Aller au contenu

Recommended Posts

ATTENTION, Dans le cas ou vous souhaiteriez "commenter" et non pas soutenir, je vous remercie donc de le faire par MP.

Je suis bien-sur ouvert à toute critique constructive, si vous estimez que je devrai changer quelque chose, n'hésitez pas à me le faire savoir en MP également.

Merci en tout cas de prêter attention à mon post, bizoux à vous et pleins de cookies

Bonjour à tous,

Je me présente devant vous ce jour, pour prétendre au rang de Chevalier de Minefield.

Ensemble, nous passerons en revue différents points comme ma présentation mise à jour, mes motivations, mon parcours, mes ambitions.

Somme toutes, un post complet où je me ferai une joie de ne parler QUE de moi.

(Astuce: les liens sur l'image ci-dessous sont cliquables, pour vous emmener où vous voulez  :D )

 

 

543812legend1.jpg

368357legend2.jpg

657651legend3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

544666presentation.jpg

 

IRL Je me nomme Anthony, né le 16 Octobre de l'an 1989 j'ai maintenant 26 ans.

Par moments vendeur, d'autres fois restaurateur, ou encore conducteur en industrie.

Je suis passionné de jeux vidéos et d'informatique en général, je ne résiste cependant pas à un bon livre comme le fabuleux 20.000 lieues sous les mers, Lords of rings ou encore les collections Chair de poule ou Séries Noire.

D'un naturel calme et amusé, on me connaît pourtant totalement déjanté, légèrement pervers, avec un ego démesuré.

 

IG je suis Mopitio, de mon vrai nom Mopitio Del'Acqua Vas Hestera.

Un scientifique cinglé, dopé à la redstone qui s'est vu capable de maîtriser la technologie rédonienne.

Un taux R.L.S. (Redstone par Litres de Sang) de 28% et une légère tendance à l'esclavage de joueurs naïfs.

 

 

 

 

 

 

398695motivations.jpg

Existe-il de vraies motivations pour demander ce grade? 

Je pense que le grade de Chevalier sur Minefield n'est pas vraiment une question de motivation, cela va faire 4 ans que je suis joueur sur Minefield, 4 ans que j’évolue sur le serveur, bref si je devais vraiment parler de motivation, je dirai que mes 4 années parmi vous en sont une preuve très parlante.

C'est sûr qu'avoir un second "Home" me serait utile, et mon ego serait tellement flatté si mon pseudo portait cette couleur bleu ciel, alors je dirais simplement : "Je veux devenir Chevalier !"

 

 

 

 

654472parcours.jpg

Je suis arrivé sur Minefield le 21/08/2012, il y a donc bientôt 4 ans.

Devenu villageois le 14/02/2013

Puis citoyen le 27/03/2013 où j'ai commencé à exercer le métier de forgeron.

Le 26/06/2013, je suis devenu commerçant et ai ouvert de nombreux shops au nom de l'Aciérie Kallonienne.

Puis un changement de spé le 21/05/2015 pour devenir souffleur de verre en ouvrant la Mopi Corp, ainsi que KalGlass.

 

En dehors des candidatures "Impériales" je fais partie de nombreux projets de façon officielle ou officieuse.

Ysera rejoint en 2013

Ambassadeur de l'ANA depuis 2013

Kallanos reprit en 2013

Le Delta rejoint en 2013

Port-Estroit rejoint en 2014

Génoa rejoint en 2015

 

J'ai également participé à divers projets sans pour autant en être membre, je ne me souviens plus la liste exacte.

 

 

 

 

 

545757ambitions.jpg

 

Mes ambitions sur Minefield restent inchangées... DOMINER LE MONDE...

Plus sérieusement, je compte continuer sur ma lancée, continuer à m'amuser sur Kallanos en réalisant toujours les constructions les plus folles qui sortiront de mon esprit.

A coté de cela, je continue à aider les nouveaux via mon poste à l'ANA, je pense d'ailleurs à concrétiser certains projets liés et j'espère qu'ils seront un jour mis en place =)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 
532229roleplay.jpg

Bonjour, afin d'éviter toute ambiguïté, je tiens à préciser que les 2 premières citations sont des copiés-collés de mes anciens RP.
Le but n'est évidemment pas de "gonfler" la taille de mon RP, mais de créer une mise en situation pour introduire le RP réel.
Par ailleurs, pour que ce soit vraiment complet, il m'aurait fallu ajouter les derniers RP de Kallanos (Reprise, Extension et Modification) qui sont tout autant des journaux écrits par Mopitio.
Ainsi, le RP rédigé "exclusivement" pour cette candidature concerne les premiers paragraphes, ainsi que l'ensemble du Livre III (qui normalement aurait dû se nommer Livre VIII)
Merci par avance.

 
Le coffre aux souvenirs.
L'aube se leva, les rayons du soleil pénétrèrent dans la chambre, éclairant la pièce d'une douce et chaleureuse lueur orangée.
Soudain, trois coups furent frappés à la porte de la pièce. Enfilant son peignoir et essayant tant bien que mal de coiffer ses cheveux, Mopitio sorti de son lit pour répondre.
 
Il en avait maintenant l'habitude, cela faisait 3 ans que des personnes venaient le rencontrer de jour comme de nuit, que ce soit pour des comptes-rendus de découvertes, des demandes de financements pour la recherche ou même pour la mise en place de diverses festivités ou menus. Les habitants et chercheurs de Kallonis ne faisaient que peu attention aux horaires déjà bien remplis de leur dirigeant.
 
Lorsqu'il ouvrit la porte, ce n’était pas un chercheur, ni même un ouvrier. La personne qui se tenait devant lui était une jeune demoiselle d'environ 1m60, les cheveux longs, bruns et bouclés cachant presque de grands yeux marrons brillants.
Manakîng, comme elle se nommait, portait un coffret dans ses mains. Le bois qui le formait était fissuré par endroits, et de nombreux trous causés par des mites parsemaient les bords. Quant aux charnières, on pouvait apercevoir sous la rouille quelques endroits où les rayons du soleil faisaient briller l'or. En étudiant d'un peu plus près, on pouvait observer sur le couvercle un symbole gravé, une espèce de pentagone avec un H dessiné à l'intérieur dans une sorte de calligraphie ancienne. Ce symbole paraissait très familier, et bien qu'il soit en partie effacé par les années, Mopitio reconnu l'emblème de son ancien pays. Le H représentait Hestera, tandis que le pentagone autour représentait les murailles blanches qui protégeaient jadis la cité d'émeraude. La serrure dorée semblait fragile et grandement rongée par la rouille et, ayant perdu la clé de ce coffret, cela aiderait à l'ouvrir afin de voir ce qui se trouvait à l’intérieur.
 
Mopitio saisit une pince qui traînait sur son bureau. D'ordinaire, il s'en servait pour sectionner les coulures de verre et les mâchoires de celle-ci devraient donc être suffisantes pour forcer la serrure. Une fois forcée, la serrure se décrocha du coffret et tomba au sol. En soulevant le couvercle, les charnières produisirent un grincement assez fort.
A l'intérieur se trouvait trois livres, ainsi qu'un champignon desséché.
 
Le premier livre était peu épais, de quelques pages seulement, tout au plus une dizaine et sa couverture en cuir était fermée à la reliure par un fil de cuir également. En l'ouvrant, une odeur presque nauséabonde emplie l'espace. On pouvait lire parfaitement un texte sur les pages, accompagné de quelques dessins. Cet ouvrage était le premier journal écrit par Mopitio, il y était écrit tout ce qu'il était arrivé au dirigeant Kallonien depuis sa fuite d'Hestera, jusqu’à son arrivée dans les failles Yseraines, voici ce qu'il y était inscrit :
 
 
Livre I: Un Hesterain devenu Yserain
I/ La Fin de la nation Destria
 
Tout commença une froide nuit d'hiver, et je sentais encore l'odeur des sapins qui jonchaient mon campement.
Cette nuit là, comme toutes les nuits, le ciel n’était éclairé d'aucune étoile, et je ne voyais aucune des 3 grandes lunes citées dans les anciens comptes de mes aïeuls de ma terre natale.
 
