Jump to content

[RP] Les notes de Daerhal


glandudu68
 Share

Recommended Posts

Ce Rp est en hommage à une personne qui m'était chère, ce personnage est sa représentation fictif que j'aurais dû écrire depuis mon arrivée sur Minefield. Cependant n’étant pas prêt j'ai renoncé à écrire cela, mais maintenant peut-être est ce le moment ? Il faisait surface de temps en temps,, par si par là, dans la taverne de Sky ou dans mes BD's. Il fallait que je l'expose maintenant pour me débarrasser de ce fardeau pesant sur mes épaules.

Je ne suis pas fan des pavés donc désolé si certains de mes récits sont courts.

 

Donc en hommage à ce guitariste perdu dans les limbes du passé, à toi.

Bisous

 

Rôle-play

 

   "Suis-je un monstre ? Suis-je humain ? Suis-je un scientifique ? Suis-je un fou jouant un double jeu ? J'ai terminé." Ils me mirent un sac noir sur la tête et des menottes aux bras et aux jambes. Ils m'embarquèrent je ne sais où pour aller à ma dernière demeure. La fourgonnette était tirée par de vieux chevaux, fait avec du vieux bois craquelant à la moindre bosse, j'aurais pu facilement m'en échapper, mais il fallait mettre fin à cela. Mettre fin à ma traque et m'enfuir une fois pour toute de ce monde. Ce monde sans foi ni loi.

Mon carrosse ralentit et le petit monde s’accéléra autour de moi, nous étions arrivés... Une fois mon sac enlevé, je découvrais enfin ma dernière demeure. Une battisse immense, aux piliers colossaux, une porte doté d'une sécurité magique pitoyable. Est ce là dedans que j'allais mourir ?

    "Nous sommes arrivés,tu sais que nous t'avons chercher pendant des mois sans te trouver ? Et là un beau jour tu te montre à nous, emballé prêt à te rendre. C'est une belle prise, et une belle promotion qui m'attends" dit-il avec un air goguenard que je ne pouvais tolérer. Ils me trainèrent jusqu'à la salle d'audience. Mains et pieds liées, je ne pouvait pas faire autre chose à par regarder, j'étais fatigué, il n'attendait rien pour perdre ce qu'ils avaient construit. La porte s'ouvrait lentement, m'offrant à ma vue une centaines de personnes venus assister au procès du rôdeur, du disparu, du voleur d'âme...

    "Daerhal, est ce bien cela ? Vous en avez eu tellement d'autre que je mis perd, dit le juge de l'assemblé, vous êtes reconnu par tout le monde ici présent, vous êtes celui que l'on recherche, vous êtes Daerhal." Je pris de l'assurance à entendre cela, les traits de mon visage se détendirent.Ils se trompaient encore une fois.

"J'ai suivis les règles depuis si longtemps, soupirais-je."

" Pas selon notre point vue, huèrent en coeur l'assemblée."

" Non, dis-je d'un ton ferme, pas vos règles, vous travaillez pour un système tellement détraqué que vous n'avez jamais vu qu'il était corrompu en son propre cœur." Ces mots intriguèrent quelqu'un de l'assemblée pendant que d'autre continuait à hué. "Quand j'ai du enfreindre vos règles, votre maire à engager une équipe d'assassin et votre chef de police à surveiller ces rivaux pour le siège du maire. Vos règles ont souvent changées quand cela vous arrangeaient. Je ne parlais pas de vos règles je parlais des miennes. J'ai vécu si longtemps selon ses règles. Et j'y ai cru depuis si longtemps. Cru que si tu suivais ces règles, tu gagnerais à la fin, quoi qu'il arrive. Mais j'avais tort, pas vrai ?" Tout les juriste avait leur yeux braqués sur moi, pour essayer de ne rien divulguer, mais il se trompaient encore. "Tout les gens qui comptaient sont mort, ou le seront bientôt, avouais-je d'un ton solennelle, Et on aura disparu, sans trace, donc maintenant je dois me décider. Décider de laisser mourir ses amis, de laisser l'espoir mourrir, de laisser le monde grandir sous vos pieds juste parce que je veut suivre mes règles. Je dois me décider... J'essaie de me décider !" Je força mon regard, mes yeux s'assombrir d'un coup, et pris un ton grave "Je vais te tuer. Et je dois décider combien de mes propres règles j'ai envie de briser pour que ça marche...''

" Tu veut rajouter menace à la vie d'un juge à ton dossier Daerhal, interrogea le juge."

