Aller au contenu

Zairfly

Minefieldien
  • Compteur de contenus

    247
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Zairfly

  • Rang

Information du Profil

  • Localisation
    Freiwald
  • Pseudo minecraft
    Zayhr

Visiteurs récents du profil

1 918 visualisations du profil
  1. Zairfly

    [Infos] Absences, postez ici.

    Bonsoir, En raison d'un imprévu, je serai malheureusement et exceptionnellement présent pendant une quinzaine de jours. Veuillez excuser ce désagrément si rare. Zayhr
  2. Zairfly

    WAM - Bataille Rangée

    Bien le bonjour ! Tout d'abord, oui, je suis en vie. De plus, malgré les quelques 3h qui nous séparent de l'évent, je souhaiterai m'inscrire dans le camp des pirates, si bien sûr les inscriptions ne sont pas closes -Pour un équilibre des équipes, je peux passer guerrier si besoin est.- Normalement je serai présent, sauf éventuel contre-temps de dernière minute. A plus ! -Z-
  3. Zairfly

    [accepté] Ghideon - Candidature à la citoyenneté

    [insérer ici entrée fracassante] De ma plus belle plume, gorgée d’encre et de paresse (chacun sait le fléau que sont les longues heures de cours, les yeux rivés sur le cadran accroché au mur de la salle) je vais ici m’essayer à une pratique de plus en plus répandue, semble-t-il, dans le fabuleux monde des octopus, à savoir les studieux plussoiements longs comme le traité de Maastricht. Considérons donc cet écrit comme un plagiat pur et dur de mon confrère P02pk , à la manière dont les Bretons se sont alliés pour nous voler tout un tas d’idées, notamment le cidre et la joie de vivre (car, comme beaucoup le savent, les premiers mots que prononce un bébé breton sont ‘parapluie’ et ‘dépression’.) En parlant de Bretons, justement, ce mot ne mérite même pas de majuscule. Je vais tenter d’étayer mon propos. Au cours de l’une des heures de cours ennuyantes mentionnées plus haut, je m’assoupis un moment. J’ai le souvenir d’avoir fait un rêve plus vrai que nature. Ce rêve avait un goût étrange, un goût de pèche au thon, ou encore de pizza au caramel. Dans ce court mais néanmoins riche moment d’égarement, une situation cocasse m’arriva -à la suite de ma sortie de prison, ndlr- et je ne puis m’empêcher d’en parler ici. En effet, les faits que je m’apprête à racuspoter ne sont pas des moindres. Alors que je me dormais, le sang plein de haine communiste, de chants de l’armée rouge et de vodka, et que mes camarades débattaient sur le vaste sujet qu’est le chlorure de sodium, je fus réveillé par des bruits de trompettes et de sabots. Ni une ni deux, je bondis de mon lit (lui aussi à l’aspect bétonneux, comme les quais de Freiwald) , enfilai mes slaches, et me mis en route vers ma cuisine. Comme si la situation n’était pas déjà assez malheureuse, en entrant dans la pièce susnommée, je glissais, aussi majestueux que la langue allemande, sur une frite que mon compère belgeophone avait du laisser traîner. Malgré ma cheville enflée comme celles d’un breton qui clame la paternité du Mont St Michel, je réussis à me relever pour ensuite courir jusqu’à mon Flacard à pharmacie pour saisir ma solution médicamenteuse. Une fois mon cachet verveine-gingembre Anti-Nationaliste avalé (bien que celui-ci ait visiblement eu peu d’effet), je sortis d’un pas décidé pour aller écorcher au tesson de bouteille celui qui avait osé me tirer de mon sommeil. A force d’écouter des grands classiques de la musique classique russe (comment puis-je en parler sans citer les grands noms que sont Père-Castor, la Panthère rose, ou encore l’Inspecteur Gadget), mon oreille développée parvint sans difficulté à retrouver la direction du tintamarre. Au coin d’une rue, alors