Hestera était par le passé une grande terre de paix, mes parents et moi habitions près de l'un des grands observatoires stellaires de la cité d’émeraude. Cette cité portait son nom grâce aux longues plaines luxuriantes, la lumière des lunes reflétée dans l'herbe de ces plaines donnait aux remparts de cette ville une couleur vert émeraude. La vie à Hestera était paisible, jusqu'au jour où l'un des scientifiques de la nation Destria fit une découverte dans les profondeurs de la ville voisine.
 
Un grand portail d'une couleur pourpre entouré d'un large montant de pierre incrusté de pierres précieuses. A première vue, ce portail semblait tout à fait inoffensif, les meilleurs scientifiques Hesterains travaillaient sur son origine, sa fonction, son fonctionnement Un jour cependant, il arriva une chose à laquelle les scientifiques n'avaient pas pensé, Du portail sortirent des créatures à l'aspect blanchâtre et en quelques minutes, tout contact avec l’équipe fut rompu. Tandis que les équipes de sécurité s'attelaient à renvoyer par le portail ces viles créatures, des dizaines réussirent à sortir par les systèmes d’aérations. Depuis ce jour, ces créatures s'étaient reproduites et nous n'avions jamais su pourquoi ces créatures s'en étaient prise à nous, mais aujourd'hui, 8 ans plus tard, le reste de mon peuple vivait en nomade dans des tentes en peau, souvent peu confortables
 
II/ L'attaque
 
La date ? Les jours se confondaient depuis l'arrivée des créatures, nous ne pouvions plus différencier les cycles lunaires qui nous permettaient d’établir nos calendriers Aujourd'hui, comme chaque jour, il me fallait déplacer mon campement et trouver de la nourriture. Je pouvais m'estimer heureux lorsque je trouvais quelques champignons, le reste du temps je ne me nourrissais que de racines, mais oh joie lorsque je trouvais au coin d'un bois quelques champignons, un repas de roi dans cette époque de misère.
 
Et ce jour-là justement, que voyais-je près de ce chêne magnifique ? 2 champignons.
Je m’empressai d'aller les ramasser quand soudain, 2 créatures me virent. J’eus juste le temps de ramasser mes champignons et de courir à toutes jambes le plus loin possible mais les créatures me talonnèrent et devant moi ne se trouvaient que des plaines brûlées. Aucune cachette ne s'offrait à moi et il était peut-être venu mon heure, peut-être la mort n'était pas si terrible ?
Reverrais-je mes parents ?
Verrais-je enfin mes aïeuls ?
Qu'importe, de toute façon s'en était finit de moi.
 
III/ Le portail
 
Pourquoi continuer à courir ? Mes forces m’abandonnaient.
Soudain, le sol se mit à trembler, et rapidement une faille s'ouvrit sous moi, je n’eus pas le temps de repartir et tombai dans cette faille. La chute fut plus courte que ce que j'imaginais, je compris rapidement que j'étais arrivé dans une caverne. L'endroit était très sombre, je ne voyais que peu et mes yeux n’étaient pas encore habitués à cette obscurité. Je décidai de m'aventurer plus loin dans cette grotte qui pourrait désormais me servir d'abri permanent.
 
Après quelques mètres parcourus, une lueur pourpre attira mon regard. La pièce où je me situais faisait plusieurs mètres de large et tout autant de long, je ne voyais cependant pas le plafond de cette salle. Après un rapide examen des alentours, la réponse me parut évidente, je venais de découvrir le lieu d’où tout avait commencé, devant moi se dressait cette grande arche, source de malheur.
 
Quelques jours passèrent et mes provisions s’amenuisaient. 2 racines et 1 champignon, il était devenu évident pour moi qu'une décision s'imposait. Il m’était impossible de retourner à la surface, les créatures m'attendaient certainement.
D'un autre coté, je pouvais tenter d'utiliser la grande arche, après tout depuis le temps, il existe peut-être un monde derrière ou la vie me serait certainement plus facile. Et puis, si ce n’était pas le cas, les créatures avaient bien réussi à arriver ici, il me suffirait donc de retraverser le portail pour rentrer chez moi. C’était décidé, j’allai traverser le portail en espérant trouver de la nourriture et de l'eau.
 
IV/ La terre de feu
 
Je ne pris que quelques rations, ma panse d'eau et mon dernier champignon, autant ne pas risquer de perdre le peu de nourriture qu'il me restait. Après avoir traversé le portail, je fus horrifié de voir une terre ravagée, prise par les flammes, je décidai donc de rebrousser chemin lorsque la plateforme où se trouvait le portail se mit à trembler, puis à se séparer du reste du terrain. J'eus juste le temps de sauter de l'autre côté quand la plateforme ainsi que le portail tombèrent dans un lac de lave en fusion 30 mètres plus bas.
 
Le retour vers Hestera était devenu impossible et je me retrouvais dans un monde extrêmement hostile sans aucun repère.
Pire encore, qu'allais-je faire désormais ? 
 
Au moment où tout me semblait perdu, que tout espoir m'avait quitté, apparut au loin une silhouette ressemblant à la mienne, cette silhouette se précisait au fur et à mesure que la personne approchait. Un chevalier en armure d'un violet très foncé se tenait debout devant moi, il me raconta qu'il existait un monde dans lequel l'herbe était toujours verte, les arbres poussaient en masse. Ces mots résonnaient en moi comme une image de paradis, et sans hésiter, je me joignis à lui pour aller découvrir ce monde merveilleux.
 
V/ New-Stendel, Un lit ... enfin
 
Cela faisait déjà 2 jours que j'avais rencontré ce chevalier en armure sombre, je ne pus malheureusement jamais pu connaitre son nom, mon héros s'en était retourné dans ce monde atroce en quête de minéraux d’après ce que j'en avais compris. Lors de mon exploration de ce paradis, j'appris que ce monde n’était pas si différent de mon monde à son âge-moyen, je retrouvais même certaines similarités comme ce que nous appelions sciences divines qu'eux appelaient "magie", ils pratiquaient l'agriculture, la manipulation des métaux, du bois, et même de la pierre.
 
J'appris aussi qu'ils utilisaient une pratique étrange qu'est le marchandage, une pratique qui consistait à échanger de vulgaires feuilles et morceaux de métal contre des outils ou autres, d’après ce que j'avais pu en voir, ils tenaient à ces monceaux de papiers plus que tout, peut-être des reliques d'une ancienne divinité au vu des visages gravés dans les morceaux de métal, il me parfaisait évident que si je désirais quelque chose dans ce monde, il me faudrait avant tout me procurer quelques unes de ces reliques.
 
Dans ce but, je me mis en quête de divers objets pour des gens à l’aspect plus ou moins étrange en échange desquels ils me remettaient quelques-unes de ces reliques. Mais au bout de quelques jours, je rencontrai un homme répondant au nom étrange de Etruiaz qui me proposa un endroit où loger, me reposer, dans une pièce où le froid ne pourrait plus m'atteindre.
 
Bien sûr j’acceptai. Contre quelques vulgaires bouts de métal, je pus enfin dormir dans un endroit digne des plus grands princes, je pris connaissance d'un nouvel objet qui changea ma vie, ils appelaient ça "un lit". Quelques planches de bois recouvert de laine de mouton, un grand luxe pour une personne qui, comme moi, avait passé 8 ans à dormir sur une peau de loup à même le sol.
 
VI/ Des herbes, de la pierre et des reliques
 
La nuit fut longue, je me réveillai en croyant toujours rêver. Qu'il était agréable de dormir sur quelque chose de "mou" comme le ventre des ours après les avoir tués. Comble de mon malheur, la faim me tenaillait. Il me restait bien sur mon champignon, mais je ne pouvais me résoudre à le manger, il devenait un symbole beaucoup trop précieux pour moi, il était le dernier présent de la terre qui m'avait vu naître bien des cycles plus tôt et que je ne reverrai plus jamais.
 
Je me mis à la recherche de cet "Etruiaz" dans le but de lui demander où je pourrais trouver des racines ou d'autres champignons s'il y avait la chance d'en avoir dans ce monde, mais il me fut impossible de le retrouver ce jour-là. A la place, je fis la rencontre de plusieurs autres individus, deux semblaient être des ouvriers et derrière eux se trouvaient 3 autres personnes aux formes différentes. L'une d'elles avait les oreilles allongées de façon harmonieuse, un teint blanchâtre et de grands yeux de la couleur des cascades qui longeait le terrain où nous nous trouvions, une autre était très petite, j’eus peur de l’écraser au vu de sa petite taille, quelques centimètres tout au plus mais je la vis plus d'une fois lancer des boules de feu.
 
