Jump to content

Tales Of Minefield


Tybalt
 Share

Recommended Posts

owi !

 

Et en fait faut pas le dire, mais le prochain RP sera celui de ma candidature marchand ;)

 

Que je posterai avant ma candidature, parce que je dois encore bosser sur l'aspect de l'échoppe et sur les prix

Link to comment
Share on other sites

Ikuba

 

Par Tybalt l'Ancien

 

Le soleil se couchait tout juste, embrasant de sa lumière déclinante les plaines environnantes. Tybalt le salua, comme on salue un vieil ami. Cela faisait bien des cycles qu'il arpentait ces terres, et la nostalgie lui sautait souvent dessus sans prévenir.

 

http://www.youtube.com/watch?v=h-S90Uch2as

 

Ce soir la n'échapperait pas à la règle.

 

En effet, ses deux petits fils s'endormaient sur le canapé de son salon. Il essaya de se faufiler discrètement jusqu'à sa chambre, mais c'était sans compter sur la feuille de chène séchée [barrer]qu'un connard de scénariste avait foutu la[/barrer] qui s'écrasa sous ses pieds.

 

"Bordel de nouille !" laissa - t - il échapper.

 

Le juron réveilla le plus vieux de sa descendance.

"Eh merde"

 

Celui ci, acheva de réveiller le second.

 

"Oh tiens grand père tu tombes bien, raconte nous une histoire avant de ronfler comme un orc !"

 

Tybalt savait que toute négociation serait vaine, puisqu'elle entrainerait sans aucun doute les hurlements des enfants qui a leur tour réveilleraient leur mère. Ce qui déclencherait l'ire de cette dernière. Préférant éviter cet incident qui ne resterait pas sans conséquence, il se décida de céder à leurs avances.

 

"Grmblr que voulez vous savoir les morveux?"

"Comment t'as acquis autant de fric !" (notez l'utilisation du verbe acquérir, 'sont pas mes gamins pour rien :') )

 

 

 

Cela devait être le deuxième ou troisième été le plus froid de toute ma vie. Les pluies se déchainaient, et il faisait un temps à pas mettre un creeper dehors !

A ce moment précis du récit, le petit fils numéro deux se ré-endormit

 

A cette époque je n'étais pas tout a fait un humain, mais je n'étais plus depuis longtemps le semi creeper fils aimé et prodigue de mes parents. La vie Minefieldienne s'était chargée de m'endurcir et de faire disparaitre tout signe de naiveté.

 

Un jour est venu ou il a fallu choisir un métier. J'avais l'embarras du choix, mais par respect pour la mémoire de mes parents je décidais de ne pas suivre leur voie à la ferme. Ils voulaient mieux que ça pour moi. JE voulais mieux que ça.

 

S'en est suivit une longue réflexion, orientée par mes préférences et les nécessités de notre communauté du Lac D'Emeraude. Je voulais rester au plus près de la nature, et de par ma nature, il m'était très déconseillé de rester près d'un feu. Il était donc totalement exclu que je m'oriente vers la forge.

 

Et puis me sont revenus des souvenirs de mon enfance, en cette maison que j'ai tant chérie. Je me souvins, une à deux fois par semaine, quand le soleil se levait,

et avant que les travaux de la ferme ne prennent possession de son temps, mon père m'emmenait au ruisseau et nous lancions nos maquettes de bateaux qui se perdait dans les rougeoiements de l'aube. Et plus les années passaient, plus nos maquettes semblaient réaliste.

Je sais, vous vous demandez comme un creeper pur race a t il pu devenir fermier? Ce n'est pas le sujet de ce récit mes enfants

 

Malheureusement, le ruisseau n'a pas tardé à se tarir, pour des raisons que j'ignore encore. Et ces sorties hebdomadaires furent annulées. A ma plus grande tristesse, car mis à part ces instants de bonheur, je ne partageais pas beaucoup de temps avec mon paternel.

 

Devant un tel chagrin, ma mère commença à se poser des questions, et ne tarda pas à trouver la réponse. Et par la même occasion une solution. En effet, elle est venue me réveiller un matin, en brandissant fièrement une statuette grossièrement taillée dans le bois représentant une sorte de creeper aux labours. Les yeux brillants et pleins d'admiration, je lui demandais comment elle avait réussi une telle chose !

 

Elle m'appris donc, et peu de temps après l'élève avait dépassé la maitresse. Mes sculptures étaient somptueuses, et le soir mon père et moi, nous mettions plusieurs dizaines de minutes à les commenter. J'avais retrouvé une occupation, et du temps à partager.

 

Cette lubie a disparut avec mon adolescence, mais je crois que c'est de la que je tiens ma passion pour le travail du bois.