que le président de notre contrée préparait déjà ses canons pour, je cite ‘régler le problème à l’ancienne’, je vis au loin la loque qui m’avait sorti d’un sommeil de poupon. Quelle ne fut pas ma surprise de tomber sur un soldat en uniforme bleu à cheval, complètement torché (le cheval aussi, d’après mes souvenirs), brandissant le drapeau de la Bretagne, et braillant son hymne. A ses côtés, un petit homme affamé, barbu mais gentil, soufflait tous ses poumons dans une trompette de fortune. Ce devait probablement être le seul de nous à être sobre, même si à force de souffler ainsi il ne devait plus être très net. Vous vous en doutez probablement, la première question qui me vint à l’esprit fût ‘Comment est-ce possible qu’une contrée si minuscule et médiocre puisse avoir une hymne ?’. Voilà l’allégorie même de l’absurdité humaine, de l’inconscience, et de l’indignité. Tout au plus, ce pochetron était un paysan désespéré qui avait volé l’uniforme d’un soldat de la Garde Volontaire ainsi que les galons d’un général. A la suite une chute abracadabrantesque pour descendre de son canasson, un fabuleux cumulet raté finissant dans une flaque de boue moins sale que lui, l’ivrogne se mit à clamer son grade de général et à brandir ses papiers, me prouvant ainsi qui il était réellement. Nul ne l’aurait pris au sérieux, ni même l’aurait reconnu dans cet accoutrement. J’avais entendu dire que ce tchiniss avait rédigé une tentative d’essai d’ébauche de commencement de candidature citoyenne. Au vu de son état, évidemment, il allait être recalé par les soins de la Sainte-Modération. Encore sous l’effet d’une vodka un peu trop forte et barbouillé par les pirouettes linguistiques dont le chancelier faisait preuve dans ses rubriques journalistiques lues la veille, il me passa par la tête l’idée de me mettre à la rédaction de quelques mots doux, agilement placés, qui pourraient soutenir l’insoutenable. Depuis peu, sur un coup de tête, j’avais acheté au rayon bio du quartier herboriste de succulents steaks vegan. Ne sachant trop comment je pourrai finir ces immondes plats, j’invitai notre cher Ghideon à manger chez moi. Quelques tonneaux plus tard, nous nous assoupîmes, je me mis donc à rêver dans mon rêve, Inception is in da biz. Au délicat son d’un professeur hurlant de toutes les fibres de son corps sur un élève mijotant dans le fabuleux monde du sommeil (son d’ailleurs semblable à une fourchette grinçant sur une assiette, ou à une chanson bretonne), je me réveillai en sursaut, tentant tant bien que mal de me justifier, parce que quand même la fatigue tout ça, ça n’aide en rien. Pour couronner le tout, la cerise sur le gâteau, les éléments se sont liés contre moi pour me faire souffrir : à cause de la neige et de la sieste prolongée du chauffeur de bus, je restai coincé une bonne heure dans une salle de cours. Mon sommeil déjà rattrapé, je m’attaquai à l’écriture de l’essai que vous lisez désormais. Un rêve prémonitoire et, probablement, un personnage doté de huit bras m’ont forcé implicitement à rédiger ceci, tout en dégustant un bon verre d’un somptueux champagne, songeant aux bons moments passés aux côtés de l’indigne, de l’absurde Ghideon. On a fait les quatre-cents coups quatre ou cinq fois au moins, et tu vaux bien l’ami ces quelques paroles griffonnées sur une feuille de brouillon. C’est sur cette conclusion que je conclus (logique). Mon récit comporte un nombre de mots se comptant sur les tentacules d’un poulpe : 1071. Vous l’aurez compris, je plussoie de tout coeur GhideonZorn pour le grade de Paysan. Je dédie ce texte aux Min-Ya et, évidemment à mon ami Ghislain, Hasta la muerte hermano. -Z, русский-
  4. Zairfly

