Jump to content

Valeeryah

Minefieldien
  • Content Count

    570
  • Joined

  • Last visited

About Valeeryah

  • Rank

Contact Methods

  • Website URL
    https://twitter.com/MiharuTakahata

Profile Information

  • Localisation
    Sin'thalas - Stendel
  • Pseudo minecraft
    Pimoussy

Recent Profile Visitors

3711 profile views
  1. Valeeryah

    A boire !

    Cool merci ! o/
  2. Valeeryah

    A boire !

    Joli ! J'aime particulièrement celui avec Sora. o/ [Ps : Ça te dérange si j'le prend pour mettre en fond d'écran ? :o]
  3. La pépousité de la Rikka. ♥ Ça fait plaisir de voir vos jolies tronches. ♥ Bon, puisque j'avais dis a Glandoudoux que dès que je change de couleur, je poste une photo, voilà donc chose faite. Bon, ok, c'est rouge, ok, ça change pas trop, mais j'suis roukmouth dans l'âme. (Comment ça j'en ais pas ? Si... Dans un bocal dans mon frigo, juste a côté de mon cœur.)
  4. °o.o° Pimou's version °o.o° Mon yaya. Je n'aurais sans doute pas assez d'une vie pour vanter tes mérites, je suis, je dois l'avouer, quelque fois un peu trop enthousiaste, voir même un peu du genre à m'enflammer trop vite (ceux avec qui j'me suis pris le bec peuvent en être témoins, je peux rapidement perdre mon sang-froid quand je trouve qu'une situation n'est pas normale et vite dire un peu n'importe quoi (vraiment x'D).), mais Ayano/Wariow est bel et bien une des seules personnes a avoir toujours été là pour moi, qu'importe ce que je lui dise, qu'importe que j'le l’envoie c**er voir ailleurs si j'y suis. Il est à mes yeux, plus qu'un ami précieux, et est « The best », et tu te dois de le savoir my friend. Tu es de ceux qu'on n'oublie pas, même si on le voudrait bien parfois. Tu a plus que le cœur sur la main et derrière ton côté aussi impulsif que moi, se cache une personne calme et bienveillante, un être généreux au cœur d'or. J'aurais jamais cru dire ça, mais il est vrai que j'ai passé des moments super avec toi et j'espère que ça ne sera pas les seuls. Tu as toujours été là pour me faire rire quand j'avais envie de pleurer, pour m'embêter quand j'avais envie d'être seule, si je devais te dire une chose, je dirais tout simplement : Ne change pas. Il est rare de voir des gens qui savent se sacrifier pour ceux qu'ils aiment, et je ne fais malheureusement pas partis de ces gens-là, mais tu forces le respect, que dis-je... L'admiration. Tu es un héros parmi les héros, tu es le chevalier à l'armure flamboyante, tu es le héros de shonen que rien n'ébranle. Tu es tout ça a mes yeux et bien plus encore. Et chaque jour, je remercie ces gens qui m'ont donner envie de retourner sur minefield, parce que tu y es ! À mes yeux, tu mérites amplement cette distinction, tu mériterais même une statue a ton effigie, mais je m'emballe toute seule. Hey oui, tout ce que je dis, là, maintenant (me force pas à répéter, je refuse en bloc.) est pensé, réellement. Et je te souhaite d'aller loin dans tes projets, que tout ce que tu veuilles faire se réalise. Et si ça marche pas ? Je serais là pour te mettre un bon coup de pied au postérieur et t'envoyer continuer jusqu'à ce que tu réussisses ! Bien entendu, mon plussoiement ne sera pas que sous forme d'un texte personnel, je t'avais promis un rp, je vais le faire. S'il y a bien quelque chose que je prends à cœur, c'est bien de ne jamais faire de promesses que je ne saurais tenir. Si je devais résumer tout ce pavé (non, aya, je ne vais pas le redire, c'est ici, et ça sera la dernière fois), tu es un héros. Mon héros. ♥ °o.o° Yue's version °o.o° Cela faisait bien quelques mois que Yue était arrivé a Middenheim et pourtant, il avait l'habitude