Jump to content
Sign in to follow this  
Creator769

[RP] La création de Sedannah

Recommended Posts

tra0.png

 

[HRP]

Écrit en 2011 par Amrod, ce RP raconté par un narrateur omniscient présente la création de la ville de Sedannah, ainsi que les événements qui y ont mené.

Il s’ancre dans certaines croyances nordiques, ce qui rapproche Sedannah du reste de Frowin, principalement régi par les origines RP de Fingelberg, elles aussi d’inspiration nordique.

Sur ce, bonne lecture, et vive le Roi !

[/HRP]

 
 

Chapitre 1 : Erehwon et la relique du Léviathan d’argent

 

A travers les âges, certains faits qui sur le moment étaient considérés comme anodins, partis de rien sont devenus des rumeurs, les rumeurs sont devenues des mythes et les mythes des légendes.

 

Dans les nombreux mondes qui composent notre univers, tous reliés par l’imaginaire arbre-monde Yggdrasil, l’un des plus petits, le monde nommé Erehwon était un monde pacifique et très éloigné de tout.

Le monde du manteau blanc comme il était appelé ne comptait qu’une dizaine de millions d’habitants mais la grande particularité de ce peuple était leurs grands talents des arcanes.

En effet chaque habitant quel qu’il soit recevait à sa naissance une aisance particulière pour une forme de magie blanche. La sorcellerie, la magie noire et les ténèbres n’avaient pas leur place dans ce monde au peuple pacifique.

 

Au centre d’Erehwon se trouvait la capitale du plus grand royaume, Thorsten cette ville était d’une beauté incomparable, la neige tombait continuellement à cet endroit, l’ambiance était festive et un esprit incroyable donnait une atmosphère chaleureuse et conviviale.

Le grand royaume était dirigé par un être pur, d’une bonté que seule sa sagesse pouvait égaler. Il était le détenteur d’un pouvoir divin et répandait une magie pure sur le monde entier. Il était l’archimage le plus pure qui soit, et il répondait au nom de Shëd Hannhä.

Peu de monde pouvait se targuer de l’avoir ne serait-ce qu’aperçu durant sa vie, sa présence et son existence étaient souvent remise en question, si bien que beaucoup pensaient qu’il n’était qu’une légende, le fruit de rumeurs collectives, mais au fond chacun savait que quelqu’un veillait sur eux. Sur les quelques représentations qu’il nous reste aujourd’hui force est de constater qu’il était toujours représenté de la même manière ; une personne âgée à la longue barbe blanche, bien portant, vêtu d’un long manteau rouge et blanc.

 

Afin que la magie soit toujours bonne sur le monde, Shëd Hannhä avait créé il y a fort longtemps de cela un objet très spécial, certaines rumeurs disent qu’il avait rassemblé les dieux du Walhalla afin de répandre un pouvoir qu’aucune âme ne pourrait comprendre au cœur de cette relique.

 

On ne sait que peu de choses prouvées dessus, mais voici ce que les rumeurs les plus répandues en disent. Cet artefact aurait été créé avec le cœur d’un Léviathan d’argent, une des premières créatures non divines à avoir foulé les mondes, elle aurait la forme d’un cœur de glace et sa magie serait infinie.

Le but de cet artefact était de toujours filtrer la mauvaise magie sur Erehwon, de couvrir le monde d’un manteau blanc et pur continuellement et d’apporter un esprit particulier.

Cet esprit justement était ce qui caractérisait le plus la vie sur Erehwon. Chaque jour la féérie envahissait les rues de chaque ville, elles étaient éclairées de mille-feux, les arbres étaient décorés par magie, et chacun recevait un présent du premier inconnu qu’il croisait, ainsi allait la vie quotidienne sur le monde, cet esprit et ces traditions perdurèrent des siècles et des siècles.

 

Malheureusement un grand mal approchait, de l’autre côté de la galaxie sur Jötunheim, les forces maléfiques des géants des givres venaient de perdre une grande guerre contre les forces d’Asgard, et leur relique la plus puissante, celle qui leur donnait leur pouvoir leur fut enlevée pour qu’ils ne se relèvent jamais de cette défaite.