    [Accepté] Candidature Citoyenne de Chopine

    Pourquoi tu rigoles ? Plus sérieusement, bonsoir à toi, lecteur de ce torchon (like da Zeitung lol) qui va faire office de plussoiement pour mon bel ami nain. Un soir de débat et de rigolade sur Mumble -comme chaque soir, ndlr- Chopine me fit part de son projet de rédaction d’une...candidature. A cet instant, sous l’effet de la surprise, je fus pétrifié sur place. J’étais tétanisé jusqu’au bout de ma moustache. Quelques secondes de réflexion plus tard, il me vint une idée aussi idiote qu’ingénieuse. D’un coup d’un seul, j’étalai mon idée sur la table. Contre un « Jtm pol » et une première place dans ses remerciements, je rédigerais à Chopine un plussoiement digne des plus mieux des faibles. C’est donc sur des notes de Dean Martin que je me lance dans la rédaction dudit torchon, en vous souhaitant une lecture des plus agréables. Sans plus attendre, commençons. Comme un bon nombre de personnes ici, j’ai rencontré pour la première fois Chopine sur un banc. Ce fameux banc, qui a subis ses rires, ses pleurs, ses gueules de bois. En parlant de bois justement, c’est à l’époque où je n’avais pas de micro que j’ai parlé à Chopine pour la première fois sur Mumble. Nous avions discuté de tout et de rien, du métier de bûcheron, de bière, et de bière. Ensuite vint la période tant attendu où ma voix résonnait dans les casques pour la première fois. Le nain m’a paru quelqu’un de très amical, et avec un grand coeur caché sous son rire de Depardieu. S’en suivit le mariage. Les plus haut placés savent de quel mariage je parle (scooter bato tmtc). Habillé en grand costume tricoté par nono, la barbe cette fois bien taillée et lavée, notre petit bûcheron s’était fait beau pour l’occasion. Après une soirée arrosée, ces quelques mots sortirent de ma bouche : « Chopine, joue nous du Chopin. » C’est alors que je découvrit les qualités musicales de Barbebière, qui me mirent les larmes aux yeux. Après ce court passage d’émotion, et avec un sang composé à 99 % d’alcool, nous partîmes en mer. Le reste j’ai oublié, trop bourré. M’enfin, je m’égare. Plus récemment, le soldat Barbebière fit son apparition. Qualités de conduite exemplaires, voitures dérapant plus que son rire, freins cassés, arbre. La routine. Après avoir séché le très réputé Heroes&Generals, Chopine était devenu un vrai petit soldat dont l’adjudant que j’ai l’honneur d’être pourrait être fier. Depuis, je le côtoie régulièrement et l’apprécie (merci Poupek pour cette astuce). Omg. Je me suis perdu. Je serai tenté de tout effacer tellement ce récit est agaçant à lire, mais mon café m’attend, et le moteur de mon tank tourne dans le vide, en plus d’être garé en double file. C’est sur ses quelques phrases que je tire ma conclusion : un joueur, et même plus, un ami en or. Le bleu lui ira si bien. Et pour finir, comme il me reste quelques secondes. 20+22 = +1. *mic drop* Good luck Boubou. -Z-
  5. Zairfly

    13 Reasons Why

    Ma foi, je serai tenté de répondre par un pavé tout aussi grandiose que celui du polypous ci-dessus, mais comme il le dit si bien, j'en suis absolument incapable. C'est donc sur les quelques notes délicates d'un des plus grands classiques de la musique que je vais simplement me contenter d'effectuer le même le travail complexe étant décomposé en tâches élémentaires et hiérarchisées qui s'exécutent de manière successive et répétitive que mes camarades. Poupek est une personne que j’ai rencontré il y a maintenant quelques temps sur Minefield. Depuis, je le côtoie régulièrement et l’apprécie. Il s’est montré très travailleur/motivé dans le projet de Freiwald. Il est sérieux/drôle, impliqué et fidèle au projet. Il est devenu un membre essentiel/utile avec qui c’est un plaisir de jouer !!! Que rajouter de plus ?? Je soutiens à (10)0% Poupek !! Cordialement, El Zayhr. -by PopeyK Industries- Bien. Après m'être fait lacérer publiquement par PulkoBakInDaBiz, il est temps pour moi de visser mon bob sur mon crâne et de partir la tête haute, le cran d'arrêt accroché à ma ceinture. Et pour finir je vous mettrai en garde, cher poulpe, les représailles sont si vite arrivées. Comme dirait mon proche ami Obvious, 'Caution, the fire is burning.' Au plaisir, chapeau bas. -El Zayhr Ruskov младший первый -
  6. Bonsoir, Guter Abend, добрый вечер. Voici ce soir le second numéro du nouveau journal, plus travaillé que l'ancien. Ici les gros titres sont importants, et les pages grouillent d’anecdotes et d'interview menées jusque sur le front. Sans plus attendre, bonne lecture ! > FREIWALD ZEITUNG NO2 < PS : Ce numéro est beaucoup plus court que ceux qui vont suivre dorénavant, mais quelques informations de haute importance étaient à transmettre au plus vite. Comme toujours, avis et conseils sont les bienvenus. -Zayhr, votre ministre-
  7. Zairfly

    WE ARE MINEFIELD : Mouvement Communautaire

    Bonjour, bonsoir, добрый день Il est évident que cette idée est excellente et que je me range de votre côté. C'est une excellente initiative. Ensuite, quitte à relancer mon activité c'est le risque à prendre, je veux bien participer, et je ferai tout mon possible pour mener à bien tous ces projets. A bientôt, -Zayhr-
  8. Zairfly

