Jump to content
Sign in to follow this  
Aelfyr

[Plus actuel] Demande de Noblesse : Aelfyr

Recommended Posts

Cela fait longtemps maintenant que j’arpente ces terres, très longtemps, je n’ai jamais été paysan, je suis né voyageur…De tout temps j’ai été un homme des routes, puis un jour j’ai enfin décidé de poser mon sac dans un endroit, j’ai trouver quelques amis et nous avons bâti une ville souterraine du nom de Pacific Hell, tout allait bien jusqu’à un point, tout allait bien jusqu’au jour du cataclysme…

 

Toute ma vie en à été changé…Pourquoi? Je ne sais pas, il parait qu’il s’agit du destin, quelque chose contre lequel on ne peut se battre, mais je me battrais, tant qu’il me restera une once d’humanité, malheureusement j’ai bien peur qu’il ne soit bientôt trop tard…

 

RAH Arrête de te morfondre sur ton sort! Ton destin est celui d’un prince déchu un point c’est tout! Tu ne vas pas nous faire une misère la dessus quand même?! Bon puisqu’il faut en passer par la, laissez moi vous conter notre périple à travers les différentes étapes de la vie…

 

*Aelfyr sort un livre assez épais et commence à en tourner les pages, ce livre a l‘écriture rouge sang et au enluminures dorées est plutôt inquiétant en gros sur la couverture, on peut lire «  Arukeim » *

 

 

Sommaire:

Etape 1: L’enfance et la montée en puissance

Etape 2: Révélation et Trahison

Etape 3: Renaissance et Déclin

Etape 4: Le Dieu du Chaos

Etape 5: Schwarzwald

Etape 6: Le Ragnarok

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etape 1: L’enfance et la montée en puissance

 

Tout commence il y à fort longtemps, à cette époque, je n’était bébé, ma famille? Je ne la connaissais pas, tout ce que je savais d’elle était ce médaillon que je portais continuellement autour du cou, celui-ci était fait dans une matières qui n’étaient pas de notre monde, il représentait une croix étrange, beaucoup de mystères entouraient ce médaillon, mais ce n’est que par la suite que j’ai appris son origine et ses pouvoirs.

 

Mon pays? Hell qu’on l’appelait, ce n’était pas le pire des endroits mais il faisait très chaud et y vivre n’était pas facile.

 

Ma vie commença étant abandonné devant un orphelinat dans la cité d’Ankaral avec un médaillon autour du cou.

D’un coté on peut dire que j’ai eu de la chance, la personne qui s’occupait de l’orphelinat était un Hellien d’une grande taille à l’air bourru doté d’un cœur d’or, il se nommait Urvik.

Lorsque Urvik me trouva, le médaillon scintilla d’une lumière blanche éclatante, Urvik fut pris d’un spasme puis me ramassa avec délicatesse et me dis ces quelques mots:

« Bienvenue votre altesse ». Comme je n’était qu’un bébé je n’en souvins pas, ou alors en tout cas je n’en compris pas le sens à l’époque.

 

Je passais mes journées dans l’insouciance de l’enfance, si on excepte les deux invasions de la ville qui causèrent de léger trouble, mais Urvik avait toujours été la pour moi, je n’ai jamais compris pourquoi il tenait tant à moi.

La vie à l’orphelinat n’était pas toujours rose, nous devions travailler dur pour subvenir à nos besoins, mais souvent j’en était exempté. A la place, Urvik m’apprit à lire et à écrire, j’étais pris d’une insatiable soif pour le savoir et la connaissance, cherchant toujours à en savoir plus.

Seulement, l’orphelinat n’aurait jamais pu me permettre d’aller aussi loin que je le voulais, mais… La chance était de mon coté cette fois la…

 

En effet quelques années après mon intégration à l’orphelinat, Urvik est parti quelques semaines, et est revenu avec un homme nommé Erif et me présenta à lui.

 

-Bonjour monsieur.

A l’époque j’étais plutôt timide et j’avais un peu de mal à parler aux étrangers.

