Jump to content
Sign in to follow this  
Kolwako

[Accepté]Candidature de Kolwako - Un Aventurier à Nevah

Recommended Posts

937168Titre.png

 

Bonjour ou bonsoir à toutes et à tous,

 

Après avoir longuement réfléchi, j’ai décidé de me lancer dans une nouvelle aventure, et celle-ci je souhaite la passer à vos côtés, afin de rejoindre vos rangs, et de m’investir concrètement dans la ville de Nevah ! J'espère que ma candidature vous plaira, et je vous souhaite une excellente lecture.

 

671523Prsentation.png

IRL, je me nomme Nicolas, je vais avoir 17 ans et je suis actuellement en 1ère S dans un lycée du Sud de la France. J’aime beaucoup les jeux-vidéos, qui est je l’avoue ma plus grande passion, ainsi que la 3D et l’animation auxquelles je commence à m’initier, doucement. Je joue à de nombreux jeux-vidéo comme Minecraft bien sûr, mais aussi League of Legend, Battlefield, Far Cry 3, Skyrim ou Tomb Raider à mes heures perdues.

 

Au niveau de mon caractère, je ne pense pas être quelqu’un de désagréable (même si je sais pertinemment qu’en disant ça, je vous tends une perche phénoménale pour les trolls qui sommeillent en vous), ne cherchant qu’à m’amuser et à faire rire les autres. Je suis plutôt franc, direct, bref je n’aime pas beaucoup tourner autour du pot et j’ai un bagage conséquent en jeux de mots moisis et autres blagues douteuses. Je peux même vous proposer le meilleur des pires vidéos qui circulaient à partir de 23h à Labes, pour les plus solides d’entre vous !

 

IG, je suis Kolwako comme vous le savez déjà. Je suis labessien d’origine, ainsi qu’yppadi/novin, ainsi que Providencien pour ce qui est de mes nationalités. Je suis d’ailleurs Conseiller labessien (même si mon boulot ne se résume plus qu’à la conservation de la mémoire labesienne) et dirigeant de l’Archipel du Kri’h’Per, le projet à dominante décoration et surtout aventure que j’ai initié sur Nabes. Mis à part ça, je cumule les fonctions de cartographe (ou scribe si vous préférez) au côté de miti, de rédacteur dans l’équipe du Vagabond Enchaîné, et je suis avant tout un aventurier possédant une licence commerçante !

 

Si vous voulez voir mes anciennes candidatures, voici mon palmarès :

 

Paysan

Voyageur

Commerçant & Objet unique

 

Labessien

Providencien

 

Archipel du Kri'h'Per

 

 

463003MesMotivations.png

Comme je l’ai rapidement mentionné juste avant, je n’ai plus de communauté active sur Minefield. Certes, je fais partie de Labes et de Novi, mais les deux communautés sont inactives sur le serveur en lui-même. Les quelques labessiens restants se concentrent en effet sur le multigaming, et les quelques novins quant à eux sont regroupés dans l’équipe du Vagabond Enchaîné.

 

C’est donc ce manque qui m’a motivé à écrire cette candidature pour rejoindre cette communauté qui a toujours eu une place particulière pour moi. L’envie de rejoindre Nevah remonte à mes débuts, et si Vincineuze ne m’avait pas fait découvrir Labes à mon arrivée sur Minefield, je me serai sûrement tourné vers vous. Mon arrivée à Minefield dans le RP de ma candidature Paysan se fait d’ailleurs à Nevah pour la petite anecdote !

 

Bien sûr, il n’y a pas que cela. A l’heure actuelle, et je pense que cela sera le cas pour un long moment encore (vu l’évolution de Minefield) vous faites partie des communautés les plus « âgées » voir « matures » du serveur. Ces mots sont à prendre avec des pincettes et n’engagent que moi et mon humble avis, mais c’est le premier critère que j’ai mis en avant lors de ma recherche (même s’il n’y a pas eu vraiment de recherches sachant déjà où je voulais aller, m’enfin bref). Que ce soit Labes, Novi ou New-Providence (pour les quelques mois que j’y ai passé) j’ai toujours évolué dans des communautés où je faisais partie des plus jeunes. Et je n’ai pas envie de changer cela !

