Jump to content

[La Garde] Annonces


Pencroff
 Share

Recommended Posts

Bonsoir !

 

La quête projet de Fort Herobrine est désormais corrigée et de nouveau disponible !

Aux récompenses initiales a été ajouté un tabard, comme prévu dans le cadre des quêtes de projets joueurs (cf topic "j'irai quêter chez vous").

 

Attention, si vous avez déja fini la quête dans sa première forme, vous ne pouvez pas commencer la nouvelle quête.

Envoyez moi un MP et je ferai le en sorte pour que vous puissiez recommencer la quête !

Le nécéssaire a été fait pour jihair, wendy, ghideon, darkalne et wariow pour l'instant.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Cela fait déjà quelques semaines, mais le Lieutenant Darkalne a été nommé au grade de Capitaine du premier régiment de Cavalerie, et l'aspirante Pimoussy au grade de sous-lieutenant dans le bataillon des mages.

 

Félicitations à eux.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous,

 

 

Ce dimanche 9 Décembre sont demandés à se présenter devant le commandement tous les officiers de la Garde Volontaire disponibles.

La Garde va passer de Division à Corps d'Armée suite à l'agrandissement de nos effectifs avec l'ouverture de nouveaux fronts et projets. Chaque officier actif verra donc son grade augmenter. A noter que quelques surprises sont également prévues.

 

Nous comptons sur votre présence,

l'Etat-Major de la Garde Volontaire.

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir !

 

Le budget de début 2019 a été bouclé hier dans la soirée.

Un total de 31 000 PA's a été récolté. Ils seront utilisés de la manière suivante :

 

- 5 000 PA's dans le remboursement du crédit cubo pour le Fort Herobrine (il ne restera plus qu'à rembourser 7 000 PA's).

- 12 000 PA's pour la création de 40 nouveaux PNJ's (et leur spawn).

- 14 000 PA's dans le spawn de 140 PNJ's.

 

En terme de pnj's, nous allons doubler leurs effectifs actuels, qui vont passer de 180 à 360.

Ces nouveaux pnj's seront dispersés sur Fort Herobrine et Terre-Morne en majorité, ainsi qu'un peu sur Tolwhig. 

 

 

Un grand merci aux membres de la Garde pour leurs dons ! 

Vive la Garde et vive l'Empire \o/

Link to comment
Share on other sites

Fort Herobrine, commandement,

37 Lérolia de l'an 215,

Par Ghideon Zorn, Général de Corps d'Armée,

Aux gardes volontaires,

 

 

Pour services rendus à la Garde et à l'Empire, seront sous peu promus les officiers suivants :

 

- le Colonel Suljii au grade de Général de Brigade d'artillerie

 

- le Commandant Darkalne au grade de Colonel

 

- le sous-lieutenant Skykkou au grade de lieutenant

 

La promotion aura lieu le 21 Pénavard de l'an 215.

 

EDIT :

- TheThomas1805 promu au grade de sous-lieutenant

- Nafiros promu au grade de sous-lieutenant

 

- Promotion de Skykkou décalée (absent)

 

 

Link to comment
Share on other sites

Fort Herobrine, commandement,

34 Mérolia de l'an 216,

Par Ghideon Zorn, Général de Corps d'Armée,

Aux capitaines en second du 5e et 2e d'infanterie,

 

 

- A dater de ce jour, le capitaine Oudinot est promu commandant et remplace Lamarque à la tête du 5e d'infanterie. Celui-ci est muté à la tête du 2e à Kel'Daer pour y soulager le commandant Lannes. Lannes est nommé colonel et assigné au commandement du Fort Herobrine pour y servir de conseiller militaire.


- Chaque bataillon d'infanterie légère devra être constitué d'une compagnie d'élite de carabiniers. Le nombre de compagnies de chasseurs dans un bataillon est donc réduit de quatre à trois. Les carabiniers seront utilisés pour de la reconnaissance, du déploiement en tirailleurs et de l'escarmouche en première ligne.

 

 

Ghideon Zorn, Général de la Garde

Link to comment
Share on other sites

Fort Herobrine, commandement,

48 Agrevent de l'an 221,

Par Ghideon Zorn, Général de Corps d'Armée,

Aux gardes volontaires,

 

 

- Les sous-lieutenants Thomas et Skykkou ont tout deux été promus au grade de lieutenant le 24 Radévard de l'an 220. Le lieutenant Thomas prend le commandement de la 1ère compagnie de carabiniers du 5e régiment d'infanterie légère. Quant au lieutenant Skykkou, il prend le commandement de la 2e compagnie de fusiliers du 3e régiment d'infanterie de ligne. Félicitations à eux.

 

- Le drapeau de la Garde Volontaire a été remis à neuf. Il arbore cependant toujours les mêmes couleurs et mêmes symboles. Nos plus grands remerciements au Général de Brigade Wendy pour cette initiative et pour le travail créatif qu'elle y a mis.

 

blason_FH_tout_beau_grand.jpg

 

 

blason_FH_tout_beau_petit.png

 

 

 

 

Vive la Garde et vive l'Empire !