-Bonjour mon petit, comment t’appelle tu?

Urvik prit la parole sans me laisser le temps de répondre: ‘Il s’appelle Aelfyr alors qu‘en pensez vous?‘

-Eh bien il à l’air prometteur, je sens une certaine magie émanée de lui en effet, mais c’est très faible, on dirait qu’un voile le recouvre, c’est étrange.

-Vous pensez qu’il peut devenir mage?

-Évidemment même avec une once de pouvoir je peux faire devenir n’importe qui mage!

-Vous allez l’emmener à la capitale?

-Je n’ai pas le choix, si vous voulez qu’il soit éduquer il faudra en passer par la.

-Très bien. Écoute Aelfyr, tu vas suivre cet homme, il te protégera, tu feras attention à toi et tu écoutera ce qui à te dire, tu vas aller dans un endroit pour apprendre, tu ne peux pas rester ici.

 

 

Je ne comprenais pas tout mais j’ai hoché la tête et le lendemain je suis parti pour la capitale d’Enexcrah avec Erif. Juste au moment de notre départ, j’ai vu Urvik qui pleurait, j’étais incroyablement triste, je ne voulais pas partir, tout mes amis et ceux que je connaissais étaient à Ankaral…

Ce fut quelques gestes imperceptibles et quelques paroles incroyablement compliquées, mais peut être que si j’avais pu l’empêcher de les prononcer j’aurais sauver tout ces gens… Si j’avais su pourquoi Urvik pleurait vraiment…

Alors que nous prenions la route pour Enexcrah, j’entendis un gigantesque fracas venant d’Ankaral.

Un volcan était en train de détruire la cité, il avait poussé en son sein même et je voyais la ville déchirée par la lave et j’entendais au loin les cris de douleur et les hurlements de désespoirs de toute la population.

 

 

-Il faut les sauver! Erif! Vous êtes mage non?! Vous devez les aider!

-C’est le destin. Tu ne peux rien contre.

-Non! Non c’est faux! Si j’étais mage j’aurais fait quelque chose!

-Tu n’aurais rien pu faire.

-Ce n’est pas vrai! Tu mens! Tu aurais pu les sauver!

 

C’était trop de pression pour un jeune Hellien de 8 ans et j’éclatais en sanglot, mes larmes rouges ruisselantes sur le sol ne provoquant une légère vapeur lorsqu’elle atteignaient le sol brûlant.

Nous avons repris la route peu de temps après mais j’étais tout de même inconsolable.

 

Lorsque nous avons atteint la capitale Erif m’a emmené dans une haute tour et m’a offert une chambre, pendant de longues années j’ai étudié la magie, noyant mon chagrin dans le travail, j’ai appris des centaines de formules, j’obtenais les meilleurs résultats à tout les test, cela n’avait pas lieu sans rendre jaloux mes « collègues » apprenti mage, ceux-ci m’en voulait de plus en plus de leur faire autant ombrage et leurs regards étaient remplis de haine à mon égard…

 

 

 

Etape 2: Révélation et Trahison

 

 

Lors de mon 20 ème anniversaire Erif m’a convoqué dans son bureau personnel arguant qu’il avait quelque chose d’extrêmement important à me dire.

J’ai donc quitté mon cours actuel pour m’y rendre, j’entendais des chuchotements mesquin et des ragots tandis que je quittais la salle de classe. Après avoir marché un moment dans les couloirs sinueux de la tour j’ai atteint le bureau d’Erif et après avoir toqué je suis entré à l’intérieur.

 

-Bien je t’attendais, assied toi, nous avons à parler.

-Il y à un problème Maitre Erif?

-Comme tu le sais surement tu n’as pas une bonne réputation auprès de tes camarades, les mages Helliens ont une tendance à la jalousie et au mépris qui est assez énorme, d’autant plus que tu les surclasse de loin.

-Oui j’étais au courant de tout cela, mais pourquoi m’avoir convoqué?