 

De plus, depuis que je squatte passe du temps à vos côtés, j’ai quelques repères à Nevah. Je connais la grande majorité des nevains, je discute même avec certains très régulièrement, et « j’évite » ainsi l’étape où nous devrions faire connaissance. Je fais cette candidature pour le côté administratif mais je pense que vous avez déjà votre opinion sur moi et ma potentielle arrivée à Nevah. Est-elle bonne ou mauvaise, à vous de me le dire !

 

Puis, la ville comme la communauté de Nevah est fascinante pour moi. Je retrouve cette cohésion, cet esprit de « famille » que j’appréciais tant à la grande époque de Labes et Novi (qui perdure encore avec les quelques survivants de chaque communauté mais en moindre mesure), et j’ai envie de le retrouver. Ce serait l’occasion pour moi de m’impliquer aussi dans vos constructions dont j’ai été un grand admirateur depuis un long moment. Et ayant eu la chance de voir le résultat de certains projets aboutis en interne, comme vos montagnes, je ne peux qu’avoir envie de contribuer à leur réalisation sur Minefield !

 

Et entre nous, Nevah impose le respect. Rares sont les communautés toujours aussi après 3 ans de bons et loyaux services !

 

 

332664Quelquesinformations.png

Je tiens à ce que vous m’acceptiez, ou non, en toute connaissance de cause, pour que vous n’éprouviez pas de regrets si je puis dire et je me dois donc de préciser certains points. Je ne suis pas nouveau sur Minefield, et en plus de deux ans de jeu, j’ai eu le temps d’acquérir des fonctions et des « devoirs » qui m’empêcheront d’être disponible 24/24 et à 100% pour Nevah. Cela peut paraitre bête, certains vont sûrement me dire que je me tire une balle dans le pied en faisant cela, mais au moins vous le saurez !

 

- Je suis avant tout labessien, et je ne pourrai jamais me séparer de la ville dont je suis le conseiller. Alors cela est à relativiser bien sûr, car Labes et ses citoyens sont inactifs sur le serveur, tournés désormais sur le multigaming comme je l’ai déjà dit. Je conserverai donc des contacts réguliers sur mumble avec eux, n’assurant pas une présence totale parmi vous. Mais rassurez-vous, je compte bien passer la majeure partie de mon temps à vos côtés !

 

- Je suis dirigeant de l’Archipel du Kri’h’Per, qui est avant tout un projet que j’élabore depuis plus d’un an. Je continuerai donc à y travailler dessus, et à gérer toute l’équipe qui travaille à mes côtés sur ce projet, et je ne pourrai pas non plus assurer une présence totale dans la ville-même, c’est-à-dire en jeu, de Nevah. Mais je compte bien gérer mon temps afin d’être présent dans les projets de la ville et surtout lorsque vous vous regrouperez pour travailler ensemble.

 

En résumé, je ne respecte pas vraiment votre volonté de se consacrer totalement à Nevah, ni l’unique nationalité qui est conseillée. Néanmoins, je compte m’y investir sérieusement et concrètement et ce pour la majeure partie de mon temps. Comme je l’ai déjà dit, cette candidature a été longuement réfléchie et discuté, notamment avec miti16 et Yuna_Moon, et j’ai pris le temps de savoir si je pourrai assurer la présence à la fois à Labes, sur l’Archipel du Kri’h’Per et à Nevah, et je pense en être capable.

 

Je préfère seulement vous prévenir que je m’absenterai de temps en temps du mumble pour rejoindre les labessiens, et d’autres fois du jeu pour me consacrer à mon projet !

 

 

979599Monhistoire.png

J'ai placé le Rôle-Play, plutôt long, dans un spoiler afin que vous n'ayez pas à le charger ni à scroller pendant 17 ans pour le passer. Pour information, j'ai cité quelques lieux existants à Nevah pour le rendre plus réaliste. N'hésitez pas à me donner, si vous le lirez, votre avis dessus, et je vous souhaite une agréable lecture !