Je fronça les sourcils "Ce n'est pas à toi que je parlais." Je me retourna, il était là, au coin de l'encadrement de porte, il savait de quoi je voulais parler il savait pourquoi.

'' Vous obéir est le cadet de mes priorités. Je voulais juste voir l'homme qui ma fait tomber en chute libre. Je le salue et je lui passe le bonjour. Nous allons nous revoir" L'homme en question, sortit de la pièce et demanda à sécuriser les issues "Tu ne peut rien faire, tu es tombés dans mon piège, que le spectacle commence..."

Je détruit les menottes en une fraction de seconde, une dizaine de garde s'élancèrent sur moi pendant que le juge criais pour appeler des renforts.Je disparu dans un sifflement et réapparu à coté de l'homme en habit noir. "Nous allons mourir ensemble." lui murmurais-je à l'oreille. Je le pris au cou et je sifflota. Son corps devint inerte et pale. "Cette homme vient de se faire voler son coeur, il se trouve dans votre sacoche Mr le juge..." Effectivement le juge ouvrit son sac et un cœur humain y gisait encore entrain de battre faiblement.

"Il est enfin temps pour moi de tirer ma révérence. Je vous attends"  Les gardes arrivèrent par douzaine, il fonçait comme des béliers sur moi, je savourais ce dernier instant d'emprisonnement... Les lames transpercèrent mon corps de par et d'autre. Je lâcha un filet de sang et en soupirant pour la dernière fois "Bonne chance pour la suite... Maintenant... Je peut reposer en paix..." Je ferma les yeux et laissa mon esprit vagabonder...

 

Je me réveillais en sursaut dans ma demeure au plus profond du néant. "Tout cela n'était qu'un souvenir... Ouf... murmurais-je" Mes souvenirs refaisait surface souvent en ce moment. Je devais en trouver la source... Je me levais de mon lit bancale, et regardais au loin dans le noir profond du néant. "Peut-être suis-je destiné à vivre sous une autre identité, si je ne l'aurais pas tuer, que serais-je devenu aujourd’hui ?" Je me posais trop de question à moi même, le repos me donnera les réponse. Mes paupières  se refermèrent, mes pensées disparaissaient pour laisser place aux songes...

 

- - -

À suivre...

- - -

 

Après avoir relu une énième fois mon récit, je me rends compte que je n'écris pas beaucoup en comparaison à d'autre donc désolé si ce point vous dérange mais je suis très épisodique sur  ce point. Eheh faudra vous y faire ^^

Bref je m'attaque à la suite de ce pas et puis si quelque chose vous dérange dites le moi !

 

Glandesquement, Daerhal.

Link to comment
Share on other sites

Bon bon bon...

Alors comme ça j'ai trimbalé un "homme" capable de m'arracher mon coeur à distance d'un claquement de doigt?

Bien...

Faudra que je me rappelle de ne plus baisser mon champs de force moi...

 

 

HRP: excellent RP! Épique à souhait et avec une narration très sympa!

Link to comment
Share on other sites

Je ne vois pas en quoi ne pas écrire des pavés est mal :') Mais soit.

J'ai toujours pensé que la qualité était meilleure que la quantité.

Puis nous ne somme pas tous égaux face au rp :3

Mais j'ai bien aimé ce que tu a écris :3

Vivement la suite :3

Link to comment
Share on other sites

Ouah !

*se lave les yeux à la Javel*

Sincèrement...c'est beau putain. C'est un des meilleurs RP que j'ai lu de ma vie. Le style d'écriture est formidable, l'histoire bien montée, etc...

Par contre, tu as laissé passé quelques fautes :/ Si tu veux je peux t'aider à les corriger sans PA's en échange.

Bien à toi,

 

-Zayhr-

Link to comment
Share on other sites

Merci à vous, je ne pensais pas avoir de remonter positive de si tôt ^^

 

Ouah !

*se lave les yeux à la Javel*

Sincèrement...c'est beau putain. C'est un des meilleurs RP que j'ai lu de ma vie. Le style d'écriture est formidable, l'histoire bien montée, etc...

Par contre, tu as laissé passé quelques fautes :/ Si tu veux je peux t'aider à les corriger sans PA's en échange.

Bien à toi,

 

-Zayhr-

C'est gentil Zaphyr mais il faut que je m'améliore de mon coté pour faire ça comme un grand :D Merci quand même !

 

Je ne vois pas en quoi ne pas écrire des pavés est mal :') Mais soit.

J'ai toujours pensé que la qualité était meilleure que la quantité.