de la présence de l'amiral Wariow. Il avait pris comme réflexe de régulièrement faire le tour des bâtiments, il attendait avec impatience la première fois où il prendrait la mer. Le pouvoir du goupil se résumait pourtant à la maîtrise du feu et de la téléportation, mais, tout ce qui entourait ses grandes étendues d'eau salée l'hypnotisait presque. Il se souvient avoir longuement écouté l'amiral parler de ses aventures, sans jamais oser raconter les siennes, il avait pris l'habitude de le regarder longuement, d'admirer les angles de son visage, puis, de soupirer à chaque fin de phrases de James. Yue n'était pas du genre à aimer discuter, mais il aimait tout de même la compagnie de Wariow. Dans le passé, celui où il était encore Pimoussy, Yue venait régulièrement se perdre dans les méandres de la cité, fouinant ou encore venant à la visite d'un vieil ami. Il s'était fait la patte dans les environs, et a ses yeux, il était un peu chez lui. Il avait aussi rencontré Ayano, une drôle de jeune femme qui le suivait sans cesse et qui avait le don de l'irriter au plus haut point. Yue n'aimait pas être suivie, et encore moins être adulé. C'est en fermant précautionneusement une lettre adressée à l'impératrice Louvinette, que Yue leva les yeux au plafond, un sourire aux lèvres. « Cela fait si longtemps... » Une silhouette arriva rapidement derrière Yue et prit aussitôt la lettre de ses mains. « Lalatina au rapport ! » Se mit a crier la jeune louve aux cheveux bleutés. Se dandinant devant sous les yeux de Yue, elle se mit à sautiller sur place, l'air pressée. Le goupil soupira et lui colla une claque bien placée sur le haut du crâne. La louve jappa de douleur en se frottant la tête. « Cesse de faire l'enfant Lala. » Yue se reprit et frotta la tête de sa jeune protégée. Elle n'était pas de la garde, et encore moins officiellement l'aide de camp du commodore, mais celui-ci avait décider que cela était tout comme. Ne portant pourtant pas l'uniforme obligatoire de la garde, Lalatina se comportait tout comme une parfaite petite soldate. Mage de sa nature, elle aimait faire exploser tout ce qui passait sous son nez, et ceux, malgré les réprimandes du commodore. Elle était à ses yeux comme une fille, comme une petite sœur, et même si celui-ci se montrait rude, il avait pitié de cette pauvre petite chose. Il frotta un peu plus fort la tête de l’écervelée qui l'avait pourtant si bien aidé quand il avait été perdu. « Tu vas donner la lettre à l'impératrice Lala ? » Dit-il en grattant par réflexe le menton de la jeune louve. « Vui maître. » Elle semblait apprécier le geste affectueux venant de Yue. « C'est pour... L'amiral. Je pense que cela pourra l'aider. » « L'amiral ? » Les yeux de Lalatina se mirent à briller de milles feux, comme s'ils étaient emplis d'étoiles. « Je sais que tu l'aimes beaucoup, et je me suis dit que cela pourrait te faire plaisir de l'aider un tant soit peu. » Répliqua Yue avec un sourire attendrit. La louve se remit à sautiller dans tous les sens avant de pousser un cri de joie non contenu. Elle se précipita vers la porte sans demander son reste et bien avant que Yue puisse dire quoi que ce soit. Lalatina admirait énormément l'amiral. Pourquoi, yue ne le savait pas. Enfin, pour tout dire, il ne le comprenait pas. Les relations entre les êtres mortels le dépassaient largement, et il ne comprenait parfois pas pourquoi ils pouvaient être aussi démonstratifs entre eux. Et surtout pourquoi ce comportement ? Il leva encore une fois les yeux au ciel. Il était sans doute noir, comme son âme, a lui... Un instant, l'esprit de Yue se perdit dans un passé qui lui était