Aller au contenu

guillaume73

Minefieldien
  • Compteur de contenus

    122
  • Inscription

  • Dernière visite

6 abonnés

À propos de guillaume73

  • Rang

Profile Information

  • Localisation
    Crystalis _ nimps
  • Pseudo minecraft
    Guillaume73

Visiteurs récents du profil

2 160 visualisations du profil
  1. WE ARE MINEFIELD : Mouvement Communautaire

    Bonsoir ! Je suis tout à fait de cet avis et soutient ce rassemblement, qui fera avancer les choses dans le bon sens! Aussi, j'y participerais autant que je le pourrai! (je trouverais bien du temps! ^^) À très bientôt ! Guillaume
  2. Bonsoir! En tant que membre de ronceltiq, je ne peux que soutenir cette extension, qui redonnera un une nouvelle vie au projet! De plus, avec le talent d’architecte de Thalkion, ça balance du lourd! =) Je serais présent s'il y a besoin d'aide et de ressources! +1 pour cette magnifique extension! guillaume
  3. [Bûcheron] Au bonobois

    Hoy! J'ajoute mon soutient à la candidature de ruvac! C'est un joueur très impliqué dans le serveur, comme en témoigne déjà son statut de scribe! J'avais pu discuter longuement avec lui lors de la soirée pyjama, et il veut faire bouger les choses! (Dans le bon sens!) Connu et reconnu, il fera un excellent commerçant, de part sa présence régulière et son entrain ! J'appose donc l'universel +1 à cette candidature! Bonne continuation Guillaume.
  4. Topicaflood / crystalis