Puis nous ne somme pas tous égaux face au rp :3

Mais j'ai bien aimé ce que tu a écris :3

Vivement la suite :3

Je ne dis pas que c'est mal mais que je n'aime pas forcément en écrire des pavés :3 Merci ^^

Link to comment
Share on other sites

Je ne dis pas que c'est mal mais que je n'aime pas forcément en écrire des pavés :3 Merci ^^

Faire par petits épisodes c'est pas mal aussi :3 Il faut savoir bien découper l'intrigue :3

Et chacun sont style :3 Et c'est ce qui fait de nous des êtres uniques :)

Si tout le monde avait le même style d'écriture, la vie serait morne :')

Link to comment
Share on other sites

Bon bon bon je commence une suite, pourquoi s'arrêter en si bon chemin ?

Encore une fois si y'a des trucs qui vous dérange, dites le moi :3

Et merci pour vos retours positifs !

 

Ps : Voici une musique d'ambiance.

 

Rôle-Play : Chapitre II "Moi ?"

 

  "Suis-je un monstre ? Suis-je humain ? Suis-je un scientifique ? Suis-je un fou jouant un double jeu ? J'ai terminé." Cette phrase redondait dans ma tête, frappant ma boîte crânienne  à chaque mouvement dans ma couche. Mais qu'ai je fais au monde pour ne pas pouvoir me repentir... "Partout où je passe, chaos et crime me suive, inlassablement, jamais je n'aurais pu parler à quelqu'un sans qu'il ne se fasse tuer par... par... cette autre moi ? Je ne suis pas seul ici, je ne m'occupe qu'avec cette autre moi. Je suis corrompus... J'ai dû me tuer pour le protéger... Ahhhhh" je me frappait la tête pour éviter de repenser à l'être chère qui m'a protéger pendant des années. Je tombais au sol lourdement et me recouvrais sur moi-même, je sentais la terre froide de ma demeure, je sentais tout...

"Pourquoi maintenant ? Pourquoi me faire subir ça ? Je t'ai déjà dis de le laisser tranquille, soupirais-je, une bonne fois pour toute... C'était plus qu'un ami et tu m'en as séparer... Je l'ai aimé pour tout, il est temps que j'en finisse avec toi..." je criais, je criais à mort pour qu'il m'entende.

"Mais mais oui, dit la voix dans ma tête, essaye de me tuer... fait toi plaisir... montre moi ta puissance, souviens toi chez qui tu la puise.." Il avait un sourire en coin. Il ricanait. "Battons nous... Tu sais comment procéder petit..."

   Je me relevais faiblement du sol, je n'aimais pas la tournure que les choses prenaient... Mais je devais le faire taire une bon fois pour toute... Je me mettais en tailleur sur mon lit et ferma profondément les yeux. Je m’enfonçais au plus profond de mon esprit... J'y arrivais... Je touchais le fond de mon palais mental... Un lac remplit d'eau noir, c'était la demeure de mon invité, des arbres morts gisait encore dans l'eau, et différents monticules de pierre.

"Suis-je seul ? Tu es là ? Montre toi que l'on en finisse."

"Nan, tu n'es pas seul, dit il en ricanant, tu as finis, on peut commencer ? Mais par où commencer ..."

Il se tenait debout en face de moi, son manteau brun était taché de sang séché... Ces mains aussi... Il me regardait en penchant la tête sur le coté, avec un sourire narquois et des yeux vides... Alors voila à quoi ressemble mon double... Il bougeait lentement mais me connaissant le moindre de ces coups était dévastateur... C'était lui qui me donnait toute la force brute nécessaire, sans lui je devais me débrouiller tout seul, où alors... Le sceller ? Peut-être... Bonne idée. J'aurais dû le faire depuis longtemps.

"Je suis prêt, commençons."

   Dès que je finis ma phrase il fonça sur moi, me décrocha un coup de poing entre les côtes. Je fus expulser de plus belle dans l'eau. D'un revers de manche je m’essuyais le sang qui coulait de ma bouche en me relevant. Je sifflota et une aura dorée m'entoura, il recommença la charge. J'esquivais son poing et le stoppa avec la paume de ma main. Il tenta de me frapper mais je restais intouchable dans mon aura dorée.

"Ne recommence pas tu ne ferais que te fatiguer."

"Ahhh oui... tu crois ?!"

Il me prit la tête et brisa mon aura dorée, j'essayais de me débattre tant bien que mal mais je savais que c'était fini. Il n'avait plus qu'à presser ses doigt et mon crâne se briserait en deux pour en venir à la mort et à sa délivrance... Je ne pouvais pas le laisser s'échapper, non ,pas pour qu'il détruise une énième fois le monde qui m'entoure... Je siffla un son strident qui le déconcentra assez de temps pour me dégager et lui tordre son bras derrière son dos.