 

 

 

Ghideon Zorn, Général de la Garde

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Fort Herobrine, Quartier Général,

37 mimélune de l'an 223,

Par le Maréchal d'Empire Bonadventure Pencroff,

Aux gardes volontaires,

 

Par décision du GQG et à compter de cette heure, toutes les opérations relatives à la traque des mages noirs et à leur emprisonnement au pénitencier de Terre-Morne doivent être suspendues, sans délai. Tous les ordres précédemment reçus à ce propos sont désormais sans objet.

 

Les prisonniers ayant été incarcérés pour des faits relatifs à l'utilisation de la magie noire et affiliés doivent être remis en liberté. Les quelques biens en leur possession seront toutefois saisis afin de rembourser les frais liés à leur hébergement. Les prisonniers incarcérés avant ce contre-ordre resteront incarcérés pour la durée de leur peine.

 

Puissent les mages noirs survivants reprendre leurs activités dans le calme et en bon ordre.

 

Vive l'empire ! Vive la Garde et ses soldats !

Link to comment
Share on other sites

  • Pencroff changed the title to [La Garde] Annonces
  • Ghideon unlocked this topic

Fort Herobrine, commandement,

45 Pampélune de l'an 238,

Par Ghideon Zorn, Général de Corps d'Armée,

Aux gardes volontaires,

 

Le Général de Brigade Jihair Glavallis est aujourd'hui nommé à l'ordre du Corps d'Armée, en récompense de ses loyaux services envers la Garde et l'Empire. Il est une nouvelle fois à montrer comme un exemple à suivre au sein de notre corps d'armée.

Puisse t'il continuer à servir d'exemple et inspirer nos jeunes troupiers.

 

 

Vive la Garde et Vive l'Empire !

Général Zorn               

 

 

HRP : Un nouveau grand merci à Jihair pour son généreux don. Grâce à lui, le crédit cubo de Fort Herobrine et Terre-Morne est enfin remboursé. Pour la première fois en plus de 3 ans, nous ne sommes pas endettés. Encore merci à toi \o/

Link to comment
Share on other sites

Fort Herobrine, commandement,

49 Pénavard de l'an de grâce 238,

Par Bonaventure Pencroff, Maréchal d'empire,

Aux gardes volontaires,

 

Pour ses excellentes qualités militaires, sa bonne conduite au feu et ses action illustres lors de la reprise du palier quatre des tréfonds, le sous-lieutenant Pierrot, officier de la première section de la seconde compagnie de grenadiers du premier régiment d'infanterie, a été promu au grade de Lieutenant.

Il conserve le commandement de sa section, à la tête de laquelle il s'est illustré. Puisse sa carrière être longue et parsemée de gloire et de batailles.

 

Vive la Garde, Vive l'Empire.

 

Link to comment
Share on other sites

Fort Herobrine, commandement,

54 Holevent de l'an 251,

Par Ghideon Zorn, Général d'Armée,

Aux gardes volontaires,

 

 

Ces dernières années, la Garde a eu à affronter toutes sortes de menaces. Des hordes démoniaques de Kel'Daer, aux colonnes d'Asayaka, en passant par les cohortes orques. Il est cependant une hérésie dont nous avons jusque là toujours été tenus à l'écart. La Brume. Si par avant sa mention restait discrète et se tenait à quelques chuchotements, elle a aujourd'hui le mauvais goût de s'inviter dans bien trop de discussions et affaires. L'Ordre du Lys est le principal opposant de cette menace, et ses efforts pour la contenir sur les terres impériales ont d'un œil extérieur toujours été fructueux, d'où notre passivité à l'égard de cette affaire. 

Hors, les choses évoluent, et ne vont clairement pas dans le sens que nous souhaiterions. Si l'Ordre a offert refuge et protection à des réfugiés venus du Sud, il n'a aujourd'hui plus les moyens humains nécessaires pour mener efficacement toutes ses actions simultanément. Aussi, notre soutien a été demandé pour protéger ces pauvres gens le temps de leur installation sur les terres récemment cédées au Lys par l'Empire.

 

La forêt qui recouvre ces terres est envahie par la brume et ses engeances. Je suis avec vous clair sur un point. La Garde n'a que faire de la présence de la Brume sur les terres non-impériales et des ravages qu'elle peut y faire. Mais sa simple présence sur le territoire impérial, soit-elle minime ou non, est une chose que nous ne saurons tolérer. J'ai donc pris la décision d'envoyer sur place le 1er régiment d'infanterie légère pour soutenir l'Ordre dans ses actions. Le colonel Brune dirigera les opérations sur place, en collaboration avec les membres de l'Ordre du Lys d'Argent. Son régiment sera stationné dans un campement militaire directement monté sur le terres du Lys. Pour faire parcelle entre ses gardes et l'état-major et servir d'unité de reconnaissance, le 2e escadron du 1er de hussards sera mis à sa disposition. L'approvisionnement, amené par navire sur Fort Herobrine, sera livré par la 3e compagnie du train d'équipage escortée par le 7e escadron du 2e de dragons. Enfin, la Brume s'étendant désormais sur une partie de la route reliant la capitale au Sud, les patrouilles y seront intensifiées pour garantir la sécurité des convois et voyageurs. 

 

Nous protégerons ces terres impériales par tous les moyens et sacrifices nécessaires. Telle est la Mission. 

 

 

 

Vive la Garde et Vive l'Empire !