    Ne t'inquiète pas, avec la suite, tu reviendra!
  5. Crystalis - RP

    Voici une première partie du RolePlay de Crytalis. D'autres parties viendrons par la suite! Bonne lecture! -Chroniques de Crystalis- Les premières traces de Crystalis remontent aux premiers temps du monde de Nimps. Quand les mages eurent ouvert le portail, de nombreux aventuriers s’y ruèrent, principalement pour ses ressources, et son caractère libre, sans aucune ville ni royaume quelconque. Parmi ces colons, un certain Fabien, qui servait alors une corporation de farmeurs eu l’envie de créer lui même son projet. Il explora alors les terres inconnues et commença à construire seul, ce qui deviendrait un jour la plus grande ville de Nimps. Très vite, son frère et d’autres amis le rejoinrent, et la ville commença à prendre forme. Les sous-sols Nimpsiens étant riches en minerais, la ville y forma son industrie, exportant les ressources minières, ainsi que les précieuses boules de Slim, alors très recherchées. Dans son expansion, la ville se dota d’une grande mairie, de murailles, d’un quartier résidentiel... L’architecture étant alors celle la plus rependue de l’époque, à base de bois. Le nom de la ville, quant à lui, est dû à un mystérieux Cristal, aux dimensions énormes, découvert dans la terre, lors du forage d’un nouveau puits de mine. -Les chroniques du Maire- ~ Guillaume73 ~ I - La découverte: Voici mes écrits, remontants à mon arrivée sur les terres de Stendel: Vagabond dans les premiers temps, j’ai longtemps parcouru et exploré les différentes citées et villes, me débrouillant seul pour survivre. Au hasard d’une rencontre, je trouvais de nouveaux amis, qui me prirent sous leur aile et m’invitèrent rejoindre une ville naissante, sur un nouveau monde, après m’avoir poussé à poser une candidature, pour devenir membre à part entière de l’Empire. Fier de mon nouveau titre de Paysan, je commençais à m’installer dans cette petite ville, et participais à sa construction. Je me souviens encore de la découverte du Cristal! Tout le monde était émerveillé par cet énorme artefact, sans se soucier de ce qu’il pourrait annoncer. La ville continua alors d’évoluer, accueillant de nouveaux membres, sans aucun autre événement notable, pendant une longue période. Cet age est retenu comme l’âge d’or de la ville, où sa population nombreuse vivait paisiblement et subsistait, grâce aux mines. Mais le destin est parfois joueur, et l’histoire s’accéléra. Lors d’une après midi d’été, un signal retentit à travers ville, venant d’un nouveau forage. Alors en train de lire dans mon jardin, je me précipitais à l’autre bout de la ville, comme bon nombre de ses habitants intrigués. Devant le puits, au milieu de la foule, le maire informait de la situation: - Habitants! N’ayez crainte, nous venons juste de découvrir ce qui s’apparenterait à une immense cavité, sous la ville! Une expédition est en train de l’explorer! S’ensuivit un approbation de la foule. Qui disait grotte disait ressources! Un homme sortit alors frénétiquement du puits, se précipitât vers le maire, et lui chuchota quelques mots a l’oreille. - Habitants! Reprit-il, essayant de garder son calme. Souvenez-vous du cristal ayant donné nom à notre ville? Plus un bruit. La foule attendait la suite. -Cette cavité en est remplie!! Brouhaha général. Tout le monde s’exclamait, parlait. Je m’approchais de maire, et lui demandais: - Vous voulez dire une grotte remplies de cristaux? L’homme de l’expédition me répondit: -Oui! Nous n’avons vu qu’un recoin, mais elle semble être immense! J’ai laissé le reste de l’expédition l’explorer, pour vous avertir. Nous ne devrions pas tarder à avoir des nouvelles! Sortit alors un autre homme du puits, le teint pâle et les traits crispés. Il vint vers nous et chuchota au maire: - Monsieur, la grotte, il n’y a pas que des cristaux... Il continua, plus bas, pour que seul le maire entende. Il devint à son tour pale et semblait perdu. - Habitants! Veuillez retournez chez vous! Nous vous tiendrons au courant. Articula t’il. Les gens repartirent inquiets du ton de leur maire, mais je restais, trop curieux. -Appelez la garde, et construisez moi une porte fortifiée dans ce puits. Je veux qu’elle soit gardée jour et nuit! Que personne ne rentre dans cette grotte. Ordonna le maire à ses auxiliaires. -Qu’y à t-il monsieur? -De gros ennuis si nos ne faisons pas attention. -Commet ça? Il soupira: -Bon. N’avertis pas les autres. Nous avons découvert un dragon là dessous. Pour le moment, il semble endormi, donc nous devons trouver une solution. L’entrée fût barricadée, et le sujet devînt tabou. Des rumeurs circulaient en ville, mais personne ne chercha à comprendre cette mystérieuse présence. Aucune autre information ne fût transmise. Il ne fallait pas le réveiller. Point! Vint ensuite une courte aventure de mon coté, qui bien qu'extérieure à la ville, eu