Jump to content

Candidature [Tryslog] [Accepté]


tryslog
 Share

Recommended Posts

Coucou à vous minefieldiens, minefieldiennes,

Moi c'est Basile et je suis belge (vive les frites). J'habite à la frontière, près de Lille, j'ai 15 ans je fais du tennis de table (et oui, c'est un sport), je suis scout et je fais de la batterie depuis 2 ans. Je joue à minecraft depuis presque 1 ans et je suis sur minefield depuis 8 mois.

Je me présente à vous aujourd'hui dans le but d'obtenir le grade de citoyen. Voilà maintenant quelques mois que je m’amuse comme un fou sur minefield et je pense que 1 ou 2 euros par mois ne sont vraiment pas difficile à donner pour quelque chose qu'on aime alors qu'il a peu j'en payais 5 pour Dofus (oui je sais honte à moi). De plus, un métier c'est trop la classe. Mais avant ma présentation, voici les liens vers mes précédentes candidatures dont le RP en sera la suite:

-Candidature Paysan:

paysans/candidature-tryslog-t27527.html

-candidature Vampire bund (qui n'a pas abouti):

rejoindre-vampire-bund/canditature-tryslog-t29432.html

-Candidature Kubnigera:

creche-salle-ponte-f654/canditature-tryslog-t40716.html

IG

De ce côté, il n'y a pas grand-chose à dire, sur le serveur et j'ai été très solitaire au début en tout cas. Mais, (car il y a un mais) j'ai enfin trouvé une petite communauté qui a su m'accepter : le Kubnigera.

Je n’ai pas vraiment fais de création sur minefield, j’ai juste apporté mon aide à certains « chantiers » du kubnigera.

 

Mes motivations pour devenir citoyen :

Maintenant que je suis impliqué dans un projet, il me vient l'envie de pouvoir apporter quelque chose qu'il n'y a pas encore : un mineur!!!

J’aime beaucoup le style de Stendel et pouvoir y habiter serait vraiment un bon moyen de rencontrer du monde.

De plus, j’ai comme projet de devenir commerçant, il me faut d’abord être soit citoyen soit voyageur

Et enfin, pouvoir chevaucher des animaux (mon rêve d’enfance) :D

 

Et maintenant le RP

 

Prologue

Voilà quelques mois que Tryslog avait été accueilli parmi la colonie du Kubnigera et il s'en sentait maintenant membre à part entière. Ces personnes qu'il avait considérées au début, comme des connaissances puis comme de simples compagnons, étaient devenus peu à peu de véritables amis. Pourtant, un matin Tryslog se rendit à la salle du conseil du Kubnigera. Il toqua à la porte et attendit patiemment qu'on l'invite à entrer :

-Entrez! Cria quelqu’un depuis l’intérieur. Tryslog ouvrit la grande porte et s'avança devant les trois des quatre représentants de la colonie (Moug-atine étant occupé ailleurs):

-Bonjour Tryslog, pourquoi viens tu nous voir aujourd'hui ? Dit celui qui se trouvait à gauche.

-Bonjour à vous, dit-il humblement, je souhaite vous parler de mon futur.

-Parle, nous t'écoutons.

-Eh bien, commença-t-il, voilà maintenant quelques mois que je suis parmi vous et je ne me suis jamais senti aussi bien intégré qu'aujourd’hui.

-Et tu as bien raison, ajouta celui du milieu à droite, mais continue.

-Je souhaiterai cependant rejoindre la capitale de ce monde pour pouvoir suivre l'apprentissage d'un métier. En effet, je souhaite apporter ma pierre à l'édifice. Après tout ce que vous avez fait pour moi, je vous dois bien ça.

-Tu ne nous dois rien et tu le sais, dit celui de droite, mais si tu le veux vraiment, nous ne n'essayerons pas de te retenir. Quelle profession voudrais-tu exercer?

-Mineur, annonça Tryslog, comme vous le savez, j'ai passé beaucoup de temps à miner pour apporter des minerais au kubnigera, et là où certains prendraient ça comme une corvée, moi je m’y sens bien. De plus, il n'y en a pas encore au kubnigera et je pense que cela est toujours utile.

-Nous comprenons ton choix, dit celui qui n'avait pas encore pris la parole après avoir échangé un regard avec ses collègues, et nous sommes tous d'accord pour dire que tu es libre de faire ce que tu veux.