-Écouté…

Je voyais dans son regard qu’il était nerveux et qu’il hésitait, sa lèvre inférieur tremblait légèrement

-C’est très important, il faut que tu le sache…

-S’il vous plait maitre, dite moi ce que je dois savoir, ce suspens ne fait que me ronger.

-Très bien. Tu dois savoir que notre roi est mort assassiné et que la famille royale s’est éteinte il y a maintenant près de 20 ans

-Oui et leur fils était le dernier prince au sang pur dont ont dit qu’ils descendaient des dieux, nous avons vu tout ça dans nos cours d’histoire.

-Et si je te disais que le prince n’était pas mort?

-Je répondrais: foutaise, tout le monde sait qu’il à été assassiné avec le roi et sa femme.

-Est-ce que tu connais le blason de la famille royale? Tu sais pourquoi il n’est plus affiché nulle part sur les livres ou dans les villes?

-Non, j’avoue ne pas m’être posé la question

Erif sortit un livre sur le bureau et en tourna les pages, la ma stupeur fut totale lorsque je vis le même signe que mon médaillon

-Qu’est-ce que…

-Et que répondrais tu si je te disais que tu es le Prince Aelfyr? Fils du Roi Akelian et de la reine Lairanyr?

-On est le 1er avril c’est ça? J’avais même pas vu la date, excellente blague maître!

-Je suis on ne peut plus sérieux, si je t’ai surveillé pendant 12 ans ce n’est pas pour te raconter des sottises, tu es le prince Aelfyr un point c’est tout.

-Et qu’est-ce que ça changerait? Vous voulez que j’aille réclamer mon trône auprès de l’Usurpateur Graelkor? Cet espèce d’immonde tas de fiente ambulant?

-Oui ca serait une idée, mais j’ai une deuxième révélation, imagine un instant, imagine, que je me sois fait passer pour un percepteur depuis 12 ans, et que ca soit moi qui ait détruit Ankaral et qu’en réalité je ne sois qu’un assassin aux ordre de Graelkor et que j’ai pris la place de maitre Erif pour t'élever et voir si tu pourrais tout de même faire un agent asservi à Graelkor?

-… Et la chute de la blague c’est la?

 

 

 

Un horrible sourire se forma sur le visage de celui que je nommais autrefois Maitre Erif, il se leva de son fauteuil et empoigna sa dague, son rictus sur le visage me glaçait le sang, il se jeta sur moi à une vitesse incroyable et tenta de me transpercer avec, un bon coup de pied dans la tête lui ôta ses idées régicides. J’attrapais le bouquin puis je filais vers la porte.

 

Mauvaise surprise, en bas de l’escalier m’attendait tout les « disciples » et ils avaient pas l’air d’être la pour faire la causette apparemment, je n’avais pas 30 solutions, j’ai ouvert le livre à la première page et j’ai pu lire des phrases en lettres dorées: Si jamais l’héritier venait à être en danger, qu’il prononce ces paroles. La suite était un charabia incompréhensible.

Réunissant toutes mes connaissances je tentais de prononcer ces mots. Peut être aurais je du simplement les laisser mettre fin à mes jours?

 

Le sol trembla, le monde entier se craquela. Je fus aspirer dans un espèce de tourbillon étrange, la douleur me submergeant avec une force insoutenable je me suis évanoui.

Je ne le savais pas mais le monde tel que je l’avais connu sur Hell n’était plus…

 

 

 

Etape 3: Nouveau Départ et Déclin

 

 

Je me réveillais la tête engourdie et pleines de petites lumières chatoyantes, j’étais sur un sol dur, de la pierre apparemment, après que les lumières soient parties et avoir repris mes esprits, je contemplais le lieu dans lequel j’avais atterris, une grande ville, un ciel bleu, pas rouge comme sur Hell, derrière moi… un liquide bleu étrange s’étendait jusqu’à l’horizon.

 

J’approchait un habitant du coin, et je lui ai demandé ou j’étais arrivé, il me répondit: Stendel la grande! Capitale du pays de Minefield!