 

 

Chapitre 2 : Jötunheim et le déclin du manteau blanc

 

Les géants des givres ne pouvaient en rester là, voir leur peuple sur le déclin et leur fierté bafouée par Odin et ses sujets. Mais sans la source de leur pouvoir ils étaient impuissants, et amenés à disparaître.

 

Bien loin dans les contrées retranchées de Jötunheim, une tribu commune à toutes les autres allait peut-être changer à jamais le sort de leur peuple.

Le chaman de la tribu d’Obsidienne était réputé pour être détenteur d’une puissante magie, peu osaient le défier pour prendre sa place.

 

Un jour, alors qu’il enquêtait sur les alliances qu’il leur restait, il tomba par hasard sur un parchemin faisant mention d’un monde reculé appelé Erehwon. Selon ses sources, le peuple de ce monde sans importance serait détenteur d’une relique qui serait susceptible de leur redonner leur pouvoir et ainsi défier Asgard.

Il fallut peu de temps pour que le peuple des géants soit au courant de cela, c’est ainsi que débuta ce qui allait conduire au déclin de tout un peuple.

Plus tard, dans les rues de Thorsten sur Erehwon, alors que chacun vaquait à ses occupations, que les rires et les douces mélopées rythmaient la vie des autochtones, une sombre menace approchait.

Pour la première fois en plus de mille années, la neige cessa de tomber sur Thorsten, l’incompréhension pouvait se traduire dans le regard de chacun à ce moment là lorsqu’une voix rauque et agressive traversa les airs.

« Peuple maudit, votre sauveur n’est plus, sa magie a faibli et le voilà maintenant volatilisé, nous connaissons votre penchant pour les présents, hé bien permettez-moi de vous remercier pour le grand cadeau que vous me faîtes HAHAHAHA »

 

Une silhouette se dessina alors sur la plus haute tour de la ville, puis il fut clairement reconnu, il s’agissait d’un géant des givres qui avait en sa possession le cœur du Léviathan, la grande relique d’Erehwon.

Un simple ordre fut alors prononcé :

« Exterminez tout le monde, aucun survivant »

Ce fut alors la fin d’Erehwon, privés de leur relique de leur magie et de leur protecteur, le peuple pacifique fut en l’espace de quelques jours réduit à l’état de souvenir, amené à être oublié et par conséquent totalement effacé de l’univers comme s’il n’avaient jamais existé. La seule trace de leur présence résidait dans les secrets que renfermait le cœur du Léviathan.

 

La relique fut donc transportée sur Jötunheim, puis elle fut manipulée, torturée, sa magie fut pervertie, sa blancheur d’antan ainsi que sa pureté laissait place à l’obscurité, aux ténèbres et à la magie noire, son âme fut damnée.

Ainsi le peuple des Géants recouvrirent leur puissance et bien davantage, ils mettaient un point d’honneur à faire régner la souffrance, ils décimaient village après village, peuple après peuple, monde après monde, récupérant sur leur passages de nombreuses reliques qui les rendaient toujours plus forts, leur unique but était de forcer Asgard à se montrer sur leur territoire, et ainsi exercer leur vengeance.

 

 

Chapitre 3 : La grande guerre des mondes

 

Leur souhait fut alors exaucé, Asgard ne pouvait rester aveugle au mal qui sévissait, ils étaient les seuls assez puissants pour arrêter la folie meurtrière des Géants.

Leur armée fut alors envoyée par le Bifrost, le pont arc-en-ciel gardé par Heimdall, sur Jötunheim.

S’ensuivit alors une guerre d’une violence qu’aucun humain ne pourrait concevoir.

Les massacres étaient monnaie courante, l’honneur et la loyauté laissaient place à la barbarie et à la disgrâce. Les années s’écoulèrent, les deux camps souffraient de grande perte, et malgré leur puissance nouvellement acquise, les Géants se rendirent vite compte que ce n’était pas suffisant, Asgard était bien trop puissant, leur unique but fut alors de tenter d’en tuer un maximum.

 

Les combats durèrent des années, une vision d’horreur parsemait les champs de bataille, la magie faisait rage, mais après 8 années de combat les géants étaient perdus.

Odin fit son apparition ce jour là, il fut confronté au roi des Géants, Thrym.