 

Mon choix s'est donc arrêté sur menuisier, parce que j'aime le bois, le bois c'est bien, le bois c'est beau

"mais le bois ça brule !"

 

oui et ça br... mais non crétin ! Tu mériterais une paire de baffe pour autant d'incivilités !

*Tybalt lance attaque Torgnoles, c'est très efficace*

 

Bref, j'ai donc décidé de me lancer dans le meuble. A la plus grande joie de mes compères : leurs intérieurs manquaient drôlement d'ameublement. J'avais eu une idée géniale puisque les prix des décos intérieures s'étaient envolés.

 

De par ma vie auprès des hommes, j'étais devenue un prototype humain par excellence, et que veut l'homme de base? Encore plus de fric, plus de pouvoirs. Je me fichais éperdument du pouvoir, puisque je l'avais déja. Aussi, dans ma bêtise, je me mis en quête de plus de richesses.

 

Et pour cela, je n'avais plus qu'une solution : vendre mes créations. Mais encore fallait il trouver un élément directeur à mon commerce, pour le démarquer des autres.

"Alors qu'as tu fffais?" (il vient de se prendre une méchante baffe, il fofotte un peu)

 

J'ai eu l'idée qui allait révolutionner le petit monde du meuble. L'idée de la livraison, de l'installation et du Service Après Vente.

 

Dans les détails ça donnait ceci : Je présentais des ensembles de décoration allant d'une simple table et ses chaises jusqu'à des décos plus précises et plus poussées, le tout toujours en bois pur venant des forêts du Lac D'Emeraude.

Par ailleurs, mes meubles étaient garantis 10 ans ou remboursés, je ne rigolais pas avec la qualité, rien à voir avec ces imports "made in Navis" fabriqués par des enfants dans des ateliers perdus au fin fond du pays.

 

Manquait plus qu'un nom qui sonnerait bien, Hmm cubinéa? Meublenacube? non il fallait mieux que ça. Il fallait quelque chose qui en impose ! Un nom qui évoquerait immédiatement la classe et le sérieux de l'entreprise. Ikuba ! Oui c'était ça !

 

A Ikuba, meubles certifiés bois protégé a l'ancienne, Ikuba respecte l'environnement et replante des forêts. Ikuba : menuisiers de père en fils depuis juillet 2011 !

 

Voila mes enfants, comment papy a fait vivre votre mère comme un coq en pâte.

 

"c'était passionnant ! tu m'apprendras à être un requin de la finance et de l'économie, à dicter mes lois et à m'assoir sur mes concurrents?"

 

*le second fils se réveille en sursaut*

 

"assis sur quoi??"

Link to comment
Share on other sites

Je ne dirai qu'une seule chose:

 

HAHAHAHAHA !!

 

C'est juste à mourir de rire ! Du drôle, du très drôle et...

 

<< Mais tais-toi corderaide, tu sais pas commenter, banane !

(oui, le bout de chanvre est fatigué ce soir xD)

- Mais vas-y ! Je voudrais bien t'y voir toi ! ! Toxico de bout de chanvre de mes deux ! Fumiste ! Sale Marxiste !

note de l'éditeur: la maison d'édition ne prend pas la responsabilité des propos tenus-ci dessus et présente ses excuses aux fumeurs de chanvre, aux terminales SI, au parti de gauche, au PCF , au...

- Ben, c'est que je fais tout le temps et tu ne te plains jamais !

- Grumble ! Bon vas, je ne te hais point ! >>

 

So.. i'll brievly sum up this article, from the Guardian.. oups pardon, je me croyais en colle d'anglais ! ;p

 

Donc, la voici la voilà: la critique !

 

Bonsoir, ami lecteur.

Ceci est le billet nocturne du bout de chanvre,

 

Nous écouterons aujourd'hui les chroniques lacrustes, dont ce nouvel épisode, narré par la plume du sieur Tybalt, est [barrer]Ti-ret[/barrer] tiré.

 

Avant de commencer, bravo pour la musique, elle s'accorde parfaitement avec le texte, on sent que tu prends soin de tes lecteurs !

Tout d'abord, une syntaxe comme toujours impeccable (hormis deux trois fautes d'accord de niveau CE1..halala que je suis mauvais xD), et un récit placé avec délicatesse et amour dans un écrin stylistique de toute beauté, aux formes épurées, simples mais efficaces. Et ça me manque, depuis que l'ami lapin est parti en maison de retraite, à cause de son grand âge et de son pied dans la tombe, et qui du coup ne peut plus nous écrire de chroniques du super lapin [/mode québécois].