 

 

Général Zorn                             

Link to comment
Share on other sites

Fort Herobrine, commandement,

51 Tronvard de l'an 251,

Par l'État-Major,

Aux gardes volontaires et à la population Tolwhigienne,

 

 

L'état-major a ce jour pris la décision d'uniformiser sa gestion des territoires civils sous son aile. A dater d'aujourd'hui, un Consulat Militaire est créé et chargé de gouverner l'ensemble des territoires civils sous la charge de la Garde Volontaire. Le Général Zorn est nommé 1er Consul.

Chaque territoire civil sera administré par une préfecture. La région de Tolwhig devient donc la Préfecture de Tolwhig.

 

Vous trouverez ci-dessous la composition du Grand Conseil Consulaire (GCC) formé par le Général Zorn :

 

- 1er Consul :  Ghideon Zorn. Il gouverne l'ensemble des préfectures, initie les lois, nomme les officiers du Grand Conseil Consulaire et dirige les armées.

- Commissaire de la Gendarmerie: Halwynt Thalkion. Responsable de l'ensemble de la gendarmerie du Consulat.

- Commissaire aux Finances : James Wariow . Responsable du budget du Consulat.

- Commissaire à la Justice : Bonaventure Pencroff. Rend la justice sur le territoire du Consulat.

- Commissaire aux Affaires Étrangères : Armand Caulaincourt. Responsable des relations avec les territoires extérieurs au Consulat.

- Commissaire aux Affaires Intérieures : Louis-Alexandre Berthier. Responsable de l'administration et de la sécurité du territoire du Consulat.

Chaque commissaire sera verra attribuer un petit état-major pour l'épauler dans ses fonctions.

 

 

Chaque préfecture sera constituée d'un Conseil Consulaire Régional (CCR), à la composition suivante :

 

- Préfet (un général de division) : En charge du territoire et de sa sécurité, il reçoit ses instructions du Grand Conseil Consulaire.

- Représentant local (nommé par la population) : Il représente sa population au sein du Conseil Consulaire Régional.

- Officier de gendarmerie : Responsable de la gendarmerie territoriale de sa préfecture.

- Officier aux finances : Responsable du budget de sa préfecture.

- Officier à la justice (aussi appelé juge) : Rend la justice sur sa préfecture.

- Officier à l'aménagement : Responsable de l'aménagement de sa préfecture.

- Officier à la défense : Responsable des infrastructures militaires de sa préfecture et de sa défense.

 

 

 

Gloire à l'Empire, Force à la loi et Honneur à ses soldats,

Vive la Garde et vive l'Empire !

 

                         

Link to comment
Share on other sites

Fort Herobrine, commandement,

35 Nérévard de l'an 251,

Par Ghideon Zorn, Général d'Armée et 1er Consul,

A la préfecture de Tolwhig, et aux gardes volontaires,

 

 

Le Grand Conseil Consulaire a pris la décision de renforcer la défense du territoire de la Préfecture de Tolwhig. Nous demandons à que le Conseil Consulaire Régional se réunisse et prenne les dispositions nécessaires à cela, notamment par la construction de places fortes à diverses points stratégiques. Le commissaires aux finances va dans cet objectif débloquer des fonds qui s'accumuleront à ceux qu'aura réuni l'officier aux finances de la préfecture. Je vous enjoins également de faire parvenir au commandement de Fort Herobrine la liste complète des Tolwhigiens et Tolwhigiennes ayant réalisé leur service militaire ces quarante dernières années et étant encore en bonne santé, physique comme mentale.

 

Pour accompagner cette décision, il a été ordonné à l'Arsenal de Middenheim de déstocker et faire livrer mousquets, poudre et balles dans une quantité suffisante pour assurer l'armement de vingt-mille âmes, et cela dans les plus brefs délais. L'ensemble devra être escorté par navires à destination du Purgatoire de Terre-Morne, déchargé sur les quais puis livré par convois de chariots à la Préfecture de Tolwhig. Les 2e et 3e escadrons de dragons du 1er s'occuperont de veiller au bon déroulement de l'opération sur terre ferme.  L'État-major charge le Conseil Consulaire Régional de Tolwhig de faire entreposer en lieu sûr et au sec ces moyens que nous lui confions. 

 

Enfin, il est demandé aux officiers en caserne sur les territoires du Sud-Ouest de multiplier et renforcer les patrouilles à nos frontières. Un bilan sur l'état des régiments et leurs moyens à disposition devra être envoyé à l'état-major par les colonels de ceux-ci. Une lettre a été envoyée au Général Vauthier pour qu'il fasse débarrasser de ses prisonniers une aile du Purgatoire de Terre-Morne et abattre les cloisons séparant les geôles pour en faire une caserne. Dans le besoin, un régiment de ligne sera envoyé de Fort Herobrine pour y stationner. 

 

 

 

Gloire à l'Empire, Force à la loi et Honneur à ses soldats,

Vive l'Empire et Vive la Garde !

 

 Général d'Armée & 1er Consul Zorn  

Link to comment
Share on other sites

Fort Herobrine, commandement,

15 Lérolia de l'an 252,

Par Ghideon Zorn, Général d'Armée et 1er Consul,

Aux gardes volontaires,

 

Il a été décidé par l'état-major de réformer la totalité des régiments de cavalerie. 