-Merci beaucoup, dit-il, maintenant si vous le permettez je souhaite allez commencer mon sac.

-Nous ne te retenons pas, prépare toi bien. Nous nous reverrons avant ton départ.

 

Chapitre 1 : un présent inestimable

Directement après être sorti de la salle du conseil, Tryslog descendit à la salle des coffres et remplit son sac avec tout ce qui pourrait lui être utile dans son voyage : beaucoup de nourriture pour la route, des torches, une table de craft en cas de besoin et quelques bûches et blocs de pierre. Lorsqu’il se sentit prêt, il se dirigea vers la sortie et y croisa Moug-atine, une personne qu'il appréciait particulièrement :

-Alors comme ça tu voulais partir sans m'en parler, dit-il avec un petit sourire.

-Mais...

- Suis-moi, j'ai quelque chose à te donner avant que tu ne partes. Tryslog le suivi jusqu'au coffre personnel, ce dernier l'ouvrit et en sorti une magnifique pioche en obsidienne. Il la lui présenta humblement et dit :

- Prend-la! Elle te servira plus qu'à moi.

-Mais je ne peux pas l'accepter elle est si belle et a dû te couter si cher.

-Prends-là je te dis, et si tu ne te sens pas capable d'accepter un tel cadeau, dit toi que tu as intérêt à revenir en vie pour me la rendre.

-Merci beaucoup mon ami. Ne t'en fait pas pour moi je reviendrai pour te la rendre.

 

Chapitre 2 : Le départ

Après avoir salué tous ses amis et remercié une fois de plus Moug pour son cadeau, Tryslog prit la route qu'on lui avait indiquée pour rejoindre la capitale. Il savait que la route sera longue et difficile car il n'y a aucun chemin entre la colonie et la capitale. Il fallait traverser de nombreuses forêts et franchir tout autant de fleuves. Il lui faudra environ deux semaines pour venir à bout de son voyage si tout se passait bien et autant pour le retour (si toutefois il y avait un retour). Il partit donc dans la direction indiquée par DomFulmen, son sac chargé à fond et la belle pioche de Moug à la hanche.

Mais après une journée de marche, dans une forêt extrêmement dense, et lorsque que la nuit commença à tomber, notre héros aperçut quelques dizaines de cube devant lui, une ombre qui avançait vers lui. Il plissât les yeux et grâce à sa vue d’elfe, remarqua l’allure étrange qu’avait cette forme humaine. Tryslog reconnu directement la démarche d’estropié qui caractérisait les zombies de ce monde étrange. Il aurait pu sentir l’odeur de la chair putréfiée depuis bien longtemps si seulement celle de l’humidité apportée par une journée de pluie ne lui emplissait pas les narines. Mais cela importait peu car le combat allait commencer : le zombie n’était maintenant plus qu’à quelque cube de lui, tryslog porta la main à l’épée en fer qui se trouvait dans son fourreau… du moins d’habitude, car sa main ne fit que traverser l’air :

- Me***, cria-t-il.

Il ne lui restait plus qu’une seule solution : il tourna les talons et s’enfuit en courant, tout en essayant de retenir la route qu’il prenait pour pouvoir retrouver son chemin le lendemain.

Il courut pendant quelques minutes avant de trouver une petite grotte peu profonde dans laquelle il pourrait passer la nuit. Il entra et posa quelques torches sur les parois, puis reboucha l’entrée de la cavité avec les quelques blocs de cobble qu’il avait emportés, en remerciant les dieux d’y avoir pensé (c’est fou ça, il pense aux choses les moins utiles et il oublie son épée). Avec le peu de laine qu’il avait récolté sur le chemin, il se construit un lit et s’y installa. Le lendemain matin, en se réveillant, il ramassa ses affaires, récupéra le lit et avec sa table de craft il se fabriqua une épée en cobble. Après avoir mangé une miche de pain, il reprit la route qui, il l’espérait serait moins dure en émotion.

 

Chapitre 3 : Stendel

Tryslog arrivait au bout de son 13ème jour de voyage lorsqu’il commença à apercevoir le haut des plus grands bâtiments de Stendel. La fin du voyage se passa sans difficultés, à part quelques creepers neutralisés sans le moindre problème. Il lui fallut encore deux heures pour atteindre sa destination et elles passèrent très vite en dépit de l’excitation qui l’envahissait.