Depuis maintenant plusieurs mois, Kolwako vivait de plus en plus seul, obstiné voir obsédé par ses recherches sur l’Archipel du Kri’h’Per, fraîchement découvert. Devenu un loup solitaire, il passe le plus clair de son temps à travailler à la découverte du secret de ces mystérieuses îles qui, selon lui, aurait une valeur inestimable.

Mais cette solitude lui pèse de plus en plus. Loin de tous ceux qu’il connait, il éprouve peu à peu le mal du pays comme il aime le dire, et ses fouilles n’ont toujours pas porté leurs fruits. Agacé, peut être déçu, il décide de revenir quelques temps sur les terres de Stendel afin d’y prendre quelques jours de repos.

 

 

 

Cela fait bien longtemps que je n’avais pas mis les pieds sur le continent. Des semaines que je passe ma vie sur ces îles et que je ne trouve toujours rien. J’ai besoin de souffler, de m’aérer l’esprit, et c’est plutôt déterminé que je repars vers Stendel en zeppelin, le fruit de plusieurs semaines d’économies. Le trajet du retour m’emplit de nostalgie, repensant à cette folle course que nous avions réalisée avec Dranoel pour être les premiers à explorer ce temple qu’une équipe d’archéologues avaient découvert sur l’Archipel.

Mais cette histoire, c’est du passé, et aujourd’hui Dranoel est bien loin. Disparu, je ne reçois que de rares missives dont l’adresse m’est toujours inconnue et où il me donne quelques nouvelles de lui. M’enfin cela devait arriver tôt ou tard.

 

Le voyage devrait durer environ deux jours avec une escale à la capitale de Nabes pour y acheter de quoi se nourrir durant le trajet. Après plusieurs heures de vol, je commence à apercevoir quelques villes m’annonçant que je survole les terres de New-Stendel. Qu’est-ce qu’elles ont pu changer ! Je vois que le cuivre et l’acier, spécialités nabessiennes, ont trouvé leur place dans l’architecture des bâtiments de la région après quelques semaines seulement d’exportation.

 

Le soleil fait doucement place à la lune, et survoler ces contrées de nuit aura été l’une de mes plus belles expériences. C’est un paysage flamboyant qui s’étale sous mes pieds et je ne sais plus où donner de la tête. Je me suis d’ailleurs dit qu’il faudra que je reparte de nuit tellement ce spectacle est exceptionnel. Mais peu à peu les lumières deviennent de plus en plus éparses, les villes font place à des villages de plus en plus petit, jusqu’à des habitations isolés, et enfin plus rien. Le noir complet, là où tout n’est que nature et végétation. Je ne distingue plus que de vagues formes au sol, des nuances de noir et de gris foncé, et je me tourne alors vers le ciel dégagé de cette belle nuit d’hiver.

 

Soudain, une petite lumière attire au loin mon attention. Je ne distingue pas du tout ce que c’est, et viennent s’ajouter à elles d’autres lumières tout aussi faibles formant peu à peu une sorte de barrière. Ce sont peut-être d’autres zeppelins qui passent par-là, ce moyen de transport devenant de plus utilisé car de plus en plus accessible aux gens. Tout à coup une vaste lumière apparait sur ma droite, et je comprends trop tard ce qui se profile devant moi : des montagnes. Je parviens enfin à apercevoir les formes abruptes de ce qui s’apparente aux montagnes nevaines, les plus hautes de ces contrées. Et cette forte lumière vient de leur Académie des Mages, perchée tout là-haut.

 

Je braque violemment la barre, mais rien se ne passe. Je recommence avec plus de force, et le mécanisme semble bloqué. Je regarde derrière, et en effet le gouvernail semble bloqué, puis se plie brusquement, projetant la coque sur le côté, moi avec, manquant de peu de passer par-dessus bord.

