Jump to content
Khazadur

[Accepté] Candidature citoyenne de Khazadur

Recommended Posts

1560882371-candiature-citoyenne.png

 

 

Tagazok !

 

Comme le titre l'indique, voici ma candidature citoyenne. 

Sans plus perdre de temps:

 

 

 

1560883405-presentation-irl.png

 

 

Assez peu de changements de ce coté là, j'ai pris de l'âge depuis ma dernière candidature qui remonte à déjà 3 ans. J'ai maintenant 22 ans, je n'ai pas changé de prénom et je suis en région lilloise pour mes études, toujours dans le domaine aéronautique. Je pratique toujours l'escalade et le tir à l'arc, même si j'ai pas mal ralenti le rythme.

 

Sans surprise, je suis passionné par tout ce qui touche de près ou de loin à l'air et l'espace. Ce qui est plutôt paradoxal quand on considère le personnage que j'incarne ! Voler c'est un truc d'elfe

 

 

1560884442-presentation-ig.png

 

 

 

Je suis toujours un citoyen actif, maintenant anobli, de Galianör. Ma contribution au projet se centre principalement sur la récolte de ressources pour satisfaire l'appétit colossal de la ville et le creusage des vastes salles en vue de leur aménagement. En ce moment, je passe le plus clair de mon temps à rassembler de l'or pour le futur agrandissement et sur la finalisation des plans de celui-ci. Galianör rachète votre or !

 

 

Voici quelques screens:

 

Dans l'ordre: Ma maison; le vaste espace sous la montagne accueillant la mine de cristaux; diverses routes, la salle des Portes et la future mine en cours de construction AKA la Fosse (c'est le gros truc à droite).

 

Divulgacher

1560885946-scr.png

Divulgacher

1560886150-scr1.png

Divulgacher

1560886366-scr2.png

 

En 2018, je participe au concours de construction des Jeux Minefieldiens et terminé 3e.

Divulgacher

1560887139-scr4.png

 

 

 

1560887728-motivations.png

 

 

Pourquoi je souhaite devenir citoyen ? 

 

Ce rang donne accès à davantage de spécialités, bien que je ne souhaite pas en changer de suite, cela peut se révéler utile pour Galianör. Tant qu'on parle de la cité naine, les temps de voyage entre les différents points d'importance sont plutôt longs, mettre la main sur un monture plus véloce est un plus très appréciable. A coté de ça, je parcours les Terres Stendeliennes depuis un petit moment déjà, et j'ai bien envie de passer à la vitesse supérieure.

 

 

 

1560889313-roleplay.png

 

Divulgacher

On frappait avec insistance. Vaguement réveillé par le vacarme, Khazadur avait le crâne en feu, la bouche comme une sortie d'égout, il avait même l'impression qu'un rat était venu y crever pendant son sommeil de plomb, et l'estomac en capilotade. Affalé sur les couvertures de sa couche, débraillé et couvert de farine. La chambre empestait la bière à plein nez. Ignorant le martèlement insistant, qui était sûrement le fait d'une migraine carabinée, il roula sur lui-même et se retrouva nez à nez avec une assiette de frites couronnée d'une saucisse à demi croquée. Souverainement agacé par le boucan, il se fourra la tête sous l'oreiller.

 

                -Chiotte ! grommela-t-il.

 

                On l'appelait mais il fit la sourde oreille, fort peu désireux d'aggraver son mal de crâne. Enterrer sa vie de garçon avec Chopine, qui avait tout organisé ? Il avait pourtant su d'entrée de jeu que s'y prêter serait une grave erreur qu'il regretterait amèrement.

 

                Comme maintenant.

 

                Les plans de Chopine avaient été la simplicité même: déguiser Khazadur et faire la tournée des grands ducs... de taverne en taverne. Chopine avait pris un malin plaisir à lui teindre la barbe et, au moyen d'un rouge à joues judicieusement appliqué, fard obtenue auprès d'une noble dame Nevah lors d'un marché louche, il lui avait foncé la peau de façon à lui donner des allures de vieux mineur sur le retour.