Sur le moment, je crus à une enfant dotée des pouvoirs des gardiens ancestraux qu'ils appelaient "dragons", mais j'appris plus tard qu'en réalité elle n’était rien de tout cela, elle utilisait les sciences divines pour rapetisser ou grandir à souhait et lancer des flammes.
La dernière personne semblait être amusée de mon ignorance ou autre chose, elle semblait rire tout le temps.
Lorsque je me tournai vers la personne qui semblait être leur chef, j'appris qu'il se nommait Eyes of Fire ... yeux de feu , sans doute un guerrier ou que sais-je, je lui demandais où trouver quelques victuailles, il me redirigea vers un bâtiment qu'ils appelaient "Moulin", il me disait que là-bas je trouverais de quoi fabriquer du pain à partir d'herbes jaunes.
Je le remerciai, mais avant de partir il me proposa de travailler avec eux, pour obtenir du "argent" pour le lit où j'étais plus tôt dans la journée, j'acceptai avidement et promis de revenir après avoir obtenu ces quelques victuailles.
Depuis ce jour, je travaillais donc dans les grandes failles d'une ville nommée Ysera pour le compte de Eyes of Fire.
 
La lecture de cet ouvrage fit remonter de nombreux souvenirs dans la mémoire vieillissante de Mopitio, et de nombreuses images de son ancien pays lui revinrent en mémoire. Les grandes plaines vertes reflétant cette aura verte sur les murailles d'Hestera, la douceur des nuits d'été...
 
Le second livre semblait plus épais que le premier, et plus récent aussi, le papier avait encore sa couleur blanche d'origine, et l'écriture était légèrement plus soignée que sur le premier livre. Encore une fois, un texte y est inscrit accompagné cette fois de nombreux schémas, et de photos représentant diverses personnes.
 

I/ Un jour nouveau
 
Cela faisait maintenant quelques semaines que j'étais parti d'Hestera par le portail du monde de feu. Lorsque j'avais quitté mon pays, je n'imaginais pas que ma vie prendrait la tournure qu'elle prit.
 
J'avais pu participer à la construction de différents ponts que je pouvais admirer depuis la fenêtre de ma nouvelle chambre, chambre que j'avais construite avec l'aide de Maximus lors de la réalisation de la grande et magnifique auberge du Dragon Ivre. Je faisais désormais partie des habitants de cette ville qu'est Ysera, le travail y était abondant et l'ambiance qui régnait entre les habitants était tout simplement prodigieuse. Quelques jours avant, nous avions même construit un amphithéâtre dans lequel nous avions pu tenir le premier congrès impérial en compagnie des différents habitants. Tandis que nous écoutions attentivement les sages paroles de l'empereur Aurelien Dereval, quelle ne fut pas ma surprise lorsque je fus appelé sur l'estrade. Les membres de la cour des Astres avaient décidé de me nommer Chevalier d'Ysera, et accessoirement conseiller du roi en charge de l'architecture.
 
C'était un très grand honneur que je me vis attribuer, d'autant plus que ceci donnait un but à ma présence en ce monde. J'osais espérer que je pourrais être à la hauteur de ce que l'on attendait de moi en cette gigantesque cité.
 
II/ Les voyageurs
 
Quelques jours après mon accès au titre de chevalier, je démultipliai mon temps de travail, faisant avancer les travaux au rythme des journées de printemps.
 
Tout à coup, deux personnes arrivèrent dans la faille, l'un d'eux était plutôt âgé, le temps avait largement laissé sa trace sur son visage, tandis que l'autre paraissait plutôt jeune. Ils s’approchèrent de moi et demandèrent à me parler dans un cadre plus privé. Dans cette optique, je les invitai à me suivre dans l'une des salles du palais impérial que nous étions en train de construire, malgré le coût impressionnant des matériaux nécessaires. Nous nous assîmes sur des bancs et ils commencèrent à me conter l'histoire que voici :
 
III/ Kallanos 
 
Il y a de cela des centaines d'années, deux immenses nations, répondant aux noms de Royaume de Mauristasia et de Terres de Kallanos, se partageaient la surface du globe. Ennemies depuis des siècles pour les spécificités et les uniques matériaux qu’offraient chacun de leur territoire, ces contrées vivaient indépendamment l'une de l'autre depuis leur fondement et demeuraient, secrètement, à la recherche constante d'un prétexte dans le but de déclencher une guerre sans précédent.
 
Dans ce climat pour le moins particulier, les deux patries avaient développé des techniques complexes, mettant à profit des réactions chimiques pouvant produire d'autres types de réactions dans certains matériaux. Ils se penchèrent ensuite sur le cas d’un matériau fort présent dans les sous-sols, mais très peu apprécié jusqu'alors pour son inutilité la plus totale : la redstone. Après des années et des années de recherches qui se révélèrent fructueuses, ce petit bout de minerai devint un métal très prisé de tous les habitants, aussi bien Kallanosiens que Mauristasiens. Les techniques se peaufinèrent avec le temps et de nouvelles machines, entièrement à base de redstone, virent le jour, permettant d'automatiser une multitude de tâches. Beaucoup de moyens de transports révolutionnaires furent également mis au point par des ingénieurs extrêmement qualifiés, ce qui entraina une nouvelle innovation majeure et qui introduisit le commerce entre ces deux vastes pays.
 
Sous ces apparences de quiétude totale, ce monde présentait cependant quelques imperfections. Certaines personnes étaient en effet plus aisées que d’autres et ces inégalités financières conduisirent rapidement à des inégalités sociales, qui elles-mêmes amenèrent les hommes à établir un constat de la situation globale. Ils se rendirent compte par la suite que les profits commerciaux étaient la principale source de ces inégalités et la notion d'argent et de biens, absente jusqu'alors, s'imposa à tout un chacun. La machine destructrice était en marche, et ce dans l'inconscience générale. La vie poursuivit ainsi son cours durant plusieurs années et les peuples continuèrent de cohabiter. Les ingénieurs rédoniens quant à eux poursuivirent leurs recherches et de nombreuses nouvelles inventions et créations virent le jour.
 
Mais très vite, les désaccords aux niveaux des prix entre les deux gouvernements se révélèrent porteurs de désagréments. Les tensions se firent entendre par la hausse du prix des ressources vitales nécessaires au peuple voisin. La paisible vie d'autrefois céda rapidement la place à une vie difficile et incertaine. Les plus touchés, issus des classes les plus basses, durent alors lourdement lutter pour leur survie, à défaut de pouvoir conserver un niveau de vie correct. Cette extrême minorité en voulait plus que jamais aux responsables de ce changement.
 
Les dirigeants Mauristasiens se réunirent alors et décidèrent que cet évènement serait la goutte d’eau qui ferait déborder l’océan. Ce qui devait arriver arriva. Le royaume de Mauristasia déclara l'inévitable guerre aux Terres de Kallanos, en pensant, à tort, qu'elle ne durerait que le temps de prendre le contrôle des territoires ennemis.
 
Les connaissances des savants rédoniens furent utilisées pour créer de puissantes armes de combats et une lutte interminable commença. Les affrontements, d’une cruauté innommable, se déroulaient de part et d'autre de la frontière et il apparut rapidement que les deux nations étaient de puissance égale. Des armes de plus en plus développées furent mises au point, à contrecœur, par des savants de Kallanos qui savaient malgré eux les conséquences que celles-ci auraient. La guerre s’éternisa et les richesses se raréfièrent progressivement avec l'arrêt du commerce international. La population, quant à elle, ne cessait de baisser et de jeunes hommes furent enrôlés de force pour combattre sur le front. Malgré les chiffres en chute libre, la volonté des dirigeants ne faisait que grandir et aucun accord de paix ne fut établi. La rage guerrière et la fureur destructrice avaient irrémédiablement pris le pas sur l'humanité.
 