 

Je me suis rendu compte bien trop tard du danger, et le zeppelin heurte violemment le flanc de la montagne sur lequel je fonce à toute allure. Repoussé, l’appareil se met à tanguer et heurte à nouveau le sol. Peu à peu je perds de l’altitude, le ballon étant sûrement percé à un endroit et le moteur n’endigue qu’à moitié cette perte. S’entame alors un slalom entre les divers pics et rochers, et je m’enfonce dans une sorte de vallée tout en prenant une vitesse vertigineuse. Le zeppelin perd toujours de l’altitude et se met peu à peu à glisser sur le sol et dans le bruit sourd que fait l’hélice de l’appareil qui continue de tourne, projetant des gerbes de terres et de roches derrière elle. J’aperçois au loin la ville de Nevah, reconnaissable par sa citadelle qui émet une lumière flamboyante, tout comme le reste de la ville d’ailleurs. Je me suis donc bel et bien heurté contre leur chaîne de montagnes.

 

Je réussis à donner assez d’impulsion avec le reste de moteur que j’ai pour refaire décoller l’appareil, voyant une plaine au loin où je pourrai m’y « poser ». Péniblement, et tout en continuant de racler de temps en temps le sol ou les flancs de la montagne, je parviens à atterrir violemment dans un champ agricole, manquant d’ailleurs de m’écraser sur l’immense moulin qui le domine.

 

Je m’extraie difficilement de la cabine de pilotage, descend du zeppelin, et m’assieds au pied d’un arbre non loin. Je ne me soucis d’abord guère de mon état, mais plutôt de celui de mon zeppelin. Toutes mes économies y sont passées et je ne retrouverai pas avant des semaines de quoi retourner sur l’Archipel. Il n’est pas mort pour autant, et je m’étonne même de son « assez bon » état, mais la réparation va sûrement être aussi élevée que l’achat d’un neuf. Je me sens très mal, et je n’en suis pas non plus sorti indemne : j’ai mal de partout. Ma vision est floue, et j’ai les oreilles qui sifflent. Je n’arrive même plus à me relever, et je n’ai pas la force d’aller chercher du renfort. Tant pis, je resterai ici à regarder ce qui sera mon premier accident de vol, dépité devant mon zeppelin planté dans le sol. Il ne risque pas de s’envoler comme ça !

 

Mon arrivée fracassante, et surtout très bruyante, n’a pas manqué d’alerter les nevains habitant aux alentours. Je discerne plusieurs silhouettes se diriger vers le lieu du crash, et certaines m’ayant sûrement vu viennent me porter secours. Une personne entoure son cou de mon bras, me soulève, et commence à m’emmener vers le centre-ville. Nous arrivons ainsi péniblement à Nevah, épaulés par une autre personne croisée sur la route, et tous deux semblent m’emmener vers la taverne de la ville. J’y suis allongé dans une chambre à l’étage, et je perds connaissance à ce moment-là.

 

Je suis réveillé par des discussions assez bruyantes venant du rez-de-chaussée. J’ai un mal de crâne épouvantable, et je m’appuie sur les murs pour tenter de les rejoindre. Plusieurs nevains sont réunis autour d’une table, et la personne qui m’a porté la veille est derrière le comptoir en train de préparer les commandes. Je reconnais quelques personnes que j’ai déjà pu rencontrer à la capitale, et m’invitent à les rejoindre à leur table. Je crains qu’ils ne s’indignent devant les dégâts que j’ai causé, mais leur attention se porte particulièrement sur mon état de santé et mes blessures. Ils m’annoncent par ailleurs que mon crash a d’ores et déjà parcouru toute la ville de Nevah, et plusieurs d’entre eux travaillent d’ailleurs afin de le remettre en marche.

 

Je reste surpris un moment. Je ne les connais pas énormément, n’ayant eu que l’occasion de discuter avec certains, et ils se soucient avant tout de moi et pas des éventuels dégâts que j’ai pu causer ? Et sans même que je ne quémande leur aide ils réparent mon zeppelin ? Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas fait l’objet d’ autant d’hospitalité. Je décide de me rendre sur les lieux, et en effet plusieurs nevains s’affairent à regonfler le ballon et retaper la coque à moitié plantée dans le sol. Quand je leur demande pourquoi ils font ça, ils rient tous en cœur et me rétorque « Et pourquoi pas ? » sur un ton calme et le sourire aux lèvres.