des conséquences lourdes: II - Le cataclysme : Rentré de mon aventure, je continuais ma vie, dans la ville, où l’atmosphère devenait tendue. Certains parlaient de partir, d’autre de tuer la bête. Un jour d’hiver, alors que je regardais la neige virevolter par la fenêtre, je remarquais un homme, un voyageur sûrement, passer, emmitouflé dans une cape au teints verts. Je me rappelais alors que je devais rejoindre mon ami Henry, pour l’entraînement du service de garde, imposé aux homme de la ville. Il n’y avais pas de risque de guerre, la ville n’ayant pas de voisins, mais nous devions nous protéger des monstres rodant autours des murailles. Je m’équipais alors d’une armure légère par dessus de vêtements chauds et résistants, pour éviter le froid mordant et les coups. Je quittais ma maison, et me rendais sur les lieux, saluant Loic qui déneigeait le devant de sa maison. J’arrivais enfin à la caserne, pour commencer l’échauffement. Pendant une pause, je saluais les deux gardes partants en relève à la porte du puits. Alors que je reprenais l’entraînement, subissant les coups donné par Henry, l’un d’eux revînt en courant, vers le capitaine. - ALERTE! ALERTE! La porte! Quelqu’un l’a ouverte! Les deux gardes précédents ont étés tués! - Quoi? Mais qui a pût faire ça? Allons sur place! L’entraînement est suspendu! Restez là vous autres! Le capitaine partît avec quelques gardes. Je demandais a Henry: - Qu-es ce qu’il peut bien faire dans la grotte? C’est dangereux quand même! - Je sais pas, peut être prendre des morceaux de cristaux. J’ai entendu dire qu’ils pourraient êtres magiques! - Mais et le dragon, il ne faut pas qu’il le réveille! - Espérons qu’il ne veuille que les cristaux! Comme une ponctuation à la phrase, un long grondement s’éleva, en provenance du puits. Tous les oiseaux environnant s’envolèrent à tire-d’aile, laissant place à un lourd silence. - C’était quoi ça? La question resta en suspens. Tout le monde connaissait la réponse. S’ensuivit alors un tumulte. La garde s’éparpilla pour regrouper tous les hommes en état de se battre, tandis que le reste de la population commençait à fuir, ou se cacher. Étant au centre d’entraînement, on nous donna des armes, et nous envoya près du puits, d’où de sinistres bruits présageaient le pire. - On descend! Aller! Aller! Aller! Cria le capitaine. Notre groupe constitué d’une dizaine de gardes et réservistes, dont moi et Henry se rua dans le gouffre, passa la porte et avança dans un sombre boyau. - Faite attention! Nous ne savons pas ce que nous allons trouver! Ne vous laissez pas effrayer! Nous arrivâmes alors dans la cavité, remplie de gigantesques cristaux scintillants légèrement. Le spectacle était fascinant, mais nous devions continuer de progresser vers le centre, d’où les grondements affluaient. La scène qui s’ensuivit me glaça le sang. Là, au milieu de la grotte, en face d’un énorme dragon, se tenait un homme, seul, vêtu d’une cape et d'une tunique verte, un œuf d’enderdragon à la main. Mon sang se glaça. Cet œuf, je l’avais vendu à cet homme, et maintenant, il s’en servait pour réveiller le dragon, ou je ne sais quoi d’autre... Le hurlement du capitaine m’arracha de mes pensées. - Qui êtes vous? Lâchez cet œuf! L’homme se retourna, esquissa un sourire menaçant, puis se tourna vers le dragon qui le fixait. - Tue les tous, et rase la ville! Sans que nous puissions réagir, le dragon s’élança vers la sortie, éjectant et écrasant notre frêle équipe. Certains tentèrent de l’attaquer, mais en vain. Ils furent balayés par le monstre, qui remonta vers le puits. Je me relevais péniblement. Je n’avais qu’été projeté contre un cristal, mais certains de mes camardes n’avaient pas eu cette chance. Je regardais les corps sans vie, de ceux démembrés, où broyés, sans parvenir à comprendre. - Hé! Psst! Guillaume! Je sursautais, et me retournais vers Henry, qui avait visiblement eu la même chance que moi. - Il faut remonter, le dragon va détruire la ville! Nous ne serons d’aucune utilité ici! J’ acquiesçais. Nous devions tenter quelque-chose et avertir le maire de ce qu’il venait de ce passer. Dans notre dos, l’homme ricana et s’exclama: -Ha ha ha! Allez-y! Il vous tuera! Je n’aurais pas à le faire moi même! Sachez que ces cristaux sont miens désormais! Et leurs pouvoirs avec! Arrivants au puits, nous pûmes constater la puissance destructrice draconienne: Le forage débouchant dans un boyau de grotte avait tout bonnement disparu pour laisser place à un gouffre béant. Le monstre avait littéralement pulvérisé les quelques mètres de roche le séparant de la surface. Alors que nous remontions, une odeur de brûlé nous parvint. Et un affreux spectacle nous attendais à la sortie du puits. Au bord de ce nouveau cratère, gisaient les corps carbonisés d’un quinzaine de gardes, venus faire face au dragon. Une ombre nous survola. Je levais la tête et le