Tududu.. La maison d'édition décline toute responsabilité quand à la teneur des propos de l'auteur au sujet des québécois

Dans cet écrin stylistique se cache une existence faite de cupidité, [barrer]de trahision, de vengance, d'amour, de..[/barrer]. La cupidité suffit à décrire le personnage, non ? Une cupidité qui s'est au final révélée salvatrice pour les intérieurs des maisons Minefieldiennes, elles qui ne se décoraient qu'avec le style azuréen de baaase. Avec une évocation de la découverte du travail du bois, et de l'élève dépassant le maître (coucou Œudipe !). Puis la révélation avec les meubles !

En somme que du bonheur ! Et le tout bourré de calembourds délicieux, j'ai rit tout le long de ma lecture et je me suis régalé, crois moi ! Je ne reviendrai pas sur ta référence à Pokémon, et surtout pas à la dernière ligne. C'est un peu le "PATAPON" de Chim3xkozbe21d..heu Chim3 tout court en fait ! (ton pseudo est juste infernal mon grand !)

 

J'ai juste adoré, encore mieux que les précédents RP, déjà fameux !

Pense juste à corriger les deux trois fautes qui moi, m'arrachent mes mirettes, mais qui ne gènent pas la lecture !

Sinon, je pense que les *** sont amplement méritées mon cher Tybalt !

 

Plumiquement, Bout de chanvre !

 

<< Et moi, je veux signer, tu squattes mon post, donc je veux mon nom dessus ! >>

Allez, dans ta face Bout de Chanvre !

Cordialement, Corderaide !

 

Bientôt, une compilation de mes critiques, et un repérage des RP !

Link to comment
Share on other sites

Je ne sais pas à quel instant de ton post j'ai perdu tout mon sérieux...

 

Je crois que c'est pendant le passage du lapin à la retraite, rien que l'image, à mourir de rire ! xD

 

J'ai hate du classement des RP ! :D

Link to comment
Share on other sites

Yop ;)

 

J'ai enfin pris le temps de lire cette nouvelle épopée et je ne suis pas déçu. Bien que je trouve totalement ridicule et abject de reprendre des noms de commerces existants pour les adapter à Minecraft ( :lol: ) j'ai été une fois de plus transporté dans l'atmosphère paisible de la maison du grand père qui parle à ses petits enfants émerveillés (ou pas :P) et qui prennent le soin de se renseigner avant de poser leurs fesses quelque part (ça peut servir dans certains lieux sombres... mais là n'est pas le sujet).

 

En tout cas une belle explication de ton choix de métier. Je ne peux malheureusement en dire plus car mon esprit est totalement embrouillé suite à la lecture du post de Ti-ret :lol:.

En tout cas j'ai bien rit et j'ai pris du plaisir à lire ton histoire, ce qui est le principal pour un RP. Félicitations ;)

 

Quand aux Chroniques je ne suis pas à la retraite M. Ti-ret, j'ai une activité privée et professionnelle assez chargée et je compte bien profiter de mon éloignement d'internet à cause du déménagement pour vous pondre une MSLCUW !!! :P

 

Bon jeu !!!!

Link to comment
Share on other sites

j'allais sortir un "mais c'est la maison de retraite qui se fout de la soupe populaire !" (tiens ça sonne bien...) avant de voir ta signature et de me souvenir du nom de ton commerce

 

*tilt*

 

et puis HAHAHAHAHAH :lol:

Link to comment
Share on other sites

Le Crazy Creeper

 

Grand Pa' Tybalt reposa au sommet de sa bibliothèque l'album photo qu'il venait de feuilleter. Il en avait encore les larmes aux yeux, mais il ne saurait dire si c'était de nostalgie ou de franche marade. Tout en ressassant le passé, il s'achemina vers sa chambre et son lit afin d'y retrouver la folie de sa jeunesse.

 

Mais dans l'ombre, deux paires d'yeux n'attendaient que ce moment. Elles se faufilèrent de meubles en meubles et arrivèrent en bas de la bibliothèque.

 

"Tu crois vraiment qu'on peut? Il ne nous laisse jamais le regarder cet album..."

"Mais oui, t'inquiètes, je gère"

 

Un inquiétant bruit se fit entendre "tchoc tchoc tchoc tchoc"

 

"Qu'est ce que c'est??" dit la première voix terrorisée

"Ce sont tes genoux qui se cognent" dit la seconde sans plus se formaliser

"fais moi la courte' au lieu de danser le flamenco !"

 

Petit fils numéro deux se hâta d'obéir et son frère était à deux doigts d'attraper l'album en question quand soudain...

 

"SALES PITITS MORVEUX !"

 

Le vieux s'était réveillé, effrayant Petit fils numéro deux, qui laissa tomber son frère et l'album avec.

Le livre s'ouvrit directement sur une photo de Grand Pa Tybalt dans une tenue très courte, très rouge et beaucoup trop dénudée pour qu'elle soit décrite ici.