"Maintenant je vais en finir avec toi et te sceller à tout jamais en moi."

Il hocha la tête et se débattit de plus belle pour échapper à l'emprise de ma musique. "À bient.." me fit-il avec un sourire en coin. J'hurlais à la mort pour invoquer les runes. Elle apparaissait sous mon double, un énorme cercle d'une dizaine de mètres de large. Il se trouvait en son centre et moi me trouvant juste à coté j’espérais que cela allait se terminer. Les runes mirent quelque secondes pour s'activer, des chaines immobilisèrent son corps et mon esprit par la même occasion. Il ne se débattait plus... On aurait dit qu'il voulait se faire sceller...

Le processus continua son cours pendant plusieurs heures dans lesquels je restait bloquer et immobile dans mon esprit avec à coté de moi un monstre sanguinaire inoffensif...

 

  Je mis quelque secondes à rouvrir les yeux et à m'habituer à la luminosité des bougies. Mais quelque chose chez moi avait changer... J'étais... Serein ? Quel était cette sensation qui m'étais encore inconnu ? Cela me prodiguais un bien fou... Fou comme cette bête qui sommeil en moi... Jamais je ne pourrais revivre à coté de personne ordinaire et à coté de lui... Mais qu'ai je fais au monde pour ne pas pouvoir me repentir ...

Je faisais les cents pas dans ma petite chambre, où le plus macabre de mes combats avait eu lieu. Je sifflota longuement, cela apaisait mes esprits. Mais il y a une odeur bizarre... Lentement mes paupières se refermait sur elle-même. Puis je tomba au sol. Une ombre pénétra dans ma demeure alors que je tombais dans un sommeil profond sans pouvoir dire quoi que ce soit....

 

- - -

À suivre

- - -

 

Voilà, un chapitre un peu plus soft, j'imagine. J'espère qu'il vous plaira :3

Link to comment
Share on other sites

Et hop, j'me remet à l'écriture, je suis d'humeur à ne pas baffer donc ce récit se passera dans le plus grand des amours, enjoy ?

 

Role play : Chapitre 3 ''Partir"

 

  "Suis-je un monstre ? Suis-je humain ? Suis-je un scientifique ? Suis-je un fou jouant un double jeu ? J'ai terminé." Encore cette même phrase elle revenait encore... J'ai pourtant sceller le pire des monstres en moi pour qu'il ne m’embête plus. Mais je ne pouvais rien faire contre une simple phrase... J'étais enfermer dans ce sommeil forcé. Je ne pouvais bouger, ni ouvrir les yeux, ni même déplacer mes mains et pourtant mon esprit lui fonctionnait à merveille. Étais ce une sorte d'embuscade ? Si je sors mon esprit de mon corps, il sera vulnérable et honnêtement aurais je envie encore une fois de me faire emprisonner mon esprit et devoir à nouveau me tuer et tout recommencer de zéro...

HRP : à partir d'ici écoutez cela : https://www.youtube.com/watch?v=rNsgHMklBW0. Merci d'avance. C'est un peu de magie en boîte...

  Je pouvais sentir une présence à coté de moi, une aura puissante mais calme. Une créature patiente qui attendait en tailleur, peut-être un humain ? Pourtant l'aura m'étais familière... Une sorte de renouveau, son flottement était spécial... Elle ne reflétait qu'un sentiment de pureté... Aussitôt sur de cela, je sépara mon esprit de mon corps, une chose facile pour pas mal de personnes, mais se servir de son esprit pour remplacer les cinq sens humains, c'était autre chose... Je visita alors mon palais mental, et m'assis en tailleur au beau milieu de ce monde intérieur sans fin, d'un noir profond qui reflétait bien ma personne... Je me concentra et après plusieurs paroles incompréhensibles mon esprit s'envola et sortit de mon corps.