pourtant si douloureux. Un passé vide de tout sens, tel une éponge, il se sentait vide partiellement. Il ne l'avait dit à personne en dehors de sa propre mère, adoptive bien entendu, mais a ces yeux, sa vraie mère. Il avait sans doute besoin d'en parler a d'autre personnes, des gens qui pourrait le comprendre. L'idée d'en parler à l'amiral le frôla légèrement, puis baissant les yeux, les épaules, il se dit qu'il était bon d'attendre un peu avant de s'ouvrir aussi facilement a une personne qu'il ne connaissait pas aussi bien qu'il se le devrait. Mais pour connaître quelqu'un, il fallait se donner la peine d'essayer. Surprit par le rire qu'il venait de laisser échapper, Yue ouvrit des yeux ronds. Il ne s'attendait pas du tout à ça. Jetant un œil a Sanji, il vit que le chat n'avait pas bougé de son lit improvisé sur le bureau même de l'amiral. En voyant cela, Yue se remit a rire de plus belle. Il avait oublié qu'il s'était perdu dans Middenheim et s'était arrêter un temps, sa lettre à peine finie en main pour regarder les affaires personnelles de l'amiral, une manière bien a lui de s’imprégner de l'essence d'une personne. « Bon ». Il claqua le sol de sa botte, ce qui eu pour effet de provoquer un bruit de bois craquelé peu agréable. Il entendit un râle au loin, ce qui fît rougir fortement le pauvre goupil sentant qu'il avait sans doute oublié quelque chose ou pire encore.. Il réagit aussitôt à la voix se précipitant vers la source du grognement. « J'arrive mon amiral ! » °o.o° Conclusion °o.o° J'espère que ce rp t'aura plût et que tu ne me dira pas juste « G pa lu mdr ». Parce que je risque de me fâcher. :P Bref, j'y ai mit du cœur, un peu de l'opening de Bungo stray dogs et beaucoup d'amour pour faire tout ça. C'est donc avec un plaisir sans retenu que je t'offre l'unique et merveilleux "Yandere plussin". Fait uniquement pour toi, parce que tu le vaux bien ! J'te souhaite bon courage et je suis de tout cœur avec toi. Ton ami de toujours, ton pimouchoux (Ou Pimouchouette, mais je n'aime pas ce surnom. X'D)
  5. Bonne année a tous et a toutes ! De la guerre, du sang et beaucoup de fusils dans votre vie. Que la lumière de l'empire soit avec vous. ♥
  6. Ma foi... Le petit Guillou... Je ne te connais pas depuis des mille et des cent, mais le peu, m'a fait voir le potentiel qui dormait en toi (non, mais ça rend bien de dire ça alors chut.). J'ai appris rapidement a te connaître et à te faire confiance. Je me suis surpris à te dire des choses que je n'aurais jamais pus faire avec quelqu'un d'autres. Tu es quelqu'un de profondément bien et je ne peux que l'approuver par mille et mille fois ! Toujours près à aidé, tu es quelqu'un sur qui on peut largement compter. Je ne me souviens plus vraiment comment j'ai appris a te connaître, mais je me souviendrais toujours de cette soirée où on a fait quelques petites bêtises avec Suljii et Pencroff. Des soirées comme ça, j'en veux encore plus ! Alors, une personne comme toi mérite largement de devenir chevalier ! Pas parce que c'est joli le bleu, parce que tu as le cœur du plus grand des chevaliers. De ceux qu'on voit dans les livres, avec leur belle armure et leur cheval blanc. Oui, c'est comme cela que je t'imagine mon bon Guillou, dans une armure flambant neuve et sur le plus beau canasson qui soit. Et bien sûr, c'est logique que le rang vient avec l'image, n'est-il pas ? Parce qu'il faut dire que tu représentes bien l'image des chevaliers. En te soutenant comme je le fais aujourd'hui, j'exprime ma gratitude envers toi, pour tout les moments où tu as passer à m'écouter me plaindre ou a râler, pour tout ses mots que tu as sus