vis survoler la ville, menaçant. Partout, des gens criaient, des ordres fusaient. Et les premières flèches commencèrent a voler. Devant le puits, J’assistais alors à la réplique dévastatrice du dragon, qui commença à cracher un feu ardent sur les bâtiments. Ceux-ci, bâtis avec de simple planches, ne tardèrent pas à s’écrouler, dans des gerbes de flammes et de fumées. - Allons à la mairie! hasardais-je. Peut être le maire préparais une solution, depuis tout ce temps! Je disais cela pour me motiver, et me donner de l’espoir. Mon ami acquiesça, et nous nous précipitâmes vers la mairie. Alors que nous approchions, le dragon piqua sur le toit de notre objectif, défonçant la toiture, et arrachant une partie de la charpente, qu’il lâcha sur un bâtiment voisin. Le reste du toit de l’imposante mairie s’effondra sous son poids, réduisant à un tas de planche ce qui fût le centre décisionnaire de la ville. - Et m*rde! J’espère que le maire n’est pas crevé! Je sautais dans les décombres, dans l’espoir de trouver quelques rescapés. Un premier corps, sans vie, je reconnaissais un adjoint du maire. Zut, j’espère qu’ils n’étaient pas tous dans la mairie! Je continuais mes recherches, d’autres corps, des blessés. Le maire, je dois trouver le maire! La chance me souria enfin, et je retrouvais le maire, gravement atteint, sous les décombres. - Monsieur le maire! Vous allez bien? - Je... Je ne sais pas. Il faut... - Attendez, ne bougez pas! Voila, vous êtes dégagé! - Guillaume... La ville, Il faut la faire évacuer! - Monsieur.. Vos adjoints... Ils n’ont pas survécu... - Je ne sais pas si je survivrais non plus... Prend le commandement... Dépêche toi... sauve la population! La douleur lui arracha un gémissement, et il s’évanoui. J’étais devenus le coordinateur de ce désastre. Il fallait agir, et vite! Je me redressais, et constatais que les habitants fuyaient, ou tentaient d’atteindre le dragon, mais sans succès. Je criais alors aux personnes alentours: - Faites évacuer la ville au plus vite! Nous ne pouvons rien faire d’autre! L’ordre passa, et tous tentèrent de quitter la ville. Le monstre tournant dans le ciel sembla remarquer notre fuite. Il élargissa ses cercles, et commença à répandre le feu tout autour de la ville, interdisant toute issue. Les gens, paniqués furent contraints de faire demi-tour, vers la ville. Je compris alors qu’il comptait nous piéger, pour tous nous exterminer, conformément à l’ordre reçu. Il ne nous laisserait pas fuir, seul un affrontement direct pourrait nous apporter une chance de survie. - Que tous ceux qui peuvent se battre tentent d’atteindre le dragon! Mon ordre fût entendu, mais son exécution peinais. Nous allions vivre un massacre. Henry s’approcha de moi. - Je ne comprend pas, que fais t’il? - Il obéis aux ordres de l’homme. Je ne sais pas comment il est arrivé à ça. Un truc magique sûrement. Mais il doit tous nous tuer, ne pas laisser de témoins. Il va continuer a tourner, tuant tous ceux qui s’enfuient. Nous sommes piégés, il faut le combattre! - Il est dur à toucher en vol, et le flèches ne lui font presque rien... - Une autre solution, il me faut une autre solution... L’adrénaline me montait à la tête. Le maire m’avait donné sa confiance. Je devais trouver quelque-chose. Un abri, les mines, nous pourions attendre dedans jusqu’a ce que le danger passe. Mais à peine regardais-je vers les entrées que je comprenais que cela ne nous était plus possible. Les bâtiments des entrées, en feu, en bloquaient l’accès. - Tentez de mettre les plus faibles à l’abri! S’il se pose, attaquez le, pour permettre une fuite! Continuez de le canarder pendant ce temps! Et que cinq hommes en armes aillent rendre visite à l’homme dans la grotte! Peu être que s’il meurt, nous serons sauvés. Le dragon continuait son œuvre, carbonisant les malheureux qui tentaient encore de fuir. La ville, parsemée de colonnes noires trônais au milieu d’un cercle de flamme, d’une muraille en bois rougeoyante et craquante. La cendre mêlée à la neige assombrissait le ciel, dont les nuages reflétaient la lueurs des flammes. Tel un démon en enfer, le monstre volant resserrait son étau. - A t-on des armes de sièges? Combien? Ou sont-elles? Demandais-je à un garde. - Oui, quelques unes sur l’autre rive, notamment nos nouveaux canons. Je regardais la partie de la ville coupée par le bras de mer. Tous les bâtiments en feu. Seul le tout nouveau pont y menant tenait encore. - Et de ce coté? -Seulement quelques balistes, et un canon. Mais elles ne peuvent tirer à la verticale. - Zut... Amenez le canon ici, et armez les balistes là-bas, derrière le bâtiment! J’ai peu être un plan! J’observais la mise en place, tout en gardant un œil sur le dragon, qui ne se souciait pas encore du centre de la ville, dont il avait déjà détruit le plus gros bâtiment: La mairie. Je croisais les doigts, ce plan était notre seule issue. Mon cœur battait la chamade. -FEUUUUU!! Le canon retentit. Le coup partit en direction du dragon, mais la rata largement. Peu importe, pourvu que ça marche! Alerté par le coup de canon, le dragon dévia sa trajectoire, et piqua vers nous. C’était parfait! - TOUS A VOS POSTES!! Écartez vous du canon! Stratégie tirée du jeu d’échec. Sacrifier un pion, pour en manger un. Le dragon survola le lieu, saisissant le canon. - TIREZ!!! Les 3 balistes furent actionnées, alors que le dragon passait devant-elles, bien à leur niveau. 