 

"C'est toi grand père?" S'interrogea petit fils numéro un.

"grmmblrrr ça s'peut, et après?" répondit l'intéressé.

"Tu nous racontes ?" s'écrièrent à l'unisson les deux garnements.

 

 

Bon bon, mais après je veux vous voir au lit et sans trainer ! Mon tromblon marche encore très bien ...

 

C'était à l'époque où votre grand père manquait cruellement de moyens, mais pas de ressources. Je venais tout juste de conclure une alliance avec les fourmis, qui s'avèrerait plus tard comme étant décisive, puisque comme vous le savez, la caste des fourmis lacustres a pris le pouvoir. Mais bref, c'est une autre histoire.

 

Je m'étais lié d'amitié avec une fourmi de morale douteuse, Corderaide qu'il s'appelait, ou Ti-Ret, ça dépendait de sa schizophrénie.

Un soir, nous avions tellement bu de miellat de puceron alcoolisé que nous avions arpenté la capitale à la recherche de sous-vêtements féminins. On a finit par en trouver, des pachèr. Dans un élan d'alcoolisme, je me décidais à les enfiler, et paradais sur la grand' place de Stendel ainsi vêtu.

 

Le déguisement était tellement bien foutu que beaucoup de passants me sifflèrent, et plus encore me donnèrent de l'argent.

Nous nous sommes donc regardés avec corderaide (enfin... du mieux que nous pouvions) avant d'éclater d'un rire sonore et de tomber ivres morts dans un caniveau.

 

Je me réveillai le premier, j'eus le temps de nous préparer de quoi manger, de me changer, me laver et même de dévorer la portion de Corderaide, avant que celui ci ne se réveille dans un guttural "j'suis où? où ouillle! ma têêêêête"

 

 

Je lui racontais alors nos exploits de la veille. Ce qui eut pour conséquence de le remettre sur pattes en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire.

Revenu d'entre les morts, il pensait qu'on tenait là un buisness inexploré, qu'on pourrait se faire un sacré paquet de sous et patati patata.

Je rétorquai que les clubs de strip tease ça existait déja, qu'il nous faudrait alors asseoir notre domination sur eux

"assis sur qu..."

"TA GUEULE !"

Il eut alors l'idée de nous implanter sur nimps, ce monde ou tout devient possible. Et la seconde idée : restreindre l'entrée gratuite aux seuls membres de l'alliance Myrmico lacustre, les autres devront taxer.

Nous étions euphoriques !

 

Corderaide s'enquit donc d'un coin libre et nous débutâmes la construction.

 

Une fois terminée, notre cabaret eut un tel succès, tout le monde voulant voir danser un creeper, que nous étions devenus riches.

C'est d'ailleurs grâces à ces sous que l'Alliance allait changer la face du monde.

 

"whoaaaaah" dit le premier petit fils

"gluoarp" dit le second (faut dire qu'avec un tromblon dans la bouche, c'est difficile de parler)

Link to comment
Share on other sites

et zou

(je sais ce n'est pas nouveau, mais faut bien que je le mette ici ^^)

 

 

 

:air::air: :cactus: Le Cactus Primordial :cactus:

 

Par le petit fils Numéro deux de Tybalt l'Ancien, en l'an 86 du règne de Dokmixer Junior

 

Musique à écouter pendant la lecture :

]

 

 

 

Beaucoup de choses existaient jadis mais aucun de ceux qui vivent aujourd’hui ne s’en souviennent. Les ancêtres de nos ancêtres ont emporté dans leur silence éternel de nombreux récits, et ces récits devinrent légendes .

 

 

 

 

"- Grand Pa'! Grand Pa' !

- Gneugeuh quoi les gosses? qu'est ce que vous voulez?"

- On a trouvé un exemplaire de mini cactus qui poussait sur le terrain vague, à côté des ruines !

- Ah? Bah laissez le, ces ruines étaient supposées être mystiques il y a un temps, mais je doute que la magie soit restée. Du temps ou mon grand père vivait, c'était un lieu très fréquenté."

- Ah bon? Qu'est ce qui s'y passait ? et pourquoi?"

 

 

Ca mes enfants, c'est une longue histoire...

 

Ca commença par une légende. Colportée de générations en générations. Celle qui dit que les creepers seraient des descendants vivants des cactus des temps anciens.

 

Puis ça s'est poursuivi par l'arrivée d'une créature à mi chemin entre l'humanité et la creeperité. Eh oui mes enfants, vous avez du soufre dans le sang puisque c'est de mon grand père qu'il s'agit.

 

Il s'était entiché d'un petit village, celui dans lequel habite votre *censurée* de grand mère, la garce elle m'aura pas vivant !