 

                Avec quelques autres joyeux lurons, dont Alexas et son cousin Ferginal, ils avaient passé la nuit à bambocher dans les nombreux débits de boisson de la cité. "Déchu" pour rire de sa dignité de Thane, Khazadur avait pu se lâcher tout son soûl, et boire comme jamais. Mais voilà, le réveil n'était guère glorieux, évidemment.

 

                Une main se posa sur son épaule. Il se dégagea, les yeux obstinément fermés contre l'éclat d'une lanterne tenue à proximité.

 

                -Fiche-moi la paix, si tu ne veux pas que je t'exile ! grogna-t-il.

 

                L'estomac en pleine révolte, il se redressa en sursaut, les yeux grands ouverts. Ecartant sans ménagement celui qui venait l'importuner jusque dans son lit, il se précipita vers l'âtre froid et dégobilla tripes et boyaux. Ensuite, se sentant un peu mieux, il but l'eau qu'on lui tendait.

 

                S'aspergeant, il se redressa, et vacilla sur ses jambes. Il retomba lourdement sur sa couche, lâchant la coupe d'eau. Ses doigts lui faisaient l'effet de grosses saucisses bien grasses. L'œil vitreux, il discerna les vagues contours d'une pierre plus ou moins conique, adossée au mur, dans un coin de la pièce. Y couraient des runes ciselées, en rouge et en blanc. Une sorte de heaume couronnait l'ensemble.

 

                -C'est quoi ? grommela-t-il, intrigué par l'insolite apparition.

 

                -Une pierre d'avertissement en usage chez les mineurs, répondit une voix familière. Elle sert à obstruer les passages dangereux ou coursives en cours de construction. Au sommet, il s'agit je pense d'un heaume de garde royal.

 

                Se retournant, Khazadur avisa Balazur, l'intendant de la cité. Près de lui se tenait Alexas, à peine plus frais.

 

                 -Et qu'est ce que ça fait dans ma chambre?

 

                  -Eh bien, hier soir, tu as pensé que cette Gardepierre ferait un cadeau idéal pour ta promise, expliqua Alexas. Le heaume, ça, c'était l'idée de Chopine, un truc d'enterrement de vie de garçon. Une chance que toute la bière avait fini par ôter le fard de ton visage et la teinture de ta barbe, ou le garde à qui tu as enlevé son casque t'aurais volontiers estourbi, s'il n'avait su qu'il avait affaire à son chef en personne ! Et encore... laisse-moi te dire qu'il a hésité !

 

                -J'ai mal aux côtes, gémit Khazadur.

 

                -Ca, c'est sans doute dû à ta compétition avec Chopine, quand vous vous êtes mis à vous bourrer le ventre de coup de poings, histoire de voir lequel de vous deux avait des abdos d'acier ! répondit Alexas en grimaçant. Tu as insisté parce qu'il venait de te battre à plates coutures à un concours improvisé de braillements !

 

                -Rien de mal à un petit accrochage amical entre ivrognes. Khazadur enfouit la tête. Mais par les sept pics de Trollthingaz, que me voulez-vous à cette heure-ci ? Ca ne peut pas attendre demain ?

 

                -On est demain ! s'exclama Alexas. On a essayé de te réveiller hier, mais tu as flanqué un coquard à Chopine sans même rouvrir l'œil !

 

                -Oh...

 

                Il agita une main toute molle en direction d'Alexas. Qui sut très bien interpréter le geste vague à sa juste mesure. Comme seul le pouvait quelqu'un étant passé par les mêmes affres la veille... Il remplit de nouveau un pot d'eau, qu'il tendit au guerrier en train de décuver. Lequel but encore une petite gorgée, qu'il faillit régurgiter aussitôt. Il vida le restant par-dessus son épaule, sous sa chemise. Et poussa un petit cri, tout à fait réveillé cette fois.

 

                Il tourna son attention vers Balazur.

 

                -Alors, que fais-tu là ?

 

                -Il y a autre chose... répondit l'intéressé en jetant un coup d'œil vers Alexas. Qui le rassura d'un signe de tête. Khazadur plissa le front.

 

                -Comment ça, "autre chose" ?

 

Balazur posa un parchemin sur un coin de table.

 

                -Tu as signé ça, alors que tu étais ivre mort. Il sortit de la pièce, accompagné d'Alexas.

