Jump to content

darky49

Minefieldien
  • Content Count

    29
  • Joined

  • Last visited

About darky49

  • Rank

Profile Information

  • Pseudo minecraft
    darky49
  1. Plop, bon je profite d'une agression sonore de DOM via Steam.... Sous prétexte de... de j'en sais rien d'ailleurs. IL m'a juste réveillé pour me dire "Darky?". Enfin bref. Je viens juste enfoncer une porte ouverte. Pour dire qu'actuellement c'est légèrement un tout petit chouïa le merdier monstre niveau Taffe. Ce qui se traduit malheureusement par une absence notable sur Minefield/mumbles... P.S: si vous souhaiter (ou pas. Comme je sais qu'il y en a beaucoup qui sont des partisants du moindre effort pour dire de façon polie que se sont de fervent adeptes de la procrastination. Je vous allèges de l'inconfort morale du choix dicté par votre doctrine qui est en contradiction avec votre nature -si quelqu'un à pensé s**e b***e il gagne un bon point-) me faire un cadeau pour noël je suis preneur de journées de 48 ou 72h afin de réussir à pouvoir allouer du temps à Minefield. *Faut vraiment que j'aille dormir en relisant le début de mon post je me suis mis à me demander -comme j'ai écris DOM pour Domfulgen- si Domfulgen ne serait pas un jeu de mot entre DOM et fulgen...
  2. Ouais, et tu es Kubnigérien. Yep c’est bien la seule "bonne" nouvelle depuis mon retour en france Ouep et au vue de ta réponse je vais devoir élever la barre de mon poste de candidature pour rester dans le ton.
  3. Trop de choses ... la nouvelle copine tu considère donc ta copine comme une chose. CQFD \o/
  4. Ah ben voila où je vais pouvoir tous vous faire rager avec mes photos de vacances
  5. J'ai dû relire au moins cinq fois ton commentaire Salem car les quatre premières fois je lisais désagréable -, je fais les mêmes constatations que toi. Je suis preneur de toutes critiques pour améliorer mes écris afin de les rendre plus agréables à lire pour vous.
  6. race: elfe sexe: féminin classe: mage de feu pet: Salem (un regard hagard, le poil collant et la truffe toujours humide. Une jolie petite moutonne au demeurant)
  7. A titre indicatif on avait pensé au début avec Toffi à faire le rp suivant ayant comme titre tu connais l'histoire de "et paf l'arbre" Les vilains dieux ou assimilé de Shiki reviennent, foutent un gros coup de 46 fillette dans le magestral fion de Darky qui la fait et voler jusqu'à ce *PAF* un arbre Pour la suite du rp je vois une sorte de oh c'est paisible ici. Je peux m'installer? et tout le kubni dit oui et dégage les fourmis pour transformer l'arbre en un autel à ma gloire
  8. _______________________________________IRL :_________________________________________________ Pour ce qui est des raisons maillant conduit à poster pour rejoindre votre communauté IG. Principalement car le passage de Shiki en projet modo m’a amené à être sans projet. N’ayant que 2 mois d’ancienneté je n’ai connu que ce projet grâce ou à cause (rayer la mention inutile) de Ratonn. Les membres de la communauté Kubnigérienne étant sympathique bien qu’étrangement dérangée. ____________________________________________ Pour le moment à part aider la communauté je n’ai pas pris connaissance des projets actuels de celle-ci. A par finir la main de Tyty pour la déguiser en arbre. Jusqu’à maintenant je n’ai fait que du minecraft en survivor. Ma seule et unique construction dont je ne suis pas trop mécontente et le dock de Shiki. Si je devais noter de ça va à j’en chie mes construction je dirais que j’en suis à j’en chie sévère ^^ ________________________________________________________________________________________ Pour ceux que je n’ai pas eu le plaisir de rencontrer sur mumble, je suis un homme ayant survécu à 27 révolutions de la terre. Durant mon cursus d’ingénieur j’ai eu la joie de vivre plusieurs mois en Angleterres (Bradford), en suède (Stockholm) et en Allemagne (Darmstadt). C’est séjour à l’étranger mon permis de vister d’autres villes pour ne siter que les capitales dans lesquelles j’ai passé un week end : Prague, Tallin et Riga. Avant d’être étudiant j’ai pû grâce à mes parents visiter le Togo, Bénin, Mexique, république dominicaine, Guadeloupe et d’ici quelques jours je pourrais ajouter Madagascar. Je suis sédentaire depuis maintenant 1,5 ans sur Bordeaux. Avant ça les 5 dernières années j’ai vécu par intermittence à Angers, Bordeaux, Lyon, Limoges et Tours. Je suis Faluchard depuis 2007. Pour les Français qui ne savent pas ce que c’est ce sont les étudiants avec des coiffes à pin’s bizarre. Pour les Belges c’est le pendant de la penne. Pour me détendre j’aime soit me balder soit peindre des figurines de 40K (garde imp) soit tout bêtement casser des blocks à coup de pioche en pierre. De temps en temps il peut m’arriver des coups de folies et d’essayer de faire du high score sur un de mes jeux d’enfance ou d’adolescence. J’ai chez moi un nintendo, megadrive, playstation, Xbox, n64, wiiU et une borne d’arcade maison pour jouer à des jeux d’arcade TourVision (Tetris, Bomberman, Special Criminal Investigation ou une sorte de Conan). Je vais essayer cette année de me remettre à la plongée et au vovinam. J’ai arrêté la plongé quand je suis passé en BTS et le vovinam peut de temps après suite à un accident de voiture qui m’a gratifié d’une fracture des cervicales. Rassuré vous je n’ai aucune séquelle (j’étais déjà presque aussi absurde que Rock_Lee ou Dom avant) à part des crises de migraine de temps en temps. Comme j’aimerais commencer à prendre possession du Kubni je poste le début de ma candide que je finirais dans les jours à venir. Et maintenant place à la révélation… Je ne suis pas un bon conteur. Mais vous demandez un rp pour candidater alors voici un rp. Mouahahahahahahahah <= ceci est un rire machiavélique ____________________________________________IG :____________________________________________ ___________________ _________________________ [justify]Conteur : « Oyez ! Oyez ! Gentes damoiselles, damoiseaux. Approchez-vous et venez-vous faire conter le rêve à l’origine de l’arrivée de Darky dans notre belle colonie qu’est celle du Kubnigeria. Vous vous demandez certainement qui est cette fameuse Darky… ___________________ _________________________ Darky première est unique enfant de sa famille est née il y a près d’une vingtaine d’année. D’un père pécheur et d’une mère joaillière, la jeune femme garde un amour inconditionnel pour ses deux métiers. Elle n’a pas élevé ses deux passions au rang d’art comme ses parents, les pratiquant uniquement en tant qu’hobby. Le plus souvent lors de ses moments de doute face aux misères et vicissitudes de la vie où la pratique de ses métiers lui rappel les souvenirs d’enfance. Epoques à laquelle ses deux parents l’inondés encore de toute l’affectation qu’une enfant de son âge nécessite. Sa vie, à l’image des héros de la ville voisine de Shiki No Mura, n’a pas été tendre avec elle. Dès sa plus tendre enfance elle perdit son père lors d’un raid de maraudeur contre son village natal. Son père, comme tout homme du village en âge de soulever une épée et de porter le bouclier, faisait partie de la milice. Quelques années après sa majorité se fût au tour de sa mère de lui être ravit. Cette année-là l’été avait été si sec que les prés du village étaient bien décharnés. Les cultures s’en été ressenties. Les greniers d’habitudes si pleins étaient à peine remplis. La rudesse de l’hiver qui s’en suivit fût à l’image de l’été. Darky comme tant d’autre concitoyen survit péniblement à cette hiver grâce au sacrifice du reste de la communauté. Sa mère comme tant d’autre parent qui pour éviter la mort de leurs enfants se privèrent. Réduisant leurs rations au-delà du raisonnable. Cela permit à la jeune femme, ainsi qu’a nombre d’enfant de survivre