 

Mais je croyais que c'était justement ton héritage et donc ta mort qui l'intéressait?

 

Hein? heu oui, ahem, bref.

Une nuit, alors qu'il subissait une énième insomnie, Tybalt erra dans les rues de son village. Il s'éloignait des habitations quand soudain une voix se fit entendre !

 

une voix? Comme celles qu'entend tante Huberta?

 

Non... Pas vraiment *soupir*

Vous valez pas mieux que moi à votre âge !

Donc, voici les paroles que Tybalt entendit, telles qu'il me les a rapportées :

 

" wesh !

j'suis l'Cactus Primordial, et ça c'est vraiment pas mal !

j'suis r'venu des temps anciens afin de pas passer pour un chien

j'veux qu'tu m'batisse un temple, fais le bien ample

yo !"

 

 

heu t'es sur de ce que tu dis la?

 

non ! je voulais voir si vous aviez un minimum de jugeote ! Je la refais, et soyez attentif je répèterai pas.

 

"Tybalt. Mon fils. J'ai besoin de toi. Suis ma voix, et joins toi à moi."

 

Mon grand père l'a alors suivi dans ce qui semblait être une grotte obscure, absente la veille même. A peine rentré, il se senti emprunt d'un mysticisme qu'il n'avait alors jamais connu... A moins que ça n'étaient ses rhumatismes? Il n'a jamais su me le dire. Quoi qu'il en soit, il entra.

 

 

6226286129118_20110815_212548.png

 

6840410180571_20110815_211652.png

 

 

Alors qu'il pensait avoir parcouru des kilomètres sous terre, Tybalt aperçut enfin de la lumière devant lui. Une grande salle éclairée et sablonneuse se présenta à lui. En son centre trônait le plus beau cactus qu'il n'ait jamais vu.

Tout à coup, le cactus se mit à flamboyer, mais d'un feu anormal, qui ne semblait pas bruler ni les chairs ni les végétaux. Et la voix reprit :

 

"Je suis le Cactus Primordial. Je reviens en ces terres afin d'accomplir mon dessein millénaire. Autrefois j'ai moi même implanté tous mes fils et descendants dans les déserts. C'était bien avant l'arrivée des humains et même des creepers.

Puis, m'ennuyant ferme avec mes cactus, j'ai décidé de les faire évoluer. Je les ai alors pourvu de pattes, d'yeux, de bouches et de système digestif. J'ai même voulu y joindre un système d'auto défense, mais celui ci fut raté et entrainait invariablement l'explosion de l'individu à tout contact non creeper. Tout ceci c'était bien avant l'arrivée de l'humanité.

Puis tout a été gâché.

Un Vieux Barbu s'est pointé. Il a repris mes idées, les a modifiées quelque peu. Ce n'était pas un cactus flamboyant, mais un buisson ardent. Ce n'était plus des creepers mais des hommes. De toute façon même quand on était gamins il arrètait pas de copier mes créations. Quoiqu'il en soit, il s'en est mieux tiré que moi.

Et on arrive au fond du problème.

 

En ces terres, de nombreux autels, mausolées, monuments ont été érigés à sa gloire. Mais personne ne se souvient des perdants. Seuls les gagnants écrivent l'histoire. Moi j'avais perdu, la confrontation creeper/humain tournait largement en faveur de ces derniers, sur tous les points.

 

Cependant cela n'empèche pas que toutes les bonnes idées venaient de moi !

 

Je veux donc que tu rattrapes le temps perdu, et m'érige un bâtiment magnifique, grandiloquent, extraordinaire, dithyrambique, apologétique, encomiastique. Bref, en un mot : grandiose !

 

Et tu le feras, à la gloire du Cactus Primordial, (c'est moi) afin de rendre la liberté au publique !"

 

 

 

La voix disparut, et Tybalt se réveilla dans son lit. Quelque peu dérangé par le fait que ce Cactus Primordial s'exprimait de façon très étrange, mais aussi parce qu'il lui semblait déja tout savoir de ce fameux cactus, comme si c'était inscrit dans ses gènes.

 

Aussi s'attela-t-il à cette tâche avé circonspection. Même s'il savait d'avance que sa vérité serait difficilement approuvée, l'Imposteur avait déja fait beaucoup de boulot et nombreuses étaient les âmes perverties.

 

Désormais, seule compterait la vérité du Tout Puissant Cactus Primordial.

 

Voici l'héritage qu'il m'a légué, une preuve de plus, s'il en fallait une, de son acharnement. C'est un collier avec des inscriptions, mais la plupart sont effacées. On peut encore y lire

"il est venu à moi le Cactus Primordial, sa vérité sera l'héritage de ma lignée"

 

 

C'est incroyable ! Et donc ce temple serait le lieu de cet étrange culte?