Je n’était plus sur Hell, qu’est-ce qui s’était passé? Je ne comprenais rien…

Néanmoins il ne me fallu pas longtemps pour m’acclimater à ce pays, j’ai rencontré toute sortes de gens, sympathisant avec certaines me brouillant peut être avec une ou deux,.

J’avais perdu ma magie, ou alors en tout cas je ne la sentais pas. C’était une sensation étrange mais pas forcément déplaisante.

 

Durant mes pérégrinations j’ai repéré une jolie île non loin d’un village qu’on nommait Azur, j’ai commencé la construction d’une tour en pierre, mais je n’était pas au courant des coutumes locales et je fus surpris lorsqu’un jour ou je m’était absenté, j’ai retrouvé l’édifice entièrement rasé, jurant et pestant, j’ai failli quitter ce pays de fou avant de chercher un peu à comprendre les choses.

Il faut dire que je n’était pas très habile de mes mains, je n’avais jamais eu a travailler étant jeune et ce que j’avais construit ne valait pas un prix de beauté.

 

Je me suis donc excusé auprès des habitants de la ville voisine et j’ai commencé a creuser sous terre, au moins ici je ne dérangerais personne.

Une ville souterraine ou il ferait bon vivre et qui me rappellerait mon monde natal par moment, un doux rêve: Pacific Hell.

J’ai recruté des personnes pour m’aider dans ma tache et le projet avançait plutôt bien jusqu’à un jour terrible…

Le cataclysme

Nous étions dans le laboratoire avec quelques un de mes scientifiques et des amis, nous procédions à des tests sur une porte que nous avions découvert au fin fond des mines, lorsque le cataclysme frappa les terres, la caverne commença à s’ébouler sur nous. Je n’ai pas très bien compris ce que j’ai fait à ce moment mais une seule chose comptait, il fallait fuir. C’est alors que j’ai entendu une voix dans ma tête:

«  Veux tu vivre et sauver tes amis ? »

C’était ce que je désirais par-dessus tout, pas encore une fois non, je ne voulais pas tout perdre à nouveau.

«  Très bien, tend la main gauche et prend ton médaillon dans l’autre »

 

J’obtempérais à ses ordres et une flamme parti de ma main frappant la porte et ouvrant un portail violet.

J’entendis un petit rire étrange dans ma tête et la voix me parla à nouveau

« Hahaha…C’est bien, c’est très bien… »

Je n’y prêtais pas attention, le chemin était tout tracé, nous n’avions pas le choix: être enseveli ou l’inconnu, j’ai donc rassemblé le maximum de personne et nous avons franchi le portail ensemble.

 

 

Etape 4: Le Dieu du Chaos

 

De l’autre coté ce n’était pas forcément mieux… La dévastation emplissait l’endroit, nous étions dans des espèces de gigantesques cavernes, le sol était fait de terre très chaude et la lave baignait l’endroit.

Nous ne savions pas ou nous étions, mais nous sommes rapidement tombés sur d’étranges créatures

Des espèces de zombies qui autrefois aurait pu ressembler a ceux de mon peuple, ils nous attaquèrent et dévorèrent plusieurs d’entre nous, nous obligeant à prendre la fuite.

 

La voix dans ma tête se faisait de plus en plus présente et insistante…

« Tu es frustré? Tu n’arrive pas a sauver tes amis? Quelle impuissance »

 

Je lui disais de la fermer et nous continuions notre périple.

Nous n’avons que peu ou pas trouver d’eau et de vivre, notre groupe devenait de plus en plus réduit. Et la folie nous guettait tous.

Lorsque le dernier de mes compagnons fut attraper puis dévorer vivant par un Glast et ses immondes tentacules et qu’une troupe de zombie s’avançait vers moi, la voix me parla.

 

« Tu as tout perdu maintenant… »

-ET ALORS?! CA NE ME RENDRA RIEN QUE TU ME LE DISE!!ET CA NE ME SAUVERA PAS!