En parallèle, un petit groupe de chercheur rédoniens présageaient, à juste titre, que les deux superpuissances allaient mutuellement s’anéantir et entraîner le monde dans leur chute commune. Ils cherchèrent alors de leur côté un moyen de survivre à cette apocalypse précipitée. Ne se souciant pas de ce qu’il se passait au dehors, ils s'adonnèrent toute leur vie à la conception et à la réalisation d’une machine leur permettant de traverser le temps afin d'éviter le chaos. Ils pensèrent alors un système empêchant leur corps de subir les effets du temps et testèrent plusieurs modèles. Après avoir étudié les réactions corporelles face à la température, ils arrivèrent à la conclusion qu'il était possible de traverser les âges en maintenant leur corps à une température très basse et s'attelèrent à la construction de leur improbable machine.
 
Quant à l'apocalypse au dehors, elle était arrivée à son dernier stade et les ingénieurs rédoniens poursuivaient leurs interminables recherches dans le but de concevoir des armes de destructions massives. La technologie n'avait jamais avancé aussi vite de toute l'histoire de l'humanité et il ne fallut pas beaucoup plus de temps aux experts Kallanosiens et Mauristasiens pour mettre au point chacun de leur côté une puissante bombe. C’est par une nuit froide que la décision d’envoyer le coup final à l’ennemi fut prise par les deux clans. Les deux engins ne tardèrent pas à quitter leurs lanceurs et traversèrent les terres et les océans avant de venir s’écraser sur chacun des deux territoires. Le silence de la nuit et le calme des habitations endormies cédèrent leur place à une lumière intense ainsi qu’à un grondement déchirant. L’onde de choc se propagea à une vitesse hallucinante et souffla tout sur ton passage. Quelques minutes plus tard, un épais brouillard suffoquant recouvrit les lieux et déposa sur une surface indéterminable une épaisse couche de cendres. Le paysage était devenu méconnaissable et il ne restait plus rien de ce qui composait autrefois ces biomes et habitats. C’était la fin d’une époque, la fin d’une Histoire, la fin d’un monde.
 
Quant aux chercheurs, ils eurent le temps de s’enfermer dans les sous-sols de leurs installations et de mettre en marche le processus plus qu’incertain qui allait les amener jusqu'à nous. Quatre ingénieurs entèrent dans la machine qu’ils nommèrent ironiquement « Erreur ».
 
Pendant des siècles et des siècles leur cryogénisation persista alors qu’au dehors, le monde se reconstruisait petit à petit et que la vie reprenait ses droits. Mais l’Erreur n’ayant pas subi une batterie de tests assez poussée, deux savants perdirent la vie durant leur « hibernation ». Un autre eut une défaillance technique et finit sa période quelques décennies avant le dernier. Désorienté et vide de tous souvenirs, il sortit très vite des sous-sols de leurs installations et renoua avec les rayons du Soleil. Après plusieurs heures de marche, il rencontra un village où il fut recueilli par des habitants. Ne se souvenant de rien, il apprit le mode de vie des villageois dans le but de vivre avec eux. IL eut une femme ainsi qu’un enfant qu’il nomma Cadrii. Petit à petit, la mémoire lui revint et il se souvenu d’une cache qui contenait une machine d’une extrême complexité. Ses connaissances en redstone lui revinrent par la suite, mais son grand âge ne lui permettait malheureusement plus de pouvoir les mettre en pratique. Durant le reste de sa vie, il écrivit des livres, transmit aux générations postérieures ses connaissances rédoniennes. Sur son lit de mort, il convia son fils à aller voir ce que renfermait ce fameux lieu secret et lui indiqua que tout ce qu’il y avait à savoir sur la redstone s’y trouvait. Après avoir trouvé les archives de son père et en avoir pris connaissance, Cadrii mit ses connaissances en pratique avec beaucoup de travail et de persistance. Un jour, il décida de partir chercher le second survivant de la transition temporelle dans le but d’en apprendre un peu plus sur la redstone ainsi que sur le passé de son père. Arrivé sur les lieux, il découvrit le corps du savant, inerte, baignant dans un liquide fluorescent. Il appuya sur divers boutons dont il ne connaissait pas l’utilité sur le panneau de commande et sortit ainsi le dernier ingénieur de son sommeil.
 
A sa sortie, il tomba dans les bras de Cadrii qui l’installa dans un lit. Quand il ouvrit les yeux, il vit Cadrii qui lui expliqua qu’il était le fils du savant qui avait fait avec lui le chemin pour parvenir jusqu'à cette époque. Il lui raconta également comment, selon lui, les deux autres savants étaient morts pendant le changement d’époque et désigna les deux autres machines vides. Delcata, l’ingénieur qui était désormais le dernier représentant des Kallaniens, lui conta son histoire ainsi que celle de son peuple. A cause du nombre d’années passées dans l’Erreur, il apparut que ses capacités mentales se s’étaient légèrement affaiblies et que certaines connaissances manquaient à l’appel.
 
Ils sortirent des installations ancestrales où était enfermée l’Erreur ce qui eut pour effet de provoquer l’implosion ainsi que la disparition de la machine.
 
Delcata et Cadrii se concertèrent et décrétèrent qu’ils se devaient de reconstruire leur ville tout en gardant des valeurs pacifiques et justes envers les populations. Ils s’établirent à l’emplacement même où se trouvait l’Erreur et élaborèrent des plans.
 
Conscients des dangers de leur savoir, ils se promirent l’un à l’autre qu’ils ne transmettraient leur savoir à aucune autre personne sous aucun prétexte.
 
Il va de soi que toutes les techniques utilisées dans cette ville seraient solidement gardées et protégées de quiconque voudrait les utiliser. Seules les personnes ayant des valeurs morales et pacifistes y auraient accès. C’est dans la montagne qu’ils érigeraient leur laboratoire pour le mettre à l’abri d’éventuels conflits. La ville de la surface abriterait un lieu où il fait bon vivre tandis que le monde souterrain sera protégé des inconnus.
 
Bientôt, très bientôt, les terres de Kallanos revivraient !

 

 

 

III/ Architecte ?
 
Leur histoire fut longue et passionnante, malgré que je n’eus pas suivi l'intégralité à cause de la fatigue due aux 3 derniers jours de travail. Ils me confièrent qu'ils avaient entendu parler de mes talents d'architectes. Ainsi, ils étaient venus me voir dans le but de solliciter mon aide afin de reconstruire la citée de Kallanos.
 
Malgré leur proposition, je ne pouvais abandonner le peuple qui m'avait recueilli et je devais donc aller en discuter avec l'empereur aure_d qui saurai me guider. Je proposai à nos voyageurs de rester pour la nuit pour se reposer, mais ceux-ci me répondirent qu'ils devaient voir d'autres personnes dans les plus brefs délais. Il ne me restait qu'à leur indiquer de quelle façon sortir de la cité, et demander une entrevue avec l'empereur.
 
IV/ Dernière nuit
 
J'arrivais devant le bureau provisoire de l'empereur, celui-ci avait accepté de me recevoir le jour même. Je tentais de vider mon esprit des éventuelles phrases qu'il pourrait me dire pour m’empêcher de partir, voir pire, pour me bannir de cette cité. Mais en entrant dans son bureau, tous mes doutes se dissipèrent, Aure_d m'accueillit avec un large sourire et me proposa de m'asseoir pour lui parler de ce qui me tracassait.
 
Je lui expliquai donc que deux visiteurs étaient venus solliciter mon aide à la reconstruction de leur ancienne cité, que celle-ci se trouvait de l'autre coté du continent après une ville de glace, j'en profitais aussi pour lui partager mes réticences à quitter la citée d'Ysera tout comme mon enthousiasme à aider les Kallanosiens.
 
Après une longue discussion, nous arrivâmes à un compromis qui m’arrangeait fortement, il me dit que je pouvais sans problèmes continuer à être Yserain, à mon poste actuel, sans changements, tout en aidant la cité de Kallanos.
 
Je retournai donc dans ma chambre, et commençais à préparer mes affaires: je partirai à l'aube.
 
V/ Abri de fortune
 
Après environ une heure de voyage, me voilà enfin arrivé devant les imposantes murailles de Kallanos, la grande porte était ouverte mais détruite par endroits, je me dirigeai vers un coin de la cité, aucune habitation n’était présente, aucun bâtiment.
 