Les effectifs des régiments de cavalerie sont abaissés de 1058 gardes à 640. Ils passent ainsi d'une composition de 5 bataillons et 10 escadrons à 3 bataillons et 6 escadrons. Les 4e et 5e batailllons de chaque régiment existant seront regroupés pour former les 1er et 2e bataillons de nouveaux régiments de cavalerie. Les 3e bataillon seront créés à partir des recrues des classes de Vacua et Hallua de cette année.

 

 

Par la présente sont donc formés :

- le 2e de hussards, colonel Fournier-Sarlovèze

- le 2e de chevau-légers lanciers, colonel Dabrowsky

- le 3e et 4e de dragons, colonels Bourbier et Boyé

- le 3 et 4e de cuirassiers, colonels Saint-Sulpice et de la Houssaye

 

Chaque division de combat se voit attribuer un régiment de hussards, chevau-légers et dragons.

Les stationnements et attributions de ces régiments aux brigades vous seront donnés dans le bulletin de l'armée de Holevent.

 

La brigade Nansouty est elle séparée de la division de soutien du Général Wendy, pour former une quatrième division avec les nouveaux régiments de cuirassiers et dragons, qui servira de réserve de cavalerie. Elle sera composé de deux brigades de cuirassiers, la brigade Nansouty et la brigade d'Hautpoul, et d'une de dragons, la brigade Lorville. Son commandement est attribué au Maréchal d'Empire Pencroff.

 

 

Gloire à l'Empire, Force à la loi et Honneur à ses soldats,

Vive la Garde et vive l'Empire !

 

 Général d'Armée & 1er Consul Zorn

 

 

 

HRP : la réforme est visible sur le topic organisation des troupes. Vous y trouverez la liste des régiments, et plus bas dans "Ordre de Bataille" leurs attributions. Les régiments de cavalerie ont désormais des effectifs plus historiques.

 

Link to comment
Share on other sites

Fort Herobrine, commandement,

25 Cidélia de l'an 153,

Par Ghideon Zorn, Général d'Armée et 1er Consul,

Aux gardes volontaires,

 

Par la présente, l'état-major ordonne à la brigade Lamarque de se mobiliser sur le champ et de se rendre par la route de l'Est en direction de Fort Herobrine. Elle stationnera dans le campement qu'elle aura monté aux portes de la forteresse Sud-Est. De même, la présence de la Brigade Nansouty est requise aux environs de la préfecture de Novi. Des instructions plus détaillées seront donné à leurs état-majors qui devront se présenter au commandement.

 

Il est aussi enjoint à la Préfecture de Tolwhig de faire préparer la population Tolwhigienne à une rapide mobilisation. Dans un premier temps, l'état-major demande à ce que la 1ère Division Provisoire soit mobilisée, armée et qu'elle se mette en marche vers Fort Herobrine dans les plus brefs délais. Elle se mettra en bivouac au Sud de la plaine de Birak-Heim.

 

 

Gloire à l'Empire, Force à la loi et Honneur à ses soldats,

Vive la Garde et vive l'Empire !

 

 

      Général d'Armée & 1er Consul Zorn 

Link to comment
Share on other sites

Garde Volontaire, Fort Herobrine, Commandement,

62 Tronvard de l'an 275,

Par Ghideon Zorn, Général-en-Chef et 1er Consul,

Aux gardes volontaires,

 

 

Par décret du Conseil de l'Ordre, l'artillerie de la Garde est réformée. Les quatre régiments d'artillerie sont scindés en deux régiments d'artillerie à cheval, trois d'artillerie à pieds et un d'artillerie de citadelle.

 

L'artillerie à cheval est désormais équipée en bouches à feu de douze livres et huit livres, tirées par six et quatre chevaux, en plus de celles de quatre livres déjà en place. Elle est affectée en réserve de chaque corps, en artillerie divisionnaire des divisions de cavalerie, et en réserve du parc d'artillerie de l'Armée.

L'artillerie à pieds est elle équipée en bouches à feu de huit livres, plus légères pour accompagner la ligne. Chaque division d'infanterie doit pouvoir recevoir une batterie en temps de guerre. De plus, le troisième régiment d'artillerie à pieds regroupe les pièces utilisées pour mener un siège, dont une partie est attachée au parc de l'Armée en campagne.

 

Le Conseil de l'Ordre désire également la création de nouveaux dépôts d'artillerie, en plus de celui de Middenheim. Il est demandé au  colonel-général de l'Artillerie Wendy d'en faire habiliter un au Purgatoire de Terre-Morne en coopération avec le commandant de la place, le Général de Division Vauthier, et un troisième à la forteresse Nord-Est de Fort Herobrine.

 

Enfin, il est ordonné aux fonderies de Middenheim de faire fondre au plus vite les bouches à feu nécessaires à la création de ces régiments et à la constitution d'un stock de réserve. Devront être coulées :

 

- 250 pièces de 12

- 150 pièces de 8

- 200 pièces de 4

- 150 obusiers de 6

- 250 mortiers

- 100 pièces lourdes de citadelle

- 100 pièces légères de citadelle

 

La priorité doit être mise sur une première livraison de 50 pièces de 12, de 8 et de 4.

Des arrivages de fer, charbon et bois seront envoyés de Tolwhig vers Middenheim par navires, en plus de ceux de la Cité Minière pour aider à l'effort. 