dire pour me remonter le moral ou pour me faire rire. Tu es quelqu'un d'unique qui mérite d'aller loin, et je souhaite le prouver par mes dires, même si je ne suis pas le meilleur des soutiens. Je tiens quand même mettre ma pierre a l'édifice. Et t'offrir mon plus beau poussin plussin. Parce que toi-même, tu sais qu'un poussin égale deux. Et que rien n'est plus cute qu'un petit poussin. Puis aussi parce que t'es mon p'tit poussin... Mais je m'égare dans la blague et je crois que j'me suis perdu moi-même.Btw, courage Guillou, tu iras loin !* Tend un bouquet de poussin. *
  7. Le grand Sabota durageniru. *prend son accent japoniais* Que dire de plus qu'il est un pilier de barr... Euh... De ce serveur ?À chaque fois que j'ai eue ouïe dire de lui, j'avais la sensation qu'on me parlait d'un héros dans un shonen. Pourtant, ce n'était pas Luffy, ni même Naruto ! C'était bien de Sabo qu'on me parlait. Des étoiles dans les yeux, j'avais la sensation qu'on me parlait d'un héros. Et avec le temps, j'ai appris que c'était le cas. Créateur de mille et un accessoire, de milles et une merveille, sabo a mit sa patte dans tout ce qu'il fait et c'est souvent dans la gu... Euh... Je m'emballe... J'ai eu assez souvent eu l'occasion de lui parler et de voir que derrière ses airs de preux chevalier (et il n'a même pas le rang bordul !), il était aussi quelqu'un de très gentil et serviable. Et ce, malgré ma timidité maladive et ma tendance au mutisme, j'ai découvert que Sabo était quelqu'un d'amusant, de drôle et surtout qui a le cœur sur la main (normalement, c'est dans la poitrine ça mec, range le bordel.). Je suis ravie d'avoir pu faire ta connaissance via minefield, et je peux le dire sans rougir que je suis heureuse d'avoir pu passer du temps avec toi ! Je pense que tu mérites amplement ce rang, et même peut-être plus. You can rule the world ! Puis, faut dire que le château est quand même sacrément classe et que rien que pour ça, tu mérites largement une chambre dedans... Hein ? C'est pour les gouverneurs ? Parce que ce n'est pas pour devenir gouverneur ici ? Que chevalier ? Oh. Oubliez ce que je viens de dire ! D:Bref, si je devais résumer tout ça. Sabo est grand, sabo est beau, sabo chevalier !(On me dit que ce n'est pas un argument valable. Zut. >///<)Je t'offre par conséquence mon plus beau plussin, que la puissance du goupil soit avec toi ! o/
  8. (Le rp) Yue avait fort à faire ce jour-là. Entre la gestion du corps d'armée magique et les soucis de son maréchal préféré. Mais il avait aussi quelque chose d'important à ces yeux à faire. Il devait aider son ami de longue date, Thalkion, dans sa démarche chevaleresque. Il avait préparé une lettre, qui faisait foi de son soutien, d'un colis remplis de cadeaux pour l'empire, mais surtout, il avait mis du cœur et de l'amour dans tout cela. Il se souvenait des moments qu'il avait passé avec le jeune homme, et Yue était un être nostalgique par moment. Il avoue souvent avoir regretté de ne pas l'avoir tué tant qu'il était encore temps et de l'avoir malgré tout laisser en vie plusieurs fois. Mais Yue avait un grand cœur et il se devait de ne pas décevoir l'être qui lui avait donner un but à sa triste vie. Il prit la lettre dans ses mains, sans la froisser et se mit à rire nerveusement. Un jour, peut-être, lui aussi fera une candidature au poste de chevalier. Mais il avait bien trop de choses à faire pour l'instant et il se sentait crouler sous le poids du travail. Avoir deux postes au sein de la garde volontaire, lui donnait parfois l'envie d'avoir le pouvoir de se dupliquer. Mais Yue supposait qu'avoir plusieurs lui-même, serait