à cette hiver rigoureux. La contrepartie que dût payer le village pour la survie de sa jeune génération fût lourde. Nombre d’adulte, affaiblit par la malnutrition, tiraillé par la faim, le moral rongé par la noirceur des nuits n’eurent pas les forces nécessaires pour arriver jusqu’au printemps. Le village ne se releva pas de cette épreuve et chaque famille partie quérir assistance et réconfort dans les villages voisins. Darky esseulée et traumatisée par cette épreuve resta seule un temps au village. Vivant au début du peu de reste des greniers et des quelques gibiers piégés dans les collets laissés par les villageois dans leur départ prématuré puis de baie et ivraie. ___________________ _________________________ ___________________ _________________________ Il n’y avait plus aucuns vivres dans le village ou aux alentours, c’est sur ce constat que Darky décida d’abandonner la maison de son enfance. Elle posa quelques vêtements de chaque saison pliés sur le drap du lit de ses parents ainsi qu’un peu de pain dure et une jarre d’eau. Elle replia soigneusement le drap sur son paquetage pour en faire un baluchon qu’elle accrocha au manche d’un balai préalablement délesté de sa brosse. En passant l’entrée elle récupéra deux vieux sacs de riz qu’elle remplira de foin sur le chemin pour l’abriter de l’étreinte sanglante du froid de la nuit. Alors qu’elle allait s’engageait sur le sentier à l’orée de la forêt, forte de l’espoir de trouver asile dans un village voisin, un groupe bruyant s’avançait dans sa direction d’un pas décidé. Il ne lui fallut peu de temps pour comprendre qu’il s’agissait de contrebandiers. Ne voulant prendre aucun risque, elle pris ses jambes à son coup et fit demi-tour pour se barricader dans la maison de ses parents. Cachant son attirail dans un placard. La rumeur d’un village abandonné c’était propagé dans les campagnes et avait attiré les pires vermines. Le chef du groupe installa ses quartiers dans la maison de l’ancien chef du village pendant que ses acolytes prirent possession dans les maisons attenantes. Ils passèrent la première nuit à aménager leurs nouvelles maisons. Le lendemain ils se mirent à préparer les ressources et le terrain pour fortifier le village. Darky n’osait plus sortir de chez elle. Elle avait trop peur de révéler sa présence a un groupe sans foi ni lois, ne sachant pas ce qu’ils pourraient faire à une fleur toute fraichement éclose comme elle. Au vue de l’avancement des travaux lors de la première journée elle comprit que si elle ne profitait pas de cette nuit pour s’enfuir il lui serait difficile pour ne pas dire impossible de sortir du village sans alerter ses nouveaux voisins. Elle profita de la noirceur de la nuit pour se faufiler entre les maisons pour sortir par un des trous restant dans l’enceinte barricadée. ___________________ _________________________ Bercée par le crépitement des dernières braises des fours allié à la danse suave des ombres sur les murs. Darky sombre petit à petit dans un sommeil profond, s’abandonnant complément au caprice de Morphée. Les dernières braises éteintes, la chambre plonge rapidement dans la plus pure obscurité aidée par une nuit sans lune. Le vent s’insinue entre les branches des pins encerclant la bâtisse, les forçant à caresser du bout de leurs branches les murs de l’édifice. La douce mélopée créée, pousse un peu plus la jeune femme dans l’étreinte charnelle de la divinité. Alors qu’elle a perdu tout lien avec la réalité, elle se retrouve éveillée dans son lit. Les braises ne font plus aucun bruit, le seul signe de leur présence passée est un léger rayonnement rougeâtre. Il n’y a plus aucun bruit à l’extérieur, pas le moindre bruissement, pas le moindre clapotis. A cette absence de vent tout est identique à la seconde précédente. Elle se sent comme reposée alors qu’elle n’a, pense-t-elle, sombrée dans les limbes qu’un