 

Khazadur se leva doucement, la tête lui tourna quand il passa en position debout. Il attrapa la feuille et lit difficilement, son regard ne parvenant pas à se concentrer sur les runes:

 

Contrat d'acquisition d'une propriété en capitale

 

                -Chiotte !

Divulgacher

Quelques heures plus tard, le trio était rassemblé chez Khazadur, maintenant frais et propre. Attablés autour d'un tonnelet de Galianorge dans son bureau, ils essayaient tant bien que mal de retracer la suite des évènements de cette drôle de nuit. Malgré l'activité bourdonnante dans le couloir, pas un son ne passait outre la lourde porte de chêne noir.

 

          -Reprenons le début. Nous avons commencé la soirée ici-même. On a bu quelques bières puis Chopine m'a maquillé pour sortir. Ensuite, on a filé droit à la grande taverne de la Salle des Piliers.

 

          -Exact. On a sagement descendu une paire de pintes, de la Cuvée des Trolls je crois. D'après le tenancier, tu as fait un concours de bras de fer avec quelques mineurs puis recommandé de quoi faire le trajet jusqu'à la taverne suivante. poursuivit Chopine entre deux lampées de bière, bien content de ne pas boire à ses frais.

         

          -Tu ne t'es jamais retrouvé seul durant tout ce temps ni durant le chemin jusqu'au Gajot de Houlot. Si tu avais signé quoi que ce soit à ce moment là, on l'aurait vu. D'autant que personne n'était encore vraiment enivré. Quoiqu'Alexas commençait à être bien ! enchaîna le cousin Ferginal. Ils ne tiennent vraiment pas ces cartographes !

 

          -Bref ! le coupa Khazadur. Nous sommes donc allé au Gajot. Cela fait quand même une sacrée trotte depuis la Salle. Sauf qu'on a fait un léger détour par chez Chopine, et c'est là que ça a commencé à mal tourner. J'ai pillé ta cave personnelle, et craignant pour l'avenir de tes stocks, vous m'avez entraîné dehors vers l'établissement le plus proche. Sur la route, j'ai bousculé un garde de retour de la taverne. Khazadur se leva, se retourna et traversa la petite pièce puis fit mine d'exainer la tranche d'un grimoire de sa bibliothèque afin de dissimuler l'embarras qui se dessinait sur son visage bourru.

 

          Chopine et Ferginal ricanèrent, un rictus méchant sur les lèvres.

 

          -Ca valait le coup, il a pris le plus beau coup de tête que je n'ai jamais vu. A ce niveau-là c'était de l'art ! S'esclaffa Chopine. Il se leva, et commença à réciter d'une voix théâtrale en mimant la scène.  Si tu avais vu son air après, il est parti directement sans riposter ! Et quel craquement, ce choc ! Je suis sûr qu'on peut encore l'entendre résonner et…

 

          -Bref ! Je n'en suis pas fier ! coupa encore une fois le fautif, tiré de son inspection feinte. Après ce regrettable incident, nous avons fait un saut dans la taverne qui jouxte les mines de l'Ouest. On a recommencé à boire comme des trous et Chopine a eu un peu trop d'espoir.

 

          -Hého ! Je reconnais que t'as de bons abdos, mais c'est moi qui gueule le plus fort ! s'indigna Chopine. Ferginal plaqua ses paumes contre ses oreilles, craignant une démonstration improvisée. Il les retira, constatant l'air interloqué des deux autres. Par contre, après t'as vraiment déconné après, même nous dans notre état on savait que ce n'était pas un bon plan.  D'ailleurs l'histoire est-elle parvenue jusqu'au Roi ?

 

          -Je ne sais pas encore, mais c'est fort possible. Quand je reprendrais le service tout à l'heure, il va me les tailler. dit Khazadur, inquiet. Puis l'air malicieux, il continua. En fait, ce n'est pas si sûr, c'est moi qui me suis occupé de lui après son propre enterrement de vie de garçon.

 

          -Vas-y, raconte ! s'écrièrent ses compagnons d'une seule voix

 

          -Non, jamais. Je manquerai à mon devoir si je le faisais. Ne me demandez plus jamais cela. Visiblement déçus, Chopine et Ferginal abdiquèrent. Selon toute logique, c'est après ce moment que j'ai pu signer ce fichu document. Quelqu'un a le moindre souvenir ? demanda Khazadur, essayant de faire avancer la conversation.