Link to comment
Share on other sites

Et la suite ? Tu me laisse sur ma faim là...Mais sinon c'est génial, j'adore et la musique va [barrer]farpaitement[/barrer] parfaitement avec les moment du récit.Continue comme ça je t'adore toi et tes histoires

Link to comment
Share on other sites

Yop !

Yop !

Yop !

Blop !

 

( rayer l'intrus )

 

Mais c'est que ma poupée, mon cher Tybalt m'attendait depuis des jours me semble-t-il. Aaaah, qu'il est bon de se faire désirer ainsi !! Pas autant que toi ceci dit mon brave compère, sinon c'est moi qui aurait flirté avec la barre durant toutes ces longues années... Aaaaah que de souvenirs..

 

"J'm'en vais vous conter une histoire, celle de couillu l'cariboo dans l'grand nord..." Diantre, me serais-je trompé de disque ? Possible. Enfin bref je vais commencer tout seul (oui, Bout de chanvre est parti en vacances sous le soleil après sa critique de l'HiSciRhê... Trop de compliments.. "/me zyeute le placard avec toute la discrétion d'un éléphant dans un potager")

Oui, tout seul au monde, avant que les vieux ne me prennent sous leur ailes (bien vieilles et défraichies bien sûr, n'oublions pas qu'ils ont un pied dans la tombe..). Enfin, poursuivons un peu...

 

 

Je commencerai par le cactus primordial bien sûr, l'autre histoire n'ayant aucun intérêt pour les lecteurs sérieux que nous sommes.. Aren't us ?

Un style magnifique, précis et toujours aussi drôle, Patapon même, comme dirait l'autre au nom plus imprononçable qu'un néologisme kurde prononcé par un nain bourré bègue. Bref, que du bonheur pour mes papilles visuelles.. heu ma rétine pardon ^^; ça se lit tout seul (encore mieux avec un petit Horrors pour la route, le p'tit rif et ça passe bien..enfin chacun ses goûts) et l'histoire est, comme toujours, passionnante. A tel point que j'en oublie que je devrais aller dormir moi ! Mais non, je veille sur le pont pour continuer à encorourager les braves RPistes du serveur, et surtout mon cher et tendre Tybalt dans sa quête du dérisoire et de l'inutile.. Et qu'est ce que c'est bien !

Ma révélation, je m'y convertis dès que le culte est ouvert ! Ah mince j'y suis déjà...

 

Le songe me porte..

Le cactus est,

Tout proche

Etrange.. Je ne suis point creeper et pourtant..

Je le connais cet être suprême..

Allons voir dans cette caverne..

Il est là, il m'appelle..

 

Enfin bref, un bon gros chapitre qui trouvera sa place dans tes chroniques, j'en suis convaincu ! Excellent pour le polésyte que tu fais !

 

 

*Hurf* *fLfs,* *Fibéhhrezhhoa !*

Ah, on me dit dans l'oreillette que c'est l'heure de vous laisser amis lecteurs, au rev...

BLAAAAAM !

Mais pourquoi diable cette armoire est-elle tombée ? Que fais-tu ici bout de chanvre informe ? Que fais-tu ligoté et dans cette armoire, enfin ce qu'il en reste ? Quoi je on t'a assomé ? Pfff tu délires juste.. Enfin bref

Quoi ce que je faisais ? Oh rien, j'écrivais un peu..

Quoi je te ments ? Non je n'ai pas écrit de critique et...

 

*Bout de Chanvre lance sucra_lazer*

*Corderaide est KO*

*Bout de chanvre gagne 6 253 XP*

 

Bon, je vais vous parler de la sombre histoire du Crazy Creeper, moi bout de chanvre, une histoire qui me rappelle bien des souvenirs, que j'ai adorée, partant d'un trip assez spécial (pour ceux qui ont suivi le délire)..

 

Même chose que précédemment, le style est magique, le synopsis est quant à lui bref mais suffit à plonger le lecteur dans un état d'hilarité profonde, j'aime ! (par contre, je ne suis pas un ivrogne, andouillette, je suis épicurien !!). Quant aux personnages, ils sont magiques, drôles, excellents, .. (oui nos chevilles se portent bien !)

 

Ton style, je le connais, et ce serait une insulte de rappeler à quel point il est juste génial, simple, efficace, tout simplement drôle ! Bravo à toi mon cher Tybalt ! Je finirai ma critique sur un bravo phénoménal pour l'ensemble de ton œuvre !

 

Avec un beau *** parce que c'est bien !

 

Plumiquement, corderaide.

 

Ciao !