Il entra dans la ville en milieu de journée alors que le soleil était à son zénith, la ville était en pleine agitation tout le monde criait, bougeait, parlait. Il fut bousculé à de nombreuses reprises en essayant d’atteindre la place centrale. Cette ville était un véritable joyau architectural, des bâtiments gigantesques fait de dizaines de matériaux différents, de la fumée qui sortait des cheminées, et surtout des dizaines et des dizaines de rues qui partaient dans tous les sens : un véritable labyrinthe. Tryslog n’avait jamais vu autant de monde rassemblé en un seul endroit.

Il s’approcha d’un homme qui regardait vers le haut d’un bâtiment et lui demanda ou il pouvait trouver un maitre mineur. L’homme complétement absorbé par ce qu’il voyait dit :

-Que c’est beau.

Troublé par cette réponse puisque l’homme ne regardait qu’un simple toit, Tryslog ne chercha pas à comprendre et chercha quelqu’un d’autre qui pourrait l’aider. Après plusieurs essaie, il trouva enfin quelqu’un qui lui donna une réponse constructive ET UTILE !!! :

-Prends la route en direction du nord puis la première à droite, la 4ème à gauche puis encore à gauche, ensuite tu passes ici puis la et encore ici,…

-Merci beauc…, voulu répondre Tryslog mais il était déjà parti.

Tryslog suivit les instructions de l’homme du moins ce dont il se souvenait, et trouva après quand même une heure de recherche le quartier des mineurs.

 

Chapitre 4 : un maitre mineur

Une fois arrivé dans le quartier mineur, Tryslog toqua à la première porte dans l’espoir d’y trouver quelqu’un qui puisse lui apprendre le métier qui le passionnait depuis longtemps. Un homme sale à l’air fourbu vint ouvrir :

-Que me voulez-vous ? dit-il d’une manière agressive.

-Bonjour à vous cher monsieur, je cherche quelqu’un qui puisse m’aider pour…

-Eh bien ce n’est pas moi ! Et il claqua la porte.

Tryslog très surpris ne chercha pas à comprendre pourquoi on lui avait fermé la porte au nez et continua à toquer aux portes de la rue. Malheureusement pour lui, le reste de la journée ne fut guère plus fructueuse, la plupart des habitants du quartier, après avoir jeté un coup d’œil par la fenêtre ne lui avait même pas ouvert. Et le reste avait réagi de la même manière que le premier. De plus en plus énervé, Tryslog se dirigea vers la première taverne qu’il aperçut et demanda au tavernier une bonne bière bien fraiche.

Au début, il avait été très étonné de la réaction des gens mais au fur et à mesure qu’il avancé dans la rue, il avait commencé à se poser des questions dont il n’arrivait pas à trouver de réponses. Il vida sa bière d’une traite et en demanda une nouvelle, Il était en train de se demander si il n’avait pas fait tout ce voyage pour rien lorsque …

Chapitre 5 : lui ? Pourquoi pas.

Un homme assez grand et aux larges épaules venait d’entrer dans la taverne, il était un peu sale et poussiéreux mais il l’assumait pleinement et ça lui donnait même un certain charme. L’homme s’avança vers le bar, demanda une bière et s’assit sur la chaise à la droite de Tryslog. Celui-ci ne fit pas attention à l’homme qui venait de s’installer à côté de lui jusqu’à ce qu’il sentit une main rapide et agile effleurer sa cuisse au niveau de la pioche en obsi qui s’y trouvait. Avec une vitesse digne des elfes, Tryslog attrapa la main de l’homme et la tordit dernière son dos :

-J’espère que tu as une bonne raison pour essayer de me voler sinon tu passeras les prochaines semaines dans les cachots de Stendel !

L’homme s’échappa sans problème de l’emprise de Tryslog et lui plaqua une main sur la bouche :

-Mmmmmmmh mmmmh

- Je ne te veux aucun mal et je ne suis pas un voleur. Puis il retira sa main de la bouche de Tryslog sans même lui demander de se taire.

Libéré, Tryslog demanda :

-Qui êtes-vous et que me voulez-vous ?

Il fit un petit coup de menton en direction de la hanche de Tryslog :

-J’ai remarqué la pioche que tu portes, c’est un ouvrage très impressionnant et crois-moi, je m’y connais.

-Comment ça, tu t’y connais ? Tu es mineur ?