 

Le duc et ses consuls arrivent alors sur place, et je reconnais l’un d’entre eux, ayant déjà eu l’occasion de discuter avec lui, un certain miti le 16ième. Il prend d’abord de mes nouvelles et s’assure que je vais bien, puis me demande en souriant comment j’ai réussi un tel exploit. Je lui raconte alors toute l’histoire. Tous comme les nevains de tout à l’heure, il reste très détendu, et me demande simplement de l’amener sur le lieu de la première collision, et le trajet que j’ai ensuite réalisé. Alors très gêné, presque stressé par les dégâts que j’ai causé, je me détends un peu à mon tour, voyant qu’ils ne semblent pas très énervés ni affolés à cause de moi.

 

Je passe la journée en sa compagnie, et il en profite de ce moment pour me faire une petite visite de la ville. Je découvre alors cette cité immense et magnifique dont les citoyens semblent très serviables et aimables, chacun venant à ma rencontre pour prendre de mes nouvelles. D’ailleurs, une certaine Yuna m’a fait don d’un magnifique dessin mais j’avoue avoir été assez surpris de la voix enfantine qu’elle avait. Miti m’a tout de suite rassuré, disant que c’était normal et que l’on s’y habituait avec le temps.

 

Le soir, miti nous a fait passer près du crash et le zeppelin a déjà une meilleure tête Il reste encore du boulot mais je suis étonné d’autant d’efficacité. Je lui demande alors combien cela me coûtera, et si je pouvais me rendre utile pour me racheter, et il sourit à nouveau. Je pousse un cri d’exclamation quand il m’annonce que ce n’est que de la générosité, et que cela ne me coûtera pas une pièce d’argent ni même un service. Il me reconduit alors à la taverne, beaucoup plus remplie que ce matin, presque pleine à craquée.

 

Je reconnais quelques figures que je connais, ou que j’ai croisées durant la journée, et tous lèvent leurs chopes de bière poussées de cris de joie à mon entrée, puis tous s’esclaffent en cœur. S’en suit une soirée que je n’oublierai jamais, durant laquelle j’ai fait connaissance avec la plupart des nevains. Tout le monde partage ses anecdotes du jour, et je raconte pour ma part mes plus incroyables aventures qui semblent fasciner tout le monde, au point même que tous crièrent « Une autre ! » à peine après que j’en ai prononcé le mot final.

 

A la fin de la soirée, et avant que tout le monde ne soit parti, j’en profite pour faire un petit discours et remercier tout le monde pour leur hospitalité et leur solidarité à mon égard. Un éclat de rire général me fait comprendre que c’est bien une habitude chez eux, ayant eu la même réaction à chaque fois que j’ai évoqué ce sujet. Tous m’affirment que c’est fait avec le cœur, et certains même m’invitent à rester un peu plus longtemps, au moins jusqu’à ce que mon zeppelin soit remis à neuf. J’accepte volontiers l’invitation, car je me sens bien à leur côté, et cet esprit de famille qui semblent les unir me rappelle étrangement celui qui unissaient tous les labessiens.

En une semaine le zeppelin fut remis totalement à neuf, et fut même amélioré par les ingénieurs de Nevah pour le rendre plus rapide et plus résistant. Une lampe de glowstone très puissante a même été accrochée à la proue, « pour que t’évites de te planter à nouveau dans nos montagnes » lui ont-ils dit sur le ton de l’humour. Kolwako repoussa chaque jour son départ, prétextant ne pas se sentir encore prêt à repartir, ou bien car il avait des choses à faire par-ci par-là. Mais en réalité, il ne voulait pas s’en aller. Il se sentait véritablement comme chez lui ici. Et après s’être renseigné auprès de miti, qu’il avait d’ailleurs mis au secret, sur les modalités pour devenir l’un des leurs, il se mit à écrire chaque soir sa candidature.

 

 

 

832024Lemotdelafin.png

Je souhaiterai remercier miti pour m’avoir fait visiter Nevah et surtout pour avoir répondu à mes questions concernant la postulation à Nevah, ainsi qu’à Yuna_Moon pour m’avoir aussi aidé et donner quelques conseils bien utiles !