Je me mis à la recherche de matériaux pour pouvoir construire un lieu où nous pourrions nous reposer, et entreposer certaines ressources sans crainte du monde extérieur. Grâce à mon expérience dans la taille des pierres, je pus sans difficultés élaborer et construire un bâtiment assez résistant et rapidement pour subvenir aux besoins futurs. J'y ajoutai quelques coffres, des fours, des lits, tout le nécessaire pour pouvoir survivre quelques jours.
 
A l’extérieur, le soleil commençait à se montrer violemment en reflétant sur la blancheur de la neige. Puis quelques minutes plus tard, je vis les deux voyageurs arriver, accompagnés par un nouveau personnage étrange en apparence, il était tout habillé de noir et portait une longue barbe blanche. Nous fîmes connaissance et j'appris qu'il se nommait TheerasZor, il cultivait la terre non loin d'ici. Nous nous installâmes tranquillement puis, après le diner, le savant nous apprit l'une des utilisations premières de la redstone afin de contrôler à distance l'ouverture de portes ou de herses. 
 
Les mois suivants, les remparts furent entièrement réparés et l'académie était en pleine construction lorsque le savant nous appela et nous enseigna la majeure partie de ses connaissances sur la redstone et son utilisation pacifique pour les éclairages et faciliter la vie de tous les jours. Mais il nous mit en garde, nous devions utiliser le moins possible cette poudre car c'était la cause des malheurs de l'ancien temps. 
 
VI/ Enlèvement
 
Un après-midi de mars, nous entendîmes de violents ébats en provenance du campement. Une fois sur les lieux, nous vîmes un groupe de nains surarmés venus enlever l'un des nôtres. Après de longues fouilles sur ce qui restait du camp, nous retrouvâmes un corps méconnaissable que nous supposions être celui du dernier descendant des kallanosiens. TheerasZor parti à la poursuite de ce groupe nain, mais son équipe revint bredouille au bout de deux longues années. Lorsqu'ils furent rentrés, l’académie était terminée, j'avais en grande partie utilisé les techniques que nous avait enseigné notre mentor, mais toujours de façon sure, et sans excès dans le but que quiconque passerait ici ne puisse remarquer la présente de toutes les technologies présentes.
 
VII/ Une nouvelle ère
 
Après le retour de TheerasZor, celui-ci vint me trouver afin de discuter de ce que nous allions faire maintenant que Deltaca avait disparu, et qu'il ne restait plus aucun espoir de le retrouver. Nous décidâmes ensemble de poursuivre le rêve des deux hommes et nous prirent la décision de nommer l'académie : L'académie Rédonienne. Nous réunîmes les principaux acteurs de la reconstruction de Kallanos, et votâmes afin d'élire deux gouverneurs ainsi que trois conseillers. C'est ainsi que je pris le poste de Gouverneur en charge de l'architecture et des constructions, tandis que TheerasZor prit le second poste de gouverneur en charge des habitants et des finances. Pour garder un certain sens du secret, je devins forgeron, les nombreux minerais que j'avais pu obtenir dans mes longues heures de minage seraient mes premières matières à exploiter, de plus je pourrais fournir à la cité les outils et matériaux nécessaires à sa complète reconstruction.
 
La lecture de ce second livre raviva encore plus les souvenirs de Mopitio. Tant de temps avait passé depuis son départ des failles Yseraines, et tant de choses étaient arrivées depuis ce jour où TheerasZor et lui même avaient décidé de développer la cité de Kallanos. Tandis qu'il relevait la tête de ses livres, il aperçut Manakîng qui s’était endormie sur une chaise alors qu'elle écoutait attentivement le récit des aventures du gérant. Un troisième livre se trouvait dans le coffret, ce dernier était vierge cependant, peut-être était-il temps de le remplir.
 
 
Livre III
 
Il s'était passé plusieurs heures entre le moment où Manakîng était entrée avec le coffret et maintenant, il devait être près de midi et chose étrange, pour une fois, personne n’était venu requérir l'aide du gouverneur de Kallanos. Profitant de cette accalmie, il prit le dernier livre, ouvrit son encrier et y trempa sa plume. Les mots prirent de longues minutes avant de venir à son esprit, d'autant plus qu'il avait choisi de raconter dans cet ouvrage sa future expédition à la recherche de l'arche vers Hestera.
 

Mon nom est Mopitio Del'Acqua vas Hestera, et comme vous avez pu le lire dans mes précédents journaux, je ne viens pas de ce monde.
 
Je suis arrivé dans les terres de Minefield via un portail découvert par mes ancêtres et après un long périple, je me suis retrouvé à travailler dans les failles d'Ysera, puis finalement à Kallanos. Lors de mon arrivée, le portail qui m'avait conduit de mon monde à celui-ci fut perdu, englouti dans une crevasse d'un monde de feu. Ce monde de feu s’avérait être ce que les habitants nomment "Nether" et d’après ce que j'ai pu en apprendre, c'est un lieu assez dangereux.
 
C'est dans cette optique que depuis maintenant plusieurs mois je dirigeais une équipe composée des meilleurs chercheurs.
Mon but? Trouver un moyen de retourner sur Hestera affin de découvrir mes véritables origines.
 
Il y a bientôt 2 ans, nous avons découvert une salle où était entreposé des engins volants appelés rédoptères, nous en avons conclu que ces engins étaient alimentés par un dérivé de redstone liquide, ces appareils pouvaient voler pendant un long moment sans s’arrêter et étaient protégés par une lourde armature en acier. Tout ceci en fait des engins solides et résistants à toutes les situations, selon toutes nos recherches, ils sont tout à fait capables de fonctionner dans ces terres de feu. De toute façon, il faudra bien qu'ils résistent, demain nous convoyons l'un des rédoptères à un avant-poste dans le Nether.
 
Jour 2 - 14:00
Le transport du matériel depuis la cité de Kallonis se passa très bien. Une fois arrivé à la capitale de New-Stendel, le passage du portail magique en direction de Stendel fut relativement simple bien que long. A notre arrivée, nous avions rencontré un homme vêtu d'un long manteau marron, Imouff, qui nous informa que la cité de Port-Estroit nous avait envoyé quelques ouvriers ainsi que des chariots pour transporter le matériel jusqu'au second portail magique vers le Nether.
Je devais reconnaître que les hommes d'Imouff étaient extrêmement efficaces, il aura fallu 8 heures pour transporter tous les éléments du rédoptère sur les quelques kilocubes qui séparent les deux portails.
 
Ce soir, nous avions prévu un grand repas pour récompenser tous les hommes qui avaient participé au transport et c'est Arawn Magnus qui s'occupa de préparer tout ça. J'étais légèrement inquiet à ce sujet d'ailleurs, la dernière fois que je l'avais laissé organiser une telle réception, nous avions encore des restes 3 jours après.
 
Jour 3 - 06:00
La soirée d'hier avait été une réussite et malgré mes craintes, il semblait qu'Arawn n'avait pas exagéré lors de la préparation. Il était cependant possible que cela eut un rapport avec le fait que son sac était déjà bien rempli de ses affaires de voyage.
 
Aujourd'hui nous dûmes re-assembler le rédoptère, la tâche fus difficile et prit beaucoup de temps, mais nous y arrivâmes. Demain serait le jour de mon départ et j’espérais retrouver l'emplacement de l'arche assez facilement.
 
Jour 3 - 11:00
Le re-assemblage du rédoptère s'était bien passé jusque là mais lorsque nous avions tenté de rebrancher le générateur, une épaisse fumée s'était échappée des conduits de refroidissement. L'un des ingénieurs rédonnien se gela le bras avec la fumée et il fut envoyé en urgence à Port-Estroit qui était la ville la plus proche connaissant nos activités.
 
En attendant, nous cherchâmes un moyen de sécuriser ces circuits de refroidissement : hors de question d'avoir un nouvel accident.
 
Jour 3 - 18:00
Enfin, nous avions terminé! Nous avions dù purger le système de refroidissement, il semblerait que lorsque nous avions fait une tentative plus tôt dans la journée, une certaine quantité de produit était resté dans le système, et donc une fois l'alimentation rebranchée, la pompe s'était remise en marche d'où la fuite. Nous tentâmes de démarrer le rédoptère et ce fut une réussite, par sécurité je fis quelques fois le tour de l'avant poste avant de le faire atterrir.
 