 

 

Vive la Garde et Vive l'Empire !

 

 

    Général-en-chef et 1er Consul Zorn.     

Link to comment
Share on other sites

Garde Volontaire, Fort Herobrine, Commandement,

55 Pampélune de l'an 279,

Par Ghideon Zorn, Général-en-Chef et 1er Consul,

Aux gardes volontaires,

 

Il a été décidé par le Conseil de l'Ordre de mettre en place une directive de gonflement de l'infanterie. En cas de montée de tensions ou d'ouverture d'un conflit, l'ensemble des régiments d'infanterie seront désormais renforcés d'un bataillon de recrues envoyé à leur suite. Selon le cas, ces bataillons intégreront leurs régiments dès le départ en campagne, ou pendant la celle-ci. 

Ces bataillons temporaires seront, en fin de campagne, utilisés pour remplir les régiments ayant subis des pertes. Une possibilité de changement de carrière pour intégrer une autre arme sera également proposée.

 

 

Vive la Garde et Vive l'Empire !

 

 

    Général-en-chef et 1er Consul Zorn.           

 

Link to comment
Share on other sites

Garde Volontaire, Fort Herobrine, Grand-Quartier-Général,

37 Iffélia de l'an de grâce 279,

Le Maréchal Pencroff, Inspecteur Général de la Garde,

Aux chefs de corps et chefs d'état-majors, pour lecture à leurs officiers.

 

Pour d'obscures raisons, le sud-ouest stendelien semble être en proie à une anxiété fiévreuse.

Après étude approfondie, l'état-major ne relève néanmoins aucune menace significative ou risque sérieux pour les populations civiles placées sous sa responsabilité. De fait, aucune directive particulière n'est entreprise; la capacités opérationnelles d'active de la garde étant suffisantes pour parer à toutes les menaces relevées à ce jour.

Considérant que le niveau d'alerte ne nécessite pas d'être réévalué, la garde maintient ses exercices et manœuvres prévues, de même que les permissions des troupes. La mission se poursuit.

Par acquis de conscience, le bureau de veille stratégique se réunira tous les jours afin de surveiller l'évolution des choses. Le général Thalkion, colonel-general de la gendarmerie, rendra compte des conclusions journalières de ce bureau au conseil de l'ordre, qui en tiendra les corps informés.

 

Vive l'empire, vive le peuple, vive la garde.

                                                                                                                                                Le maréchal Bonaventure Pencroff de Férincs, inspecteur général.

 

Link to comment
Share on other sites

Garde Volontaire, Fort Herobrine, Commandement,

36 Lérolia de l'an 279,

Par Ghideon Zorn, Général-en-Chef et 1er Consul,

A l'intention des Préfets, de leur population et des Officiers de la Garde,

Pour lecture sur les places,

 

 

Comme nous pouvions nous y attendre, la folie s'est définitivement emparée du seigneur Carlyto. Son royaume continue d'invectiver l'Empire sans aucune raison apparente. Comme quelque animal enragé, il mord désormais la main bienfaitrice qui l'a pendant si longtemps nourrit et qui avait fait sa fortune en lui concédant gracieusement les territoires qu'il occupe présentement; territoires en partie composés de l'ancien bastion nivemi de l'Aube Mythique, rayé de la carte par le Maréchal Pencroff. 

 

Nos récents rapports de la gendarmerie nous font état d'une mobilisation aussi brouillonne que maladroite de la population civile de Glindelhall, qui, la malheureuse, ne doit pas comprendre ce qui lui arrive. L'état-major regarde d'un air aussi circonspect qu'amusé ces futiles efforts dont il sait qu'ils n'auront aucune portée; et seront donc proprement inutiles. Nul ne peut s'improviser soldat, et encore moins contre une force armée centenaire ayant une dizaine de campagnes à son active. 

Par conséquent, l'état-major ne voit pas l'utilité d'entreprendre de mesures face à une 'menace' aussi dérisoire et qui finalement n'en est pas une. 

 

Quant au peuple de Tolwhig, qu'il se rassure pour son avenir. Le Royaume de Glindelhall, s'il semble remuer le peu de cartes qu'il a en main, n'agira pas au delà de la publication de quelques décrets, bien conscient de ses limites sur l'échiquier impérial où il semble plus que jamais à l'étroit.

Si la folie et la paranoïa gouvernent désormais de paire le Royaume de Glindelhall, la Garde elle conserve son cap et ne s'écarte pas de sa mission. Malgré les vaines diffamations du seigneur Carlyto, la Garde ne déclare aucune guerre sur le sol impérial sans y être directement mandé par l'Empereur.

 

Enfin, la population de Tolwhig observera qu'elle continue de circuler librement sur son territoire à l'inverse de celle voisine, de plus en plus restreinte par des mesures totalitaires. L'observateur avisé remarquera qu'il fait donc à Tolwhig toujours aussi bon vivre au contraire des territoires sous le joug du Tyran. 

