Jump to content

Ghideon

Gouverneur
  • Posts

    872
  • Joined

  • Last visited

About Ghideon

  • Rank

Profile Information

  • Localisation
    Fort Herobrine, Commandement.
  • Pseudo minecraft
    GhideonZorn

Recent Profile Visitors

5414 profile views
  1. Création de 2 Pnj's pour Tolwhig. Paiement de 600 PA's fait à l'instant o/
  2. [Tréfonds A12] Un frère dans l'attente : Prérequis : - Avoir 10 points de réputation dans les Tréfonds, obtenables par la quête d'introduction des Tréfonds. Récompenses : Cette quête vous donne 30 Pa's et un accessoire mystère. PNJ de départ : Mathias Carley au village d'Orth sur Stendel. Quête écrite par @MrFalcar .
  3. 13 Pénavard de l'an 289, En Terre Sainte de Stendel, Conseil de la Grande Armée, D'un commun accord avec les principaux responsables de la Grande Armée, il a été décidé de renommer notre alliance en la Confédération de l'Aigle. Ce changement de nom entre en vigueur dès aujourd'hui. Vive l'Empire !
  4. Edition du topic : il est désormais possible de demander le déplacement de zeppelins en plus de navires.
  5. Pas d'soucis, je viens de la poser !
  6. Fait pour Tungstene ! Bon jeu !
  7. @Tungstene_Fr Il avait en effet pas été trouvé sur Novum ! Du coup, on va dire que tu gagnes les trois animaux offerts de ton choix ! o/ Bon jeu et bravo !
  8. Bonsoir ! Le pack ForetContinentale a été ajouté en jeu ! Bon jeu et bonne soirée !
  9. Garde Volontaire, Fort Herobrine, Commandement, 17 Mimélune de l'an 288, Par Ghideon Zorn, Général-en-Chef et 1er Consul, A l'intention des préfets et de la population du Consulat, Chacun sait mon attachement particulier et personnel aux populations sous l'aile directe de la Garde par le biais du Consulat. Ces populations qui, conscientes de la protection que leur a toujours donnée la Garde, ont choisi de lui confier leur administration. Le Consulat a toujours veillé au développement des régions sous sa direction. La réussite et l'ordre qui règne dans nos premières préfectures en est le résultat. Mais, aujourd'hui, le Consulat s'engage dans un nouveau domaine : les futures générations. Nous voulons donner à chaque enfant les mêmes chances de réussite. J'ai donc pris la décision de la création d'un lieu d'apprentissage commun à l'ensemble des préfectures : l'école consulaire. Un nouveau commissariat est créé : le Commissariat de l'Instruction Consulaire, sous la direction du Commissaire Frayssinous. L'école consulaire est rendue ouverte (sans être obligatoire) et gratuite à tout enfant de moins de seize ans. Elle instruira les impériaux de demain et participera à la création d'une génération meilleure que la précédente. Chaque préfet veillera à la nomination d'un Officier à l'Instruction Consulaire pour sa préfecture qui sera responsable de la ou des écoles consulaires de son territoire. Les matières enseignées seront les suivantes : - Apprentissage de la lecture et de l'écriture en langue impériale commune - Apprentissage de l'Histoire de l'Empire - Apprentissage de l'Histoire de la Garde - Apprentissage des bases de la géographie - Apprentissage des bases de mathématiques : addition, soustraction, multiplication et division. - Pratique d'une activité sportive ou intégration au bataillon scolaire. Comme mentionné, des bataillons scolaires seront créés, et intégrés par les élèves volontaires. Lors de sessions d'entrainement, les élèves des bataillons scolaires seront armés de fusils en bois et pratiqueront des activités militaires dans un but éducatif. A partir de l'âge de quatorze ans, des exercices de tir à balle réelle seront encadrés par des gardes volontaires. Les élèves ayant passé leur scolarité dans un bataillon scolaire pourront à la sortie de l'école consulaire, et à l'âge de seize ans, réclamé une intégration à la Garde sans passer par le grade de cadet. Vive l'Empire et Vive la Garde ! Maréchal Zorn
  10. Garde Volontaire, Fort Herobrine, Commandement, 11 Mérolia de l'an 287, Par Ghideon Zorn, Général-en-Chef et 1er Consul, A l'intention des gardes volontaires et de la population et administration du Consulat, Il a été décidé par le Conseil de l'Ordre, suite aux travaux des Maréchaux Pencroff et Zorn, et par la Volonté du 1er Consul Zorn, que les transmissions seraient réformées en un Commissariat aux postes armées. A sa tête, est admis au conseil de l'Ordre le commissaire général aux postes armées, le Général Lavalette, qui est prié d'organiser sous le plus court délais les réformes suivantes : Réforme générale du service des Transmissions : La Garde s'est développée à une vitesse à laquelle nous ne nous attendions pas. Ses territoires sont désormais nombreux et s'étendent partout sur le sol impérial. La communication entre ces territoires, et entre les populations et forces qui s'y trouvent, est par conséquent primordiale. Sous la direction générale du Commissariat aux Postes Armées sont créés trois services de transmissions : - Le Commissariat aux Transmissions Consulaires, dédié au courrier du Consulat. - Le Bureau des Transmissions de l'Armée, dédié au courrier de l'Armée. - Le Bureau des Transmissions de la Flotte, dédié au courrier de la Flotte. Chaque service est en charge du courrier en son nom, ou à sa destination. Il fait donner au relai de poste le plus proche le courrier qu'il veut faire délivrer, et trie celui qu'il reçoit. Réforme générale des postes : Pour mener à bien la distribution du courrier, deux services de poste sont créés. Les postes à cheval, et le service des postes aériennes. Les courriers désignés comme importants seront délivrés par les postes aériennes. Le reste du courrier sera délivré par les postes à cheval. L'ensemble des territoires de la Garde sera parsemé de relais de poste, comme cela a déjà été commencé. Chaque relais sera géré par un maître postier, officier du service des postes à cheval ou des postes aériennes (lieutenant ou capitaine selon la taille du relais). Les maîtres postiers doivent veiller à toujours avoir des chevaux frais dans leur relais, et, dans le cas où le relais se trouverait dans un chef-lieu, veiller à avoir également des piafs frais. La responsabilité du potentiel retard du courrier est portée par le maître postier du relai ayant mené à ce retard. Les agents des postes à cheval sont nommés postiers. Ceux des postes aériennes, pilotes. Le Consul place toute sa confiance en eux pour livrer l'ensemble du courrier : de la lettre du soldat à sa famille à la missive impérieuse de l'Armée. Vive l'Empire et Vive la Garde ! Maréchal Zorn
×
×
  • Create New...