 

PS: c'était ma dernière critique, je vais les réunir en un même post et je m'arrête là ! Bonne continuation Tybalt !

Link to comment
Share on other sites

Tu t'arrètes la? :shock:

Genre arrèter comme... arrèter ?

 

Ou arrèter comme un certain D....Z? (<== ceci est un troll gratuit)

 

D'ailleurs faudra faire entrer dans le dico minefieldien :

 

- Retraite darkézienne : Fait de partir, à moins que non, ou peut être si, sauf sinon, d'un serveur.

 

Nan parce que si tu arrètes tout, moi je vais me mettre en grève du RP, du jeu, de la douche et du sexe dans la minute (quoi? non pas de la faim, faut pas déconner non plus), c'est intolérable !

 

 

quant à ta critique, pour les quelques lecteurs qui volent/survolent ces lignes, je ne sais pas ce qui les fait le plus rire, tes conneries ou les miennes x)

Link to comment
Share on other sites

Yop ;)

 

Difficile de faire un choix en effet mon cher Tybalt.... cependant que Ti-ret soit la ou pas sache que tes RP me ravissent et qu'il est hors de question que tu cesses, sinon j'arrête les SL Chronicles (nan j'déconne je pourrais paaaaaas !!!!!!).

 

Ti-ret entre en prépa, il sera beaucoup moins présent du coup? L'adieu n'est pas définitif, mais disons que c'est pour prévenir qu'il sera très peu présent ;).

 

Bon jeu !

Link to comment
Share on other sites

Ben maths spé Tybalt, donc oui j'arrête minefield. Je repasserai peut-être IG une ou deux fois par mois, mais guère plus. (non je n'exagère pas..)

Si je reviens, ce sera uniquement pour passer du temps avec ceux que j'apprécie, dont toi bien sûr !

Mais sinon, je ne lancerai aucun autre projet de taille (j'ai assez déconné avec la bibliothèque déjà..)

 

Sur ce, j'm'en vais rédiger mes adieux bien propres, à la prochaine Tybald (: p) (mais pas sur la taverne non-RP pour pas me faire locker !)

Link to comment
Share on other sites

Oui la prépa je savais :/

 

Mais j'en étais resté à la version "je viendrai prendre des nouvelles de temps en temps". J'ai peut être oublié de lire le "s" qui transforme ce futur probable en conditionnel incertain :'(

 

 

Bref, il est hors de question que j'abandonne, je continuerai mes RP et je les dédierai à un ami disparut qui mort au champ d'honneur, sacrifié sur l'autel des maths.

 

Et je paraphraserai ce grand philosophe incompris de notre temps :

 

[nan finalement j'attends le topic d'adieux :D ]

Link to comment
Share on other sites

:pumpkin: Sombre Période :pumpkin:

 

Par Tybalt l'Ancien

 

- Dis grand père ?

- Oh quoi encore ?! Vous avez eu tous les détails de ma vie quelque peu mouvementée, je vous ai tout dit ! Laissez moi profiter du peu de soufre qu'il me reste à vivre, et allez jouer ailleurs qu'autour de mon rockingchair ah mais !

 

Les enfants détalèrent, ils savaient bien que la chevrotine volait bas quand grand père Tybalt était ainsi plongé dans ses réflexions.

 

Un coup de tromblon, c'est justement ce qu'il se souvenait avoir voulu faire lorsque tout jeune Diplomate lacustre, il avait été le premier à constater que la Lumière Rayonnante de Stendel commençait à s’essouffler. Une ombre planait au dessus du Royaume que nul n'arrivait à combattre.

 

Pourtant il y avait à l'époque tant de promesses et d'espoirs. Il se souvint de ces projets lancés par des fous furieux haranguant leurs ouvriers pire qu'une poissonnière de Ménil Montant un jour pluvieux de crise dans ses rêves bizarres qu'il faisait de temps à autre.

Tybalt se souvint alors d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaiiiiitreuh, Montmartres en ce tem...

BANG

*la vision se floute, Tales Of Minefield recherche un bon technicien pour les flashbacks, ça se voit?*

 

 

Une brume épaisse recouvrait le Lac D'Emeraude depuis au moins deux bonnes semaines, à moins que ça ne soit 5 jours, enfin bref, Tybalt n'ayant jamais été bon en calcul il supposait que cela faisait déja beaucoup trop longtemps pour que ça soit normal et il avait besoin d'un bon soleil, son bronzage commençait à se faner.

 

Il se mit alors à faire plusieurs conjectures quant à l'origine de ce problème pour le moins épineux (Cactus Primordial Spotted).

La première hypothèse consistait en une crise de refroidissement global de la planète. Mais puisque celle ci était cubique, et qu'au temple on lui enseignait que c'était des conneries, il ne mit pas longtemps à l'écarter.