 

          -Non, le noir total, et ma petite enquête n'a rien donné. répondit Ferginal, dépité.

 

          C'est ce moment que le destin, Grungni ou le Titan du Destin choisi pour donner un petit coup de pouce. Sous la forme d'Alexas, en tenue mondaine,  arrivant l'air triomphant.

 

          -Vous me devez-tous une tournée ! s'exclama t-il.

 

          -Et en quel honneur ? grogna Chopine, serrant sa chope. Chopine n'aime pas payer des coups, encore moins que le Nain moyen.

 

          -J'ai fait jouer mes relations, et j'ai quelques infos. Il attrapa une chope et se servit au tonnelet qui commençait à être plus vide que remplit. Il avala une généreuse lampée et grogna de contentement, les yeux à demi-plissés. Le trio le laissait savourer son plaisir. Au terme de ce qui sembla être une éternité pour Khazadur, Alexas poursuivit enfin, fier de son petit effet. Je disais donc, j'ai des informations. Il se trouve qu'on nous a filé cette nuit là, et pas seulement par ton arnaqueur. Je tairai son nom, mais mon contact t'a reconnu lors de ton altercation avec ton camarade. D'ailleurs à ce sujet, le Roi veut te parler au plus vite.

 

          -Chiottes ! grommela Khazadur.

 

          -Après cet évènement qui restera dans les annales de la Garde, tu es resté assis à contempler ta chope, le regard vide. Nous nous étions tous éloignés pour aller soulager notre vessie ou notre estomac, c'était donc l'occasion rêvée pour notre nain, et il l'a saisie. Il s'est attablé avec toi, et n'a pas eu à te baratiner longtemps vu ton état. Tu as signé et il reparti directement, personne ne faisait attention à la scène. J'ai vérifié, le document est authentique.

 

          -Ca ne m'avance en rien de savoir que le document est authentique ! Je veux son nom,  je veux sa tête et je les aurai tout les deux ! Peu m'importe l'ordre ! cria le guerrier, très mécontent des informations. J'ai une entrée dans mon Livre des Rancunes qui n'attend que d'être rayée !

 

          -Tu ne comprends pas. Le document est un authentique contrat magique, tu es lié à lui par des forces qui nous dépassent. Tu dois tenir parole, sinon les conséquences seront désastreuses pour toi, je suppose que tu as lu les petits caractères. dit lentement Alexas, sur le ton que prennent les adultes lorsqu'ils expliquent quelque chose à un enfant récalcitrant.

         

          -En effet, et ça me met en rage. Khazadur se rassit, et souffla pour extérioriser. Sa patience commençait à s'épuiser. Il reprit: Soyons logique, un contrat implique deux parties, on a essayé d'apprendre son nom mais il n'y figure pas. Nos Maîtres des Runes peuvent-ils agir ?

 

          -J'y ai aussi pensé, je suis allé m'entretenir avec le chef de leur ordre. Pour faire court, ils peuvent remédier à ton problème mais ne le ferons pas.

         

          Cette déclaration eut l'effet d'un coup de canon. Toute l'assistance se figea et fixa Alexas d'un air médusé. Khazadur commença à serrer sa chope à s'en faire blanchir les phalanges, le métal de celle-ci émit une discrète plainte. Chopine reposa la sienne doucement et tâta son œil encore endolori, Ferginal lui ne savait plus où regarder.

 

          -Ankorkibil veut aussi te parler à ce sujet. dit avec autorité Alexas.

 

Divulgacher

 

          Certains disent que les petites personnes passent facilement inaperçues. Dans la plupart des cas c'est vrai, les Nains qui voyagent jusqu'en capitale sont pour l'immense majorité des marchands et leur escorte venus écouler le produit des manufactures de Galianör et faire fortune. Les halflings, eux, ne font jamais le déplacement, préférant la quiétude de leurs collines à l'activité bruyante de la ville.

 

Cependant, il existe certaines exceptions comme la présence d'une troupe de gardes royaux armés de pied en cap fendant la foule sans effort, les badauds s'écartant prestement de leur chemin. Quelques habitants, plus avares et courageux, louchaient vers l'or et le mithril rutilants des armures. Les Nains, nerveux, gardaient les mains près des manches de leurs armes.