    [Accepté][Forgeron] Les métaux mous

    BONJOUR A TOUS. Comme vous vous en doutiez, je viens ici bas pour moinssoyer Darkalne. Plus sérieusement, c'est un joueur que j'ai rencontré il y a peu et que je côtoie désormais quasi quotidiennement. C'est un jour très agréable, avec qui il est toujours bon de passer du temps. De plus, il est actif et motivé. C'est tout pour moi, et c'est un énorme PLUSSAIN pour Dark-Udu. -Z-
  9. SURPRISE. Bonsoir. Je viens ici aujourd’hui accompagné de ma plume la plus majestueuse pour vous faire part de ma candidature citoyenne. Pour le suspens, je n’ai rien dit à personne durant la rédaction de celle-ci, parce que voilà, « J'suis Zayhr le taré, j'déboule furieux t'étais pas préparé » (petite ref’) Présentation paysanne :https://www.minefield.fr/forum/topic/60712-présentation-très-en-retard-du-zayhr-zairfly/ Candidature Villageoise : https://www.minefield.fr/forum/topic/60723-accepté-candidature-villageoise-dun-zayhr-zairfly/ Présentation IRL Contrairement à d’autres, ça a pas mal changé ma foi. Je me prénomme donc Paul (comme la boulangerie), et je suis un combo Normand/Russe. Je me passionne surtout pour la musique (telle que Stupeflip, le rock, les vieilles chansons françaises, enfin tu vois), les jeux vidéos, et l’écriture. Gare à ceux qui oseront défier la musique soviétique que j’écoute en boucle à n’importe quelle heure n’importe où, je suis armé jusqu’aux chaussettes. Je suis également photographe amateur, dessinateur du dimanche, et musicien du lundi. Ah, aussi, je n’aime pas le sport et le papier peint antérieur à 894. Motivations : Voilà donc un passage important, sur lequel je vais essayer d’être sérieux. *rire au fond de la salle* Tout d’abord, je suis déjà villageois depuis un petit bout de temps, et la couleur verte sonne maintenant trop banal. Le grade citoyen est une étape importante sur le serveur, qui porte les valeurs de quelqu’un d’intégré et qui a su évoluer. Aussi, le cheval citoyen est tout de même mieux que celui avec lequel je vagabonde actuellement (puis je suis toujours à la traîne, tout le monde en a un ;-;) Enfin, le métier d’ingénieur tant espéré serait maintenant disponible, et c’est celui que je souhaite exercer. La maison en capitale quant à elle n’est pas dans mes priorités, nous verrons plus tard. Travail accompli : Cette section sera aussi vide que ma bouteille à deux heures du matin. Hum, trêve de plaisanterie, je vais suivre la démarche de mon camarade StrangerP, question de propagande. Je m’explique, je ne vais pas ici mettre de screen, car les travaux auxquels j’ai participé ne sont pas nécessairement physiquement présents. Par exemple, vous pouvez aller voir mes Zeitung, fruit d’un travail...acharné. (Note à mes lecteurs, ça arrive, calmez vous) Mumble étant l’endroit où je passe le plus de temps, c’est là bas que j’apporte sûrement le plus à la communauté dans laquelle je suis. Aussi, étant à Freiwald depuis un bout de temps, j’ai abattu -un peu- de travail là bas. Pour ce qui est de ma jeunesse, j’ai bossé pas mal à FH, du temps où celui-ci était encore en bois (t’as vu, old school). De fait, passons à mon RP. RP : Remerciements : Bien sûr, j’ai oublié du monde, mais je remercie chacun d’entre vous, parce que c’est grâce à vous tous que Minefield continue à marcher, i love u. Cette candidature touche à sa fin, et pour plagier Poupek, THANKS YOU, /dab *mic drop* -Le Russe
  10. Zairfly

    Bon anniversaire Chopine \o/

    BONSOIR. Pour la énième fois omg, je viens ici pour faire un topic d'anniversaire. Aujourd'hui, c'est pour mon nain préf', celui avec la bière et le rire de ouf là tu sais, celui qui est la plus belle de toutes, j'ai nommé CHOPINE. Je ne vais pas m'attarder davantage sur le sujet, en te souhaitant simplement le meilleur et un joyeux anniversaire o/ <3 (bande de fourbes, personne n'y a pensé.) Russement, -Zayhr.
  11. Zairfly

    Bon anniversaire Ewina_ o/

    « PERE CASTOR, RACONTE NOUS UUUUUNE HISTOIRE [...] » Telle est l’entrée non moins que connue et réputée que je me dois de faire chaque jour au channel. Plus sérieusement, bonsoir, et j’ajouterai même : JOYEUX ANNIVERSAIRE EWINAAAAAAA :DD C’est pour cette occasion qu’en plagiant Valkyrie, je te laisse apprécier les paroles du non moins que reconnu Patrick Sébastien, en te couvrant de cadeaux o/ Tu es quelqu’un d’exeptionnel, et tu pourras maintenant dire que tu n’as plus qu'un an d'écart avec la plupart des Freiwaldis (mais t’es toujours plus vieille que moi ;o;) Sur ces mots, profite bien de ta journée de vieille. Amicalement, -Ton russe préféré
  12. Zairfly