insupportable pour son bon général Zorn.Levant les yeux vers le plafond de sa chambre en capitale, Yue soupira et se tourna vers son fidèle ami Sanji. D'un air détaché et calme, il tendit la lettre vers le félin et soupira. Geste qui n'était d'aucune utilité, le pauvre chat pencha la tête sur le côté. Il n'était pas loin du château et il n'avait qu'un petit bout de chemin à faire. Mais Yue était déjà las de tout ça. Il ouvrit sa porte à la volée et sortit brusquement de sa maison. Un soldat aux cheveux bleu et vêtus d'une robe l'attendait trépignant d'impatience. " Mon lieutenant ! "Le petit bout de femme attendait les ordres au garde-à-vous. "Cadet Lalatina ?" Elle s'inclina et tendit les mains vers Yue. "Je prends la course. " "Très bien." Dit-il en tendant la lettre et le léger colis. " Remettez ça au maréchal, il saura quoi faire." La jeune demoiselle prit ce que son lieutenant lui offrit et afficha son plus beau sourire avant de partir rapidement en direction du château. Yue avait beaucoup de succès auprès de ses cadets, mais surtout auprès de la jeune Lalatina. Qui passait le clair de son temps collée aux bottes de son lieutenant, tant et si bien qu'il la nomma aide de camp. Il la regarda partir l'air encore plus là. D'un coup de poignet, il ouvrit un portail vers Middenheim. Il avait encore à faire avec l'amiral. Et il ne fallait pas perdre de temps. (Le blabla pour rien dire.) Mon petit Thalthal, Cela fait bien des lunes que je te connais, bien du temps que je te fréquente, et pas un seul instant, je n'ai regretté mon geste. Ami de longue date, ancien ennemi, il faut l'avouer, tu as été et es toujours un ami très précieux à mes yeux. Et je peux dire sans gêne que tu comptes beaucoup pour moi. Tu es quelqu'un de gentil, réellement, avec qui ont peut avoir des délires, avec qui ont peux parler. Et surtout, quelqu'un en qui j'ai confiance et sur qui ont peux compter. Tu as prouvé par maintes fois que tu me connais bien. Et ceux, malgré une relation qui fut houleuse au début. Sache que tu es un ami précieux et un membre de ma famille minefieldienne. Et que te voir monter en grade, évoluer.... Fait monter en moi un sentiment de fierté. Tu es un peu comme le môme pas souhaité que j'ai eu, mais que j'aime quand même. Tant bien que je ne connais toujours pas l'identité du père, sache que je resterai toujours ta pôtite moman qui t'aime fort et qui criera avec toi, remplie de fierté "Gueeeeeeeeeeeeeeeeerrrrrrrrrrrrrrreeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee !".Trêve de blabla et de plaisanterie, Thalkion est une personne haute en couleur et qui marque. Soit sûr que je ne pourrais jamais t'oublier (Si tu m'en donnes l'occasion, mais c'est mal partis. x'D). J'espère que tu iras loin, parce que tu mérites réellement de devenir chevalier. Tu en as la carrure et la bonté d'âme. Sache que ton p'tit Moussy sera toujours là pour t'aider, quoi qu'il arrive et quoi qu'il se passe ! C'est ça la famille ! :3Courage mon bon thathal ! Et n'oublie pas : La gueeeeeeeerrrrrrrrrrrrrrrrrreeeeeeeeeeee !
  9. Sympa ! J'aime bien ! On sent la patte de l'artiste ! C'est original et plutôt bien foutu ! :3
  10. Chouette ça ! J'ai encore plus hâte d'être a Naël ! o/
  11. Ce fut court, mais intense ! Un bon moment où on a pus créer des liens et surtout s'amuser entre nous ! Je garderais un bon souvenir de ce moment ! :3 ♥
  12. J'approuve, senpai est magnifique.
  13. T'évitera ma maison s'il te plait Mopi.
  14. Tu aurais du ajouter "Si j'm'en souviens d'ici là". On devrais rename la garde volontaire, la garde des sacs. Ça collerais mieux a l'ambiance.
×
×
  • Create New...