  Une lueur se dégageait faiblement de l’encadrement de la porte qui menait à coté. Il y avait très peu de lumière dans la pièce. Avec les yeux de mon esprit je mis du temps à affirmer le contour des objets, pendant ce temps j'observais et j'essayais toujours de reconnaitre ce singulier personnage qui attendait passivement en tailleur à coté de mon chevet. Il leva la tête et se prononca d'un ton calme : "Enfin, ça fait longtemps que je te cherchais... Tu en as mis du temps pour te réveiller !". Mais... Je reconnaissais cette voix... Une voix chaleureuse, qui m'avait sortit de mes ennuies et qui m'avait une nouvelle vie... Mes yeux revenant petit à petit à voir clair et à recomposer les contours du visage, ce visage que j'avais été obliger d'oublier il y a si longtemps... "Écoute bien j'ai très peu de temps, prononça t il avec un ton hâté, j'aurais voulus te revoir dans de meilleur circonstance mon ami mais il en va de notre survie dans ce monde corrompu que tu connais tant... J'ai été séparer de toi, j'en étais désespérer de ne plus pouvoir te revoir... J'ai traverser toutes les tavernes de ce monde, de plusieurs dimensions... Et c'est à Stendel que des personnes t'on vue pour la dernière fois... Heureusement que tu as poursuivis ce que je t'ai dis... Tu te rappelles ? Suis la neige, de son blanc elle te guidera, la où elle te mènera vers moi... C'est grâce à cela que j'ai pu enfin te revoir..." J'aurais tellement voulus lui parler mais ma bouche était paralysée, je ne pouvais qu'entendre et voir.. Lui dire à quel point je voudrais rester avec lui, s'enfuir tout seul, je ne le voulais plus, je voulais rester à ses cotés... "Grâce à cette petite taverne dans le plus grand secret de Stendel j'ai pu enfin te revoir... Mais je dois te dire quelque chose avant que la police magique de Taharis ne nous détecte ensemble, sache qu'à chaque fois que tu seras là-bas je pourrais te protéger. Tu as bien compris ce que le tavernier maitrisait... Je pourrais te sentir à chaque fois que tu passera près de cela... Tu te souviens encore ? De notre duo ? Toi le son, moi la neige ? Un duo implacable... Sache une chose, je ne regrette en rien se que tu as fais et ce que j'ai fais, nous n'étions que des pantins à la solde de l'armée du Roi... On se retrouverais plus tard, nos chemins se recroiseront, à ce moment là nous pourrons repartir à zéro..." Sa voix se perdit alors... il essuya d'un revers de coude une larme qui coulait sur sa joue... Il se leva et se pencha, il embrassa mon front en me glissant à l'oreille : "Enfuis toi, mais continue à étudier, grâce à cela nous rebâtirons un monde paisible ensemble..." Il se dirigeait vers la porte, une fois franchisse il la ferma et me laissa tout seul dans l'ombre de la pièce...

  Tout se chamboulait dans mon esprit... Pourquoi revenait t'il maintenant ? La police magique avait t'elle rebrousser chemin ? Ou avait il seulement envie de me revoir ? Je ne savais plus. Et puis mes études... Comment savait-il ? Apparemment il m'observais depuis un moment... Et si les mages de Taharis le suivait ça voulait dire qu'il pourrait venir ici d'un moment à un autre... Il fallait que je parte et que je me réfugie dans un endroit calme... Je fis revenir mon esprit dans mon corps...

D'un tour de manche je me téléporta dans la forêt non loin de l'emplacement, et je resta couché au sol. Je ferma les yeux en me remémorant ce qu'il avait dit sur cette taverne...

J'entendais au loin des voix et des craquement dû à du bois... Les mages était entrés dans la cabane où nous étions... Il ruminèrent au loin et puis d'un coup plus aucun bruit, ils étaient parti...

 

- - -

à suivre...

- - -

Link to comment
Share on other sites

Wait ... Wait ..... Waaaaaaaaaait .... Whaaaaaaaaaaaat ?

Objection votre Honneur ! Il y a détournement de Rp, insinuation Outrageuse, Glandu Non Glandu, et Abus de Glace !

Je demande concertation de la défense, du partie de la glacerie et de votre honneur pour clarification et régularisations de la situation.

 

Hrp : faut qu'on discute un ou deux point mon glandu ^^ sinon c'est génial.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour.

 

Je me suis souvenu en me levant ce matin de ce topic RP où je me suis arrêté au premier chapitre, et je l'ai relu.
Et franchement, mais très franchement, j'ai pleuré. Tu es la première personne qui soit capable de me faire pleurer en si peu de lignes. Chapeau.

Quand je relis tout, je me dis, mais écris une suite. Genre franchement. Il faut pas que tu abandonnes un truc aussi beau.

 

En tous cas, je compte sur toi pour continuer là dessus, et encore bravo.

-Zayhr-

Link to comment
Share on other sites

Ça fait plaisir et vraiment chaud au cœur de voir que des petites histoires sans prétention peuvent libérée autant d'émotions ^^

Merci du fond du coeur :3

 

Faudra que j'y taff dessus effectivement, je m'y remettrais dès que l'inspiration sera là ^^

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...