 

          -Rappelle-moi ce que nous sommes venu faire ici ? grogna Urngor, irrité par la présence d'autant d'Hommes et du ciel bleu au dessus de sa tête. Urngor est le troisième lieutenant de Khazadur, quatrième parmi ses pairs, un vétéran dont l'expérience se mesure à l'aune de ses cicatrices et de sa barbe.

         

          Khazadur, en tête de la troupe ne répondit pas. A sa dextre se tenait Alexas dont la tenue tranchait avec le reste. Il était vêtu d'une simple tenue de voyage sombre et fatiguée par une vie sur les routes à cause de sa fonction. Une hache robuste battait son flanc et le cliquetis d'une cotte de maille pouvait parvenir à une oreille attentive. C'est lui qui guidait la troupe dans le dédale de rues et de ruelles qu'est Stendel. La compagnie était arrivée il y a peu, filant droit vers leur objectif au lieu de se délasser de leur long voyage dans une auberge.

 

          -Nous y sommes. annonça finalement le cartographe. Ils étaient arrivés devant ce qui fut autrefois une riche maison, le temps et le manque d'entretien avaient prélevé leur tribut, ce n'était maintenant plus qu'une ruine. Khazadur monta le perron, flanqué par Alexas. D'un signe de tête d'Urngor, la moitié de la troupe forma un cordon en éloignant la foule.

         

          -Un petit groupe de la garde de la ville commence à s'assembler au coin, il va falloir faire vite. signala le lieutenant.

 

          -C'est noté. répondit  laconiquement Khazadur. A ces mots il tambourina de son gantelet sur la porte, elle semblait frêle. Pas de réaction. Il dégaina sa hache et trancha la serrure, la lame runique passant sans effort au travers de la ferraille.  Ils entrèrent. L'intérieur était poussiéreux et sans meuble, les toiles d'araignées fleurissaient aux coins des murs. Le sol, sale, était jonché de débris de bouteilles. Quelque chose bougea dans un coin sombre, les Nains s'approchèrent. Un Homme, bien habillé, gisait par terre. Visiblement, la nuit vu alcoolisée.

 

          Khazadur adressa un regard à Alexas, qui confirma:

 

          -C'est bien lui.

 

Un pichet à moitié vide traînait près de lui, Khazadur le lui renversa sans ménagement sur la tête. L'individu se réveilla brutalement en criant de surprise, il se redressa vivement en position assise son visage s'arrêtant à moins d'un pied de celui du guerrier. Ses yeux se posèrent sur Khazadur, on pouvait y lire une grande stupeur.

 

-Salut mon gars, tu te rappelles de moi ? Pas mal la baraque ! lança Khazadur un sourire cruel se dessinait sur ses lèvres à mesure que sa main se rapprochait de son couteau. Il va falloir qu'on parle un peu ! Fermez la porte.    

 

Maintenant, ses yeux étaient remplis de peur et de détresse.

 

1560889513-9351733-orig.jpg

Edited by Khazadur
corrections de fôtes et re-mise en page

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Roi était assis dans son bureau, a demis enseveli sous les lettres quand il vit une lettre impériale tomber d'une énorme pile. "Ah tien ?! déclara-t-il, que me veulent-ils". Il prit alors le couteau qui se trouvait sur le bureau et ouvrit la lettre :

 

"À l'attention de Sa Majesté Ankorkibil Branazril, Roi de Galianör, noble de l'Empire

 

L'un de vos sujets, du nom de Khazadûr, a déposé une candidature à la citoyenneté stendelienne en s'offrant un titre de propriété dans la capitale impériale. N'ayant pas les finances nécessaires, nous nous tournons vers la couronne de Galianör pour s’acquitter de la dette, en tant qu'allié je suis certain que vous honorerez le paiement.

 

Signé SII : Service Impériale des Impôts"

 

Après la lecture du mot paiement et dette, le sang du roi ne fit qu'un tour. "COMMENT OSENT-ILS !" S'exclama Ankorkibil, c’est une honte ! Ils vont m’entendre !  Que mon chef de la garde se retrouve à Stendel, minable ET me demande de réparer les pots cassés ! S'il ose monter sa trogne ici, je l'envoie dans les mines jusqu’à la fin des temps pour me rembourser !