 

 

Force à loi, Gloire à l'Empire et Honneur à ses soldats,

Vive la Garde,

 

                       Maréchal Zorn  

Link to comment
Share on other sites

Garde Volontaire, Fort Herobrine, Commandement,

10 Tronvard de l'an 279,

Par Ghideon Zorn, Général-en-Chef et 1er Consul,

Aux officiers de la Garde et au préfet de Tolwhig,

 

 

Les permissions du deuxième corps sont suspendues à dater de ce jour. Dès aujourd'hui, des conscrits seront recrutés pour gonfler l'ensemble de ses régiments d'infanterie d'un troisième bataillon, et ajouter un régiment de chasseurs à la brigade de cavalerie.

Par ailleurs, le deuxième corps est renommé "Corps d'observation" et ses officiers devront rendre un rapport journalier à l'état-major du siège de Glindelhall sur elle-même.

 

Aucune autre mesure ne sera prise. Il est demandé au préfet de rassurer sa population. Que celle-ci reste sans crainte quant à la situation.

 

Vive l'Empire et Vive la Garde !

 

Maréchal Zorn 

Link to comment
Share on other sites

Garde Volontaire, Fort Herobrine, Commandement,

7 Mérolia de l'an de grâce 284,

Par Bonaventure Pencroff de Férincs, inspecteur général de l'armée et maréchal d'empire,

Aux officiers de la Garde,

 

Par décision du conseil de l'ordre, suite aux travaux du maréchal Pencroff et par la volonté du 1er consul Zorn,

L'état-major général, sous le contrôle de la générale de corps d'armée Wendy Marvell, est prié d'organiser et de mettre en place les réformes suivantes:

 

Réforme générale du génie

Le régiment du génie, autrefois organisé suivant le modèle des régiments de ligne de l'an 274, à savoir en deux bataillons de 5 compagnies; a montré ses limites dans un emploi opérationnel complexe. En effet, l'utilisation de la compagnie de 100 hommes comme unité tactique a semblé ne pas être adaptée à un emploi correcte des ressources. Les compagnies de cent hommes, au commandement trop rigide, ont pu ralentir l'intervention de sapeur et provoquer la mobilisation d'une force trop importante pour des objectifs trop réduits.

 

En conséquence il a été décidé:

- Que le régiment du génie serait à présent composé de deux bataillons de 12 sections de 50 hommes chacune. 

- Que le commandement de chaque section serait confié à un lieutenant "chef de section" issu des rangs de la ligne.

- Que la 1ère section de chaque bataillon serait composée uniquement d'ingénieurs tenant tous rang d'officier subalterne.

- Que les ingénieurs-officiers de la 1ère section du bataillon pourrait être détachés pour commander une ou plusieurs section en fonction des besoins opérationnels.

- Que les unités du génie seraient réparties à raison de 6 sections par corps d'armée, placées sous le commandement du commandant du génie du corps d'armée.

 

En somme, le régiment du génie devient une unité modulable dont l'unité tactique serait réduite à la section, voir au peloton. Les ingénieurs, tenant rang d'officier, ne sont plus entravés par un commandement organique et peuvent être attachés et détachés à volonté à des groupes temporaires formés d'une ou plusieurs sections en fonction du besoin, évitant d'employer trop d'hommes quand cela est inutile et permettant d'ajuster l'emploi de ces précieuses ressources en personnel.

 

 

Réforme générale du bataillon des mages de la garde consulaire

Le bataillon des mages de la garde consulaire, tenant rang de moyenne garde, est à présent organisé à la manière des bataillons de la ligne.

Il sera maintenant remodelé sur le modèle du génie, de sorte à n'être plus composé de compagnies organiques mais d'unités plus petites permettant un usage plus souple. Seule deux sections resteront formées en compagnies de sorte à tenir garnison à la prison de terre-morne.

 

En conséquence, il a été décidé:

- Que le bataillon serait désormais composé d'une compagnie d'élite de 100 hommes stationnée à terre-morne et de 6 sections de 50 hommes.

- Que la compagnie des mages de Terre-morne serait commandée par un capitaine et que chaque section serait commandée par un lieutenant issu de la ligne.

- Que la section d'élite des mages serait attachée à la division de la vieille garde lors des campagnes.

- Que la 1ère section de mages serait composée uniquement d'archimages et de mages avancés tenant rang d'officiers.

- Que les 4 autres sections seraient réparties à raison d'une section de mages par corps d'armée sous le commandement d'un archimage au rang de commandant.

 

En somme chaque corps d'armée sera à présent accompagné d'une cinquantaine de mages et d'archimages, et l'état-major de chaque corps sera gréé d'un archimage au titre de commandant des mages du corps et au grade de lieutenant-colonel ou colonel.

 

 

Réforme de la hiérarchie du corps médical

Le corps médical de la garde, récemment réformé par le maréchal Zorn, est un pôle d'excellence regroupant des professionnels de santé dont le grade militaire sera à présent étroitement lié à leurs qualifications. L'avancement se fera à présent au sein de différents corps de métier, à raison de trois échelons par corps.

 

Ces corps de métier sont:

- Les chirurgiens, au rang d'officier supérieur.

- Les médecins, au rang d'officier subalterne.

- Les infirmiers, au rang de sous-officiers.

- Les brancardiers et secouristes, au rang de troupes.

 

La répartition des échelons de grade au sein de ces corps serait la suivante, par ordre décroissant:

- Chirurgien major, au grade de Colonel.

- Chirurgien aide-major, au grade de Lieutenant-colonel.