3 Projectiles fusèrent, transperçant l’air, une aile et le flanc du dragon. Touché! Nous l’avions touché! Ma stratégie avait marché! Dans un rugissement, le dragon relâcha le canon, qui s’écrasa près du pont. Allait-il succomber? Malheureusement, la blessure ne l’empêcha pas de continuer son carnage, avec d’autant plus de rage. Une autre partie du quartier résidentiel disparu dans les flammes, et les cris de malheureux cachés dans leurs maisons. Je me précipitais vers le canon, peu être pouvait-il encore tirer. Je me retournais, au son d’un cri, dans mon dos. -Il revient!! Il revient!! Tous aux abris! Le dragon piqua vers les balistes, et se posa lourdement, écrasant les restes de ma stratégie. Les hommes alentours ne tardèrent pas à l’attaquer, dans un élan de désespoir. Flèches et épées vinrent frapper le reptile, mais tous ceux s’approchant trop près furent anéantis. J’assistais, sans oser m’approcher, au massacre des valeureux tentant de sauver la ville. Nous ne pouvions l’approcher. Pattes griffes, crocs et queue déchiquetaient tout opposant. Par crainte d’attirer l’attention, je n’osais donner d’ordre. Mais quand il eu finit son œuvre macabre, le dragon reprit son envol. Je ne savais plus quoi faire. Une grande partie de la garde avait disparue, les pertes devaient êtres nombreuses, le maire agonisait dans les restes de la mairie, et je ne savais même pas si Henry était encore en vie. Un garde arriva alors en courant, m’aperçu, et vint vers moi. - Monsieur, je faisais partie du détachement envoyé dans la grotte. Je suis resté a l’entrée, pour garder, et j’ai vu les quatre autres interpeller l’homme, qui était toujours au milieu. Il a engagé un combat, les tuants tous. Il est très fort, je n’ai jamais vu quelqu’un se battre comme ça! Puis il a disparu, comme ça! -M*rde! Un foutu magicien psychopathe invisible, qui contrôle un dragon! Mais c’est quoi ça? -Et ici? -Le dragon à tout cassé, y’a plus que ce canon à moitié pété.. Mais il faut qu’on essaye quelque chose! -Il faudrait qu’on puisse l’avoir de face, en espérant le toucher. -Mais nous sommes trop vulnérables, il peut se poser directement sur nous, sans qu’on puisse l’atteindre! A moins que... Le pont! Si on va sur le pont, il ne pourra pas se poser directement sur nous, mais sur la suspente! -Faut espérer qu’il tienne. Il est neuf mais quand même! -Hé vous discutez de quoi la? Lança Henry. -Henry! Tu es vivant! Viens, on va essayer quelque-chose! Nous tirâmes le canon sur le pont, il fallait arriver assez loin! Étrangement, le pont n’avait pas encore subi de dégâts. Peut être parce-que l’autre coté de la ville n’était déjà plus qu’un brasier. Je regardais toujours le dragon du coin de l’œil. Il tournais toujours, enflammant de nouvelles maisons, à chaque cercle réduit, et traquant toute personne découverte. Il ne venait pas encore à nous. Pas encore, mais nous savions que cela ne tarderais pas. Nous étions arrivés sous le 2em pilier du pont, soutenant le dispositif de chaînes tenant le tablier. -Mettez le canon au centre du pilier, je monte en haut! Les piliers étant creux, j’entamais mon escalade, hors de vue. Mes doigts étaient gelés, mais j’arrivais néanmoins à escalader. Une fois arrivé en haut, je regardais en bas. Le canon était prêt. Henry et le garde me regardaient, inquiets. Je relevais la tête. J’avais d’ici un point de vue sur toute la ville, entourée de flammes, avec en son centre, les restes de la mairie effondrée. Seules quelques maisons tenaient encore debout. Seconde étape, attirer le monstre. Je sortais une corne de brume, et soufflais dedans de toutes mes forces. Le son résonna et cherchant la provenance, le dragon me vit, gesticulant en haut de mon pilier. Il bifurqua vers le pont, à toute vitesse. Pour me saisir au vol, mais comme je redescendais à l’intérieur du pilier en vitesse, il passa, retournant à sa tache. Il m’aurais plus tard. Mais aussitôt, Je remontais et soufflais dans la corne. Énervé, il revient, me préparant une pluie de flamme. Je redescendait dans le pilier, manquant de chuter. Le feu engloba alors le sommet, et alors que je me protégeais le visage, une odeur de caramélisé m’envahit. Tant pis pour mes cheveux! Je remontais, sur le bois en flamme. Heureusement que mes vêtements de l’entraînement étaient résistants et pas trop inflammables! Maintenant mes doigts