-Eh bien, disons que je passe beaucoup de temps sous terre avec une pioche et des torches.

Tryslog qui quelques minutes avant se morfondait sur son sort, eu soudain un élan de joie et demanda à l’homme s’il était possible de lui parler dans un endroit plus discret.

 

Chapitre 6 : Enfin !

Sur le chemin de la maison de l’homme, ils n’échangèrent pas un mot à part leur nom : il s’appelait ****** (mais chut, c’est un secret).

Après vingt minutes de marche, ils arrivèrent devant une petite bicoque à quelques kilocubes de la taverne. ****** ouvrit la porte et invita Tryslog à entrer, il alluma un feu dans la cheminée et lui fit signe de s’assoir dans le fauteuil en face du canapé. Il s’assit dans celui-ci et dit :

-Alors, dit moi ce que tu as me dire.

-Eh bien voilà, …

Tryslog lui raconta son histoire d’un cube à l’autre et lui fit part de son envie d’apprendre le métier de mineur. L’homme écouta sans jamais l’interrompre et sans laisser paraitre la moindre expression sur son visage, ni étonnement ni admiration ni compassion.

Une fois le récit fini, ****** ne posa aucune question et annonça :

-J’accepte à quelques conditions : de une, je suis ton maitre et tu es mon élève, tu n’auras donc rien à dire sur les décisions que je prendrai, et à la moindre hésitation à exécuter mes ordres, je te mets dehors.

De deux, tu n’auras pas le droit d’utiliser ta pioche à partir de ce moment jusqu’à ce que je te l’autorise.

Et enfin, avant de commencer ton apprentissage, je veux que tu sois citoyen à de Stendel. D’ici ton acceptation en tant que tel, j’accepte de te loger ici-même mais ensuite, tu te débrouilleras.

Tryslog presque en pleurs accepta sans réfléchir ce marché, qu’il regrettera peut-être par la suite et bredouilla un simple :

-Me… merci.

Link to comment
Share on other sites

Yop !

 

 

Une bien bonne candidature que voici, et qui mérite d'être acceptée. ;)

Il est vrai que depuis que Tryslog est parmi nous, je l'ai rarement vu ailleurs que dans des cavernes sombres, dangereuses, et remplies de ressources. De plus, c'est quelqu'un de très sympathique, que je recommande donc au grade de citoyen. :)

 

Vous l'aurez compris, un beau +1 pour moi. ;)

 

 

Amicalement et littérairement,

 

Dom.

Link to comment
Share on other sites

Ah que coucou les gens !

 

Bon alors tryslog, il est sympa, il est pas méchant, et il bronche pas quand il faut creuser :lol:

 

En gros, un élément indispensable dans la large "équipe" des citoyens du serveur ! :D

 

Pour moi ce sera +1, voir même +2 allez, parcequ'il le vaut bien !

 

Et puis il va surement nous faire une chouette maison à Stendel ;)

 

a++ et bon jeu

 

Pampleman

Link to comment
Share on other sites

Un bucheur acharné (quoi un jeu de mot?) qui mérité amplement ce grade, ne serait ce que pour son dévouement.

 

Allez zou, monte donc les échelons minefieldiens plutot que les lianes Kubnigériennes ! :D

 

 

+ :cactus:

Link to comment
Share on other sites

Je n'ai que dire en ce soir, qu'elle merveilleuse découverte que d'être tombé sur cette petite perle qui égaille ma soirée. Le rp est parfait si ce n'est un poil trop détaillé mais c'est un gout vraiment personnel =p. La personne en elle même me semble charismatique et pour l'avoir rencontré, sérieux et calme sont ses maîtres mots. (et en plus il obéit bien mais chuteuh c'est entre nous sa).

Bref rien d'autre à dire..... à si, [barrer]j'aime les pankakes![/barrer] c'est un immense +1 pour ce grand joueur au grand talent made in Pio!

Link to comment
Share on other sites

Tryslog...

Vous avez su montrer votre bravoure et votre détermination.

Vous nous avez par la suivante candidature fait preuve de votre dévouement, votre sérieux, Vos amis en témoignent.

C'est pour cela qu'aujourd'hui et par les pouvoirs qui me sont conférés je vous nomme Citoyen de Minefield!

Sachez vous en montrer digne.

 

Sincèrement

 

Kerocraft

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

×
×
  • Create New...