En tout honneur un combat singulier fut alors organisé entre les deux monarques, dans le but de récupérer la relique.

Le combat fut violent leur puissance était inouïe, la magie avait atteint un niveau inégalée à ce jour, mais Odin se révéla comme on pouvait s’y attendre, le plus puissant.

Après des heures de combat acharné, il donna le coup de grâce à Thrym qui tomba à ses pieds.

 

Alors qu’Odin s’apprêtait à récupérer la relique, dans un dernier élan, Thrym usa de ses dernières forces pour lancer son ultime psalmodie. Un sort fut envoyé vers le cœur du Léviathan, qui disparut devant les yeux d’Odin juste avant que ceux de Thrym se ferment à jamais.

 

 

Chapitre 4 : Un Léviathan sur Minefield

 

Voici ce qui se passa, bien que personne ne l’ait su avant bien longtemps.

Suite au sort jeté par le Géant, la relique se perdit dans l’espace et dériva des siècles durant, telle une âme en peine dans les profondeurs infinies de l’oubli.

 

Cependant une force inconnue décida un jour de guider cette relique, bien que devenue noire et maléfique quelqu’un de très puissant semblait savoir ce qu’il faisait. La relique fut alors dirigée vers un monde lointain puis elle entra dans son atmosphère, elle brilla de mille-feux dans la voûte du firmament, puis fut projetée dans un endroit bien précis, et la force du choc enterra la relique sous de nombreuses couches en dessous de la surface.

Un groupe de voyageur qui était non loin, intrigués par cette drôle de chose qu’ils venaient d’apercevoir, se dirigèrent vers son point de chute.

Parmi ce groupe il y avait une jeune magicienne du nom de Cadenus, un chevalier nommé Arcadelord et un valet loyal nommé Cyrildu.

La jeune magicienne sentait le pouvoir qui émanait de la relique, mais jamais elle n’eut réellement connaissance de sa présence.

Comme guidés par une certaine force, alors qu’ils comptaient simplement récupérer de la neige et s’en aller, ils décidèrent d’installer un campement à cet endroit.

Ils furent bientôt rejoints par quelques personnes eux aussi attirés par cette mystérieuse force, si bien que le campement se transforma vite en petit hameau.

 

Le temps passa, et la relique avait pris racine sous le village, c’est ainsi qu’elle put commencer à manifester sa magie néfaste.

Les arcanes s’amplifièrent avec le temps, et le cadre du village commençait à s’assombrir, le chaos y régnait plus rien n’était cohérent, et une sombre et maléfique tour noire d’Obsidienne fut érigée en son centre, juste au dessus de l’endroit ou le cœur de glace avait élu domicile.

La jeune magicienne savait que quelque chose n’allait pas, que la magie noire était à l’œuvre, elle commença donc à étudier les phénomènes.

 

Un soir, assise au sommet de la tour d’Obsidienne, alors qu’elle était penchée dans ses grimoires, elle sentit une présence autour d’elle, ses yeux se posèrent sur une apparition pour le moins étrange.

Aujourd’hui encore on ne sait rien de cette rencontre, mais il était clair que cela allait changer à tout jamais la vie de ce village, c’est ainsi que le lendemain il fut décidé que cet endroit porterait le nom de Sedannah.

Malheureusement peu après cette période, les quelques habitants commencèrent à déserter le village, comme contraints par une grande force. Au final seul resta le valet, qui semblait insensible à la magie exercée, ainsi qu’un nouvel habitant qui demeurait au loin à la périphérie du territoire, il s’appelait Amrod.

Cet habitant au demeurant fragile, allait changer de manière radicale le destin de Sedannah.

 

 

Chapitre 5 : Le chevalier des Glaces, sauveur de la citée blanche

 

Désormais pratiquement seul à Sedannah, Amrod passait son temps à vagabonder comme il en avait l’expérience, déçu d’avoir été accueilli dans une ville désormais abandonnée, il passait ses nuits dans les grottes gelées à contempler la voûte céleste, sans jamais ressentir la morsure du froid.