Concernant l'ingénieur, son état était stable, le médecin Port-Estrien avait assuré qu'il pourrait sans soucis retourner sur Kallonis d'ici quelques jours et reprendre ses activités habituelles. Ce soir j'irai me reposer de bonne heure, demain il fallais que je sois en pleine forme.
 
Jour 4
C'était le grand jour, d'ici une heure je m'installerais à bord du rédoptère et je commencerais mes recherches près de l'endroit où j'étais arrivé. Localiser le site s’était révélé compliqué, mais d’après nos conclusions, nous avions délimité une zone où nous aurions le plus de chance de retrouver le portail. Heureusement, les mages d'Ysera et de Kelaïre avaient accepté de nous aider sans trop poser de questions, le portail étant magique, leur aide avait été d'un très grand secours. Sans eux, nous aurions mis de nombreux jours avant de trouver la moindre piste. Il était temps de se préparer, aujourd'hui, je retournais chez moi.
 
Jour 16
Il s'était passé 12 jours depuis mon départ à bord du rédoptère et beaucoup de choses s'étaient produites.
 
Grâce aux indications des mages Kélares, le portail fut très simple à retrouver, il était tombé au fond d'une crevasse de plusieurs dizaines de cubes de haut, malheureusement celui-ci n'aurait pas permit le passage du rédoptère et j'avais donc dù le laisser près du portail dans le Nether. Bien sûr, je l'avais camouflé dans une caverne près du portail pour ne pas qu'il soit découvert par n'importe qui.
 
Une fois que j'eus traversé le portail, j'eus l'impression que rien n'avait changé, la caverne dans laquelle j’étais arrivé était toujours aussi sombre, j’espérais seulement que rien de trop dangereux ne m'attendait à l'extérieur.
Une fois dehors, les grandes plaines vertes s’étendirent devant moi et j'avais presque oublié que le paysage était si beau. Le soleil se couchait et on pouvait voir apparaître les trois grandes lunes de Destria.
 
Je me dirigeai vers la grande ville d'Hestera, là où j’étais né il y avait de nombreuses années, et contrairement à mes souvenirs, la ville semblait habitée. Je n'en revenais pas, lorsque j'étais parti il y a des années, la ville avait été désertée à cause des monstres, mais maintenant elle était habitée par de nombreuses familles. Un des habitants m'expliqua qu'il y a quelques années, les familles isolées à l'extérieur de la cité s'étaient unies pour re-conquérir celle-ci, il y avait eut une grande bataille et de nombreux Destriens étaient morts ce jour là, mais il leur avait fallu quelques heures pour faire fuir les monstres de la cité et la reprendre.
 
Une fois fait, ils avaient décidé d'y habiter et de consolider les anciennes fortifications.En reprenant la cité, ils avaient découvert toutes les recherches des anciens Hesterains et demain je pourrais aller les étudier. D'ailleurs je commençais à penser que je devais rester ici, il y avait tant de choses à découvrir, et étrangement les mécaniques utilisées ici ressemblaient beaucoup à celles utilisées par les anciens Rédonniens, un mystère que je me devais de résoudre, y avait-il un lien ?
 
Jour 35
Quelque chose me semblait de plus en plus étrange, lorsque j'avais étudié les anciens écrits Hesterains, beaucoup de choses m'avaient paru semblables aux études que j'avais effectué sur Kallonis. D'ailleurs, les écrits parlaient d'une source d'énergie très puissante qui aurait fait des ravages dans les anciens temps. Les textes parlaient d'une ancienne cité abandonnée où les recherches effectuées avaient mené à une grande guerre contre un peuple rival, un grand nombre de personnes se seraient alors enfuit de cette cité pour se mettre à l'abri ici peu avant que cette guerre n'engendre la destruction de leur cité.
 
Tout ceci me rappelait étrangement quelque chose, mais ça semble incroyable, et si...
 
Jour 68
 Impensable, cela faisait maintenant deux mois que j'étais revenu sur Destria et j'avais enfin trouvé une piste sur mes origines. Dans les écrits Hesterains, il était fait mention d'une protéine particulière dans le sang de certains Hesterains, en déchiffrant certains textes flous, il semblait qu'ils aient appelé ca "Redium" ... cette protéine serait à l'origine de certains pouvoirs d'anciens Hesterains sur diverses machines. J'avais donc décidé de faire quelques analyses de mon propre sang, les résultats montraient un taux de 28% de Redium dans mon sang.
 
Ce taux serait très élevé, même pour les Hesterains, mais d’après les textes certains anciens pouvaient avoir un taux jusqu’à 35% de Redium dans le sang.Je pouvais donc affirmer maintenant que ma lignée descendait directement des anciens Hesterains, ce peuple qui avait fui une cité près de la destruction.
 
Ce redium m'avait semblé très familier par contre, j'allais devoir étudier cette protéine plus précisément, je devais effacer ce doute de mon esprit. Dès demain, je m’attellerai à l'étude de ce Redium.
 
Jour 69
Je le savais, j'avais passé ma journée à étudier cette protéine le Redium, il n'y avait aucun doute possible et j'avais même refait les tests deux fois pour être sur, le Redium n'est ni plus, ni moins, de la RedStone. Les conclusions qui en découlaient étaient incroyables, lorsque j'avais étudié les recherches des Kallanosiens, ils parlaient déjà d'une substance basée sur la RedStone qui couleraient dans leur sang, ils avaient même réussi à limiter l'utilisation de la technologie rédonienne aux personnes ayant une certaine quantité de redstone dans le sang. Je comprenais mieux pourquoi je pouvais sans difficulté utiliser toutes les technologies rédoniennes.
 
En y repensant, les Hesterains avaient quitté une ancienne cité il y a près de 10.000 ans et cela correspondait à l’époque de la grande guerre entre les Kallanosiens et les Mauristasiens. D'ailleurs, la cité de Kallanos avait été détruite à cause de l'explosion du noyau, une source d’énergie très puissante elle aussi, tout semble correspondre, les époques, les faits, même les technologies... Il n'y avait plus aucun doute possible, les Hesterains étaient finalement les descendants des Kallanosiens.
Cette découverte remettait beaucoup de choses en question, cela remettait également en cause le fait même que je sois venu. A l'origine, j’avais décidé de faire ce voyage pour retrouver mes origines, retrouver les terres de mes ancêtres, mais finalement cela fait des années que je vivais dans la cité de mes aïeuls sans le savoir.
 
J'avais besoin de réfléchir.
 
Jour 73
 Il y avait maintenant quatre jours que j'avais découvert l'origine des Hesterains. J'avais eus beaucoup à réfléchir à la suite de cette découverte et j'en profitais aussi pour comprendre comment les Kallanosiens s'étaient retrouvés sur Destria, il semblait qu'ils avaient découvert ce qu'ils ont nommé un vortex. Ils l'auraient découvert dans les profondeurs de la terre et étudié pour mettre au point une technologie de déplacement en temps réel.
 
Un vortex... Sur les terres de Minefield ils appelaient ça un portail, c'était tout simplement spectaculaire, finalement en y réfléchissant tout les faits dits magiques n'étaient que le fruit d'une technologie que personne ne comprenait...
 
Autre chose m'était aussi venu à l'esprit, j'étais devenu dirigeant de Kallanos par pur hasard mais il est vrai que je m'étais toujours senti chez moi là-bas, la technologie des Rédonniens m'avait toujours attiré et jusqu’à maintenant je ne comprenais pas pourquoi j'étais capable de l'utiliser si facilement, moi un être totalement étranger à ce monde... pas si étranger finalement car dans mes veines coulait le sang des anciens Kallanosiens. Il me restait à décider quoi faire, il y a quelques mois j'avais l'intention de rester ici, mais finalement en tant que descendant des Kallanosiens ma place n'était pas ici.
 
Je crois que ma décision est prise, dès demain je préparerai mon voyage de retour.
 
Jour 81
 Voilà, mes affaires étaient prêtes! Grâce à l'aide des Hesterains j'avais pu faire une copie des recherches des anciens Kallanosiens, je pourrais donc continuer les recherches depuis Kallonis avec tous les outils dont nous disposions. J'avais d'ailleurs bien envie de pousser plus en avant les recherches que les Rédonniens avaient commencé sur les Vortex, enfin les portails. Tout ceci serait dangereux, et je devrais certainement renforcer les règles de sécurité mais rien n'était impossible heureusement.
 