«  Et si je te donnais le pouvoir de te sauver….? »

-A quel prix?! Quel genre de pouvoir?

«  Je ne te garanti rien, mais tu n’as qu’a dire cela: Schwarz je te jure allégeance, mon âme t’appartient maintenant et pour toujours »

-Je..........Schwarz je te jure allégeance, mon âme t’appartient maintenant et pour toujours.

 

Ce fut comme un déclic, le blocage de ma magie s’étiola directement, mais c’était la trop de puissance à contenir et toute la magie déferla par tout les pores de ma peau et de mon être provoquant une explosion de flamme tuant le Glast et tout les zombies aux alentours.

 

« Bien mon champion, maintenant voila ta première récompense »

-Qu’est-ce…?

« Retourne sur tes pas, dépèce tes compagnons et prend leurs os, réduit les en poudre et ajoute le au métal que tu trouvera sous terre »

-Mais c’est horrible! Je ne pourrais jamais faire ca!

«  Trop tard cafard, maintenant tu m’appartient, fais ce que je te dit !»

Comme mu par une force extérieure mes jambes partirent toutes seules, et mes mains accomplirent l’immonde besogne auquel mon nouveau maître m’avait destiné.

 

« Au fait je vais me présenter dans les règles, Je suis Schwarz dieu du chaos et du destin, et apparemment tu fais parti de ma descendance, cela explique pourquoi je peux te contrôler aussi aisément et pourquoi tu es si puissant. Nous allons accomplir de grande choses toi et moi je peux te l’assurer… »

 

L’armure forgée et revêtis, je me sentais plus fort que jamais, c’était grisant, mais…tellement malsain! Je succombais à l’avidité du pouvoir , je la sentais, cette envie de devenir plus fort.

« Bien maintenant tend la main et crée un portail, tu vas retourner dans le monde Minefield »

-Mais il a été détruit!

« Les mages en ont préservé certains morceaux … »

-Peut être que Pacific Hell…

 

Etape 5: Schwarzwald

L’arrivé sur Minefield fut a nouveau tumultueuse, le monde était encore à feu et à sang, j’établis mon emprise sur quelques esprits et je fis bâtir un château accompagné d’ile volante mu par la magie noire et diabolique de mon dieu.

 

Au bout de quelques semaines, le monde changea, et une gigantesque citée vit le jour dans le ciel, soutenue par un pilier de terre, New-Stendel.

Plein d’espoirs je suis partis voir les mages en leur demandant si Pacific Hell avait été sauvé, mais nous n’avions pas fait parti des « élus » j’étais un étranger après tout.

 

Ma colère fut grande, et Schwarz ne fit que l’exhorter à grandir, ma colère se changea en haine et en rage. Je maudis ces mages qui n’avaient pas pu m’aider à sauver ma ville et mes amis, Je détestais ces mages et leur vaines promesses, eux qui se croyaient tout puissant, j’allais leur montrer ce que je ferais de leur « superbe citée » j’allais montrer à ce pays la puissance du dieu Schwarz! J’allais leur montrer ce qui allait leur en couter d’avoir abandonné un prince Hellien!

 

New-Stendel sera détruite! Nouvelle-Azur Brûlera! Nevah sera pillée! Icarus s’effondrera sous la magie chaotique de Schwarz! Quet toutes les villes craignent la fureur de Schwarz et de son champion Aelfyr!

 

Mais pour mener à bien ces plans, j’allais avoir besoin d’une armée...