 

Bref +1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous étions assis moi et ambivalence, sur l'un des nombreux toits rutilant de la capitale. En cette période de l'année ou le temps et chaud et ou le soleil scintille, se reflétant sur tous les toits où que l'on ai pu regardé, il aurait été sot de rester cloîtré en intérieur. Mais par ailleurs, même si c'était son idée à lui, ambivalence qui me regardait tout en n'en faisant rien, semblait regretter la chaleur et l'air étouffant de ma demeure car désormais il affrontait la puanteur de la ville que la chaleur accentué encore, relevant l'odeur nauséabonde de vomissure, de charogne et de merde si caractéristique de la ville. Nous ne nous parlions que peu, et toujours uniquement des absurdités commise par les passants. Nous aurions pu nous prélasser sur une terrasse à boire de la bière fraîche, mais Ambivalence aurait étonner avec sa longue traîne ailé. Il aurait pu rester avec notre Dame, dans la fraîcheur des lacs ou jamais les affres de la météo ne nous saignent, mais je n'aurais pas pu être avec lui et même si nous ne nous appréciions pas vraiment, nous aimions chacun la compagnie de l'autre, puisse-t-elle se finir dans un combat, ou au minimum une joute oratoire sur la futilité de ranger le bois l'écorce vers la terre ou vers le ciel comme nous l'avions fait précédemment en ce début d'après midi.

 

Ainsi, à l'abri des charmes nous observions les mortelles s'occuper avant leurs funestes fin. Ambivalence était amusé et déçu de cette monotonie mortelle et pourtant pleine de détails inédits. Moi je n'en avais plus cure, mon gobelet à la main, je rêvais. Mais visiblement, quelqu'un dans les astres sembla vouloir nous réveiller et ce fut Ambivalence qui me fit remarquer le contingent nain approchant, fendant la foule au pas soutenue.

 

- C'est en parti pour ça que je suis venu, m’annonça Ambivalence. Si je vois juste et cela se pourrait être le cas, quelqu'un que tu aurais du tuer dans 6 mois, 2 semaines, 1 jours, 2 clepsydre et un quart de sablier va se faire ôter la vie par ce nain là.

 

Je suivais son regard qui se déposa sur le meneur des nains, Khazadur, le Thane maitre de la garde royale. Il avait de loin l'apparence d'avoir passé de mauvais temps dernièrement au vu de ses traits tiré, quoique ce put aussi être la rage de se venger ? Lui et sa troupe s’arrêtèrent pile en face de nous et Khazadur entra dans sa nouvelle demeure.

 

- Je suis particulièrement fier de t'avoir devancer Tancrede me dit-il, se retournant vers moi les yeux tristes et enflammé de victoire.

 

Après une dernière lampé je me tournais à mon tour vers lui.

 

- Une chance que je sois hors de ta vision ...

 

Il me fallait Khazadur parmi les hommes. Un contrat s’honorant toujours avec moi il fut possible que comme Ambivalence j'ai triché. Désormais et même si il allait visiblement en mourir, je considérait la dette de ce vieille ivrogne réglé. Et quelle chance si en plus je gagnais du temps sur un travail que j'aurais eu à executer dans 6 mois, 2 semaines, 1 jours, 2 clepsydre et un quart de sablier, n'est-ce pas ?

 

+1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon on est pas la pour lambiner , il y a du travail a la mine, elle va pas se creuser toute seul, les échafaudage vont pas se ramener et s'auto construire et les golems vont pas se déplacer part magie.

Allez hop hop hop, tout le monde a son poste, pas le temps de niaiser.

 

Donc part l'intendant de galianör, je te plussoye nain de haute ligné, va rejoindre tes frères au rang de citoyen et surtout va rejoindre tes frères pour allez bossé.