Les anciens Kallanosiens avaient abandonné l'idée de maîtriser cette technologie, peut-être était-elle tout simplement inaccessible mais cela ne coûtait rien d'essayer. J'avais aussi pu trouver divers schémas sur des inventions Rédoniennes comme une nouvelle méthode d'acheminement de l’énergie, ou encore une machine capable de forer les sols en profondeur.
 
Demain je pourrai me mettre en route. Ce soir, les Hesterains avaient prévu une petite fête pour mon départ, ce peuple certainement me manquera mais je n’étais pas à ma place ici.
 
Jour 82 - 8:00
Il était temps. D'ici quelques heures je serai de retour sur les terres de Minefield, la route du retour sera rapide, je repasserai par la caverne où j'étais arrivé, puis j'emprunterai le portail. Une fois arrivé sur les terres de feu, il me suffira de déblayer l'entrée de la caverne ou j'avais caché le rédoptère, puis de retourner à l'avant poste.
 
Jour 82 - 21:00 
Je venais juste d'arriver à mon bureau sur Kallonis, et déjà un grand nombre de personnes souhaitaient me rencontrer. Les recherches que j'avais lancé avant mon départ avaient bien progressé, les ingénieurs Rédonniens avaient réussi à faire fonctionner les moteurs du Citadelle, un porte rédoptères que nous avions mis au point avant mon départ. Cependant, je pensais mettre ce projet en stand-by, mes découvertes sur Destria étaient bien plus intéressantes.
 
Bientôt, nous pourrions commencer de nouvelles recherches, à commencer par les méthodes de forage qui semblaient très efficaces. Il était maintenant temps de se remettre au travail, j'avais passé beaucoup de temps sur Hestera et les dossiers s'étaient empilés depuis mon absence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

602583Infossupp.jpg
 
Liens candidatures
 
 
 
 
 
 
177673remerciements.jpg
 
En 4 ans sur Minefield, j'ai pu rencontrer plusieurs personnes, un grand nombre à dire vrai.
Ces personnes sont toutes incroyables, et même si j'ai pu avoir des démêlés avec certaines, sachez que je vous adore tous.
Il est certain que sans chacun d'entre vous, mon aventure sur Minefield n'aurait pas été ce qu'elle est, et pour ça je vous remercie très fort  :D
Je vais prendre le temps de remercier tout ceux avec qui j'ai pu discuter, m'amuser, ou qui ont (à un moment ou un autre) fait partie de mon aventure.
 
- TheerasZor, depuis bien longtemps maintenant  :D
- Imouff, camarade de jeu qui arrive à me supporter (incroyable)
- Arawn_Magnus, ma farmeuse préférée
- Orion_Isendell, Sal*** ... mais j't'aime quand même  :)
- Romanovina, parce que Deux Points déééééééééé
- BA06, continue à faire des arbres nondidiou
- Louvinette, Bizoux, câlins et cookies
- Maximus360, Parce qu'on a fait un pont... vers nul part mais on l'a fait.
- Dechoue, pour plein de choses et sa poule... sérieux
- PILOUSHOOTER, c'est lui qui a perverti mon esprit...
- Etruiaz, mon "parrain" quand je suis arrivé  :P
- Aure_d, parce que !
- Gauchiste, ce mec m'a fait peur sur tiny avec ses jeux de lumières...
- Domfulmen, avec son espèce de buisson... un jour j'le cramerai
- RaidenTiger, ce suisse a un problème avec la symétrie
- Tonacs, c'est swag
- AntoineKia, voiturette 
- MitiXVI, un nevain quoi
- Yméria, avec son projet mort
- Alexas, pareil d'un projet mort
- ArthurBN 
- Shqnks
- Lliliee, de bons moments passés en ta compagnie
- Dalyas, qui a subi mes coffres à bordel
- Meikah, gros nounours musicien
- Napoleon59w
- Arahitogami, pour ses concerts au piano
- Dokhas
- Nameloth, excellentes soirées dommage qu'il ne soit plus là
- JMFaucher, toujours avec sa girafe...
- Anubis91150, un bon joueur de Magic
- Pcote, il me rends fou avec son accent lui
- SaiGoZorus, 2k PA de marbre noir et tu as toujours pas fini ton temple xD
- Iweedoz, l'architecte des folies de saigo
- MrGamwi, premier soutien de Kallanos
- Glieps, bah... miaou quoi
- Chatonn, le mec qui dors sur tiny ><
- Yunamoon, maitresse des cacahuètes
- Zovsky, il était beau ton marbre 
- Vipriem, elle était folle mais géniale
- Gung_oh_Guns, toujours aussi serviable, ce mec est une crème
- Sadaroh, Depuis qu'il est bleu j'le déteste xD
- Ruenruotel, un comique un peu lourd mais marrant
- Romainmenard, un des premiers Kalloniens
- Stanix, le même
- Ptit_lu81, un ancien kallonien =)
- The_Gaudis, mon fournisseur d'outils préféré
- Shalarana, le seul qui a eu le courage de crafter 3 doubles coffres de verres rouges  :D
- Poogly, Un super menuisier 
- Dionysos, aka le sale nain
- Mi3ter, la méchante
- Kefka, un jour tu les auras les drapeaux... un jour.
- XDiaman, parce que je refuse ton nouveau pseudo namého
- Viaduc340, voila tu y es, content, mes cookies maintenant  :P
- Dark-Hoshin, pour la correction de cette candidature.
 

Bonjour toi qui lis ceci, si je t'ai oublié dans la liste des remerciements ne t'en fait pas, j'ai fait cette liste il y à quelques mois déjà, et en 4 ans j'ai certainement oublié des gens qui ne sont plus parmi nous maintenant :/

Mais dans ton cas, ne sois pas triste, envoie moi un gentil MP pour m'engueuler et je me ferai une joie de t'ajouter  ;)

/!\ Si tu m'engueules sans m'offrir de cookies, je vais être vexé et je te bouderai pour toute la vie... jusqu’à demain sinon

Bizoux.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour !

 

J'apporte mon soutient à ce très cher Mopitio pour sa candidature chevalier !

 

Je le connais depuis... longtemps ! Pour tout vous dire je l'ai rencontré sur Ysera il y a presque 4 ans ! Depuis le temps, j'ai découvert que c'est quelqu'un de très sympathique doublé d'un dirigeant de projet très actif et... tyrannique ?

 

Ses projets avançant rapidement grâce à sa bonne humeur toujours présente en jeu ou sur mumble. De plus, en tant qu'ambassadeur de l'ANA, il aide les jeunes joueurs un peu perdus sur Minefield. Avec toute la communauté de Kallanos, on ne peut espérer meilleur début pour ces nouveaux joueurs !

 

En plus de ça, c'est un souffleur de verre actif et donc très disponible pour les crafts ! Pour moi, il a toutes las qualités requises pour être chevalier !

 

Mopitio futur noble 2014 !

 

Mopitio chevalier 2017 ! (Et puis Kallanos capitale de NS aussi tant qu'on y est^^)

 

Pour finir, voici une petite musique que j'ai chanté pour que ce cher Mopi devienne chevalier ! (En utilisant sa musique préférée en fond, même si en fait ça rend bien mieux quand je chante dessus !)

 

 

 

 

Bonne chance à toi Mopi ! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Posté 30 mars 2013 - 01:42

Mopitio, +1.

 

Spoiler 
quoi? ça ne vous suffit pas? c'est que vous êtes le seul à ne pas entendre ce nom tous les jours ! faut passer plus souvent sur NS mon bon monsieur!

 

Je suis désolé de ne pas pouvoir garder mon sérieux mais... une banalité comme devrait l'être l'accession à la citoyenneté de Mopitio ne mérite pas plus. On se retrouve pour sa candidature chevalier, là on pourra tous développer nos arguments, mais citoyen... pfff

 

 

 

Hé bah voila, on y est !

 

Cela va faire trois ans que j'ai posté ce message, trois ans que mopi est citoyen, et j'assume toujours mon plussoiement de l'époque !