étaient brûlés, mais je soufflais encore une fois dans la corne. S’en était trop pour le dragon, énervé par cet être insignifiant, qui le narguait sur son pilier. Il s’approcha, ralentissant son allure, et alors que je descendais encore une fois dans le pilier, il se posa sur son sommet, faisant craquer la structure. Il tenta de m’atteindre a coup de pattes, mais je voyais déjà sa gorge rougeoyer. Le canon résonna. Le boulet me frôla, et vint percuter le dragon en plein cœur. Dans un ultime rugissement, il se redressa, et déployant ses ailes, chuta vers les eaux gelés entourant le pont. Sous l’impulsion, le pilier vibra, et, perdant équilibre, je terminais le descente en chutant sur le tablier. III - Le vide: - Guillaume! Tu vas bien? Sonné, je reprenais mes esprits, et vis le garde et henry, penchés sur moi. -euh.. je sais pas, ça à pas fait crac, donc je crois que j’ai rien de cassé! -Tant mieux! Aller, viens, on va voir si on l’a eu! Henry m’aida à me redresser, et nous vîmes l’eau bouillonnante, là ou avait sombré le dragon. Mais rien ne se passa, nous avions réussi! Le tumulte fût suivit d’un lourd silence, ponctué de craquements d’incendies alentours. La neige tombais toujours. - Retournons à la mairie, il faut s’organiser au plus vite! Soutenu pas Henry, nous arrivions au bout du pont, où quelques personnes nous attendaient, silencieux,et nous suivirent jusqu’à la mairie. Près des décombres, entourés de corps sans vie, nous constations l’étendue des pertes. Les quelques survivants revenaient vers nous, en quête d’information, la menace ne planant plus dans le ciel. Je retournais vers le corps du maire, qui gisait toujours inconscient, et dans un état grave. Il faudra faire sans lui. La situation était toujours urgente: La nuit ne tarderait pas, et les conditions hivernales n’arrangeraient rien. Je m’en retournais vers henry, que je vis, entouré de toutes les personnes présentes qui semblaient l’écouter. -Si nous étions sur le pont, et il à défié le dragon pour l’attirer sur le canon! Et là, on l’a eu! Mais c’était son idée! Tout les yeux se tournèrent vers moi, et j’y distinguait une forme d’admiration. Gêné, je bafouillait: -Heu.. Je sais pas si le maire s’en tirera, il à pris un sacré coup. Mais il faut s’organiser. Y’a t’il un adjoint ou quelqu’un de gradé? Tout le monde se regarda, et quand henry lança: -Qui pour Guillaume maire? Tout le monde acquiesça. -Euh... bon, bah ça c’est démocratique tiens! Aller. Commençons tout de suite! On ratisse la ville, on retrouve tout les survivants, et un bâtiment encore debout pour être à l’abris! Tout le monde exécuta, et après une heure, nous avions regroupé les blessés à la forge, qui était un des dernier bâtiment debout, voir le seul. Le bilan était effarant: Nous n’étions plus qu’un cinquième de la population, sans compter ceux qui auraient pu fuir, et qui je l’espère, étaient nombreux! Mais nous ne recevrions aucune aide extérieur, les terres de Nimps étant trop reculées, et sans grand intérêts pour les grands royaumes, qui nous considéraient juste comme de petits mineures. Nous allions devoir nous débrouiller seuls. Je regardait le reste des habitants, épuisés, les regards vides. Certains ramenaient des provisions et affaires récupérées dans les ruines. Ils avaient besoin que quelqu’un les rassurent. Reprenant les allures de l’ancien maire, je m’adressais au groupe réunit dans la forge: -Habitants! Ce jour est sombre pour la ville. Nous avons certes tout perdu, mais nous avons vaincu! Maintenant, je ne vous oblige pas à rester. Vous êtes libres de quitter la ville, et retourner vers d’autre avenirs. Mais si vous restez, nous rebâtirons de nos mains cette ville, et nous deviendrons la plus grande puissance des terres environnantes! Je vous en fait le serment! Personne ne partit, et je pus vois la détermination dans bien des regards. Personne ne voulait laisser la ville, que nous avions fondé, et dont le sacrifice nous laissait libre accès au cristaux. Dès lors, nous nous sommes serré les coudes, pour tenir jusqu’à la fin de l’hiver. En tant que nouveau maire, je donnais quelques consignes, non sans l’approbation d’henry, qui m’aidait à superviser. -On ne devrait pas aller voir la grotte maintenant? Demanda t-il. -Si, on prend quelques hommes, et on va voir ça! C’est donc avec un sentiment de déjà vu que je redescendait dans le puits. Nous arrivions dans la grotte, immense, et silencieuse. Après être passé devant les corps restant de la toute première expédition à laquelle j’avais survécu, nous arrivions au centre. L’homme n’était en effet plus là, mais avais laissé dans son sillage les trois malheureux venus l’arrêter, ainsi qu’une coquille d’œuf d’enderdragon. Je savais d’où venais cet œuf. C’était à cause de moi que tout cela avait eu lieu. Je restait à genoux à coté de la coquille, pendant que les autres fouillaient