En second lieu, il imagina que c'était du au pur hasard. Mais de par sa lignée et de par son histoire, le hasard il n'y croyait pas trop.

Enfin, il avança l'idée que tout ceci n'était pas normal.

 

A contrecœur, il quitta sa maison, passa devant son hamac en le saluant de la main, comme on salue un vieil ami et s'en alla prendre la route de la capitale.

 

En chemin, il ne croisa guère que des gueux déprimés. Amusé, il se dit qu'un jour on pourra peut être créer un métier bidon pour se faire du fric et les soigner. Trouvant l'idée excellente, il la nota dans son calepin* .

 

Il commença tout de même à s’inquiéter en constatant arrivé à Stendel que la population entière était atteinte de ce mal étrange. Éberlué par cet étrange spectacle de pauvres hères errants comme des âme en peine, il en interrogea certains, et voici leurs quelques mots :

 

- gheuuu heuu heuu les prix sont trop élevés, ghueu a moins que ça ne soit trop bas? gheuuu bouiiiiiin je sais même pluuuuuus

- j'veux m'suiciiiiiideeeeeeeeeeeer !

- Quelqu'un cherche du boulot? ah non c'est vrai...

- couper couper couper argh argh non reprenons, ne pas oublier : il faut couper, couper, couper du bois, pour des petits PAs.

 

Et ainsi de suite. Tout cela n'avait aucun sens.

 

Soudain, il entendit au loin une voix enjouée. Rempli d'espoir il se précipita à sa source.

Essoufflé et courbé en deux, il demanda

- C'est quoi ce bordel au juste ?

- C par ou azure ???

 

Et merde, encore raté, ce n'était qu'un de ces dégénérés, tellement dégénéré que les dégénérescences qui atteignent la totalité de tout le monde ne le dégénèrent même pas plus qu'il ne l'est déja.

 

Dépassé par ces évènements, Tybalt ne vit qu'une solution. S'en référé au Grand Cactus Primordial. Il se mit donc en position de prière : A cloche pied, la main droite sur le nez et le bras gauche sur les fesses le tout en sifflant la macarena.

 

"Oh grand Cactus, en ces heures sombres, viens à mon secours !"

 

Et la, à sa grande surprise !

 

 

 

Il ne se passa rien.

 

 

 

"Si même le Cactus ne répond pas, c'est que le problème doit être encore plus épineux que je ne le pensais" pensa tybalt mort de rire rien qu'à l'idée.

 

Reprenant son sérieux et son courage à deux mains malgré les crampes, stigmates de la prière, il se mit à réfléchir plus encore.

Que c'était il donc passé ? Et pourquoi était il le seul à avoir su gardé la tête froide ?

Il avait la réponse à cette dernière question : il n'était pas tout à fait humain, cela avait du jouer, et par souci de survie, il était obligé de garder la tête froide.

 

Faisant les 100 pas au centre de la capitale, il commençait à creuser un sillon à forcer de tourner ainsi en carré.

 

C'est alors qu'une lumière jailli de parmi les ténèbres brumeux. Une voix se fit entendre. Elle résonna comme une sentence et ne dit rien de plus que :

 

"Misérables arrogants, sachez que tout miscrocosme connait sa finalité, vous n'avez pas su profiter du temps qu'il vous était imparti, tant pis pour vous, c'est la fin"

 

 

 

 

Soudainement, Tybalt s'était alors levé en sursaut, il se le rappelait comme si c'était hier. De toute façon, cela ne pouvait avoir été qu'un rêve, il ne se souvenait pas avoir mangé quoi que ce soit dans ce laps de temps.

Ce rêve avait beau avoir été atroce, ça avait été un véritable tournant pour la vision qu'il se faisait de son monde. Il avait alors répandu la bonne parole lorsque les signes avant coureurs d'une telle catastrophe se faisaient ressentir.

Il leur disait

"Prenez du recul, n'abandonnez jamais, ne perdez pas espoir"

 

 

 

 

* On rapporte de sources sures, que ce fameux "calepin du creeper" tomba un jour entre les mains de Freud qui en fit son livre de chevet. A sa mort, l'antiquité disparut complètement de la circulation pour aller se perdre entre un violon stradivarien et le premier billet de 1 dollar maçonnique.

Link to comment
Share on other sites

Les Tales of Minefield sont sorties, je ne dirai qu'une seul chose:

 

Censuré, attention à vos oreilles :

YEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

 

C'est juste mortel !! (dans ta gueule Freud !) J'aodre tonstyle comme toujours et si le bout de chanvre ffaisait des critiques, nul doute que le *** tomberai sans soucis ! La suite !! La suite !!!

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...