 

Quel que soit l'avis que chacun a sur son projet principal, Kallanos, il est très actif, mopitio reste déterminé, et continue d'innover en terme de RP comme architecturalement, ce qui n'est pas une mince affaire de nos jours.

 

Mopitio est toujours là (tout le monde ne peut pas en dire autant, moi le premier), est toujours aussi présent sur le chat, continue de venir en aide aux nouveaux joueurs, et de façon générale, de participer activement à la vie du serveur. Humainement, c'est une personne que je respecte beaucoup, qui, comme tout le monde, a ses défauts, mais sa nature même fait qu'on en fait très vite abstraction, pour se concentrer sur la richesse de ce personnage attachant.

 

J'ai passé des centaines d'heures de jeu avec mopitio, mais surtout de longues soirées à parler avec celui qui est derrière l'écran, et c'est un gars en  :goldblock: !

 

 

Mopitio est indéniablement d'intérêt public, et c'est sur cela que le grade prestigieux de chevalier est basé, non ? 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir !

 

Mopi est un grand joueur, très sympathique et très investit sur le serveur!

Il mérite ce grade pour tout ce qu'il a fait, je plussois ce joueur de tout mon coeur.

 

Allez Mopi, je suis avec toi !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mopi, Mopi, Mopitio, cheva, cheva, chevalier !

 

Aller, tous en cœur !

 

Je plussoie car, ce grade, c'est clair qu'il le mérite ! avec tout ce qu'a fait Mopitio, et il est tellement gentil :3

 

Je te souhaite bonne chance Mopi et que la chance soit avec toi !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'ami Mopitio est un joueur très sympatrique, dirigeant d'un très beau projet, et surtout Ambassadeur de l'AnA, il mérite entièrement le grade de Chevalier.

 

Donc un très gros +1, et mes chopes levées en l'air pour notre cher Mopitio!

 

Par contre je devrais te mettre un +0.5, espèce de tricheur au /cut :3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens à mon tour apporter mon soutien à Mopitio.

 

Bien qu'il ait fait l'affront de construire un palais entier en symétrique pair devant une statue impaire, c'est un joueur qui est présent depuis plusieurs années. Ces différentes constructions, bien que parfois alambiquées, son amour étrange pour la redstone et son sens de l'humour en ont fait un membre très appréciable du Delta et de Minefield en général.

 

Puisse-t-il continuer dans sa progression au grès du serveur.

 

Raidentiger, roi de Kélaïre la bleue, pour Mopitio, prétendant chevalier de Kallanos la rouge.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon matin !

Alors comme ça mon petit Tonacs pensait être le seul à pouvoir écrire une chanson pour mopi ? Et ben t'es pu unique asteure !

+1 mopi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, non je suis contre pour plusieurs raisons :

 

- C'est un tyran qui ne mérite que la mort

- Il a des projets qui coûte des sommes faramineuses

- J'ai eu mes premiers cheveux blancs à cause de lui

- Il exerce un contrôle insupportable sur ses larbins

- Il ne mérite que ce qu'il a et encore c'est déjà trop !

 

J'ajouterais qu'il est méchant, odieux et que c'est à cause de lui que je suis un fantôme.

 

*se relis* A mieux y regarder il mérite parfaitement le grade de chevalier, depuis quatre ans (wtf, je suis choqué de m'en rendre compte), il a fais pas mal de choses qui ont irrémédiablement changé un bon morceau du Delta et pas en mal. Il est toujours là pour aidé et même déconné si on sait le prendre comme il faut. Franchement ? J'ai rarement vu quelqu'un comme lui et c'est une denrée rare qui mettra longtemps à s'épuiser. Il a et aura toujours mes plussoiements et puis .... *range ses pièces dans un coin* un jour je le remplacerais alors plus il est important et riche, mieux ce sera ! :D

 

+1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Mopitio, allors comme ça tu souhaite devenir chevalier? Muha muhahahaha WHUAHAHAHA !!! ah ce n'est pas une blague?

 

Sans déconner je suis de tout coeur avec toi, je souhaite vraiment ta venu dans notre Ordre, quand on voi ce que tu a fait sur Minefield ne serais'ce que l'ANA déjà. Et puis bon, tu es le petit clin d'oeil SF avec Kalanos et franchement ça rend bien.

J'ai pas vraiment constaté d'égaut démesuré te concernant, plûtot un bon humour et de franches rigolades, c'est un peu pour ça que je vien souvent sur le chan de Kalanos, un bon petit groupe s'y s'es formé.

 

Bon allez, à dans pas longtemps dans la chevalerie de Stendel, tu y sera le bienvenu si le grand conseil Impérial t'adoube. Ho puis même sans , tu peu passer quand tu veux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mesdames messieurs, Bonsoir !

 

Mopitio. Nous allons en parler ces temps-ci. Et d'ailleurs son "M" majuscule il le mérite.

C'est simple. Mopitio est quelqu'un selon moi d'extrêmement mature, et ce expliqué par sa grande intelligence.

Pour le peu que je l'ai croisé en jeu, c'est un joueur qui a toujours fait partie des grands. De la classe incarnée à la réflexion pousée en passant par la gentillesse, Mopitio est un chevalier parfait qui saura défendre l'Empire.

 

C'est un joueur qui s’investit énormément dans cette si belle communauté.

Et je finirais par dire que, HRP, c'est quelqu'un de bien.

Pour un joueur de ce niveau je n'ai qu'une seule chose à dire : Merci d'être là.

 

+1, -Zayhr-

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah alors Mopitio tu préviens pas de ta demande chevalier ... Je ne peux que te souhaité bon courage pour ta demande, en même temps j'ai été accepté donc tout est possible.

 

Bon tu es assez fou pour me me laisse creuser sur ton projet donc je suis obliger de +1 cette candidature.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alala!!! que dire de mopitio!

4 ans maintenant que je te supporte toute la semaine, que ce soit nos délires sur minefield et les nuit blanches à l’époque, les soirées sur TOR dead island et gta!!! Et de par ton investissement sur ce serveur depuis 4 ans et les liens que t'as su créer avec de nombreuses personnes et communautés je pense que tu mérites amplement ce grade, bien que tout le monde sache que ton vrai objectif est de devenir noble en 2014!!!

 

bonne conquête du monde mon cher!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il lui faudra au minimum un écuyer larbin cureur de sabot de cheval en compensation tu ne penses pas ? Et vu ton ardeur à vouloir qu'il ait ce poste, je pense que tu serais extrêmement bien placé pour tenir ce rôle.

 

Plus sérieusement, en lisant cette candidature, je suis attristée de constater que la majorité des gens n'en ont strictement rien à carrer du mal que se donnent certains à tenter de changer de rang.

 

On l'a dit et redit, les "+1", "je plussoie" n'ont pas du tout leur place sur les candidatures chevaliers. Si on prend autant de temps pour étudier ces demandes, c'est surtout pour donner le temps aux amis de venir montrer leur soutien sous forme RP, autrement qu'avec un "réservé trololol i m'a obligé ce con". Depuis le début, malgré l'optimisme affiché de traiter ces candidatures assez "rapidement", cela a toujours été trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès long à cause de ce "détail".

 

Que faire ?

 

Retirer les candidatures pour ce rang et faire comme pour les nobles à l'appréciation de la modération ? Je ne pense pas que vous seriez d'accord. Moi non plus d'ailleurs. Les Chevaliers ont leur place dans l'Empire et sont là pour leur faits d'armes, soutenus par les gens du peuple.

 

Retirer uniquement les soutiens ? Dans ce cas cela revient à la réflexion ci-dessus, si c'est la modération qui décide, le côté roleplay de ce rang n'a plus lieu d'être.

 

Vous sortir les doigts du troululu quand un de vos potes demande à ce que vous veniez vous casser la tête une demie-heure pour le soutenir avec un texte d'une quinzaine de lignes, sans faute d'orthographe monstrueuse et un langage châtié ? OH QUE OUI !

 

Bref, concernant Mopitio, la question ne se pose plus. Non seulement il a amplement mérité le rang de Chevalier mais en plus nous n'avons pas attendu que le peuple s'exprime totalement puisque nous lui avons accordé notre confiance en lui donnant le rang de Gouverneur il y a quelques mois déjà.

 

Longue vie à lui et longue vie aux Chevaliers de l'Empire !

 

Bisous <3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×