la grotte. Mais pourquoi avait-il eu besoin de cet œuf? Cela servais t-il à asservir le dragon, pour lui donner des ordres? Dans ce cas, l’homme voulait en effet détruire la ville, pour avoir les cristaux, et un dragon à ses ordres. Il aurait été tout puissant! Après réflexion, il aurait bien trouvé cet œuf autre part, si je ne lui avait pas vendu. Mais peu importe! Je le retrouverais, et je vengerais la ville! Henry me tira de mes pensés: -Rien trouvé d’autre pour l’instant, il faudra fouiller plus en détail une autre fois, nous devons remonter aider les autres. -Bien. Allons y. Nous fîmes une cérémonie, pour inhumer tout les corps. Puis la vie continua son chemin, qui devint un temps sinueux pour nous. IV - La reconstruction : Comme attendu, après la catastrophe, aucune aide extérieur ne vint, mais la fin de l’hiver n’arriva pas à bout de la détermination de la population. J’étais fier de tous, qui se donnaient pour reconstruire la ville, sans jamais faiblir. L’hiver passa finalement, et nous pûmes entamer la reconstruction de la ville, mais n’étant pas très nombreux, celle-ci dura plus longtemps que je ne l’eut estimée. Ainsi, pendant quelques années, nous restions isolés, reconstruisant la ville petit à petit. Cet age fut une ère solitaire pour Crystalis, mais néanmoins, les avancées furent considérables. Ainsi, sous l’impulsion d’henry, qui s’avéra avoir une âme d’architecte, un nouveaux style de bâtiment naquit. De fières maisons, assises sur un premier étage de stonebrick, avec un solide squelette de poutres massives, le tout surmonté d’un toit en tuiles apparurent. Toutes les maisons du quartier résidentiel furent construites de manière unique, les unes après les autres, ce qui prit un petit moment. Pendant ce temps, Henry s’essaya à une première bibliothèque, qui, ne le satisfaisant pas, fut écartée. Il créa alors sa deuxième bibliothèque, bien plus complexe, impressionnante, et massive, qui reste à ce jour, le plus grand bâtiment de la ville. Un jour, alors que je faisait le tour de la ville, un curieux personnage arriva, mi-homme, mi-bovin. - Bonjour, on m’appelle Hearl. Je me promène depuis quelques temps dans les diverses contrées, à la visite de projets, pour éventuellement en rejoindre un! Je n’en revenait pas! Un visiteur! C’était magnifique! Je lui faisait alors visiter la ville, lui expliquant les événements récents, et tout les chantiers restant. Ce fut alors pour la ville un événement majeur que l’avènement de ce nouveau membre, qui s’avéra un constructeur zélé, dans la réalisation de la bibliothèque, mais aussi un très bon architecte et surtout artiste hors-pair, avec tout ses magnifiques dessins. Mais plus que tout, son engagement redonna un nouveau coup de boost à la ville, qui commençait à ralentir. Petit à petit, la ville commença alors à s’ouvrir à l’extérieur. Notamment lorsque Henry sympathisa avec une autre ville du nom de Dolgarund, qui avait elle aussi une histoire mouvementée avec un dragon. Nous n’étions pas les seuls finalement! Mais c’est lors d’un voyage en capitale, lorsque j’entendis une annonce publique, que Crystalis commença à sortir de l’ombre. Les Jeux Minefieldiens! Proposez votre projet! Ni une ni deux, je posais une candidature, qui fut acceptée, et nous nous retrouvions à organiser une épreuve, au sein même de la ville. Mais pendant tout ce temps, nous avions réussi à nous enrichir suffisamment, par le biais d’exploitation, de petits travaux, de services, et nous pûmes nous offrir un service de splash, rendant l’accès à la ville beaucoup plus simple. Aussi, la présence d’une base pirate non loin, doublé de l’insécurité constante de Nimps, et de besoins commerciaux nous amenèrent à faire construire des navires sur mesure. La ville étant séparée par un bras de mer nous donnais un accès à de lointaines contrées! Mais ce bras de mer était coupé par le pont, des récifs, et un profondeur faible, nous obligeant à construire une système bi-portuaire, constitué d’un port principale, et d’un petit port, de l’autre coté du pont. La ville commença à se faire connaître, grâce aux Jeux Minefieldiens, tout d’abord, puis à l’ouverture d’un quartier commerçant bâti près du grand port, qui ne tarda pas à se remplir d’échoppes. Un taverne vit aussi le jour, pouvant accueillir des voyageurs. La ville est aujourd'hui en plein essor, de gros travaux on lieu sur un grand territoire à l'ouest, pour y installer une nouvelles zone paysanne, plus grande, pouvant assurer les besoins croissants de la ville en nourriture. La première affiche de recrutement à été diffusée à travers l'empire, pour attirer de nouveaux habitants. A venir: - Les mystères de la grotte et des Crystaux. - Le culte draconien Merci d'avoir lu! Ne pas poster sur ce topic, pour tout commentaire, veuillez le faire sur le topic a flood! Merci
  6. -&- Joyeux Anniversaire Thalkion -&-