J’ai commencé par mener des expériences sur des humains, les transformant en créatures horribles et verdâtres qui explosait au moindre contact. Pour les cadavres, j’ai utilisé la magie nécromantique de Schwarz pour en faire des zombies et des squelettes. Dans des fosses j’ai élevé des araignées que j’ai manipulés avec la magie pour les rendre plus grosses et plus féroces…

 

Un jour un homme s’est présenté à ma porte, il disait se nommer Gahemir, qu’il était la lui aussi pour servir le dieu noir. Je l’ai accueilli comme serviteur et nous avons commencé à construire ma base d’opération, Le temple noir du Dieu Schwarz, entouré d’une forêt sur une île, d’ici je pourrais relâcher mes hordes démoniaques sur le monde…

Schwarzwald venait de voir le jour…

 

 

Etape 6: Le Ragnarok

 

 

D'autres personnes m'ont ensuite rejoint... Mnyo fut l'un d'entre eux, c'est un excavateur de ressource né, il creuse des galeries gigantesques et nous ramène les trésors qui nous sont nécessaires pour conquérir le monde.

 

Naharos, notre vil espion, nous ramène les informations qui nous permettrons d'asservir le monde entier via les points stratégique qu'il nous indique.

 

Mais schwarzwald ne suffisait plus, nous allons avoir besoin de plus de puissance, plus de quoi nourrir notre soif de pouvoir...

Ragnarok! Le volcan, manifestation du Nether dans Minefield, issu de la source de mes pouvoirs, l'incarnation de Schwarz...

 

L'avènement approche!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Woah, on l'attendait pas celle là.

Je respecte mon fervent adversaire religieux, non seulement il a contribué à la mort de centaines de joueurs ( combien de fois avons-nous fait FUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU dans les couloirs de Schwarzwald ), ce qui est en soi, un acte qui mérite toute mon admiration :P; mais il est doublé d'un dénicheur de talents hors-pair. Entre Mnyo le mineur psychopathe et Naharos, la raclure intersidérale, il a su fidéliser ses apprentis démons pour bâtir d'énormes constructions.

 

Alors, en tant qu'opposant farouche, que collègue du cube et que gueudin accompli, je plussoie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le magnifique donjon dont tu nous a fait cadeau, pour la qualité et la longueur de ton post, son magnifique RP et parce que tu lutte contre le Ste Éponge, je ne peux que, les yeux ébahis, espérer que tu sois accepté au sein de la noblesse

du serveur.

 

Cordialement Raidentiger.

 

Ps. Sache que toute structure comprenant un "de tout temps" sera de toute façon fausse et moche, évite par la suite de l'utiliser. C'était l'info du jour relayé par moi de mon prof de français.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après un donjon hardcore, un volcan en cours de réalisation et plein de nouveaux projets en tête mon Maître Aelfyr s'arrêtera-t-il un jour? Non car le Mal n'attend pas, ou alors pour se venger.

Bien que dans ma tête mon Seigneur est déjà noble car élu de Schwarz, il serait bon que la plèbe le reconnaisse comme tel.

 

Sur ce j'en m'en retourne au boulot car le Mal est exigeant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

MA-GNI-FIQUE , splendide, Aelfyr quoi :)

Personnelement, je trouve que c'est une grande personne, il c'est inscrit a l'ambassade en tant que parrain, je me suis tourné vers lui et m'a aidé sans poser de questions. Il est serviable et agréable.

Ce serait génial de le voir en tant que noble !

Bonne chance ;

Bien cordialement ;

Fasirama.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aime l'histoire ainsi que que le style d'écriture.

Au moment ou j'ai lue qu'Aelfyr était parrain a l'ana j'ai toute de suite pensé a cette video :)

Hors du cadre rp,j'ai aimé la visite de la boutique et du sous soul du donjon .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Litteul, le Schizophrène du serveur, Cultiste de la sainte éponge le jour et adorateur de Spinael la nuit, te soutien dans ta demande.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je cautionne cette candidature. Aelfyr nous a prouvé qu'il était un constructeur hors pair et ingenieux.

 

Tu as mon soutient !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je plussoie cette demande. Aelfyr est l'un des plus grands créateurs du serveur, il serait honteux que ce dernier ne fasse pas parti des nobles de minefield.fr et inconcevable si l'on prend en concidération tout ce que ce dernier a fait actuellement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste pour avoir lu son rp je ne peut que l'admirer, je plussoie ce personnage que j'admire beaucoup et lui souhaite bonne chance.

:oops:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...