Je remercie et salue aussi toute la communauté de Nevah avec qui j’ai déjà passé d’excellents moments. Vous êtes franchement géniaux, et je ne dis pas ça pour être accepté, et ce serait un immense honneur pour moi que d’arborer votre emblème !

 

J’espère avoir été clair dans mes propos, que ma candidature vous plaira et surtout que je correspond au type de joueurs que vous cherchez, et je vous dis à bientôt !

 

 

 

:air: :air: :air: :air: :air: :air: :air: :air: :air: :air: :air: :air: :air: :air:184333Kolwako.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yeahhh KolwaPote !

Il mérite entièrement sa place sur Nevah et il a su s'intégrer très facilement avec nous.

 

Et puis après tout il est le seul à avoir catapulté Yuna sur le salon Harmonia.

..

..

..

Ah oui et il fait des belles photos en plus :)

 

+1 à Kolwako

 

 

EDIT :

Maintenant reste plus qu'à Shqnks de poster sa candidature ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je proteste, cet homme est labessien et donc inapte à toute forme de vie en société civilisée ou les règles du 23h, de la protection du Mateo sauvage et celle du "lâché de Starfunx" ne sont pas prescrites. Cet homme vous ment, il est fou.

 

Signé la Compagnie créole

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je proteste, cet homme est labessien et donc inapte à toute forme de vie en société civilisée ou les règles du 23h, de la protection du Mateo sauvage et celle du "lâché de Starfunx" ne sont pas prescrites. Cet homme vous ment, il est fou.

 

Signé la Compagnie créole

 

Pas de soucis la Tundrah, va le nettoyer en profondeur ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien. Le plan d'envahissement de Nevah a commencé. Notre espion envoyé sur ces terres n'aura visiblement aucune difficulté à s'intégrer parmi eux, après tout c'est le meilleur aventurier de nos contrées...

Bientôt, Labes supplantera Nevah !

 

Comment ça, je parle trop fort Kol' ? Hein ? Et m**** !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si tu veux Killer, je me débrouille pour que le Kubnigera et Bel-O-Kube infiltrent Nevah, et on se la partage à la fin ! o/

 

Sinon, ça fait toujours plaisir de voir des gens qu'on apprécie intégrer des communautés qu'on apprécie tout autant ! Bisous à vous, et +1 à Kol même si je ne suis pas d'ici, parce qu'il est gentil. o/

Share this post


Link to post
Share on other sites
MAIS JE N'AI PAS UNE VOIX ENFANTINE ><

 

Rofl, bon c'est bien parce que t'es gentil avec les autres alors... +1

 

 

LOL LOL LOL

 

Kolw.jpg

 

Moi je sais ce que c'est : Un Splendide vert :)

 

"Un écureuil vert

Qui courait dans l'herbe

Je l'attrape par la queue,

Je le montre à ces messieurs

Ces messieurs me disent :

Trempez-le dans l'huile,

Trempez-le dans l'eau,

Ça fera un escargot

Tout chaud.

Je le mets dans un tiroir

Il me dit qu'il fait trop noir

Je le mets dans mon chapeau,

Il me dit qu'il fait trop chaud

Je le mets dans ma culotte,

Il me fait trois petites crottes. "

 

Sinon surper candidature, super bonhomme donc +1 what else?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien que je ne passe que peut souvent, je connais bien ce joueur et connait sa valeur.

 

Je me rappelle encore des événements qu'il avait organisé pour Labes.

 

Bref plus un.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi je sais ce que c'est : Un Splendide vert :)

 

"Un écureuil vert

Qui courait dans l'herbe

Je l'attrape par la queue,

 

OK ON VA VITE SE DÉTENDRE ET REPOSER L'ÉCUREUIL AU SOL !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

A cause du trop gros nombre de plussoiement, du RP un peu trop bien écrit et de ta super activté au sein de Nevah ces derniers temps, je me vois dans l'obligation de ne pas te refuser.

 

Cependant, du fait de tes expériences en jeu précédentes, un double passage à la Tundrah (à l'endroit et à l'envers) est obligatoire, afin de te purifier.

 

Bref, aujourd'hui je te fais **.

 

Bienvenue parmi nous ! :cookie:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...