- Chirurgien, au grade de Commandant.

- Médecin-major, au grade de Capitaine.

- Médecin aide-major, au grade de Lieutenant.

- Médecin, au grade de Sous-lieutenant.

- Premier-maitre infirmier, au grade d'Adjudant.

- Second-maitre infirmier, au grade de Sergent-major.

- Quartier-maitre infirmier, au grade de Sergent.

- Secouriste de bataille, au grade de Caporal.

- Brancardier, au grade de Soldat de 1ère classe.

 

 

Pour conclure

La garde poursuit son évolution, au gré de ses expériences et de ses études. Cette réforme n'induira pas d'augmentation significative du nombre de soldats, mais ambitionne bien une meilleure utilisation des moyens existants. L'excellence opérationnelle est une quête permanente où il s'agit de s'adapter pour rester à la pointe, tant en matière tactique, stratégique, pratique et logistique. Toute armée doit être une machinerie robuste et résiliante, souple autant que solide. Aucun potentiel ne doit être gâché, et il ne faut rater aucune occasion d'optimiser ce qui peut l'être.

 

Vive l'empire, vive la garde.

Link to comment
Share on other sites

Garde Volontaire, Fort Herobrine, Commandement,

38 Fifrelune de l'an de grâce 286,

Par Bonaventure Pencroff de Férincs, inspecteur général de l'armée et maréchal d'empire,

Aux officiers de la Garde,

 

Par décision du conseil de l'ordre, suite aux travaux du maréchal Pencroff et par la volonté du 1er consul Zorn,

en complément des mesures prises le 7 Mériola de l'an 284 par la réforme des corps d'expertise;

L'état-major général, sous le contrôle de la générale d'armée Wendy Marvell, est prié d'organiser et de mettre en place les mesures suivantes:

 

 

Réforme de la hiérarchie du corps des mages de la moyenne garde

 

Pour faire suite à la restructuration du bataillon des mages en unité administrative et à la répartition des effectifs en sections au sein des corps d'armée; il a été décidé de réformer le système de commandement, de gradation et d'indexation des soldes de sorte à rendre les unités plus souples et à favoriser l'avancement des personnels en fonction de leur expertise; sur un modèle similaire à celui appliqué dans la dernière réforme du corps médical.

 

Ainsi, les grades et appellations des mages de la moyenne garde ne seront à présent plus nécessairement le reflet d'un niveau de commandement, ces dernières prérogatives étant désormais confiées à des officiers issus de l'école militaire et plus à même de s'acquitter de ces fonctions administratives.

Le grade des mages sera lié à leur niveau de compétences en magie et à leur aguerrissement, suivant des prérequis de niveau établis par paliers et nécessitant d'être validés pour justifier un avancement, possiblement de manière indirecte.

Les paliers de niveau précédemment mentionnés seront composés de trois grades reprenant la catégorisation standard de troupe, sous-officiers, officiers subalternes et officiers supérieurs. L'avancement au sein de ces paliers se fera, comme il en est l'usage dans la garde, au mérite et à l’aguerrissement.

 

De plus, ce changement permet d'indexer la solde des mages sur la grille de leur grade, sans nécessiter de régimes spéciaux qui étaient souvent à l'origine d'incohérences.

 

Les grades d'officier supérieur peuvent donner accès à un commandement à l'échelle stratégique, comme le rang de commandant des mages d'un corps d'armée pour les lieutenants-colonels.

Les grades d'officier subalternes peuvent donner accès à des commandements temporaires, dans un cadre opérationnel. Les officiers subalternes et les commandants sont pour la plupart rassemblés dans la 1ère section de mages du bataillon et sont détachés au besoin à la tête de groupes d'hommes.

 

A présent, La répartition des échelons de grade au sein de ces corps serait la suivante, par ordre décroissant:

 

officiers supérieurs:

- Archimage de 1er rang, au grade de Colonel. Commande le bataillon.

- Archimage de 2e rang, au grade de Lieutenant-colonel. Commande la section auprès du Corps d'armée.

- Archimage de 3e rang, au grade de Commandant. Archimage exécutif de la section au sein du corps.

 

officiers subalternes:

- Maître-mage de 1er rang, au grade de Capitaine.

- Maître-mage de 2e rang, au grade de Lieutenant.

- Maître-mage de 3e rang, au grade de Sous-lieutenant.

 

sous-officiers:

- Mage de 1er rang, au grade d'Adjudant.

- Mage de 2e rang, au grade de Sergent-major.

- Mage de 3e rang, au grade de Sergent.

 

troupe:

- Disciple-mage de 1er rang, au grade de Caporal.

- Disciple-mage de 2e rang, au grade de Soldat de 1ère classe.

- Disciple-mage de 3e rang, au grade de Soldat de 2e classe.

 

Les grades des mages de la moyenne garde sont, comme dans les autres unités d'élite de cette formation, sujet au principe de surclassement. Un soldat dans cette unité touche donc la solde d'un caporal de la ligne.

Le grade de soldat de 2e classe, présent dans ce classement, n'est que théorique et n'st utilisé qu'en cas de rétrogradation d'un soldat de 1ère classe, dans la mesure où les mages mineurs débutent en tant que soldat de 1ère classe.

 

Vive l'empire, vive la garde.