 

+nain

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le battement sur le pavé faisait resurgir quelques restes de migraine dans le crâne d'Alexas. Il n'avait décidément pas l'habitude des beuveries, ou du moins pas l'habitude d'y être excessif autant que ses congénères (érudition et boisson font rarement bon ménage, quoique les Nains parviennent toujours à intégrer la boisson dans leurs activités). Mais comprenez, il s'agissait là d'une occasion assez singulière : l'enterrement de vie de garçon de Khazadur ! Ainsi donc il s'est gaiement rendu à cette sauterie et avait tenté d'égaler Chopine et Khazadur dans leur vitesse de descente ; grossière erreur. Il se retrouvait maintenant avec une bouche pâteuse, un teint maussade et des paupières lourdes. « On ne m'y reprendra plus ! » pensa-t-il avant de trébucher contre une pierre mal taillée.

 

 

HRP : Vous l'aurez compris, je souhaite soutenir la candidature de Khazadur pour l'obtention de sa citoyenneté ; il possède selon moi les qualités requises et son implication au sein du serveur est parlante !

Share this post


Link to post
Share on other sites

B'soir,

 

Je viens soutenir Khazadur, même s'il est un nain ... 
J'ai pu discuter avec lui sur discorde à maintes occasion, c'est un joueur sympathique, et il a de très bon gout musicaux

Plus sérieusement, il hésite pas à venir aider sur d'autre projet comme le Föddaska par exemple, il s'investi dans la communauté dès qu'il le peut, en quelques sorte, un homme bon.

Et pour finir, -> https://youtu.be/hDEcZj0srGs

Parce que tu as raté l'occasion que je paye ma tournée

(si vous avez pas compris c'est un +1 )

Sur ce, à bientot !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hummm, encore une demande pour devenir citoyen, sa n’arrêtera donc jamais ces demandes, pioufff.

 

Ahhhh, mais c'est ce petit nain de pacotille qui traîne souvent à la taverne de Galianor a tapissé le sol des restes de ces repas, je le reconnait bien celui là, et il aimerais devenir Citoyen.

 

hum hum, je sait pas, faut que je réfléchisse un peut si je dois me déplacé jusqu'en capital pour approuvé mon consentement à sa demande, hum hum

Après plusieurs heur de ruminement et un mouton qui me regarde avec un air un peut menacent, je me décide à me déplacé jusqu'en capital , mais à une condition, c'est que le mouton soit mon destrier, faut pas abusé quand même, la capital, c'est pas la porte à coté.

 

Enfin en capital après qu'elle que soucis avec mon destrier, enfin ce qu'il en reste, je vient mettre mon +1 à ce petit Nain.

 

Maintenant faut que je trouve un autre moyen pour rentré, ce qui risque d'être un peut dur en sachent que mon destrier est partie en courant une fois arrivé.

 

Mais des que je serais rentré, je vais fouettez comme il ce doit ce petit nain pour qu'il avance les travaux et ce mouton pour m'avoir laissé en capital comme une M.

C'est plus ce que c'étais cette main d'oeuvre.

 

A bientôt a la mine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

à l'attention de Khazadur, nain des montagnes de Galianör.

Je vous informe avoir bien reçu les documents demandés pour régulariser votre situation.

Vous êtes donc inscrits dans les registres impériaux en qualité de Citoyen.

 

Par ailleurs, 

Nous souhaitons vous rappeler à votre devoir d’honorer la dette contractée pour l'achat d'une parcelle en capitale.

L’échéance approchant à son terme, nous vous informons qu'un contingent impérial se rendra prochainement à votre domicile pour procéder à la saisie de vos biens et rembourser la dette.

S'il s’avérait que cela ne soit pas suffisant, les sommes restantes seront saisies dans les possessions de Galianör.

Sachez qu'une copie de cette missive à été transmise également à Sa Majesté Ankorkibil Branazril, Roi de Galianör.

Vous souhaitant bonne réception.

Mopitio, Gouverneur de l'empire.

 

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><>

Ta candidature est complète, un RP plein de beuveries et de coups, tout ce qu'on attends d'un nain finalement :)

J'aurai pourtant cru un nain vraiment soucieux des contrats qu'il signe, même totalement ivre voyons.

Dans tout les cas félicitation pour ton nouveau rang.

Vu que tu n'a pas choisi de métier, si à l'occasion tu change d'avis n'hésite pas à me demander par la suite pour t'en attribuer un nouveau (gratuitement) 

Bon jeu ;) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...