 

Un soir alors qu’il commençait à plonger dans l’inconscience du sommeil, il ressentit une chaleur envahissante autour de lui, et alors qu’il en cherchait la source une forme se présenta devant lui, une forme astrale représentant une personne âgée à la longue barbe , vêtu de rouge et de blanc.

« Jeune homme, tu es celui qui va libérer le fléau des Géants, tu es l’élu des glaces, le chevalier de la blanche Sedannah qui porte mon nom, laisse moi t’enseigner mon histoire »

Alors encore complètement sous le choc de l’apparition, Amrod vit cette dernière se précipiter droit sur lui, et il se sentit comme happé, par le vide.

Il se réveilla par un beau matin dans sa modeste demeure, la tête ankylosée par les tumultes de la veille. Il comprit alors, il se redressa d’un bond en se tenant la tête, il avait été investi du savoir du grand Archimage Shëd Hannhä, il connaissait désormais tout sur le mystère qui entourait la ville, il se savait désormais investi d’une mission.

En se levant, il remarqua un parchemin posé au pied de son lit, il en prit connaissance, il s’agissait d’un plan de construction, la jeune magicienne Cadenus avait bâti ce plan avant de déserter de manière inattendue le village.

Amrod songea alors qu’elle devait avoir eu aussi la visite de l’Archimage, mais que trop effrayée par le pouvoir à combattre, elle avait préféré s’en aller.

Le plan qu’il tenait entre les mains était celui d’un château, mais au delà des apparences, cela était bien plus qu’un château, cela était un catalyseur, le premier d’une rune à grande échelle, qui à terme servirait à rendre sa pureté au cœur de glace, sa mission était désormais évidente, repeupler la ville et commencer les travaux.

Fier de sa nouvelle quête, Amrod trouva vite les moyens d’attirer du monde sur le village, aidé par le valet Cyrildu, la main d’œuvre fut bientôt présente, attirée par l’architecture des constructions à venir.

 

Puis les mois s’écoulèrent, les constructions prirent forme, bien entendu Amrod se gardait bien de ne pas dévoiler la véritable nature de ces constructions pour ne pas affoler qui que ce soit.

Ainsi naquirent le château de Sedannah, Le Glacier, l’Amphithéâtre et la bibliothèque, quatre bâtiments au demeurant simple, mais qui abritent un grand pouvoir.

Placés géographiquement tout autour de la relique d’Erehwon, portant un symbole magique puissant, représenté par un cœur, les quatre catalyseurs formèrent alors une rune magique à grande échelle.

La dernière étape fut de détruire la tour d’Obsidienne dernier rempart des ténèbres de la relique.

Une fois ceci effectué, les changements commencèrent à s’opérer, la ville fut éclatante, resplendissante, pure et blanche. Elle est désormais la représentation de Thorsten dans ses plus beaux jours.

 

Un soir venu, seul dans sa chambrée, Amrod vit pour la dernière fois le grand Archimage se présenter devant lui.

« Jeune héros des Glaces, tu as fait beaucoup pour restaurer la pureté du Léviathan, je ne suis malheureusement plus qu’un esprit dans cette relique, mais sache que mon pouvoir t’accompagne, tu es le chevalier de Sedannah et un grand destin t’attend ainsi que la ville, l’esprit pacifique est restauré, maintenant donne cet esprit à la ville et montre sa lumière à tes voisins, longue vie au Roi… »

Amrod dormit d’un sommeil profond cette nuit-là.

 

Aujourd’hui Sedannah revit, elle resplendit de mille-feux, le petit village sombre qu’elle était au début est devenu un royaume fort, un royaume pacifique gouverné par le Roi Amrod et ses fidèles ministres, l’esprit de Thorsten est revenu, un esprit festif, de lumière et de joie.

Il restait une dernière chose à faire avant tout, Shëd Hannhä avait toujours été représenté de la même manière, Amrod dessina alors un portrait et il ordonna que ce vestige soit placé au sommet du carrousel, un symbole qui ne parlera pas au peuple, mais qui pour Amrod, investi du savoir d’un millénaire permettait de rendre hommage au plus grand héros qu’il lui avait été donné de voir, l’archimage Shëd Hannhä, qui donna son nom à la désormais magnifique ville de Sedannah.

 
Edited by Creator769

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...