Link to comment
Share on other sites

Garde Volontaire, Fort Herobrine, Commandement,

11 Mérolia de l'an 287,

Par Ghideon Zorn, Général-en-Chef et 1er Consul,

A l'intention des gardes volontaires et de la population et administration du Consulat,

 

 

Il a été décidé par le Conseil de l'Ordre, suite aux travaux des Maréchaux Pencroff et Zorn, et par la Volonté du 1er Consul Zorn, que les transmissions seraient réformées en un Commissariat aux postes armées. A sa tête, est admis au conseil de l'Ordre le commissaire général aux postes armées, le Général Lavalette, qui est prié d'organiser sous le plus court délais les réformes suivantes 

 

Réforme générale du service des Transmissions : 

 

La Garde s'est développée à une vitesse à laquelle nous ne nous attendions pas. Ses territoires sont désormais nombreux et s'étendent partout sur le sol impérial. La communication entre ces territoires, et entre les populations et forces qui s'y trouvent, est par conséquent primordiale. 

 

Sous la direction générale du Commissariat aux Postes Armées sont créés trois services de transmissions :

- Le Commissariat aux Transmissions Consulaires, dédié au courrier du Consulat.

- Le Bureau des Transmissions de l'Armée, dédié au courrier de l'Armée.

- Le Bureau des Transmissions de la Flotte, dédié au courrier de la Flotte.

 

Chaque service est en charge du courrier en son nom, ou à sa destination. Il fait donner au relai de poste le plus proche le courrier qu'il veut faire délivrer, et trie celui qu'il reçoit. 

 

 

Réforme générale des postes : 

 

Pour mener à bien la distribution du courrier, deux services de poste sont créés. Les postes à cheval, et le service des postes aériennes. Les courriers désignés comme importants seront délivrés par les postes aériennes. Le reste du courrier sera délivré par les postes à cheval. L'ensemble des territoires de la Garde sera parsemé de relais de poste, comme cela a déjà été commencé. Chaque relais sera géré par un maître postier, officier du service des postes à cheval ou des postes aériennes (lieutenant ou capitaine selon la taille du relais). Les maîtres postiers doivent veiller à toujours avoir des chevaux frais dans leur relais, et, dans le cas où le relais se trouverait dans un chef-lieu, veiller à avoir également des piafs frais. La responsabilité du potentiel retard du courrier est portée par le maître postier du relai ayant mené à ce retard. 

 

Les agents des postes à cheval sont nommés postiers. Ceux des postes aériennes, pilotes. Le Consul place toute sa confiance en eux pour livrer l'ensemble du courrier : de la lettre du soldat à sa famille à la missive impérieuse de l'Armée.

 

 

 

Vive l'Empire et Vive la Garde !

 

Maréchal Zorn 

Link to comment
Share on other sites

Garde Volontaire, Fort Herobrine, Commandement,

17 Mimélune de l'an 288,

Par Ghideon Zorn, Général-en-Chef et 1er Consul,

A l'intention des préfets et de la population du Consulat,

 

 

Chacun sait mon attachement particulier et personnel aux populations sous l'aile directe de la Garde par le biais du Consulat. Ces populations qui, conscientes de la protection que leur a toujours donnée la Garde, ont choisi de lui confier leur administration. 

 

Le Consulat a toujours veillé au développement des régions sous sa direction. La réussite et l'ordre qui règne dans nos premières préfectures en est le résultat. Mais, aujourd'hui, le Consulat s'engage dans un nouveau domaine : les futures générations. Nous voulons donner à chaque enfant les mêmes chances de réussite. 

 

J'ai donc pris la décision de la création d'un lieu d'apprentissage commun à l'ensemble des préfectures : l'école consulaire. Un nouveau commissariat est créé : le Commissariat de l'Instruction Consulaire, sous la direction du Commissaire Frayssinous. 

L'école consulaire est rendue ouverte (sans être obligatoire) et gratuite à tout enfant de moins de seize ans. Elle instruira les impériaux de demain et participera à la création d'une génération meilleure que la précédente. Chaque préfet veillera à la nomination d'un Officier à l'Instruction Consulaire pour sa préfecture qui sera responsable de la ou des écoles consulaires de son territoire.

 

Les matières enseignées seront les suivantes :

- Apprentissage de la lecture et de l'écriture en langue impériale commune

- Apprentissage de l'Histoire de l'Empire

- Apprentissage de l'Histoire de la Garde

- Apprentissage des bases de la géographie

- Apprentissage des bases de mathématiques : addition, soustraction, multiplication et division. 

- Pratique d'une activité sportive ou intégration au bataillon scolaire. 

 

Comme mentionné, des bataillons scolaires seront créés, et intégrés par les élèves volontaires. Lors de sessions d'entrainement, les élèves des bataillons scolaires seront armés de fusils en bois et pratiqueront des activités militaires dans un but éducatif. A partir de l'âge de quatorze ans, des exercices de tir à balle réelle seront encadrés par des gardes volontaires.

Les élèves ayant passé leur scolarité dans un bataillon scolaire pourront à la sortie de l'école consulaire, et à l'âge de seize ans, réclamé une intégration à la Garde sans passer par le grade de cadet. 

 

 

Vive l'Empire et Vive la Garde !

 

Maréchal Zorn 

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

×
×
  • Create New...