    [Accepté] Candidature citoyenne de nono333

    Bonsoir, Nouvelle candidature nouveau plusoiemment (mdr, go mettre ça en contrôle de philo) Plus sérieusement, je vais ici montrer mon dévouement pour nonoGirondeRpz en réécrivant entièrement ces lignes. Tout d’abord, comme mes compères ont stipulé plus haut, nono est quelqu’un d’un grand savoir faire, qui a su reprendre Freiwald quand il n’envahissait pas la Turquie, et depuis qui manœuvre le projet avec plus ou moins d’agilité (<3). Ce me semble que j’ai connu nono pour la première fois lors d’un event, et c’est un joueur que j’ai trouvé très drôle, débordant de bonne humeur et pouvant passer de clown à diplomate légendaire en une fraction de secondes. Ensuite est rapidement arrivé le jour où j’ai rejoins Freiwald, et où je me suis doucement rapproché de sa communauté. Il a su se montrer très patient/accueillant, ce qui est l’une des qualités prisées pour le grade aussi bleu que ses lunettes et son tapis de souris. Nous voilà maintenant arrivé à la partie que je préfère, émotif tmtc. nono est l’une des têtes auxquelles je tiens le plus ici bas, pour sa compréhension, son humour, les bons moments passés ensembles et les omelettes cuites. C’est pour tout cela qu’aujourd’hui je tiens à plussoyer de tout mon coeur le bleu à la parka rouge. Russement, Zayhr
  13. Bonsoir, Guter Abend, добрый вечер. Aujourd'hui après une longue absence (tmtc, les toiles d'araignées sur le plafond de l'imprimerie) le ministère revient avec un tout nouveau journal. La première version était absolument dégueulasse, travaillée sur Paint lui même par manque de sérieux. Aujourd'hui, nous passerons plus de temps à la conception de chacun des numéros. Aussi, en signe de renouveau, la numérotation des Zeitung's repart de zéro (enfin, de 1, chipotez pas nanméo :0) Enfin ceci étant chose faite, voici le premier numéro ====> NONOCLE+BO (Ui, j'utilise issu, lachez vos claviers y'a pas de "PLAGIAT GORAFIELD" qui tiennent :0) Sur ce, les avis sont toujours les bienvenus ;D Ruskovement, Zayhr Ministre de la communication et de la propagande Freiwaldie
  14. Je continuais de marcher, tout comme je le faisais depuis maintenant des semaines, des mois, que sais-je... Mes vêtements neufs au jour de l'accident étaient maintenant déchirés, ma peau noire et couverte de plaies, et la seule pauvre épée que je tenais en ma possession avait cédé depuis déjà quelques temps. L'espoir de revoir un jour une forme de vie humaine m'étais passé par la tête, mais cette pensée s'était vite évaporée tant je perdais confiance. Je me souviens...Mon SkyVodka, je me suis assoupi...la neige, qui recouvrait mon corps...Et puis plus rien, avant mon réveil dans ce couloir ravagé par la pénombre. Qui étais-je ? Comment étais-je arrivé là ? Je n'en avais pas la moindre idée, je continuais d'avancer sans savoir où. En me faufilant dans une petite galerie creusée dans la roche, je débouchai sur un autre couloir identique à tous les autres...à un détail près. Une faible source de lumière, suivie par l'odeur de vêtements propres que je connaissais autrefois. Par des mouvements précipités, je cherchais une allumette dans ma sacoche en cuir, et la craquais pour attirer l'attention de l'humain devant moi. Les mains vers le ciel, je marchais lentement vers lui...Il me faisait maintenant face, je n'étais plus qu'à quelques mètres de ce qui me semblait être...le tavernier ?
  15. Zairfly

    [Refusé] Candidature citoyenne de nono333

    Bonsoir bande de STI2D. Je vais être clair et simple. Nono est un joueur que j’ai malheureusement recontré, c’est quelqu’un qui n’a rien compris au fonctionnement du serveur. Il est mal intégré en plus, et il est bleu. -1. Hum. Plus sérieusement, nono3332k3333 est quelqu’un de super, avec qui on peut soit se bidonner pendant des heures durant, soit parler sérieusement. C’est l’une des plus belles rencontres que j’ai faite, il est très impliqué sur MF et c’est vraiment quelqu’un qui mérite le grade. +1 o/ -Z-
×