    Hoy! Bon anniversaire cher camarade Celte!
  7. Récupération de Shulker

    c'est moi qui l'ai récupéré! Je te la garde au chaud! ^^ (heureusement que je te l'avais renommé la dernière fois que je l'avais trouvé! xD )
  8. [Suggestion] Les blocs de papiers

    Totalement pour! En plus des nouvelles possibilités de décoration offertes, cela rajoute des crafts aux Tisserands! Donc +1!
  9. Crystalis vous présente sa nouvelle affiche de recrutement: N'hésitez pas à nous demander, pour en obtenir une copie, gratuitement, afin de l'afficher fièrement dans vos projets et maisons! Un grand merci à Hearl pour cette magnifique oeuvre d'art, et Appalahuacs, pour son aide à la réalisation! N'hésitez pas à nous rejoindre, pour les grands projets à venir! Guillaume73 Maire de Crystalis
  10. Boite à idées

    Bonsoir! Une idée m'est venue, en parlant de la visibilité des évents: En effet, les "petits" évents peuvent manquer de visibilité, et certains peuvent hésiter à en organiser, par peur du "flop". En partant du constat que l'annonce à la connexion n'a pas changé depuis longtemps: Je me suis dit qu'on pourrait y rajouter une petite liste, annonçant les évents à venir, qui auront été soumis à la modération. Voici un petit exemple: Ainsi, chacun pourra organiser des évents, concert, jeux, fun, etc... et tout le monde pourra être au courant facilement, à la connexion! Je fais cette suggestion dans le but de promouvoir ces trop rares occasions de passer de bon moments, et s'amuser tous ensembles!
  11. [Acceptée] Candidature d'Appalahuacs - Crystalis

    J'ai l'honneur de t'attribuer officiellement le grade de citoyenne de Crystalis, pour avoir prouvé ta motivation en aidant la ville! Tu peux dès lors assister aux conseils de la ville, et être au courant des projets confidentiels! Encore bienvenu parmi nous! =D (cookiiies!)
  12. [Acceptée] Candidature d'Appalahuacs - Crystalis

    =') Notre première candidature à crystalis! T'a candidature est plus que complète et bien construite ! J'ai donc l'honneur de te passer en période de test (que tu as déjà commencé ^^ ) avant de te donner le titre officiel de citoyenne de Crystalis! Puisse-tu t'epanouir dans notre petite ville, et la faire évoluer avec nous! (Ah, et bien sûr, je t'apporte mon soutient, dans cette belle candidature ! =P ) (Par contre, c'est pas vrai, on mange très bien dans notre prison, qu'on a pas encore par ailleurs! ^^ )
  13. Présentation Lodix

    Plop! Bienvenue à toi sur Minefield! C'est avec plaisir que j'ai déjà pu discuter avec toi, et espère que tu continuera longtemps sur minefield! A tout de suite en jeu
  14. [JM] Crystalis - "Speedathlon" - 20/08

    Petit up pour faire apparaître le post dans les messages récents! ^^ Inscrivez vous!
  15. Chantiers en cours:

    Je commence un maquette de l'amphi! Et puis très bel avancement de la nouvelle zone paysanne, sur l'extension Est de Crystalis, par Hearl! https://www.minefield.fr/carte-nimps/#/409/64/-608/-2/0/0
×