direction du monstre violet. A peine eus-je commencé à me demander qui pourrait-elle être, qu'ils avaient complètement disparu.

Perdu et n'ayant aucune envie de croupir dans cet endroit, je me précipitai et traversai, comme eux, avec une appréhension certaine.

Sensation étrange et en même temps pleine d'adrénaline, j’atterris devant une place semblable à celle que je venais de quitter.

Pas le temps de rêvasser, les deux acolytes que je suivais se dirigeaient maintenant en direction de petites rues étroites. Petit à petit, je me mis en retrait en attendant qu'ils s’arrêtent pour que je puisse enfin identifier cette fille.

Des heures et des heures passèrent, sans la moindre possibilité d'arriver à mes fins. Enfin, après 5 heures de marche sans repos, ils décidèrent de faire une halte près d'une ville nommée Ourik. Tout était charmant et de bon goût dans ce lieu, la place des marchands, le port, le phare, l'amphithéâtre, les différentes habitations, plus jolies les unes que les autres. En bref, le paradis sur terre.

N'oubliant pas ma mission première, je réussis à capter un bout de leur discussion après qu'un troisième luron vienne d'arriver :

"- Je serais ravi que tu deviennes l’une des nôtres ! Cela dit c’est au conseil d’en décider. Viens avec moi."

Il me fallait en savoir plus. Cette cité paraît fort agréable et ce sera surement l'occasion de rencontrer du monde et peut-être de me faire des amis. Je ne dois pas tout précipiter, ma quête va être longue et difficile à démêler. Essayons de faire parti de cette communauté, cela ne pourras m’être que bénéfique. De plus, j'aurais surement la possibilité de parler à mon inconnue.

Allons-y !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis toute nouvelle ici mais bon je ne peux que plussoyer mon Supo chéri <3 (héhéhé)

 

Il sait creuser, couper, farmer, construire, et puis surtout c'est un dresseur pokemon !

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un sapin.

je suis pas ourikien, mais je plussoie quand même, il a l'air sympa :P

Bref, vous aurez besoin de lui en hiver pour le recouvrir de boules.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une vrai présentation avec un prénom qui colle au personnage

( j'ai pas put résister ... )

 

Un bon RP,

une personne qu'on voit sur mumble.

 

Et puis, on ne sépare pas un couple !

l'un ne va pas sans l'autre comme on dit !

 

J'approuve !

 

PS : Lord, tu t'es perdu ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...