instant fugace. La chambre plongée dans l’obscurité d’une nuit d’ébène est maintenant aussi lumineuse qu’un aride après-midi d’été. Tout laisse à croire qu’elle a rêvé cette nuit. Darky se lève en se dégageant délicatement de sa couette tout en scrutant les alentours comme si sa chambre n’est pas la sienne. Elle est incapable de dire ce qui la trouble mais elle n’arrive pas à se débarrasser de ce sentiment étrange qui l’enveloppe. Alors qu’elle va pour descendre au rez-de-chaussée pour prendre son petit déjeuné, elle réalise que la lumière devant normalement prédominer du côté de la terrasse semble plutôt provenir de son dos. Comme si le soleil était en train de se lever au nord. Intriguée par ce phénomène elle se rend sur sa terrasse pour se rendre compte que le ciel est masqué derrière une épaisse barrière nuageuse sombre. La lumière du moment vient en fait d’éclaire au loin exempte de tonnerre. Le temps d’un clignement et elle se retrouve au point de chute des éclairs. Une étrange chaleur émane du sol asséché et rougit par les assauts répétés de l’éclaire. Lentement elle relève la tête comme si elle savait qu’une force supérieure la manipulait. Elle voit s’abattre sur elle une décharge d’énergie céleste. Mais au lieu de ressentir une effroyable douleur, elle ressent comme une brise légère la caresser. Quand elle rouvre les yeux, elle ne perçoit aucune trace de ce qui vient de se passer, hormis la présence d’une forme mouvante devant elle la toisant de toute sa hauteur. Darky n’arrive pas à distinguer de visage ou quoique ce soit qui s’en rapproche et pourtant elle ressent bien le fait que quelque chose l’épie au plus profond d’elle. Elle baisse la tête pour se regarder, poussée par le sentiment que, peut-être, ses yeux pourront l’aider à comprendre ce qu’elle ressent. Elle se fige traversée par un frison d’horreur quand elle voit un appendice de la créature lui faisant face enfouit dans la partie supérieur de son abdomen. Un soupçon de douleur s’insinue en elle. Perfide et traitresse, la douleur irradie lentement tout le corps de la femme. Plus la douleur devient palpable plus le paysage environnant se désagrège. En peu de temps Darky se retrouve paralysée par la douleur physique ressentit couplé à l’effroi de voir sa nouvelle famille qu’est la ville de Shiki réduite en cendre. C’est au moment où la douleur allait avoir raison d’elle que Darky se réveilla allongée dans son lit en sueur. N’osant pas s’autoriser le moindre mouvement elle retient sa respiration tout en auscultant pendant de longues secondes son environnement. Ce n’est qu’une fois qu’elle se sent suffisamment apaisé qu’elle se remet à respirer. Après quelques instants à respirer normalement et voyant que rien ne se passe elle compris, rassurée, que ce n’était qu’un cauchemar. Elle se lève et se prépare pour sa journée. « Ce n’est pas tout ça mais j’ai un dock à finir » se dit-elle. Malgré ce chantier dantesque pour elle, une part d’elle est absente, focalisée sur ce rêve essayant de trouver un sens, une signification. Cette nuit Darky se retourna un nombre incalculable de fois. Impossible de trouver le sommeil tenaillée par le pressentiment que si elle baisse sa garde pour dormir elle subirait le même châtiment que la veille. Mais exténuée part ça journée le sommeil gagna la bataille. Et comme la veille, elle se réveilla en ce qui semblait être la journée et de nouveaux elle se retrouva aux mains d’une créature étrange. Au détail que cette fois-ci elle eut l’impression de l’entendre parler. A son réveil des mots résonnent dans son esprit. [/justify]
  9. Je n'aurais qu'un mot à dire: BRAVO! Continuer comme ça et ne lâchez rien
  10. darky49

    [Flood] Shinsui.

    Enfin libreeeeeeeeeeee \o/
  11. Espérons que ca ne plante pas avant la fin XD
  12. darky49

    [Flood] Shinsui.

    Joyeux anniversaire future cracrabin
×
×
  • Create New...